Vous êtes sur la page 1sur 33

Les vertiges chez la personne

âgée

|  
 

|   |  |


   
Les troubles d¶équilibre

ã Problème de santé publique


ã Troubles vestibulaires chez 61% des femmes, 37%
des hommes de plus de 70 ans
ã Les troubles d¶équilibre = le principal facteur de
chute
  10 à 25% de chutes assoc à des tr d¶équilibre
  30% sup à 65 ans : 1 chute /an au domicile
  50% sup à 80 ans
  15% sup à 1x
ã Ôorbidité lié aux conséquences traumatiques ,
psychologiques
Plaintes

ã Rarement vertiges rotatoires vrais


  „nstabilité 87%

  Vertiges 57%

  Chutes 35%

ã Troubles intermittents, accès d¶instabilité au cours


de mouvements de la tête, aux changements de
position, de posture, à la marche
ã Chutes
L¶équilibre

ã Est une
fonction
multisensorielle
ã 3 systèmes :
  Vestibulaire

  Proprioceptif

  Visuel

Discordance
des
informations
provoque les
vertiges et les
troubles
d¶équilibre
Chez la personne âgée

ã Au niveau vestibulaire :
  Dégénérescence au niveau otolithiques, de l¶épithélium
vestibulaire, du nerf vestibulaire, du ganglion de scapa, du
cervelet
† Les otolithes
: déminéralisation, fragmentation et donc
diminution des réponses aux accélérations linéaires
† Diminution du nombre de cellules ciliées dans les crêtes
ampullaires , diminution des réponses aux accélérations
angulaires

† Diminution des fibres afférentes vestibulaires avec comme


conséquence une diminution de la vitesse de conduction
nerveuse
† Diminution des cellules ciliées dans le ggl de Scapa,
Diminution des cellules de Purkinje dans le cervelet
Au niveau visuel

- Au niveau du cristallin:
cataracte
- Au niveau de la macula:
dégénerescence
maculaire, vision
centrale diminuée,
diminution de la
perception des détails
- Le glaucome
- Troubles oculomoteurs
ã Au niveau proprioceptif
  Diminution de la masse musculaire : diminution du nombre
d¶unités motrices, des fibres de type „„ rapides
  Diminution de la performance neuromusculaire, perturbation
de la balance des muscles agonistes/antagonistes, par probl
arthritique, myopathique ou neuropathique
  Adaptation posturale différente, à un déséquilibre brutal
† en principe de cheville
† Pers âgées : svt antéflexion du buste, arthrose des chevilles,
affaiblissement du jambier ant d¶où stratégie de hanche ou
trébuchement déclenchant la chute
† Diminution de la sensibilité de la sole plantaire par hyperkératose
Vieillissement postural statique
Anamnèse -Examen clinique

Anamnèse vertige, soulerie, positionnel«.


ã Examen Orl
ã Examen neurologique
  Recherche d¶un nystagmus spontané
  épreuves des index, Romberg, Fukuda
  HST
  Halmagyi
  Hallpike, Ôc Lure
Tests complémentaires

ã Des tests auditifs, des PEA


ã Une VNG
ã Des potentiels otolithiques
ã La verticale subjective
ã L¶equitest
VNG

ã Examen qui analyse surtout le canal semi circulaire


ext
ã Étude du nystagmus, des saccades, de
l¶optocinétique, épreuves sinusoidales amorties ,
épreuves caloriques
ã Peu altéré par l¶âge sauf tests optocinétiques (par
diminution du réflexe vestibulo-oculaire), poursuite
plus difficile et saccades
L¶équitest

ã Plate forme posturographique


dynamique, analyser les possibilités du
pt à maintenir ou retrouver son
équilibre
ã Plate forme et environnement visuel
aservis
ã Objective un conflit sensoriel, les
stratégies d¶équilibre, montre l¶absence
d¶utilisation d¶une information
ã Chez la personne âgée
  le score vestibulaire diminue ave l¶âge
  L¶épreuve des translations avant
arrière lentes : instabilité
  Épreuves dynamiques plus rapides :
augmentation des latences
SOTs
Tests sensoriels

Centre de gravité
Analyse

Stratégies
Tests de contrôle moteur

Translations
arrière et
avant
Test d¶adaptation
Equitest en fonction de l¶âge
L¶omission vestibulaire

ã VNG normale
ã Equitest :score 5 et 6 nul
ã La personne âgée
n¶utilise plus sa fonction
vestibulaire, mais utilise
surtout sa fonction
visuelle
ã Système visuel pour les
basses fréquences
ã Système vestibulaire
pour les hautes
fréquences
Etiologies

ã Étiologies souvent multifactorielles : problème sensoriel vestibulaire ou


des désordres du système nerveux central, manque d¶exercices physiques,
médicaments«
ã Sur 740 patients avec tr équilibre, spécifique cause est trouvée dans 21 %
seulement
Les vertiges brefs

ã Positionnels :
  Hémodynamique = mauvaise adaptation circulatoire à
l¶orthostatisme : 20 à 30% chez sup 75 ans, augmenté par
certains médicaments : anxiolitiques , antidépresseurs,
antihypertenseurs
  Le VPPB

  Central : SEP, lésion cérébelleuse, malformation de Chiari,


insuffisance vertébro-basilaire
† „nsuf vertébro-basilaire vertige ou étourdissement positionnel
réfractaire aux manœuvres libératoires + 3 facteurs de risque
d¶athérosclérose ou plus , faire imagerie vertébro-basilaire
Facteurs de risque d¶athéroslérose

ã Sup à 55ans
ã Homme
ã A„T /AVC
ã HTA
ã Tabagisme
ã Stress
ã Sédentarité«.
Le VPPB

ã Vertige violent, rotatoire, déclenché par le changement de position,


après une certaine latence, période réfractaire
ã Le plus fréquent chez pers âgées: 70 ans
ã Provoqué par déplacement d¶otolithes des macules utriculaires ou
sacculaires dans le canal semi circulaire
ã Cause : idiopathique ,infectieux , vasculaire, traumatique, repos au lit
prolongé, «
ã VPPB plus fréquent chez femmes ostéoporotiques ( augmentation de
calcium dans l¶endolymphe qui gêne la dissolution des débris
d¶otolithes)
ã Syndrome de Lindsay Hemenway : thrombose a vestibulaire ant, VPPB
qq sem après, plus freq chez pers âgées
Types de VPPB

ã VPPB post 72%


  Nystagmus horizonto rotatoire, composante verticale sup
  Car connecté avec muscle grand oblique ipsilatéral et muscle droit inférieur
contralatéral (noyau „„„ et „V)
  Latence , amplitude progressive, inversion au redressement, fatigabilité

ã VVPB ext 4,4%


  Nyst horizontal, géotropique, peu fatigable

  Car connecté avec muscle droit interne et droit latéral

ã VPPB sup
  Nyst horizonto rot , composante verticale inf

  Car connecté avec muscle petit oblique contralatéral et muscle droit


supérieur ipsilatéral
ã VPPB mixte
ã VPPB bilatéraux
u 
 Vppb ext cupulolithiase
Vertiges aigus de courte durée

ã De qq min à qq heures
ã Toutes les pathologies de l¶adulte:
ã Hyporéflexie vestibulaire :
  Unilatérale : névrite, neurinome, fracture du rocher, fistule
† Neuronite : vertige qq heures , sans perte auditive, N, V
† Labyrinthite : idem avec troubles cochléaires
† Ôénière (5%): triade , vertiges-perte auditive- acouphènes
Chez âgés: Troubles otolithiques, surdité sévère, acouphène intense
Syndrome de Tumarkin
  Désordres vestibulaires centraux
  Bilatérale: ototoxique, tuberculeuse
ã Origine vasculaire: insuffisance vertébro-basilaire
Vertiges durables

ã Durée sup à 24h


ã Destruction de l¶appareil vestibulaire ou pathologie
vasculaire du système vestibulaire
  „schémie par occlusion artère vestibulaire
  Syndrome de Wallenberg (ischémie latéro-bulbaire)
  „schémie cérébelleuse
Autres

  Hématome sous dural


  Ôaladie de parkinson (VPPB plus fréquent)
  Epilepsie temporale
  Hydrocéphalie à pression normale
  Polyneuropathies , artériopathies des membres inférieurs
  Syndrome présyncopal avec trouble d¶équilibre préalable
  Arthrose cervicale sévère, spondylolyse
  Anxiété, dépression
  Hyperventilation
  Hypotension orthostatique, médicamenteuse(diurétiques, antiHTA,
antidépresseurs«)
  «
Facteurs aggravants

ã Visuels 40% DÔLA, cataracte, glaucome, rétinopathie


ã Rhumatologiques 28%
ã Déconditionnement physique marche inférieure à une
heure par jour dans 83% des cas
ã Peur de la chute 50%
ã Dénutrition 3%
ã Surcharge pondérale 23%
㠄atrogène 80% antihypertenseurs, 40% des psychotropes
ã Syndrome dépressif 1%
ã Troubles cognitifs
conclusion

ã Pathologies fréquentes de diagnostic difficile et de


conséquence grave
ã La chute est au 6 éme rang des causes de décès au
delà de 75 ans
㠄nstabilité est la plainte majeure dans 85%
ã VPPB 68 % au-delà de 75 ans
ã Causes neurologiques, Ôénière et aréflexies comme
pour adulte jeune
ã Facteurs aggravants
conclusion

ã Devant toute instabilité, vertige ou chute du sujet âgé


il convient d¶en rechercher la cause et de la traiter
ã VPPB manœuvre libératoire : guérison entre 70 et
100% des cas selon les auteurs , sans différence de
réponse selon l¶âge
㠄ntérêt de la rééducation vestibulaire dans la
prévention des chutes
ã Traitement anti vertigineux : maladie de Ôénière
Programme de prévention

ã Activités physiques quotidiennes: une heure de


marche par jour minimum, cours de gymn, tai chi..
ã Rééducation vestibulaire: au moins une séance par
semaine de 45 min
  Personnalisée et adaptée au diagnostic posé
  Travail de renforcement musculaire
  Renforcement de la proprioception
  Ôeilleure utilisation de la vision comme capteur d¶équilibre
  Renforcement vestibulaire
  Soutien psychologique