Vous êtes sur la page 1sur 52

Chapitre.1.

Définitions et objet de la géostratégie/Géopolitique .

« Paix impossible mais guerre improbable »


Raymond ARON

N. YAMANI ENCGM Géostratégie S9


La géopolitique
• « La politique d'un État est dans sa géographie »
.

Napoléon Bonaparte

La géopolitique
• La géopolitique est l'étude de l'influence des facteurs
.

géographiques, économiques et culturels sur la


politique des Etats et sur les relations internationales.

La géopolitique
Définitions et objet de la géopolitique

Définition :

Du grec « gê » ‘terre’ et ‘politique’, la géopolitique désigne tout ce qui


concerne les rivalités de pouvoirs ou d’influence sur les territoires et les
populations qui y vivent.
Yves Lacoste, « Géopolitique, la longue histoire d’aujourd’hui » 2008

La géographie: Science qui a pour objet la description de


l’aspect actuel du globe terrestre, au point de vue naturel et
humain
C’est-à-dire l’étude des rapports de force entre divers
acteurs sur un espace plus ou moins défini.

Les acteurs :
• Etats
• Mouvements politiques
• Groupes armés, reconnus ou non, vivant ou non dans la
clandestinité.
Définissent des objectifs et les moyens mis en œuvre pour y
arriver :

La géopolitique repose sur l’analyse de ces éléments.


La géopolitique est une méthode explicative qui met en relation
les facteurs de la puissance étatique, la politique internationale
et l'environnement géographique.

« La géopolitique a pour objet l'étude des interactions entre


l'espace géographique et les rivalités de pouvoirs qui en
découlent. (…) elle est le terrain de manœuvre de la puissance
locale, régionale ou mondiale… ». Alexandre Defay.

Définitions…
Genèse:
L’allemand Friedrich Ratzel 1844-1904 est considéré
comme le père de la géopolitique.
• L’Etat est analysé en rapport avec sa géographie, son espace, son milieu
le tout étant en interaction.

• La théorie de Ratzel implique que l’Etat pour vivre ou survivre doit


s’étendre et fortifier son territoire. Cela sous tend que l’Allemagne pour
vivre doit posséder beaucoup de territoires et devenir un véritable
empire. Cet espace nourricier « lebensraum » (Raum = espace, et
Leben = vie) qui est un espace de vie se traduit par « espace vital ».

• Pour Ratzel, un Etat est "comme un être vivant qui naît, grandit,
atteint son plein développement, puis se dégrade et meurt"
(Politische Geographie, 1897).
• Les successeurs de Ratzel vont appliquer cette théorie sous
le Reich.
• Proposent aux nazis une approche cartographique du monde
où les grandes puissances se partagent la planète en fonction
d’alliances et d’une hiérarchie raciale des peuples nazis-
faschistes.
• Cela va à l’encontre du principe du droit des peuples à
disposer d’eux même prôné par la SDN.
• Cette approche se fait dans un but hégémonique.
• Cette approche a été mise en œuvre par le IIIe Reich lors de la
2e guerre mondiale avec les effets terribles que l’on connait.
• La communauté mondiale a été tellement
bouleversée par cette doctrine au point que la
géopolitique a été bannie des milieux
universitaires et des Etats majors jusqu’aux
années 1970-1980.
La Géopolitique nouvelle

La géopolitique a été remise au goût du jour à la suite des


conflits qui sont apparus dans les années 1970.
Celle-ci revêt une connotation stratégique, voire militaire
tandis que le terme de géographie politique fait référence
à l’organisation des Etats, des régions, des entités
administratives ; des frontières et des habitants.
• La géopolitique est l'étude des rivalités de pouvoirs pour
prendre le contrôle de territoires et celui de la population
qui s'y trouve.

• Ce qui caractérise les situations géopolitiques, c'est le fait


que des territoires, petits ou grands, sont l'objet de rivalités
de pouvoirs ou d'influences : rivalités entre des pouvoirs
politiques de toutes sortes, entre des mouvements politiques
ou des groupes armés plus ou moins clandestins, toutes ces
rivalités ayant pour buts le contrôle, la conquête ou la
défense de territoires

De nos jours…
• De ce fait la géopolitique s’intéresse naturellement à la
politique internationale et à ses aspects diplomatiques
• Le Général Poirier se posait déjà la question :
« Pourquoi cet intérêt pour le facteur
géographique? Dès lors que toute stratégie se
déploie dans l’espace… »

A QUOI SERT LA GÉOPOLITIQUE ?


• La géopolitique tente plus particulièrement
d’analyser l’espace de l’économie mondiale
comme « champ de forces » (F. Perroux).

A QUOI SERT LA GÉOPOLITIQUE ?


De nos jours, la mondialisation et l’effondrement du monde
bipolaire ont multiplié et rendu complexes les liens entre toutes
les populations de la terre.

• Interaction entre les grandes zones du monde :


• Energie
• Matières premières
• Flux de ressources
• Passages à risque
• …
• Tel détroit, tel passage, tel archipel, tel gisement
ou tel espace ethnique présentent un intérêt
majeur aux yeux de puissances rivales ( dans le
but de s’assurer le contrôle durable ou la
possession de ce territoire).
Conflit interne, opération de maintien de l’ordre,
rébellion, révolte, lutte armée, insurrection,
guerre civile, guerre subversive, guerre
révolutionnaire, guérilla, soulèvement, nettoyage
ethnique, terrorisme…
La complexité de ce monde contemporain
interpelle les acteurs dans leurs processus de
développement et de prises de décision!!!
Exemple:

Le graphique ci-dessous montre que


l’évolution du cours du pétrole est
ponctuée d’événements géopolitique
majeurs .

A QUOI SERT LA GÉOPOLITIQUE ?


A QUOI SERT LA GÉOPOLITIQUE ?
L’invasion du Koweït par Saddam Hussein:

Une opération limitées dans l’espace et dans le temps, conduite sur un seul
théâtre et sans grand étirement des lignes de communications,

elle n’a aucune spécificité du point de vue de la pratique géostratégique ;


en revanche, son objectif était géostratégique dans la mesure où les
dividendes du pétrole koweïtien auraient permis le renforcement du
potentiel militaire irakien, donc sa capacité à frapper un jour sur plusieurs
théâtres à la fois (Israël et les monarchies du Golfe par exemple).

L’annexion du Koweït élargissait également le débouché de l’Irak sur la


mer, qui aurait pu constituer un tiers théâtre contre les Émirats.

LES ENJEUX ?
Il existe des guerres géostratégiques pour des enjeux
non-géostratégiques.

Exemple:
L’invasion de l’URSS par Hitler, se déployant sur plusieurs
théâtres (Baltique, plaines centrales, Caucase, guérilla sur les
arrières de la Wehrmacht), relève de la pratique géostratégique
alors que son mobile est fondamentalement idéologique.

LES ENJEUX ?
Exemples de grands enjeux

• Liaisons sur l’océan pacifique prenant le pas sur celle de


l’océan atlantique (politique américaine. Russie qui
convoque un sommet des pays du Pacifique en Aout 2012).
Basculement vers l’Asie des grands centres de productions
industrielles. ( Japon, Chine, Corée du Sud, mais aussi
l’Indonésie, la Malaisie et l’Inde située plus a l’ouest ;
océan indien limitrophe)
• Fonte d’une partie de la banquise dans l’antarctique en
été (changement climatique) et son influence
considérable sur le transport maritime qui se découvre
de nouveaux trajets.

• Champs pétrolifères du Moyen Orient ; de la mer


Caspienne, de la mer du Nord et émergence de nouvelles
puissances du pétrole : Nigéria, Guinée équatoriale,
Venezuela…
• Accès aux ressources naturelles en Afrique (ex. Congo)
au moyen orient (cas de l’Irak)

• Enjeux humains liés aux flux migratoires et aux


déplacement des populations
• Guerre (Congo)
• Deliquessence des Etats(Irak , Syrie ,lybie.
• Sécheresse (faim et recherche de l’eau)
• Recrudescences des menaces terroristes
• Risques de prolifération nucléaire ( l’Iran,
Corée du Nord)
• Accès à l’eau potable et a l’assainissement
(Turquie, Syrie, Israël, Asie, Afrique…)
• Ressources halieutiques et zones de pêches
(problèmes posés par les limitations du plateau
continental –zone exclusive-)
• Polarisation économique des grands ensembles
continentaux, pôles de compétence économiques
et technologique, fracture numérique.
• Remise en cause interne de l’Etat
(régionalisation, autonomie, séparatisme,
indépendantisme …..)
• Cas du Canada
• Cas du Maroc .la régionalisation en cours
• Cas de la Belgique
• Etc….
L’ANALYSE GEOPOLITIQUE

• Yves Lacoste, présente la géopolitique comme un savoir-penser l’espace


terrestre et les luttes qui s’y déroulent , et non une science.

• Si la Géopolitique pouvait s’ériger en science, alors il lui faut


qu’elle engender des lois générales.

• IMPOSSIBLE/ la géopolitique ne dit ce qu’il faut faire : elle


peut par ses méthodes “apprendre à déchiffrer l’actualité ».
• L’objectif de l’analyse géopolitique est de donner
quelques outils pour apprendre a mieux lire l’actualité
et plus spécifiquement les conflits.

• Il est proposé ci dessous un questionnement pour


l’analyse d’un conflit (ouvert ou latent) tout en
gardant a l’esprit qu’il n’y a pas des lois générales en
géopolitique, il n’y a que des facteurs qui se
combinent différement, même si on trouve toujours
les mêmes facteurs.
• Pour comprendre les enjeux des différents conflits de par
le monde, il faut toujours situer le context et répondre au
questionnement suivant :
• QUOI ?
• OÛ ?
• QUAND?
• QUI? Avec QUI?
• POURQUOI?
• QUELS ENJEUX?
• COMMENT?
• QUELLES CONSEQUENCES?
• Sous la pression de l’ouverture des économies,
de l’internationalisation des entreprises et du
processus de globalisation, les stratégies des
acteurs mondiaux ont changé.
La place des Etats-Nations dans la scène
mondiale dépend davantage de leur santé
économique que de leurs capacités militaires.

La conflictualité classique et frontale cède sa


place à l’affrontement économique.
L’émergence de géants potentiels comme l’Inde
et le Brésil.

La scène mondiale reste dominée par le jeu des


rivalités entre deux superpuissances: la Chine et
les Etats-Unis.
• La guerre est en passe de changer d’identité avec
de nouvelles formes de conflits « hors sol », sans
soldats, grâce aux drones, voire sans armes avec
les cyberattaques considérés plus dangereux que
le terrorisme traditionnel.
L’après guerre n’a pas entrainé la paix!

Depuis 1945, des centaines de conflits ont vu le


jour un peu partout dans le monde.

Bilan : Des millions de victimes, des millions de


réfugiés donnant naissance à de nouveaux
maux…
Chap. 3
La géographie politique, géostratégie , géopolitique et espaces stratégiques

Qu’est ce qui les distinguent, les lient


ou les opposent????

40
N. YAMANI ENCGM Géostratégie S9
La Géopolitique de la mondialisation
Pourquoi c’est important de lier la géostratégie à la
géopolitique ?
Car …..mêmes objectifs!!!
• Optimiser la compréhension des enjeux
internationaux de l’environnement pour piloter des
projets internationaux.
• Développer ses connaissances de l’ensemble
des relations politiques et économiques
mondiales.
Comprendre les grands enjeux géo(politiques-
stratégiques) de l’avenir :

- énergie, démographie, migrations, risques, religions,


réchauffement climatique, choc des civilisations….
_ Analyser et comprendre les changements territoriaux
et les stratégies possibles afin d’aider les décideurs et
futurs décideurs économiques.
• « Ne perdons pas de vue un principe
essentiel: en matière politique,
contrairement à ce qui se passe en matière
économique, le risque n’est assorti
d’aucune prime de rendement. Il est de
pure perte pour l’entreprise ».

Important!!, 48
N. YAMANI ENCGM Géostratégie S9
• Toute entreprise exerçant une activité
à l’étranger doit être en mesure
d’anticiper les évolutions socio -
politiques et géopolitiques de
l’environnement dans lequel s’insère
son activité.

De ce fait,…. 49
N. YAMANI ENCGM Géostratégie S9
• La géopolitique envahit les écrans de télévisions,
les pages de journaux….

• Elle semble désormais partout.

• Tout deviendrait géopolitique !

Constat,…. 50
N. YAMANI ENCGM Géostratégie S9
• Nous assistons à la fin de l'hyperpuissance
américaine,
• la fin du monopole occidental de la puissance,
• la prolifération étatique,
• la montée en puissance de la Chine,
• celle de l'opinion publique mondiale...

Constat,…. 51
N. YAMANI ENCGM Géostratégie S9
• La géopolitique, en tant qu’étude des
relations internationales, rend compte
du phénomène de la mondialisation tout
en analysant ses mécanismes.

Constat,…. 52
N. YAMANI ENCGM Géostratégie S9

Vous aimerez peut-être aussi