Vous êtes sur la page 1sur 30

Les apports du décret n°2-12-349

du 20 mars 2013 relatif aux marchés publics


2

Une refonte globale du décret:

Un texte plus consistant :180 articles au lieu de 96


articles du décret de 2007
Pourquoi la réforme ?
3

 Mettre en œuvre les principes de la constitution de 2011;

 Remédier aux insuffisances de la réglementation de 2007;

 Répondre aux attentes des acteurs de la commande publique et des


citoyens;

 Prendre en charge les recommandations et propositions des partenaires


internationaux.
La démarche suivie
4

 Une réforme concertée et inclusive;

 Information et recueil des propositions (site web SGG) ;

 Progressivité et pragmatisme ;

 Réforme intégrée et globale:

 Dimension juridique;
 Dimension gouvernance;
 Dimension renforcement des capacités.
Axes majeurs de la réforme
5

La garantie des droits des entreprises


 L’article premier du décret du 20 mars 2013 a intégré la garantie des
droits
 des concurrents parmi les principes régissant les marchés publics il s’agit
 là du premier apport du décret de 2013 qui dispose que: « La passation
 des marchés publics obéit aux principes:
  de liberté d'accès à la commande publique ;
  d'égalité de traitement des concurrents ;
  de garantie des droits des concurrents ;
  de transparence dans les choix du maître d'ouvrage. »
Axes majeurs de la réforme
6

Mesures dédiées à la garantie des droits des


entreprises
 l’unicité de la réglementation des marchés publics
 2. Soumission des prestations architecturales à la concurrence
 3. Report de la date d’ouverture des plis à la requête des
concurrents
 4. Publication de l’estimation financière
 5. Simplification et clarification du dossier administratif des
 concurrents
 6. Mesures en faveur de la PME et à la main d’œuvre locale
 7. L’amélioration des recours administratif
Axes majeurs de la réforme
7

 Unicité du cadre juridique des marchés publics :

Etat

Marchés
Marchés des
des Trx,
Trx, Fres
Fres
et
et Sces
Sces y y compris
compris
prestations
prestations
architecturales
architecturales

Collectivités Etablissements
Territoriales
publics
Axes majeurs
8

 Nouveaux outils au service du maître d’ouvrage

 Appel à manifestation d’intérêts: identification des concurrents


potentiels;

 Marchés de conception-réalisation (clé en main) passés par voie


de concours sur autorisation du chef de gouvernement;
Axes majeurs
9

 Nouveaux outils au service du maître d’ouvrage

 Collectifs d’achats.
 Mécanisme réservé aux achats de fournitures de même nature;
 Composé de deux ou plusieurs maîtres d’ouvrage qui mutualisent la phase
de passation;
 Signature d’une convention constitutive du collectif d’achat désignant le
coordonnateur et les modalités de fonctionnement du collectif;
 Signature d’autant de marchés que de membres du collectif.
 En cas de désistement d’un membre du collectif, possibilité pour
l’attributaire de:
- Conclure le marché avec les autres membres dans les mêmes conditions
- Refuser la conclusion du marché avec les autres membres du collectif
Axes majeurs
10

Simplification des procédures et encouragement de la concurrence:


Apport important pour l’entreprise, ne sont demandés à chaque concurrent,
au moment de la présentation des offres que
 Pièces du dossier administratif: :

 La déclaration sur l'honneur


 l'original du récépissé du cautionnement provisoire s’il est requis
 pour les groupements, une copie légalisée de la convention constitutive du
groupement
 Les autres pièces du dossier administratif (attestation fiscale, CNSS, pouvoirs
et immatriculation registre du commerce…) ne sont exigés que du concurrent
auquel il est envisagé d'attribuer le marché
 Pièces du dossier technique:
 Pour les prestations courantes: note indiquant les moyens humains et techniques du concurrent;
 Pour les prestations non courantes et complexes, en plus de la note des moyens, les attestations de référence
relatives aux prestations réalisées.
Axes majeurs
11

 Simplification des procédures et encouragement de la


concurrence:

 Refonte de la composition de la commission d’appel d’offres et du


jury:

 Suppression du tirage au sort pour les représentants du maître


d’ouvrage;
 Suppression de la convocation du représentant du ministère du
commerce;
 Présence du représentant du ministère des finances pour les marchés de
plus de cinquante millions de DH;
 Nécessité de la présence d’un architecte de l’administration au sein du
jury du concours ou de la consultation architecturale;
 Renvoi à l’arrêté du ministre de l’intérieur pour fixer la composition de
Axes majeurs
12

 Renforcement de la transparence et de l’information des


concurrents:

 Publication de l’estimation du coût des prestations;

Appréciation de l’offre anormalement basse ou excessive par rapport


à l’estimation du maître d’ouvrage:

 Offre excessive: plus de 20%;

 Offre anormalement basse: moins de 25% pour les marchés de travaux et


35% pour les marchés de fourniture et de services autres que les études.
Axes majeurs
13

 Renforcement de la transparence et de l’information des


concurrents:

 Modes de passation:
 Appel d’offres restreint:

 Relèvement du seuil de recours à cette procédure à 2 million de DH;


 Etablissement d’un certificat administratif explicitant les raisons du recours à l’appel
d’offres restreint
Axes majeurs
14

 Renforcement de la transparence et de l’information des


concurrents:
 Modes de passation:
 Marché négocié:
 Consécration de la collégialité à travers l’institution d’une «commission de négociation
»;
 Les cas de recours au marché négocié sans publicité et sans concurrence préalable sont
fixé à 7 cas au lieu de 6: introduction du cas des prestation relatives à l’organisation
de cérémonies officielles;
 Abandon des marchés négociés passés selon les usages de commerce.
 Marché négocié avec publicité préalable et mise en concurrence:
 Précision du contenu du rapport de négociation explicitant notamment le contenu des
négociations, le montant des offres et le choix du concurrent retenu;
 Signature du rapport par la commission de négociation au lieu du maître d’ouvrage;
 Publication aussi bien dans au moins un journal à diffusion nationale que dans le
portail des MP.
Axes majeurs
15

 Renforcement de la transparence et de l’information des


concurrents:
Modes de passation:
Concours:
 Octroi de primes aux 5 projets les mieux classés quelque soit la consistance du
concours;
 Déduction du montant de la prime pour l’attributaire du marché;
 Convocation d’un représentant du département ministériel concerné par le domaine
objet du concours parmi les membres du jury;
 Réduction du délai :
 de publicité du concours à 15 j au lieu de (21j et 40 j selon les cas).
 d’information des candidats des résultats de l’admission à 5j au lieu de 10j
 Relèvement du délai pour l’invitation des concurrents retenus à la phase d’admission
au dépôt de leur projets à 40j minimum
 En cas de groupement :la composition de ce groupement ne peut être modifiée entre la
date de remise des candidatures et celle de la remise des offres
Axes majeurs
16

 Clarification de certaines dispositions relatives aux


marchés cadres et des marchés reconductibles:

 Reconduction pour une durée maximale de 3 ans et 5 ans selon les types de
prestations;

 La première année: l’engagement porte sur le montant correspondant aux


besoins à satisfaire ou le prorata de la période considérée;

 La dernière année: l’engagement porte sur le montant correspondant aux


besoins à satisfaire ou le prorata de la période restante;
Axes majeurs
17

 Clarification de certaines dispositions relatives aux


marchés cadres et aux marchés reconductibles:

 Décompte partiel et définitif à établir à la fin de chaque année budgétaire pour


le marché cadre;

 Décompte général et définitif à la fin de la dernière période pour le marché


cadre;

 Décompte définitif à la fin de chaque année et à la fin de chaque période pour


le marché reconductible;

 La résiliation est prononcée lorsque le montant prévu pour une année


budgétaire n’est pas engagé;
Axes majeurs
18

 Clarification des modalités de réajustement des marchés


cadres :

 Le réajustement du minimum et du maximum de 10% en cas d’augmentation ;

 Le réajustement du minimum et du maximum de 25% en cas de diminution ;

 Les taux de 10% et 25% sont à apprécier dans le cadre de la durée totale du
marché cadre;

 Le réajustement doit intervenir par avenant


Axes majeurs
19

 Clarification des dispositions relatives aux marchés


d’études:

 Obligation du recueil de l’avis du SGG avant lancement des études juridiques


donnant lieu à l’élaboration de textes législatifs et réglementaires;

 Possibilité de prévoir une phase préliminaire « de définition » des buts et


performance à atteindre;

 Attribution des marchés d’études sur la base d’une pondération des notes
techniques et financière pour le choix de l’offre économiquement avantageuse
Axes majeurs
20

 Clarification des dispositions relatives aux groupements

 le MO ne peut limiter la participation aux marchés exclusivement aux


groupements ou exiger leur forme;

 Chaque membre du groupement conjoint ou solidaire doit disposer de


certificats de qualification et classification ou d’agrément lorsqu’ils sont requis;

 Obligation pour le mandataire du groupement solidaire de justifier les


qualifications exigées et la classe requise

 Obligation pour chaque membre du groupement solidaire de justifier la ou les


qualifications exigées et la classe immédiatement < à la classe requise
Axes majeurs
21

 Encouragement de l’entreprise nationale:

 Réservation de 20% du montant prévisionnel des marchés à lancer au


titre de l’année budgétaire au profit de la PME nationale;

 Allotissement des marchés pour l’accès des PME;

 Sous-traitance en faveur de la PME;

 Confirmation de la préférence nationale;

 Révision des prix pour les marchés de travaux quelque soit leurs délais
d’exécution.
Axes majeurs
22
 Moralisation et bonne gouvernance:

 Annulation de la procédure:

 Par décision signée par l’autorité compétente


 Publication de la décision d’annulation au niveau du portail des marchés
publics
 Communication d’une copie de la décision d’annulation aux membres de la
commission d’appel d’offres;

 Audit et contrôle obligatoires pour les marchés qui dépassent:

 Cinq millions de DH TTC pour les marchés de l’Etat et des établissements


publics;
 Trois millions de DH TTC pour les marchés des CT;
 Un million de DH TTC pour les marchés négociés.
 Développement des aspects sur lesquels porte le contrôle et l’audit

Axes majeurs
23

 Moralisation et bonne gouvernance:


 Limitation de la désignation des personnes habilitées aux ordonnateurs
et sous ordonnateurs ;

 Précision des conditions de production ou de non production des devis


contradictoires en cas de bons de commandes;

 Production d’une note justifiant l’impossibilité ou l’incompatibilité de


la prestation avec une mise en concurrence

 Limitation de la dérogation au seuil des 200.000,00 DH TTC pour les


bons de commandes à 500.000, 00 DH TTC.
Axes majeurs
24

 Moralisation et bonne gouvernance:

 Préparation du rapport d’achèvement pour les marchés de plus d’un


million de DH au plus tard 3 mois après la réception définitive des
prestations;

 Interdiction de l’existence de conflits d’intérêts pour les membres des


commissions d’appel d’offres sous peine de nullité de la procédure;

 L’attestation par le concurrent dans sa déclaration sur l’honneur qu’il


n’est pas en situation de conflit d’intérêt

 Renforcement de la lutte contre la corruption.


Axes majeurs
25

 Prestations architecturales mises en concurrence:

 les modes de passation sont:

 Consultations architecturales pour les projets dont le budget global des travaux est
inférieur à 20 millions de DH hors taxes et pour les opérations de lotissements;

 Concours architectural est obligatoire pour les projets dont le budget global des
travaux est supérieur ou égal à 20 millions de DH hors taxes;

 Consultations architecturales négociées prévues dans les mêmes conditions que les
marchés négociés ;

 Les cas de recours à la consultation architecturale négociée porte notamment sur:


 Le secret défense nationale ou la sécurité publique, urgence impérieuse,
défaillance du titulaire du contrat;
 Les contrats portant sur l’entretien et réparation de bâtiments
Axes majeurs
26

 Prestations architecturales mises en concurrence:

 Rémunération de l’architecte:

 Entre 4 et 5% du montant estimé des travaux pour les prestations de construction ou


d’aménagement et de restauration des ouvrages;

 Entre 3 et 4% pour les prestations d’entretien et de réparation de bâtiments;

 Forfait à l’hectare fixé dans le contrat d’architecte pour les opérations de lotissements;

 Calcul des honoraires de l'architecte sur la base des travaux réellement exécutés non compris:
 la TVA;
 La révision des prix;
 Les indemnités accordées au titulaire du marché;
 Les pénalités appliquées éventuellement au titulaire du marché.

 Les honoraires de l’architecte sont majorés du taux de la TVA.


Axes majeurs
27

 Dématérialisation progressive:

 Publication des informations et des documents des appels à la concurrence dans


le portail des marchés publics;

 Soumission électronique;

 Enchère électronique inversée;

 Base de données des prestataires;

 Achats groupés électroniques;


Axes majeurs
28

 Renforcement des recours:

 Possibilité de saisine du maître d’ouvrage dans un délai de cinq jour entre la date
de publication de l’avis d’appel à la concurrence et au plus tard après le cinquième
jour après l’affichage des résultats

 Introduction d’un délai d’attente (stand still) de 15 jours après l’affichage du


résultat des travaux de la commission d’appel à la concurrence;

 Fixation d’un délai de 5 jours pour le maître d’ouvrage et 30 jours pour le ministre
concerné pour répondre au requérant;

 Saisine directe de la commission des marchés par le requérant et information du


maître d’ouvrage;
Axes majeurs
29

 Réservation d’un article propre aux spécificités des marchés de la défense


nationale en vertu duquel:

 La séance publique n’est pas prévue;

 Non obligation de publication des programmes prévisionnels et du rapport


d’achèvement;

 Recours aux procédures électroniques non obligatoire;

 Non obligation de l’audit des marchés;

 Pour les bons de commande, la personne habilitée peut être désignée en plus de
l’ordonnateur et du sous ordonnateur;
30

Merci de votre attention