Vous êtes sur la page 1sur 26

Economie monétaire et financière I

Chapitre 2

Mécanismes de création et de circulation de la monnaie

Pr. Amina HAOUDI


La création de la monnaie

L'objectif de ce chapitre

Comment
Est crééela monnaie
Déterminer Par qui

Existe- t-il des limites à la création monétaire

La création monétaire ≡ consiste à accroître la quantité de


monnaie détenue par les agents non financiers (ANF).

Pr. Amina HAOUDI


Création monétaire = augmentation du stock de monnaie en circulation dans
l’économie.

La destruction de la monnaie = une diminution du stock de monnaie en


circulation

La quantité de monnaie en circulation ======== correspond à la masse


monétaire

Elle varie en fonction des opérations de création et


de destruction monétaire

Une création de monnaie > la destruction de la monnaie == augmentation de la masse monétaire
Une création de monnaie < la destruction de la monnaie == diminution de la masse monétaire

Pr. Amina HAOUDI


Seuls 3 catégories d'agents créent la monnaie même si la

décision de création ne dépend pas uniquement d'eux sont :

 les établissements de crédit.

 La banque centrale.

 Le trésor public.

Pr. Amina HAOUDI


Processus de la création m.

La plus grande partie de la masse monétaire revêt une forme


scripturale.
L’origine principale de la création monétaire est l’octroi de crédit des
banques commerciales aux ménages et aux entreprises.

I / Création de la monnaie par les établissements de Crédit.( banques )

Il faut noter que le rôle des banques a rapidement évolué à travers le temps.

Pr. Amina

HAOUDI
Au départ les banques ont été conçues pour:
- Assurer la garde des encaisses métalliques des épargnants
( Pièces et métaux précieux)
- Faciliter les paiements de compte en compte

--Ensuite pour faciliter et développer les crédits


-- A partir du 19ème siècle les banques ne prêtent plus des sommes
préalablement déposées.
donc tout crédit ======== crédit du compte du bénéficiaire


en accordant un crédit, la banque crédite automatiquement le compte

du client

D’où l'expression : «Les crédits font les dépôts ».

Pr. Amina HAOUDI


1) Création monétaire à l'échelle d'une seule banque.
Dans ce cas la création de monnaie a lieu chaque fois que la banque procède à :
Achat d'un bien réel.
Achat de devises.
Achat d'un actif financier.
L'accord d'un crédit.

Achat d'un bien réel:

Dans ce cas la banque crée de la monnaie pour s'acquérir le bien.


Si la banque A achète un bien (immeuble) pour un montant de 100 000 DH à un
particulier X.

achat d’un imm. de 100000DH


A ----------------------------------------- X

Pr. Amina HAOUDI


Achat d’un imm. 100 000 DH
Banque A --------------------------------------------- X

Banque A X

Imm. +100000 CC de X +100000 imm. – 100000


(1) CC/ A +100000
(2)
100000 100000 0 0

La masse monétaire a augmenté de 100 000 DH par la création d'une


monnaie scripturale en contre partie de l'achat de l’imb.

Pr. Amina HAOUDI


Achat de devises

La banque procède de la même façon ≡ elle crée de la m. nécessaire pour


pouvoir acquérir les devises.
achat de devises de 100000 DH
Si : Banque A --------------------------------------------- X

Banque A X

Devises +100000 CC De X +100000 Devises -100000


(1) CC/ banque A +100000
(2)

100 0000 100 0000 0 0

Pr. Amina HAOUDI


Achat d'actif financier
L'escompte
La création de m. peut
résulter aussi de
Tout autre titre de créances déjà
émis (effet public ou privé)

On suppose que X escompte une traite auprès de sa banque A d'une valeur de


100000 DH.
escompte une traite de 100000 DH
X ----------------------------------------------------banque A

Banque A X

Portefeuille de titres +100000 CC de X +100000 portefeuille de titres -100000


(1) CC/ A +100 000
(2)
100000 100000 0 0

Pr. Amina HAOUDI


4- Accord d'un crédit :

Dans ce cas la création monétaire peut être effectuée soit:

 En accordant un crédit.
 En accordant une autorisation de découvert en compte courant
à son client.

Dans les deux cas les écritures seront les mêmes.

On suppose que la banque A accorde un crédit d’une valeur de


100000 DH à X.
accorde un crédit de 100000 DH
La banque A --------------------------------------------------- X

Banque A X

Créance sur X +100000 CC de X +100000 CC/ A +100000 Dettes +100000

100 000 100 000 100 000 100 000

Pr. Amina HAOUIDI


Dans ce cas il y a en même temps:
 

Création de m. création d'une créance au profit


au profit du client. de la banque sur X.

 
En conclusion on peut dire que la banque crée de la
monnaie à chaque fois qu'elle monétise des actifs non
monétaires aussi bien:
-réels = création monétaire définitive
- financiers = création monétaire non définitive

Pr. Amina HAOUDI


La seule différence est:
 Quand il s'agit des actifs réels la création de m. est définitive
≡ donc la banque ne reste pas créancière de ses vendeurs
(les agents non financiers (ANF) ).
 Quand il s'agit des actifs financiers, la création monétaire n'est
pas définitive vu que ces actifs ont des échéances non définitives.

La banque reste ainsi créancière de ses vendeurs jusqu'à


l'échéance.

Pr. Amina HAOUDI


Destruction de la m :

Situation inverse à celle de la création de la monnaie.

C'est quand la banque procède à la vente des actifs


qu'il y a lieu à une destruction de la m.

La banque détruit de la monnaie à chaque fois :


 Qu'elle vend un bien réel.
 Qu'elle vend des devises ( à un importateur).
 Se fait rembourser une avance ou un effet de
commerce par le débiteur ou un crédit.

la destruction de la monnaie est toujours définitive.

Pr. Amina HAOUDI


Il y a création m. ≡ il y a accroissement de la quantité de monnaie
détenue par les agents non financiers (ANF) qui représente une
capacité de dépense supplémentaire.

Dans le cas de l‘existence d'une seule banque :

Les dépôts crées restent au sein de la même banque.


Celle- ci peut créer autant de monnaie qu'elle souhaite vu que:
tout crédit augmente les ressources de la banque du même
montant .

Pr. Amina HAOUDI


Pas de fuites de monnaie hors de ses propres comptes.

Ce qui n'est pas le cas quand on est en présence d'un


système bancaire Constitué de plusieurs banques.

Dans ce cas les banques ne peuvent pas octroyer autant de crédits


qu’elles veulent, la création monétaire se trouve limitée par :

- Le besoin de liquidité des agents économiques


  - Les réserves obligatoires
- La compensation bancaire   

Pr. Amina HAOUDI


Problème de fuite: Limites de la création monétaire

Banques commerciales
toutes
créent
Le système bancaire est composé de: de la m.

La banque centrale

Donc plusieurs circuits monétaires

La circulation de la monnaie se trouve limitée par le problème


de conversion d'une monnaie en une autre.

2 types de conversion se posent


Pr. Amina HAOUDI
 Celui de la conversion d'une monnaie banque commerciale
en monnaie d'une autre banque commerciale.
Celui de la conversion de la monnaie de la banque
commerciale en monnaie banque centrale.

La conversion d'une monnaie en une autre se traduit par des


fuites d'un circuit vers un autre.

1) Concernant le 1er cas, la fuite s'effectue par le transfert de


la monnaie d'une banque à une autre banque.

Pr. Amina HAOUDI


Prenant un système comprenant 2 banques:
Supposons qu'on a deux banques A et B et 2 Agents non
financiers X et Y.
X a un compte chez la banque A.
Y a un compte chez la banque B.
X veut s'acquitter d'une dette de 100 DH envers Y en lui
donnant un chèque tiré sur sa banque A.

Pr. Amina HAOUDI


Il y a alors une fuite de monnaie de la banque A vers la
banque B.

A devient débitrice de B.

B devient créancière de A.

La solution pour cela c'est la compensation puisque la monnaie


de la banque B peut se trouver dans le circuit de la banque A.

Pr. Amina HAOUDI


2) Dans le cas de la conversion de la monnaie commerciale en monnaie
Centrale la fuite ici prend 2 formes :

La 1ere fuite est liée à la La 2eme fuite est liée à


préférence du public de la l'obligation des banques
m.Cle par la conversion de commerciales de convertir
leurs dépôts en m. (≡ retraits) une partie de leur monnaie
en m.Cle ( R.O)
≡ ≡
Fuites naturelles Fuites institutionnelles

m.Cle : monnaie centrale


RO : Réserves obigatoires
Pr. Amina HAOUDI
Pour faire face à ces fuites la banque Commerciale a plusieurs
possibilités:
Elle peut puiser dans ses encaisses
Elle peut recourir (utiliser) à son compte courant auprès de la
Banque centrale.
Elle peut s'endetter auprès de la Banque centrale soit lui vendre
des titres.
Soit recouvrir au marché interbancaire.

Pr. Amina HAOUDI


Liquidité et refinancement bancaire
La liquidité bancaire est composée de:

- La monnaie centrale qui constitue leurs encaisses


-Leur compte courant auprès de la banque centrale

Pr. Amina HAOUDI


Donc les banque Liquides ≡ Celles qui ont un excédent de
Liquidité
Les banques « illiquides » ≡ celles à besoin de liquidité 

C'est ces dernières qui posent problème.


Les facteurs qui sont à la base de cette illiquidité sont:
- Les sorties des billets.
- Les variations des avoirs des banques / banque centrale.
- les prélèvements obligatoires (tel: RO).

Pr. Amina HAOUDI


Donc pour faire face à cette situation d‘illiquidité. Les banques commerciales ont
plusieurs possibilités de recours:

soit aux banques à excédent de Liquidité dans le cas de l'existence de banques


excédentaires.
Soit procéder à la cession de devises qu'elles reçoivent des transactions internationales
effectuées auprès de leurs clients.
Soit se refinancer auprès de la banque centrale

2 types de refinancement sont à distinguer:

Celui par le biais du réescompte et Celui par le biais de l'open mark et


qui en générale est une pratique celui – ci s'inscrit en générale dans les
dans les économies d'endettement économies de marché.

Pr. Amina HAOUDI