Vous êtes sur la page 1sur 24

PERSONNALITES

PATHOLOGIQUES
Dr. FARAH
EHS FRANTZ FANON DE BLIDA
Service de Psychiatrie A
LA PERSONNALITE

 Vient du latin « persona » = masque ;


 C ’est la manière d ’être, de réagir, d ’un sujet qui
s ’édifie dans le temps, grâce à un processus complexe
qui réunit des instances génétiques, biologiques,
éducationnelles, circonstancielles ; elle se caractérise
par des traits de caractère.
QU ’EST-CE QU ’UNE PERSONNALITE
NORMALE ?

 Se dit pour un sujet qui fonctionne de façon


harmonieuse, capable de traverser des crises et de
s ’adapter à des situations nouvelles ;
 Les traits de caractère sont équilibrés entre eux, bien
que propres à chacun ;
 N.B. : la normalité n ’exclut pas les crises ni les
difficultés ponctuelles.
Classique Moderne DSM IV
Pers. Névrotique:
- Hystérique - Dépendante (histrionique)
- Phobique - Évitante
- Obsessionnelle - Obsessionnelle compulsive

Pers. Psychotique:
- Paranoïaque - Paranoïaque
- Schizoïde - Schizoïde, schizotypique

Pers. à composante
caractérielle: - Antisocial
- Pers. psychopathique - Borderline
- État limite - Histrionique
Classification DSM IV

Le groupe A, qui correspond aux personnalités "psychotiques".


Il inclut les personnalités paranoïaques, schizoïdes et schizotypiques (sujets
bizarres ou excentriques).

Le groupe B, qui inclut les personnalités antisociales, borderlines,


Histrioniques(hystérique),Narcissiques (sujets d'apparence théâtrale, émotifs
et
capricieux).

Le groupe C, qui correspondant aux personnalités "névrotiques".


Il inclut les personnalités évitantes, dépendantes et obsessionnelles
compulsives (sujets anxieux et craintifs).
PERSONNALITE PARANOIAQUE

 - 0,5 à 2,5 % de la population générale.


 - 2 à 10 % des consultants en psychiatrie.

 Continuum entre personnalité et psychose paranoïaque

 Traits communs : rigidité, hypertrophie du moi, méfiance,


fausseté du jugement, le tout aboutissant à une altération
des relations sociales

 Cas particulier : personnalité sensitive, plutôt timide et


timorée, soucieuse d ’éthique, se posant en éternelle
victime.
PERSONNALITE SCHIZOIDE
 Tendance au retrait

 Intérêts limités, peu de relations sociales, affectivité très réduite

 Préférence marquée pour les activités solitaires

 Préoccupation excessive par l’imaginaire et l’introspection

 indifférence aux éloges comme à la critique

 intérêt réduit pour les relations sexuelles


PERSONNALITE SCHIZOTYPIQUE
 Bizarrerie de la pensée et/ou des comportements; sans que soit détectée une
activité délirante réelle=0
 Intégration socio-familiale souvent conservée malgré comportement singulier
 vie affective pauvre
 comportement excentrique
PERSONNALITES (ANTISOCIALES) PSYCHOPATHIQUES
 - 3 % des hommes, 1 % des femmes.
 - 2 à 3 % de la population générale- Taux plus élevés en prison.

 « Patho-biographie » à début précoce (école buissonnière)


 Impulsivité et agressivité-Très grande fréquence des passages à
l ’acte si frustration passage à l’acte et troubles
des conduites
 Conduites de délinquances
 Manipulations, opportunisme, séduction
 Affectivité et vie fantasmatique pauvres
 Absence de culpabilité+++
 Dimension autopunitive(répétitions, ne profites pas des
expériences) « il agit ses pensées » ET   « n’anticipe pas sur les
conséquences »
PERSONNALITES (ANTISOCIALES) PSYCHOPATHIQUES
 Histoire faite d’histoires( Patho -biographie):
1. Enfance:
- instabilité émotionnelle
- désobéissance, indiscipline
- agressivité
- difficultés scolaires
- fugues+
2. Adolescence: Comportement antisocial
- conflits répétés avec l’autorité
- « délinquance »:
. Vols, agression, trafic, prostitution,…
. Conduites poly toxicomaniaque précoce
- échecs scolaires, renvois,..
PERSONNALITES (ANTISOCIALES)
PSYCHOPATHIQUES

Adulte:
- délinquance ++  actes criminels!
- adaptation sociale médiocre:
 2 modes de vie:
. Délinquance et transgression des lois
. « Vie de parasite »: dépendance ++
Personnalité Borderline( limite)

-grand polymorphisme clinique


Personnalité pathologique marquée par:
1. la particularité de l’expression de l’angoisse
2. la qualité de la dépression
3. la présence des troubles de comportement et de symptômes
névrotiques multiples
-Biographie émaillée de ruptures affectives
Décompensation si rupture ou menace de
rupture:
Fugue, Tentative d’autolyse, agressivité,..
- insertion socio professionnelle fragile et adaptation paradoxale
++
Personnalité borderline (ou
personnalité "limite")
- Clinique
1- Circonstances de rencontre:
- situations de conflit: ruptures++
- Troubles des conduites: alcool, Tentative de suicide,..
- Attaques de paniques
- décompensation dépressive
- épisode dépressif bref souvent persécutif

2- Symptômes:
- polymorphes et fluctuants(qui varient dans le temps)
- dominés par l’angoisse et les troubles des conduites
Personnalité borderline (ou personnalité
"limite")
 - 2 % de la population générale.
 - 10 % des consultants en psychiatrie.
 Dépressivité ;
 Sensation de vide ;
 Sensibilité extrême à l ’abandon ;
 Instabilité et l’impulsivité
 Tendance aux passages à l ’acte ;
 Ruptures existentielles fréquentes ;
 Conduites de sabotage ;
 Relation à l ’autre : idéalisation et rejet
Personnalité borderline (ou personnalité "limite")

grand polymorphisme clinique


1. Angoisse: « abandonnique »
- constante, diffuse et envahissante
- sentiment de vide , d’abandon
- Attaques de panique, dépersonnalisation (pas toujours)
2. Dépression: « anaclitique »
- désespoir, impuissance, ennui ++
- sentiments de rage, de colère
- anaclitique: relation/ dépendance et étayage
- risque suicidaire++: raptus anxieux!
3. Symptômes névrotiques: labiles
- multiples, changeants
- conversions, phobies, idées obsédantes
- manifestations hypocondriaques
Personnalité borderline (ou personnalité
"limite")
 4. Troubles de caractère et de comportement:
- colères, menaces
- conduites addictives: ivresses++
- anorexie, boulimie
- conduites anti sociales
Personnalité borderline (ou personnalité
"limite")
Évolution
- émaillée par les complications +++
. Situations de rupture
. Situations d’isolement
- stabilisation si entourage « contenant »
Diagnostic:
a- positif: clinique++
b- différentiel:
1- Schizophrénie: Heboïdophrénie/forme pseudo-névrotique
2- hystérie
3- psychopathie
4- troubles anxieux
Personnalité borderline (ou personnalité
"limite")

Traitement
-Traitement des complications:
. Dépression: Antidépresseurs(ISRS)
. Attaques de paniques: soutien, tranquillisants (attention la
dépendance!!!)
. Épisode psychotique: hospitalisation +Neuroleptiques

-Traitement de fond:
psychothérapie d’inspiration psychanalytique ++
PERSONNALITE HYSTERIQUE
Appelée aussi hyper expressive ou histrionique :
 Théâtralisation, labilité émotionnelle
 Plaintes diverses
 Erotisation de la relation s ’opposant à des difficultés
sexuelles
 Quête affective permanente, insatisfaction

 Particularité chez l ’homme : 2 sous-types


 personnalité mytho maniaque++
 personnalité passive-dépendante, caractérisée par des
conduites d ’échec et une tendance aux addictions
Personnalité obsessionnel

 - 1 % de la population générale.
 - 3 à 10 % des consultants en psychiatrie.
 Personnalité obsessionnel compulsive:
-marquée par la vérification, la ritualisation et la parcimonie, un
goût prononcé pour l’ordre
-indécision, doutes et prudence excessive,
- préoccupation par les détails, les règles, les inventaires,
l’ordre, l’organisation, les programmes
-mise à distance de l ’autre, obséquiosité, agressivité rentrée
(non extériorisée)
La personnalité dépendante :
se caractérise surtout par :
 le fait d’autoriser ou d’encourager autrui à prendre des
décisions
importantes à sa place ou demande à être conseillé de manière
excessive

 réticence à formuler des demandes – mêmes justifiées – aux


personnes dont on dépend

 sentiment de malaise ou d’impuissance quand le sujet est seul


de peur de ne pouvoir se prendre en charge,
PERSONNALITE ANXIO-
PHOBIQUE

 Perception de soi comme socialement incompétent, sans attrait, inférieur


 Etat d ’alerte permanent ;hypervigilance
 Conduites d ’évitement ;
 Conduites de réassurance ;
 Sujet à angoisse anticipatoire ;
 Fuite en avant.
Les troubles mixtes de la
personnalité :

 De nombreux sujets ont des troubles de la


personnalité associant des traits appartenant à
plusieurs troubles distincts de la personnalité :
- ce sont les troubles mixtes de la personnalité
(personnalités hystéro-dépendantes,personnalités
hystéro-paranoïaques, personnalités histrioniques et
borderline, etc…)
Conclusions
 L'existence d‘une personnalité pathologique est un facteur
de mauvais pronostic pour la pathologie psychiatrique.

 Les épisodes dépressifs associés à un trouble de la


personnalité sont souvent résistants aux traitements et
évoluent souvent vers la chronicité .