Vous êtes sur la page 1sur 23

L’ASPECT SOCIOCULTUREL

DES PROVERBES

Auteur : GHEORGHITA Lilia


Directeur de recherche : MORARU Lidia
TABLE DE MATIÈRES
Abstract..............................................................................................................................................................2
Introduction.......................................................................................................................................................4
I. Le proverbe et ses apparentés....................................................................................................................7
1.1. Le proverbe à travers les siècles.......................................................................................................8
1.2. La définition du proverbe – problème linguistique......................................................................12
1.3. Les distinctions entre le proverbe français et les genres apparentés.......................................16
1.4. Les particularités du proverbe français..........................................................................................20
1.5. Conclusion............................................................................................................................................24

II. Les stratégies de l’enseignement du proverbe français dans la classe de FLE................................26


2.1. La place des proverbes dans le CECR ...............................................................................................26
2.2. L’occurence et le traitement des proverbes dans les manuels de FLE.........................................29
2.3. Les propositions didactiques d’exploitation des proverbes en classe de FLE.............................35
2.4. Les modèles de fiches pedagogiques...................................................................................................37
2.5. Conclusion................................................................................................................................................43

III. L’aspect socioculturel des proverbes.....................................................................................................45


3.1. Les aspects généraux..............................................................................................................................45
3.2. Le fonctionnement pragmatique des proverbes................................................................................47
3.3. L’importance communicative des proverbes......................................................................................50
3.4. Les proverbes dans les médias de masse............................................................................................51
3.5.Conclusion.................................................................................................................................................63

Conclusion générale.......................................................................................................................................65
Bibliographie.....................................................................................................................................................68
Annexes.............................................................................................................................................................71
INTRODUCTION

ACTUALITÉ NÉCESSITÉ BUT

L’analyse approfondie L’existence d’un si grand Donner un regard nouvel


de l’emploi des nombre d’études sur les à l’étude du proverbe et
proverbes et d’autres proverbes mais si peu de notamment l’emploi des
unités phraséologiques recherches visant les proverbes dans différents
apparantées au aspects socioculturels des contextes afin d’avoir une
proverbe dans les proverbes et sa valeur communication efficace
discours de médias de communicative. dans et hors les frontières
masse. de sa culture.
OBJECTIFS
• Situer le proverbe dans le cadre linguistique et temporel ;
• Examiner les définitions du proverbe dans la vision de plusieurs
linguistes ;
• Identifier les similitudes et les différences entre le proverbes et les unités
apparantées ;
• Relever les particularités du proverbe français ;
• Analyser l’importance communicative des proverbes ;
• Identifier les proverbes comme composantes socioculturelles d’une
langue ;
• Illustrer les proverbes dans differents contextes des médias de masse.
MÉTHODES DE RECHERCHE

Méthodes Méthodes
de de
recherche recherche 1. Analyse des
1. Analyse supports
théorique pratique
didactiques
2. Analyse du
2. Synthèse CECRL
3. Analyse des
3. Inteprétation supports des médias
de masse
LA DÉFINITION DU PROVERBE FRANÇAIS
• Le dictionnaire de notre temps : formule figée, en général métaphorique
vérité d’expérience;
conseil;
connue de tout un groupe social.

• Le dictionnaire Grand Larousse Universel : (n. m., lat. proverbium) court énoncé
conseil populaire;
vérité de bon sens;
constatation empirique.
• P. J-L. Arnaud : Un proverbe prototypique est
métaphorique;
poétiquement chargé;
à syntaxe anormale;
ancien et didactique.
LES PARTICULARITÉS SYNTAXIQUES DU PROVERBE
FRANÇAIS
Y.-M. Visetti et P. Cadiot :
• des phrases averbales : « Après la pluie, le beau temps »;
• des phrases réduites à un noyoau propositionnel : «  La caque sent toujours le hareng. » ou
• des phrases complexes : « C’est en forgeant qu’on devient forgeron ».
Y.-M. Visetti et P. Cadiot : certains proverbes français sont formés de deux parties :
Ex. : « Qui vole un oeuf, vole un boeuf. »
protase apodose
• deux propositions : « Ce que femme veut, Dieu le veut. »;
• deux propositions averbales : « Aujourd’hui en fleurs, demain en pleurs. »;
• d’une proposition unique segmentée en deux syntagmes : « À l’ongle, on connaît le lion ».
J.-C. Anscombre ajoute :
• soit d’une rime : « Qui aime bien, châtie bien »
• soit du même nombre des syllabes : « Loin des yeux, loin du coeur ».
LES PARTICULARITÉS SÉMANTIQUES
DU PROVERBE FRANÇAIS
P. J.-L. Arnaud distingue trois niveaux sémantiques du proverbe :

• l’interprétation littérale de la proposition en laquelle consiste le


proverbe;
Sens • la relation image sens ou le lien sémantique entre le support
propositionnel littéral et le sens figuré;
• ex : « La nuit tous les chats sont gris ».

Sens • dénomme une classe de situations.


référentiel

Sens • transmet des valeurs pragmatiques;


• aide à formuler des jugements de valeur.
fonctionnel
L E S PA RT I C U L A R I T É S S É M A N T I Q U E S D U P R O V E R B E
FRANÇAIS

G. Kleiber : « le référent du proverbe est tripartite ». Il est formé :


a) D’une situation présentée comme archétypique, exprimée généralement par le premier
membre de la formule binaire :
Les petits ruisseaux ..........
Petite pluie ....................
b) D’une conséquence de cette situation, perçue comme générale; qu’exprime le deuxième
membre de la formule :
...font les grandes rivières.
...abat grand vent.
c) D ’une relation de cause effet entre les deux.
Les petits ruisseaux font les grandes rivières.
D E S P R O P O S I T I O N S D I D A C T I Q U E S D ’ E X P L O I TAT I O N D E S
PROVERBES

• Peter Kühn, cité en ligne par I. Jovanović, propose un triangle idiomatique pour l’analyse des expressions
idiomatiques qui pourrait être utile pour l’exploitation didactique des proverbes. Il fonde sa théorie sur trois
étapes :

a) reconnaître une expression idiomatique ; b)


b) comprendre une expression idiomatique ;
c) employer une expression idiomatique.

a) c)
D E S P R O P O S I T I O N S D I D A C T I Q U E S D ’ E X P L O I TAT I O N D E S
PROVERBES

En suivant le modèle d’analyse des expressions idiomatiques de P. Kühn, nous proposons


quatre phases d’analyse des proverbes en classe de FLE :

Phase de sensibilisation – inciter les apprenants à la discussion


1. en utilisant les proverbes comme des éléments declencheurs.

Phase de contextualisation – mettre les proverbes demandés


2. dans des contextes appropriés.

Phase d’analyse contrastive – trouver l’equivalent roumain du


proverbe français.
3.
Phase de production – création d’un dialogue, improvisation
d’une petite pièce théâtrale avec l’emploi du proverbe demandé.
4.
4.
LE FONCT IONNEME NT PRAGMAT IQUE DU
PROVERBE

Dans le discours, le rôle pragmatique du proverbe est :

Tiré d’une expérience de la vie et


Introduit par un verbe à l’impératif,
qui peut se révéler utile.
deuxième personne du singulier ou
pluriel soit par « IL FAUT » / « IL NE AVERTISSEMEN RENSEIGNEME • La nuit porte conseil.
FAUT PAS  T NT • A quelque chose malheur est bon.
• Marriage pluvieux, marriage heureux.
• Ne réveillez pas le chat qui dort. • Mieux vaut tard que jamais.
• Ne mets pas ton doigt en anneau trop étroit.
• Il faut battre le fer pendant qu’il est chaud.
• Il ne faut pas juger les gens sur la mine.

MENACE

• Rira bien qui rira le dernier.


• Tel qui rit le matin, le soir pleurera.
L’IMPORTANCE COMMUNICATIVE
DES PROVERBES
« Sans doute, les proverbes
traditionnels jouent encore un
rôle important dans le discours
d’aujourd’hui, où ils servent à
 Selon Taylor A. on utilise les proverbes dans notre discours : moraliser, à instruire, à
conseiller et à réfléchir sur les
• pour éveiller et élargir les réflexions sur le monde et la nature de événements quotidiens. »
l’homme; MIEDER W., Proverbs are
• suggérer des sujets de conversation; never out of season: Popular
• ou de se fournir avec des commentaires appropriés aux situations de Wisdom in the Modern Age

la vie quotidienne.

 Selon Mieder W. en employant les proverbes dans notre discours, nous voulons :
• renforcer nos arguments;
• exprimer des généralisations;
• influencer ou manipuler d’autres personnes;
• rationaliser nos propres défauts;
• remettre en question certains modèles comportementaux;
• satiriser les maux sociaux ou se moquer de situations ridicules.
LES ROLES DES PROVERBES DANS LES
TEXTES DE MEDIAS DE MASSE

• Dans la majorité des cas les auteurs des médias soutiennent l’idée du proverbe : Là où est le coeur, là est le foyer, ça c’est sur. Mais de nos
jours la maison peut être aussi là où l’argent est. Au
moins, c’est ce sur quoi les éditeurs des magazines d’élite
misent.
Elite Magazines Compete for a Place at Home / The
New York Times 5/11/1990

Regardez avant de sauter. Mieux vaut prévenir


ou le contestent : que guérir. Il ne faut pas mettre la charrue avant
les bœufs. Des mots de valeur, tous, débordant de
sagesse. Mais parfois, une telle pensée peut
priver la vie de quelq’un d’un projet avant même
de le commencer.
Parlor Doors, Outdoors/ The New York Times
21/08/2005
On dit que Nous sommes tous égaux devant la mort. Ils se
trompent. L’inégalité nous poursuit aussi après la vie. Pensez
au Grand Zero (zéro-mort). Alors que l’attention
internationale s’est déplacée vers l’Afghanistan, le vaste projet
ou le contredisent : de récupération de parties du corps des morts dans le Lower
Manhattan est probablement la dépense la plus exorbitante
pour les morts de toute notre histoire, et pourtant reste presque
entièrement exemptée de critiques ou de débats.
The Hierarchy of Death / The Guardian 28/11/2001
LES ROLES DES PROVERBES DANS LES
TEXTES DE MEDIAS DE MASSE
 Solides déclarations de vérité apparente sans aucun commentaire de celui qui l’utilise :

Votre transformation a-
t-elle impliquée une
plus grande
responsabilité
Oprah artistique et lyrique ?
Après “No More
Drama”, les gens me
disaient : « Mary, je
préférais quand tu
chantais des
chansons tristes. » Mary J. Blige
Le malheur d’autrui
réconforte les infortunés.
Les gens s’identifient
avec la rudesse et la
douleur dans votre
musique. Ils ont une
attente à votre sujet basée
Oprah sur eux-mêmes.

L’interview d’Oprah Winfrey et Mary J. Blige, dans The Oprah magazine


LES ROLES DES PROVERBES DANS LES
TEXTES DE MEDIAS DE MASSE

 Proverbes utilisés comme « propres mots » des utilisateurs :


J’ai lu que vous ne
voulez plus que les
gens s’habillent comme
vous. Qu’entendez-
Oprah vous par là? C’est ce que je veux
dire. Au début de ma
carrière, j’étais dévorée
par la mode et mon
apparence.
Madonna

Vous n’êtes plus ?


Je pense tout le temps
Oprah aux vêtements – vous
voyez les bottes et les
pantalons que je porte.
Mais qui s’en soucie?
Tu sais aussi bien que
moi que l’habit ne fait
pas le moine.
Madonna
L’ interview d’Oprah Winfrey et Madonna,
dans The Oprah magazine
LES ROLES DES PROVERBES DANS LES
TEXTES DE MEDIAS DE MASSE

 Organisateur d’un interview, utilisé comme question ou réponse :

Do you think all Could we have protected


people are created ourselves against the World
Trade Center and Pentagon
equal? (< All men attacks?
are created equal >
é.fr. Les mortels Oprah
sont égaux)
I don’t know the answer to
Oprah that. There’s always the dog
No. If that were true, that doesn’t bark that you
there’d be no poverty, no don’t know about. The
shortcomings... We’re all challenge is to draw lessons
energy. Some people are from the past and move
stronger forces than forward without spending
others.  time finger-pointing. (Beware
of a silent dog and silent
water > é.fr. Les eaux calmes
Jamie sont profondes
Madleine

L’interview d’Oprah Winfrey avec Jamie Foxx L’interview d'Oprah Winfrey avec Madleine Albright
LES ROLES DES PROVERBES DANS LES
TEXTES DE MEDIAS DE MASSE
 Jugements ou conclusion de ce qui était dit, comme dans la conversation avec Salma Hayek :
<…>So you
didn’t question
whether you could
or couldn’t – it
just was? I wanted to do films, and at that time in
Oprah Mexico, a film industry didn’t really
exist. So where do you go to do
movies? You go to the mecca. I also
was afraid I was a very bad actress,
because I’d become famous very fast
and was making money for people. <…
> I never wanted to be a famous bad
Girl, that’s deep! Many actress! I had a panic that people would
think, She’s good only because
would’ve settled for everyone knows her.
being a big fish in a not- Salma Hayek
so-small pond». (<
Better a big fish in a
little pond than a little
fish in a big pond > Un
petit chez soi vaut
mieux qu'un grand chez L’interview d’Oprah Winfrey avec Salma Hayek/ O,
Oprah les autre ) The Oprah magazine)
LES ROLES DES PROVERBES DANS LES
TEXTES DE MEDIAS DE MASSE
 Titres de films :
• « All’s Fair in Love » (2011) < All is fair in love and war > é.fr. En amour comme à la guerre, tous les coups sont permis
• Les Nuits de la pleine lune (1984) ou « Qui a deux femmes perd son âme, qui a deux maisons perd sa raison »
• L'Ami de mon amie (1987) ou « Les amis de mes amis sont mes amis »
• « Out of Mind, Out of Sight » < Out of sight, out of mind > é.fr. Loin des yeux, loin du cœur
 Titres dans la presse écrite :
• « Who pays the piper? » < Who pays the piper, calls the tune dans “The GuardianAugust 37, 2001” > é.fr. Qui paie les
violons choisit la musique
• « Power corrupts, and how! » < Power corrupts in “The Observer May 1, 2005” > é.fr. Le pouvoir corrompt
 Titres de chansons :
• « You Only Live Twice » (Nancy Sinatra) < You only live once > é.fr. On ne vit qu’une fois
• « Practice Makes Perfect » (Billie Holiday) < Practice Makes Perfect > é.fr. C’est en forgeant qu’on devient forgeron
• « Like Father Like Son » (Elton John) < Like father like son > é.fr. Tel père, tel fils
• « Silence Is Golden » (Garbage) < Silence is golden > é.fr. Le silence est d’or
LES ROLES DES PROVERBES DANS LES
TEXTES DE MEDIAS DE MASSE

 Slogans pour les campagnes publicitaires :

L’appétit de vivre vient en mangeant (Publicité pour Ne perdez pas le sud (Publicité pour le pastis 51) > ne
Lesieur) > L’appétit vient en mangeant  pas perdre le nord
CONCLUSIONS

Les proverbes sont une partie intégrante d’une langue,


d’une culture et d’une société et accomplissent les
fonctions suivantes :
• fonction socioculturelle;
• fonction communicative;
• fonction didactique;
• fonction interculturelle.
BIBLIO-SITOGRAPHIE

1.ANSCOMBRE J.-C., Proverbes et formes proverbiales: valeur évidentielle et argumentative, Paris : LAROUSSE, 1994
2.ARNAUD P. J.-L., Réflexions sur le proverbe, Cahier de lexicologie, Paris : CLASSIQUES GARNIER, 1991
3.BALLY Ch., Traité de linguistique française, Genève : KLINCKSIECK, 1951
4.BERTHET A. et al. Alter Ego 1, Paris : Hachette, 2006
5.BERTHET A. et al. Alter Ego 2, Paris : Hachette, 2006
6.Cadre Européen Commun de Référence pour les langues : apprendre, enseigner, evaluer, 2001, disponible sur https://rm.coe.int/16802fc3a8
7.COTLĂU M., GUZUN M., SCOBIOALĂ M. Manuel de Français 8e, Chișinău : ARC, 2015
8.JOVANOVIĆ I., Le traitement des expressions idiomatique dans certains manuels de FLE, 2017, disponible sur
http://etudesslaves.edel.univ-poitiers.fr/index.php?id=1125
9.KLEIBER G., Sur la définition du proverbe, Nominales. Essaies de sémantique référentielle, Paris : COLIN, 1994
10.
MALOUX M., Dictionnaire des proverbes sentences et maximes, Paris : LAROUSSE/VUEF, 2001 (introduction VI)
11.MONTANDON A., Les formes brèves, Paris : Hachette 1992
12.
SCHULZE-BUSACKER E., Proverbes et expressions proverbiales dans la littérature narrative du Moyen Age français. Recueil et analyse, Paris : Champion, 1985
13.
VISETTI Y. M. et CADIOT P., Motifs et proverbes. Essai de sémantique proverbiale, Paris: PUF, 2006
Sources lexicographiques :
14.
Grand Larousse Universel, Paris : LAROUSSE, 1993
15.
Le Dictionnaire de la Langue Fraçaise, Paris : HACHETTE, 1989
16.
Le dictionnaire de notre temps, Paris : HACHETTE, 1991
MERCI pour votre attention!

Vous aimerez peut-être aussi