Vous êtes sur la page 1sur 48

COURS DE DESSIN

TECHNIQUE 2
2ème Partie:

DESSIN D’OUVRAGES
HYDRAULIQUES
PLAN DU COURS

 1. INTRODUCTION

 2. PHOTOS D’OUVRAGES

 3. PRINCIPES DE REPRESENTATION

 4. PARTICULARITES
1

INTRODUCTION
Définition
• Un ouvrage hydraulique est un ouvrage
dont le fonctionnement est lié à l’eau
(transport, stockage, etc.)

• On parle souvent d’ouvrage de TP


(Travaux Publics)

• Exemple : caniveau, dalot, château d’eau,


prises, etc.
2
PHOTOS
D’OUVRAGES
HYDRAULIQUES
Pont
Aire de séchage
Canal bétonné
(Travaux en cours)
Canal en terre
(en exécution)
Canal en terre
(en eau)
Ouvrage de fin de canal
Ouvrage de fin de canal
Prise au fil de l’eau
(vue de l’avant)
Prise au fil de l’eau
(vue de l’arrière)
Prise au fil de l’eau
(vue de l’arrière)
Prise au fil de l’eau
(vue de coté)
Prise parcellaire
Ouvrage de prise sur canal
principal
Ouvrage de raccordement
canal - drain
Contrôle d’ouvrage
3
PRINCIPES DE
REPRESENTATION
Les dessins d’ensemble des
ouvrages de TP sont destinés :

 A définir leur forme d’ensemble,


 A renseigner sur leur
fonctionnalité (exemple : un
dalot, une prise, un déversoir, etc.)
Ils sont représentés terminés c’est
à dire avec éventuellement :
Les remblais
Remblai de route au voisinage d’un pont
Un déversoir construit en déblai, etc.

Les revêtements
Perré maçonné ou perré sec à la jonction d’un pont et
d’un remblai de route.

Les terres
Terre non remaniée à la sortie d’un ouvrage de prise.

Les aménagements de surface


Surface de remblai compacté avec sans forme de pente
à l’intérieur d’un terre-plein.
Les ouvrages de Travaux Publics sont en général de
formes et de dimensions diverses. Leur représentation
(disposition des différentes vues) ne peut donc pas obéir à
des règles strictes.
De manière générale :

 Les vues en plan sont intimement liées aux coupes.


  Les vues de face et d'arrière prennent toujours le nom
d'élévation;
d'élévation cette désignation étant presque toujours
complétée en fonction de l'orientation géographique.
  Contrairement au bâtiment, on utilise toujours la vue
de dessus, qui prend traditionnellement le nom de plan.
plan
LE PLAN DE SITUATION
• Il permet comme en bâtiment de situer l’ouvrage
dans un environ géographique donné.
• Exemple : Un pont situé au PK 130 d’une route ou
un déversoir situé sur la tête morte d’un canal.
• Il est établi sur un fond de plan topographique.
• Il doit mettre en évidence le site par une figuration
très distincte (pochage, hachure, cercle).
• Il doit rigoureusement comporter la position du
nord géographique.
géographique
Échelles usuelles : 1/500è et 1/10.000è
LE PLAN GENERAL
• Le plan général doit correspondre à la vue de
dessus de l’ouvrage terminé et ses abords
immédiats.
• Il est établi sur un fond de plan topographique.
topographique
• Il définit l’implantation de l’ouvrage sur son
site de construction.
• Il situe les voies d'accès au site de
construction et les ouvrages connexes.
connexes
• Le contour du site est matérialisé par un trait
renforcé.
renforcé
LES VUES EN PLAN D’OUVRAGE
Elles correspondent aux vues de dessus.
• Elles peuvent être dessinées entièrement
ou partiellement (par rapport aux plans de
symétrie)
symétrie
• Elles sont représentés terminés (avec les
remblais, les revêtements, les terres et les
aménagements de surface).
• Elles doivent être entièrement coté,
coté sans
ambiguïté en forme et en position.
Échelle usuelles : 1/100è 1/50è
LES COUPES D’OUVRAGE
Il s’agit
• Des coupes longitudinales dont le plan de
coupe est parallèle au sens d’écoulement
des eaux (coupe A-A)
• Des coupes transversales dont le plan de
coupe est perpendiculaire au sens
d’écoulement des eaux (coupe B-B)
• Elles doivent être entièrement coté,
coté sans
ambiguïté en forme et en position.
Échelle usuelles : 1/100è 1/50è
LES PARTICULARITES DE
REPRESENTATION
Le dessin des ouvrages hydrauliques fait
appel à des particularités.

• Les hachures de lisibilité


• Les hachures de surfaces coupées en
béton
• Les gabions
• Les plans d’eau
Les Hachures de lisibilité

Surface en terre Surface en béton


Les Hachures de lisibilité
Les Hachures des surfaces coupées en
béton

Contours simplement renforcés

Ou encore

Contours renforcés avec


hachures motif béton
Les Gabions

Les plans d’eau


4
COTATION
Unités de cotation

Selon la norme, en dessin


d’architecture, de bâtiment et de
génie civil, l’unité de cotation est à
choisir entre:
•le Kilomètre (Km),
•le mètre (m),
•le millimètre (mm)
Unités de cotation

La norme étant encore récente, elle


est peu employée. Dans la pratique,
les unités les plus utilisées sont:
•le centimètre (cm),
•le mètre (m) avec deux
décimales
Unités de cotation
Afin de respecter la norme, nous
adopterons le mètre avec trois
décimales, cependant, nous tolérerons
la précision à deux décimales.

La séparation entre la valeur entière


et les décimales sera le point:

Exemples : 3.75 ou 5.00


Principes généraux

La cotation des ouvrages de TP suit


les règles qu’en dessin industriel.

Sauf ici l’application n’est pas stricte.


Principes généraux

Les dimensions horizontales


s’inscrivent sur les vues en plan

Les dimensions verticales sur les


coupes verticales ou les vues en
élévation
Cotation des niveaux

Il s’agit de cotations verticales


cumulées par rapport à une origine.
Généralement, l’origine prise est celui
du niveau moyen de la mer. La cote de
niveau devient alors l’altitude

On parle aussi de cotation altimétrique

+/- 0.00 + 235.25 + 125.55


Inscription des cotes de niveaux

La cote est inscrite dans un cercle fin


ou avec une flèche selon qu’elle se
situe sur un plan ou une coupe
verticales
+ 1.30
+ 1.30
+1.30
Merci

Des question??

Vous aimerez peut-être aussi