Vous êtes sur la page 1sur 17

Institut d’architecture et d’urbanisme

Option : habitat et paysage


Module : Génie Urbain
Présenté par : Mme HAMOUDI IMAN

Le réseau de GAZ
introduction

Durant ces 40 dernières années, le gaz naturel a vu son utilisation


augmenter jusqu'à constituer aujourd'hui la troisième ressource
énergétique mondiale.
Il est alors devenu nécessaire de l'acheminer sur des distances
de plus en plus longues entre les lieux d'extraction et de
consommation.

La réalisation du Réseau d’amenée permettant le raccordement du


lotissement ou de la zone d’aménagement depuis le réseau gaz existant
est effectuée par la sonelgaz .

La réalisation des Ouvrages gaz à l’intérieur de la zone (lotissement


ou zone d’aménagement) fait l’objet d’une convention signée entre
Sonelgaz et le Maître d’Ouvrage de l’opération.
Les différentes pressions utilisées :

BP : basse pression, entre 9 et 37 mb(millibar)


(hPa)hectopascals ,qui permet l'alimentation directe des
appareils domestiques ;

MP : moyenne pression, entre 0,4 et 4 b


(de 400 à 4000 hPa ou de 40 à 400 kPa) nécessite l'emploi de
détendeur régulateur ;

HP :haute pression jusqu'à 67 b ; utilisée pour les réseaux


de transport mais en aucun cas des réseaux de distribution

Les réseaux de distribution sont alimentés en moyenne pression de type B


atteignant 4 bars relatifs, et desservent directement les clients par des
détendeurs- régulateurs ramenant la pression à la valeur définie à l'utilisation
21mbars
Les différents types de réseaux et leurs matériaux constitutifs :

Les matériaux utilisés dépendent essentiellement, des pressions maximales de service (PMS) des
canalisations auxquelles ils sont destinés.
On distingue plusieurs types de canalisations classés dans l'ordre des pressions décroissantes.
· Catégorie B.P. (basse pression) : réseaux fonctionnant à une pression de 21 mbar correspondant à la
pression effective nécessaire à l'entrée des appareils d'utilisation. Ces réseaux sont constitués en
majeure partie de conduites en fonte. Ils peuvent être également réalisés en PE ou en acier. Cette
catégorie de réseaux est en voie d'extinction.
· Catégorie B.P.A. (basse pression type A) : réseaux fonctionnant à des pressions comprises entre 50
et 400 mbar délivrant le gaz sur les réseaux B.P. et chez les clients par l'intermédiaire des détendeurs.
Cette catégorie de pression n'est plus autorisée par "SONELGAZ"; elle est déclassée.
· Catégorie M.P.B. (moyenne pression type B) : réseaux fonctionnant à des pressions entre 0.4 et 4
bars délivrant le gaz chez les clients par l'intermédiaire de détendeurs. Ces réseaux sont constitués de
conduites en acier ou en PE et pour certaines parties en cuivre. Depuis 1996 l'emploi de ce dernier, en
ouvrages enterrés n'est plus autorisé par la "SONELGAZ".
· Catégorie M.P.C. (moyenne pression type C) : réseaux fonctionnant à des pressions comprises entre
4 et 16 bars, délivrant le gaz sur les réseaux de pression inférieure et chez les clients importants par
l'intermédiaire des postes de livraisons. C'est une technique envisagée dans le futur. Ces réseaux sont
entièrement construits en acier, permettant de véhiculer des quantités importantes de gaz.

Remarque :

Après une détente, on peut obtenir deux niveaux de pressions selon le type d'usages :
> 21 mbar pour les clients domestiques, tertiaires et industriels, > 300 mbar pour les clients tertiaires et
industriels.
Le raccordement au réseau de gaz de ville

Les travaux de raccordement au gaz de ville consistent à


connecter une installation au réseau de distribution en faisant
aménager une arrivée de gaz en limite de propriété. Ces
interventions sont réalisées par le gestionnaire de réseau, ou le
concessionnaire (sonelgaz), dans la mesure où l’habitation est
raccordable, évidemment. 
La fourniture du gaz et le branchement

Le raccordement au réseau doit nécessairement précéder la fourniture du gaz. Il faut


donc commencer par vérifier si la commune ou la rue est alimentée par le gestionnaire
de distribution du réseau (concessionnaire). Dans la grande majorité des cas, il s’agit
de Sonelgaz.

Après étude de faisabilité (nature du terrain, distance de branchement, etc.) et obtention


des autorisations administratives, les travaux de raccordement seront effectués par le
gestionnaire du réseau. Ils impliquent des travaux de terrassement sur le domaine public
et sont réalisés par le concessionnaire ou par un prestataire.

L’installation intérieure est à la charge du particulier. Elle est réalisée par un


professionnel du gaz qui devra vous délivrer un certificat de conformité, condition de la
mise en service de l’installation.
Définition des besoins en puissance d’une opération (GAZ)
par la sonelgaz

La consommation de gaz dépend de nombreux paramètres liés à votre logement


et, au nombre de personnes qui y vivent et aux habitudes de consommation de
chacun. Chaque foyer étant différent, la consommation de gaz d'un ménage à
l'autre varie.
Les besoins sont pratiquement déterminés par rapprochement entre le maitre
d’œuvre et le concessionnaire.
Les consommations annuels moyennes par logement individuel peuvent être
évaluées de la manière suivante:

1-Confort N°01 (ou 1 usage)


(cuisine) : 1200 kWh ;
2-confort N°2: ou (2 usage)
usages (cuisine + installation d'eau chaude) : 5 à 6000 kWh ;
3- Confort N°03 (ou 3 usages)
3/ usages (cuisine + eau chaude + chauffage) : 25000 à 45000 kWh.
Conception du réseau MP moyen pression

-Avant de bâtir le réseau MP de l'opération, on doit connaître les possibilités du


réseau existant (situation, pression, débit possible…);

-Pour ce faire un contact doit étre pris avec le concessionnaire à qu’il est
nécessaire d’exposer :

-la situation géographique de l'opération


son importance et sa qualité
l‘confort souhaité (N° 1; N° 2, N° 3 )
Une premiére estimation des puissances globales à prendre en compte .

-Le tracé du réseau à créer doit emprunter des espaces accessibles pour
permettre les interventions; les canalisations enterrées peuvent être posées
dans tout terrain privatif ou non (avec convention de servitude si terrain privé) et
sous n'importe quel revêtement. Elles sont, en général, placées sous trottoirs,
accotements ou espace libre. Les conduites seront dimensionnées en fonction
du débit instantané.
Matériau des canalisations : en général en polyéthylène.
Plan de masse V.R.D. de la zone
d’aménagement
Après l’aménagement du lit de pose (lit de sable)
de 0.10m au fond de la tranchée, le remblai
(assemblage exceptés) doit suivre
immédiatement la pose du tube PEHD afin de Minimum
PSR: 0,70m / trottoir
constituer la meilleur immobilisation de celui-ci Partie 0,80m /
dans la tranchée commune. supérieure
chaussée
de remblai

PIR: partie
Le matériau d’enrobage doit être mis jusqu’à inferieure
de remblai
environ 0,30 m au-dessus de l’ouvrage et
compacté correctement, en particulier sur les
30 a 15 cm
flancs des tubes (2e sablage). Le dispositif Zone
avertisseur de couleur jaune doit être posé au- d’enrobage
dessus de cette couche.
Lit de pose
10cm

Les couches supérieures doivent ensuite être


réalisées, conformément aux dispositions en tranchée individuelle
(la réalisation de la voirie) sur le compactage des ouverture de la tranchée, dressage du
remblais de tranchées. fond de fouille avec suppression des
aspérités, pose de la canalisation sur un lit
de sable de 10 cm, remblaiement avec 30
cm de sable compacté, pose d’un grillage
avertisseur jaune, remblaiement avec 40
cm au moins de terre.
COUPES TYPES - SCHEMAS DE PRINCIPE

IMPORTANT :
pour motif de sécurité, aucun
ouvrage ou
génie civil ne peut être installé
au-dessus d’une conduite de
gaz.

Le positionnement des réseaux les uns à côté des autres,


en nappe horizontale, est la solution à privilégier.
Les superpositions de réseaux doivent rester des cas
particuliers.
S'assurer au préalable que le
gaz naturel est disponible dans
la rue. Raccordement du gaz au réseau collectif

Coffret en limite de propriété


Il abrite un compteur, un organe
de coupure générale et, si
nécessaire, un détendeur qui
régule la pression du gaz
naturel. Les travaux de
raccordement sur le terrain sont
de la responsabilité du
propriétaire. Au-delà, ils sont du
ressort du fournisseur de gaz.

Installation après compteur


Elle relie le coffret de comptage
aux appareils au gaz. Elle doit
être en conformité avec la
réglementation en vigueur. Il est
conseillé de faire appel à un
professionnel du gaz qualifié. En cas d’une maison :le coffret de
comptage doit être posé en limite de
propriété
Eléments d’un réseau de distribution de gaz :
1 Prise de branchement: dispositif de
raccordement entre une conduite et un
branchement.
 
2 Dispositif de coupure ou d'obturation, interrompt détendeur
régulateur
le flux gazeux dans une tuyauterie, on utilise un
robinet 1/4 de tour ou un robinet poussoir; ce
dispositif doit être signalé, muni d'une plaque
d'identification et accessible en permanence au
niveau du sol
 
3 Détendeur-régulateur : détend le gaz d'une 3 4
2
pression amont à une pression aval.
  1
4 Compteur de volume de gaz en m3, par contre
un coefficient de conversion, variable selon le
pouvoir calorifique, de l’ordre de 11.5 permet de
transformer ce volume en KWH
Le coffret coupure-détente-comptage
Un coffret, dit « coffret de comptage »,
ou « coffret de coupure », est fourni par
le concessionnaire. Il est posé de
manière à rester accessible à tout
moment au concessionnaire. Il doit être
parfaitement étanche. Il abrite : 

le compteur, qui enregistre votre


consommation et qui permet au
concessionnaire de la relever pour établir
ensuite votre facture ; 

un organe de coupure générale, placé


avant le compteur pour pouvoir
interrompre le passage du courant en cas
d’absence de l’abonné ;

un détendeur, pour réguler


éventuellement la pression du gaz, placé
entre l’organe de coupure générale et le
compteur.
Le cas d’un appartement

En immeuble collectif, le raccordement des


appartements au gaz se fait par une colonne
montante située dans les parties communes.
Cette colonne permet de distribuer le gaz à
tous les niveaux du bâtiment. Elle peut passer
dans une gaine technique (dans les immeubles
neufs) ou dans la cage d’escalier, le pallier, etc.

La colonne montante est elle-même raccordée


à la conduite immeuble (CI) qui achemine le
gaz au pied du bâtiment à partir de la
canalisation enterrée du réseau passant dans
la rue. Elle est reliée au coffret gaz collectif
qui inclut un dispositif de coupure générale. 

Chaque appartement dispose d’un compteur individuel situé dans la gaine technique, dans un local
collectif, dans un placard technique à l’intérieur ou à l’extérieur de l’immeuble, etc. D’une manière
générale, à l’extérieur de l’appartement, sauf exception et avec l’accord du concessionnaire.

Le branchement particulier, qui permet de raccorder chaque appartement à la conduite commune, doit
être équipé d’un dispositif de coupure individuel accessible en permanence situé avant l’entrée de la
conduite dans l’appartement. Ce dispositif doit être équipé d’une plaque d’identification. 
La colonne montante

Il s’agit du raccordement
collectif appelé parfois
« vertical »,
Programme de l‘ efficacité énergétique par Sonelgaz
(en Algérie):
L’objectif du programme de l’efficacité énergétique consiste à réduire
graduellement la consommation. Sa mise en œuvre générerait une économie
d’énergie cumulée ,sur la période 2015-2030, pour la période correspondant à la
durée de vie des équipements utilisés et des constructions réalisées. Ainsi, Il
permettrait pour l’année 2030 de réduire la demande en énergie d’environ 10%.
Ce programme consiste, principalement, en la réalisation des actions
suivantes :
 l’amélioration de l’isolation thermique des bâtiments ;
 le développement du chauffe-eau solaire ;
la généralisation de l’utilisation des lampes à basse consommation ;
 la substitution de la totalité du parc de lampes à mercure par des lampes à sodium ;

la réalisation de projets de climatisation au solaire;
la génération d’électricité à partir des déchets ménagers.