Vous êtes sur la page 1sur 21

Séance 05 du 04 Mai 2020

3eme partie Douane


REGIME DOUANIER
Introduction
La détermination du régime douanier d'une marchandise
consiste à lui affecter l'une des situations juridiques
prévues par le droit douanier à savoir une mise à la
consommation pour les marchandises destinées au
marché national, une exportation simple, un transit, un
entreposage sous douane, un régime de perfectionnement
actif ou passif.

la procédure précise la situation juridique attribuée à la


marchandise, c’est-à-dire le régime sous lequel elle est placée.
Le choix et l’octroi du régime douanier dépendra donc de l’usage
que l’entreprise fera des marchandises (circulation, stockage,
utilisation ou transformation).

Les régimes
douaniers

Les régimes Les régimes


douaniers douaniers
définitifs économiques
1/Les régimes douaniers
définitifs
Les régimes
douaniers
définitifs
la mise à la consommation

Ce régime concerne l’introduction à titre définitif d’une marchandise sur


le territoire douanier en vu de l’écouler sur le marché intérieur. A partir du
moment où le dédouanement est effectué, les marchandises déclarées
sous ce régime de mise à la consommation se trouvent nationalisées et par
conséquent elles circulent librement sur le marché intérieur.

On distingue le régime de la mise à la consommation (C) et le régime de


la mise à la consommation avec privilège fiscale (CF) dans le cadre
d’accords privilégiés.
Les régimes
douaniers
définitifs

l’exportation en simple sortie :

Ce régime concerne les marchandises d’origine algérienne pur ou


encore celles qui ont été nationalisée par le paiement des droits et
taxes ensuite de régime de mise à la consommation. Sous ce régime
les marchandises quittent définitivement le pays à destination de
l’étranger. Et il n’y a plus actuellement de droits de douane à payer.
Déclaration de type (E).
Les régimes douaniers économiques
Les régimes douaniers économiques ou les régimes
suspensifs permettent le stockage, la transformation,
l'utilisation ou la circulation des marchandises en
suspension des droits de douane et des taxes intérieures
exigibles ainsi que de tout autre droit ou taxe dont sont
passibles ces marchandises.
La suspension des taxes permet aux entreprise d’évoluer
(de produire) dans des conditions aisées.
Les régimes
douaniers
suspensifs

Les régimes de transit : Le régime du transit douanier


consiste dans la faculté de transporter des marchandises
sous douane, sans rupture de charge, soit à destination soit
au départ d’un point déterminé du territoire douanier. (le
transit douanier, le transbordement et le cabotage)
Les régimes
douaniers
suspensifs

les régimes économiques liés au stockage : Les marchandises sont


simplement conservées en l’état, sans être ni employées ni modifiées,
dans l’attente de l’affectation à une autre destination douanière.
Seules certaines manipulations simples sont autorisées.

(Les régimes d’entrepôts douaniers : entrepôt public, entrepôt privé,


entrepôt spécial)
Les régimes
douaniers
suspensifs

les régimes économiques liés à la transformation : Les marchandises


vont être transformées et subir des opérations de  perfectionnement
(transformation, ouvraison ou réparation) qui vont en modifier l’état.
Cette fonction couvre :

Le régime de perfectionnement actif et de transformation sous douane


à l’importation.

Le régime de perfectionnement passif à l’exportation.


Les régimes
douaniers
suspensifs

les régimes économiques liés à l’utilisation : Dans cette fonction, les


marchandises sont employées à un usage déterminé (exposition, essai,
usage culturel, etc. …) mais sans subir elles-mêmes des modification.

l'admission temporaire

l'exportation temporaire.
1. L’origine des produits : notion et
définition

L’origine est une information nécessaire au


traitement différencié de la marchandise.
« L’origine d’une marchandise est le lien
géographique et économique qui unit la
marchandise à un pays ou à un groupe de pays
dans lequel elle a été produite ou fabriqué »
Pourquoi déterminer l’origine d’un produit ?

les taux des droits applicables à


l’importation

L’origine permet de les quantités achetés pour chaque pays


déterminer : fournisseur (statistiques et contrôle du
commerce extérieur)

L’application des règlementation


particulières et la mise en œuvre de
politique commerciales (systèmes de
préférences généralisés, accord UE)
2. Détermination et attribution de
l’origine:
La détermination du pays d’origine dans la législation
douanière diffère selon qu’il s’agisse d’une origine non
préférentielle ou d’une origine  préférentielle.

Malgré l’effort déployé par l’Organisation Mondiale du


Commerce pour harmoniser les règles d’origine non
préférentielles, le consensus international sur cette question
n’a pas été jusqu’à maintenant atteint et par voie de
conséquence la détermination de la notion l’origine non
préférentielle varie selon les législations nationales.
L’Origine non préférentielle :

Une marchandise est originaire d’un pays si elle est


entièrement obtenue ou si elle a subi une transformation
substantielle. ( art 21 du code des douanes)
 La catégorie des marchandises entièrement obtenues
comprend essentiellement les marchandises présentées à
l’état naturel tels que les produits appartenant au règne
animal, au règne végétal, les minéraux et les produits
obtenus exclusivement à partir de ces matières.
 Une marchandise est considérée comme
substantiellement transformée, si elle a acquis lors de
sa fabrication une valeur ajoutée locale de 40% de son
prix départ usine (ou exwork).
L’Origine préférentielle :
Dans la réglementation douanière Algérienne l’origine
préférentielle trouve sa source dans les accords conclus
entre L’Algérie et ses différents partenaires
commerciaux ; la détermination de cette notion est d’une
importance cruciale tant au sens de l’importation qu’en ce qui
concerne les exportations.
 A l’importation, toute marchandise ayant acquis une origine
préférentielle bénéficie d’un traitement tarifaire qui peut aller
d’un abattement à une franchise des droits de douanes et des
taxes d’effet équivalent.
 A l’exportation, une marchandise qualifiée originaire de
l’Algérie au sens de l’un des accords préférentiels, est admise
dans le pays partenaire généralement en franchise du droit des
douanes.
Chaque accord préférentiel précise sa propre définition
des conditions selon les quelles la qualité de « produits
originaires » est reconnue.
Toutefois , deux règles principales : produits obtenus
entièrement ou ayant subit une transformation
suffisante (position tarifaire du produit initial diffère de celle
du produit obtenu : quatre premier chiffre); mais il existe
plusieurs exceptions.
Ces accords permettent la mise en place de relation
privilégiées en octroyant des taux de droits réduits.
3. Les documents justificatifs
L’attribution de l’origine se fait selon deux conditions :
 Il faut justifier de l’origine par un « certificat d’origine »
dont la forme peut varier (certificat d’origine, EUR1,
EURMED...). Ils sont établis par les chambres de commerce
ou le service des douanes du bureau d’exportation.
 Les produits originaires doivent être transportés
directement du pays d’origine au pays de destination,
cette condition admet toutefois le transbordement ou
l’entreposage sous douane dans des pays intermédiaires.
Comment prouver le transport directe ? Titre de
transport unique ou transit sous contrôle douanier.
REMARQUE
Attention, il ne faut pas confondre origine et provenance.
L'origine est le pays qui a produit la marchandise.
La provenance est le pays d'où vient la marchandise.
Par exemple, le Japon produit des magnétoscopes qu'il
vend à l'Italie. Les distributeurs italiens revendent ces
magnétoscopes à des détaillants Algeriens.
ORIGINE : JAPON
PROVENANCE : ITALIE
DESTINATION : Algerie
Thanmirth
‫شكرا‬
‫صح فطوركم‬
As thazmath i mansi nwen

21

Vous aimerez peut-être aussi