Vous êtes sur la page 1sur 7

Gestion d’hébergement

Séances n° 8 & 9
LES RELATIONS CONTRACTUELLES
ENTRE HÔTELIERS ET AGENTS DE
VOYAGES
I/ Le contrat hôtelier
Introduction :
Assurément, l’apport des agences de voyages
en matière de touristes constitue un élément
considérable qui retient l’attention de l’hôtelier et
qui l’incite davantage à signer des contrats de
différents types pour se permettre l’orientation
de la clientèle vers son établissement, il est ainsi
amené, avant son engagement, à tenir des
négociations lui permettant de bénéficier le
maximum possible de la dite convention.
1- Les négociations :
Les contrats établis entre hôteliers et agents de
voyages sont issus d’une négociation commerciale
qui peut être, selon les circonstances, favorables à
l’une ou à l’autre des parties. Ainsi, si l’agence de
voyages peut se trouver en position de demandeur
dans le cas où la destination est très recherchée
surtout pendant la haute saison ; en l’occurrence,
l’hôtelier peut avoir le choix entre plusieurs agences
de voyages. Dans d’autres cas, l’hôtelier placé dans
une région touristique désavantagée se trouve en
position de faiblesse par rapport à l’agent de
voyages. Cela dit, les clauses qui seront stipulées
dans le contrat, sont dictées selon que l’on soit en
position de force ou de faiblesse.
2- Les différents types de contrats :

Les contrats conclus entre hôteliers et agents de


voyages concernent :
 Les voyageurs individuels (FIT : For Individual
Travellers correspondant à un maximum de 10
personnes )
 Les voyageurs en groupes (GIT : Group Incentive
Tours correspondant à un minimum de 11 personnes)

En effet, il y a lieu de distinguer entre plusieurs types


de contrats selon leurs contenus :
a- Le contrat d’allotement :
L’allotement ou le contingent est un certain nombre de
chambres mis à la disposition de l’agent de voyages
par l’hôtelier. En termes de droit, le contrat
d’allotement est dit synallagmatique c-a-d il fait naître
des obligations à la charge des deux parties ; il est dit
également solennel dans la mesure où les deux
contractants doivent rédiger un écrit qu’ils se font
signer réciproquement. C’est un contrat à durée
déterminée, le contingent de chambres mis à la
disposition de l’agent du voyages et présumé l’être
pour une période déterminée de l’année. Les contrats
d’allotement revêtent trois formes :
 Contrat d’allotement totalement garanti :
Pour ce type de contrat, l’agent de voyages doit
payer intégralement le prix des chambres faisant
objet d’allotement quelque soit le résultat de ses
ventes. Ceci est assurément un avantage pour
l’hôtelier. Il est connu sous le nom de contrat à
forfait.

 Contrat d’allotement partiellement garanti :


L’agent de voyages ne sera tenu de payer qu’un
pourcentage déterminé au préalable des chambres
allouées. Il est appelé contrat de « deposit ».
 Contrat d’allotement non garanti :
C’est le contrat le plus répandu, l’agent de voyages ne
s’engage à payer que les chambres effectivement
louées ; il peut ne pas assurer le remplissage des
chambres ou avoir recours à des annulations. Pour se
protéger contre ces éventualités, l’hôtelier doit prévoir
dans le contrat une clause délimitant le délai de
rétrocession et rendant ainsi possible la location à
d’autres clients.

b- La réservation sur demande ou «Contrat On


request » :
L’agence de voyages n’a pas d’allotement dans l’hôtel,
alors ses réservations doivent faire l’objet d’une
demande assortie d’une acceptation préalable de
l’hôtelier. Ce mode de réservation est à l’avantage de
l’hôtelier car il lui permet de maîtriser ses ventes.

Vous aimerez peut-être aussi