Vous êtes sur la page 1sur 139

République Algérienne Démocratique Et Populaire

Université des sciences et de la technologie d’Oran


DEPARTEMENT D’ARCHITECTURE

Exposé sur :
Généralité des fondations
Présenté par :
Dirigé par :
1.Aboulhacen Hassen
• Ben Daho 2.Romane Houari
3.Meddalsi Fatima Zohra
4. Sahi Houria

ANNEE UNIVERSITAIRE :2010/2011


Les sols
Les fondements de la mécanique des sols,
méthodes de reconnaissance des sols,
ainsi que les essais in -situ et de
laboratoire qui sont la base de toute étude
des sols .
 Définition :
 Les soles sont le résultat de la désagrégation mécanique
(variations thermiques, chocs, vent, érosion,…) ou
chimique (oxydation, hydratation, …) des roches
constitutives de la croute terrestre (roches mères).
 Cette définition n’établit pas une distinction nette entre
un sol et une roche. De ce fait, on dit qu’un sol séché
plongé dans l’eau se désintègre relativement vite, alors
qu’une roche reste intacte.
 Une connaissance approfondie du sol est indispensable,
car le sol sert de support pour les fondations de
bâtiments et d’ouvrages d’art (ponts, barrages, …).
 Cette connaissance permet de définir le type de
fondation à réaliser et de limiter les risques d’accidents
ultérieurs.
 Éléments constitutifs :
 Un sol est un mélange de trois phases
 Phase solide composée de grains (sable, argile, …),
 Phase gazeuse composée d’air, lorsque le sol est sec,
ou d’un mélange d’air et de vapeur d’eau, lorsque le sol
est humide. Lorsque tous les vides sont remplis d’eau,
le sol est dit saturé.
 Phase liquide composée de l’eau remplissant
partiellement ces vides existant entre les particules. On
distingue trois catégories d’eau
 L’eau libre qui circule entre les grains .
 L’eau absorbée rencontrée dans les sols à grains très
fins (ex : argile). C’est une couche d’eau immobile qui
entoure les grains.
 L’eau capillaire retenue sous forme de ménisques au
voisinage des points de contact entre les grains.
Les caractéristiques du
sol
La capacité portante d’un sol

 Le sol est caractérisé par sa force portante , évaluée


en bars ( correspond environs a 1 kg/cm² ) ,
 Correspondant la charge applicable normalement
sur la fondation sans aucun risque.
Cette valeur caractéristique peut se terminer :
 Soit directement avec une étude de sol
 Soit en déterminant le taux de travail d’une fondation
a la rupture .
 De plus , en plus les sols sont situés
en profondeur, plus leur taux de travail
est fort .
 L’études de sol peut faire des
économies sur le type de fondation.

L’enfoncement de sol:
Technique qui consiste à améliore les
caractéristiques mécanique d’un sol.
les trois principaux phases de sol
Reconnaissance
du sol

géologique Géophysique géotechnique

La nature et l’étendue et Les caractéristiques


la forme la géométrie des physiques et
globale différents formations Mécaniques des sols
des couches (prospection électrique
et sismique)
Les différents types de terrains :
 Les géologues ont établi une classification des
terrains précise, mais qui reste peu utilisable
pour des travaux de fondation qui n’intéressent
que la couche superficielle du sol .c’est
pourquoi, la répartition suivante est mieux
adaptée a l’étude des fondation, c’est-à-dire en
fonction de leur compressible et de leur capacité
portante on distingue:
Les sols durs Regroupe les roches et certaines
marnes a forte teneur en particule
de calcaire
Les sols grenus Sables et graviers
Les sols a grains fin Les argiles et les limons
Les mélanges Soit de couches homogènes des
matériaux précédents
Soit mélanges de ces matériaux
Graviers sableux……argiles
limoneuses
Les sols fins peu La vase et la tourbe
consistants
Les sols divers Terres végétale,
remblais

Terrains souillés Terrains agressifs

Zone d’anciennes Carrières, explitations


activité minières
 Pour procéder a un choix satisfaisant d’un
type de fondations le rapport d’études du
sol fournit la nature du terrain selon une
classification plus appliquée .on note:
les bons terrains
les tassement sous les charges sont faibles
 Il faut que la couche soit épaisse et compacte
pour une bonne répartition des efforts.
 La portance varie entre 0.3 et 1.5mpa
 La nappe phréatique est profonde.
 Reçoivent facilement des fondation
superficielles.
Les terrains médiocres
Ils sont constituent par des sols a grains fins mais
cohérents (argileux,limoneux,schisteux)
 La nappe est souvent a proximité du sol
 Les fondation seront de type superficielle ,avec
un taux de travail relativement faible
Si les couches sont irréguliers et de portance
faible,il faut recourir a l’emploi d’un radier
général, ou des fondations profondes .
 La portance de ce type de sols est de
l’ordre de 0.1 va 0.5 mpa
 Quand la composition est principalement
argileuse, il faut faire attention aussi
problème typique liés aux argile.
Les terrains hétérogène

 Ils sont constitué par un mélange de


plusieurs types de terrains , avec des
couches d’épaisses et de géométrie
variable.
Les mauvais terrains

Cette catégorie regroupe de nombreux


types de sols ( sols a grains fins, sols
saturés , terrains gypseux ou
agressifs…)
 Souvent en utilise des fondations
profondes ou semi profondes pour
traverser le terrain
 Les tassements sont très importants,
irrégulier et imprévisible.
Valeur de l’angle du talus naturel et des poids :
Nature de terres Angle du talus naturel Poids volumiques (δ)
(Δ)° kn/m3
Sable fin sec 10 à 20 14
16
Sable fin humide 15 à 25
Gravier moyen,
30 à 40 19 à 21
légèrement humide

Terre végétale humide 30 à 45 16 à 17


Terre très compacte
40 à 50 16 à 18
Cailloux, éboulis
40 à 50 15 à 17
Marne sèche
30 à 45 15 à 16
30 à 50 16
Argile sèche

Argile humide 0 à 20 18 à 12
Grès tendre, roches
diverses 50 à 90 20 à 25
Classification des sols selon les contraintes admissibles :
Terres de mauvaise qualité :

Terrain de qualité moyenne :

Terrain de bonne qualité :

En cas d’infiltration d’eau, il faut réduire ces taux de 1/3.


Les fondations

 Le terme« fondation» regroupe


l’ensemble des ouvrages enterrés
servant d’assise à la construction .

1. Définition et propriété mécanique :
Les fondations sont constituées par l’ensemble des ouvrages qui
réalisent l’interface entre les éléments porteurs d’une construction et son
sol. Le matériau le plus couramment utilisé pour réaliser les fondations
est actuellement le béton armé.
Le rôle des fondations consiste à répartir les charges apportées par
l’ouvrage très variables suivant la hauteur de la construction et son type
d’utilisation –sur un sol dont la capacité portante peut varier suivant la
nature et la profondeur des diverses couches du terrain . Pour cela, une
compagne de sondage devra préalablement être effectué sur le terrain
envisager ; outre les caractéristiques mécaniques et physiques des
différentes couches géologiques constituant le sous sol, elle devra
déceler la présence d’une arrivée d’eau ou d’une nappe phréatique.
Pour ces ouvrages, on aura le choix entre diverses solutions, qui peuvent
être regroupées en trois familles distinctes :
1 les fondations superficielles
2 les fondations profondes pour bâtiment
3 les fondations spéciales
 1. FONCTION DE LA FONDATION
 Le prédimensionnement de l’infrastructure a pour
objet la conservation d'un état d'équilibre stable
entre les descentes de charges et la contrainte
admissible du sol.
 Elle doit transmettre les charges de manière
linéaire ou ponctuelle au " bon sol " d'assise choisi
grâce à l'étude géotechnique .
 une composante horizontale (charge de vent,
charges d'origine sismique...). Implique l'équilibrage
par le sol. Les fondations sont divisées en deux
groupes.
 1. Fondations superficielles
 2. Fondations profondes
 PROFONDEUR MINIMALE DES FONDATIONS :
 Les fondations doivent être assises au-delà de la zone d'action du gel
pour une profondeur de 0,60 m au Sahara, mais elle peut atteindre
1,20 m (ou plus encore) dans les haut plateaux.
 Elle varie suivant les régions. on la fixe aux environ de h/10 .
 dont h désigne la hauteur du bâtiment
 Le talon large s'assoit dans un terrain meuble or que Le talon pointu s'enfonce facilement.
 La marche sur la neige nécessite des raquettes;donc, chaque ouvrage doit posséder l'assise
adaptée à sa forme, son poids et son volume et celui-ci dépend de la nature du terrain.
Fondation plus veilles
(moellons bruts, brique, pierre)
 Les fondation plus veilles, faites à partir de
moellons bruts, de pierres ou de briques , sont
souvent inégales, et leur profondeur et
épaisseur peuvent varier.
 Ces fondations ont été recouvertes d’un enduit a
l’ épreuvent l’humidité et contiennent une grande
quantité de mortier absorbe l’eau du sol.
Fondation en bois
 Bon nombre de maison recentes ont des
fondations en bois traité.
Fondation en béton
 Les fondation en bloc de béton ou en
béton coulé existent depuis les années
1920 et ont habituellement du crépi, un
enduit à l’épreuve de l’humidité et des
drains de semelle à l’extérieur.
Notion de base
 Une construction doit être en position
d’équilibre par rapports au sol.

Les actions qui s’exercent sur la


construction sont :
 Les forces dues à sa masse (poids)
 Les forces dues au vent,à la neige à
la chaleur solaire ;
 Des forces de contact du sol la
maçonnerie qui porte le nom de
fondation.

 Cet ensemble de force doit à tout


instant être en équilibre.
La fondation transmet au sol les
effets :
 _ des charges permanentes
 _ Des charges d’exploitation ;
 _ Des actions climatiques.

Elle reçoit les actions ascendantes du sol.


Le terrain inclinée
 Le principale caractère
morphologique qui peut
influencer sur un
système de fondation est
la pente .
 Pour les construction
réalisées sur des terrains
inclinés, les actions
exercées par les
fondations sur le terrain
doivent supposer au
glissement éventuelle de
l’ouvrage suivant la
pente.
Fondation sur terrain incliné

pente maximale 2/3 (tg α ≤2/3).


la semelle 2 est bien fondée par rapport à la
semelle 1.
La semelle 3 est mal fondée par rapport aux
semelles 2 et 1.
La rupture

Le stade ultume du tassement poinçonnement du sol


Des exemples d’accidents
survenus a des construction.
Des exemples d’accidents
survenus a des construction.
 82٪des cas
- méconnaissance des propriétés du sol
-Ignorance des tassements 25٪
-Rôle des remblais 25٪
-Modification du sol par du
venues d’eau 32٪
 18٪des cas
-causes particuliers
- Fondation sur sol instable
-Fondation à une profondeur insuffisante
- Corrosion des fondation par le milieu
-Mauvais choix de type de fondation
- L’erreur lors de l’exécution.
La tour de pise
La tour de pise Est l’un des
exemples historique le plus
connu et le plus marquant
des tassements différentiels.
Le figure montre la coupe de
cet ouvrage dont la
construction a été
commencée en 1173,elle
comporte 8etages de
207colonnes superposées.
Le poids de la tour est de
14486t, sa hauteur de
54.10m
Les premiers mesures de
l’inclinaison prise au 1298.
Silo de transcoda a canada

Il fait 23.50m de largeur, sur


50.50mde long et une capacité de
3500m³, sa fondation est
constitueé par un radier en béton
armé de 60cm d’épisseur encastré
a 3.60m sous le niveau du sol .
aucune etude preliminaries n’a été
réaliser .le silo était constitué sous
3m d’ alluvions plus recente et
reposant sur une couche d’
alluvions sous glaciaire
En 1913, un tassement vertical de
35m a produit en moins d’une
heur.
 Cette image montre
clairement que le
sol de fondation par
liquéfaction a perdu
toute sa capacité.
.  Silos inclinés l'un vers l'autre à cause d'un
tassement non uniforme .
Les caractéristique
géométrique
d’une fondation

longueur largeur profondeur

section
Constitution d’une fondation
Quelle que soit sa forme, la fondation est
constituée de trois parties plus ou moins
solidaires:
 La semelle qui,par sa surface d’appui répartit les
charges sur le sol;
 Le fut, lié a la semelle, transmet les charges
 Le béton de propreté , en béton dosé à 150 kg ,
a pour éviter la souillure de la semelle.
Constitution d’une fondation
Profondeur

Le choix de la profondeur est fonction de


trois critères fondamentaux:
1-atteindre le bon sol de fondation ,la
contrainte du sol doit correspondre aux
charges à supporter.
2- la protection contre le
gel:
- Dans la zone ou le
risque du gel existe, la
profondeur minimum est
de 60 cm , plus 5cm par
degré au dessous de
0°c.
- Dans le cas de sol
rocheux, ce risque
n’existe pas et la
profondeur des
fondations ne dépend
plus de ce critère.
3- La protection contre le
retrait et le gonflement
de certaines argiles :
Dans se cas, les
fondations doivent être
placées en dehors de
la zone d’action de ce
phénomène c’est –a
dire approfondie au
moins de 80cm.
Types de fondations
le choix s’effectue souvent à
partir de deux critères
principaux :
 assurer la sécurité des habitants et la
stabilité de l’immeuble.
 adopter une solution économique,ainsi
que type de l’ouvrage .
Fondation superficielles
On appelle fondation superficielle , toutes les
fondations dont l’encastrement H dans le sol
n’excède pas quatre fois la largeur B de la
semelle H/B= 4.
A- Fondation ponctuelles
Il s’agit des semelles isolées sous poteaux.
destinées à transmettre au sol des
charges concentrées plus ou moins
importantes.
Réalisation de semelles isolées en béton armé
Semelles pyramides, carrées
ou rectangulaires
 Ce sont les plus
utilisées et peuvent
supporter des
charges assez
importantes sur des
terrains de
résistance à la
compression
moyenne . Ces
semelles peuvent
être excentrées .
Semelles pyramides
Semelles tronconiques et
semelles octogonales

Semelle tronconique

Semelle octogonale
Semelles à patin simple, rectangulaires ou carrées
Disposition constructive
B- Fondation linéaires
 Ce sont des fondations constituées par de
semelles continues sous murs ou sous
poteaux.
dans la pratique, on peut considérer qu’une
semelle rectangulaire est une semelle
filante dés que le rapport longueur/ largeur
dépasse 5.
A-1 Semelles filantes en gros
béton non armé
Lorsque le sol est
consistant et
possède une
capacité
portante assez
élevé on peut se
contenter d’une
semelle en gros
béton appelées Semelle filante en gros béton
rigoles .
 Ce sont des semelles exécutées sous des
murs en maçonnerie et qui constituent des
fondations superficielles de surface .leur
implantation se situe entre 60cm et 1m de
profondeur de façon a être à l’abri du gel .
A-2 Semelle filante en béton armé

Semelle filantes sous murs


Lorsque le taux de travail du sol est faible par
rapport aux charges à transmettre
 Ou bien que le terrain est hétérogène

Semelle filante sous mur en béton armé


Différente forme de semelle
en béton armé

C- semelle
B- semelle avec D- semelle avec
Semelle avec
patin et glacis âme et patin
patin simple âme et patin
Pour charges avec glacis
pour faibles Pour charges
importantes pour charges
charges moyennes ou
tres importantes
importantes
Semelles filantes sous poteaux
 Quand les poteaux et par conséquent
les semelles dans une direction
donnée sont proches les uns des
autres, on réalise une semelle
continue sous cette file de poteaux

Semelle continue sous poteaux


Le fonctionnement de cette semelle se
fait dans deux sens :

 Transversalement, elle agit comme


semelle rectangulaire sous poteau.

 longitudinalementelle agit comme une


poutre renversée continue avec les
poteaux en appuis .
Fondations surfacique
Radiers:
Ce mode de fondation vise à réaliser une
surface d’appui continue débordant
l’emprise de l’ouvrage et qui permet une
répartition uniforme des charges.

Schéma de principe du radier général


On adopte ce type de fondation lorsque le
taux de travail à la base des murs de
fondations est nettement supérieur à la
contrainte admissible du sol.

Les radiers se comportent comme des


planchers renversés on distingue
essentiellement :
Les radiers plats :
ce sont des
radiers constitues
par une simple
dalle reposent
directement sur
le sol et sur la
quelle les murs
viennent
s’appuyer

Radier plat
Les radiers nervurés :
ils sont constitues par
un système des
dalles, poutre et
solives.

Radier nervuré
Les radiers
champignons :
les charges sont
transmises par des
poteaux à une dalle
épaisse jusqu’à
20cm.
La liaison poteau-
dalle se fait par
l’intermédiaire d’un
tronc de pyramide.
Radier champignon
Les radiers voûtes

Radier voûte avec tirant en béton armé


 L’épaisseur de la dalle d’un radier plat est en fonction
des charges et surtout de la portée entre murs du
bâtiment.
Elle doit être inférieur à 2cm.
 Lorsque e >20cm , la portée entre point d’appui est >
4m ,on adopte une dalle peu épaisse 12 à 14cm.

 Remarque: difference entre le radier et le dallage


-epaisseur différentes (dallage entre 12à 15cm )
-Armature imortantes dans le radier, faible dans le
dallage.
C- Fondations profondes

 On appelle fondations profondes


toutes les fondations dont
l’encastrement h dans le sol excède
4fois la largeur B de la semelle H/B≥4.
 On opte pour ce mode de fondation,
lorsque les charges à transmettre au sol
sont très importantes et lorsque le terrain
en surface est de mauvaise portance ,
elles sont utilisés pour les ouvrages
importants supportant de fortes charges :
(Bâtiment industriels , ouvrage d’art ,…)

 On distingue deux types de fondations


profondes:
C-1 Fondations sur puits :

 Ce sont des piliers en gros béton ,


sollicités en tête par des semelles
isolées armées destinés à répartir les
charges que le puits transmettre au
sol, ces piliers, sont généralement
d’une section circulaire, mais qu’on
fonde sur des puits de section
carrée,rectangulaire ou elliptique.
Exemple de puits

4≤H/B<10
hu≥B-b /4

Exemple de disposition
de puits
 Chaque puits est relié à l’autre par une
longrine en béton armé.
 L’écartement économique entre deux
puits doit être supérieur à 2.5fois le
diamètre
 La section des puits varie avec les
charges et les surcharges et avec la
contrainte admissible de la bon sol
 La section d’un puits ne doit pas être
<1m².
C- Fondation sur pieux :
De profondeur H≥10 fois la largeur B
Le pieu transmet les charges sur un bon sol
très profond, recouvert de couches tres
compressibles.
Il permet de fonder des constructions
lourdes avec le minimum de tassement et
de traverser des couches de mauvais
terrains .
 La fondation sur pieux convient à
toutes superstructures quelle que soit
leur conception et la manière dont les
charges sont descendues;concentrées
uniformément réparties ou non .
 Il est nécessaire d’adapter la
disposition des pieux au mode de
liaison nécessaire afin d’assure la
rigidité de l’ouvrage:
 Pieu aligné réunis par poutre sous mur
porteur

Files de pieux sur mur ; on peut placer les pieux dans


l’axe du mur
ou alternativement de part et d’autre ,
 Pieux groupé coiffés de semelles
armées et chaînées sous bâtiment
ossature.
 Pieux flottants régulièrement dispersés
supportant un véritable radier de
répartition uniforme des charges sur
tres mauvais terrain.
Les pieux:
sont constitues de pièces longues
enfoncées ou confonctionnées dans le
sol, on distingue les types suivants:

1-Pieux préfabriqué:
Ils sont réalisés en bois, en béton
armé, , béton précontrainte ou en acier
Ils se composent de:
A- D’une tête permettant le
fonçage
B- D’un corps plein ou évidé,
dont la section droite est
polygonale ou circulaire
C- D’une pointe qui favorise la
pénétration du pieu dans le sol
Elle est de forme conique dans
certain cas elle peut être a vis.
Pieux préfabriqué en béton armé
Ce sont des pièces longues en béton armé
de section carré, circulaire, polygonale ou
annulaire
Les pieux pleins:
longueur≤25cm
Section faible 25à40cm de diamètre
Les pieux spéciaux:
Longueurs ≥25cm jusqu’a 60m .
Schéma de principe en béton armé
Pieux en acier :
 leur formes sont obtenues à partir de
profils du commerce
 Leurs longueurs peuvent être tres
importantes
 Ils sont de plus en plus utilisés

Formes de sections
2-Pieux moulés dans le sol

1-Pieux foré :
 Ils sont exécuté en béton armé dosé
de 350 à 400kg/m³
 Le Principe d’execution des pieux
forés est le suivant :
- creuser l’ emplacement du pieu en
extrayant les terres puis remplir de
béton, armé en general;
-Ils sont très long et de grand diamètre
jusqu’à 1.5m.
Schéma de principe d’exécution des pieux forcés
2-Pieu à tube battu ( pieux tubés):

Ils sont exécuté en béton ou béton armé,


à tube perdu ou récupéré
 Le dosage de béton doit être >
250kg/m³
Le Principe d’execution des pieux tubé
est le suivant:
 Un tube dont la partie inferieure est
obturée par un bouchon amovible, est.
battu dans le sol à façon d’un pieu
préfabriqué .
 Lorsqu’on atteint le bon sol, on coule
du béton dans le tube.
 On pilonne le béton et en remontant le
tube.

Pieu battu principe- franki-


Pieu battu( système paumelle)
Les fondation en zone sismique
L’infrastructure représente l’ensemble des
fondations et les éléments en dessous du
niveau de la base de la construction. elle doit
constituer un ensemble rigide capable de remplir
les fonctions suivant:
Réaliser l’encastrement de la structure dans le
terrain.
Transmettre au sol de fondation la totalité des
efforts apportés par la structure .
Limiter les tassements différentiels ou
les déplacements horizontaux relatifs
des fondations qui pourraient réduire la
résistance et la regidité du système
structural.
Outre le radier est considérés comme
ensemble régide vis-à-vis des
mouvements sismiques.
Tous les murs porteurs seront fondes
sur des semelles filantes , les
fondation auront une profondeur d’un
minimum de 60cm.
Semelles filantes croisées

Semelle filante dans un sens,


liées dans l’autre sens par des longrine
 Les fondations seront
réalisées en :

 Maçonnerie en pierre
taillées chinée par un
élément supérieur en
béton armé dosé à
250kg/m³ ,dont la
hauteur ≥20cm.

Fondation en pierre taillé


 Béton de tout
venant (200kg
ciment/m³)
avec un chainage
superieur en béton
armé dosé à
250kg/m³ ,don’t la
hauteur >15cm.

Fondation en béton
L’utilisation d’une étanchéité de type
carton ou feutre bitumé entre la
fondation et le mur est interdite.
L’étanchéité nécessaire pour
empêcher la remontée de l’humidité
par capillarité sera réalisée avec un
mortier étanche ayant une épaisseur
minimum de 2cm, exécuté en
3couches successives avec un dosage
de ciment de minimum400kg/m³ et un
produit hydrofuge que l’on ajoute a
l’eau gachage.
Les longrines auront les dimensions
minimales suivantes:
 25cmX30cm pour les sols de
consistence moyenne
 30cmX30cmpour les sols meubles ou
ayant une forte teneur en eau
Semelles isolée sur Semelles isolées
sol meuble avec longrine
liées dans les deux dans un seul sens
sens par des longrines

Semelle isolées
coulées en plein fouille
les ossatures au_dessous du niveau
de base, formées de poteaux court
(par exemple les vides sanitaire)
doivent comporter un voile
périphérique continu entre le niveau
des fondations ( semelles, radier,….)et
le niveau base surtout en zone 2et 3.
La largeur de la semelle sera établie à
B= e + 2x10cm.
Dans le cas de blocs séparés par des
joints de tassements, ce voile doit
ceinturer chaque bloc.
il doit avoir les caractéristiques suivantes:
 Épaisseur ≥15cm
 Armatures constituées de deux nappes.

PLAN DE FONDATION COUPE


Protection des fondations
Dans le cas d’un terrain gorgé d’eau, il
faut réaliser un drainage.
Il faut éviter tout remontée d’eau par
capillarité vers la superstructure,pour
cela, il est indispensable d’établir un
écran étanche dans les murs à 30 ou
40cm du sol extérieur fini .

Schéma de principe d’un écran étanche


Pour éviter le ruissellement des eaux de
pluie sur les murs de fondations , il
faut :
 Doter le chaînage au niveau du RDC
d’un bandeau avec larmier
 Ou faire saillir le chaînage de quelque
cm au lieu de mettre en retrait.

Bandeau en milieu urbain Décrochement du chaînage


Détail d’assemblage poteau-semelle
LA DESCENTE DES CHARGES
Dans une construction,
chaque appui supporte
toutes les charges st les
surcharges qui se trouves
dans la surface supportée
par cet appui .ce dernier
les transmet a sa
fondation,
on prend en considération
dans les calcul des
fondations, la fondation la
plus défavorable(celle qui
supporte la plus grande
surface).
Les problèmes poser au
constructeurs
La stabilité de l’ensemble

du
bâtiment est le problème
n:01

superstructure infrastructure
 La stabiliter
est
recherché
depuis
l’existence
de l’homme.
 Les fondations ont pour rôle d’assure
la stabilité de l’ouvrage en fonction des
forces transmises par la
superstructure et par le terrain.
 Les conditions de stabilité doivent
conduire à respecter le principe
fondamental de l’égalité des actions
transmises par la structure avec les
réactions transmises par le sol.
Problème de tassement
Exemple
Les Terrassement
Terrassement à 3 m au ras du
hangar
- Décompression du sol d'assise Effondrement d'un
sous fondations du hangar. hangar métallique
Ce qu'il aurait fallu faire
- Éviter de terrasser en
période fort pluvieuse

- Laisser des banquettes proportionnées


- Prévoir des reprises en sous-oeuvre de
l'existant par passes alternées.
Projet de construction d'immeubles en centre ville
un terrassement
général de la plate-
forme et une banquette
de dimension
insuffisante a été
provisoirement laissée
au voisinage d'une
maison existante. extraction en
Ce qu'il aurait fallu faire plusieurs phases des
déblais et reprise en
sous-oeuvre des
fondations).
Effectuer avant
terrassement une
reconnaissance des
fondations existantes
par sondages.
Projet de construction d'immeubles en centre ville
un terrassement
général de la plate-
forme et une banquette
de dimension
insuffisante a été
provisoirement laissée
au voisinage d'une
maison existante. extraction en
Ce qu'il aurait fallu faire plusieurs phases des
déblais et reprise en
sous-oeuvre des
fondations).
Effectuer avant
terrassement une
reconnaissance des
fondations existantes
par sondages.
 Le terrain d’assise ne
doit pas se tasser sous
les massifs de fondation ,
ces tassements peuvent
être de l’ordre de 5 à 25
mm et ne présente
aucun danger s’ils sont
uniformément répartis
sous la construction dites
«uniformes».
Tassement uniforme
 Lorsque les tassements
sont pas uniformément
répartis , ils sont dit
différentiels et
évoluent dans le temps.
 Ces tassements
peuvent faire apparaître
des fissures dans les Tassement différentiels

murs et les dalles et


des ruptures des
canalisations.
 Lorsque les
fondations
sont de
natures
différentes
sous un
même
ouvrage
(profonde et
superficiel).
Modes de fondations différents
 Lorsqu’elle s’appuient sur des
couches de terrain situées à des
profondeurs très différentes .

Couches de terrain situées à des profondes différents


 L’lorsque
l’ouvrage
repose sur
des sols de
natures tres
différentes
(terre
stabilisée et
remblai
récent).
Des sols de natures tres différents
 Lorsque le terrain contient de l’eau
Les poussés d’ archiméde dont les
intensités varient avec le niveau d’eau
contenue dans le sol ne doivent pas
soulever l’ouvrage ou compromettre sa
stabilité .
 Lorsque
l’ouvrage est
chargé
dissymétriqueme
nt, soit par sa
superstructure,
soit par des
stocks.
Ouvrage Chargé dissymetriquement
 Lorsque deux
bâtiments mitoyens
sont construits à
des époques
différentes .

Charges différentes
et action du sol différentes.
Illustration dans le chantier
Ferraillage d’un mur voile dans le cas d’un radier général
Ferraillage du radier+ longrine +avant poteaux
Terrassement en grande masse avec un radier générale
Coffrage et ferraillage d'une longrine dans le cas dune semelle isolée
Fondation semelle filante
Longrine
Fouille de la fondation
Fondations -voisinage
Ferraillages des pieux

Diamètre du ferraillage = 30 mm
Chemise de coulage.

Pieux après coulage


Diamètre des pieux important profondeur > 35m
Les Chantiers

•Oran ouest
Chantier Maraval: maison individuelle

•Oran sud :
Chantier Maraval: maison individuelle:
chantier centre-ville (trou martinez):

Chantier El karma. 125 logements R+4:

Chantier Bel gaidde


Conclusion:
 De nos jours, les fondations font
généralement l’objet d`attention insuffisante.
 Le choix d’un site a bon sol est important
dans la mesure ou il permet d’assurer la
stabilité d’un ouvrage tout en amortissant son
cout.
 Toute fois il existe des techniques qui
permettent la constructions sur n’importent
qu’elle type de sol.
MERCI DE VOTRE
ATTENTION.