Vous êtes sur la page 1sur 66

BUSINESS

FORMATION
UNIT / PRODUIT (Univers 45 Light 12pt)

Formation IFRS - Groupe OCP


Titre
Jour 3
de la présentation
Mai / Juin 2010

KPMG AUDIT / ADVISORY / AUDIT (Univers 45 Light 12pt)


AUDIT & ADVISORY

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 1 1
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Plan du stage
Jour 1 : Les thématiques généralistes

Introduction
IFRS 1 - Première adoption des normes IFRS
Présentation des états financiers
 IAS 1, IAS 7 : le format du bilan, compte de résultat, TFT, annexe etc.
 IFRS 5 - Actifs non courants détenus en vue de la vente
 IAS 8 - Méthodes comptables, changements d’estimations et erreurs
 Reporting des réserves et ressources minérales
La consolidation
 IAS 27, 28, 31 – L’intégration globale, proportionnelle et la mise en équivalence
 IFRS 3 - Les regroupements d’entreprises
 IAS 12 - Impôts différés
Les instruments financiers
 IAS 32, 39, IFRS 7 - Instruments financiers
Avantages au personnel et paiements fondés sur des actions
 IAS 19 – Avantages au personnel
 IFRS 2 – Paiements fondés sur des actions

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 2
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Plan du stage
Jour 2 : Focus sur les principales normes applicables au secteur minier

Les activités opérationnelles


 IFRS 6 – Prospection et évaluation des ressources minérales
 IAS 18, IAS 11- Reconnaissance du revenu
 IAS 2 – Stocks

Les actifs non courants


 IAS 38 - Immobilisations incorporelles
 IAS 16, 23, 40 - Immobilisations corporelles
 IAS 36 - Dépréciation d’actifs / impairment
 IAS 17, IFRIC 4 - Contrats de location

Les provisions et les passifs environnementaux


 IAS 37 – Provisions
 Evaluation de la provision pour réhabilitation des sites miniers
 IFRIC 1 – Variation des passifs existants relatifs au démantèlement, à la remise en état et similaires

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 3
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Plan du stage
Jour 3 : Les retraitements IFRS gérés par les filiales de l’OCP

Processus de consolidation et rôle des filiales


Immobilisations incorporelles
 Retraitements relatifs aux immobilisations en non valeur et aux frais de R&D
Immobilisations corporelles
 Durées d’utilité
 Réévaluation de certaines immobilisations corporelles
 Approche par les composants
Stocks
Contrats de location financement
 Zoom sur la procédure d’utilisation du fichier Excel de retraitement
 Cas pratique complet comprenant des simulations d’écritures de retraitement
Instruments financiers
 Evaluation à la juste valeur des instruments classés en VMP
Ecarts de conversio
Impôts différés
 Effet d’impôt sur les retraitements IFRS
 Recensement des différences de base

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 4
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Processus de consolidation et rôle
des filiales
Processus de consolidation et rôle des filiales

Filiale s S e rvice Co ns o lidatio n

Arrê té de s com pte s Inte rface autom atique /


sociaux se m e strie ls dans s aisie m anue lle
le logicie l de com ptabilité dans BO FC

• Inte rface autom atique


ou s ais ie de donné e s Dans BO FC :
s ociale s 1. Validation de s
Rapproche m e nt de s • Inte rface autom atique Contrôle de s donné e s
opé rations IG dans contrôle s de Publication de s
de s donné e s IG de re çue s de s filiale s :
l’outil BO ICS saisie du s ocial donné e s (e nvoi
BO ICS • donné e s sociale s
2. Contrôle e t au Se rvice
• donné e s IG
validation de s Consolidation)
• re traite m e nts
im pacts de s
é criture s
Pré paration de s
Sais ie de s é criture s Constatation de s
fiche s
e n lias se : é criture s de consolidation
d’im pacts IFRS
(e xe m ple s : cons tatation
• Ecriture s du goodw ill, é criture s de
d’hom ogé né is ation
conve rsion)
• Ecriture s IFRS, à
l’e xce ption :
• de s é criture s de
re traite m e nt de s
im m obilis ations e n Production de s é tats
non-vale ur ; financie rs consolidé s
• De s é criture s de e t de la plaque tte
cons tatation de s financiè re IFRS
im pôts diffé ré s

S e rvice Co ns o lidatio n :
As s is tance de s filiale s to ut au lo ng du pro ce s s us de re m o nt é e

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 6
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Immobilisations incorporelles
Traitement comptable en normes IFRS par rapport aux normes marocaines

CREE ou
NATURE NORMES ACTUELLES NORMES IFRS
ACQUIS
Goodwill Acquis . Activable . Activable
. Non amortissable
. Test annuel de dépréciation

Licences industrielles (procédés industriels) Acquis . Activable . Activable


. Amortissement sur une durée de 5 ans . Amortissement sur la durée d’utilité

Recherche et développement (notamment Créés . Activable . Frais de développement :


pour les procédés industriels) . Amortissement sur une durée de 4 à 5 ans - Activation obligatoire si conditions remplies et si valeur >
1,5 MDH HT
- Amortissement sur la durée d’utilité
. Frais de recherche non activables

Logiciels / licences informatiques Acquis . Activable . Activation obligatoire si valeur > 5 KDH
. Amortissement sur une durée de 1 à 7 ans . Amortissement sur une durée de 5 ans (ou 3 ans)

Maintenance et support technique des Acquis Activation du premier contrat de maintenance attaché au logiciel .Charge
logiciels acquis.
Charge pour les contrats ultérieurs.

Frais sur acquisition et immatriculation des Acquis . Activable . Activation (reclassement en immobilisations corporelles)
terrains . Amortissement sur une durée de 2 ans

Sites Internet déposés Créés . Charge . Activable si site « e-business »


. Amortissement sur la durée d’utilité de 5 ans

Marque bénéficiant de droits légaux Acquise . Activable, yc frais de dépôt . Activable


. Non amortissable . Amortissement sur la durée d’utilité
. Frais de dépôt = charges

Marque bénéficiant de droits légaux Créée . Activable, yc frais de dépôt . Non activable
. Non amortissable

Charges à répartir Acquis . Activable . Charge

Immobilisations en non valeur Acquis . Activable . Charge

Frais d’établissement Acquis . Activable . Charge

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 8
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 1 : Recherche et développement

1 – Principe
 Les frais de développement (c’est-à-dire les frais encourus dès que tous les critères d’activation sont remplis) doivent être capitalisés
 Les frais de recherche (c’est-à-dire les frais encourus avant que tous les critères d’activation sont remplis) doivent être passés en
charges lorsqu’ils sont encourus

2 – Ecritures IFRS
 Aucun retraitement s’il s’agit de frais de développement
 Annulation de l’immobilisation et comptabilisation en charges s’il s’agit de frais de recherche
 Retraitement des amortissements pratiqués dans les comptes locaux

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 9
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 1 : Recherche et développement
Enoncé

Enoncé
 La société a lancé un projet de développement d’un nouveau logiciel au 1 er janvier 2010
 De janvier à juin, la société étudie plusieurs choix de solutions et de prestataires
 Fin juin, la solution est choisie et le prestataire validé. La direction valide le projet
 En juillet la société rédige un cahier des charges détaillé. Les premiers coûts de conseils externes sont encourus pour 100
 D’août à septembre, le logiciel est paramétré. Le coût du logiciel et du prestataire est de 500
 Le logiciel rentre en exploitation à partir du 1 er octobre
 Le projet a mobilisé sur tout l’exercice deux salariés de la société à plein temps, dont le coût annuel (salaires + charges) se monte à 1000
 Dans les comptes sociaux, la société a activé 1600, amortis linéairement sur 5 ans à compter du
1er octobre, date de la mise en service du logiciel.

Question
 Quelles sont les charges activables en IFRS ?
 Quelles sont les écritures de retraitement IFRS au 31 décembre 2010 ?

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 10
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 1 : Recherche et développement
Enoncé

Ecritures de retraitement IFRS au 31 décembre 2010

Compte Libellé Débit Crédit


Désactivation de l’immobilisation constatée dans les comptes sociaux
Axxx
Rxxx
Correction de l’amortissement constaté dans les comptes sociaux
Axxx

Rxxx

Veuillez vous reporter au plan de comptes Groupe pour la sélection des numéros de comptes à impacter

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 11
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 1 : Recherche et développement
Corrigé

1er janvier 2010 30 juin 31 juillet 30 septembre

Les grandes phases du projet

Rédaction du cahier
Choix de la solution Paramétrage test Mise en service
des charges

Les conséquences en terme de comptabilisation

RECHERCHE DEVELOPPEMENT
POST IMPLEMENTATION
Les coûts engagés sont Les coûts engagés sont
Les coûts engagés sont
en charges capitalisés
en charges
Salaires : 1000/2 = 500 100 + 500 + 1000/2 = 1100

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 12
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 1 : Recherche et développement
Corrigé

1 – Ecritures constatées dans les comptes sociaux

Compte Libellé Débit Crédit


Activation de l’immobilisation
A221000 Immobilisations en recherche et développement 1600
xxx Disponibilités 1600
Dotation de l’amortissement
A282100 Amortissement des immobilisations en recherche et développement 400

2 –R619210
Ecritures IFRS Dot. Amort. des immobilisations en recherche et développement 400

Compte Libellé Débit Crédit


Désactivation de l’immobilisation
A221000 Immobilisations en recherche et développement 500
R61260 Achats de travaux, études et prestations de service 500
Annulation de l’amortissement
A282100 Amortissement des immobilisations en recherche et développement 125
R619210 Dot. Amort. des immobilisations en recherche et développement 125

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 13
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 2 : Charges à répartir

1 – Principe
 Non activables
 A comptabiliser en charges sur l’exercice durant lequel elles ont été engagées

2 – Ecritures IFRS
 Annulation du solde de charges à répartir figurant au bilan social
 Comptabilisation en charges de la période de la variation des charges à répartir en social
 Le solde de la charges à répartir de l’ouverture est éliminé par capitaux propres (l’écriture provient
normalement des écritures de consolidation passées en N-1)
 Retraitement des amortissements pratiqués dans les comptes locaux

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 14
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 2 : Charges à répartir
Enoncé

Enoncé
 Dans les comptes sociaux, activation au 1er janvier 2010 de 500 mDh de charges à répartir, reprises
linéairement sur 5 ans

Question
 Quelles écritures de retraitement IFRS au 31 décembre 2010 ?

Compte Libellé Débit Crédit


Extourne des charges à répartir en charges

Annulation de l’amortissement

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 15
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 2 : Charges à répartir
Corrigé

Compte Libellé Débit Crédit


Extourne des charges à répartir en charges
A212000 Charges à répartir 500
R6xxxx Nature de charge concernée 500
Annulation de l’amortissement
A281200 Amortissement des charges à répartir 100
R619120 Dotation aux amortissements des charges à répartr 100

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 16
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 3 : Frais d’acquisition des terrains

1 – Principe
 Les frais d’acquisition font partie du coût d’entrée des immobilisations corporelles
 Pas d’impact sur le compte de résultat sauf en cas de cession du terrain (la plus value est alors inférieure à celle
constatée en social puisque la VNC est supérieure) ou de perte de valeur (dépréciation)

2 – Ecritures IFRS
 Frais d’acquisition à reclasser en immobilisations incorporelles

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 17
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 3 : Frais d’acquisition des terrains
Enoncé

Enoncé
 N° d’immobilisation : 519114 - Description : FRAIS ACQUISITIONS DE TERRAINS
 Catégorie : IMMO NON VAL. FRAIS ACQUISITION
 Coût de l’immobilisation : 600 mDh
 Date de début d’amortissement : 30/06/2010, durée d’amortissement : 2 ans

Question
 Quelles écritures de retraitement IFRS au 31 décembre 2010 ?

Compte Libellé Débit Crédit


Reclassement de l’immobilisation

Annulation de l’amortissement

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 18
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 3 : Frais d’acquisition des terrains
Corrigé

Compte Libellé Débit Crédit


Reclassement de l’immobilisation
A211000 Frais préliminaires 600
A231800 Autres terrains 600
Reclassement de l’amortissement
A281100 Amortissement des frais préliminaires 150
A283180 Amortissement des autres terrains 150

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 19
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Immobilisations corporelles
Exemple 4 : Durées d’utilité

Principe

 En IFRS, les immobilisations doivent être amorties sur leur durée d’utilité, qui peut différer des durées
d’amortissement en social ou en fiscal

 Les durées d’utilité ont été revues dans le cadre du projet IFRS avec les opérationnels de la mine et la chimie. Les
durées retenues ont fait l’objet d’une validation par les Directions des pôles

 Les durées de vie IFRS sont suivies dans le livre IFRS d’Oracle. A chaque clôture, les filiales devront comptabiliser
des écritures de retraitements pour passer des amortissements en normes locales aux amortissements en IFRS

 Les amortissements sur cessions d’immobilisations doivent également être corrigés

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 21
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 4 : Durées d’utilité
Enoncé

Exercice
Les éléments suivants ont été calculés pour l’OCP sur 2008. Quelles écritures doivent être comptabilisées en IFRS au 31 décembre 2008 ?

31/12/2008
Données Intitulé BO Finance LOCAL IFRS ECART
Amort. Cumulés 212 Frais d'acquisition des immobilisations 4 314 927 10 787 318 -6 472 391
221 Immobilisations en recherche et développement 0 0
222 Brevets, marques, droits et valeurs similaires 308 038 308 038 0
222 Licences et logiciels 66 511 013 80 424 611 -13 913 598
231+232Constructions 7 760 774 904 7 759 565 446 1 209 459
233 Installations techniques, matériel et outillage 11 358 631 781 11 083 001 540 275 630 241
234 Matériel de transport 176 324 405 172 144 772 4 179 633
235 Mobilier, matériel de bureau et aménagements divers 375 263 433 407 331 936 -32 068 503
238 Autres immobilisations corporelles 2 114 2 114 0
Total Amort. Cumulés 19 742 130 614 19 513 565 774 228 564 840
Correction des Amort. / Cessions Immobilisations en recherche et développement 0
Brevets, marques, droits et valeurs similaires 0
Licences et logiciels 0
231+232Constructions 345 353 818 345 863 478 -509 660
Installations techniques, matériel et outillage 110 678 175 110 533 555 144 621
Matériel de transport 16 494 252 16 494 252 0
Mobilier, matériel de bureau et aménagements divers 3 197 365 3 622 853 -425 488
Autres immobilisations corporelles 0
Total Retrait. Amort / Cessions 475 723 611 476 514 138 -790 527
Dotation aux Amort. 212 Frais d'acquisition des immobilisations 2 987 585 7 468 963 -4 481 378
221 Immobilisations en recherche et développement 0 0 0
222 Brevets, marques, droits et valeurs similaires 0 0
222 Licences et logiciels 8 168 927 12 135 158 -3 966 231
231+232Constructions 52 784 890 62 539 959 -9 755 070
233 Installations techniques, matériel et outillage 204 733 013 274 276 379 -69 543 366
234 Matériel de transport 4 279 049 6 878 649 -2 599 600
235 Mobilier, matériel de bureau et aménagements divers 16 593 597 14 027 573 2 566 024
238 Autres immobilisations corporelles 2 114 2 114 0
Total Dotation aux Amort. 289 549 173 377 328 794 -87 779 620

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 22
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 4 : Durées d’utilité
Enoncé

Ecritures de retraitement IFRS au 31 décembre 2008

Compte Libellé Débit Crédit


Retraitement des amortissements cumulés

Correction des amortissements sur cession d’immobilisations

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 23
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 4 : Durées d’utilité
Corrigé

Ecritures à comptabiliser
Retraitement des amortissements cumulés Débit Crédit

A282100 Amortissement des immobilisations en recherche et développement 4 481 377,71


A282210 Amortissement des licences et logiciels 3 966 230,98
A283250 Amortissement des constructions - outil de production 9 755 069,60
A283380 Amortissement des installations techniques, matériel et outillage 69 543 366,05
A283480 Amortissement du matériel de transport 2 599 599,81
A283580 Amortissement du mobilier, matériel de bureau et aménagements divers 2 566 023,99
R61921000 Dot. aux Amort. Immobilisations en recherche et développement 4 481 377,71
R61922100 Dot. Amort. des licences et logiciels 3 966 230,98
R61932500 Dot. Amort. des constructions - outil de production 9 755 069,60
R61933800 Dot. aux Amort. Installations techniques, matériel et outillage 69 543 366,05
R61934800 Dot. aux Amort. Matériel de transport 2 599 599,81
R61935800 Dot. aux Amort. Mobilier, matériel de bureau et aménagements divers 2 566 023,99

Correction des amortissements sur cessions d'immobilisations Débit Crédit

A283250 Amortissement des constructions - outil de production 509 659,96


A283380 Amortissement des installations techniques, matériel et outillage 144 620,62
A283580 Amortissement du mobilier, matériel de bureau et aménagements divers 425 487,71
R65130000 Valeur nette comptable des immobilisations corporelles cédées 144 620,62 935 147,67

A noter que le cumul des amortissements antérieurs a déjà été retraité au 31 décembre 2007 (bilan d’ouverture)
dans BO Finance. L’effet de l’écriture N-1 est donc déjà en capitaux propres consolidés

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 24
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 5 : Approche par les composants

Principe

 En IFRS, les principaux composants d’une immobilisation corporelle doivent être suivis et amortis séparément
des autres composants

 Les décompositions d’immobilisations sont pour l’instant suivies par le Groupe dans des fichiers Excel séparés
et non dans le livre Oracle IFRS

 Suite à la comptabilisation des retraitements de durées d’utilité (voir Exemple 4), un retraitement additionnel
relatif aux immobilisations décomposées doit être comptabilisé

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 25
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 5 : Approche par les composants
Enoncé

Enoncé
 Le fichier de synthèse des immobilisations donnant lieu à décomposition chez OCP se présente comme suit :

VNC Immobilisations avant VNC immobilisations


décomposition (source décomposées (source Ecarts
Oracle IFRS) simulation excel)
 L’écriture suivante
31/12/2007 a été comptabilisée au 31 décembre 2007
362 384 589dans le bilan d’ouverture
206: 016 585 156 368 004
31/12/2008 272 369 350 180 427 793 91 941 558

Question
 Quelle écriture doit être comptabilisée au 31 décembre 2008 ?

Compte Libellé Débit Crédit


Retraitement des amortissements cumulés

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 26
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 5 : Approche par les composants
Corrigé

Ecritures
 Au 31 décembre 2007, 156 MDh d’amortissements complémentaires ont été comptabilisés par les réserves (bilan d’ouverture) pour revenir à la VNC du fichier des immobilisations
décomposées

 Au 31 décembre 2008, l’écart de VNC n’est plus que de 92 MDh. Il faut donc reprendre 156 – 92 = 64 MDh d’amortissement cumulés par rapport au retraitement passé en 2007

 Cette écriture impacte le compte de résultat

 L’écriture à constater est donc :

Compte Libellé Débit Crédit


Retraitement des amortissements cumulés
Amortissement des installations techniques, 64 426
A283380 matériel et outillage 446
R619338 Dot. Amort. des installations techniques, 64 426 446
matériel et outillage
© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 27
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 6 : Immobilisations réévaluées

Principe

 Les immobilisations ne peuvent être réévaluées que dans le bilan d’ouverture

Ecritures IFRS

 Après le 31 décembre 2007, les impacts à suivre sur les immobilisations réévaluées concernent les amortissements

 La valeur brute n’est impactée qu’en cas de sortie/cession d’une immobilisation

 Les réévaluations sont pour l’instant suivies par le Groupe dans des fichiers Excel séparés et non dans le livre
Oracle IFRS

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 28
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 6 a) : Immobilisations réévaluées – Amortissement
Enoncé

Enoncé
 Le fichier de synthèse des immobilisations concernées se présente comme suit avant réévaluation :

Entité juridique N° compte BOLibellé compte BO Données Total


MP A231500 Terrains - industriels VGA (onglet IFRS) Oracle 31/12/07 745 160
Amort Cum Oracle IFRS au 31/12/07 0
VNC Oracle IFRS au 31 12 2007 745 160
Dot Amort Oracle IFRS 31/12/08 0
 La synthèse après réévaluation se présente comme suit : VNC Oracle IFRS 31/12/08 745 160
A232800 Autres constructions VGA (onglet IFRS) Oracle 31/12/07 3 031 740
Amort Cum Oracle IFRS au 31/12/07 1 819 043
VNC Oracle IFRS au 31 12 2007 1 212 697
Dot Amort Oracle IFRS 31/12/08 121 270
VNC Oracle IFRS 31/12/08 1 091 428

MP A231500 Terrains - industriels Valeur réévaluée au 31/12/07 33 008 956


A232800 Autres constructions Valeur réévaluée au 31/12/07 3 031 740
Autres constructions Dot Amort constructions réévaluées 31/12/07 443 288

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 29
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 6 a) : Immobilisations réévaluées – Amortissement
Enoncé

Question

 Quelles écritures comptabiliser au 31 décembre 2008 ?

Compte Libellé Débit Crédit


Annulation amortissements CNC

Constatation des amortissements de la réévaluation

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 30
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 6 a) : Immobilisations réévaluées – Amortissement
Corrigé

Corrigé

 Aucune écriture sur la valeur brute n’est à comptabiliser au 31 décembre 2008 (les réévaluations sont intervenues au 31 décembre 2007)

 Les écritures suivantes sont à comptabiliser sur les amortissements :

Compte Libellé Débit Crédit


Annulation amortissements CNC
A283380 Amortissement des autres constructions 121 269,60
R61932800 Dot. Amort. des autres constructions 121 269,60
Constatation des amortissements de la réévaluation
A283380 Amortissement des autres constructions 443 287,59
R61932800 Dot. Amort. des autres constructions 443 287,59

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 31
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 6 b) : Immobilisations réévaluées – Cession d’immobilisations
Enoncé

Enoncé
 Une construction d’une valeur de 20 MDh amortie sur 20 ans a fait l’objet d’une réévaluation de
10 MDh

 Au 31 décembre 2009, la VNC CNC est de 12 MDh, et la VNC IFRS de 18 MDh

 La société décide de céder l’immobilisation au 31 décembre 2009.

Question
 Quel retraitement IFRS comptabiliser ?

Compte Libellé Débit Crédit

Cession de la partie réévaluée de l’immobilisation

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 32
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 6 b) : Immobilisations réévaluées – Cessions d’immobilisations
Corrigé

Corrigé

 Les écritures suivantes sont à comptabiliser sur les cessions d’immobilisations :

Compte Libellé Débit Crédit

Cession de la partie réévaluée de l’immobilisation

A232800 Autres constructions 10

A283280 Amortissement des autres constructions 6

R651300 VNC des immobilisations cédées 4

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 33
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 7 : Traitement des GT

Traitement en normes locales vs normes IFRS

NATURE NORMES LOCALES NORMES IFRS


Première acquisition Immobilisation Immobilisation
Entretien courant Charge Charge
Gros entretien pluriannuel et grosses Charge Immobilisation
révisions
Renouvellement, reconstruction, Immobilisation / Charge Immobilisation
remise en état

Remarque

 Le Groupe a décidé de ne pas capitaliser les GT historiquement comptabilisés en charges (position en cours de
validation avec les Commissaires aux comptes)

 En revanche, il est prévu de capitaliser les GT à partir de 2009

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 34
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 7 : Traitement des GT
Enoncé
Enoncé
 Libellé du GT : RENOVATION DE LA BASE ET DU SYSTEME ELECTRIQUE DE REGULATION DE LA DRAGLINE
 Durée du GT : du 1 er juillet 2009 au 30 juin 2010
 Coût du GT : 60 MDh (dont 30 MDh en 2009 et 30 MDh en 2010)
 Durée avant le prochain GT de rénovation de la base et du système électrique de régulation de la dragline : 10 ans
Question
 Quelles écritures au 31 décembre 2009 et au 31 décembre 2010 ?

Compte Libellé Débit Crédit


Capitalisation de l’immobilisation

Capitalisation du complément d’immobilisation

Amortissement pour 1/20eme GT(6 mois sur une durée de vie de 10 ans) de la valeur totale du GT (60 MDh)

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 35
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 7 : Traitement des GT
Corrigé

Corrigé
Ecritures au 31décembre 2009

Compte Libellé Débit Crédit


Capitalisation de l’immobilisation
A233800 Installations techniques, matériel et outillage 30
R613300 Entretien et réparations 30

Remarque : le compte immobilisations en cours n’est pas utilisé en IFRS. L’immobilisation n’étant pas achevée et donc pas mise en service, aucun amortissement n’est à
constater

Ecritures au 31décembre 2010


Compte Libellé Débit Crédit
Capitalisation du complément d’immobilisation
A233800 Installations techniques, matériel et outillage 30
R613300 Entretien et réparations 30

Amortissement pour 1/20eme GT(6 mois sur une durée de vie de 10 ans) de la valeur totale du GT (60 MDh)
A283380 Amortissement des installations techniques, matériel et outillage 3
R619338 Dot. Amort. des installations techniques, matériel et outillage 3

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 36
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Stocks
Exemple 8 : Impact des amortissements sur les stocks

Principe

 Les différences d’amortissements entre les normes locales et les normes IFRS impactent la valorisation des stocks de produits intermédiaires et produits finis, qui
comprennent une quote-part des amortissements

Ecritures IFRS

 Correction de la valeur brute des stocks au bilan en fin de période en contrepartie de la charge d’amortissement
 Le cas échéant correction de la dépréciation comptabilisée dans les comptes sociaux

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 38
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 8 : Impact des amortissements sur les stocks
Enoncé

Exercice
 Au 31 décembre 2007, la valeur des stocks de l’OCP se présente comme suit :

Valeur CNC Valeur IFRS


 Au 31 décembre 2008, la valeur des stocks de l’OCP se présente comme suit :
3151000 - Stocks de produits finis, Phosphates 62 000 60 000
3131000 - Stocks, Produits en cours, Phosphates 875 000 880 000

 Par ailleurs, au 31 décembre 2008, les stocks de produits finis ont été dépréciés en CNC, pour être ramenés à une valeur de marché de 120 000 mDh
 Quelles écritures comptabiliser au 31 décembre 2007 et au 31 décembre 2008 ?

Valeur CNC Valeur IFRS


3151000 - Stocks de produits finis, Phosphates 125 000 115 000
3131000 - Stocks, Produits en cours, Phosphates 1 115 000 1 120 000

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 39
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 8 : Impact des amortissements sur les stocks
Corrigé

Ecritures
 Au 31 décembre 2007 : comptabilisation de la nouvelle valeur des stocks par les réserves (bilan d’ouverture)

Retraitement à l'ouverture Débit Crédit


A315000 Stock de produits finis 2 000
A313000 Stock de produits en cous 5 000
P115000 Autres réserves 3 000

 Au 31 décembre 2008, 3 écritures à comptabiliser :

Extourne du retraitement 2007 Débit Crédit


A315000 Stock de produits finis 2 000
A313000 Stock de produits en cous 5 000
R71311 Variation de stock- produits finis 2 000
R71321 Variation de stock- produits en cours 5 000

Valeur des stocks 2008 Débit Crédit La valeur de marché étant de 120 MDh pour une
A315000 Stock de produits finis 10 000 valeur de stock de 125 MDh, une dépréciation de
A313000 Stock de produits en cous 5 000 5 MDh doit être constatée en CNC
R71311 Variation de stock- produits finis 10 000 En IFRS, la valeur du stock étant de 115 MDh,
R71321 Variation de stock- produits en cours 5 000 celle-ci est inférieure à la valeur de marché. La
dépréciation comptabilisée en CNC doit donc
Remise à la valeur de marché ajustement Débit Crédit être annulée
de la dépréciation)
A391500 Dépréciation stocks de produits finis 5 000
R619615 Dépréciation stocks de produits finis 5 000

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 40
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Contrats de location financement
Exemple 9 : Location financement
Enoncé (1/3)

Enoncé
 Le 1er janvier N, l’entreprise A a acquis en location financement une construction de 4 000 amortissable sur 20 ans.
 La durée du contrat est de 15 ans et le loyer annuel est de 335,21. La valeur de rachat à l’issue du contrat au 1 er
janvier N+15 est de 400. La durée de vie résiduelle du bien en social à la levée d’option est estimée à 10 ans.
L’échéancier de l’emprunt est donné ci-dessous.

Questions
 Présenter les trois premières années du tableau et comptabiliser les écritures de retraitement du contrat de location
financement à la clôture de l’exercice N
 Enregistrer les écritures de retraitement du contrat de location financement pour l’exercice N+1
 Quel sera le solde des postes suivants au 31/12/N+14 : construction, amortissement des constructions, emprunt ?
 Comptabiliser les écritures liées à la levée d’option en N+15

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 42
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 9 : Location financement
Enoncé (2/3)

Tableau d’amortissement : 4 000 € sur 15 ans du 01/01/N

Date échéance. Echéance Intérêt Capital Restant dû

01/01/N 335,21 162,00 173,21 3826,79


01/01/N+1 335,21 154,21 181,00 3 645,79
01/01/N+2 335,21 146,06 189,15 3 456,64
01/01/N+3 335,21 137,55 197,66 3 258,98
01/01/N+4 335,21 128,65 206,56 3 052,42
01/01/N+5 335,21 119,36 215,85 2 836,57
01/01/N+6 335,21 109,65 225,56 2 611,01
01/01/N+7 335,21 99,49 235,72 2 375,29
01/01/N+8 335,21 88,89 246,32 2 128,97
01/01/N+9 335,21 77,80 257,41 1 871,56
01/01/N+10 335,21 66,22 268,99 1 602,57
01/01/N+11 335,21 54,12 281,09 1 321,48
01/01/N+12 335,21 41,47 293,74 1 027,74
01/01/N+13 335,21 28,25 306,96 720,78
01/01/N+14 335,21 14,43 320,78 400,00
01/01/N+15 400,00 0,00
TOTAL 5 028,15 1 428,15 4 000,00

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 43
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 9 : Location financement
Enoncé (3/3)

Tableau de suivi du contrat à compléter

Libellés N N+1 N+2

Amortissement corporel

Cumul amortissement conso

Rembours. Emprunt

Cumul remboursement emprunt

Loyer annuel

Cumul loyers

Charges financières annuelles

Cumul des charges financières

Impact résultat annuel

Cumul impact résultat

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 44
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 9 : Location financement
Corrigé (1/6)

Tableau de suivi du contrat Retraitement du contrat à la clôture de l’exercice N

 Rappel des écritures comptabilisées en social :


Libellés N N+1 N+2  Charge de location (loyer) :

Amortissement corporel (1) 200,00 200,00 200,00


Cumul amortissement conso 200,00 400,00 600,00 Débit Crédit
Rembours. Emprunt 173,21 181,00 189,15 R : Loyer 335,21
Cumul remboursement emprunt 173,21 354,21 543,36 B : En
Trésorerie 335,21
consolidation, la construction est assimilée à une immobilisation dont l’acquisition est
Loyer annuel 335,21 335,21 335,21 financée par un emprunt de 4 000.
 Constatation de l’immobilisation en location financement dans les comptes consolidés :
Cumul loyers 335,21 670,42 1 005,63
Charges financières annuelles 162,00 154,21 146,06
Cumul des charges financières 162,00 316,21 462,27
Impact résultat annuel (26,79) (19,00) (10,85)
Cumul impact résultat (26,79) (45,79) (56,64)

(1) = 4 000 x 1/20


Débit Crédit
Construction 4 000,00
Emprunt 4 000,00

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 45
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 9 : Location financement
Corrigé (2/6)

Retraitement du contrat à la clôture de l’exercice N

 Rappel des écritures comptabilisées en social (suite) :


 Dotation aux amortissements concernant la construction :
Remboursement annuel de l’emprunt :
 Emprunt remboursé au cours
Débit Crédit de l’exercice : 173,21
DAP sur les constructions 200,00  Charges financières : 162,00
 Loyers versés en N : 335,21
Amortissement des 200,00
constructions
 Annulation de la charge de location :

Débit Crédit Impact sur le compte de résultat consolidé de N :


335,21 annulation du loyer
Emprunt 173,21
(162,00) charges financières
Charge financière 162,00 (200,00) dotation aux
amortissements
Loyer 335,21
(26,79) diminution du résultat brut

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 46
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 9 : Location financement
Corrigé (3/6)

Retraitement du contrat à la clôture de l’exercice N+1


 Reconstitution des à-nouveaux consolidés :

Débit Crédit

Construction 4 000,00
Emprunt 4 000,00
Réserves de consolidation 200,00
Amortissement des constructions 200,00
 Ecritures de l’exercice :
Emprunt 173,21
Réserves de consolidation 173,21

Débit Crédit
Emprunt 181,00
Charge financière 154,21
Loyer 335,21
Dotation aux amortissements 200,00
Amortissement des constructions 200,00

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 47
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 9 : Location financement
Corrigé (4/6)

Solde des comptes du contrat de location financement à la clôture de l’exercice N+14

Solde au 31 décembre N+14 :


Construction 4 000
Amortissement de la construction 3 000
Emprunt 400

Levée d’option en social et conséquences sur les écritures de consolidation


 Rappel des écritures comptabilisées en social :
 Levée d’option - inscription à l’actif de la construction :

Débit Crédit
B : Constructions 400
B : Trésorerie 400

 Levée d’option - amortissement de la construction :

Débit Crédit
R : Dotation aux amortissements des 40
constructions
B : Cumul amortissements constructions 40

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 48
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 9 : Location financement
Corrigé (5/6)

Levée d’option en social et conséquences sur les écritures de consolidation (suite)


 Rappel des écritures comptabilisées en social (suite) :
 Reconstitution des à-nouveaux consolidés :

Débit Crédit
Construction 4 000,00
Emprunt 4 000,00
Réserves de consolidation 3 000,00
La construction a été comptabilisée dans les comptes sociaux. Il convient d’annuler l’écriture passée en social sous peine d’enregistrer deux fois l’immobilisation dans les comptes consolidés.
 Amortissement des constructions
Ecritures d’annulation de l’immobilisation sociale : 3 000,00
Emprunt 3 600,00
Réserves de consolidation 3 600,00

Débit Crédit
Emprunt 400,00
Construction 400,00

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 49
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 9 : Location financement
Corrigé (6/6)

Levée d’option en social et conséquences sur les écritures de consolidation (suite)


 Rappel des écritures comptabilisées en social (suite) :
Il faut également annuler la dotation aux amortissements constatée dans les comptes sociaux car elle fera double emploi avec celle constatée dans les comptes consolidés.
 Ecritures d’annulation de la dotation sociale :

Débit Crédit
Amortissement des constructions 40,00
 Constatation de l’amortissement
Dotation consolidé :
aux amortissements 40,00

Débit Crédit
Dotation aux amortissements 200,00
Amortissements des constructions 200,00

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 50
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Instruments financiers
Exemple 10 : Evaluation des VMP à la juste valeur

Principe
 Les VMP doivent être évaluées à la juste valeur par le résultat : les gains et pertes latents sont comptabilisés
dans le résultat

 La juste valeur d’une VMP à une date donnée est indiquée sur les relevés transmis par la banque

Cas observés
 Cas 1 : la société vend et rachète ses VMP en fin d’année pour constater les gains / pertes : pas de retraitement
IFRS à réaliser

 Cas 2 : la société ne réalise pas d’aller retour :


a) Si la valeur de marché est supérieure à la valeur comptable : enregistrement de la valeur de marché et
impact sur le compte de résultat correspondant au gain latent
b) Si la valeur de marché est inférieure à la valeur comptable : enregistrement de la valeur de marché et
annulation de la provision pour dépréciation (en net, aucun impact sur le compte de résultat par rapport au
résultat social) – [A CONFIRMER : PASSE T-ON UNE ECRITURE ?]

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 52
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 10 : Evaluation des VMP à la juste valeur
Enoncé

Enoncé

 La société a acheté des VMP pour 500 mDh au cours de l’année 2010. Au 31 décembre 2010, la valeur de ces
VMP est de 550 mDh

Question

 Quelle écriture de retraitement IFRS au 31 décembre 2010 ?

Compte Libellé Débit Crédit


Comptabilisation à la juste valeur des instruments financiers

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 53
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 10 : Evaluation des VMP à la juste valeur
Corrigé

Ecritures IFRS

Compte Libellé Débit Crédit


Comptabilisation à la juste valeur des instruments financiers
A358000 VMP – Autres placements 50
R738750 Profit sur variation de la JV des actifs financiers évalués à la 50
JV par le biais du compte de résultatR73875000 Profit sur
variation de la JV des actifs financiers évalués à la JV par le
biais du compte de résultat

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 54
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 11 : Evaluation des VMP à la juste valeur
Enoncé

Enoncé
 La société a acheté des VMP pour 500 mDh au cours de l’année 2010. Au 31 décembre 2010, la valeur de ces
VMP est de 400 mDh

Question
 Quelles écritures de retraitement IFRS au 31 décembre 2010 ?

Compte Libellé Débit Crédit


Comptabilisation à la juste valeur des instruments financiers et neutralisation de la dépréciation comptabilisée dans les
comptes sociaux

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 55
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 11 : Evaluation des VMP à la juste valeur
Corrigé

Ecritures IFRS
 Au 31 décembre, une dépréciation de 100 mDh aura été comptabilisée dans les comptes sociaux de la société

Compte Libellé Débit Crédit


Comptabilisation à la juste valeur des instruments financiers et neutralisation de la dépréciation comptabilisée dans les
comptes sociaux
A358000 VMP – Autres placements 100
R638750 Perte sur variation de la JV des actifs financiers évalués à la 100
JV par le biais du compte de résultat

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 56
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Ecarts de conversion
Exemple 12 : Ecarts de conversion

Ecart de conversion passif


 Il s’agit d’un gain latent

 En IFRS, l’écart de conversion passif doit être annulé et le gain latent comptabilisé au compte de résultat

Ecart de conversion actif


 Il s’agit d’une perte latente

 Cette perte fait l’objet d’une provision pour perte de change

 En IFRS, l’écart de conversion actif doit être annulé et la perte latente comptabilisée au compte de résultat. La
provision doit être reprise par le résultat

 L’impact net de ces deux écritures sur le compte de résultat est donc nul

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 58
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 12 : Ecarts de conversion
Enoncé

Exercice
 Sur la base de l’extrait suivant provenant des comptes CNC, quels retraitements IFRS doivent être réalisés ?

A370100 Diminution des créances circulantes 3 000


A370200 Augmentation des dettes circulantes 4 000
P151600 Provisions pour perte de change -7 000
P470100 Augmentation des créances circulantes -8 000
P470200 Diminution des dettes circulantes -7 000

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 59
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 12 : Ecarts de conversion
Corrigé

Ecritures à comptabiliser
 Ecarts de conversion passif :
Compte ECP Débit Crédit
P470100 Augmentation des créances circulantes 8 000
P470200 Diminution des dettes circulantes 7 000
R733121 Gains de change non réalisées sur créances 8 000
clients
R73312200 Gains de change non reéali sés sur dettes 7 000
fournisseurs

 Ecarts de conversion actif :


Compte ECA Débit Crédit
A370100 Diminution des créances ci rcul antes 3 000
A370200 Augmentation des dettes circulantes 4 000
P151600 Provision pour perte de change 7 000
R63312100 Pertes de change non réali sées sur créances 3 000
clients
R63312200 Pertes de change non réalisées sur dettes 4 000
fournisseurs
R639370 Dot. Provisions pour pertes de change 7 000

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 60
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Impôts différés
Exemple 13 : Différences social vs fiscal

Exemple d’impôts différés liés aux différences social vs fiscal


 Provision pour congés payés de 1000 enregistrée dans les comptes sociaux au 31 décembre 2010

 Taux d’impôt est de 30 %

Exercice
 S’agit-il d’une différence temporelle déductible ou taxable ?

 Comptabiliser les écritures liées aux impôts différés au 31 décembre 2010

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 62
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 13 : différences social vs fiscal

Exemples d’impôts différés liés aux différences social vs fiscal : provision pour congés payés de 1000
enregistrée dans les comptes sociaux. Le taux d’impôt est de 30%

PASSIF

Base comptable = (1000) Base fiscale = 0

Différence temporelle = 1000


Déductible
Source d’économie future Code nature Rubrique Flux Débit Crédit
Lors du renversement de la différence temporelle, le résultat A345900 Impôts différés - actifs F15 300
fiscal sera supérieur (<) au résultat comptable
0IMP005 R67200000 Impôts différés F99 300
= créance d’impôt

Impôt différé actif (IDA)

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 63
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 14 : Contrat de location financement

Enoncé
 1ère année d’un contrat de crédit-bail d’une durée de 7 ans
 Montant initial = 2 500
 Immobilisation corporelle amortie sur sa durée d’utilité, soit 10 ans
 Levée d’option nulle
 Redevance annuelle = 410, ventilée de la manière suivante : Intérêts = 90 / Remboursement du capital = 320

Exercice
 S’agit-il d’une différence temporelle déductible ou taxable ?
 Comptabiliser les écritures liées aux impôts différés au 31 décembre 2010

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 64
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 14 : ID/Contrat de location financement

 1ère année d’un contrat de crédit-bail d’une durée de 7 ans


 Montant initial = 2 500
 Immobilisation corporelle amortie sur sa durée d’utilité, soit 10 ans
 Levée d’option nulle
 Redevance annuelle = 410, ventilée de la manière suivante : Intérêts = 90 / Remboursement du capital = 320

Évaluation des actifs / passifs impactés par le retraitement de ce contrat de


crédit-bail
Valeur comptable Base fiscale
Retraitement Immo. corporelle – VB = 2 500
Immo. corporelle – Amt = (250)
Dette financière – montant initial = (2 500)
Dette financière – remboursement = 320

Impact Actif net = 70 Actif net = 0

© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 65
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.
Exemple 14 : ID/Contrat de location financement (suite)

Dans les comptes (consolidés), s’agissant d’une location-financement, le bien loué est inscrit à l’actif du bilan en
contrepartie d’une dette financière.
 Fiscalement, il n’existe aucun actif ou passif.

ACTIF NET

Valeur comptable = 70 Base fiscale = 0

Différence temporelle = (70)


Taxable
Source d’imposition future Code nature Rubrique Flux Débit Crédit
P445900 Impôts différés - passifs F15 21
Lors du renversement de la différence temporelle,
0RIAS17 R67200000 Impôts différés
le résultat fiscal sera supérieur (>) au résultat F99 21
comptable

= dette d’impôt
© 2010 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants 66
adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés.

Vous aimerez peut-être aussi