Vous êtes sur la page 1sur 42

PAS 220 Addendum à ISO 22000:2005

 Se concentrent sur les éléments des programmes prérequis (PRP) &


établissent des critères détaillés (similaires aux BPF Nord-
Américaines) qu’il est nécessaire de vérifier durant un audit ISO
22000
 L’ISO 22002 vise à étayer les systèmes de management conçus pour
répondre aux exigences de l’ISO et détaille les exigences relatives à
ces programmes.
 L’ISO 22002 est destiné à être
 Les 10 PRP du 7.2 de l’ISO 22000
 5 nouveaux PRP

1
PAS 220 Addendum à ISO 22000:2005
Les 10 PRP définis dans l’ISO 22000

 Construction & Aménagement des Bâtiments


 Aménagement des locaux et environnement de travail
 Utilités – Air, Eau, Energie
 Elimination des déchets
 Conformité du Matériel, Nettoyage & Maintenance
 Gestion des Approvisionnements
 Mesures de Prévention de la Contamination Croisée
 Nettoyage et Désinfection
 Lutte contre les Nuisibles
 Hygiène du Personnel et Bloc Social

2
PAS 220 Addendum à ISO 22000:2005
 Les 5 PRP supplémentaires

 Produits retraités/ recyclés


 Procédures de Retrait de Produits
 Entreposage
 Information sur le Produit / Sensibilisation du Consommateur
 Biovigilance

3
1/ Domaine d’application

Les opérations de fabrication des denrées alimentaires étant


diverses par nature, les exigences spécifiées dans la présente
Spécification technique ne s’appliquent pas nécessairement en
totalité à un établissement ou à un procédé individuel

4
1/ Domaine d’application

Les exclusions ou la mise en œuvre de mesures alternatives


nécessitent d’être justifiées et documentées par une analyse
des dangers, telle que décrite dans l’ISO 22000:2005. Il
convient que toute exclusion ou mesure alternative adoptée
n’affecte pas la capacité de l’organisme à se conformer à ces
exigences.

5
Chap 4: Construction & Aménagement des
Bâtiments
 Conçus, construits & maintenus de manière
adaptée à la nature des opération de traitement,
aux dangers liés aux opérations et sources
potentielles de contamination des abords de
l’usine
 4.2 Environnement: mesures de protections
contre les sources potentielles contamination par
l’environnement mise en œuvre et efficacité des
mesures passé périodiquement en revue.
 4.3 Emplacement :Limites du site identifiées,
accès contrôlé, parking proprement drainées et
entretenues, végétation entretenue ou éliminée.

6
Chap 5.0 - Aménagement des locaux et
environnement de travail 1

 Aménagements intérieurs conçus, construits et


entretenus pour de bonnes pratiques de fabrication
et d’hygiène
 5.2
 Espace avec circulation logique des matériaux,
produits et personnes
 Ouvertures destinées au transfert conçues pour
minimiser l’entrée de corps étrangers et nusibles
 Flux de matières, produits, personnes et
agencement des équipements dans le but de
protéger contre la contamination du process
 Séparation physique entre les zones matières
premières / Matières traitées ou fabriqués ( note
importante)

7
Chap 5.0 - Aménagement des locaux et
environnement de travail 2
 5.3
 Selon le type de dangers Murs/sols lavables ou
nettoyables en fonction du process ou du risque
produit.
 Les matériaux doivent supporter le nettoyage
(recommandation de jonctions rondes murs/sols dans
les zones de production)
 Sols conçus pour empêcher les eaux stagnantes –
Dans les zones de production humides, les sols
doivent être étanches et drainés. Les évacuations
doivent être recouvertes.
 Plafonds conçus pour minimiser l’accumulation de
saleté et de condensation
 Fenêtres ouvrant sur l’extérieur, bouches d’aération et
ventilateurs doivent comportés des moustiquaires ou
grillages.
 Portes donnant sur l’extérieur fermés
8
Chap 5.0 - Aménagement des locaux et
environnement de travail 3

 Laboratoires de microbiologie ne doivent pas ouvrir


directement sur les zones de production

 Structures temporaires : les dangers supplémentaires


liés à ces structures doivent être évalués et maîtrisés.
Conçues, situées et construites afin d’éviter le
développement des nuisibles et une contamination
potentielle du produit ou du process

9
Chap 5.0 - Aménagement des locaux et
environnement de travail 4
 Installations pour entreposer les ingrédients/emballages/
produits doivent assurer une protection contre la
poussière, la condensation, les évacuations, les déchets
ou d’autres sources de contamination
 Zones d’entreposage doivent être sèches et
correctement ventilées.
 Température et humidité enregistrées et contrôlées
quand spécifié
 Entreposage conçues ou organisés pour assurer une
séparation entre MP/ Produits intermédiaires et PF
 Tous les matériaux disposés à distance du sol et
séparer des murs pour permettre les inspections et la
lutte contre les nuisibles
 Zones de stockage séparées et sécurisées pour les
produits de nettoyage, les produits chimiques et les
substances dangereuses.
 Exceptions documentées

10
Chap 6.0 - Utilités – Air, Eau, Energie 1

 Circuits d’approvisionnement et de distribution


conçues pour minimiser les risques de
contamination produit
 Eau potable, installations appropriées pour le
stockage, la distribution et la contrôle de la
température – eau conforme aux prescriptions de
l’OMS pour la qualité des eaux potables
 L’eau utilisée comme ingrédient (incluant la galce
ou la vapeur de cuisson), ou en contact avec les
produits ou les surfaces de produit doivent
respecter les exigences qualité ou
microbiologiques

11
Chap 6.0 - Utilités – Air, Eau, Energie 2

 L’eau en contact indirect avec le produit doit être


conforme aux exigences applicables de qualité et
de microbiologie
 L’eau non potable doit avoir un système séparé,
identifié, non connectée au système potable et ne
permettant pas un reflux vers ce système
 En cas de chloration, des contrôles doivent assurer
que le taux de chlore résiduel aux points
d’utilisation demeure dans les limites définies
 Il est recommandé que les canalisations d’eau
doivent permettre une désinfection
 Utilisation d’additifs chimiques alimentaires our la
chaudière OU additifs approuvés par les autorités
sanitaires pour l’utilisation dans l’eau destinées à la
consommation humaine – stockage en zone
séparée et sécurisée, en attente d’utilisation.

12
Chap 6.0 - Utilités – Air, Eau, Energie 3
 6.4 qualité de l’air : Etablir des exigences pour la
filtration, le taux d’humidité et les critères
microbiologiques de l’air s’il constitue un ingrédient ou
s’il entre en contact direct avec le produit
 Température et/ou humidité contrôlées efficacement là
ou cela est jugé critique
 Ventilation (naturelle or mécanique) afin d’éliminer les
excès de vapeur/poussière/odeurs et faciliter le séchage
– arrivées d’air contrôlées afin de minimiser les risques
de contamination microbiologique aérienne
 Systèmes de ventilation conçus/construits afin de
prévenir le flux d’air de zones contaminées ou zones de
matières premières vers les zones propres
 Spécification de différentiels de pression – les systèmes
peuvent être accessibles pour le nettoyage, le
changement de filtres ou la maintenance
 Intégrité physique des prises d’air extérieures
examinées périodiquement
13
Chap 6.0 - Utilités – Air, Eau, Energie 4
 Systèmes d’air comprimé ou de gaz alimentaire
fabriqués et entretenus afin de prévenir la
contamination
 Gaz en contact direct ou indirect avec le produit
(incluant l’air utilisé pour transporter, souffler ou
sécher les matières, le produit ou les équipements)
doivent être approuvés pour le contact alimentaire,
filtrés pour éliminer la poussière/les huiles/l’eau
 Huile de compresseur de classe alimentaire
(utilisation de compresseurs sans huile
recommandée) si l’ai est en contact avec le produit
 Spécification des exigences de filtration, d’humidité et
de microbiologie. (Filtration d’air le plus proche
possible du point d’utilisation )
 Eclairage permettant des conditions de travail
hygiéniques; intensité adéquate pour le contrôle
 Luminaire protégés pour ne pas contaminer le
process en cas de casse

14
Chap 7.0 – Elimination des déchets

 Conteneurs pour déchets et substances non


comestibles ou dangereuses clairement identifiés
situé dans une zone désignée, construits en
matériaux imperméables et permettant le
nettoyage et la désinfection, fermés lorsqu’ils ne
sont pas immédiatement utilisés, verrouillés si les
déchets présentent un risque
 Empêcher l’accumulation de déchets dans les
zones de préparation alimentaire ou de stockage
– élimination quotidienne au minimum dans ces
zones

15
Chap 7.0 – Elimination des déchets 2

 Les matériaux étiquetés, produits ou emballages


imprimés désignés comme déchets doivent être
détruits afin d’éviter la réutilisation des marques
commerciales.
 Enlèvement/destruction par des fournisseurs
approuvés – maintien des enregistrements de
destruction
 Ecoulement : Les systèmes d’écoulements ne
doivent pas surplomber les lignes
 Aucun écoulement ne doivent avoir lieu d’une zone
contaminée vers une zone propre

16
Chap 8.0 - Conformité du Matériel, Nettoyage &
Maintenance 1
 Equipements en contact avec les aliments conçus
et fabriqués afin de faciliter le nettoyage, la
désinfection et la maintenance
 Surfaces de contact construites en matériaux
durables – n’affectant pas et n’étant pas affecté
par le produit ou le nettoyage répété
 Equipement de design hygiénique: lisse,
accessible, surface nettoyable, auto-vidangeables
dans les zones humides du process
 Canalisations nettoyables, purgeables sans
zones mortes.
 Equipments conçus pour minimiser le contact
entre les mains de l’opérateur et le produit.

17
Chap 8.0 - Conformité du Matériel, Nettoyage &
Maintenance 2
 Surfaces de contact du produit exempt de rouille
ou de corrosion
 Equipements pour processus thermiques
capables de supporter le gradient thermique en
préservant les conditions des spécifications du
produit
 L’équipement doit fournir les moyens de mesure et
de contrôle de la température là où celle-ci est
garantie
 Programmes de nettoyage sec/humide
documentés ( y compris les systèmes
d’évacuation)

18
Chap 8.0 - Conformité du Matériel, Nettoyage &
Maintenance 3

 Mise en place d’un programme de maintenance


préventive – couvrant tous les dispostifs utilisés
pour la mesure et le contrôle des risques de
sécurité alimentaire
 Maintenance curative réalisée afin d’éliminer le
risque de contamination de la production sur
les lignes et équipements voisins
 Mise en priorité des demandes de maintenance
ayant un impact sur la sécurité du produit

19
Chap 8.0 - Conformité du Matériel, Nettoyage &
Maintenance 4

 Lubrifiants de type alimentaire là où il ya


possibilité de contact direct ou indirect avec le
produit
 Procédure de remise en service de matériel
entretenu incluant un nettoyage approprié, une
désinfection lorsque cela est spécifié dans le
process et une inspection avant utilisation
 Toute réparation temporaire doit faire l’objet
d’une planification de réparation permanente
dans le cadre du programme de maintenance.
 Le personnel de maintenance doit être formé sur
les risques produits associés à leurs activités

20
Chap 9.0 – Gestion des Approvisionnements 1

 L’approvisionnement en matières ayant un impact


sur la sécurité alimentaire doit disposer de
moyens de contrôle pour s’assurer de la capacité
des fournisseurs à répondre aux exigences
 Vérification de la conformité des matières
entrantes
 Processus défini pour la sélection, l’approbation
et le surveillance des fournisseurs, justifié par une
analyse de dangers
 Le processus doit inclure:
 évaluation de la capacité du fournisseur à
respecter les exigences de qualité et de
sécurité
 Description de la méthode d’évaluation
21
Chap 9.0 – Gestion des Approvisionnements 2

 Véhicules de livraison vérifiés avant et durant


déchargement
 Matières inspectées, analysées ou couvertes par un
certificat d’analyse pour vérifier la conformité des
spécifications requises avant acceptation ou
utilisation – méthode de vérification documentée
 Fréquence et le domaine d’application de l’inspection
pouvant être basé sur les risques matière et/ou
l’évaluation de risque du fournisseur
 Matières non-conformes manipulées selon une
procédure documentée
 Points d’accès des lignes de réception de matières
vrac, identifiés, protégés et verrouillés
 Aucun déchargement dans ces systèmes sans
approbation et vérification préalable.
22
Chap 10.0 - Mesures de Prévention de la Contamination
Croisée 1: contamination microbiologique
 Identification & ségrégation (zoning) des zones de
contamination croisée microbiologique potentielle (par
air ou flux matières)
 Evaluation des dangers réalisée pour déterminer les
mesures de maîtrise appropriées, incluant:
 séparation MP/ PF
 Cloisonnement structurelle- barrières physiques,
murs ou bâtiments séprés;
 Contrôle d’accès & contrôle de changement de
tenues du personnel;
 Sens de circulation
 Différentiels de pression d’air

23
Chap 10.0 - Mesures de Prévention de la Contamination
Croisée : gestion des allergènes
 Les allergènes présents dans le produit par conception ou
contact croisé potentiel, doivent être déclarés .
 Déclaration sur l’étiquetage pour les produits de
consommation; sur l’étiquetage ou les documents
accompagnants pour les produits destinés à une
transformation supplémentaire.
 Protection des produits contre la présences fortuites
d’allergène soit par des procédures de nettoyage
approprié des lignes, une permutation des lignes et un
séquençage des produits
 Les produits recyclés contenant des allergènes doit être
uniquement utilisé avec des produits contenant les mêmes
allergènes ou à travers un processus validé pour
l’élimination et la destruction des allergènes
 Les employés manipulant des aliments doivent subir une
formation sur les allergènes
24
Chap 10.0 - Mesures de Prévention de la Contamination
Croisée : contamination physique
 Dans la mesure du possible éviter les matériaux cassants
 En cas d’utilisation de verre ou de plastique fragile, mise
en place d’exigences d’inspection et de procédures
définies en cas de bris
 Enregistrements des bries à jour
 En se basant sur l’analyse de dangers, mise en place de
mesures pour prévenir, contrôler ou détecter les
contaminations potentielles, ex:
 Fixation de couvercles ou de capots
 Utilisation de grillages, aimants, tamis ou filtres
 Utilisation de dispositifs de détection et de rejet tels
que détecteurs de métaux ou RX
 Sources de contamination: ex palettes et outils en bois,
scellés en caoutchouc, vêtements et équipements
personnels de sécurité.
25
Chap 11.0 - Nettoyage et Désinfection 1

 Programmes de nettoyage/désinfection établis pour


l’environnement et les équipements
 programmes vérifiés pour mesurer leur efficacité et
leur adéquation continue
 Produits chimiques de nettoyage/désinfection
clairement identifiés, de catégorie alimentaire,
entreposés séparément et utilisés uniquement selon
les recommandations du fabricant

26
Chap 11.0 - Nettoyage et Désinfection 2
 Programmes de nettoyage/désinfection validés
 Les programmes de nettoyage doivent spécifier au
minimum:
 Zones/éléments à nettoyer et/ou désinfecter
 Responsable de tâche,
 Méthode et fréquence
 Disposition de vérification,
 Inspections après nettoyage
 Inspection avant remise en service
 Systèmes CIP (NEP) séparés des lignes de production
 Paramètres définis et contrôlés (type, concentration,
temps de contact, température des produits chimiques)

27
Chap 12.0 – Lutte contre les Nuisibles 1

 Personne désignée pour la gestion de la lutte contre


les nuisibles et/ou recours à des sous-traitants
reconnus
 Programmes documentés et doivent identifier les
nuisibles ciblés: plans, méthodes, plannings,
procédures de maîtrise et si nécessaire formation
 Programmes incluant la liste des produits chimiques
approuvés pour l’usage dans les zones spécifiées du
site
 Fermetures des accès
 Trous, systèmes d’écoulement ou autres points
d’accès potentiels des nuisibles à obturés

28
Chap 12.0 – Lutte contre les Nuisibles 2
 Pratiques de stockage définies de manière à minimiser la
présence des nuisibles
 Les matériaux présentant des signes d’infestation à
manipulés de manière à empêcher la contamination des
autres matériaux
 Elimination des refuges potentiels d’infestation –
 Carte des détecteurs et pièges ( robustes et inviolables)
installés
 Détecteurs/pièges inspectés à fréquences avec une
analyses et identification des tendances.

29
Chap 12.0 – Lutte contre les Nuisibles 3

 Mise en place de mesures d’éradication


immédiatement après la constatation de preuves
d’infestation
 Usage et application de pesticide limité aux
opérateurs formés et contrôlé afin d’éviter les
risques d’atteinte à la sécurité du produit
 Enregistrements d’utilisation de pesticides
conservés afin d’identifier le type, la quantité et la
concentration utilisées, où/quand/comment ils ont
été utilisés, ainsi qu’une liste des nuisibles ciblés

30
Chap 13 - Hygiène du Personnel et Bloc Social 1

 Exigences en matière d’hygiène du personnel établies et


documentées en fonction de la nature du danger
 Tout personnel, visiteur et sous-traitant est soumis au respect
des exigences documentées
 Moyens de lavage des mains en nombre approprié
 Postes de lavage des mains à commande non manuelle, ( eau
chaude et froide , de savon (désinfectant si nécessaire) et
dispositif de séchage
 Toilettes n’ouvrant pas directement sur les zones de
production, d’emballage ou de stockage
 Vestiaire adaptés pour le personnel sur site afin d’éviter le
risque de porter atteinte à la propreté des tenues de travail

31
Chap 13 - Hygiène du Personnel et Bloc Social 2

 Cantines du personnel et zone définies pour le stockage


des aliments à consommer à situer de manière à
minimiser le risque de contamination croisée –
entreposage hygiénique des ingrédients et préparations
 Spécification des conditions de entreposage y compris
les températures, ainsi que les températures de cuisson
de maintiens en température et la gestion des dates
limites
 Nourriture apportée par le personnel à placer et à
consommer uniquement dans les zones définies.

32
Chap 13 - Hygiène du Personnel et Bloc Social 3

 Le personnel entrant dans les zones où les produits et


matières exposées sont manipulées, doit porter les
tenues de travail appropriées, propres et en bon état (ex:
sans déchirures, effilochages)
 Les vêtements prévus pour la protection des aliments ou
l’hygiène ne sont pas à employer pour une autre usage
 Les tenues de travail ne doivent pas avoir de boutons et
ne doivent pas avoir de poches au-dessus du niveau de
la taille (zips et fermetures à pression acceptables)
 Tenues de travail lavées selon les normes à intervalles
adaptés pour l’usage prévu
 Tenues de travail fournissant une couverture adéquate
pour garantir que les cheveux, la transpiration etc. ne
peuvent pas contaminer le produit
33
Chap 13 - Hygiène du Personnel et Bloc Social 4

 Cheveux, barbes/moustaches soumis à restrictions sauf


indication contraire de l’analyse de dangers
 Gants utilisés pour le contact avec le produit devant être
propres et en bon état (usage de gants en latex à éviter)
 Chaussures portées en zones de transformation devant
être complètement fermées et en matériaux non-
absorbants
 Equipement de sécurité personnelle hygiéniques et
conçus pour prévenir la contamination produit
 Employés soumis à une visite médicale avant d’occuper
un poste en zone de contact alimentaire (incluant la
cantine du site), sauf indication contraire de l’analyse de
dangers ou de l’autorité sanitaire
 Visites complémentaires réalisées à intervalles définis
par l’entreprise (soumis à restriction légale selon le pays)
34
Chap 13 - Hygiène du Personnel et Bloc Social 5
 Si permis par la loi, les employés sont tenus d’informer en cas
d’atteinte par l’une des pathologies suivantes: jaunisse, diarrhée,
vomissements, fièvre, gorge irritée avec fièvre, lésions cutanées
infectées (furoncle, blessure, irritation) & sécrétions des
oreilles/yeux/nez
 Le personnel suspecté d’être infecté ou porteur d’une maladie
transmissible par contact alimentaire sont interdits de manipuler des
aliments ou des matières en contact avec des aliments
 Dans les zones de manipulation alimentaire, le personnel avec
blessures ou brûlures doit les couvrir avec des pansements. Les
pansements perdus doivent être reportés pour supervision (les
pansements doivent être de couleur remarquable ou porteurs de
métal détectable si nécessaire)
 Le personnel en zone de manipulation d’aliments est tenu de se laver
les mains (si nécessaire désinfecter) avant de démarrer la
manipulation de la nourriture ou après avoir utilisé les toilettes, après
s’être mouché ou après avoir manipulé des matières potentiellement
contaminées
 Le personnel est tenu d’éviter d’éternuer ou de tousser au-dessus des
matières ou des produits. Interdiction de cracher
 Ongles de doits maintenus propres et coupés
35
Chap 13 - Hygiène du Personnel et Bloc Social 6

 Politique documentée pour le comportement du personnel


dans les zones de production, emballage et stockage. La
politique doit couvrir au minimum:
 Tabac, alimentation, masticage et contrôle des effets
personnels tels que cigarettes et médicaments, dans
les endroits définis exclusivement
 Contrôles afin de minimiser les risques présentés par
les bijoux (bijoux autorisés : bijoux religieux,
ethniques, médicaux ou impératifs culturels)
 Interdiction de vernis à ongles, faux ongles/cils ou de
porter des piercings
 Casiers personnels sans déchets ou vêtements sales
– interdiction de placer des outils/équipements en
contact avec le produit dans les casiers

36
Chap 14.0 - Rework

 Rework stocké/manipulé/utilisé afin de maintenir la


sécurité/qualité/traçabilité/conformité réglementaire du
produit
 Rework stocké à protéger contre l’exposition aux risques
microbiologiques, chimiques ou de corps étrangers
 Documentation et respect des exigences de ségrégation du
rework (ex: allèrgènes)
 Rework clairement identifié/étiqueté pour assurer la
traçabilité – enregistrements conservés
 Classification du rework ou raisons de désignation en tant
que rework enregistrées (ex: nom du produit, date de
production, poste, ligne d’origine, durée de vie)
 Rework incorporé dans le produit en tant qu’étape en cours
de production, est identifié en quantité, type et conditions
d’utilisation
 En cas de suppression de l’emballage d’un produit, instaurer
un contrôle sur place afin d’éviter la contamination du produit
avec les corps étrangers
37
Chap 15.0 - Procédures de Retrait de Produits

 Systèmes en place afin de s’assurer que les produits


ne respectant pas les normes de sécurité alimentaire
exigées sont identifiés, situés et éliminés de tous les
points nécessaires de la chaîne logistique
 Liste des contacts clé maintenue
 En cas de retrait de produit du à un risque sanitaire
immédiat, la sécurité des autres produits fabriqués
dans les mêmes conditions est à évaluer
 Le besoin d’un communiqué au public est à
considérer

38
Chap 16.0 – Entreposage 1

 Matières/produits stockés dans des conditions propres, sèches,


espaces bien ventilés, protégés contre la poussière, la
condensation, les fumées, les odeurs ou autre sources de
contamination
 Contrôle efficace de la température, humidité ou autre
paramètre environnemental selon nécessité
 Si possible, l’espace d’entreposage doit permettre la
ségrégation entre matières premières, travaux en cours et
produits finis. Les déchets et produits chimiques (produits de
nettoyage, lubrifiants et pesticides) doivent être entreposés
séparément.
 Une zone séparée ou un autre moyen de séparation doit être
fournie pour les produits non conformes
 Mise en place de systèmes de rotation de stock (FIFO / FEFO)
 Les lève-palettes opérant à l’essence ou au gasoil ne doivent
pas être utilisés dans les zones de stockage d’ingrédients ou de
produits finis

39
Chap 16.0 – Entreposage 2
 Véhicules, Convoyeurs & Conteneurs (VCC):

 VCC maintenus en état de marche, de propreté et


condition en cohérence avec les exigences définies
dans les spécifications – protection adéquate contre
les dommages ou la contamination du produit
 Contrôle de la température et de l’humidité effectué et
enregistré selon les exigences de l’entreprise
 En cas d’utilisation des mêmes VCC pour les produits
alimentaires et non-alimentaires, un nettoyage doit
être réalisé entre les chargements
 Les conteneurs vrac doivent être dédiés à l’usage
alimentaire uniquement. Si exigé par l’entrerprise, les
conteneurs vrac doivent être destinés à une matière
désignée

40
Chap 17.0 - Information sur le Produit /
Sensibilisation du Consommateur

 L’information doit être présentée au consommateur


de manière à leur permettre de comprendre son
importance et de prendre des décisions éclairées
 L’information peut être fournie par voie
d’étiquetage ou d’autre moyens, tels que le site
web de l’entreprise ou la publicité, et peut inclure
des instructions de conservation, de préparation et
de service applicables au produit
 Des procédures doivent être en place pour assurer
l’apposition des étiquettes correctes sur le produit

41
Chap 18.0 - Biovigilance & Bioterrorisme

 Chaque établissement doit évaluer le risque porté au


produit par des actes potentiels de sabotage,
vandalisme ou terrorisme et doit mettre en place des
mesures de protection proportionnelles
 Pour plus d’information et d’assistance sur les
approches de protection des industies
agroalimentaires contre toutes formes d’attaques
malicieuses, svp se référer à PAS 96
 Les zones potentiellement sensibles au sein de
l’établissement doivent être identifiées, cartographiées
et disposant d’un accès contrôlé
 (Si possible, l’accès doit être physiquement limité par
l’usage de verrous, badges électroniques ou systèmes
alternatifs)
42