Vous êtes sur la page 1sur 26

Université Sidi Mohammed Ben Abdellah

Ecole Nationale de Commerce et de Gestion de Fès

Exposé sous le thème :


Les modalités juridiques portant sur la dissolution des sociétés de personne en droit marocain

Réalisé par : Encadré par : M.Benizane Karim

- Doha MARRAKCHI

- Oumaima GOURA

- Dounia MOUFFAKIR

- Nouhayla RAJI

- Fadela TAZI

- Rim NIA

Année universitaire : 2020-2021


Le droit des affaires est une notion aux contours relativement
LE DROIT DES flous. Il s'agit d'un ensemble de règles applicables aux
AFFAIRES
entreprises, à leurs relations entre elles, mais aussi plus
généralement à la vie des affaires.

Englobent la société en nom collectif, la société en commandite


Les sociétés de
simple, la société en participation. Ces sociétés se caractérisent personnes
par l’aspect prédominant du facteur personnel « intuitu personae »
DIFFERENCE ENTRE DISSOLUTION ET DISSOCIATION

Deux catégories de
personnes peuvent
décider de dissoudre
une société

Une dissolution anticipée qui résulte d’une décision volontaire


Les associés (ou l’associé) 1
des associés

2 Les tribunaux Une liquidation judiciaire qui entraîne de plein droit la


dissolution de l’entreprise, elle est dite dissociation.
DISSOCIATION DES SOCIETES DE PERSONNES

• La liquidation judiciaire est prononcée par le tribunal de commerce lorsque la situation de la société est
irrémédiablement compromise.

• Il y’a deux hypothèses :

 La dissolution peut être prononcée en cas d'une inexécution de ses obligations par un associé. Par exemple un
associé a omis de libérer ses parts

 La mésentente entre associés paralysant le fonctionnement de la société.


La dissolution pour juste motif peut n'être prononcé qu'à certaines conditions

L'associé qui demande la


dissolution doit prouver la
mésentente sérieuse

Il faut que cette mésentente


entraîne une véritable paralysie
du fonctionnement de la société

Il faut que l'associé qui a saisi le


tribunal ne soit pas à l'origine de
mésentente
LA SNC
DISSOCIATION DE LA SNC

• Selon l’article 18 de la loi n° 5-96 : lorsqu'un jugement de liquidation judiciaire ou arrêtant un plan de cession
totale, une mesure d'interdiction d'exercer une profession commerciale, ou une mesure d'incapacité est prononcé à
l'égard de l'un des associés, la société est dissoute, à moins que sa continuation ne soit prévue par les statuts ou que
les autres associés ne la décident à l'unanimité. Dans le cas de continuation, la valeur des droits sociaux à
rembourser à l'associé qui perd cette qualité est déterminée, à dire d'expert désigné par ordonnance du président du
tribunal statuant en référé. Toute clause contraire est réputée non écrite. La société est également dissoute, en cas
de fusion ou pour tout autre motif prévu par les statuts.

•La révocation du gérant associé statutaire

• Comportement de l’associé

 L'exclusion en tant que sanction de l'inexécution d'une obligation.

 L’exclusion décidée en tant que remède à la disparition de la société (Le cas où la société est menacée de
dissolution en raison de son comportement).
LA SEP
DISSOCIATION DE LA SEP

•Selon l’article 91 de la loi n° 5-96 : Lorsque la société en participation est à durée indéterminée, sa dissolution
peut résulter à tout moment d'une notification adressée par l'un d'eux à tous les associés, pourvu que cette
notification soit faite de bonne foi et ne le soit pas à contretemps. Sauf stipulation contraire, aucun associé ne
peut demander le partage des biens indivis avant la dissolution de la société.
LA SCS
DISSOCIATION DE LA SCS
• La liquidation judiciaire, l’interdiction ou l’incapacité d’un associé entrainent la dissolution de la société à moins
que sa continuation ne soit prévue par les statuts ou que les autres associés ne la décident à l’unanimité. Dans ce
cas, l’associé qui donne lieu à dissolution est exclu de la société avec remboursement de la valeur de ses droits
fixés à dire d’expert désigné par le tribunal.

• En cas de redressement ou de liquidation judiciaires d'un des associés commandités, d'interdiction d'exercer une
profession commerciale ou d'incapacité frappant l'un des associés commandités, selon l’article 30. La société est
dissoute, à moins que, s'il existe un ou plusieurs autres associés commandités, la continuation de la société ne
soit prévue par les statuts ou que les associés ne la décident à la majorité requise pour la modification des statuts.
Dans ce cas, les dispositions du deuxième alinéa de l'article 18 de la loi n°5-96 sont applicables.
LA SARL
DISSOCIATION DE LA SARL
• La dissociation de la SARL est liée à l’exclusion de l’associée forcée par la loi, ce qui entraine la liquidation de celle-ci.

Ceci se présente selon les dispositions suivantes :

La loi rend possible l’exclusion d’un associé lorsque celui-ci a commis des fautes ou manquements graves allant à
l’encontre de l’intérêt sociétaire. En effet, s’il existe un arrêt condamnant l’associé pour des actes contraires à la
société ou réalisés sans diligence, cette personne pourra être exclue de la société.

Également, dans le cadre de la régularisation de la société. La mesure vise à assurer le maintien de la société en
écartant l’associé qui ne répond plus aux conditions nécessaires pour conserver cette qualité. C’est le cas lorsque
la société est frappée de nullité pour cause de vice du consentement ou l’incapacité d’un associé.

Un autre cas résulte du fait qu’une société procède à une réduction du capital non motivée par des pertes. En effet,
l’assemblée générale peut autoriser la société à acquérir des parts en vue de les annuler, solution qui peut entraîner
l’exclusion d’un associé.
Pour faciliter la séparation en cas de mésentente entre associés

Le pacte d’associés

Clause de buy or Droit de retrait


sell
Avantages
Promesse d'achat /
promesse de vente
Clause d’exclusion

Clause
d'agrément / de
préemption
DISSOLUTION DES SOCIETES DE PERSONNES

• Il existe plusieurs raisons qui peuvent mener une société à mettre fin à son activité. Selon l’article 1051 du
Dahir 9 ramadan 1331 constituant code des obligations et des contrats ,la société prend fin par :

La réalisation de l’objet en
La déclaration de faillite ou la La volonté commune des
vue duquel elle avait été
liquidation judiciaire de l’un associés  contractée, ou par
l’impossibilité de le réaliser
des associés

L’expiration du terme fixé Autorité de justice L’extinction de la chose


pour sa durée, ou par commune, ou la perte
l’accomplissement de la Le décès, l’absence déclarée, partielle assez considérable
condition sous laquelle elle a l’interdiction, pour infirmité pour empêcher une
été contractée d’esprit, de l’un des associés. exploitation utile
DISSOLUTION DE LA SARL
1
Se réunir en assemblée générale extraordinaire avec comme ordre du jour la dissolution de la société, la

nomination du liquidateur, la fixation du siège de la liquidation et la date d’effet de la dissolution.


2
Signer, légaliser et enregistrer Le PV de l’AGE ;
3
Dépôt du PV de l’AGE au greffe du Tribunal de commerce ;
4
Remplir la déclaration modificative du registre de commerce ;
5
Faire la publication dans un journal d’annonces légales ;
6
Préparer et déposer auprès de l’administration fiscale un bilan dit de « cessation totale d’activité »,

anciennement nommé « Bilan de pré liquidation »


Etapes de la Clôture de liquidation
1 Préparer un bilan à la fin de période dit « Bilan de Liquidation »

2 Signer, Préparer le rapport du liquidateur ;

3 Se réunir en assemblée générale extraordinaire de Clôture de liquidation

4 Rapport et PV à signer et légaliser et enregistrer

5 Dépôt auprès du tribunal de commerce, du rapport du liquidateur, du PV de l’AGE, et du certificat de dépôt.

6 Remplir la déclaration modificative du registre de commerce

7 Faire la publication dans un journal d’annonces légales

8 Dépôt de la déclaration du résultat fiscal auprès de l’administration fiscale


DISSOLUTION DE LA SEP

•La société en participation est une société que les associés ont convenu de ne pas

•immatriculer. Elle n’a pas la personnalité morale et n’est pas soumise à publicité comme le prévoit l’article 89
de la loi 5-96 " la SEP n'existe que dans les rapports entre associés et n'est pas destinée à être connue des tiers".

•. La société en participation peut être dissoute lorsqu’elle a été conclue pour une durée indéterminée, la
dissolution résulte alors d’une simple notification adressée par l’un des associés à tous les autres, pourvu que
cette notification soit faite de bonne foi et ne le soit pas à contretemps.

•Sauf stipulation contraire, aucun associé ne peut demander le partage des biens indivis avant la dissolution de
la société, d’après l’article 91 de la loi 5-96.
LES CAUSES DE LA DISSOLUTION DE LA SEP

• Arrivée du terme

• Réalisation ou extinction de l’objet

• Décision des associés

• Dissolution judiciaire pour justes motifs

• Clause statuaire particulière.

• En cas de décès d’un associé ;

• En cas de révocation de l’un des gérants lorsque "tous les participants" sont gérants ou

• Lorsqu’un ou plusieurs participants" ont été désignés comme gérants dans les statuts

• En cas de mise en tutelle, de liquidation des biens ou de faillite personnelle d’un associé.
Liquidation

• La dissolution de la société en participation n’entraîne, en principe, qu’un règlement de comptes entre les
associés.

• L’arrêté des comptes peut être réalisé par un gérant ou un liquidateur. Les comptes sont, en général, arrêtés par
le gérant ; mais les associés pourraient également confier ce soin à un tiers chargé de procéder aux opérations de
liquidation.

• Le liquidateur, gérant ou non, ne peut représenter en justice ni la société, ni les participants eux-mêmes.
Partage

Partage des
Partage des
Reprise des biens indivis ou
bénéfices et des
apports acquis en cours
pertes
de vie sociale

Prescription
Les actions des créanciers contre les associés non-liquidateurs se prescrivent selon le droit commun par 5
ans d’après l’article 5 du code de commerce.
DISSOLUTION DE LA SNC
• Les dispositifs relatifs å la dissolution de la société en nom collectif sont présentés par la loi 05.96 :

La révocation
du gérant La mise en liquidation judiciaire,
associé Le décès d’un
l’interdiction d’exercer une activité
statutaire associé
professionnelle ou l’incapacité d’un des
Clause de continuation de la société entre les
associés.
associés survivants
Clause de continuation de la société avec
héritiers ou des tiers
Clause de continuation de la société avec
héritiers mineurs
Clause d’option

Clause de transformation
DISSOLUTION DE LA SCS
• La société en commandite simple reste cependant une issue pour résoudre un problème pratique qu'on
rencontre souvent à l'occasion du décès d'un associé d'une SNC qui laisse des héritiers mineurs qui ne
peuvent être des associés en nom, étant donné que ceux-ci sont qualifiés commerçants et ce, en se basant dur
l'article 17 de la loi 05.96.

• La dissolution de la Société en Commandite simple, elle se base sur une disposition essentielle qui se
présente comme suit :

Le décès d’un Le redressement ou la


associé liquidation judiciaires
Le décès d’un associé

•Conformément å l'article 29 de loi 05.96, deux cas de figures doivent être pris en considération, c’est-å-dire
entre les commandités qui sont généralement des commerçants qui apportent leur compétence et qui gèrent
l’activité, puis les commanditaires qui apportent l’argent, mais å qui il est interdit de prendre part å la gestion
de la société :

Si l’associé décédé était un associé commanditaire

Si l’associé décédé était un associé commandité

Si l’associé décédé était le seul commandité et ses héritiers sont tous des mineurs non émancipés
Le redressement ou la liquidation judiciaires

• En cas de redressement ou de liquidation judiciaires d'un des associés


commandités, d'interdiction d'exercer une profession commerciale ou d'incapacité
frappant l'un des associés commandités, selon l’article 30 La société est dissoute,
à moins que, s'il existe un ou plusieurs autres associés commandités, la
continuation de la société ne soit prévue par les statuts ou que les associés ne la
décident à la majorité requise pour la modification des statuts. Dans ce cas, les
dispositions du deuxième alinéa de l'article 18 de la loi n°5-96 sont applicables.
Conclusion

Vous aimerez peut-être aussi