Vous êtes sur la page 1sur 26

Économie managériale I

Correction TD3

Contrôle des prix et des quantités sur les


marchés concurrentiels

EDHEC pre-master 2017-2018


Prix plafonds

Les conditions d’offre et de demande sur le marché des CD sont données


par :
Qs (P) = 2 P - 4
Qd (P) = -2 P + 20

 Déterminez l’équilibre de ce marché

A l’équilibre sur le marché, le prix va se fixer au niveau P1 tel que:

Qs(P1) = Qd(P1)

→ -2P1 – 20 = 2P1 - 4
→ P1 = 6€

Et en remplaçant dans l’une ou l’autre des équations Q1 = 8 unités


Prix plafonds

Les conditions d’offre et de demande sur le marché des CD sont données


par :
Qs (P) = 2 P - 4
Qd (P) = -2 P + 20

 Déterminez le surplus collectif


Le plus simple est de le déterminer graphiquement puisqu’il s’agit de la
somme de 2 triangles (cette méthode sera toujours suffisante dans le
cours)
La taxe

11

10
S
9

6
Surplus collectif
P rix

5
= 32 €
4

3
D
2

0
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17
Quantités
Rmq: On peut également calculer le surplus en utilisant l’expression
générale (qui ne sera jamais nécessaire dans le cours), on a:

Q Q

W  P (Q)dQ   P (Q)dQ
0
d
0
s

8 8
q q
W    10 dQ    2dQ
0
2 0
2

8² 8²
W   10(8)   2(8)  32€
4 4
Supposez que l’Etat impose un prix plafond P = 5€. Déterminez les
nouvelles quantités échangées

A ce prix, la quantité offerte est égale à

Qs (P) = 2 (5) - 4 = 6 unités

Calculez la variation de surplus des demandeurs puis celle des offreurs


suite à une baisse de prix.

Rmq: Il est utile pour la représentation graphique de calculer le prix


unitaire maximum P* que les demandeurs sont prêts à payer pour
demander une quantité égale à 6. C’est le prix P* tel que:

6 = -2 P* + 20
→ P* = 7€
Variation Surplus demandeurs: C – B = 6 – 1 = 5 €
La taxe

11

10
S
9

7
A B E1
6
P rix

C D
5

2
D
1

0
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17
Quantités

Variation Surplus offreurs: -(C +D) = -(6 + 1) = -7 €


Prix plancher
Le marché d’un bien agricole est caractérisé par les courbes d’offre et
de demande globales suivantes :

Qs = p - 3

Qd = -2p + 24

1) Déterminez l’équilibre.

L’équilibre est réalisé pour le niveau de prix pe tel que


Qs (pe) = Qd (pe)

    pe - 3 = - 2pe + 24
 3pe = 27
 pe = 9
 Qs = pe - 3 = 9 - 3 = 6 = Qe
Eq de mae

13 S
12
11
10 E1
9
8
7
Prix

6
D
5
4
3
2
1
0
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14
Quantités
Supposons que les pouvoirs publics fixent un prix plancher à p = 11 afin
d’augmenter le chiffre d’affaire des producteurs. Son objectif sera-t-il
atteint ?
On a : Qd (P = 11) = -2 (11) + 24 = 2 unités

Qs(P = 11) = (11) - 3 = 9 unités

Et l’on voit que Qs(11) > Qd(11) : Offre excédentaire

Par définition, RT = p.q.

Ici, on voit que

 Au prix d’équilibre p = 6 RT = ( 6  9) = 54 €
 Avec p = 11 RT = (11  2) = 22 €

Concl : La fixation du prix plancher s’est traduite par une baisse et non
une hausse du chiffre d’affaire des agriculteurs. L'objectif de l'Etat, défini
en termes de chiffre d’affaires, n'est donc pas atteint.
Eq de mae

13
12
11
10
9
8
7
P rix

6
5
D
4
3
2
1
0
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14
Qd(11) Quantités
Déterminez la variation du surplus des offreurs et des demandeurs
ainsi que la perte nette pour l’économie consécutivement à
l’introduction de ce prix plancher. Illustrer graphiquement.
Eq de mae
Les conséquences du prix plancher
13 S
12
11
10 A B  Surplus Demandeur = - (A + B)
9
8
= -(22) - 0,5(42) = - 8
D  Surplus Offreur = +A – D
7
Prix

6 = (22) - 0,5(44) = -4
5 Perte nette D
4 = -(A +B) + (A – D)= - (B+D)
3
2 = -4 -8 = -12
1
0
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14
Quantités Quantités
échangées
Le quota

On se situe sur un marché agricole caractérisé par les fonctions


d’offre et de demande suivantes :

Qd(P) = -3P + 100

Qs(P) = 3P - 80

 Déterminez l’équilibre de ce marché en l’absence d’intervention de l’Etat.

A l’équilibre, le prix se fixe au niveau Pe tel que :

-3 Pe + 100 = 3 Pe - 80

-180
 Pe = -6 = 30 € et Qe = -3 (30) +100 = 10 unités
Le quota

34

33

32 S
31

30
Prix

29
D
28

27

26

25

24
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17
Quantités
Afin de maintenir les prix élevés pour les producteurs, l’Etat impose
un quota sur la production agricole: Qbar =4 . Déterminez le nouvel
équilibre puis représentez le graphiquement.
La fonction de demande inverse est donnée par :

Pd (Q) = - 1/3 Q + 100/3

Le prix fixé par les offreurs sera le prix maximal que les demandeurs
sont prêts à payer pour cette quantité, soit

Pq = -1/3 (4) + 100/3 = 32 €


Le quota

34

33
S après quota
32 S
31

30
Prix

29
D
28

27

26

25

24
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17
Quantités
Le quota
CA avant
34
CA après
33
S après quota
32 S
31

30
Prix

29
D
28

27

26

25

24
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17
Quantités
Calculez la variation du CA des agriculteurs. L’Etat a-t-il atteint son
objectif ? Comment expliquer ce résultat ?

 CA (avant) : 30  10 = 300 €

 CA (après) : 32  4 = 128 €

Conclusion : L’état n’a pas atteint son objectif. Certes, les prix ont
augmenté (de 30 à 32) mais la baisse de la quantité est telle que le CA
des agriculteurs baisse

Calculez la variation du surplus des offreurs.

Le surplus des offreurs augmente de 2 (voir schéma après). De ce point


de vue, l’Etat a amélioré la situation des offreurs.

Pour rappel, les producteurs ne cherchent pas à maximiser leur CA


mais leur profit (ici égal au surplus de l’offreur aux coûts fixes près). A
la suite du quota, les agriculteurs ont moins vendu (leur chiffre
d’affaire à diminué), mais leurs gains à l’échange (leur profit en
l’absence de coûts fixes) ont augmenté.
Le quota Surplus avant
34 Surplus après
33 S après quota
32 S
31
A B
30

D
Prix

29 C
D
28

27 Variation du surplus des offreurs


=+A–D
26
= +8 -6 = +2
25

24
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17
Quantités
Le quota

34

33 S après quota
32 S
31
A B
30

D
Prix

29 C
D
28

27 Variation du surplus des demandeurs


= -( A + D)
26
= -(8 +6) = -14
25

24
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17
Quantités
Elasticity and slave redemption

http://marginalrevolution.com/marginalrevolution/2015/01/elasti
city-and-the-economics-of-slave-redemption.html

1) Quel est l’impact du “rachat d’esclaves modernes” par des associations


dans les années 1990 sur la demande ?
Il se traduit par une augmentation de la demande d’esclaves

2) Si l’offre d’esclaves est sensible au prix que se passe-t-il ?

La hausse de la demande va se traduire par une hausse de l’offre d’esclave

3) Empiriquement, le prix de rachat des « esclaves » dans les années 90 suite aux
campagnes menées par certaines associations ont dans un premier temps
augmenté puis diminué. Qu’est-ce que cela semble indiquer sur l’élasticité de
l’offre ?
L’offre d’esclaves est peu élastique à court terme mais probablement plus
élastique à moyen long terme, ce qui remet en cause l’efficacité de la politique de
rachat d’esclaves mises en place par certaines associations dans les années 90.
L’économiste Jacques Delpa a fait remarqué récemment que les prix
d’échange exorbitants des licences (entre 30 000 € et 350 000 euros) ne
traduisaient pas seulement un effet de rareté. Selon lui, ces prix
«cristallisent surtout la fraude fiscale et sociale future» des chauffeurs de
taxis, qui ont des compteurs qui n'enregistrent pas toujours les
transactions, qui sont majoritairement payées en argent liquide. Expliquez.

D’un point de vue économique, la licence est un actif et sa valeur devrait


être égale à la somme actualisée des revenus nets générés par cet actif
(déclarés ou pas).

Si les prix de revente des licences sont si élevés c’est que leur acquéreurs
acceptent de les payer. Et ils acceptent de les payer parce qu’ils savent que
leur activité leur permettra également de percevoir des revenus non
déclarés, échappant donc à l’impôt, qui leur permettront de couvrir le coût
autrement exorbitant de la licence.
Question (Free lunches medecines I) : Quelles sont les dangers d’un
contrôle des prix des services et traitements médicaux?
- Augmentation des listes d’attentes
Depending on what you are suffering from, and how much
you are suffering, longer waits can be a cost that far
outweighs monetary savings under price controls or
government subsidies. Sometimes the wait can be fatal.

- Réduction de la quantité offerte de soins


- Réduction à long terme des investissements dans les
traitements
No matter how much lower the government sets the prices paid to
doctors, hospitals, or pharmaceutical drug manufacturers, none of
this reduces the costs in the slightest. It still takes just as much
time, equipment, and training to turn a medical school student into
a doctor. It still takes just as many hospitals to care for the sick. It
still takes just as many years of scientific research and clinical
trials to create a new medicine.
A votre avis, quels sont les arguments économiques qu’on peut
invoquer pour justifier la règlementation administrative des prix des
médicaments ?

Imperfection de la concurrence:

-Dans l’industrie: beaucoup d’entreprises sont en situation de


monopole ou d’oligopoles et sont souvent en mesure d’imposer des
prix qui vont au-delà de ce qui est nécessaire pour couvrir les
dépenses de recherche.

-Chez les praticiens : asymétrie d’information et pouvoir de monopole


(accentué en France par le numerus clausus)
Black labor in southern Europe
Pourquoi peut-on penser que le salaire minimum a peu d’impact sur
le marché du travail américain ?
Parce le salaire d’équilibre du marché du travail était probablement
déjà supérieur au salaire minimum (non binding price floor)
D’après le document, quels sont les effets pervers des salaires minima
lorsqu’ils sont trop élevés ?
 chômage des personnes les moins qualifiées et les moins
expérimentées (notamment les jeunes) dans la mesure où l’employeur
n’a pas intérêt à embaucher des personnes qui leur coûtent plus
qu’elles leur rapportent.

 travail illégal quasi institionnalisé en Italie ou en Espagne (1/3 des


chômeurs exerceraient en fait ce type d’emploi en Espagne)
Spaniards waiting to collect checks from the unemployment office
have been known to complain about the long lines that keep them
from getting back to work !
 Cela incite des entreprises italiennes à rester petites pour éviter
d’être astreint au salaire minimum qui ne s’applique qu’aux ent de
plus de 15 salariés.

Vous aimerez peut-être aussi