Vous êtes sur la page 1sur 32

Cycle menstruel

Professeur – Rudneva Yana Yur’evna


Traductrice – Menshova Alyona Victorovna
CYCLEMENSTRUEL-
CYCLE MENSTRUEL-
C‘est un
C‘est un processus
processus biologique
biologique complexe
complexe qui qui est
est
accompagné de
accompagné de changements
changements réguliers
réguliers cycliques
cycliques dans
dans
plusieursorganes
plusieurs organesetetsystèmes
systèmesde
del’organisme
l’organismeféminin,
féminin,qui qui
sont LE
sont LE PLUS
PLUS prononcés
prononcés dans
dans lala sphère
sphère génitale
génitale etet qui
qui
préparentl’organisme
préparent l’organismed’une
d’unefemme
femmeààlalagrossesse.
grossesse.

ВОСПРОИЗВЕДЕНИЕ
ВОСПРОИЗВЕДЕНИЕ
ЗДОРОВОГО
ЗДОРОВОГО
ПОТОМСТВА
ПОТОМСТВА
DÉBUT DE LA FONCTION MENSTRUELLE

APPARITIONDES
APPARITION DES
PREMIÈRESRÈGLES
PREMIÈRES RÈGLES–– Ethno-territoriaux;
Ethno-territoriaux;
Facteurs
Facteurs
МÉÉNNAARRCCHHEE influançants Socio-économiques.
Socio-économiques.
М influançants
(enRussie–à
(en Russie–à12-14
12-14ans)
ans)

héréditaires;
héréditaires;
constitutionnels;
constitutionnels;
étatde
état delalasanté;
santé;
massecorporelle;
masse corporelle;
Facteurs qui déterminent le temps de l’apparition de la ménarche
Masse corporelle
“CRITIQUE”
(47-48 kg)

POURCENTAGE DU TISSU ADIPEUX SOUS-CUTANÉ PAR RAPPORT À LA MASSE CORPORELLE (EN MOYENE 22%)
POURCENTAGE DU TISSU ADIPEUX SOUS-CUTANÉ PAR RAPPORT À LA MASSE CORPORELLE (EN MOYENE 22%)

SYNTHÈSEEXTRA-GONADIQUE
SYNTHÈSE EXTRA-GONADIQUEDES
DESOESTROGÈNES
OESTROGÈNES(TRANSFORMATION
(TRANSFORMATIONDES
DESANDROGÈNES
ANDROGÈNESEN
EN
OESTROGÈNES SOUS L’INFLUENCE DE L’ENZYME AROMATASE)
OESTROGÈNES SOUS L’INFLUENCE DE L’ENZYME AROMATASE)

FORMATIONDE
FORMATION DELA
LASÉCRÉTION
SÉCRÉTIONPROGRESSIVE
PROGRESSIVE
PULSATIVEDES
PULSATIVE DESGONADOLIBÉRINES
GONADOLIBÉRINES

SYNTHÈSEDES
SYNTHÈSE DESGONADOTROPINES
GONADOTROPINES

CROISSANCE ET MATURATION DES FOLLICULES DANS LES OVAIRES


CROISSANCE ET MATURATION DES FOLLICULES DANS LES OVAIRES

SYNTHÈSE DES HORMONES STÉROÏDIENNES DANS LES OVAIRES


SYNTHÈSE DES HORMONES STÉROÏDIENNES DANS LES OVAIRES

Alors,LES
Alors, LESOVAIRES-C’EST
OVAIRES-C’ESTUNE
UNESOURCE
SOURCEPRINCIPALE
PRINCIPALEDE
DELA
LASYNTHÈSE
SYNTHÈSEDES
DESOESTROGÈNES
OESTROGÈNES
“LES RÈGLES”
“LES RÈGLES” –– ce ce sont
sont des
des sécrétions
sécrétions sanguinolantes
sanguinolantes des
des voies
voies génitales
génitales féminines;
féminines; ces
ces
sécrétionsapparaissent
sécrétions apparaissentpériodiquement
périodiquementen enrésultat
résultatdu
dudétachement
détachementde del’endomètre
l’endomètreààlalafin
findudu
cyclemenstruel
cycle menstruel(le
(lecycle
cyclemenstruel
menstruelaaIIIIphases).
phases).

LE SANG MENSTRUEL est sombre, avec une odeur spécifique, d’habitude, il ne se coagule pas à
cause de la présence du mucus, de l’arsenic et des substances organiques.

LESRÈGLES
LES RÈGLES––c’est
c’estLA
LAFIN
FINdes
desprocessus
processusphysiologiques,
physiologiques,qui
quicontinuent
continuentpendant
pendant3-4
3-4semaines,
semaines,
quireprésentent
qui représententl’affaiblissement
l’affaiblissementde
deces
cesprocessus
processusetetlalamort
mortde
del’ovule
l’ovulenon
nonfécondé.
fécondé.
COMPREND
COMPREND DES
DES ÉLÉMENTS
ÉLÉMENTS
EST ORGANISÉ SOUS LE PRINCIPE HIÉRARCHIQUE,
CENTRAUX
CENTRAUXET
ETPÉRIPHÉRIQUES
PÉRIPHÉRIQUESQUI
QUI EST ORGANISÉ SOUS LE PRINCIPE HIÉRARCHIQUE,
QUI
QUIUNIT
UNIT55NIVEAUX
NIVEAUXDE
DERÉGULATION
RÉGULATION
FONCTIONNENT
FONCTIONNENT SOUS
SOUS LE
LE PRINCIPE
PRINCIPE
DE
DERÉTROACTION
RÉTROACTION

SYSTHÈME
SYSTHÈMEREPRODUCTIF
REPRODUCTIF==SYSTHÈME
SYSTHÈMEFONCTIONNANT
FONCTIONNANT

AFFAIBLISSEMENT DE LA FONCTION
AFFAIBLISSEMENT DE LA FONCTION
ACTIVITÉ
ACTIVITÉ FONCTIONNELLE
FONCTIONNELLE REPRODUCTIVE––ÀÀ45-49
REPRODUCTIVE 45-49ANS;
ANS;
AFFAIBLISSEMENT DE LA FONCTION
OPTIMALE- -ÀÀ16-17
OPTIMALE 16-17ANS
ANS AFFAIBLISSEMENT DE LA FONCTION
HORMONALE VERS55
HORMONALE––VERS 55ANS
ANS
PRINCIPE HIÉRARCHIQUE DE L’ORGANISATION
DU SYSTÈME REPRODUCTIF
MILIEU EXTERNE

STRUCTURES SUBHYPOTHALAMIQUES

NEUROTRANSMITTEURS

HYPOTHALAMUS

RELEASING HORMONE DE L’HORMONE


LUTÉINISANTE ОCYTOCINE

LOBE ANTÉRIEUR DE L’HYPOPHYSE

Hormone
Prolactine lutéinisante
Hormone
folliculo-
stimulante
OVAIRES
progestérone oestrogènes
androgènes
ORGANES ET TISSUS-CIBLES
CARACTÉRISTQUES CLINIQUES
DU CYCLE MENSTRUEL
DURÉE DURÉE QUANTITÉ DU SANG PERDU

DU CYCLE DE L’HÉMORRAGIE
MENSTRUEL MENSTRUELLE
EST DÉTERMINÉE PAR LE
PREMIER JOUR DES
RÈGLES ACTUELLES
50-150 ML
JUSQU’AU PREMIER JOUR
DES RÈGLES SUIVANTES

2-7 JOURS
PENDANT LA PÉRIODE EN MOYENNE – 3-4 JOURS
REPRODUCTIVE – 21-35 JOURS (dépend de plusieurs facteurs,
CHEZ 60% DES FEMMES - 28 JOURS y compris, de la vitesse de la
régénération de l’endomètre)
PREMIER NIVEAU DE LA RÉGU LATION
TISSUS-CIBLES
ulateurs intercellulaires -
prostaglandines Organes génitaux, glandes mammaires, acide adénasinemonophosphorique
cortex cérébral, follicules piliers, peau, cyclique
os, tissu adipeux. (médiateur intracellulaire,
qui est responsable de
la régulation du métabolisme
récepteurs du cytoplasme - dans les cellules des tissus-cibles
cytosolrécepteurs
(spécificité à l’estradiol, progestérone et testostérone)

- Le taux des récepteurs d’estradiol dans l’hypophyse détermine


la sensibilité des cellules de l’adénohypophyse aux oestrogènes,
c’est-a-dire, la capacité de répondre par l’inhibition
ou la stimulation de la sécrétion de follitropine (hormone folliculostimulante)
et de lutropine (hormone lutéinisante)
-le taux des récepteurs stéroïdes dans l’endomètre varie en fonction
de la phase du cycle menstruel, c’est-à-dire, en fonction du taux d’estradiol et de progestérone dans le sang

Dans le tissu de la glande mammaire se trouvent


des récepteurs à l’estradiol, progestérone et prolactine, qui sont responsables de la régulation
de sa capacité pour la sécrétion du lait.
DEUXIÈME NIVEAU DE LA RÉGULATION

OVAIRES
OVAIRES
Synthèse des stéroïdes Développement du follicule

C’est un processus
qui se passe en permanence
(le début – pendant la période anténatale,
la fin – pendant la postménopause)
90% des follicules subissent
L’ATRÉSIE

PRIMORDIAL=>PRÉANTRAL=>ANTRAL=>PRÉOVULATOIRE
STÉROÏDOGENÈSE DANS LES OVAIRES
CHOLESTÉROL
(pénètre dans les ovaires avec le flux du sang)

PREMIÈRES ÉTAPES DE LA SYNTHÈSE

HORMONE FOLLICULOSTIMULANTE HORMONE LUTÉINISANTE


CELLULES-CIBLES-CELLULES CELLULES-CIBLES-CELLULES DE LA
GRANULEUSES THÈQUE

PROLIFÉRATION DES SYNTHÈSE DES ANDROGÈNES


CELLULES GRANULEUSES (АNDROSTÈNEDIONE ET
DANS LE FOLLICULE AU
TESTOSTÉRONE)
COURS DE LA CROISSANCE

SYNTHÈSE DES AROMATASES ÉTAPE FINALE DE LA SYNTHÈSE

AROMATISATION DES ANDROGÈNES EN


OESTRAGÈNES DANS LES CELLULES
GRANULEUSES DES FOLLICULES

ESTRADIOL OESTRONE
CHANGEMENTS DU FOLLICULE

PREMIERS JOURS DU CYCLE MENSTRUEL-


DIAMÈTRE DU FOLLICULE - 2 MM

MOMENT DE L’OVULATION
DIAMÈTRE DU FOLLICULE - 20-25 ММ

VOLUME DU LIQUIDE
FOLLICULAIRE AUGMENTE EN 100 LE NOMBRE DES CELLULES DE
FOIS LA GRANULEUSE QUI TAPISSE
LA TUNIQUE INTERNE
AUGMENTE
FACTEURS QUI INFLUENCENT SUR L’OVULATION
BRUSQUE AUGMENTATION DU TAUX DES
OESTROGÈNES DANS LE LIQUIDE FOLLICULAIRE

STIMULATION DE LA SÉCRÉTION DE L’HORMONE


LUTÉINISANTE

ОVULATION –
RENOUVELLEMENT
C’est une rupture de la membrane basale du follicule dominant et une DU PROCESSUS DE
hémorragie des capillaires détruits qui entourent des cellules de la thèque. MÉÏOSE DANS
L’OVOCYTE

PAROI DU FOLLICULE PRÉOVULATOIRE DEVIENT


PLUS FINE→RUPTURE DE LA PAROI DU FOLLICULE

COLLAGÉNASE PROSTAGLANDINES

ENZYMES PROTÉOLYTIQUES, QUI


ОCYTOCINE SE FORMENT DANS LES RELAXINE
CELLULES GRANULEUSES
Ovule

DeptObGyn
Migration de l’ovule

DeptObGyn
CHANGEMENTS DANS LE FOLLUCULE APRÈS
L’OVULATION

AUGMENTATION DU
INTÉGRATION DES LUTÉINISATION DES
CYTOPLASME DANS LES
CAPILLAIRES DANS LA CELLULES GRANULEUSES
CELLULES GRANULEUSES ET
CAVITÉ DU FOLLICULE
FORMATION DES INCLUSION
LIPIDIQUES

CORPS JAUNE ESTRADIOL

FORMATION DU
NOMBRE ADÉQUAT
DES CELLULES АNDROGÈNES
GRANULEUSES DANS PROGESTÉRONE
LE FOLLICULE
PRÉOVULATOIRE AVEC
UN TAUX ÉLEVÉ DES RELAXINE
RÉCEPTEURS DE
L’HORMONE
LUTÉINISANTE
RÔLE BIOLOGIQUE DES EOSTROGÈNES

ESTRADIOL EOSTRONE EOSTRIOL

STIMULATION DU
DÉVELOPPEMENT AMÉLIORATION DE DÉVELOPPEMENT DU
DES CARACTÈRES L’IRRIGATION SYSTÈME EFFÉRENT
SEXUELS SANGUINE DANS LES DES GLANDES
SECONDAIRES ORGANES-CIBLES MAMMAIRES

STIMULATION DES CROISSANCE DE


PROCESSUS L’ÉPITHÉLIUM
PROLIFÉRATIFS DANS SÉCRÉTOIRE DANS LES
L’ENDOMÈTRE CANAUX MAMMAIRES
HORMONES SYNHTÉTISÉES DANS LE CORPS JAUNE
GESTAGÈNES
GESTAGÈNES

PROGESTÉRONE
PROGESTÉRONE

INHIBITION DE LA ACTION SUR


GROSSESSE
PROLIFÉRATION DE L’HYPOTHALAMUS
L’ENDOMÈTRE, PROVOQUÉE
PAR LES OESTROGÈNES

DIMINUTION DE LA
TRANSFORMATIONS DE DÉVELOPPEMENT DES
SENSIBILITÉ DU CENTRE
L’ENDOMÈTRE PENDANT ALVÉOLES DANS LES
GLANDES MAMMAIRES DE
LA PHASE DE SÉCRÉTION
THERMORÉGULATION

DIFFICULTÉS DES
CONTRACTIONS UTÉRINES EN
AUGMENTATION NON
CAS DE LA GROSSESSE SIGNIFICATIVE DE LA
TEMPÉRATURE CORPORELLE

DÉTERMINATION DE LA
DYNAMIQUE DE LA
TEMPÉRATURE BASALE
AUGMENTATION
AUGMENTATIONDU
DUTAUX
TAUXDEDEL’AZOTE
L’AZOTE
DANS L’URINE DIMINUTION DU TEMPS DE
DANS L’URINE DIMINUTION DU TEMPS DE
COAGULATION DU SANG À
COAGULATION DU SANG À
16-38%
16-38%

EFFET ANABOLIQUE RÉTENTION DE


EFFET ANABOLIQUE RÉTENTION DE
L’EAU ET DES
L’EAU ET DES
SELS DANS
SELS DANS
L’ORGANISME
L’ORGANISME

PROGESTÉRONE
PROGESTÉRONE

EN CAS DE GRANDES DOSES –


EN CAS DE GRANDES DOSES – EN
ENCAS
CASDE
DEPETITES
PETITESDOSES
DOSES––LA
LA
LE BLOCAGE DE LA SÉCRÉTION
LE BLOCAGE DE LA SÉCRÉTION STIMULATION DE LA FONCTION
DE L’HORMONE LUTÉINISANTE
DE L’HORMONE LUTÉINISANTE STIMULATION DE LA FONCTION
ET FOLLICULOSTIMULANTE GONADOTROPE
ET FOLLICULOSTIMULANTE GONADOTROPE
HORMONES DU LOBE ANTÉRIEUR DE
L’HYPOPHYSE
LOBEANTÉRIEUR
LOBE ANTÉRIEURDE
DEL’HYPOPHYSE
L’HYPOPHYSE
PP
RR
OO
LL
A
A
C
C
HORMONESGONADOTROPES
GONADOTROPES T
HORMONES T
OO
PP
HH
OO
R
R
E
E
S
S
GLYCOPROTÉÏDES
GLYCOPROTÉÏDES
PROLACTINE
PROLACTINE

POLYPEPTIDE
POLYPEPTIDE
IL EST SYNTHÉTISÉ DANS LES CELLULES
IL EST SYNTHÉTISÉ DANS LES CELLULES
DE L’ENDOMÈTRE,
DE L’ENDOMÈTRE, DUDU PLACENTA,
PLACENTA,
L’ÉPITHÉLIUM
L’ÉPITHÉLIUM DE
DE L’INTESTIN
L’INTESTIN
HORMONE
HORMONE HORMONE
HORMONE GRÊLEЭПИТЕЛИЯ, CELLULES
LUTÉINISANTE
LUTÉINISANTE GRÊLEЭПИТЕЛИЯ, CELLULES
FOLLICUL
FOLLICUL CANCÉREUSES DES POUMONS ET DES
CANCÉREUSES DES POUMONS ET DES
OSTIMULA REINS
OSTIMULA REINS
NTE
NTE
TROISIÈME NIVEAU DE LA RÉGULATION

LOBE ANTÉRIEUR DE
L’HYPOPHYSE

Hormone lutéinisante Hormone Prolactine


folliculostimulante

STIMULATION DE LA STIMULATION DE LA CROISSANCE DU


FORMATION DES CROISSANCE DU FOLLICULE
ANDROGÈNES DANS LES
CELLULES DE LA THÈQUE
FOLLICULE

PROLIFÉRATION DES RÉGULATION DE


FAVORISATION À CELLULES LACTATION
L’OVULATION GRANULEUSES
INDUCTION DE LA
FORMATION DES
STIMULATION DE LA RÉCEPTEURS DE L’HORMONE
SYNTHÈSE DU LUTÉINISANTE SUR LA
SURFACE DES CELLULES DE
PROGESTÉRONE DANS LES LA GRANULEUSE
CELLULES LUTÉINISÉES DE
LA GRANULEUSE DANS LE AUGMENTATION DU TAUX DES
FOLLICULE QUI A SUBI AROMATASES DANS LE
L’OVULATION FOLLICULE QUI EST EN TRAIN
DE MATURATION

RÉGULATION DE LA FONCTION DES


OVAIRES ET GLANDES MAMMAIRES
QUATRIÈME NIVEAU DE LA RÉGULATION
ZONE
ZONEHYPOPHYSOTROPE
HYPOPHYSOTROPEDE
DE
L’HYPOTHALAMUS
L’HYPOTHALAMUS

AMAS
AMASDES
DESNEURONES
NEURONES

NOYAUX ARQUÉS
NOYAUX ARQUÉS
ACTIVITÉ
ACTIVITÉ
NEURO-
NEURO-
VENTROMÉDIAUX DORSOMÉDIAUX SÉCRÉTOIRE
VENTROMÉDIAUX DORSOMÉDIAUX SÉCRÉTOIRE

PRODUCTION
PRODUCTIONDES
DESHORMONES
HORMONES
HYPOPHYSOTROPES
HYPOPHYSOTROPES
RELEASING-HORMONES
RELEASING-HORMONES
DÉCAPEPTIDES
DÉCAPEPTIDES

STIMULATION DE LA SÉCRÉTION DE L’HORMONE


STIMULATION DE LA SÉCRÉTION DE L’HORMONE
LUTÉINISANTE ET FOLLICULOSTIMULANTE PAR LE
LUTÉINISANTE ET FOLLICULOSTIMULANTE PAR LE
LOBE ANTÉRIEUR DE L’HYPOPHYSE
LOBE ANTÉRIEUR DE L’HYPOPHYSE
CINQUIÈME NIVEAU DE LA RÉGULATION

Impulsions du milieu externe et intérorécepteurs

Structures cérébrales extra-hypothalamiques

Neurotransmitteurs
Neurotransmitteurs
synaptiques
synaptiquesclassiques
classiques
Système de sont
sontsynthétisés:
synthétisés:
transmission des AMINES
AMINESBIOGÈNES-
BIOGÈNES-
impulsions catécholamines,
catécholamines,
nerveuses noradrénaline,
noradrénaline,indoles,
indoles,
Neurotransmitteurs sérotonine
sérotonineetetneuropeptides
neuropeptidesopiacés
opiacés

Noyaux neurosécrétoires de l’hypothalamus


CYCLE MENSTRUEL
CHANGEMENTS DANS L’ENDOMÈTRE
(CYCLE UTÉRIN)
ACTION
ACTIONDES
DESHORMONES
HORMONESOVARIENNES
OVARIENNES

COUCHE BASALE
COUCHE FONCTIONNELLE DE L’ENDOMÈTRE
DE L’ENDOMÈTRE

PHASE DE DESQUAMATION

PHASE DE RÉGÉNÉRATION

PHASE DE PROLIFÉRATION

CYCLE MENSTRUEL
À DEUX PHASES
PHASE DE SÉCRÉTION
PHASE DE DESQUAMATION
 SE MANIFESTE PAR LA SORTIE DU SANG
(MENSTRUATION, (RÈGLES) AVEC LA COUCHE
FONCTIONNELLE DÉTACHÉE DE L’ENDOMÈTRE;
 COÏNCIDE AVEC LE DÉBUT DE LUTÉOLYSE DANS
L’OVAIRE
PHASE DE RÉGÉNÉRATION se déroule
simultanément (jusqu’à 4-5 jours du cycle
menstruel)
Épithélisation grâce à la condensation des cellules épithéliales
des compartiments basaux des glandes

Oestrogènes, sécrétés par le follicule qui est en train de maturation


PHASE DE PROLIFÉRATION

 DURÉE – JUSQU’AU 14-IÈME JOUR DU CYCLE MENSTRUEL


(si le cycle menstruel fait 28 jours);
 AU DÉBUT DE LA PHASE LES GLANDES DE L’ENDOMÈTRE
SONT ÉTROITES ET PLATES;
 AUGMENTATION DE LA TAILLE DES GLANDES SOUS
L’ACTION AUGMENTÉE DES OESTROGÈNES;
 GLANDES SONT UN PEU CONTOURNÉES, LEURS LUMIÈRE
AUGMENTE; GLANDES NE CONTIENNENT PAS DE SÉCRÉTA;
 ARTÉRIOLES SPIRALES ZIGZAGUENT;
 PROLIFÉRATION MAXIMALEMENT PRONONCÉE – MOMENT
DE LA MATURATION COMPLÈTE DU FOLLICULE ET SON
OVULATION;
 VERS LA FIN DE CETTE PHASE L’ÉPAISSEUR DE LA COUCHE
FONCTIONNELLE ATTEINT 4-5 ММ.
PHASE DE SÉCRÉTION
 COÏNCIDE AVEC LE DÉVELOPPEMENT ET LA CROISSANCE DU
CORPS JAUNE (jusqu’au 28-ième jour du cycle menstruel);
 GLANDES DE L’ENDOMÈTRE DEVIENNENT PLUS CONTOURNÉES
SOUS L’INFLUENCE DE L’AUGMENTATION RAPIDE DE LA
CONCENTRATION DES HORMONES DU CORPS JAUNE; ELLES
DEVIENNENT REMPLIES DE SÉCRÉTAS; LE GLYCOGÈNE, LE
PHOSPHORE ET LE CALCIUM S’ACCUMULENT DANS LES
GLANDES;
 ARTÉRIOLES SPIRALES SONT BRUSQUEMENT CONTOURNÉES,
FORMENT DES GLOMUS, VEINES SONT ÉLARGIES;
 ÉPAISSEUR DE LA COUCHE FONCTIONNELLE FAIT 8-10 MM, VERS
LA FIN DE LA PHASE – 15MM;
 ENDOMÈTRE EST COMPLÉTEMENT PRÊT À “L’ACCEUIL” DE
L’OVULE FÉCONDÉ.
GROSSESSE N’A PAS LIEU

DÉVELOPPEMENT INVERSE DU CORPS JAUNE


-DIMINUTION BRUSQUE DE PROGESTÉRONE
ET OESTROGÈNES
DANS LE SANG

 DIMINUTION DE LA “SAVEUR” DU TISSU, RAPPROCHEMENT DES


GLANDES DE L’ENDOMÈTRE ET DES ARTÉRIOLES;
 RÉACTION DÉCIDUALE EST TRÈS BIEN PRONONCÉE;
 DANS LE STROMA DE LA COUCHE COMPACTE – INFILTRATION
LEUCOCYTAIRE, DANS LA COUCHE SUPERFICIELLE – VEINES
ÉLARGIES, DANS LESQUELLES SE FORMENT DES THROMBUS;
 APPARITION DES FOYERS DE LA NÉCROSE ET DES
ÉPANCHEMENTS

HÉMORRAGIE (MENSTRUATION (RÈGLES)


FACTEURS, QUI CONDITIONNENT L’APPARITION
DE L’HÉMORRAGIE MENSTRUELLE

 CHUTE DU TAUX DES HORMONES (PROGESTÉRONE ET


OESTROGÈNES);
 PERTURBATION ET STAGNATION DE LA CIRCULATION
SANGUINE;
 CHANGEMENTS DANS L’ENDOMÈTRE FONCTIONNEL;
 CHANGEMENTS VASCULAIRES: ÉLARGISSEMENT, SPASME ET
AUGMENTATION DE LA PERMÉABILITÉ DE LA PAROI
VASCULAIRE;
 INFILTRATION LEUCOCYTAIRE DU STROMA DE LA COUCHE
COMPACTE;
 FORMATION DES NÉCROSES ET DES HÉMATOMES FOCAUX DE
L’ENDOMÈTRE;
 AUGMENTATION DU TAUX DES ENZYMES PROTÉOLYTIQUES ET
FIBRINOLYTIQUS DE L’ENDOMÈTRE.
CYCLE VAGINAL

CROISSANCE EXCESSIVE
DES CELLULES
Phase folliculinique oestrogènes DE L’ÉPITHÉLIUM VAGINAL

ÉPAISSEUR MAXIMALE

OVULATION DE L’ÉPITHÉLIUM
(grâce à la couche superficielle)
ET SON RAMOLISSEMENT

ARRÊT DE LA CROISSANCE
Phase lutéinique EXCESSIVE
DE L’ENDOMÈTRE
ET SA DESQUAMATION