Vous êtes sur la page 1sur 81

Module d’anatomie / physiologie

Dr O Zitouni

1La cellule
Définition et généralités

*est l’unité élémentaire constitutive de l’être humain


*chaque cellule forme un compartiment microscopique
a l’intérieur de laquelle existe des éléments appelles organites
• chaque organite assure une fonction spécifique.
• La cellule est enveloppé dans une membrane appelé
membrane plasmatique
• Tous les éléments ou espace situé a l’intérieur de la cellule est
appelé intra cellulaire , tous les éléments ou espace situe hors
de la cellule est appelé extra cellulaire
Les composants de la cellule

• L’intérieur de la cellule se compose de deux


grandes parties : le cytoplasme et le noyau.
• Dans le cytoplasme se trouvent les organites
cellulaires qui flottent dans un liquide appelé
cytosol .
1/ la membrane plasmatique
Structure - Est constituée de lipide et protéine, disposés en
trois couches, deux couches périphériques protéiques et
une couche centrale lipidique en( bicouche)
- Les lipides ont un pole hydrophile fait de phospholipide
ou de glucolipide et un pole hydrophobe contient un acide
gras .les pôles hydrophobes se font face et les pôles
hydrophiles sont tournées en périphérie
Fonction - protection du milieu intracellulaire du milieu
extracellulaire . - les échanges entre les deux milieux
- la reconnaissance des produits actives
sur la cellule - la cohésion et la reconnaissance des
cellules entre elles .
Le noyau cellulaire
sphérique ou ovoïde, se trouve prés du centre, enveloppé par une
membrane(membrane nucléaire) possède des pores qui assurent
les échanges entre le noyau et le cytoplasme, indispensable a la
vie, il contient la majeure partie de l’information génétique,
supportée par de fins réseaux de filaments (chromatine)
en se condensant donnent naissance aux chromosomes .c’est le
noyau qui dirige la synthèse de tous les protéines de l’organisme.
Le noyau comprend- le sac nucléaire (nucleoplasme)
-le nucléole: est sphérique, sans membrane, le site de
l’assemblement d’organites appelés ribosomes.
- La chromatine :est constituée d’une substance appelé acide
desoxyribonucliaire (ADN) lieu de stockage du patrimoine
génétique .
Les ribosomes
• petite unité de faible diamètre
• Chaque unité est constituée de deux sous unité ,
de taille différente , sont assemblées dans le
nucléole, puis passent dans le cytoplasme .
• Les ribosomes interviennent dans la synthèse
des protéines a partir des acides aminés suivant
un ordre donné par le noyau .
• Le nombre des ribosomes augmente avec
l’activité cellulaire .
Le réticulum endoplasmique
• Constitue de sac aplatis formant une réseau tubulaire a
traves tout le cytoplasme .
• On distingue – le réticulum endoplasmique granulaire
(REG) qui porte a sa surface les ribosomes .il stocke et
distribuer les protéines.
• – le réticulum endoplasmique lisse (REL) qui
ne porte pas de ribosome. Intervient dans la synthèses des
lipides et des lipoprotéines ainsi que le stockage du
calcium .
Appareil de Golgi
• Constitue de saccules aplatis et empilés ,situé
prés du noyau
• Son rôle est de récupérer les protéines
synthétisées par les ribosomes , de les trier et
les distribuer selon la destination vers le
milieu extracellulaire .
Les mitochondries
• Des organites en forme de (haricot)
• Enveloppé dans deux membranes externe et interne . Dont
l’interne est replié en lamelles
• Appelée crêtes mitochondriales , ces derniers sont plongées
dans la matrice ( substance interne de la mitochondrie). On
trouve un grand nombre de mitochondries dans les cellules qui
consomment de grandes quantités d’énergies en période
d’activité intense . Leur rôle est d’assuré une participation
essentielle au processus chimique qui permis de produire de
l’énergie aux cellules sous forme d’ATP (adénosine
triphosphate), fabriqué et conservé dans les mitochondries
(petite centrale énergétique ).
Les lysosomes
• Sont des vésicules qui secrètent des enzymes
a base de protéine pour détruire:
- les substances qui envahissent la cellule
- les organites qui ont étés endommagés et
qui ne sont plus fonctionnels .
Les centrioles
• Sont des éléments tubulaires groupés
• Chaque centriole est formé de 27 micro tubes
réunis en 9 groupes de 3 .
• Chaque cellule contient deux centrioles
disposes perpendiculairement .
• Leur fonction est de diriger le sens de la
division cellulaire (comme des aimants)
Les vacuoles
• Se sont des petites cavités sphériques
mobiles .
• Leur fonction est le stockage des substances
que la cellule utilisera au besoin .
• Ainsi que le stockage des déchets .
Le squelette de la cellule
Est constitué de : 1/ micro filament protéique
(actine) 2/ ensembles de filament intermédiaires
souples . 3/ ensembles de filaments musculaires
épais (myosine)
4/ réseau de microtubules , représente l’élément
le plus rigide du squelette .
rôle : 1/ maintien de la cellule .
2/ changement de forme de la cellule .
3/ mouvement de la cellule .
Module d’anatomie/physiologie
Dr O Zitouni

2Les tissus de l’organisme


introduction
Chaque cellule de l’organisme à l’exception
des cellules reproductrices renferme la
même information génétique; cependant , il
existe des cellules nerveuses , des cellules
musculaires, des cellules
épithéliales………….il existe donc un
processus de différenciation cellulaire .
Lorsque des cellules différenciées
contractent des liens étroits avec d’autres
cellules semblablement différenciées, elles
forment un ensembles appelé (tissus).
• Il existe différents tissus qui peuvent être
classés selon leur fonction
• Et d’autres qui sont difficiles à placer dans un
contexte particulier ce sont les tissus
épithéliaux et les tissus conjonctifs.
Les tissus épithéliaux
1/ les épithéliums des revêtement
ils protègent les tissus sous-jacents
classification selon la forme des cellules
a:épithélium pavimenteux
B: épithélium cubiques
C: épithélium cylindriques
classification selon le nombres des couches cellulaires
A : épithélium simple
B : épithélium stratifie
2/Les épithélium glandulaires
Ils produisent des substances utiles à l’organisme.
Les cellules glandulaires sont groupées en organes appelés (glandes).
classification selon leur forme :
A: glande tubuleuse (forme de tube)
B: glande acineuse (grain de raisin)
C: glande trabiculaire ( comme une petite poutre)
D: glande réticulée ( comme un petit filet)
E: glande vésiculaire formant un ensemble de vésicules
F : glande alvéolaire en forme de sac (comme une alvéole)
Classification selon leur mode de sécrétion
A: glande exocrine , possédant des canaux excréteurs
B: glande endocrine vidant leurs substance directement dans le sang
C: glande mixte , a la fois exocrine et endocrine (pancréas)
3/les variantes épithéliales
Il existe des épithélium particuliers qui jouent un
rôle de recouvrement et de protection
Endothélium: épithélium pavimenteux simple
Tapisse l’intérieur du cœur et des gros vaisseaux
La muqueuse c’est une membrane de revêtement
Qui comprend l(épithélium sa membrane basale
et le tissus conjonctif sous-jacent
• La séreuse ou membrane séreuse
Constitué d’un épithélium simple pavimenteux
qui repose sur une membrane basale et sue
une très fine couche de tissus conjonctif sous-
jacent.
- les séreuses sont:
La plèvre- le péricarde- le péritoine- la vaginale
testiculaire .
Le tissus conjonctif

• C’est un tissus de remplissage et d’emballage


intercalé entre les organes il(comble le vide)
• A la différence des cellules épithéliales les
cellules conjonctives ne sont pas jointives
elles baignes dans une substance dite
fondamentale de consistance gélatineuse.
Les éléments du tissus conjonctif
• 1- les éléments cellulaires
- Les microcytes (les cellules conjonctives) forme
étoilée unis pas des fins prolongements sont
fixes et ne peuvent effectuer aucun mouvement.
- Les histiocytes des cellules possédant un pouvoir
de phagocytose
- Des adipocytes accumulant les lipides (comme
réserve)
• 2- les éléments fibreux
• A: fibres de collagène gros et longues
• B:fibres élastiques sont minces se regroupes
en réseau.
Les catégories de tissu conjonctif

• 1/ le tissu conjonctif lâche (BCP de substance


fondamental)
• 2/ le tissu conjonctif dense( peu de substance
fondamentale) ligament-derme –aponévroses .
• 3/ le tissus conjonctif élastique( réseaux de fibre
élastique) paroi des artères.
• 4/ le tissus conjonctif adipeux (développé chez les
obèses
Module d’anatomie/physiologie
Dr O Zitouni

3La division
cellulaire
introduction
Chaque jour , des cellules de l’organisme
meurent, et elle sont remplacés .
Se constat évoque deux phénomènes
-La cellule est capable de se reproduire
-en se reproduisant , elle transmet l’intégralité
de son matériel cellulaire en particulier l’ADN.
Ce phénomène est appelé (mitose).
La réplication de l’ADN
• A partir d’une cellule possédant sa molécule
d’ADN, on obtient deux cellules contenant
chacune une molécule d’ADN identique a la
1ere .pour ce la l’ADN doit se répliquer .les
deux chaines se séparent , exposant ainsi
leurs bases de telle façon que les bases des
nucléotides libres puissent s’apparier, il on
résulte la formation de deux molécules
identiques d’ADN.
Le chromosome
• dans le noyau la chromatine
Forme des filaments visibles (les chromatides )
Apres chaque réplication ,chaque molécule d’ADN
forme deux chromatides identiques réunis par le
centromère.
Lorsqu'une cellule est prête a se divisé , toutes les
chromatides se condensent pour former une sorte de
baguette enroulée sur elle-même appelée le
chromosome .qui porte l’intégralité du patrimoine
génétique d’un individu .
Le caryotype
chez les diploïdes les chromosomes sont présent par paire
sauf dans les cellules reproductrices (gamètes) qui sont des
cellules haploïdes et ne possèdent qu’un exemplaire de chaque
paire de chromosome.
Chez l’homme chaque cellule compte 23 paires de
chromosomes dont 22 sont des autosomes (chromosomes
homologues) les chromosomes de la 23eme paire sont les
chromosomes sexuels ou gonosomes chez la femme sont
identiques appelés XX , chez l’homme ils sont dissemblable
L’un est le chromosome X et l’autre plus petit est le
chromosome Y .
Le caryotype de l’homme s’écrit: 46, XY .
le caryotype de la femme s’écrit 46, XX
La mitose
• La prophase :- les filaments de chromatines se
condensent, et le chromosome devient apparent. –
les centrioles se répliquent a leur tours formant
deux paires , qui se séparent et migrent chacune a
un pole du noyau , entre les deux paires des
centrioles se développe un système de
microtubules en forme de fuseau qui vont être
utiliser comme des rails par les chromosomes
quand ils se déplaceront pondant ce temps la
membrane du noyau se désagrège.
• La métaphase: l’ensemble des chromosomes
se placent a égale distance des centrioles , se
disposant perpendiculairement au fuseau de
microtubules ,formant une limite horizontale
(la plaque équatoriale).
• Anaphase : les deux chromatides identiques
se séparent par clivage du centromère et se
déplacent vers les pôles opposés de la cellule,
par conséquent a chaque pole s’installe un
lot de 46 chromosomes
chacun possède une seule chromatine .
• La télophase :au tour de chaque lot
chromosomique, les chromosomes et le
fuseau s’estompent, tandis qu’une
membranes nucléaires se forme, en fin une
cloison sépare les deux cellules fille .
• L’interphase: c’est la période écoulée entre la
fin d’une division et l’apparition des
modifications indiquant t le début de la
division suivante .
• Pendant laquelle l’ADN se réplique (qui peut
duré 10-12h), alors que tout le processus ne
dure d’une heure environ.
4LE SYSTEME NERVEUX

INTRODUCTION
Il contient les centres nerveux et les voies neurologiques
centrales motrices et sensitives.
SUBDIVISION DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL 
 
            Les différentes parties du système nerveux central sont :
 
                        1) - la moelle épinière logée dans le canal vertébral des vertèbres
 
                        2) - le tronc cérébral formé lui-même par :
 
                                   * la moelle allongée ( anc. bulbe rachidien)
 
                                   * le  pont (anc. protubérance annulaire)
 
                                   * le mésencéphale.
 
                        3) - le cervelet
 
                        4) - le cerveau.
 
On nomme Encéphale l'ensemble des parties du névraxe situées dans la boîte
crânienne, c'est à dire le cerveau, le tronc cérébral et le cervelet.
. LE  CERVEAU
 
            C'est l'étage le plus élevé dans la hiérarchie fonctionnelle
du système nerveux central. Il est spécialement développé chez
l'homme. Son poids moyen est de 1400 à 1800 grammes.
 Situation du cerveau et éléments de protection
 
       la loge osseuse
 
            Le cerveau est placé dans la boîte crânienne où il repose sur la base du
crâne et il est recouvert par la voûte. Il existe des fractures de la voûte et des
fractures de base, ainsi que des fractures de la voûte irradiées à la base du
crâne.
 
        la loge fibreuse  
 
            Une toile fibreuse très épaisse appelée dure-mère tapisse la face
interne du crâne et forme un repli sous le cerveau appelé: tente du cervelet.
Elle forme aussi un repli  vertico-sagittal entre les deux hémisphères du
cerveau constituant une cloison médiane appelée: faux du cerveau. Ainsi se
trouvent délimitées deux loges fibreuses : en haut la loge cérébrale qui
contient les deux hémisphères du cerveau, en bas la loge cérébelleuse (ou
fosse crânienne postérieure) qui contient le cervelet et le tronc cérébral.
les méninges
           
Le cerveau est recouvert de trois méninges :

         * la dure-mère est la méninge la plus épaisse (décrite plus


haut).
 
         * l'arachnoïde tapisse la face interne de la dure-mère
 
      * la pie-mère tapisse la surface du cerveau en épousant
étroitement les replis, les scissures et les circonvolutions du
cerveau.

            Entre l'arachnoïde et la pie-mère se trouve l'espace sub-


arachnoïdien qui est occupé par le liquide cérébro-spinal.
La loge liquidienne: liquide cérébro-spinal  
(anc. liquide céphalo - rachidien)
 
            Le névraxe baigne totalement dans le liquide cérébro-
spinal, qui est situé à l'extérieur et à l'intérieur du névraxe.

On peut distinguer deux départements : un département interne


(ou central) et un  département  externe (ou périphérique)
LE CERVELET

Fonctions générales
Le cervelet est un centre nerveux régulateur de la fonction motrice,
au sens large (mouvement + posture + équilibre).

Il reçoit des informations de tous les segments du névraxe (moelle


épinière, tronc cérébral, cerveau).

Il traite ces informations pour donner, aux programmes moteurs du


mouvement, une organisation chronologique et somatotopique
(organisation temporo-spatiale).
Il assure ainsi la régulation :

a) - des activités musculaires du mouvement


volontaire global

b) - des activités musculaires toniques de la posture

c) - des activités musculaires réflexes du maintien de


l’équilibre.
Situation du cervelet

Il est placé dans la fosse crânienne postérieure ou fosse cérébelleuse de la boite crânienne.

Il est disposé sous une forte toile fibreuse dépendant de la dure-mère et appelée la tente du cervelet.

Il est recouvert par les 3 méninges classiques.

Il est entouré par l’espace sous-arachnoïdien contenant le liquide céphalo-rachidien. Autour du cervelet, cet espace constitue des cavités plus vastes appelées : citernes.

Dans cet espace étroit et rigide, les pathologies expansives (vasculaires, infectieuses et surtout, tumorales), ont un retentissement rapide sur le tronc cérébral.
Le tissu nerveux

• Est composé de deux cellules :les neurones et les cellules de névroglie :


fonction de soutient,
de nutrition et d’isolement des neurones
( elle forment les gaines de myéline).
le neurone : c’est élément de base du tissu nerveux composé
d’une membrane, un noyau
du cytoplasme et de neurofibrilles.
Le neurone est composé de deux substance:
substance grise: zone formée du corps cellulaire des neurones.
• Substance blanche: zone formée de prolongements des
neurones(axone et dendrites.
• Le neurone possède deux prolongements
- dendrite : prolongement cellulaire court aux nombreuses ramifications,
elle forment la structure réceptrice, recevant de très grands nombres de
signaux , grâce a la surface qu’elles couvrent. Leurs points de
contacte( les synapse) sont des lieux de transmission chimique (les
neurotransmetteurs) .
- Axone : prolongement cytoplasmique unique qui transmet l’influx
nerveux du corps cellulaire vers l’extrémité de l’arborisation. L’axone est
protégé par la gaine de myéline qui sert a isolé électriquement les
axones les uns des autres , mais accroit également la vitesse du
transport electrique.la gaine est composée d’un très grand nombre de
cellules , dite cellules de Schwann

-
Le système nerveux central
- …………..
constitue de 3 parties. - le cerveau - le trac cérébral - le cervelet Le
cerveau
est logé dans la partie supérieure et antérieure de la boite crânienne .
Constitué de deux hémisphères cérébraux creusés par les ventricules
contenant le liquide céphalo-rachidien, chaque hémisphère est marqué par
des scissures qui délimitent les lobes . 4 lobes par hémisphère: lobe frontal
lobe pariétal -lobe temporal -lobe occipital .
Le cerveau est compose de substance grise a la périphérie et une substance
blanche centrale
Le tronc cérébral
• Est situe entre le cerveau et la moelle épinière .
• Il donne naissance a 12 paires de nerfs crâniens.
• Il est compose de substance blanche a la périphéries substance grise
au centre .
• Il a deux fonctions : - voie de conduction
- centre neuro-végétatif
Le cervelet
• Situe a la base du crane, derrière le tronc cérébral .
• Il a pour rôle :
-l’équilibre.
- la coordination des mouvements
- le tonus musculaire.
2/La moelle épinière
• Fait suite au tronc cérébral. Elle est enfermée dans le canal rachidien.
• Elle est composée d’une partie centrale
(la substance grise)et d’une partie périphérique
(la substance blanche).
• La moelle épinière donne naissance aux 31paires rachidiens. Chaque nerf
contient 2 racines: une postérieure qui est sensitive et une antérieure qui
est motrice.
• Elle a plusieurs fonctions:
- arc reflexe : par la substance grise .
- voie de transmission des influx vers les centres supérieures: par la
substance blanche.
Le système nerveux périphérique
1/ les nerfs crâniens
ils sont aux nombres de 12 paires , il naissent au tronc cérébral. Il en
existe trois types :
- sensitif: transmet l’information de la périphérie au centre.
- moteur: transmet l’information du centre a la périphérie .
- mixte : possède la fonction sensitive et motrice .
2/ les nerfs rachidiens
• sont aux nombres de 31 paires , ils naissent a la moelle épinière .
• Ils sont constitués d’une racine antérieure (motrice) et d’une racine
postérieure (sensitive) .ces deux racines se réunissent après la sortie de
la moelle épinière pour former le nerf rachidien.
• certains des nerfs, s’anastomosent pour former des plexus
(ensemble de fibres nerveuses énervant un territoire organique déterminé):
cervicale , brachial, dorsal, lombaire, sacré, honteux .
• Le système nerveux végétatif
• Dirige et coordonne les fonctions internes de l’organisme, son
fonctionnement est automatique.
• Il est composé par:
- des centres nerveux :centres viscéraux, centres médullaires, centres du
tronc cérébral, centre du diencéphale.
- Des nerfs du système végétatif: fibres sensitives et fibres motrices
Le système sympathique: se présente sous forme d’une
série de ganglions étagé tout le long du rachis, unis
les uns aux autres par des filets nerveux constituant
la chaine sympathique.
le sympathique se distribué a l’ensemble du corps:
cœur ,vaisseaux, œil glandes, tube digestif, bronche,
appareil génitale, foie, rate. Le neurotransmetteur
du système sympathique est l’adrénaline.
Le système parasympathique: est formé par une série
de fibres nerveuse annexées a certains nerfs du
système cérébro-spinal(système nerveux
central+système nerveux périphérique)dont elles
suivent le trajet. Le neurotransmetteur du système
para sympathique est l’acétylcholine.
5Le système tégumentaire

68
C’es un ensemble d’organes extrêmement complexe qui
assurent de nombreuses fonctions pour la plupart
protectrice à savoir : la peau ; les glandes sudoripares et
sébacées ; poils et ongles.

69
Caractéristiques
• 4 kg pour 1,5 à 2 m2
• 1,5 à 4 mm d’épaisseur
• Constitué de deux parties
– épiderme
– derme

70
La peau :

Dérive du même feuillet embryonnaire que celui qui donne naissance au


système nerveux.

La peau est aussi appelée tégument : couverture.

Elle est constituée de deux couches distinctes : l’épiderme, la couche la


plus superficielle, et le derme, qui repose sur le tissu sous-cutané
(l’hypoderme).

71
72
Epiderme est un épithélium stratifié squameux
kératinisé.

Il n’est pas vascularisé.

Il se compose de quatre types de cellules et de


quatre ou cinq couches distinctes selon le type de la
peau (épaisse ou fine) :
Types de cellules :

73
Kératinocytes : en plus grand nombre dans l’épiderme,dont
le rôle principal consiste a produire de la kératine, une
protéine fibreuse qui confère aux cellules de l’épiderme leurs
propriétés protectrices (desmosomes).

Ils proviennent de la couche basale. Les kératinocytes


meurent durant leur migration et ne sont plus que des
membranes plasmiques remplies de kératine ;

74
Mélanocytes : beaucoup moins nombreux, se sont des
cellules épithéliales de forme étoilée qui synthétise un
pigment appelé mélanine.

La mélanine est acheminée par des protéines motrices le


long des filament d’actine vers l’extrémité des
prolongements des mélanocytes, d’où elle est absorbée par
les kératinocytes avoisinants, pour former un bouclier
pigmentaire qui protège le noyaux contre les effets des rayon
ultraviolets

75
Macrophagocytes intraépidermiques ou cellules de
Langerhans : leur confèrent la forme d’une étoile.

Ces cellules sont produites dans la moelle osseuse avant de


migrer vers l’épiderme.

Elles participent à l’activation des cellules de notre système


immunitaire.

76
 Cellules de Merkel : à la jonction de l’épiderme et du
derme, chacune est, d’une part, étroitement liée à la
terminaison d’une neurofibre sensitive appelée corpuscule
tactile non capsulé, et d’autre part associée aux
kératinocytes voisins par des microvillosités qui s’insèrent
dans le replis de la membrane de ces dernières cellules.

On pense que la structure formée par la cellule de Merkel


et les corpuscules tactiles non capsulés joue le rôle de
récepteur sensoriel du toucher.

77
Couches de l’épiderme :

De la plus profonde à la plus superficielle, les couches, ou strates, de


l’épiderme sont la couche basale, la couche épineuse, la couche
granuleuse, la couche claire et la couche cornée.

On ne trouve pas de couche claire dans la peau fine.

Ces dans la couche basale que sont produites par mitose les nouvelles
cellules responsables de la croissance de l’épiderme.

Les couches les plus superficielles sont de plus en plus kératinisées et de


moins en moins viables.

78
79
 Derme :
Est principalement composée de tissu conjonctif dense régulier. Il
possède beaucoup de vaisseaux sanguins, de vaisseaux lymphatiques
et de nombreux fibres. Les récepteurs cutanés, les glandes et les
follicules pileux se trouvent dans le derme.

La zone papillaire, la plus superficielle du derme, comprend les


papilles du derme. Elles donnent un aspect gaufré à la face in terne de
l’épiderme et sont à l’origine des crêtes épidermiques produisant les
empreintes digitales.

Les fibres de tissu conjonctif sont plus étroitement entremêlées dans


la zone réticulaire, la plus profonde et la plus épaisse couche du
derme. Les régions moins denses qui se situent entre ces faisceaux de
fibres collagènes forment dans la peau des lignes de tension, aussi
appelées lignes de Langer. Les points d’attache entre le derme et
l’hypoderme, dans la région des articulations surtout, entraînent la
formation de lignes de flexion. 80
Couleur de la peau :
La couleur de la peau dépend de la quantité de pigments (mélanine et
carotène) présent dans la peau et du degré d’oxygénation de
l’hémoglobine du sang.

La production de mélanine est stimulée par l’exposition du corps au


rayon UV du soleil. La mélanine, produite et les mélanocytes et
transférée aux kératinocytes, protège le noyau des kératinocytes contre
les effets nocifs des rayons UV.

La carotène est un pigment dont les tons varient du jaune à l’orangé. Il


s’accumule surtout dans la couche cornée et dans les cellules adipeuses
de l’hypoderme. Sa couleur apparaît de façon plus manifeste sur la
paume des mains et la plante des pieds.

81