Vous êtes sur la page 1sur 49

Mécanique des sols

2ème partie – Stabilité des ouvrages

M.S. 6
LES MURS DE SOUTENEMENT
LES MURS DE SOUTÈNEMENT

I – TYPES D’OUVRAGES
Pentes naturelles de terrains secs
1 - La poussée est reprise par le
poids du mur : Le mur poids
2 - La poussée est reprise par
l’encastrement de l’ouvrage
Le mur Cantilever
Bêche d’ancrage
Autre dispositif
2 - La poussée est reprise par l’encastrement
de l’ouvrage : La paroi moulée
3 - La poussée est reprise par l’ancrage de
l’ouvrage : La paroi moulée ancrée
La paroi moulée
4 - La poussée est reprise par des butons :
Parkings souterrains, ponts-route , ponts-rails
4 - La poussée est reprise par des butons :
Murs de soubassement
LES MURS DE SOUTÈNEMENT

I1 – FORCES SUR UN MUR


1 . Equilibre statique Forces agissant sur le mur :
d’un mur poids
W : Poids propre du mur ;

P1 : Résultante de poussée des


terres ;

P2 : Résultante de poussée de la
surcharge sur les terres
soutenues ;

B : Résultante de la butée (côté


aval) ;

Q : Réaction du sol d’assise ;

S : Eventuellement (sous-
pression) due à la nappe
phréatique.
2 - Equilibre statique d’un mur lesté
LES MURS DE SOUTÈNEMENT

III – PREDIMENSIONNEMENT
III. 1.Dispositions constructives

a – Mur poids : Souvent en béton, parfois en maçonnerie


(moellons), il conviennent pour des ouvrages de faible
hauteur (H  4 m).

b – Mur Cantilever : Constitué d’un voile et d’une


semelle, il est désormais adopté (calcul économique) ; il
est parfois préfabriqué.
III. 2.Mur Poids : proportions usuelles
III. 3.Mur lesté : proportions usuelles
LES MURS DE SOUTÈNEMENT

IV – DIMENSIONNEMENT
VERIFICATIONS A EFFECTUER
IV – DIMENSIONNEMENT
VERIFICATIONS A EFFECTUER
• Vérification au renversement ;

• Stabilité au glissement ;

• Vérification au poinçonnement (fondation) ;

• Tassement de l’ouvrage par rapport au talus ;

• Vérification au grand glissement ;

• Stabilité interne du mur (béton armé) ;


IV.1. Stabilité au renversement

Mt/O (stabilisation)
t
 1,5
M /O (renversement)

soit

Règle du tiers
central
IV.2. Stabilité au glissement

N
tg ψ  1,5
T

N : Composante normale de la résultante ;


T : Composante tangentielle de la résultante ;
 : Angle de frottement Semelle / Sol de
fondation (en général 2 / 3).
IV.3. Non-poinçonnement du sol de fondation
Capacité portante du sol
Contrainte admissible 
3
' '
q  q
q ' q '0  i δβ  u 0
F

q’ : Contrainte de calcul ;
q’0 : Contrainte verticale effective du sol au niveau d’assise
de la fondation ;
i : Coefficient minorateur tenant compte de :
 : inclinaison de la direction de la résultante ;
 : de l’inclinaison du terrain d’assise.
q’u : Contrainte de rupture du sol.
IV.4. Tassement de l’ouvrage par
rapport à celui du talus

Le mur et le sol qu’il soutient tassent différemment.


Il faut vérifier que le tassement du mur n’est pas
excessif et reste compatible avec la fonction
attribuée à l’ouvrage.
IV.5. Stabilité au grand glissement.
IV.6. Stabilité interne du mur.

Cf. Cours de Béton armé


LES MURS DE SOUTÈNEMENT

V – RANKINE ET BOUSSINESQ
APPLICATION AU MURS POIDS
Rankine Boussinesq

Fp et Fq // à la surface du talus Fp s’applique au 1/3 , Fq à la


Fp s’applique au 1/3 , Fq à la moitié de H ;
moitié de H ; = 0 ;   0 ou   0 ;
Pas de rugosité ; Rugosité prise en compte.
Kp ; Kb et Kq sont calculés. Ka ; Kp et Kq lus dans tables.
LES MURS DE SOUTÈNEMENT

VI – LES METHODES DE CALCUL


DES MURS CANTILEVER
VI.1. 1er CAS : La ligne BD délimitant la zone morte ne coupe
pas le parement AK (cas rare)

Application de la théorie de Rankine sur le parement fictif DC’


VI.2. 2ème CAS : La ligne BD délimitant la zone morte coupe
le parement AK

METHODE DE TERZAGHI : Boussinesq sur AB et BD


VI.2. 2ème CAS : La ligne BD délimitant la zone morte coupe
le parement AK

COSTET ET
SANGLERAT

Boussinesq sur AB

Rankine sur CD
LES MURS DE SOUTÈNEMENT

VII – PREVENTION DES DESORDRES


Répartition des causes de sinistre

Absence ou
défaillance du
Défaut
système de
d'exécution
drainage
21%
37%

Divers
3%

Remblaiement
11%
Portance
insuffisante du sol
de fondation
28%
Poussée hydrostatique

Eau

Poussée doublée

Risque de renversement
Dispositions préventives

• Remblai en matériau drainant (couches


compactées de 50 cm maxi) ;

• Barbacanes ( 100 tous les 4 m) ;

• Pose de drains longitudinaux (à raccorder) ;

• Pose de tapis filtrants ;

• Imperméabilisation éventuelle ;
Dispositions préventives
Dispositions préventives
Dispositions préventives