Vous êtes sur la page 1sur 70

1.

L'EUROPE AU
XIX° SIÈCLE
1. LES RÉVOLUTIONS LIBÉRALES
2. NATIONS ET NATIONALISMES
3. L'INDUSTRIALISATION ET SES
CONSÉQUENCES
1. 1. LES RÉVOLUTIONS LIBÉRALES
A. ANTÉCÉDENTS
1) Les lumières
2) La Révolution française
3) Consulat et 1re Empire
B. LA RESTAURATION: LE CONGRÈS DE VIENNE ET LA SAINTE-
ALLIANCE
C. LES VAGUES RÉVOLUTIONNAIRES
1) 1820-23 en Espagne
2) 1830: révolutions des Trois Glorieuses en France
3) 1848: révolution de Février en France
A. ANTÉCÉDENTS

1) LES LUMIÈRES (XVIIIE SIÈCLE)


 Les lumières = mouvement intellectuel qui veut libérer
l'homme de tout ce qui peut l'empêcher de penser et agir
selon sa raison. C'est un mouvement de pensée qui défend
la tolérance, le progrès, le bonheur, la liberté de penser et
de s'exprimer.
 Essor des lettres et des arts
 Burgeoisie en puissance/ sur la
noblesse et le clergé.
 Prônent le renouvellement du savoir,
de l'éthique et l'esthétique
(néoclassisme).
 Multiplication des cafés et societés
litteraires. Debattre des idées du
moment.
 Périodiques d'information: opinion
publique.
L'Encyplopédie de Diderot et d'Alembert
 Paris 1747
 Encyclopédie ou dictionnaire raioné des sciences, des
arts et des métiers.
 Le plus grand nombre des savoirs scientifiques et
intellectuels.
 Critiquée par des conservateurs.
 Protection des monarques européens "éclairés" (Carles
III d'Espagne)
La désacralisation de la monarchie
 Les lumières: critique au régime
 Les éclairés sont partisans du progrès, de la liberté et de la tolérance:
 versus les violences religieuses et les guerres dynastiques (guerre de
succession d'Espagne (1701-1714), <le fanatisme religieux> et
l'absolutisme.
 Propose un nouveau modèle d'organisation social et politique: le
libéralisme
 John Locke: separer les pouvoirs exécutif et législatif.
 Montesquieu: adjoint le pouvoir judiciaire
 Rousseau: défends la nécessité d'un contrat social entre le gouvernant et
les gouvernés.

Dieu Peuple

Roi

Peuple Gouvernement
 Lescitoyens ont la souveraineté populaire (le
pouvoir).
 Concession du pouvoir au gouvernement qui doit
garantir ces droits et libertés.
 Unique façon de garantir l'égalité et la liberté.
 Loin de la loi du plus fort.
 Ilfaut diviser le pouvoir (éviter la concentration de
pouvoir).
L'indépendance américaine
 Influence des <lumières>
 Déclaration d'indépendance: >les hommes ont
été créés égaux en droits> <ils peuvent
s'opposer à la tyrannie>.
 Constitution des États-Unis d'Amérique
(1787): séparation des trois pouvoirs.
 Un précédent de la RF (laboratoire politique).
A. ANTÉCÉDENTS
2) LA RÉVOLUTION FRANÇAISE
(1789-99)
• LOUIS XVI, DERNIER ROI DE L'ANCIEN RÉGIME (1774-1792)
• LA RÉVOLUTION DE 1789: LES CAUSES ET LE
DÉROULEMENT
• LA PREMIÈRE RÉPUBLIQUE (1792-1799): LA CONVENTION
(1792-95) ET LE DIRECTOIRE (1795-99)
Louis XVI, dernier roi de l’Ancien
Régime (1774-1792)
 LesBourbons vont remonter le trône en 1814. Mais,
impossible de faire table rase.
 Concentration de tous les pouvoirs: politique, militaire,
religieux et judiciaire. Il les tien de Dieu.
 Refuse l’évolution vers une monarchie parlementaire qui li
va coûter la vie.
La Révolution de 1789
 Les causes
1. Insatisfaction de la bourgeoisie:
1. reléguée de pouvoir
2. n’avait pas des privilèges fiscaux
3. l’hausse des prix
4. limitation de leur activités économiques (mercantilisme).
2. Inquiétude de la noblesse:
1. revenus fixes vs. hausse des prix
2. crise financière État  peur de perdre les privilèges.
3. Insatisfaction des paysans:
1. Désastreuse récolte de l’été 1788. Manque de
moyens de
2. Réclament l’abolition des droits seigneuriaux.
subsistance
3. L’hausse des impôts (moins revenues de la noblesse, les guerres, etc.).
4. La crise financière de l’état causé par:
1. La guerre d’Amérique. Volonté de rétablir l’équilibre
entre la France et l’Angleterre. Appui militaire (Gilbert Banqueroute
et perte de
La Fayette) et aide financière. prestige de la
monarchie
2. Les fêtes et pensions de courtisans.
5. Réunion des États généraux:
• Monarchie veut faire payer des impôts au clergé et à la noblesse.
• Opposition des privilégiés qui veulent convoquer les États
généraux (les seuls qui peuvent adopter un nouvel impôt).

Noblesse
Rien à changer
Poussent la Clergé
convocation des
E.G.
Tiers état Tout à changer
 Le déroulement
 5 mai 1789: ouverture des États Généraux à Versailles.
Objective du tiers état: égalité des droits + monarchie
parlamentaire
Le roi refuse une réforme et ferme la salle des députés du
tiers état.
Le tiers état se retrouve dans la salle du jeu de Paume (se
proclament « Assemblée nationale  ») pour écrire une
Constitution.
Les rues de Paris --> très agilées.
 14 juillet 1789: la prise de la Bastille
Objective: les émeutiers cherchent des
armes et de la poudre.
Conséquence:
 Abolition les privilèges et droits
féodaux et fiscales.
 Assemblée: pouvoir législatif.
 26 août 1789: ratification/votation de la
<Déclaration des droits de l'homme et
du citoyen>
- Le roi garde la prérogative de promulguer
lois et décrets et doit s'installer aux
Tuileries.
 Juin 1791: le roi tente de fuir
 Le roi veut rejoindre l'Autriche.
 Il est arrêté à Varennes.
 Consideré traître
 Octobre 1791: promulgation de la
Constitution
 Restreint les pouvoirs du roi
(nommer les ministres et droit a
veto).
 Monarchie parlamentaire.
 Selon le roi <effrayante et
monstrueuse>
 Le roi planifie une intervention
armée des puissances étrangères
pour rétablir l'absolutisme.
 Le 20 abril 1792: l'Assemblée déclare la guerre à l'Autriche
 La Prusse rejoint l'Autriche (sont des états alliés contre la
révolution)
 Menaces des troupes autrichiennes sur Paris + la certitude de la
collaboration du roi --> insurrection à Paris
 Les sans-culottes (artisans, petits propiétaires, boutiquiers, salariés,
etc.) vont armés à Paris.
 Le 20 juin 1792: les sans-culottes prennent d'assault
les Tuileries
 Roi et famille sont arrêtés et emprisionnés.
 Massacres de Septembre: psychose d'un complot
royaliste (exécutions sommaires)
 Jacobins nomment la <Convention nationale>:
conséil executif de six ministres = autorité du roi.
 Le 21 septembre 1792: proclamation de la république
 La Convention abolit la royauté.
 Louis XVI est jugé et guillotiné le 21 janvier 1793.
 La première république (1792-1799)
 La Convention (1792-95)
 Le Directoire (1795-1799)
La Convention (1792-95)
 La Convention Girondine (1792-93):
 Situation compliquée:
 la guerre européenne,
 les guerres de Vendée (faim, lois religieuses, appeles à
l'armée),
 reivindications des sans-culottes.
La Convention Jacobine (1793-95):
- 1793: Comité de salut public suspend la Constitution
- 1793: élaboration d'une constitution plus démocratique
(abolition de l'esclavage)
- Arrestation girondins et grande répression (la terreur) – 35.000
condamnés
- 26 juin 1794: France gagne la guerre (bilan humain est très
lourd).
- Révoltes populaires contre le pouvoir excessif.
- 28 juillet 1794: Robespierre est guillotiné.
Le Directoire (1795-99)
 22 août 1795: nouvelle Constitution qui établit le Directoire.
 Composé par royalistes et jacobins (éviter la concentration du
pouvoir d'un seul homme).
 Suffrage censitaire très restrictive (propriétaires)
 Très inefficace, instable, corrompu. Tensions sociales et
politiques.
 Le seul succès: militaire. Territoire plus et plus grand.
 L'armée considerée (par la burgeoisie) comme l'unique façon de
contrôler la population.
Consulat et 1re Empire (1804-1815)

 18 Brumaire (9 novembre): Napoléon Bonaparte appellé pour faire un


coup d'état
 Commence de CONSULAT.
 Régime autoritaire
 Bonaparte (Premier Consul) partageait le pouvoir avec Sieyès et Ducos.
 Peu à peu il va concentrer les pouvoirs --> empire
• Bonaparte : réconciliateur national
• Liberté de culte (guerres de Vendée)
• Fugitifs de la révolution: reviennent.
• Ramène l'ordre, la securité, la stabilité et la prosperité.
• Appuie de la bourgeoisie
• 1804: <complot> royaliste --> consultation populaire: proclamation
empereur héréditaire.
• Régime fort et rigide
• Control des ouvriers; arrestations arbitraires; journaux
propagandistes; administration centralisé; le lycée (discipline)
• Fin à la instabilité
• Grandes conquêtes: les pays-bas, la Suisse, l'Italie (constitutions
calquées); Espagne (absorbée)
• Exportation des idées de la RF.
• 1813: échec campagne de Russie. Début du déclin.
• 1814: les coalisés rentrent dans Paris
• Coalition européenne de 1813 gagne la bataille de Waterloo (1815) et
puis la guerre.
• Napoléon oubligé à abdiquer
• Pris à Sainte-Hélène – échappe – pris autre fois jusqu'à sa mort.
1. L'EUROPE AU
XIX° SIÈCLE
1. LES RÉVOLUTIONS LIBÉRALES
2. NATIONS ET NATIONALISMES
3. L'INDUSTRIALISATION ET SES
CONSÉQUENCES
1. 1. LES RÉVOLUTIONS LIBÉRALES
A. ANTÉCÉDENTS
1) Les lumières
2) La Révolution française
3) Consulat et 1re Empire
B. LA RESTAURATION: LE CONGRÈS DE VIENNE ET LA SAINTE-
ALLIANCE
C. LES VAGUES RÉVOLUTIONNAIRES
1) 1820-23 en Espagne
2) 1830: révolutions des Trois Glorieuses en France
3) 1848: révolution de Février en France
B. LA RESTAURATION (1815-1830): LE
CONGRÈS DE VIENNE ET LA SAINTE-
ALLIANCE
LE CONGRÈS DE VIENNE (1814-15)
LA RESTAURATION: UN RETOUR AU PASSÉ?
• 1814: les representants des États européens se retrouvent à
Vienne
• Autriche
• Prusse
• Russie
• Grande-Bretagne
• Objectif:
• Discuter du nouvel ordre européen.
• Restaurer la situation antériure (retabliment légitimité
dynastique).
La Restauration: principe politique général visant, à partir de 1814, à
rétablir le système politique et social antérieur à la Revolution: en France, ell
s'éntend du retour des Bourbons sur le trône (1815) à leur renversement
définitif (1830).
Mais...la Restauration est impossible, l'Ancien Régime n'est pas rétabli,
quelques reformes pursuivent.
 Le roi accorde une Constitution mais le suffrage est limité aux riches
propiétaires.
LE NOUVEL ORDRE TERRITORIAL EUROPÉEN
 La situation territoriale est changée.
 La guerre contre Napoléon a changé plusieurs frontières qui ne vont
pas changer.
 Les états européens discutent les frontières sans considérer
l'appartenance national des populations.
LE <<CONCERT EUROPÉEN>>, GARANT DE LA PAIX
 Le <<concert européen>>: système qui repose sur l'idée d'équilibre
des forces entre les grandes puissances:
 France
 Prusse
 Autriche
 Grande-Bretagne
 Inventé à Vienne
 Contribuait au maintien de la paix jusqu'au milieu du XIXe siècle.
1. 1. LES RÉVOLUTIONS LIBÉRALES
A. ANTÉCÉDENTS
1) Les lumières
2) La Révolution française
3) Consulat et 1re Empire
B. LA RESTAURATION: LE CONGRÈS DE VIENNE ET LA SAINTE-
ALLIANCE
C. LES VAGUES RÉVOLUTIONNAIRES
1) 1820-23 en Espagne
2) 1830: révolutions des Trois Glorieuses en France
3) 1848: révolution de Février en France
C. LES VAGUES RÉVOLUTIONNAIRES
1) 1820-23 en Espagne
2) 1830: révolutions des Trois Glorieuses en France
3) 1848: révolution de Février en France
1) 1820-23 en Espagne
 Ferdinand VII: monarque absolut depuis 1814.
 Entre 1808-1814: guerre de l'indépendance en Espagne +
arrivée des idées libérales (Cortes de Cadix)
 Janvier 1820: colonel Riego lance un <pronunciamiento>,
exige le rétablissement de la Constitution de Cadix (1812).
LE TRIENNAT LIBÉRAL
 Les libéraux gouvernent pendant trois ans.
 Programme révolutionnaire:
 Libertés publiques (presse)
 Reprise de la vente des biens eclésiastiques
 Dissolution des ordres religieux
 Etc.
 Aspirations libérales: appliquer les principes révolutionnaires:
 Constitution
 Libertés individuelles et politiques
 Égalité des droits
 Souveraineté du peuple
- Mais, la situation politique se dégrade + le mouvement
absolutisme s'organise.
- 1823: intervention de la Sainte-Alliance (Cent Mille Fils de
Saint Louise – l'armée française).
- L'absolutisme est rétabli
2) En 1830: révolution des Trois
Glorieuses en France
LE RETOUR DES BOURBONS
 En 1814 Louis XVIII revient d'exil. Frère de Louis XVI.
 Ne restaure pas l'Ancien Régime et concède une constitution: la
Charte Constitutionnelle.
 Division des pouvoirs
 Égalité juridique
 Suffrage censitaire
La Chambre des députés est divisée en deux:
 Les utraroyalistes ou royalistes: renforces l'autorité du roi et
le pouvoir de la noblesse et l'Église.
 Les libéraux: strict respect de la Charte et des principes de la
Révolution.
LA RÉVOLUTION DE JUILLET
 Louis VIII meurt.
 Charles X lui succède en 1824. Il est partisan de l'AR
 Juillet 1830: signature des ordonnances
• Dissolution de la Chambre (majorie des libéraux)
• Suspension de la liberté de la presse.
 Commence une révolution:
• 3 jours de combats à Paris (LES TROIS GLORIEUSES -
27-29 juillet)
 Déposition du roi.
 Louis-Philippe (duc d'Orléans) est proclamé roi
 C'est la monarchie de juillet.
 Sufrage agrandi, mais censitaire.
 Dure repression des conflits sociaux
 Immobilisme politique --> quatre oppositions:
1. Les républicans (n'ont pas acquis les objectifs de la RF)
2. Les bonapartistes qui veulent Louis-Napoléon (neveu).
3. Les royalistes qui veulent Charles X, moins libéral.
4. Le peuple: mécontent de la baisse des salaires, la montée du prix du pain,
l'accroissement du chômage, etc.
2) La révolution de 1848 en France
et la Seconde République
• Malgré 15 ans de prosperité dans le pays, le roi a des
oppositions.
• Désormais 1830: beaucoup émouetes dans les rues de Paris.
• À partir de 1845, la monarchie de Juillet s'effondre victime
d'une crise:
• Économique et sociale: mauvaises récoltes + misère ouvrière +
chômage depuis 1846-47.
• Politique: suffrage censitaire + la répression et limitation du droit
d'association et de la liberté de la presse –> forte opposition.
• La crise accroît les tensions et le mécontentement.
• L'opposition fait une grande campagne de banquets
• Est le seul moyen de diffuser des idées de réforme. France est tenue
par le parti burgeois.

• 70 banquets qui lancent


l'idée que le changement
est possible.
• Le poète Lamartine
(romantique) dirige.
• Le roi ne veut rien entendre.
• L'opposition veut organiser, le 22 février 1848, un gran banquet
à Paris, suivi d'une manifestation.
• Le deux sont interdits.
• Les gents se rassemblent de la Madeleine au Palais-Bourbon.
• Manifestation qui finit
avec un mort.
• 22 23 et 24 février 1848: éclat
d'une révolution --> barricades à
Paris.
• Les manifestants demandent le
suffrage universel.
• Invasion du Palais Royal
• Le roi fuit (exil). La révolution a
renversé le pouvoir.
La République démocratique et sociale
• 25 février 1848: proclamation de la
République.
• Nouveau gouvernement provisoire:
• Composé par: républicans modérés+
socialistes + démoc'-soc'.
• Dirigé par le poète Lamartine
Réformes politiques et sociaux sont
lancées:
• Rétablissement des libertés publiques
(presse, réunion, etc.)
• Suffrage universal masculin (revendication
démocratique)
• Abolition de l'esclavage
• Droit au travail garanti par l'état –> doit
intervenir dans l'économie –>
• création des <ateliers nationaux> :
emploient des chômeurs rémunérés par
l'État (bas salaires).
• Limitation de la journée de travail
• La Chambre est dissoute: élections.
Suffrage universel) --> pays encore rural
• Avril 1848: les républicains modérés
(burgeoisie) et les monarchistes gagnent
• et arrêtent les réformes
• Ferment les ateliers (considerés foyers
d'agitation) et la Comission du Luxemburg
(Louis Blanc).
• Conséquence: un soulèvement à Paris
• Les socialistes envhissent le Palais-Bourbon
• Violemment réprimé
• L'armée intervient: 1500 fusillés et 2500 détenus.
• Les dirigeants sont condamnés à la detention perpétuelle.
• Le gouvernement veut garantir l'ordre.
• Coup fatal à l'esprit de février 1848 (ouvriers et burgeoisie unis)
• Février: population unie
• Avril: burgeoisie contre les ouvriers.
Il y a un affrontement. La république a tué des ouvriers.
• La grand partie de la burgeoisie et paysannerie veut le retour à
l'ordre et à la stabilité.
• En conclusion:
1. La révolution termine le système de la Restauration.
2. La révolution burgeoise est completée
3. Inice du période d'évolution du libéralisme vers la democracie.
4. Apparition d'un nouvel acteur : la classe ouvrière.
5. Pour la première fois, l'ancien régime n'est pas menacé pour
l'ancien régime mais pour les demandes de democratisation et
égalité sociale et économique.