Vous êtes sur la page 1sur 35

ENERGETIQUE

ET
CLIMATISATION

Philippe RUCHE
CONDITIONNEMENT D’AIR

1. Grandeurs caractéristiques de l’air

Air sec Air humide

Air pur ne contenant aucune Mélange d’air sec et d’humidité


poussière ou bactérie et tota-
lement dépourvu d’humidité
CONDITIONNEMENT D’AIR

A. L’air sec

1. Composition volumique

Azote : 78,09% N2
Oxygène : 20,84% O2
Impuretés : 0,03 % CO2, CO, SO2, …
Gaz rares : 1,04 % Ar (0.93%), Xe, Kr, He, …
CONDITIONNEMENT D’AIR

A. L’air sec

2. Masse molaire de l’air sec

La masse molaire d’un gaz ou kilomole est la masse d’un


volume de 22,4 m³ de ce gaz considéré à 0°C et à la pression
atmosphèrique normale de 1,013 bar

Symbole : M

MO = 32 kg MN = 28 kg et MAir = 29 kg
2 2
CONDITIONNEMENT D’AIR

A. L’air sec

3. Masse volumique de l’air sec

Masse de l’unité de volume d’air sec considéré à une


température et une pression déterminée
m as
ρ as  [kg/m³]
V
Elle varie en fonction de la pression et de la température :
p as [Pa]
ρ as  [kg/m³]
287 T [K]
Exercice
CONDITIONNEMENT D’AIR

A. L’air sec

4. Volume massique de l’air sec

Volume de l’unité de masse d’air sec considéré à une


température et une pression déterminée
1 V
v as    m³/kg
 as m as
Il varie en fonction de la pression et de la température :
T [K]
v as  287  m³/kg
p as [Pa]
Exercice
CONDITIONNEMENT D’AIR

A. L’air sec

5. Chaleur massique de l’air sec

Quantité de chaleur qu’il faut fournir à l’unité de masse


d’air sec pour élever sa température d’un Kelvin

En climatisation, on travaille à pression constante :

cas = cp ≈ 1 kJ/(kg.K)
CONDITIONNEMENT D’AIR

A. L’air sec

6. Enthalpie de l’air sec

Quantité de chaleur totale que contient une masse mas d’air


sec lorsqu’elle est à une certaine température 

Par convention : si  = 0°C alors Has = 0

et donc Has = mas. [kJ] représente la quantité de


chaleur à fournir à une masse mas pour élever sa température
de 0°C à °C

Exercice
CONDITIONNEMENT D’AIR

A. L’air sec

7. Enthalpie massique de l’air sec

Quantité de chaleur totale que contient l’unité de masse


d’air sec lorsqu’elle est à une certaine température 

H as
h as  [J/kg]
m as

D’après notre convention : has =  [kJ/kg]

Exercice
CONDITIONNEMENT D’AIR

B. L’air humide

Mélange d’air sec et d’humidité sous forme de :

 vapeur d’eau
 gouttelettes d’eau en suspension dans l’air (brume,
brouillard, pluie)
 particules de glace (givre ou neige)
CONDITIONNEMENT D’AIR

B. L’air humide

1. Pression partielle de vapeur d’eau

La vapeur d’eau est considérée comme gaz parfait.

On a la relation importante : p = pas + pv


p = pression absolue de l’air humide
pv = pression partielle de vapeur d’eau
pas = pression partielle d’air sec

pv dépend de la masse de vapeur d’eau, de température et du


volume : m .T
p v  462 v
V
CONDITIONNEMENT D’AIR

B. L’air humide

2. Pression partielle de vapeur saturante

A une température donnée et constante, si l’on augmente


la quantité d’humidité de l’air mv, la pression partielle de
vapeur d’eau pv croît jusqu’à une valeur maximale pvs
appelée pression partielle de vapeur saturante.
Pour cette valeur, l’air humide est saturé, c’est-à-dire qu’il
est impossible, à cette température, de vaporiser une
quantité d’eau supplémentaire. Toute addition d’eau ou de
vapeur conduirait à la condensation instantanée de cette
vapeur ou au dépôt sous forme liquide de cette eau ajoutée.
CONDITIONNEMENT D’AIR

B. L’air humide

2. Pression partielle de vapeur saturante

On dit que l’air et la vapeur d’eau sont en équilibre. Par


conséquent, à chaque température de l’air humide
correspond une pression de vapeur saturante bien
déterminée.
CONDITIONNEMENT D’AIR

B. L’air humide
2. Pression partielle de vapeur saturante

Exercice

Air sursaturé Air non


Saturé
=> Climatisation
CONDITIONNEMENT D’AIR

B. L’air humide

3. Masse volumique et volume massique de la vapeur


d’eau
mv p v [Pa]
v   [kg/m³]
V 462 T [K]
pv : pression partielle de vapeur d’eau de l’air humide [Pa]
T  : température absolue de l’air humide

T [K]
v v  462  m³/kg
p v [Pa]
CONDITIONNEMENT D’AIR

B. L’air humide

4. Teneur en humidité ou humidité spécifique (moisture content)


Spécifique  par kilogramme d’air sec

Humidité spécifique : masse totale d’humidité associée à un


kilogramme d’air sec
m h masse totale d' humidité
x  en [kg/kgas] ou [g/kgas]
m as masse d' air sec

x peut varier de zéro jusqu’à une valeur maximale xs


obtenue lorsque l’air humide est saturé
CONDITIONNEMENT D’AIR

B. L’air humide

4. Teneur en humidité ou humidité spécifique


La teneur en humidité et la pression partielle de vapeur sont
liés :
p pv
x  0,622 v ou x  622
p  pv p  pv
[kg/kgas ] [g/kgas ]

De sorte qu’à la saturation :


p vs
x s  622 [g/kg as ]
p  p vs
CONDITIONNEMENT D’AIR

B. L’air humide

4. Teneur en humidité ou humidité spécifique


En inversant :
x [g/kg as ].p [Pa]
p v [Pa] 
622  x [g/kg as ]
CONDITIONNEMENT D’AIR

B. L’air humide

5. Degré hygrométrique ou humidité relative (relative humidity)


Rapport de la pression partielle de vapeur de l’air humide à
la température considérée à la pression partielle de vapeur
saturante à la même température 

pv , [ Pa ]
  100 [%]
pvs , [ Pa]
CONDITIONNEMENT D’AIR

B. L’air humide

5. Degré hygrométrique ou humidité relative


 est compris entre 0 et 100. Si  = 0, l’air est absolument
sec ; si  = 100, l’air est saturé

• plus  est élevé, plus on est près de la saturation

• teneur en humidité et humidité relative sont liés :


 [%].p vs [ Pa]
x  0,622 [kg/kg as ]
100p [Pa]   [%].p vs [ Pa ]

Exercice
CONDITIONNEMENT D’AIR

B. L’air humide

6. Masse volumique de l’air humide


p 3 p v
  1,32.10 [kg / m³]
287 T T

L’air humide a une masse volumique plus faible que celle


de
l’air sec à la même température et à la même pression
Exercice
CONDITIONNEMENT D’AIR

B. L’air humide

6. Volume spécifique de l’air humide


Volume d’air humide qui contient l’unité de masse d’air sec.
T [K ]
V [m³/kgas ]  462.(0,622  x [kg / kg as ])
p [ Pa]

Permet de calculer le débit volumique d’air humide


qv [m³/h] = V [m³/kgas].qm,as [kgas/h]

Exercice
CONDITIONNEMENT D’AIR

B. L’air humide

6. Enthalpie spécifique de l’air humide

Enthalpie d’une quantité d’air humide qui contient l’unité


de masse d’air sec.

h [kJ/kgas] =  + x(2490 + 1,96 )

Exercice
CONDITIONNEMENT D’AIR

B. L’air humide : exercice récapitulatif


On considère un débit volumique d’air humide dont la température est
20°C, le degré hygrométrique 60% et la pression 101500 Pa.
A. Calculer
1° les valeurs des pressions partielles d’air sec et de vapeur d’eau
2° la teneur en humidité
3° la masse volumique et le volume massique de l’air humide
4° le volume spécifique
5° l’enthalpie spécifique
B. Quel est le débit massique de l’air humide, sachant que son débit
volumique est de 5m³/s ?
C. Quel est le débit massique d’air sec ?
D. Quelle quantité de vapeur d’eau faut-il injecter par heure pour saturer
cet air à température constante ?
CONDITIONNEMENT D’AIR

(Psychrometric chart)
B. Diagramme de l’air humide – diagramme hygrométrique

Courbe de saturation
(Saturation curve)

92,5°
CONDITIONNEMENT D’AIR

B. Diagramme de l’air humide – diagramme hygrométrique


Température
de La
rosée
température de rosée est la température à laquelle l’air
(Dewhumide
point que l’on refroidit lentement arrive à la saturation
temperature)
( = 100%)

Que se passe-t-il si on diminue la température en dessous de


la température de rosée ? P

θr
Degré
hygrométrique
(Relative
humidity)
φ

P
h
Enthalpie
spécifique
(Specific
enthalpy)

P
Volume
spécifique
(Specific
volume)

V
P
CONDITIONNEMENT D’AIR

B. Diagramme de l’air humide – diagramme hygrométrique


Température
La températureParallèle
humide humide aux
de l’air est la température
(Wet bulb par unpointillés
indiquée ! dont le bulbe est entouré
thermomètre
temperature)
d’un coton mouillé agité à une vitesse de 2 m/s environ et
à l’abri de tout rayonnement

θh
Parallèle aux
lignes pleines
h
P xss
Air humide
sursaturé
(Supersaturated Parallèle aux xs
air) pointillés !

θ=θh
CONDITIONNEMENT D’AIR

B. Diagramme de l’air humide – diagramme hygrométrique


Mélange d’air de caractéristiques différentes

Par calculs :

m as,1h1  m as, 2 h 2 m as,1x1  m as, 2 x 2


hm  xm 
m as ,1  m as, 2 m as ,1  m as, 2
CONDITIONNEMENT D’AIR

B. Diagramme de l’air humide – diagramme hygrométrique


Mélange d’air de caractéristiques différentes

Graphiquement : X

CA m as, 2

CB m as,1
X2

m as , 2
CA  AB Xm

m as,1  m as , 2 X1

m as,1
CB  AB
m as,1  mas, 2
CONDITIONNEMENT D’AIR

B. Diagramme de l’air humide – diagramme hygrométrique


Mélange d’air de caractéristiques différentes

Remarques.
Pour contrôler que le positionnement du point C entre A et B est
correct, il faut se rappeler que le point de mélange est toujours plus
près du point figuratif de l’air qui contient la plus grande quantité
d’air sec

Le mélange de deux airs proches de la saturation peut parfois donner


un air sursaturé. Il en résulte un phénomène de buée (ou de pluie) si
la température humide du mélange est supérieure à 0°C ou de neige
si cette température est inférieure à 0 °C
Prochain chapitre :
Distribution de l’air
dans les installations
Merci de votre attention

Vous aimerez peut-être aussi