Vous êtes sur la page 1sur 21

Naissance d’une fonction :

Audit interne

Réalisé par :
Ali Alismaili
Yassine Salmi

2014/2015
Plan

Chapitre I : La dimension historique et culturelle

Chapitre II : Champ d’application

Chapitre III : les définitions

Chapitre IV : positionnement de la fonction d’audit interne

Chapitre V : les normes de l’audit interne


La dimension historique et
culturelle

Qu’est-ce que l’audit ?

Depuis ses origines latines (audio, audire : écouter) le mot audit a


subi bien des vicissitudes et sa médiatisation a multiplié les
contresens.
Mais si on le qualifie « audit interne » il se réfère à une fonction
précise, dont les origines ont parfois été identifiées à des pratiques
anciennes.
c’est également une fonction Universelle et une fonction périodique.
• L’audit interne est une fonction permanente dans Fonction
l’E/se. périodique
• Les activités d’audit interne sont conduites suivant un
plan d’audit
Fonction
• Application à toutes les organisations universelle
• Application à toutes les fonctions
• Des situations hétérogènes Fonction
• Des divergences doctrinales nouvelle
• Un vocabulaire instable
Les fonctions d’audit interne
Typologie des missions et le
conseil d’audit interne

Les missions d’audit interne sont de typologie variée : régularité,


efficacité ou de management et concernent soit des fonctions, soit des
services, soit des procédures.

 Audit de Régularité

vise à s’assurer de la conformité des actes et des procédures à


l ’ensembles des normes juridiques applicables.
Il a pour objet de vérifier que le fonctionnement réel ainsi que les
pratiques de gestion usuelles correspondent aux lois, règlements et
procédures établies par l’administration.
 Audit d’efficacité

Progressivement on est allé plus loin dans les objectifs assignés à


l’auditeur interne. Étant devenu un spécialiste du diagnostic, de
l’appréciation des méthodes, organisation du travail, l’auditeur a pris
l’habitude d’émettre une opinion, non plus seulement sur la bonne
application des règles, mais également sur leur qualité.
 Audit de management

L’audit de management est une dimension nouvelle de l’audit interne


qui constitue le stade ultime de développement de la fonction. Il peut
s’agir :

. l’existence
d’un service d’audit interne n’altère en rien la
liberté de choix et de décision des directions générales. En
revanche, observer les choix et les décisions, les comparer, les
mesurer dans leurs conséquences et attirer l’attention sur les
risques. Pratiquer l’audit de management c’est donc observer
la forme et non le fond.
les définitions
Fonction évolutive, l’audit interne a vu se succéder plusieurs
définitions avant que la notion ne soit stabilisée. Il n’est pas
inutile de suivre le même chemin en procédant par approches
progressives et en mettant en évidence les points à retenir.

Définition à l’attention des managers


« L’audit interne, c’est tout ce que devrait faire
un responsable pour s’assurer de la bonne
maîtrise de ses affaires
S’il en avait le temps,
Et s’il savait comment s’y prendre »
Première définition
« L’audit interne est un dispositif interne à l’entreprise qui vise à :
– apprécier l’exactitude et la sincérité des informations notamment
comptables,
– assurer la sécurité physique et comptable des opérations,
– garantir l’intégrité du patrimoine,
– juger de l’efficacité des systèmes d’information. »
Outre le fait que l’audit interne n’est pas un « dispositif » (mais une
fonction) cette définition, au demeurant incomplète, confond les rôles de
l’audit interne
(« apprécier » – « juger ») avec les objectifs du contrôle interne (« assurer
» – « garantir »).
Deuxième définition
« Selon la théorie classique, l’audit interne assume par délégation une
partie de la responsabilité de contrôle de la direction. »
On ne sait s’il s’agit là d’une « théorie classique » (théorie de l’agence, cf.
§ « Le fondement théorique de l’audit interne ») mais la définition reste
floue :
• quelle est cette « partie » de responsabilité qui serait déléguée ?
Troisième définition (APEC)
« Réalisé par un service de l’entreprise l’audit interne consiste à vérifier si
les règles édictées par la société elle-même sont respectées ».
Définition extrêmement restrictive, limitée à un simple audit de
conformité des règles de l’entreprise

I.I.A (The Institute of Internal Auditors)

« fonction de conseil, s’exerçant avec indépendance et objectivité »

« propose un apport de valeur ajoutée et une amélioration de


l’organisation »

« aide à atteindre les objectifs par une approche systématique et


raisonnée d’évaluation et d’amélioration de la gestion des risques,
des dispositifs de contrôle et des méthodes de management » (juin
1999)
Positionnement de la
fonction d’audit interne

Comment mieux éclairer une fonction qu’en traçant les


frontières de son action par rapport à celles qui jouxtent
son domaine d’application.
On évitera bien des confusions en précisant clairement
comment se situe l’audit interne par rapport :
l’audit
externe

risk au contrôle
management Audit interne
de gestion

contrôle
la Qualité
interne
Quelle est la différence entre l’audit interne et l’audit externe?

L’audit interne est axé sur l’appui à la gestion interne et l’amélioration des
systèmes, des procédures et des processus
⇉ L’audit externe (AE) est normalement une obligation réglementaire,
contrairement à l’audit interne (AI)
⇉ Les rapports de l’AE s’addressent aux parties prenantes; ceux de l’AI sont
destinés à la direction
⇉ Les rapports de l’AE sont habituellement des documents publics qui sont mis
à la disposition de toutes les parties prenantes; ceux de l’AI sont à l’usage
exclusif de la direction
Audit Interne vs Contrôle Interne

L’audit interne est une fonction qui a pour finalité


d’évaluer la qualité du système de contrôle interne
et d’en recommander des améliorations;

Les parties prenantes peuvent considérer que la


qualité du contrôle interne est un facteur de bonne
gouvernance, et estimer qu’elles doivent avoir des
garanties sur cette qualité grâce à l’audit interne.
L’audit interne et la qualité:

Le responsable d’audit interne doit définir et mettre en œuvre un plan de


contrôle qualité, pour évaluer les activités du service d’audit.

Le but de ce plan est de fournir une assurance raisonnable que le travail d’audit
s’effectue en conformité avec les normes d’audit interne.

Le plan de contrôle qualité doit s’intéresser aux


thèmes suivants :

· la supervision,
· les contrôles internes,
· les contrôles externes.
gestion des risques :

 Axé sur le risque que surviennent des événements susceptibles d’empêcher le proje
d’atteindre ses objectifs

 Il existe de nombreux types de risques : stratégiques, opérationnels, financiers,


juridiques/réglementaires, technologiques, rapports, fraude, utilisation
inefficace/inefficiente des ressources, capital humain, crédibilité, etc.

 Axé sur les secteurs où les risques sont élevés et la probabiliité forte que les
contrôles soient inexistants ou faibles

 Ne pas oublier les risques positifs: à savoir les opportunités!

Crée de la valeur ajoutée en éliminant les contrôles inutiles si


les risques sous-jacents sont minimes /dans les limites du goût
du risque du projet!
les normes d’audit interne

1) Règles et normes d’audit:

La pratique de l'audit interne nécessite un professionnalisme et un savoir


faire de hauts niveaux, que les auditeurs internes ne peuvent atteindre sans
avoir recours à un cadre de référence établi par leur profession.

1-Règles d’éthique et de déontologie

Les règles d’éthique et de déontologie sont l'exigence impérative de toute


profession. Pour l'audit interne, c'est en 1968 que ces règles déontologiques ont
été adoptées par le Conseil d'Administration de l'I.I.A.

En effet, les auditeurs internes doivent respecter certaines règles d'éthique


Les principaux objectifs des normes de l'audit interne sont:

de clarifier le rôle et les responsabilités de l'auditeur interne vis-à-vis de la


hiérarchie, des auditeurs externes, et des organismes publics et professionnels,

d'encourager l'amélioration de la pratique de l'audit interne,

d'informer les personnes extérieures à la profession du rôle, du champ d'action et


des performances de l'audit interne,

Ces normes et standards fixent cinq obligations aux auditeurs internes:


• décrivent la nature des activités d’audit
interne et définissent des critères de
qualité permettant d'évaluer les services
Fonctionnement :
fournis : gestion de l'audit interne,
Les Normes de
planification et accomplissement des
missions, établissement des rapports........
• énoncent les caractéristiques que doivent
présenter les organisations et les personnes qualification :
accomplissant des activités d’audit Normes de
interne : Indépendance, objectivité,
compétence, assurance qualité...
NORMES PROFESSIONNELLES D'AUDIT
Conclusion

L’audit interne est devenu un élément actif de la nouvelle ère de


comptabilité et de contrôle. La façon dont les entités du secteur public
assurent un contrôle interne et sont tenues de rendre compte a évolué :
une meilleure transparence et une plus grande responsabilisation sont à
présent exigées de la part de ces organisations, qui dépensent l’argent des
investisseurs et des contribuables.

Cette tendance a eu un impact significatif sur la façon dont la direction


assure la mise en œuvre et la surveillance du contrôle interne .

Bien que l’auditeur interne puisse s’avérer une précieuse source de


conseils en matière de contrôle interne, il ne devrait pas se substituer à un
système de contrôle interne fort, qui constitue la réponse de première
ligne face aux risques.