Vous êtes sur la page 1sur 26

Séance du 28 04 2020

Partie II douanes
L’ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL DE LA DOUANE
1. Organisation Mondiale de Commerce (O. M. C)
Le système commercial mondial actuel conduit par OMC est déclenché par
l’instauration de l’accord du GATT en 1947.

Objet: harmoniser les politiques douanières des parties signataires. entrer


en vigueur en janvier 1948.

OBJECTIFS

Cet accord multilatéral de libre-échange était destiné à faire baisser les prix
pour les consommateurs, mieux utiliser les facteurs de production et
favoriser l'emploi dans les secteurs où chaque pays détient un avantage
comparatif.
En avril 1994, à Marrakech, signature de l'acte fondateur de l'OMC,
organisation internationale qui s'occupe des règles régissant le
commerce international entre les pays.

OBJECTIF
L'OMC a pour but principal de favoriser l'ouverture commerciale (la
mondialisation) et Le libre échange.

MISSIONS : Pour cela, elle travail pour


 réduire les obstacles au libre-échange,
 d'aider les gouvernements à régler leurs différends commerciaux
 d'assister les exportateurs, les importateurs, et les producteurs de
marchandises et de services dans leurs activités.
L’Organisation mondiale des douanes (OMD) :
organisation intergouvernementale, Ses Membres étant répartis dans le monde
entier, l’OMD est considérée comme le porte parole de la communauté
douanière internationale.

OBJECTIF
L’OMD à comme objectif d’harmonisé les activités des administrations
douanières à travers le monde, et élaboré des conventions internationales,
instruments et outils, afin de concilié les procédures et les documents
douanières, notamment sur les sujets suivants :
 Classement des marchandises (espèce tarifaire),
 Evaluation en douane (valeur en douane),
 Règles d’origine (certificat d’origine),
 Perception des recettes douanières (les droits et taxes…),
 Sécurité de la chaîne logistique (lutte contre le terrorisme…),
Facilitation des échanges internationaux (procédure
douanières simple, réduire les barrières douanière…),
 Lutte contre la fraude,
 Lutte contre la contrefaçon en veillant au respect des droits de
propriété intellectuelle (DPI),
 Promotion de l’éthique et renforcement durable des capacités
pour l’application de réformes et de modernisations douanières.

L’OMD gère en outre la nomenclature internationale des


marchandises appelée Système harmonisé (SH), et les aspects
techniques des Accords de l’Organisation mondiale du
commerce (OMC) sur l’évaluation en douane et les règles
d’origine.
MISSIONS ET INSTRUMENTS
Pour réaliser ces objectifs, l’OMD a adopté un certain nombre
d’instruments, entre autres :
1) La Convention internationale sur le Système harmonisé de
désignation et de codification des marchandises (Convention
du SH) : Le Système harmonisé (SH) est une nomenclature
polyvalente de marchandises (utilisée comme base pour
déterminer les tarifs douaniers et pour établir des statistiques
et des contrôles commerciales internationales). Le SH
comprend 5 000 groupes de marchandises identifiées chacune par
un code à six chiffres et classées suivant une structure légale
et logique (chapitres, position et sous position).
La Convention internationale sur la simplification et l’harmonisation
des régimes douaniers (Convention de Kyoto révisée) a pour principe:
 Transparence et prévisibilité des contrôles douaniers ;
 normalisation et simplification des déclarations de marchandises
et des pièces justificatives correspondantes ;
procédures simplifiées pour les personnes autorisées ;
utilisation maximale des technologies de l’information;
contrôles douaniers minimums nécessaires pour assurer la conformité
aux règlements ;
application de contrôles basés sur la gestion des risques et les audits ;
coordination des interventions avec d’autres services de contrôle aux
frontières ;
partenariat avec les entreprises
Les Formalités Préliminaires au Dédouanement
LA CONDUITE DES MARCHANDUISES EN
DOUANE
La conduite des marchandises en douane consiste dans
l'acheminement des marchandises importées ou à
exporter vers le bureau de douane compétent le plus
proche de la frontière douanière.

Cette obligation prend naissance dès le franchissement


de la frontière douanière pour le cas des importations.
Dans ce cas, le transporteur doit emprunter la route
légale qui est désignée.
En cas d’exportation, lorsque le transport est effectué par
route, le transporteur est tenu d'acheminer la
marchandise vers le bureau de douane de sortie du
territoire douanier.

La formalité de la conduite des marchandises en douane


s'impose quelle que soit leur valeur relative ou même si
elles sont exemptées de droits et taxes .
1/ le Transport par voie Maritime :
Les marchandises qui arrivent par mer doivent être
inscrites sur le manifeste ou Etat général du chargement
du navire à l'exclusion des bagages des voyageurs.

Ce document doit être signé par le capitaine du navire.


Il doit mentionner l'espèce , le nombre des colis ,leurs
marques et numéros, la nature des marchandises et les
lieux de chargement .
Selon l'article 53 du code des douanes :"Dès l'entrée dans
la zone maritime du rayon des douanes , le capitaine
d'un navire doit être en mesure de présenter à
l'Administration des douanes ou au service national des
gardes côtes , le journal de bord et le manifeste de la
cargaison pour visa.

Le manifeste constitue une déclaration sommaire de


l'ensemble du chargement du navire .
D'après l'article 56 du code des douanes, les navires qui
effectuent une navigation internationale ne peuvent
accoster que dans un port pourvu d'un bureau de douane
sauf en cas de force majeure dûment justifiée.

Dans ce dernier cas ,le capitaine du navire doit dès


l'accostage se présenter devant le chef de la brigade de
gendarmerie nationale ou à défaut le commissariat de police
ou le président de l'assemblée populaire communale du lieu
et lui soumettre pour visa le livre de bord ou doivent être
consignés au préalable les causes de l'accostage .
2/ TRANSPORT PAR VOIE TERRESTRE .
Le code des douanes prévoit dans son article 60 que :"Les
marchandises importées par les frontières terrestres doivent être
conduites aussitôt au bureau de douanes le plus proche du lieu
d'introduction en suivant la route la plus directe désignée par
arrêté du wali".

le bureau d'entrée doit être ouvert aux opérations de


dédouanement prévues .

De plus ,l'article 61 du code des douanes dispose que :"Dés


l'arrivée des marchandises au bureau de douane , il doit être
procédé à leur déclaration en détail
A défaut ,le conducteur des marchandises doit déposer
auprès de l'Administration des douanes ,à titre de
déclaration sommaire ,une feuille de route indiquant la
destination des marchandises et les renseignements
nécessaires devant permettre de les identifier ;espèce et
nombre des colis ,avec leurs marques et numéros ,la
nature des marchandises et les lieux de chargement."
3/ TRANSPORT PAR VOIE AERIENNE :

L’article 63 du code des douanes dispose que: "Dés


l'arrivée d'un aéronef , le commandant de bord doit
présenter à l'administration des douanes , le manifeste
des marchandises rédigé dans les mêmes formes que
celles du manifeste de transport par voie maritime ; c'est
à dire qu'il doit comporter les renseignements suivants
- Indication du moyen de transport ;
- Espèce des marchandises ;
- Nombre de colis ;
- Les marques ;
- La nature des marchandises ;
- Poids brut de la marchandise ;
 Le lieu de chargement de la marchandise .

De même , le commandant de l'aéronef doit présenter au


service des douanes les manifestes de provision de
bord ,d'objets et de marchandises détenues par
l'équipage
ETABLISSEMENT DES MAGASINS ET AIRES
DE DEPOT TEMPORAIRE
Les magasins et aires de dépôt temporaire peuvent être
crées par toute personne physique ou morale .Leurs
emplacements , leurs conditions et leurs aménagements
sont soumis à l'agrément de L'administration des
douanes qui en détermine les modalités de
fonctionnement .

Les magasins et aires de depôt temporaire se trouvant


dans l'enceinte portuaire ou aéroportuaire sont gérés par
les entreprises portuaires ou aéroportuaires .
1. Les aires de dédouanement sises dans l'enceinte
portuaire sont en règle générale les terres pleins .

2. Les dépôts temporaires sis dans l'enceinte portuaire


sont les magasins dits magasins cales .
Les aires de dédouanement et les dépôts temporaires sont
considérés comme le prolongement de la câle du navire .
Il en est de même des aires de dédouanement et des
dépôts temporaires au niveau aéroportuaire et au niveau
des frontières terrestres et les gares ferroviaires ouvertes
au trafic international .
2 /LE FONCTIONNEMENT :
Les magasins et aires de dépôt temporaire sont ouverts à
tous les importateurs et autres personnes habilitées à
disposer des marchandises importées."

La durée maximale de séjour des marchandises dans les


magasins et les aires de dépôt temporaire est fixée à vingt
et un jours (21 jours ).
Selon l'article 73 du code des douanes :"Les
marchandises placées en magasins et aires de dépôt
temporaire qui sont détruites ou irrémédiablement
perdues par suite d'accident ou en cas de force majeure
dûment établi ,ne sont pas soumises à l'application des
droits et taxes
A L’expiration du délai de séjour dans les magasins et
aires de dépôt temporaire ,l’exploitant est tenu de les
conduire en un lieu désigné par l’administration des
douanes où elles sont constituées d’office sous le régime
du dépôt
la déclaration en détail doit être déposée au bureau de
douane dans un délai maximum de 21 jours francs à
compter de la date d'enregistrement du document par
lequel a été autorisé le déchargement ou la circulation
des marchandises
Thanmirth
‫شكرا‬
‫صح فطوركم‬
As thazmath i mansi nwen

26

Vous aimerez peut-être aussi