Vous êtes sur la page 1sur 74

Bases réseaux des

Télécommunications

Année 2019– 2020


Objectifs du cours

 Présenter les principes de base des réseaux


 Comprendre l’architecture des réseaux de
communication
Chapitres à traiter
 Rappels, Définitions, Historique
 Introduction aux réseaux
 Modèles OSI, TCP/IP
 Supports de transmission
 Evolution des réseaux mobiles ( détail en L3 )
 Accès Haut Débit ( détail en L3 )
 Des vidéos à l’appui
Rappels, Définitions, Historique
Rappels, Définitions, Historique
 La communication est l’action de
communiquer dont il faudra :
– Etre au moins deux
– S’entendre (dans le deux sens du mot: jouir,
se mettre d’accord)
– Se comprendre (Parler le même langage)

 La Télécommunication : est la
communication à distance à temps réel
Rappels, Définitions, Historique
 Parmi les informations échangées, nous avons :
• sonores : la parole, la musique
• L’écriture
• les images

 Exemples de communications:
La lettre, le discours, le geste (mime), le journal, la
radio
La télévision, le téléphone, la littérature, le cinéma, la
peinture, ……
Rappels, Définitions, Historique

Pour la transmission des informations, on doit


recourir à certains moyens :

• moyens traditionnels: le messager,


tambours, tam-tam, feu, fumée, lumière,
etc.

• Moyens modernes: la poste, le télégraphe,


le téléphone, etc
Rappels, Définitions, Historique
Un système de communication met en relief 3
éléments :
 émetteur : ensemble des appareils localisés
près de la source
 récepteur : ensemble des appareils localisés
près de l’utilisateur
 canal de transmission : système assurant la
liaison entre émetteur / récepteur
Rappels, Définitions, Historique
Nous pouvons noter 4 types de télécommunications:
 Télécommunications orales: téléphone, radio,
……
 Télécommunications écrites: Télégramme,…..
 Télécommunications visuelles: Télévision,
Télécopie
 Télécommunications informatiques:
Transmission de données, Internet,
Introduction aux réseaux
Introduction aux réseaux
 Définition
 Topologie de réseaux
 Evolution des réseaux
 Mode de transmission
 Acheminement de l’information
Introduction aux réseaux
• Un réseau est un ensemble d’équipements et de logiciels qui
permettent d’acheminer de l’information d’un émetteur jusqu’à
un ou plusieurs receveurs(récepteurs).

• Exemples de réseaux :
– Réseau téléphonique
Téléphonie fixe et mobile
– Réseaux de diffusion
télédiffusion, télédistribution,
– Réseaux informatiques
internet
Topologie des réseaux
On note 2 types de topologies : physique et
logique .
 Topologie physique
 Topologie logique
Topologie des réseaux ( physique )

Une topologie physique est en fait la structure


physique du réseau . C’est donc la forme,
l’apparence du réseau .
Topologie des réseaux ( physique )
• Selon la typologie ( en fonction de la distance
couverte):
– Réseau/bus interne,
– PAN, Personal Area Network, réseau composé
d’équipements personnel, étendue allant de 1 à 3 m;
– LAN, Local Area Network, réseau local, étendue
géographique peu importante, 10 m - 1 km
– MAN, Metropolitain Area Network, réseau métropolitain
ou de campus, 1 km - 100 km.
– WAN, Wide Area Network, couverture géographique
importante, réseau grande distance (nationale, ou
internationale), 100 km ->.
Topologie des réseaux ( physique )
• Distinction selon la • Distinction selon un critère
organisationnel:
couverture géographique: – Réseaux privés
– LAN, Local Area Network, réseau – Réseaux publics
local, étendue géographique peu – Réseaux virtuels
importante.
– MAN, Metropolitain Area Network, • Distinction selon la capacité à
réseau métropolitain ou de campus, transmettre des données
étendue de quelques km. multimédia:
– WAN, Wide Area Network, couverture – Réseaux haut débit, réseaux multimédia
géographique importante, réseau • Distinction selon le mode de
grande distance (nationale, ou
internationale) diffusion
– Réseaux de diffusion (ex : radiodiffusion)
• Distinction selon – Réseaux de collecte (ex : réseaux de
l ’infrastructure: télémesure)
– Réseaux à commutation (ex : RTC, Internet)
– Réseaux fixes (filaire)
– Réseaux de mobiles (sans fil)
Topologie des réseaux ( physique )
Topologie des réseaux (logique )
Une topologie logique est la structure logique d’une
topologie physique, c’est-à-dire que la topologie
logique définit comment se passe la communication
dans la topologie physique , on parle de méthode
d’accés ( CSMA/CD et CSMA/CA ) ;
 CSMA / CD : Carrier Sense Multiple Access whith
Collision Detection
 CSMA / CA : Carrier Sense Multiple Access whith
Collision Avoidance
Topologie des réseaux (logique )
Les nouvelles technologies de transmission posent des défis aux mécanismes
utilisés dans les réseaux Ethernet classiques. Pour la communication des
différents participants au réseau, le fait d’être relié par câble ou d’utiliser
les connexions d’un réseau sans fil communautaires représente une
grande différence.

Pour que tous les appareils ne transmettent/communiquent pas


simultanément et pour empêcher ainsi d’entrer en collision avec les
paquets de données, la communication doit suivre des règles. Pour
assurer le bon fonctionnement du réseau, tous les participants doivent
adhérer au principe du Carrier Sense Multiple Access  
Topologie des réseaux (logique )
La méthode CSMA/CA tente de réduire la fréquence de
ces collisions et fournit en même temps un plan, une
structure sur la façon de procéder en cas de collision.
Le protocole est aussi important car les transmissions
dans les réseaux sans fil ne peuvent pas fonctionner
dans le même ordre qu’avec un câble en raison de la
technologie utilisée. Dans un réseau décentralisé, il
est nécessaire que tous les participants suivent
ensemble des règles communes et organisent ainsi
la communication entre eux.
Topologie des réseaux (logique )
CSMA/CA adapte la procédure de traitement des collisions
(CSMA/CD) utilisée dans les réseaux Ethernet demi duplex aux
défis des réseaux sans fil. CSMA/CD n’essaye pas d’éviter
directement les collisions. Au lieu de cela, le protocole
interprète les collusions comme une évidence et établit alors un
mécanisme permettant aux participants du réseau de procéder
en cas de collision pour éviter notamment que celle-ci ne se
reproduise lors d’une seconde tentative. Une période de temps
aléatoire (déterminée par l’algorithme de backoff) doit alors être
respectée par les stations après l’échec d’une transmission afin
que les deux participants ne recommencent pas à émettre de
manière simultanée (ce qui est la cause de l’échec).
Topologie des réseaux (logique )
Un réseau sans fil ne peut pas être surveillé de manière
aussi sûre qu’un réseau câblé. Les collisions peuvent être
causées par un deuxième émetteur hors de portée du
premier. Ni l’un ni l’autre n’a le moyen de percevoir la
tentative d’envoi de l’autre. Par conséquent, l’accent doit
être mis sur la réduction de la probabilité de collisions.
CSMA/CA tire la stratégie « Backoff » en amont du
processus et l’utilise déjà avant le premier processus
d’expédition. La probabilité que les participants du réseau
lancent une transmission de manière simultanée, causant
des collisions, est donc réduite.
Exemples de Réseaux
Evolution des réseaux
Evolution des réseaux
Evolution des réseaux
Evolution des réseaux
Evolution des réseaux
Mode de transmission
Mode de transmission
Mode de transmission
Acheminement de l’information
dans le réseau
Acheminement de l’information
dans le réseau
Modèles OSI, TCP/IP
Modèles OSI, TCP/IP
• Les éditeurs informatiques avaient depuis longtemps leurs propres réseaux pour
interconnecter leurs équipements, comme l’architecture SNA (System network
Architecture) chez IBM, ou DNA (Digital Network Architecture) chez Digital Equipment
Corporation… Ces architectures ont toutes un même défaut : elles ne permettent pas
d’interconnecter des matériels hétérogènes. De plus, elles sont généralement
monolithiques, et ne permettent pas de modifications simples.
• Aussi, afin d’éviter la multiplication des solutions d'interconnexion, l'ISO (International
Standards Organisation) a développé un modèle de référence appelé modèle OSI
(Open Systems Interconnection). Ce modèle décrit les concepts utilisés et la démarche
suivie pour permettre à des équipements possédant des systèmes d’exploitation variés
d’ouvrir le dialogue entre eux, d’où le terme de « système ouvert ».
• Aujourd’hui, un système ouvert aura une définition plus large que le processeur
informatique d’origine. On pourra étendre sa définition à l’ensemble des équipements
connectés.
Modèles OSI, TCP/IP
En parallèle des travaux de l’OSI, la DARPA (United States Department of Defense
Advanced Research Projects Agency) créait le réseau ARPANET, dès les années 1970,
qui jetait les bases de l’Internet et du modèle TCP/IP. Sur les mêmes constatations, il
faut :
• Définir des règles de fonctionnement communes au travers de l’interconnexion des
réseaux ;
• Définir des formats d’échange d’informations, plus connus sous le terme de
protocoles ;
• Définir les moyens d’identifier les systèmes ainsi que les processus utilisateurs, sous
la notion d’adressage ;
• Définir les processus eux mêmes et les moyens leur permettant de communiquer.
• Une dernière définition apparait à l’image : la notion de « domaine ISO » ou de «
système autonome TCP/IP », qui représente l’ensemble des réseaux physiques et
des équipements associés gérés par une entité unique. On parlera de réseau
d’entreprise, par exemple.
Modèles OSI, TCP/IP
Les premiers travaux concernant le modèle OSI datent de 1977. En 1978, l'ISO
propose ce modèle sous la norme ISO IS 7498. OSI définit un cadre fonctionnel pour
l'élaboration de normes d'interconnexion. Ce modèle ne décrit pas comment les
systèmes fonctionnent en interne ou comment implanter les . OSI est un modèle et
non une pile de protocoles. Ce modèle décrit donc un découpage des fonctions que
le réseau peut ou doit apporter aux processus utilisateurs sous forme de couches, au
nombre de sept. Ces couches on été définies en fonction des principes suivants : -
une couche doit être créée lorsqu'un nouveau niveau d'abstraction est nécessaire, -
chaque couche a des fonctions bien définies, - les échanges entre couches doivent
être minimisés, - les couches ne doivent pas faire cohabiter des fonctions très
différentes . Chaque couche (N) fournit des services (N) aux entités (N+1) de la
couche (N+1). Les services d'une couche (N) sont fournis à la couche (N+1) grâce aux
fonctions effectuées à l'intérieur de la couche (N) et, au besoin, avec l'aide des
services offerts par la couche (N-1) au travers d’un point d'accès aux services
(Service Access point ou SAP).
Modèle OSI
Modèle OSI
Modèle OSI
Modèle OSI
Modèle OSI
Modèle OSI
Modèle OSI
Modèle OSI
Modèle OSI
Modèle OSI
Modele TCP/IP
Modele TCP/IP
• Le modèle TCP/IP est un modèle en 4 couches qui décrit la fonctionnalité des protocoles qui
constituent la suite de protocoles TCP/IP. Ces protocoles, qui sont présents sur les hôtes
émetteurs et récepteurs, interagissent pour fournir une livraison de bout en bout sur l’inter-
réseau.
• Dans ce modèle, une communication comprend les étapes :
• - de création de données sur la couche processus du système d’origine,
• - de segmentation et encapsulation des données lorsqu’elles descendent la pile de protocoles
dans le système source,
• - de génération des données sur les supports au niveau de la couche d’accès au réseau,
• - du transport des données sur l’inter-réseau,
• - de la réception des données au niveau de la couche d’accès au réseau de la destination
finale,
• - de l’assemblage des données lorsqu’elles remontent la pile dans le système de destination,
• - de la transmission de ces données à l’application de destination, au niveau de la couche
processus.
Modele TCP/IP
Modele TCP/IP
Modele TCP/IP
Modele TCP/IP
Comparaison OSI , TCP/IP
Définition des normes
• UIT : Union Internationale des
Télécommunications
C’est une institution spécialisée des Nations Unies
pour les technologies de l'information et de la
communication (TIC)
• UAT : Union Africaine des Télécommunications
• CMR : Conférence Mondiale des
Radiocommunications ( à lieu chaque 3 à 4 ans )
Définition des normes ( rôles )
Aux termes de la Constitution de l'UIT, les CMR peuvent :
• réviser le Règlement des radiocommunications et les Plans
d'assignation ou d'allotissement de fréquences associés;
• examiner toute question de radiocommunication de portée
mondiale;
• donner des instructions au 
Comité du Règlement des radiocommunications et au 
Bureau des radiocommunications, et examiner leurs activités;
• déterminer les Questions que devra examiner l'
Assemblée des radiocommunications et ses 
Commissions d'études en vue de futures Conférences des
radiocommunications.
Les éléments de communication
Les éléments de communication
Supports de transmission
Supports de transmission
Divers supports physiques sont utilisés pour transmettre les
signaux sur un réseau . Nous avons :
• La paire torsadée
• La câble coaxial
• La fibre optique
• Le faisceau hertzien
• La transmission radio
Supports de transmission
La paire torsadée :

– Blindée / non blindée

– bon marché
– très utilisée
– facile à poser
– sujette aux interférences
électromagnétiques
– Connecteurs RJ-45
Supports de transmission
Le câble coaxial :

– Très utilisé dans les


réseaux locaux
– Câble TV
– Connecteurs BNC
Supports de transmission
La fibre optique :

– Support relativement cher


– Techniquement complexe
à poser
– Connectique fragile

– Insensible aux
interférences
électromagnétiques
– Très hauts-débits
possibles
Techniques de transmission dans l ’espace libre

a)Transmission par Faisceaux Hertziens

On appelle faisceaux hertziens les supports de transmission utilisant "les ondes radio-électriques
de fréquence élevée pour établir des liaisons point-à-point.

principe : Emission et réception radio


caractéristique : les ondes sont concentrées en un faisceau pour faire du Point-à-Point
organisation d’une liaison :
2 stations terminales
des stations relais tous les 50 km en moyenne

D'après leurs caractéristiques radio-électriques, on peut classer les faisceaux hertziens en deux
catégories: les faisceaux hertziens fonctionnant en visibilité et les faisceaux hertziens trans-
horizontaux.
Techniques de transmission dans l ’espace
libre
Techniques de transmission dans l ’espace
libre
Techniques de transmission dans l ’espace
libre
b / Transmission par satellite

• principe : C’est une liaison par faisceaux hertziens


avec un seul relais qui est le satellite

• organisation d’une liaison : 2 stations terminales


minimum (ou station terriennes) et le relais satellite

• Utilisation: liaisons internationales ; liaisons nationales,


télécommunications rurales
Techniques de transmission dans l ’espace
libre
Techniques de transmission dans l ’espace
libre
Evolution des réseaux mobiles
Evolution des réseaux mobiles
Accès Haut Débit
Accès Haut Débit
Références
 https://www.ionos.fr/digitalguide/serveur/know-how/csmaa-carrier-sense
-multiple-access-with-collision-avoidance/
 http://www.mysti2d.net/polynesie2/ETT/C044/31/SerruresBioIP/index.ht
ml?Cours4.html

 Quelques extraits de cours

Vous aimerez peut-être aussi