Vous êtes sur la page 1sur 30

COMMENT RÉUSSIR SA

PERFORMANCE ORALE?

Mme EL ALAOUI
Les objectifs du semestre
• Développer et mettre en valeur la capacité
de réflexion
• Savoir passer un message clair et
mémorisable à l’aide d’un discours oral
éloquent et d’une iconographie adéquate
Effet pygmalion / effet golem
4

L’histoire de l’art oratoire


• La pensée de l’Antiquité grecque:
• Platon :
• Distinction entre l’art dialectique et l’art
sophiste
• La rhétorique sophiste c’est une
manipulation centrée sur l’auditoire
• La rhétorique de droit : psychagogie
5

L’histoire de l’art oratoire (suite)


• Aristote : fonde la rhétorique comme science
oratoire autonome de la philosophie.
L’histoire de l’art oratoire (suite)
• Aristote distingue entre trois genres de
rhétorique :
• Le délibératif
• Le judiciaire
• Le démonstratif ou épidictique
7

L’histoire de l’art oratoire (suite)


• Démosthène : le logographe de tous les
temps il a pratiqué efficacement l’art
oratoire
• Isocrate : la rhétorique est un ensemble
de règles à respecter + un processus
créatif
L’histoire de l’art oratoire (suite)
• La rhétorique dans la tradition
romaine
• Cicéron : l’homme d’Etat romain qui
établit les 5 étapes fondamentales par
lesquelles doit passer un bon orateur.
• Quintilien : auteur de « institutio oratoria »
un rhéteur latin « ars bene dicendi »
9

L’histoire de l’art oratoire (suite)


• L’âge classique : enseignement de l’art de
prise de parole en public pour former les
prédicateurs
• Darwing : introduction des émotions de
l’analyse de la communication humaine et
l’éthologie
• École de Chicago : l’interactionnisme
symbolique
10

L’histoire de l’art oratoire (suite)


• Ray Bidwhistell et la Kinésique : l’influence
des éléments artificiels sur la
communication

• École de Palo-Alto : analyse de la


communication orale (communication
digitale et communication analogique)
11

L’histoire de l’art oratoire (suite)


• Ratio de Mehrabien :
12

L’histoire de l’art oratoire (suite)


• Paul Ekman :
13

L’histoire de l’art oratoire (suite)


• Edward Twitchell : proxémique et
congruence
Deux conditions sont alors essentielles pour
réussir sa performance orale :

• Une préparation adéquate


• Une présentation soignée
COMMENT PRÉPARER
EFFICACEMENT SON EXPOSÉ?
Les étapes à suivre pour réussir sa préparation :
1. Se fixer des objectifs clairs et précis
2. Adapter son intervention et la mettre à la portée de son
auditoire
3. Se conformer au temps alloué
4. Cerner et délimiter le sujet
5. Définir la problématique
6. Collecter et rassembler les informations
7. Trier et organiser les informations sous forme d’un plan
provisoire
8. Esquisser le plan final
9. Structurer son exposé
10. Rédiger les aides mémoires
1. Se fixer des objectifs
• Etre au clair sur ce que doit être le
message
• Mettre en valeur ce que les auditeurs
doivent retenir
2. Adapter son intervention et la mettre à la portée de
son auditoire

Il faut se poser des questions concernant son


public :

• Quel est son niveau d’information?


• Quel est son horizon professionnel?
• Quelles sont leurs motivations?
• Quelles sont leurs attentes?
• Quel est son état d’esprit?
3. Se conformer au temps alloué

• Vérifier le minutage
• Prévoir une partie amovible
• Se rappeler que le trac peut accélérer ou
réduire le débit lors de la prise de parole en
public
4. Cerner le sujet
• Seul : faire un remue méninge sur le sujet
• En groupe : inventorier les informations qui

peuvent intéresser le sujet et faire ensemble le


rapprochement des idées
5. Établir la problématique
• Trouver l’idée directrice qui servira de « fil-
conducteur »
• Interroger le sujet ou le phénomène étudié
• C’est une étape charnière qui met en avant les
enjeux d’un sujet
6. Collecter l’information
• Ne pas se contenter d’une seule source
• Noter les références des documents utilisés
• Sélectionner les informations pertinentes
• Eliminer les documents qui vous semblent
redondants
• Reformuler les idées importantes avec vos
propres mots
• Noter les faits, les preuves, les histoires, les
illustrations
7. Trier les informations : plan provisoire
• La sélection des informations réunies se
fera selon les objectifs à atteindre et du
temps disponible
• Ne pas chercher à tout dire
• Classer les idées au fur et à mesure de
l’évolution de la recherche
• Se limiter à deux ou trois idées principales
• Terminer avec un « take home message »
8. Esquisser le plan final
Se demander si le plan :
• Répond-t-il à la problématique
• Couvre-t-il le sujet
• Atteint-il l’objectif de l’exposé
• est-il équilibré
Il n’y a pas de plan passe-partout
Un sujet peut être traité de différentes
façons et peut avoir une infinité de plans
9. Structurer son exposé
• Introduction
• Développement
• Conclusion
Introduction
• Recadre le sujet dans son contexte
• Montre l’importance de la problématique
• Présente l’organisation de l’exposé
Développement
• Le corps de l’exposé
• Doit être simple et logique
Conclusion
• Bilan du développement et non le résumé
• Elargissement du problème
10. Rédiger ses aide-mémoires
• Utiliser des fiches cartonnées de petit-
format
• Ecrire sur le recto de chaque fiche
• Mettre en valeur les mots-clés, les
articulations logiques et les pauses
stratégiques
• Noter dans l’ordre logique les idées
principales de votre discours
• Préférer les trombones aux agrafes
11. Utiliser des supports visuels
• Tableau
• Présentation PP
• Les panneaux