Vous êtes sur la page 1sur 53

Management Economique - Droit

DROIT DU TRAVAIL
607_3 – SA 2020

1
Plan du cours
1. Introduction
2. Sources du droit du travail
3. Principes généraux
4. Définition et conclusion du contrat
5. Obligations de l'employeur
6. Obligations du travailleur

2
2. Sources
l'accord individuel

Le code des obligations

La CCNT

Le contrat-type de travail

La loi fédérale sur le travail (LTr)

Les règlements d'entreprise

3
Accord individuel
Principe de la liberté contractuelle
 mais forte règlementation et intervention de l’Etat
LTr, LdéT, LECCT, CO, CCT
Quelle liberté demeure ?

4
Convention collective

- Contrats-cadres qui régissent les conditions minimales des


rapports de travail
- conclue entre les associations d'employeurs et de travailleurs
- Lie les parties au contrat individuel de travail
- Art. 356 CO

5
Convention collective

Art. 356 CO : Définition et objet


• des clauses en commun sur la conclusion, l'objet et la fin des contrats individuels de travail entre

employeurs et travailleurs.

• tout accord contraire est nul.


Contrat-type

• Édictés par les cantons


• Domaines : travail domestique, agriculture
Art. 359 et 360 CO

7
Art. 359 CO - contrat-type

1 Par le contrat-type de travail sont établies des clauses sur la conclusion,


l'objet et la fin de diverses espèces de contrats de travail.

2 Les cantons sont tenus d'édicter des contrats-types pour les travailleurs
agricoles et le service de maison; notamment, ces contrats-types règlent la
durée du travail et du repos et les conditions de travail des travailleuses et
des jeunes travailleurs.

8
Droit public du travail
Loi fédérale sur le travail (LTr) :
• Sécurité au travail
• Durée du travail - temps de repos (pas heures «supp» !)
• Protection de la santé
• Protection des jeunes

9
Règlement d'entreprise
Art. 37 - 39 LTr
Obligation pour les entreprises industrielles
Facultatif pour les autres
Contenu: protection santé, ordre, sanctions
Doit respecter CO et CCNT

10
2. Principes régissant le droit du travail

Protection des droit collectif (négocié)


travailleurs

11
Protection des travailleurs
Dispositions sociales minimales (le plus souvent impératives) :
361 CO (cf. infra)
Interprétation des contrats et des lois en faveur de l'employé
Renversement du principe: in dubio contra stipulatorem

12
Le droit collectif
...qui a force obligatoire, donc valable pour tous les contrats conclus
dans la branche
Décision du Conseil fédéral pour la validité dans toute la branche
Restrictions quant au contenu du contrat

1
3
Le droit collectif

Limites :
• Règles Absolument impératives (art. 361 CO)
• Règles Relativement impératives (art. 362 CO)

1
4
Art. 361 CO

Il ne peut être dérogé aux dispositions ci-après par accord, contrat-type de travail ou convention
collective, ni au détriment de l'employeur ni au détriment du travailleur :

• Exemple 1 : art. 321c al. 1 (heures de travail supplémentaires);


• Exemple 2 : art. 323b al. 2 (compensation avec des créances contre l'autre partie);

15
Art. 362 CO (principe de faveur)

Il ne peut pas être dérogé aux dispositions ci-après par accord, contrat-type de
travail ou convention collective, au détriment de la travailleuse ou du
travailleur:

• art. 321e (responsabilité du travailleur);


• art. 323b,al. 1, 2e phrase (décompte de salaire);
• art. 324a, al. 1 et 3 (salaire en cas d'empêchement du travailleur);

1
6
4. Définition et conclusion
du contrat de travail

1
7
Définition du contrat de travail
art. 319 CO - 4 éléments :
1. Une durée (élément de temps)
2. À travailler (élément de prestation)
3. Au service de l'employeur (élément de subordination)
4. Contre rémunération (élément de salaire)

1
8
Conclusion du contrat de travail
Pas de forme spécifique !
Accord sur les 4 éléments sont nécessaires :
1. Quelle prestation de travail?
2. Pour quel salaire ?
3. Pour quelle durée ?
4. Comme employé (subordination) ?

19
1. Prestation de travail

Mise à disposition de son temps par le travailleur


Travailleur pas tenu à une obligation de résultat,
mais attention à l'art. 321e CO !

20
1. Prestation de travail
Art. 321e CO : Responsabilité du travailleur
1 Le travailleur répond du dommage qu'il cause à l'employeur intentionnellement ou par négligence.

2 La mesure de la diligence incombant au travailleur se détermine par le contrat, compte tenu du risque professionnel, de l'instruction
ou des connaissances techniques nécessaires pour accomplir le travail promis, ainsi que des aptitudes et qualités du travailleur que
l'employeur connaissait ou aurait dû connaître.
2. Durée
Même de durée très courte
CDI versus CDD
Différences quant à la fin des rapports de travail (art. 335a
et 335b CO)

22
3. Salaire
Pas de bénévolat mais attention : travailler gratuitement
donne tout de même des droits (cf. LTr)
Contrat peut être conclu par un comportement de fait
(exemple du régisseur de théâtre)

23
4. Subordination
3 critères:
1. Dépendance personnelle
2. Dépendance organisationnelle
3. Risque d'entreprise
 Élément central !

2
4
5. Obligations de l’employeur
A. Paiement du salaire
B. Fourniture des instruments de travail
C. Remboursement des frais imposés par l'exécution du travail
D. Protection de la personnalité du travailleur
E. Congés-vacances-jours fériés
F. Autres obligations

25
A. Paiement du salaire
• MODALITÉS DE PAIEMENT :
• Espèce : 322 al. 1 CO
• Nature : 322 al. 2 CO
• En fonction du temps : 329 al. 1 CO
• Aux pièces : 326 CO
• Participation au résultat : 322a CO
• Provision : 322b et c CO

2
6
A. Paiement du salaire

Art. 9 CCNT : sytème de Rémunération

Définir dans le contrat de travail


Tout système est autorisé (fixe, participation etc)

27
A. Paiement du salaire

Retenue du salaire:  323a CO

28
A. Paiement du salaire

Garantie de salaire (en faveur de l’employé):

 323b CO
• L'employeur ne peut compenser le salaire avec une créance contre le
travailleur que si le salaire est saisissable
• EXCEPTION: les créances dérivant d'un dommage causé
intentionnellement peuvent être compensées sans restriction.
29
A. Paiement du salaire

Empêchement de travailler (324 CO)


Empêchement de l'employeur : salaire est du (324 CO)

30
A. Paiement du salaire
Empêchement de travailler (324a et b CO)
Empêchement du travailleur -> droit au salaire sous 3 conditions :

3 mois de rapports de
Non-fautif Cause inhérente à la personne travail ou contrat > 3
mois

Art. 324a al. 4 -> 23 CCNT

31
A. Paiement du salaire
Art. 324a al. 4 CO:
Un accord écrit, un contrat-type de travail ou une convention
collective peut déroger aux présentes dispositions à condition
d'accorder au travailleur des prestations au moins équivalentes.
B. Fourniture des instruments de travail
 Art. 327 CO : Instruments de travail et matériaux
1 Sauf accord ou usage contraire, l'employeur fournit au travailleur les instruments de travail et les matériaux dont celui-ci a
besoin.

2 Si, d'entente avec l'employeur, le travailleur fournit lui-même des instruments de travail ou des matériaux, il est
indemnisé convenablement, sauf accord ou usage contraire.
C. Remboursement des frais
Art. 327a, 327b et 327c CO
• remboursement de tous les frais imposés par l'exécution du travail
• Rien dans la CCNT  CO applicable
• remboursement intervient en principe en même temps que le salaire
(art. 327c al. 1 CO)

34
C. Remboursement des frais
Art. 327a, 327b et 327c CO

Frais de vêtements ?

Frais de véhicule ?

35
D. Protection de la personnalité du travailleur
(arts 328ss CO)

36
D. Protection de la personnalité (art. 328 CO)

1 L'employeur protège et respecte, dans les rapports de travail, la personnalité du travailleur; il


manifeste les égards voulus pour sa santé et veille au maintien de la moralité. En particulier, il
veille à ce que les travailleurs ne soient pas harcelés sexuellement et qu'ils ne soient pas, le cas
échéant, désavantagés en raison de tels actes.1

2 Il prend, pour protéger la vie, la santé et l'intégrité personnelle du travailleur, les mesures
commandées par l'expérience, applicables en l'état de la technique, et adaptées aux conditions
de l'exploitation ou du ménage, dans la mesure où les rapports de travail et la nature du travail
permettent équitablement de l'exiger de lui.2

37
D. Protection de la personnalité
Droit de la personnalité : ensemble des valeurs essentielles de la
personne physique, psychique, affective et sociale
Forte évolution : santé -> réputation
Fondement du droit du travail : vise l'égalité de traitement

38
D. Protection de la personnalité
Art. 101 CO : Responsabilité pour des auxiliaires
Celui qui, même d'une manière licite, confie à des auxiliaires, tels que des personnes vivant
en ménage avec lui ou des travailleurs, le soin d'exécuter une obligation ou d'exercer un droit
dérivant d'une obligation, est responsable envers l'autre partie du dommage qu'ils causent
dans l'accomplissement de leur travail.1

39
D. Protection de la personnalité

Protection spécial contre le harcèlement sexuel -> art. 4 LEG

Par comportement discriminatoire, on entend tout comportement importun de


caractère sexuel ou tout autre comportement fondé sur l’appartenance sexuelle,
qui porte atteinte à la dignité de la personne sur son lieu de travail, en particulier le
fait de proférer des menaces, de promettre des avantages, d’imposer des
contraintes ou d’exercer des pressions de toute nature sur une personne en vue
d’obtenir d’elle des faveurs de nature sexuelle.

40
D. Protection de la personnalité
Art. 5 LEG:
Quiconque subit ou risque de subir une discrimination au sens des art. 3 et 4 peut
requérir le tribunal ou l’autorité administrative:
a. d’interdire la discrimination ou, d’y renoncer, si elle est imminente;
b. de faire cesser la discrimination, si elle persiste;
c. de constater l’existence de la discrimination, si le trouble qu’elle a créé sub- siste;
d. d’ordonner le paiement du salaire dû

41
D. Protection de la personnalité

Art. 328b CO:


L'employeur ne peut traiter des données concernant le travailleur que dans la mesure
où ces données portent sur les aptitudes du travailleur à remplir son emploi ou sont
nécessaires à l'exécution du contrat de travail. En outre, les dispositions de la loi fédérale
du 19 juin 1992 sur la protection des données sont applicables

+ Loi sur la protection des données (arts 12 à 15 LPD)

42
E. Congés- vacances – jours fériés

43
E. Congés – vacances –jours fériés
6. Obligations du travailleur

A. Exécution personnelle
B. Exécution diligente et soigneuse
C. Rendre compte et restituer
D. Heures supplémentaires
E. Responsabilité du travailleur

45
A. Exécution personnelle

Art. 321 CO

• Sauf accord de l’employeur


• Pas le droit de s’absenter sans accord de l’employeur

46
B. Exécution diligente et avec soin

Art. 321a CO

• Al. 3 : travail au noir


• Al. 4 : secrets de fabrication
• Juste motif de résiliation immédiate des rapports de travail si
violation
• Peut entrainer des actions en dommage + intérêts (cf. infra)
47
C. Rendre compte et restituer

Art. 321b CO

• Pas de prise en compte des pourboires

48
D. Heures supplémentaires

Art. 321c CO

• Définition : ce qui excède les horaires de travail convenus dans


le contrat de travail
• Condition : si les circonstances l’exigent

• Compensées par : un congé d’une durée équivalente ou une

majoration de 25% par heure


49
Heure supplémentaire et travail supplémentaire

50
Définition 321c al. 1

Heures supplémentaires

congé 321c al. 2

Compensation

rétribution 321c al. 3

Heures et
travail
supplémentaires
45 heures

définition 9 LTr

50 heures

Travail supplémentaire

rétribution 13 al. 1 LTr

Compensation

congé 13 al. 2 LTr


D. Heures supplémentaires

•  différence avec le Travail supplémentaire : au-delà de ce


qui est prévu par la LTr (> 50h /semaine)
• Condition : si urgence ou surcroit de travail
• Majoration de 25% supplémentaire ou congé si employé est
d’accord

52
E. Responsabilité du travailleur

Art. 321e CO

• Violation du devoir de fidélité ou de diligence


• S’apprécie / risque professionnel, instructions par employeur,
connaissances techniques

53

Vous aimerez peut-être aussi