Vous êtes sur la page 1sur 34

l’entreprise individuelle

Proposé par: Mr. TAOUAB


Réalisé par: SOUMAILA H. Aichatou
ESSARSARI Sara
TOURE Sekou
HAMADA Abdourahamane Ibrahim Mamane Laminou
Plan:
Introduction
I. Qu’est ce qu’une entreprise individuelle ?
II. TYPE D’ENTREPRISE INDIVIDUELLE
III. Les pièces à fournir
IV. Procédures de création
V. Fin de L’entreprise individuelle
VI. Avantages et inconvénients
Conclusion
Introduction
I. Qu’est ce qu’une entreprise
individuelle? 
• C’est une entreprise dirigée par une seule personne (pas de
personnalité morale),prenant toute les decision se rapportant
a celle-ci et qui n’a pas forcement un seul salarié.

• Juridiquement l’existence de ce type d’entreprise est


confondue avec celle de son propriétaire; ses bénéfices sont
considérés comme revenus de son propriétaire et sont taxés
comme tels.

• En revanche le propriétaire est tenu de rembourser les dettes


de son entreprise et en cas de difficulté les autres biens qu’il
possède peuvent être saisis
I. Qu’est ce qu’une entreprise
individuelle? (suite) 
 Principales caractéristiques:
– Sa création n’exige aucun capital social;
– Pas d’associés;
– Des formalités minimales pour la création;
– Responsabilité solidaire et indéfinie de l'entrepreneur
individuel;
– Pas de statuts à rédiger, et globalement, des formalités
relativement simplifiées;
– Sur le plan de la fiscalité elle est soumise à l’impôt sur le
revenu des personnes physiques;
– Principe de l'unicité du patrimoine.
II. TYPES D’ENTREPRISE
INDIVIDUELLE
Les commerçants:

• Le commerçant est une personne physique qui


en vue d’un profit exerce à titre professionnel
l’une des activités énumérées par les articles
632 et 633 du code de Commerce tel que la
jurisprudence les interprètent. Exemples :
épicier, courtier ; transporteur, libraire…
II. TYPES D’ENTREPRISE
INDIVIDUELLE: (suite)
La gérance libre:

• Un contrat par lequel le propriétaire d’un fonds de


commerce concède totalement ou partiellement la
location de son fonds à une personne appelé le
gérant, qui l’exploite à son compte à ses risques et
périls, moyennant une redevance fixe ou
proportionnelle aux revenus procurés par l'activité
de l'exploitation mise en gérance.
II. TYPES D’ENTREPRISE
INDIVIDUELLE: (suite)
Succursale ou agence de commerçant
• Est l'établissement commercial autonome et
durable d'une société. Elle est dotée d'une
direction distincte jouissant d'une certaine
autonomie et capable de commercer avec les
tiers. Extension géographique de la société
principale, la succursale ne dispose pas d'une
personnalité juridique distincte et ne saurait
donc avoir de patrimoine propre.
II. TYPES D’ENTREPRISE
INDIVIDUELLE: (suite)
Association de fait

• Une association de fait est un groupe formé


de deux personnes ou plus qui décident
d'associer leurs efforts pour poursuivre un but
d'intérêt général, sans pour autant choisir de
se déclarer selon les statuts réglementaires
propres à chaque pays.
 
III. Les pièces à fournir
Certificat négatif

C’est un document par lequel le service


central au registre du commerce, atteste
qu’aucune autre entreprise, au Maroc, ne
porte le même nom ou la même enseigne
que celui choisi par le demandeur pour son
entreprise.
III. Les pièces à fournir
(suite):
Le formulaire unique
• Le formulaire unique est un document
approuvé par décret n° 202350 le 17 juillet
2002.
• il constitue une demande d'inscription à la
patente, une déclaration d'immatriculation au
registre de commerce, une déclaration
d'existence fiscale et une demande
d'affiliation à la CNSS.
 Contrat de bail enregistré ou acte de
propriété
• Organisme concerné : service enregistrement et
timbre/Direction des impôts
• Coût: 5 copies originales minimum signées et
légalisées entre le propriétaire et la personne
physique, timbrées de 20DH chacune et dont les frais
sont fixés à 200DH
• Observations: les contrats de baux doivent êtres
présenté savant l’expiration de 30 jours de leur
rédaction, le défaut de dépôts dans le délai est
passible de majorations
 Contrat de bail enregistré ou acte de
propriété (suite):
• Pièce d’identité
- Pour les marocains: 5 exemplaires
de la carte d’identité nationale
- Pour les étrangers résidents:
photocopie de la carte
d’immatriculation
- Pour les étrangers non résidents:
photocopie du passeport
 Attestation sur l’honneur
 Attestation sur l’honneur (suite)
I. Le cas du commerçant  
   
Pièces à fournir Nombre de copies

copie CIN ou du passeport légalisée pour les étrangers 4 copies

Contrat de bail enregistré ou acte de propriété 2 copies légalisées

Copie de l’autorisation ou du diplôme le cas échéant 1 légalisée + 3 copies

Certificat négatif si l’utilisation d’une enseigne est prévue 1 originale +2 copies

Extrait de l’acte indiquant le régime matrimonial pour les étrangers 1 copie

L’autorisation prévue pour la création si le créateur est mineur 1 copie

Formulaire unique (document CRI) 4 (signature légalisée)


I. Le cas de la gérance libre  
   
Document à fournir Nombre de copies

Contrat de location ou de gérance libre signé et enregistré 1 originale+1copie légalisée+1copie

Parution au Journal d’Annonces Légales de l’acte de gérance 1 copie

Parution dans le Bulletin Officiel de l’acte de gérance 1 copie

Copie du CIN du locataire en gérance libre (ou copie du passeport légalisée 4 copies
pour l’étranger)

Copie des inscriptions modèle n°7 délivrée au nom du bailleur, par le 1 copie
secrétaire greffier du Tribunal compétent, le cas échéant

Formulaire unique du CRI 4 copies


I. Cas d’une succursale  
 
Document à fournir
Nombre de copies

Copie de la pièce d’identité 4 copies

Acte de propriété ou contrat de bail enregistré 2 copies

Certificat négatif (s’il y a lieu) 1 originale + 2 copies

Copie des inscriptions modèle 7 délivrée par le secrétaire greffier où 1 copie


est situé l’établissement principal

Formulaire unique du CRI 4 copies


IV. La procédure de création
IV. La procédure de création
(suite)
IV. La procédure de création
(suite)
IV. La procédure de création
(suite)
IV. La procédure de création
(suite)
IV. La procédure de création
(suite)
V. Fin de l’entreprise individuelle
-cession de l’entreprise à un
tiers.
-liquidation judiciaire.
-la décision de l’entrepreneur
d’arrêter son activité.
-transmission de l’entreprise à
cause de mort.
-effectuer des apports pour
constituer une société
VI. Avantages et inconvénients
• Avantages:
• la structure juridique la plus simple pour une
première création d'entreprise.
• Elle est surtout adaptée aux projets qui ne réalisent
pas un chiffre d'affaires très élevé.
• La constitution et le fonctionnement d'une entreprise
individuelle sont très simples
• Le coût d'une telle structure est relativement faible.
 
VI. Avantages et inconvénients
(suite)
• Inconvénients
• La responsabilité du créateur d'une entreprise
individuelle est illimitée
• la confusion des patrimoines peut avoir des
implications graves en cas de redressement ou de
liquidation judiciaire .  
Conclusion

Vous aimerez peut-être aussi