Vous êtes sur la page 1sur 34

Les antiseptiques

Définitions

Selon l'AFNOR :
 Désinfection : opération au résultat momentané permettant
d'éliminer les micro-organismes et/ou inactiver les virus sur des
milieux inertes

 Antisepsie : opération au résultat momentané permettant


d'éliminer les micro-organismes et/ou inactiver les virus sur des
milieux (tissus) vivants dans la limite de leur tolérance
Dans la pratique, pour les produits destinés aux tissus vivants :

 Désinfectants =
 produits appliqués sur la peau saine : friction désinfectante
au produit hydro-alcoolique ou PHA, lavage désinfectant ou
antiseptique
 produits = médicaments, biocides ou produits d'hygiène
corporelle

 Antiseptiques =
 produits appliqués sur la peau lésée ou les muqueuses :
produit destiné au traitement d'un site infecté
 produits = médicaments
Qu’attend-t-on d’un antiseptique ?

 Efficacité sur l'ensemble des micro-organismes susceptibles d'être


présents (spectre large) : bactéricide, fongicide, virucide et sporicide
 Action immédiate

 Rémanence (en l'absence de rinçage !)

 Stabilité

 Tolérance

 Facilité d'emploi

 Conditionnement limitant les risques de contamination

 Coût faible
Facteurs modifiant l’efficacité d'un
antiseptique

 Temps de contact entre le produit et les micro-organismes

 Concentration en principe actif (trop concentré : problème de


tolérance et d'efficacité / trop dilué : inefficace)
 Présence de matières organiques : « on ne désinfecte bien
que ce qui est propre » 
 Température : l'activité augmente avec la température

 pH : influence variable selon les produits


Règles d'utilisation des antiseptiques

1. Utiliser uniquement sur des tissus vivants (interdiction


d'emploi sur le matériel sauf connexions de tubulures,
désinfections de flacons,...)

2. Utiliser sur des tissus propres

3. Respecter des dates de péremption, indiquer des dates


d'ouverture, conserver à l'abri de la lumière et de la chaleur

4. Respecter des contre-indications


Règles d'utilisation des antiseptiques

5. Respecter du mode d'emploi : concentration et temps de


contact

6. Repérer les incompatibilités : Dakin® ou chlorhexidine avec


le savon d'où l'importance du rinçage

7. Ne jamais mélanger les antiseptiques entre eux

8. Surveiller la tolérance
Modalités de conservation

 Abri de la lumière

 T < 25°

 Jeter les doses unitaires après utilisation

 Noter la date d'ouverture et la date de péremption


(respect de la durée d'utilisation après ouverture)
Antiseptiques majeurs

 Famille des biguanides = chlorhexidine

 Familles des halogénés :


 dérivés iodés = povidone iodée
 dérivés chlorés = hypochlorite de sodium

 Famille des alcools = éthanol

 Les associations d’antiseptiques


Les biguanides : chlorhexidine

 Propriétés
 Bactéricide
 Fongicide

 Spécialités
 Solution aqueuse à 0,05% : Dosiseptine®, Hibidil®, Septidose®
 Solution alcoolique à 0,5% : Septéal®
 Solution moussante : Hibitane® (5%), Hibitane® Champ (0,5%),
Hibiscrub® (4%)
 Solution à 1,5% : Septivon®
Les biguanides : chlorhexidine

 Solution aqueuse de chlorhexidine 0,05% :


 Nettoyage et antisepsie des plaies : appliquer sur les plaies soit
directement soit à l'aide d'une compresse

 Solution moussante de chlorhexidine 5% :


 Nettoyage et antisepsie des plaies : utiliser une solution diluée au
1/100 avec de l'eau stérile
 Antisepsie de la peau du champ opératoire : utiliser une solution diluée
au 1/10 avec de l'eau stérile

 Solution moussante de chlorhexidine 4% :


 Nettoyage et antisepsie des plaies et lavage des mains : lavage sans
brossage (sauf ongles) pendant 1 min ou 2 min si lavage chirurgical
Les biguanides : chlorhexidine

 Solution moussante de chlorhexidine 0,5% :


 Antisepsie de la peau du champ opératoire : utiliser une solution
diluée au 1/10 avec de l'eau stérile

 Solution de chlorhexidine 1,5% :


 Traitement d'appoint des affections de la peau et bactériennes ou
susceptibles de se surinfecter : utiliser pur sur lésions en
badigeonnage, pur ou dilué en lavage, dilué en trempage, dilué pour
la toilette vulvaire
Les biguanides : chlorhexidine

 Contre-indications
 Contact avec le cerveau et les méninges, l’œil et l'oreille moyenne
 Contact sur les muqueuses, notamment génitales (risque de balanite
ou de vaginite érosive)
 Antisepsie des cavités internes (ne pas utiliser pour les lavages ni les
irrigations) 

 Effets indésirables
 Réaction d'hypersensibilité cutanéo-muqueuse
 Risque de choc anaphylactique (très rare)
 Eczéma allergique de contact
Les biguanides : chlorhexidine

 Incompatibilités
 Dérivés anioniques

 Conservation après ouverture


 Chlorhexidine aqueuse : jeter la dose unitaire dès la fin du soin
 Chlorhexidine alcoolique : 1 mois
Biseptine® : chlorhexidine +
benzalkonium + alcool benzylique

 Propriétés
 Bactéricide
 Fongicide

 Spécialité
 Biseptine®
Biseptine® : chlorhexidine +
benzalkonium + alcool benzylique

 Indications  
  Antisepsie des plaies
 Antisepsie de la peau du champ opératoire
 Traitement d'appoint des affections de la peau (bactériennes ou
susceptibles de se surinfecter)

 Mode d’utilisation
 Utiliser pur avec une compresse stérile
Biseptine® : chlorhexidine +
benzalkonium + alcool benzylique

 Contre-indications
 Contact avec le cerveau et les méninges, l'oeil et l'oreille moyenne
 Contact sur les muqueuses, notamment génitales (risque de balanite ou
de vaginite érosive)
 Antisepsie des cavités internes (ne pas utiliser pour les lavages ni les
irrigations)

 
 Effets indésirables
 Réaction d'hypersensibilité cutanéo-muqueuse
 Risque de choc anaphylactique (très rare)
 Eczéma allergique de contact
Biseptine® : chlorhexidine +
benzalkonium + alcool benzylique

 Incompatibilités
 Dérivés anioniques
 Savon

 Conservation après ouverture


 1 mois
Les dérivés chlorés : hypochlorite de
sodium
 Propriétés
 Bactéricide
 Fongicide
 Virucide
 (sporicide)

 Spécialités
 Dakin Cooper® stabilisé 0,5% de chlore actif
 Amukine 0,06%®

NB : l'hypochlorite de sodium est aussi employé comme


désinfectant, c'est l'eau de javel !
Les dérivés chlorés : hypochlorite de
sodium

 Indications
 Antisepsie de la peau saine et lésée
 Antisepsie des muqueuses
 Conduite à tenir en cas d'AES (Dakin®)

 Mode administration
 Emploi pur ou diluée (peau lésée, muqueuse)
 Application en lavage, bain locaux, irrigations, compresse
imbibée ou pansement humide
Les dérivés chlorés : hypochlorite de
sodium
 Effets indésirables
 Sensations de brûlure ou d'irritation sur peu lésée
 Risque d'effet irritatif sous occlusion prolongée

 Incompatibilités
 Matières organiques
 Savon : rinçage soigneux intermédiaire
 Association aux antiseptiques de la famille des ammoniums quaternaires

 Conservation après ouverture


 Dakin® stabilisé : 1 an (si flacon correctement rebouché)
Les dérivés iodés : povidone iodée

Povidone iodée : libération prolongée d'iode + moins irritant que l'alcool


iodée

 
 Propriétés
 Bactéricide
 Fongicide
 (Virucide)
 (sporicide)

 Spécialité
 Bétadine®
Les dérivés iodés : povidone iodée

Povidone iodée : libération prolongée d'iode + moins irritant que l'alcool


iodée

 
 Propriétés
 Bactéricide
 Fongicide
 (Virucide)
 (sporicide)

 Spécialité
 Bétadine®
Solution moussante 4% Bétadine® scrub
Détersion et antisepsie de la peau Utiliser pur pour l'antisepsie et les
saine ou lésée lavages
Lavage antiseptique préopératoire  
Lavage antiseptique et chirurgical des Utiliser le produit dilué au tiers pour la
mains détersion des plaies souillées

Solution dermique 10% Bétadine® dermique


Antisepsie des plaies Utiliser pur en badigeonnage sur la
Antisepsie de la peau du champ peau
opératoire  
Traitement d'appoint des affections Utiliser le produit dilué avec du sérum
de la peau et physiologique au 1/10 pour le lavage
des muqueuses (bactériennes ou des plaies et au 1/5 pour les irrigations
susceptibles de se surinfecter) des plaies
Solution alcoolique 5% Bétadine® alcoolique
Antisepsie de la peau avant acte de Utiliser pur. Appliquer sur la peau avec
petite chirurgie une compresse stérile. Laisser sécher
Antisepsie du champ opératoire de 30 s à 1 minute.

NB : la povidone iodée est aussi commercialisée sous forme de gel pour
application cutanée, de solution pour bain de bouche, de solution vaginale, de
solution pour irrigation oculaire, d'ovule, de compresse imprégnée et de tulle.
Les dérivés iodés : povidone iodée

 Contre-indications
 Allergie à la povidone : il n'existe pas de réactions croisées avec les
produits de contraste iodés ou les produits de la mer (pas de contre-
indication à la Bétadine® même si antécédent de réaction
anaphylactoïde ou anaphylactique)
 Nouveau-né de moins de 1 mois
 Utilisation de façon prolongée pendant les 2ème et 3ème trimestres
de grossesse
 Allaitement si traitement prolongé

 
Attention : l'utilisation chez l'enfant de 1 à 30 mois se limitera à une
brève application (+ rinçage à l'eau stérile)
Les dérivés iodés : povidone iodée

 Effets indésirables
 Si utilisation sur une grande surface ou chez les grands brûlés : effets
systémiques possibles (troubles thyroïdiens, trouble de la fonction rénale)
 Réactions cutanées : dermites caustiques et eczéma de contact
 La peau enduite de povidone iodée prend une coloration brune qui
s'élimine facilement à l'eau

 
 Incompatibilité
 Association aux mercuriels

 
 Conservation après ouverture
 Bétadine® : 1 mois
Les alcools : Ethanol (alcool éthylique)

 Propriétés
 Bactéricide
 Fongicide
 Virucide
 Potentialisation d'autres antiseptiques : chlorhexidine, iode,
ammoniums quaternaires,...

 Spécialités
 Alcool modifié à 70° (éthanol + tartrazine + camphre)
Les alcools : Ethanol (alcool éthylique)

 Indication et mode d'administration


 Antisepsie de la peau saine ou lésée
 Application en lavage, compresse imbibée ou pansement humide

 Contre-indications
 Application sur les muqueuses
 Nourrisson de moins de 30 mois
 Antécédent de convulsions chez l'enfant
Les alcools : Ethanol (alcool éthylique)

 Effets indésirables
 Convulsions à fortes doses chez le nourrisson et l'enfant
 Agitation à fortes doses chez le sujet âgé
 Confusion mentale à fortes doses chez le sujet âgé

 
 Incompatibilités
 Matières organiques

 Conservation après ouverture


 1 mois
Autres antiseptiques

 Ammoniums quaternaires
 Cetvalon® : traitement d'appoint des affections de la peau
(bactériennes ou susceptibles de se surinfecter)

 Carbanilides
 Solubacter® : Nettoyage et antisepsie des mains, prévention
surinfection des plaies, antisepsie de la peau et des muqueuses

 Amidines
 Hexomédine® : Traitement d'appoint des dermatoses infectieuses

 Acides
 Dermacide® : Nettoyage des affections de la peau primitivement
bactériennes ou susceptibles de se surinfecter
Cas particuliers
Cas particuliers

 Prématuré et enfant de moins de 1 mois :


 Pas d'iode, pas d'alcool
 Toujours rincer

 Enfant de 1 à 30 mois :
 Pas d'iode

 Femme enceinte :
 Pas d'iode

Vous aimerez peut-être aussi