Vous êtes sur la page 1sur 72

LA PHYSIOLOGIE

RESPIRATOIRE

Pr Mounia Serraj
Pr M. C. Benjelloun
Objectifs du module physiologie respiratoire

1. Arbre trachéo-bronchique : de l’anatomie aux conséquences fonctionnelles.


2. La mécanique ventilatoire
3. La clairance mucocilaire
4. Maitriser la spiromètrie normale
5. Définir les troubles ventilatoires, en énumérer les principales causes
6. Parenchyme pulmonaire: de l’anatomie à la fonction de ventilation
7. La circulation pulmonaire: particularités
8. Les échanges alvéolocapillaire (pression partielle des gaz dans l’air, les
échanges)
9. Le transport des gaz dans le sang: facteurs et mécanismes
10. La gazomètrie artérielle: technique, interprétation
11. Contrôle de la ventilation pulmonaire
LE SYSTÈME RESPIRATOIRE
 Générer des échanges gazeux permettant la vie,
l’adaptation au milieu et la survie en situations
extrême (altitude, plongée…)

 La vie nécessite l’oxygénation cellulaire

 Finalité du système respiratoire c’est l’oxygénation


cellulaire
Système ventilatoire

• Indissociable du système respiratoire


• Finalité du système ventilatoire
– Permettre la respiration
– Permettre l’élimination des déchets du
métabolisme cellulaire: CO2

 La finalité principale du système ventilatoire est


l’élimination du CO2
 But de la respiration :
 délivrer aux tissus la quantité d ’oxygène (O2) nécessaire

et

 éliminer de gaz carbonique (CO2) produit

 Poumon = interface milieu extérieur/sang

 La ventilation est un processus mécanique:


 Air pénètre dans les poumons = inspiration
 Puis ressortir = expiration
Schéma général de la respiration

Contrôle de la ventilation
Ventilation pulmonaire-alvéolaire

Échanges alvéolo-capillaires Transport des gaz dans le sang


PLAN PHYSIOLOGIE RESPIRATOIRE

 Chapitre I: Anatomie fonctionnelle et structure


 Chapitre II: La ventilation pulmonaire
 Chapitre III: Epuration bronchique te pulmonaire
 Chapitre IV: La circulation pulmonaire
 Chapitre V: Les échanges gazeux alvéolo-capillaire
 Chapitre VI: Transport des gaz dans le sang
 Chapitre VII: Le contrôle de la ventilation
CHAPITRE I

ANATOMIE FONCTIONNELLE
ET STRUCTURE

Pr Mounia Serraj
Pr M. C. Benjelloun
Objectifs
 Anatomie fonctionnelle de la paroi thoracique
 Anatomie fonctionnelle des voies aériennes
supérieures
 Anatomie fonctionnelle des voies aériennes
inférieurs
 Le parenchyme pulmonaire et ses fonctions
 Les mouvements respiratoires
Anatomie fonctionnelle
 Cage thoracique
 Voies aériennes
 Parenchyme pulmonaire
 Muscles respiratoires
 Plèvre

 Circulation pulmonaire
 Système cardiovasculaire
 Centres respiratoires bulbaires et récepteurs
Anatomie fonctionnelle
 Cage thoracique
 Voies aériennes
 Parenchyme pulmonaire
 Muscles respiratoires
 Plèvre

 Circulation pulmonaire
 Système cardiovasculaire
 Centres respiratoires bulbaires et récepteurs
Anatomie fonctionnelle
 Cage thoracique
 Voies aériennes
 Parenchyme pulmonaire
 Muscles respiratoires
 Plèvre

 Circulation pulmonaire
 Système cardiovasculaire
 Centres respiratoires bulbaires et récepteurs
Cage thoracique

Cage thoracique + muscles Diamètre antéropostérieur


respiratoire
 La mécanique ventilatoire
Dt G
Anatomie fonctionnelle
 Cage thoracique
 Voies aériennes
 Parenchyme pulmonaire
 Muscles respiratoires
 Plèvre

 Circulation pulmonaire
 Système cardiovasculaire
 Centres respiratoires bulbaires et récepteurs
Voies aériennes
-Voies aériennes supérieures

Zone de conduction
VAS
- Fosses nasales
- Pharynx
- Larynx

-Voies aériennes inférieures


VAI
- Voies de conduction et
de transition
- Trachée
- Bronches,

transition
bronchioles

Zone de
terminales.
- Bronchioles
respiratoires
- Zone respiratoire respiratoire
- Conduits et sacs
Zone

alvéolaires
Voies aériennes supérieures
 Nez
 Pharynx
 Larynx

 Organes extra thoraciques


 ORL

 Rôles et fonctions dans la respiration++


NEZ

Partie externe Partie interne

 Charpente  Fosses nasales:


ostéocartilagineuse creusées dans le massif
/peau facial = étage supérieur
 Muqueuse + poils des voies respiratoires
courts et épais, riche  S’ouvrent:
en vaisseaux  Antérieurement: narines
 2 ouvertures : narines
 Postérieurement:
choanes
Fosses nasales
 Forme irrégulière : due aux cornets = os de la paroi
externe des fosses nasales
 Divisent les cavités nasales en méats nasaux:
supérieur, moyen et inferieur

 Rôle:
 Augmenter la surface l’échange
 Prévenir la déshydratation
 Faire tourbillonner l’air  réchauffement
La muqueuse rhino-sinusienne

 Barrière ou interface entre l’intérieur de notre organisme et notre environnement


 Épithélium respiratoire
 Pseudostratifié
 Cellules prismatiques ciliées eu non ciliées
 Cellules basales ou de remplacement
 Cellules caliciformes
 Cellules basales ou de remplacement
 Membrane basale
 Chaque cellule ciliée 100 à 200 cils vibratiles
 Production de glycoproteines, de lysozymes.. Mais aussi cytokines (réactions
inflammatoire)
 Ex: rhinite/ asthme
 Très vascularisée
La muqueuse rhino-sinusienne
Rôle de la muqueuse naso-sinusienne
Conditionnement du flux aérien respiratoire
 Conditionnement du flux aérien respiratoire 
protection des voies respiratoires
 Récepteurs neurones olfactifs: propriétés physicochimiques
de l’air
 Conditionnement = réchauffer, humidifier et nettoyer l’air
inspiré.
 Propriétés favorables aux échanges alvéolo-capillaires
 Évaporation de l’eau présente dans le mucus 
humidification ++  air pharynx 90% d’h
 Adulte sain : 12000 à 17 000 L/j d’air
 680g d’eau/j est nécessaire (1/5 des apports quotidiens)
Rôle de la muqueuse naso-sinusienne
Système muco-ciliaire

 Phénomène physiologique complexe


 Première barrière physicochimique de protection de la muqueuse
 Mucus:
 95% d’eau
 Macromolécules: propriétés protectrices contre les bactéries
 Protéases et oxydants
 Anatomie des fosses nasales: écoulement turbulent de l’air  améliore le dépôt
des particules aéroportées sur le mucus.
 Les cils:
 Pôle apical des cellules épithéliales
 Entourées de mucus
 Battements (10 à 15 Hz)
 Transport de la couche de mucus à une vitesse de 15 mm/min vers la partie postérieure
 Modification de la qualité et/ou quantité de mucus  augmentation de
l’adhérence bactérienne  développement de la rhinosinusite (chronique)
Rôle de la muqueuse naso-sinusienne
Système muco-ciliaire
Rôle de la muqueuse naso-sinusienne
Système immunitaire

 Follicules lymhoïdes dans la muqueuse nasale


 Cellules immunitaires
 Exposition antigène inhalée  production de
lymphocytes B ou T
 Développement d’une immunisation par
l’application intra-nasale d’Ag
Rôle du nez
 Réchauffer, humidifier et filtrer l’air:
 Poils
 Mucus,
 Méats
 Cellules ciliées

 Patients trachéotomisés
 Rhinosinusite chronique par altération du système

mucocilaire
 Rhinite allergique: système immunitaire
Le pharynx
 Conduit (entonnoir)
 13 cm
 Des choanes jusqu’au
larynx

 Conduit commun air


et aliments
Le larynx
 Passage reliant
pharynx et trachée
 9 pièces
cartilagineuses
 3 impaires: thyroïde,
épiglotte et cricoïde
 3 paires: arythénoïdes
 position et tension
des cordes vocales
Le Larynx
Fonction du Larynx
 Fonction phonatoire
 Fonction sphinctérienne = protection de la trachée
 Fonction respiratoire
Voies aériennes
-Voies aériennes supérieures

Zone de conduction
VAS
- Fosses nasales
- Pharynx
- Larynx

-Voies aériennes inférieures


VAI
- Voies de conduction et
de transition
- Trachée
- Bronches,

transition
bronchioles

Zone de
terminales.
- Bronchioles
respiratoires
- Zone respiratoire respiratoire
- Conduits et sacs
Zone

alvéolaires
Les voies aériennes inférieures
 Sous-glottique
 Cylindres ramifiés qui se divisent devenant de plus
en plus courts, de plus en plus nombreux.
 De la trachée aux bronchioles terminales = voies
aériennes de conduction
 Le volume de gaz contenu dans les voies aériennes
de conduction = volume mort anatomique = 150
ml.
VAI: zone de conduction

-Divisions successives à partir de la trachée


-≈ 14 divisions
-Organisé en lobes, segments.
Voies aériennes
-Voies aériennes supérieures

Zone de conduction
VAS
- Fosses nasales
- Pharynx
- Larynx

-Voies aériennes inférieures


VAI
- Voies de conduction et
de transition
- Trachée
- Bronches,

transition
bronchioles

Zone de
terminales.
- Bronchioles
respiratoires
- Zone respiratoire respiratoire
- Conduits et sacs
Zone

alvéolaires
Voies aériennes inférieures
La trachée
 Cylindre de 12 cm de long et 2,5 cm de diamètre
 Étendue du larynx eux bronches souches
 Série d’anneaux cartilagineux (15 à 20) en fer à
cheval fermés par le muscle trachéal
 Épithélium tapissé de cils vibratiles, riche en
glandes à mucus.
La trachée
 Tunique interne = Epithelium
respiratoire
 Cellules à mucus

 Cellules ciliées

 cartilage hyalin= muscle


trachéal
 Tissu lymphoïde

Rôle:
- Réchauffe et humidifie l’air
- Épure l’air: tapis muco-ciliaire
- Production d’enzyme bactéricide
- Sécrétion d’anticorp
Les Bronches
 Bronches souches (droite et gauche)
 Bronches lobaires (3 à droite et 2 à gauche)
 Bronches segmentaires
 Bronches sous segmentaires
 .
 .
 .
 Bronchioles terminales
 Bronchioles respiratoires
En proportion variable selon la topographie
• Diminution progressive des plaques de cartilage qui sont absentes au niveau des
bronchioles
• Fibres musculaires lisses abondantes dans les bronchioles, persistent au niveau des
bronchioles respiratoires
Contractilité bronchique
 Muscle lisse bronchique: récepteurs du système
sympathique et parasympathique (α et β)
 Stimulation récepteurs β2 par l’adrénaline
( médiateur du système sympathique) 
bronchodilatation
 Stimulation récepteurs α1 par l’acétyl choline (para
sympathique )  bronchoconstriction
 Médicaments mimant l’action du système
sympathique = β2 mimétiques dont le salbutamol
 Glandes et mucus  production accrue
inflammation => bronchite : Toux et expectorations
 Paroi musculaire : spasme  asthme?
VAI: Zone de transition
Bronchiole respiratoire
- à partir de la 17ème subdivisions
- petits conduits de 1 mm
- paroi présente un petit nombre d’alvéoles
- pas d’échanges gazeux
- se divisent pour produire 1 million de conduits alvéolaires.
VAI: zone respiratoire

Conduits et sacs alvéolaires

Canal alvéolaire

Alvéole
Bronchiole respiratoire
Sac alvéolaire
Alvéole
Alvéole
Alvéole
Anatomie fonctionnelle
 Cage thoracique
 Voies aériennes
 Parenchyme pulmonaire
 Muscles respiratoires
 Introduction à la mécanique ventilatoire
 Plèvre

 Circulation pulmonaire
 Système cardiovasculaire
 Centres respiratoires bulbaires et récepteurs
Parenchyme pulmonaire
-Voies de conduction terminales: canaux et sacs alvéolaires
- Alvéoles
- les vaisseaux pulmonaires
-Les espaces inter-alvéolaires: septum
Parenchyme pulmonaire
- Canaux alvéolaires  Sacs Alvéolaires  Alvéoles
- 300 à 500 millions d’alvéoles
- Surface alvéolaire : 80 à 100m²
- LIEU DES ECHANGES GAZEUX
Alvéole pulmonaire
-
 Aboutissement des
voies aériennes
 Sacs tapissés par un
épithélium
 Unité fonctionnelle du
poumon
 Lieu des échanges
gazeux
Parenchyme pulmonaire
-Pneumocytes type I:
- - cellules aplaties, prolongements
cytoplasmiques très fins
- Revêtement continu de la paroi
alvéolaire
- échanges rapides, cellules
fragiles
- 95 % de la surface alvéolaire
- Pneumocytes type II:
- cellules cuboïdales avec des
microvillosités
- 3% de la surface alvéolaire
- sécrétion du surfactant
Parenchyme pulmonaire
- Macrophages alvéolaires:
- - principal système de défense de l’espace alvéolaire
- restent dans les alvéoles (cellules à poussière)
ou sont éliminés par le tapis muco-ciliaire ou
interstitium

-Film liquidien endo-alvéolaire: 3 couches


- glycocalix au contact de l’épithélium alvéolaire
- couche aqueuse (immunoglobulines)
- Surfactant au contact de l’air alvéolaire

- Espace interalvéolaire: squelette conjonctif


- Fibroblastes, macrophages, lymphocytes
- Fibres de collagène, de réticuline, d’élastine
Unité respiratoire anatomique
Le lobule pulmonaire

-Forme de pyramide tronquée


- sommet hilaire et base pleurale
- limité par septas conjonctifs
- Subdivision de bronchiole terminale en 3 générations de bronchioles respiratoires
Fonctions voies aériennes et Poumon
- Fonctions respiratoires
- Ventilation pulmonaire
- Conduction aérienne
- Contrôle des résistances
- Echanges gazeux
- Défense: Filtration des particules inhalées, des agents bactériens …
- Clairance muco-ciliaire
- Macrophages alvéolaires
- Système immunitaire du poumon
- Conditionnement de l’air inspiré

- Fonctions non respiratoires


- Fonction endocrine et métabolique (système rénine-angiotensine…)
- Equilibre acide-base
- Phonation
Anatomie fonctionnelle
 Cage thoracique
 Voies aériennes
 Parenchyme pulmonaire
 Muscles respiratoires
 Plèvre

 Circulation pulmonaire
 Système cardiovasculaire
 Centres respiratoires bulbaires et récepteurs
Muscles respiratoires
-Inspiration: phénomène actif
- Expiration: phénomène passif ou actif

-Muscles respiratoires:
- inspiratoires/ expiratoires
- Thoraciques/ Abdominaux/ Pharyngés.
Muscles respiratoires
Muscles de l’inspiration Muscles de l’expiration

antéropostérieur
PRINCIPAUX: En respiration normale,
-Intercostaux externes: l’expiration résulte de la

Diamètre
augmente le diamètre latéral rétraction passive des
- Intercostaux internes: poumons et de la cage
relèvent les côtes. thoracique: phénomène passif
-Diaphragme: augmente le
diaphragme vertical
D Diamètre latéral
G
ACCESSOIRES: En respiration rapide:

Diamètre vertical
-Sterno-cleido-mastoïdien: -Intercostaux internes
relève le sternum. -Muscles de l’abdomen:
-Scalènes: relèvent les côtes compriment les viscères
supérieures. faisant ainsi remonter le
diaphragme: Droit de
l’abdomen, oblique interne et
externe et le transverse de
l’abdomen.
Muscles respiratoires
Respiration calme
Muscles actifs Activité

Diaphragme Inspiration

Intercostaux externes Inspiration

0 Expiration

L’expiration calme est un phénomène passif


Muscles respiratoires
Respiration ample et/ou rapide
Muscles actifs Activité
Diaphragme Inspiration
Intercostaux externes Inspiration
Sterno-cléido-mastoïdiens Inspiration
Scalènes Inspiration
Intercostaux internes Expiration
Transverse de l’abdomen, obliques Expiration
externes et internes, grands droits

L’expiration forcée est un phénomène actif


Mais
 Contraction des muscles respiratoires 
mobilisation de la cage thoracique
Mais
 Pas d’adhérence anatomique entre la cage
thoracique et les poumons

Transmission des mouvements thoraciques aux


poumons?????
Anatomie fonctionnelle
 Cage thoracique
 Voies aériennes
 Parenchyme pulmonaire
 Muscles respiratoires
 Plèvre

 Circulation pulmonaire
 Système cardiovasculaire
 Centres respiratoires bulbaires et récepteurs
Thorax:
- Disposition
géométrique
- Cartilage, formes
côtes

 Tendance naturelle
à la distension
Le poumon:
- Fibres élastiques
- Fibres de collagènes
- Tension de surface

 Tendance naturelle à la
rétraction
Thorax et Poumon
Plèvre et espace pleural
-Le poumon est enveloppé dans une séreuse = la plèvre
- Plèvre viscérale: face externe du poumon et des grosses
bronches
- Plèvre pariétale: tapisse la face interne de la cage
thoracique
- entre les 2 plèvres = espace pleural
L’espace pleural
-Les 2 feuillets sont séparés par un espace virtuel = espace pleural
- l’espace pleural est un espace clos subissant les forces thoraciques et
pulmonaire
- La pression dans l’espace pleural est négative = légèrement inférieure à la
pression atmosphérique .
- Sécrétion du liquide pleural≈ 2ml  facilite le glissement le feuillet viscéral
sur le feuillet pariétal lors des mouvements respiratoires.
Plèvre

- inspiration  expansion de la cage thoracique


- plèvre pariétale suit le mouvement de la cage
thoracique
- vide pleural  transmission du mouvement vers le
poumon
- feuillet viscéral s’insinue au niveau des espaces
interlobulaires  répartition homogène de la traction
exercée sur le poumon
- en fin d’expiration, les forces élastiques du thorax et
du poumon s’équilibrent et la pression pleurale est de
-2 à -5 cmH2O.
Plèvre

poumon

Plèvre viscérale

Espace pleural

Plèvre pariétale

Cage thoracique

Dépression dans
l’espace pleural
Plèvre

poumon

Plèvre viscérale

Espace pleural

Plèvre pariétale

Cage thoracique

Les 2 feuillets sont soumis à une force élastique opposée


Ils restent accolés grâce à la pression pleurale négative
Contraction muscles  expansion cage  expansion poumon