Vous êtes sur la page 1sur 35

MANAGEMENT

ECONOMIQUE
Partie «droit des sociétés»

Semestre d’automne 2020


Cours no 3
La SA – art. 620 CO
■ La SA se distingue de toutes les autres formes
d’entreprises par une caractéristique essentielle. Les
propriétaires actionnaires restent anonymes. Leur nom
ne doit ni être inscrit au registre du commerce ni
publié dans le BO doit ni être inscrit au registre du
commerce, ni publié dans le BO et dès lors, un
changement d’actionnaire demeure confidentiel envers
les tiers.»
La SA
■ PM, société de capitaux, dotée d’un capital min. de 100’000 fr.
libéré au min. à 20% (50’000 fr-) par les futurs actionnaires soit
sous forme d’apports en liquidités, soit sous forme d’apports en
nature.
■ Forme authentique
■ Inscription au RC (cf. exemple)
■ Actionnaires non responsables des dettes sociales
■ Actions au porteur, nominatives, nominatives liées ou privilégiées
La SA
■ Capital-actions
■ Apports
– En espèces
– En nature
– Libération ultérieure
■ Constitution
■ Différents types d’actions
– Au porteur
– Nominatives
■ Ordinaires
■ À droit de vote privilégié
■ Liées
– Au pair ou au-dessus du pair (pas possible en dessous)
La SA
APPORTS : art. 629 CO
■ Fondateurs souscrivent les actions et constatent que les apports ont été
effectués  apports en échange d’actions
La SA

■ Inscription de la SA au RC obligatoire et nécessaire.


■ Les statuts
– Loi interne de la société
– Éléments devant figurer impérativement dans les statuts : 626 CO
– Éléments facultatifs qui doivent figurer dans les statuts pour être valables : 627 CO
– modification
La SA
■ Les organes de la SA

– L’assemblée générale 698 ss CO

– Le conseil d’administration 707 ss CO

– L’organe de révision 727 ss CO


La SA
■ Le Conseil d’administration
– Organe exécutif
– 707 ss CO
– Attributions inaliénables : 716a CO
– Administrateurs élus par l’AG pour 3 ou 6 ans (CO. Mais statuts)
■ Pas nécessaire d’être actionnaire pour être administrateur
– Un administrateur doit obligatoirement être domicilié en Suisse 718 al. 3 CO
– Décisions prises à la majorité
– Possibilité de nommer des administrateurs délégués et/ou directeurs (statuts)
– Devoir de fidélité et de diligence 717 CO
– Représentation (art. 718 CO)
La SA
■ L’AG
– Attributions inaliénables : 698 CO
– Une fois par an 699 al. 2 CO, 6 mois au plus après la clôture des
comptes
■ Convocation par le CA
– Décisions à la majorité absolue des voix des actions représentées 703 CO
■ Exception : double majorité (704 CO)
■ Droit de vote proportionnel à la valeur nominale de toutes les actions qui leur
appartiennent
– Possible d’attaquer les décisions de l’AG dans les 2 mois 706 CO
La SA
■ Organe de révision
– 727 ss CO
– Élu par l’AG
– Indépendant
– Qualifications spécialisées
– Contrôler les comptes
La SA
■ Obligations de l’actionnaire
– Libérer les actions
■ Effectuer un apport à concurrence du prix des actions soucrites
■ Émission au pair / au-dessus du pair
■ Droits de l’actionnaires
– Droits sociaux
■ Participer à l’AG
■ Droit de vote
■ Demander un contrôle spécial
– Droits patrimoniaux
■ Pas de restitution des apports
■ Droit à une part de bénéfice
■ Droit à une part du produit de liquidation
■ Droit préférentiel de souscription
La SA
■ Réserve légale : art. 671 CO
– Le 5% du bénéfice doit être affecté à la réserve générale jusqu’à
ce qu’elle atteigne 20% du capital-actions libéré.
■ Réserves statutaires 672 ss CO
– Le dividende ne peut être fixé qu’après que les affectations aux
réserves légales et statutaires ont été opérées.
■ Tantièmes : salaire des membres du CA 677 CO
La SA
■ Augmentation du capital-actions
– L’AG décide, le CA exécute.
■ Devant notaire car modification des statuts.
■ Inscription au RC de l’augmentation du capital-actions
■ 3 types d’augmentation
– Ordinaire 650 ss CO
– Autorisée 651ss CO
■ L’AG décide de quel montant le capital pourrait être augmenté.
■ Le CA décide quand il va émettre les nouvelles actions, leur prix, leur nombre,
valeur nominale etc.
■ 2 ans pour augmenter
■ Pas supérieure à la moitié du capital-actions existant.
– Conditionnelle 653 ss CO
■ Droit de conversion ou droit d’option aux créanciers d’un emprunt obligataire ou
aux travailleurs
■ Augmentation a lieu au fur et à mesure qu’ils font valoir leur droit.
■ Pas supérieure à la moitié du capital-actions existant
La SA
■ Réduction du capital-actions
– 732 à 735 CO
■ Réduction ordinaire
■ Réduction accordéon (assainissement)
■ Réduction déclarative = perte
– Devant notaire car modification des statuts
– Mesure d’assainissement / ou société surcapitalisée
– Diminution de la valeur nominale des actions généralement
■ Cancellation des actions
– Rapport de révision constant que les dettes sont couvertes par le capital
réduit
– Possible de diminuer à 0.- le capital-actions si augmentation simultanée
La SA
■ Le capital-participations
– 656a ss CO
– Existe en plus du capital-actions
– Prévu par les statuts
– Divisé en bons de participations : émis contre apport
– Valeur nominale MAIS PAS DE DROIT DE VOTE
– Pas plus du double du capital-actions
– Part au bénéfice
La SA
■ Transfert des actions
– 683 ss CO
– Principe : libre transfert
– Exception : restrictions prévues dans la loi ou les statuts
– Actions au porteur
■ Transfert de mains à mains
■ Pas de restrictions possibles
– Actions nominatives
■ Transfert par contrat de vente écrit ou par endossement, remise du
titre et inscription au registre des actionnaires
■ Restrictions possibles au transfert prévues par les statuts
– Possible pour de justes motifs 685a CO
– «liées» : l’AG devra approuver le transfert
La SA
– Actions nominatives non cotées en bourse
■ Tant que l’approbation au transfert n’est pas donnée, la propriété des
actions et tous les droits en découlant restent à l’aliénateur.
– Actions nominatives cotées en bourse
■ Si statuts : limite en pourcents = inscription pourra être refusée.
■ Acquisition par la société de ses propres actions
– 659 CO
– Doit disposer librement d’une part des fonds propres équivalant au
montant de la dépense nécessaire
– La valeur nominale de l’ensemble de ces actions ne dépasse pas 10% du
capital-actions
– Affectées à une réserve séparée = réserve pour actions propres 671a CO
La SA
■ Perte de capital art. 725 al. 1 CO
– Moitié du capital-actions et des réserves légales n’est plus couverte par
les actifs de la SA.
– Convocation immédiate de l’AG
– Mesures d’assainissement
■ Restructuration
■ Recapitalisation
■ Augmentation de capital
■ Abandon de créances
■ Réalisation de réserves latentes
La SA
Exemple n°1
■ Capital : 500.000 CHF
Réserves générale (légale) : 300.000 CHF
Réserves pour actions propres : 100.000 CHF
Réserves de réévaluation : 50.000 CHF
Perte de l'exercice : 551.000 CHF
■ Les fonds propres s'élèvent en conséquence à 399.000 CHF.
■ On observe que le montant des fonds propres, à savoir 399.000 CHF, est inférieur la
moitié du capital et des réserves obligatoires, à savoir (500.000 + 300.000 + 100.000 +
50.000) / 2 = 475.000 CHF. Le conseil d'administration doit en tirer la conclusion que la
moitié du capital et des réserves obligatoires n'est plus couverte et convoquer
immédiatement une assemblée générale pour lui proposer des mesures d'assainissement
(augmentation de capital par exemple).
La SA
Exemple n°2
■ Capital : 500.000 CHF
Réserves générale (légale) : 100.000 CHF
Réserves pour actions propres : 100.000 CHF
Réserve libre : 250.000 CHF
Perte de l'exercice : 551.000 CHF
■ Les fonds propres s'élèvent en conséquence à 399.000 CHF et ce montant
est supérieur à la moitié du capital et des réserves obligatoires, à savoir
(500.000 + 100 + 100) / 2 = 350.000 CHF. La moitié du capital et des
réserves obligatoires est donc couverte, et il n'y a pas d'action particulière
à entreprendre.
La SA
■ Surendettement 725 al. 2 CO
– Les actifs tant à la valeur d’exploitation qu’à la valeur de
liquidation ne couvrent plus les fonds étrangers (dettes
supérieures aux actifs)
– Bilan intermédiaire si doute sérieux
■ Les deux bilans concluent que les dettes sociales ne sont plus
couvertes.
■ Organe de révision
– Avis au juge
■ Faillite de la SA
– Exception pour éviter la faillite malgré un surendettement :
■ postposition
■ et ajournement
La SA
Exemple : Bilan au 31.12.2011
Actif
Actif circulant : 600.000 CHF
Actif Immobilisé : 1.900.000 CHF
Passif
Fonds étrangers (dettes) : 2.550.000 CHF
Fonds propres :
Capital-actions : 500.000 CHF
Réserve légale : 100.000 CHF
Autres réserves : 200.000 CHF
Déficits accumulés : -550.000 CHF
Déficit de l'exercice : -300.000 CHF
La SA
Il ressort du bilan au 31.12.2011 que la société est visiblement surendettée
puisque les dettes, à savoir 2.550.000 CHF sont supérieures aux actifs à
savoir 2.500.000 CHF. En conséquence, les administrateurs de la société
doivent immédiatement faire dresser deux bilans, l'un à la valeur
d'exploitation des biens et l'autre à la valeur de liquidation. Si les deux bilans
montrent que les dettes sont supérieures au capital, il y a lieu de saisir le juge
qui pourra prononcer la faillite de la société.
Dans la situation telle que présentée, il y a également lieu de constater que
dès l'année 2010 la société était en situation de perte de capital puisque les
fonds propres d'alors (500.000 + 100.000 + 200.000 - 550.000) = 250.000
CHF étaient inférieurs à la moitié du capital augmenté des réserves
obligatoires (500.000 + 100.000) / 2 = 300.000 CHF (notons que la réserve
libre de 200.000 CHF n'a pas à être prise en compte dans le calcul). En
conséquence, dès la clôture de l'exercice précédent, les administrateurs
auraient dû convoquer une Assemblée Générale pour proposer une mesure
d'assainissement, sans pour autant avoir à notifier le juge.
La SA
■ Dissolution de la SA
– 736 ss CO
■ Décision de l’AG
■ Statuts
■ Ouverture de la faillite
■ Jugement
■ Carences dans l’organisation
■ Etc.
– Inscription au RC
■ PM toujours mais «en liquidation»
■ Liquidation
– 740 CO
– CA ou nomination d’autres liquidateurs
■ Ex : faillite = office des faillites
■ Radiation au RC
– Perte de la personnalité
L’organe de révision

■ Obligation de principe de faire réviser les comptes annuels


– Contrôle ordinaire 727 CO
■ Al. 1 ch. 1 et 2 : hypothèses de sociétés soumises à contrôle
■ Al. 2 : opting-up des actionnaires
■ Al. 3 : statuts
■ Al. 3 : décision de l’AG
– Contrôle restreint 727a et 727c CO
– Absence de contrôle = opting out 727a al. 2 CO
■ Sociétés soumises à un contrôle restreint mais effectif inférieur à 10 emplois à plein
temps
L’organe de révision

■ Nommé par l’AG 698 al. 1 ch. 2 CO et 730 CO


■ But : protection des associés minoritaires et créanciers de la société
– Comment : vérification neutre et objective des états financiers
– Organe indépendant des autres organes de la SA 728 CO
■ Inscrit au RC sans pouvoir de signature
■ PPHY ou PM
■ Élu pour une durée de 1 à 3 exercices comptables.
– Rééligible (730a CO)
L’organe de révision

■ Objectifs lors du contrôle ordinaire :


– Vérifier la bonne tenue de la comptabilité
– Vérifier les comptes annuels
– Vérifier leur conformité
■ Au droit
■ Statuts
■ Et au cadre de référence choisi
– Vérifier si la proposition du CA à l’AG concernant l’emploi du bénéfice est conforme à la loi et
statuts
– Vérifier s’il existe un système de contrôle interne
■ Rapport écrit
L’organe de révision

■ Si l’organe de révision constate


– des violations de la loi
– des statuts
– ou du règlement d’organisation
■ Avertissement du CA
■ Contrôle restreint : l’organe de révision est chargé
– de contrôler la bonne tenue de la comptabilité et des comptes annuels
– Rapport écrit
La Sàrl

■ 772 à 827 CO
■ capital social ; assemblée des associés; conseil des gérants
■ Société de capitaux dont les investisseurs sont connus : elle a un caractère personnel
– Inscrits au RC
■ Capital social
– 20’000.- au minimum 773 CO
– Entièrement libéré à la fondation 774 al. 2 CO
La Sàrl

■ Apports
– Montant des parts sociales : minimum de 100 fr.
■ Forme authentique
■ Inscription au RC constitutive
– Associés inscrits :
■ Nom, domicile, nombre et valeur nominale des parts sociales
– Gérants inscrits avec pouvoir de signature
■ Organes de la société
– Assemblée des associés 804 CO / 810 CO pouvoirs inaliénables
– Conseil des gérants
– Organe de révision
La Sàrl

■ Droit des associés


■ Obligations des associées
– Effectuer des versements supplémentaires si les statuts le prévoient
■ 772 al. 2, 776a al. 1
■ 795 CO
– Valables que si les statuts limitent l’ensemble de ces versements à un montant déterminé pour
chaque part sociale.
– Double de la valeur nominale de la part sociale.
■ 3 cas où exigés
■ Les gérants prennent la décision de les exiger.
– Obligation d’effectuer des prestations accessoires si elles sont prévues par les statuts
■ Contreprestation de la société
La Sàrl

■ Perte de capital et surendettement


■ Augmentation du capital social
■ Réduction du capital social
■ Dissolution de la société
■ Liquidation et radiation