Vous êtes sur la page 1sur 72

LE PROCESS

LES SEPARATEURS

EXP-PR-EQ080-FR
Rev. 0
Dans ce cours vous allez apprendre

• A quoi sert un séparateur ?


• Pourquoi traiter un effluent ?
• Les contraintes liées à l’effluent
• Comment s’effectue la séparation dans un séparateur ?
• Les différents séparateurs
• La représentation des séparateurs sur la documentation
• Les auxiliaires d’un séparateur
• Les paramètres de fonctionnement
• La conduite des séparateurs

Les Équipements – Les Séparateurs 2


A quoi sert un séparateur ?

•Le séparateur est un appareil utilisé pour dissocier, par différence de


densité, le pétrole, les gaz et l’eau contenus dans l’effluent à sa sortie d’un
puits de production

Les Équipements – Les Séparateurs 3


Pourquoi traiter un effluent ?

•Dans le cas le plus général, l’effluent, en sortie de puits, est un mélange


triphasique comprenant :
 Une phase gazeuse
 Une phase liquide hydrocarburée (le brut proprement dit)
 Une phase aqueuse (l’eau de formation)

•Cet effluent puits ne peut être commercialisé en l’état :


 Nécessité de le traiter pour le rendre conforme aux spécifications de vente
requise par le client.

Les Équipements – Les Séparateurs 4


Pourquoi traiter un effluent ?

•Pour des raisons techniques


 
•Pour des raisons commerciales 

•Pour assurer le transport en toute


sécurité et la fourniture régulière
des hydrocarbures produits

•Pour rejeter dans le milieu


environnant, sans pollution, les
constituants sans valeur
commerciale 

Les Équipements – Les Séparateurs 5


Pourquoi traiter un effluent ?

• Pour des raisons techniques

 Produits stables (spécification de tension de vapeur à respecter ;


pour cela on doit stabiliser le brut)
 Produits mesurables (c’est à dire qu’on peut le compter afin de
connaître exactement les quantités vendues)
 Produits pompables/compressibles (il faut pouvoir véhiculer
l’effluent)
 Produits non incrustants (c’est à dire que ces produits n’ont pas
la propriété de recouvrir les corps, les tuyaux, les citernes d’une
couche minérale par exemple dépôts de sulfates carbonates, etc.)

Les Équipements – Les Séparateurs 6


Pourquoi traiter un effluent ?

• Pour des raisons commerciales :


 Produits anhydres (les clients ne veulent pas transporter de l’eau)
 Produits non corrosifs (protection du pétrolier, des raffineries et
des clients : sels - H2S)

• Pour assurer :
 Le transport en toute sécurité (éviter tous les risques de monter en
pression dans les pétroliers avec les risques d’explosion qui
peuvent en découler)
 La fourniture régulière des hydrocarbures produits (bien traiter par
exemple, les moussages, les émulsions pour éviter l’arrêt de la
chaîne de traitement)

Les Équipements – Les Séparateurs 7


Pourquoi traiter un effluent ?

• Pour rejeter dans le milieu environnant, sans pollution, les


constituants sans valeur commerciale :
 Exemple: les eaux de production n’ont aucune valeur, donc
rejetables, à condition de les traiter afin de préserver
l’environnement.

Les Équipements – Les Séparateurs 8


Les contraintes liées à l’effluent

•C'est un mélange d'hydrocarbures et de non hydrocarbures provenant


d'un gisement.

 L'effluent est caractérisé par sa composition et par des


caractéristiques physico-chimiques. Celles-ci évoluent dans le temps,
et sont très variables suivant l’effluent.
Exemple : Caractéristiques de l 'effluent (huile) de ROSPO MARE
 Composition :
• N2 1,927 • IC5 2,288
• CO2 0,428 • NC5 3,839
• H2S présence • C6 10,021
• RHS présence • C7+ 74,736
• C1 1,583 • C7+ :
• C2 0,774 masse molaire 544
• C3 1,037 masse spécifique 1 006 kg/m3
• IC4 0,726
• NC4 2,641

Les Équipements – Les Séparateurs 9


Les contraintes liées à l’effluent

• L'effluent d'un puits est un mélange qui se présente le plus


souvent sous forme diphasique :

 Une phase liquide constituée par des hydrocarbures lourds,


stables dans les conditions de traitement, des hydrocarbures
légers vaporisables et de l'eau de gisement.

 Une phase gazeuse formée de gaz incondensables et de vapeurs


d'hydrocarbures légers.

Les Équipements – Les Séparateurs 10


Les contraintes liées à l’effluent

• Éléments indésirables

 Les éléments indésirables liés à l’effluent :


– l’eau, l’H2S, le CO2, le sable, le mercure dans le gaz doivent
être pris en compte dans le dimensionnement des puits et des
installations de surface

 La combinaison de certains d’entres eux :


– sous certaines conditions (P et T), effets indésirables et
dommageables pour les installations pétrolières, notamment
pour le puits (formation de dépôts, d’hydrates).

Les Équipements – Les Séparateurs 11


Les contraintes liées à l’effluent

•Évolution de l’effluent :
Production
106 m3 / an
3 Évolution d'un champ d'huile

Huile

2
BSW GOR

30 300

20 200
1

10 100

GOR
BSW

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 ans

Les Équipements – Les Séparateurs 12


Les contraintes liées à l’effluent

• Les spécifications du produit

 Le problème consiste à séparer un effluent complexe en :


– une phase gazeuse et
– une ou plusieurs phases liquides.

 Le rôle d’une unité de séparation, et donc du séparateur, est :


– d’éliminer l’eau de gisement,
– de traiter l’huile pour qu’à pression atmosphérique il n’y ait
pratiquement plus de dégagement gazeux,
– de libérer un gaz qui soit le plus sec possible.

Les Équipements – Les Séparateurs 13


Les contraintes liées à l’effluent

• Les spécifications du produit


 Quelque soit le type d’huile brute à traiter, les spécifications du
produit fini restent cependant les mêmes. C’est-à-dire :
– T.V.R. ou R.V.P. 7 - 10 PSI
– H2S
- Méditerranée 30 - 40 ppm masse
- Moyen-Orient 70 - 80 ppm masse
– Teneur en eau (transport)
- Départ 0,1 % vol.
- Arrivée 0,2 % vol.
– Teneur en sel (transport)
- Départ 40 - 60 mg/l . NaCl
- Arrivée < 100

Les Équipements – Les Séparateurs 14


Les contraintes liées à l’effluent

•Importance du nombre d’étages de séparation pour la qualité du produit


final (notamment sur le ratio gaz / huile).

Séparateur Séparateur Bac de GOR Total


Réservoir stockage
1 2 Sm3/Sm3

Pression b.eff 245 - - 0 -


Température °C 127 - - 15 -

GOR Sm3/Sm3 - - - 234,1 234,1

Pression b.eff 245 22 - 0 -


Température °C 127 22 - 15 -

GOR Sm3/Sm3 - 159,8 - 34,9 194,7

Pression b.eff 245 69 14 0 -


Température °C 127 54 40 15 -

GOR Sm3/Sm3 - 115,5 52,5 24,3 192,3

Les Équipements – Les Séparateurs 15


Comment s’effectue la séparation dans un séparateur ?

•Les sections de séparation dans un séparateur


Indépendamment de la forme, les séparateurs contiennent d’habitude
quatre sections principales en plus des commandes et contrôles
nécessaires.
– Section de la séparation primaire (A)
– Section de la séparation secondaire (B)
– Section de coalescence (C)
– Section de collecte (D)

Les Équipements – Les Séparateurs 16


Comment s’effectue la séparation dans un séparateur ?

• Les sections de séparation dans un séparateur

 Section PRIMAIRE (A)

– Utilisée pour séparer la partie principale de liquide libre du


fluide d’entrée.
– Il contient le bec d’admission qui peut être tangentiel, ou un
déflecteur pour profiter des effets d’inertie de la force
centrifuge ou d’un changement brusque de direction pour
séparer la plus grande partie du liquide du gaz.

Les Équipements – Les Séparateurs 17


Comment s’effectue la séparation dans un séparateur ?

• Les sections de séparation dans un séparateur

 Section SECONDAIRE (B) ou section de gravité

– conçue pour utiliser la pesanteur pour augmenter la séparation


de gouttelettes entraînées.

– le gaz se déplace à une vitesse relativement basse avec peu


de turbulence.

– Dans certains cas, des aubes directrices sont utilisées pour


réduire la turbulence. Elles agissent aussi comme des
collecteurs de gouttelettes

Les Équipements – Les Séparateurs 18


Comment s’effectue la séparation dans un séparateur ?

• Les sections de séparation dans un séparateur

 La section de coalescence (C)

– Cette section enlève les très petites gouttelettes de liquide du


gaz par la collision sur une surface où elles coalescent.

– Utilise un coalesceur ou un extracteur de brouillard qui peut


consister en une série d’aubes (labyrinthe), un bloc de treillis
métallique entremêlés ou encore des passages cycloniques.

Les Équipements – Les Séparateurs 19


Comment s’effectue la séparation dans un séparateur ?

• Les sections de séparation dans un séparateur

 La section de collecte (D)

– agit comme le récepteur pour tous les liquides enlevés du gaz


dans les sections primaires, secondaires et de coalescence.

– Utilise un coalesceur ou un extracteur de brouillard qui peut


consister en une série d’aubes (labyrinthe), un bloc de treillis
métallique entremêlés ou encore des passages cycloniques.

Les Équipements – Les Séparateurs 20


Les différents séparateurs

• Selon le type d’effluent à traiter (gazeux ou liquide), il existe


différent types de séparateurs.

 Séparateur VERTICAL
 Séparateur HORIZONTAL
 Séparateur SPHERIQUE
 Séparateur à gouttières
 Réservoir de décantation & Washtanks
 Free Water Knock Out (FWKO)
 Séparateur CENTRIFUGE
 DEMISTER
 Slug catcher

Les Équipements – Les Séparateurs 21


Les différents séparateurs

• Séparateur VERTICAL

 Le séparateur vertical est bien adapté pour des quantités


importantes de liquide (GOR faible) ou au contraire quand il
n’y a que du gaz (l’espace liquide minimal du ballon horizontal
est trop important).

Les Équipements – Les Séparateurs 22


Les différents séparateurs

• Séparateur VERTICAL diphasique

Soupape Joint d'éclatement

Extracteur de
brouillard Action du déflecteur
Déflecteur
1

Manomètre 2
Entrée
huile et
gaz Conduit de
drainage
Chambre
Cloison 3
primaire
d'isolement
Trou d'homme
Niveau 1. corps du séparateur
visuel 2. sortie du gaz (point haut)
3. entrée des fluides

Cheminement du gaz
Sortie Cheminement du liquide
huile
Chambre Purge
de Effet centrifuge
décantation dans un séparateur
Socle vertical

Les Équipements – Les Séparateurs 23


Les différents séparateurs

• Séparateur VERTICAL diphasique

 Autre type de séparateur vertical : le


scrubber gaz. Il est généralement installé
à l’aspiration des compresseurs.

 Les gaz contiennent encore des liquides.


Si ces liquides ne sont pas séparés et
entrent dans le compresseur gaz, ils
entraîneront alors beaucoup de dégâts sur
le compresseur.

Les Équipements – Les Séparateurs 24


Les différents séparateurs

• Séparateur VERTICAL triphasique


Sortie gaz

Extracteur
de brouillard

Alimentation

Contrôleur
Gaz de niveau
d'huile

Huile
Contrôleur de
niveau d'eau

Huile

Eau

Eau

Les Équipements – Les Séparateurs 25


Les différents séparateurs

•Séparateur HORIZONTAL
 Ils sont très utilisés pour les puits à GOR élevé car ils ont une très
bonne surface d’échange.
 Ces séparateurs sont en général d’un diamètre plus petit que les
séparateurs verticaux pour une même quantité de gaz et présentent
une interface plus large entre gaz et liquide. Ils sont plus faciles à
monter sur skid.
Section de
tranquilisation Extracteur de brouillard
Chambre Chambre
primaire secondaire

Diffuseur

Entrée gaz
+ liquides

Purge
Chassis

Chambre de
décantation Cloison de Anti Vortex
séparation Cloisons
antivague

Les Équipements – Les Séparateurs 26


Les différents séparateurs

•Séparateur HORIZONTAL (Les INTERNES)


 Le diffuseur d’entrée
– a pour fonction essentielle d’absorber l’énergie cinétique du fluide
entrant, ceci particulièrement sur les puits d’huile. Il peut être
centrifuge dans les ballons verticaux.
– Le diffuseur assure également une première séparation
liquide/gaz.

Gaz

Diffuseur d'entrée

Les Équipements – Les Séparateurs 27


Les différents séparateurs

•Séparateur HORIZONTAL (Les INTERNES)


 La section de tranquillisation
– est souvent constituée de plaques parallèles pouvant ou non
être légèrement inclinées et destinées à assurer la
coalescence des gouttelettes de liquide.
 La chambre secondaire
– assure la plus grande partie de la séparation.
Section de
tranquilisation Extracteur de brouillard
Chambre Chambre
primaire secondaire

Diffuseur

Entrée gaz
+ liquides

Purge
Chassis

Chambre de
décantation Cloison de Anti Vortex
séparation Cloisons
antivague

Les Équipements – Les Séparateurs 28


Les différents séparateurs

•Séparateur HORIZONTAL (Les INTERNES)


 L’extracteur de brouillard
– qui assure la coalescence des plus petites gouttelettes de
liquide entraînées, peut être de plusieurs types soit à
tresses (« wire-mesh »), soit à plaques très rapprochées.

Les Équipements – Les Séparateurs 29


Les différents séparateurs

•Séparateur HORIZONTAL (Les INTERNES)


 La cloison de séparation
– a pour objet principal d’éviter le by-passage de la section de
tranquillisation par le gaz, et également d’éviter la formation
de vagues à la surface du liquide par le gaz.
– A noter que certains constructeurs noient partiellement la
section de tranquillisation pour éviter le by-passage.
Section de
tranquilisation Extracteur de brouillard
Chambre Chambre
primaire secondaire

Diffuseur

Entrée gaz
+ liquides

Purge
Chassis

Chambre de
décantation Cloison de Anti Vortex
séparation Cloisons
antivague

Les Équipements – Les Séparateurs 30


Les différents séparateurs

•Séparateur HORIZONTAL (Les INTERNES)


 Les cloisons anti-vagues
– ont pour première fonction d’éviter la propagation des
vagues situées à l’interface liquide/vapeur dans le
séparateur.
– De plus, elles sont particulièrement intéressantes pour des
séparateurs de test montés sur engin flottant.

Les Équipements – Les Séparateurs 31


Les différents séparateurs

•Séparateur HORIZONTAL (Les INTERNES)


 Le dispositif anti vortex
– casse le tourbillon généré par
les orifices tubulaires de sortie
d’huile et d’eau.
 Le Sand Jet 
– pour permettre l’élimination du
sable accumulé avec les
liquides on utilise ce type
d’interne placé au fond du
séparateur. L’eau ou les
produits chimiques sont
envoyés sous pression à
travers cet équipement. Le sand
jetting est souvent utilisé avant
l’inspection de la capacité

Les Équipements – Les Séparateurs 32


Les différents séparateurs

•Séparateur HORIZONTAL diphasique

Les Équipements – Les Séparateurs 33


Les différents séparateurs

•Séparateur HORIZONTAL triphasique

Les Équipements – Les Séparateurs 34


Les différents séparateurs

• Séparateur SPHERIQUE
 Peu courant, ils sont
réservés aux puits à GOR Entrée des
très élevé (cas des puits à fluides

gaz + condensats). Déflecteur

 Ces séparateurs sont


relativement bon marché et Scrubber

compacts, mais avec un


temps de rétention liquide Régulation
niveau

et une section de
décantation assez limitée ; Sortie d'huile

la marche en séparation Sortie de gaz

triphasique est donc très


difficile sinon impossible.

Les Équipements – Les Séparateurs 35


Les différents séparateurs

• Séparateur à Gouttières Gaz

 Les séparateurs à Extracteur de


brouillard
gouttières sont utilisés pour
le traitement des mousses.
Ils peuvent être verticaux Entrée
Diffuseur

ou horizontaux comme ci- Plateaux

dessous.
inclinés

 Ils utilisent les dixons plates


Huile
qui sont des plateaux
inclinés à 45° avec une
grande surface de contact.

Les Équipements – Les Séparateurs 36


Les différents séparateurs

• Réservoir de décantation & Washtanks


 La décantation simple dans des réservoirs a été un procédé
très populaire. Bien que n’ayant pas la faveur des bureaux
d’études, il demeure néanmoins une solution intéressante
lorsque l’on ne parvient pas à sélectionner un additif à action
suffisamment rapide.

Les Équipements – Les Séparateurs 37


Les différents séparateurs

• Free Water Knock Out (FWKO)


 Sont évoqués ici sous cette appellation, les appareils
chaudronnés utilisés pour extraire l’eau libre. Rappelons que
arbitrairement, est qualifiée d’eau libre, celle qui se sépare en
5 minutes. La durée de rétention excède parfois cette valeur
mais rarement 20 minutes.

Les Équipements – Les Séparateurs 38


Les différents séparateurs

• Séparateurs CENTRIFUGES
Sortie
gaz

 Séparateurs utilisant la force


centrifuge comme force
Multicyclones

principale de séparation
 Les effets de la force centrifuge Diffuseur
Entrée

peuvent être classés pour la


gaz Sortie
liquide

commodité de la présentation
Niveau liquide Drain secondaire

Volume

sous deux formes principales :


de
rétention

– Séparateur à effet
Cyclonique
– Séparateur à effet Vortex
Sortie
liquide

Les Équipements – Les Séparateurs 39


Les différents séparateurs

• DEMISTER
 Ils sont recommandés sur les
services où il faut un
entraînement minimum de
gouttelettes, par exemple les
aspirations des compresseurs,
les livraisons de gaz
commercial.
 Il en existe deux types
principaux : tressés et à
plaques. Tous deux utilisent
l’effet d’agglomération, le
second en plus l’effet de
centrifugation, vu les
changements de direction.

Les Équipements – Les Séparateurs 40


Les différents séparateurs

• SLUG CATCHER
 C'est une installation qui sert de tampon "amortisseur" en sortie de
ligne ; son rôle est d'absorber les différences de débit entrant
(slug), de manière à fournir un fluide à débit régulier aux
installations en aval de ce dernier.

Les Équipements – Les Séparateurs 41


Les différents séparateurs

• Avantages et Inconvénients
Horizontaux Verticaux Sphérique

Efficacité de la séparation 1 2 3

Stabilisation des fluides séparés 1 2 3


Souplesse (production par bouchons) 1 2 3
Facilité de réglage (niveau) 2 1 3

Capacité à diamètre égal 1 2 3


Prix par unité de capacité 1 2 3

Aptitude à admettre les corps étrangers 3 1 2


Aptitude au traitement des mousses 1 2 3
Facilité de transport 1 3 2
Encombrement vertical 1 3 2

Encombrement horizontal 3 1 2
Facilité d'installation 2 3 1
Facilité d'inspection et d'entretien 1 3 2

(1) Le plus favorable (2) Intermédiaire (3) Le moins favorable

Les Équipements – Les Séparateurs 42


La représentation des séparateurs sur la documentation

• Nous décrirons dans ce chapitre comment est représenté un


séparateur sur les principaux documents mis à la disposition de
l’exploitant :

 Plan de circulation des fluides (PCF / PFD)

 Plot Plan

 Piping and Instrumentation Diagram (P&ID)

Les Équipements – Les Séparateurs 43


La représentation des séparateurs sur la documentation

• Plan de circulation des fluides (PCF / PFD)

Les Équipements – Les Séparateurs 44


La représentation des séparateurs sur la documentation

• Plot Plan

Les Équipements – Les Séparateurs 45


La représentation des séparateurs sur la documentation

• Piping and Instrumentation Diagram (P&ID)

Les Équipements – Les Séparateurs 46


La représentation des séparateurs sur la documentation

• Datasheet d’un séparateur

Les Équipements – Les Séparateurs 47


La représentation des séparateurs sur la documentation

• Dimensionnement d’un séparateur


 Séparateur VERTICAL
On calcule séparément les dimensions nécessaires pour
assurer les débits gazeux et liquides qui sont imposés.
– Pour le débit gazeux :
- Limitation vitesse du gaz pour ne pas avoir de gouttelettes de
liquide entraînées par le gaz.
· La condition de non entraînement impose une section de
passage au gaz minimum, donc le diamètre minimum requis.
– Pour le débit liquide(huile + eau) :
- temps de rétention suffisant (de 1 à plusieurs minutes) pour que
le dégazage s’effectue complètement.
· permet de déterminer le volume à offrir au liquide, donc
finalement un diamètre et une longueur au séparateur.

Les Équipements – Les Séparateurs 48


La représentation des séparateurs sur la documentation

• Dimensionnement d’un séparateur VERTICAL

 Temps minimum de décantation

– C’est le temps nécessaire


- pour qu’une bulle de gaz traverse la couche liquide
(séparation diphasique)
- ou que les gouttelettes d’huile ou d’eau traversent les
couches d’eau et d’huile (mélanges triphasiques). Ceci
suppose des interfaces bien marquées, c’est-à-dire, sans
moussage et un temps de coalescence nul.

Les Équipements – Les Séparateurs 49


La représentation des séparateurs sur la documentation

• Dimensionnement d’un séparateur VERTICAL


 Temps minimum de décantation
– Le dessin ci-dessous, représente Sortie

schématiquement pour un séparateur,


les différents trajets des gouttelettes Alimentation GAZ

dans les cas les plus défavorables à la


Goutte d'eau
décantation, c’est-à-dire : Sortie huile
HUILE
- Bulle de gaz au fond,
EAU Sortie eau
- Gouttelettes d’huile au fond,
Bulle de gaz
- Gouttelettes d’eau à l’interface huile/gaz. Goutte d'huile

- En pratique, cependant, ne sont calculées


ou prises en compte que les décantations
des gouttelettes d’eau et d’huile.

Les Équipements – Les Séparateurs 50


La représentation des séparateurs sur la documentation

• Dimensionnement d’un séparateur VERTICAL


 Temps de rétention
– Ce temps de rétention réel ou temps de séjour doit
être supérieur au temps minimum de décantation.
– Il correspond à la valeur obtenue en prenant le
volume mesuré entre le niveau moyen et le niveau
bas, le niveau moyen étant, en général, situé au
milieu du ballon.
– Il y a lieu en effet d’assurer un volume tampon
minimal pour le traitement ultérieur des phases
liquides. Cependant, ces temps ne sont, en général,
pas à être rajoutés aux temps minimaux de
décantation.
– Les valeurs des temps de rétention données pour
quelques services types, sont des valeurs moyennes
et doivent être corrigées par l’expérience si possible
et notamment pour les slugs catchers, les
séparateurs de tête de puits, les tendances au
moussage...

Les Équipements – Les Séparateurs 51


La représentation des séparateurs sur la documentation

• Dimensionnement d’un séparateur HORIZONTAL


 Capacité en GAZ

– La particule décrit une trajectoire dans le séparateur et on exprime


la condition de non entraînement en écrivant que cette trajectoire
atteint le niveau liquide à l’intérieur du séparateur. On doit donc
prendre en compte la longueur L du séparateur.

– Par ailleurs, si on passe de la vitesse au débit, la section de


passage du gaz à prendre en compte n’est plus la section totale du
séparateur, mais une fraction de celle-ci puisqu’on doit déduire la
surface occupée par le liquide.
Section de tranquilisation Extracteur de brouillard

Gaz

Liquides

Chambre secondaire
Chambre de décantation

Les Équipements – Les Séparateurs 52


La représentation des séparateurs sur la documentation

• Dimensionnement d’un séparateur HORIZONTAL


 Capacité en GAZ

– Dans le ballon horizontal, toute la force gravitaire est appliquée


à la gouttelette, tandis que
– Dans le ballon vertical, la force gravitaire doit être diminuée de
l’effet d’entraînement vertical pour le gaz ; la décantation
demande donc une longueur supplémentaire, d’ailleurs pas
toujours disponible.

Les Équipements – Les Séparateurs 53


La représentation des séparateurs sur la documentation

• Dimensionnement d’un séparateur HORIZONTAL


 Temps de rétention (Même définition que pour les séparateurs verticaux.)
– Ballon séparateur huile/gaz
- Ce temps est très variable selon le brut, de 2’ (horizontaux cylindriques) à 5’
généralement mais jusqu’à 10 ou même 30 minutes sur bruts moussants sans
antimousse ou particulièrement visqueux.
- FRICK (Petroleum Production Handbook p.11.31) donne des temps de rétention
minimaux selon la pression, comme suit :
- Temps de rétention:
· 0 - 40 bars : 1 minute
· 40 - 74 bars : 50 secondes
· au-dessus : 30 secondes.
– Ballon d’aspirations de compresseur (SCRUBBER)
- 10’ de production maxi de condensat ou 5’ de circulation d’huile pauvre pour un
gaz venant d’un absorbeur.

Les Équipements – Les Séparateurs 54


Les auxiliaires d’un séparateur

• Sur un séparateur, divers éléments sont nécessaire à son bon


fonctionnement.
 DISPOSITIFS DE CONTRÔLE DE NIVEAU
 DISPOSITIFS DE CONTRÔLE DE PRESSION
 DISPOSITIFS DE CONTRÔLE DE TEMPERATURE
 VANNES
 DEBITMETRES

Les Équipements – Les Séparateurs 55


Les paramètres de fonctionnement

• NORMAL Operating
 Les paramètres de séparation
– Les paramètres de séparation, pression, température et niveau
permettent de satisfaire à la spécification de tension de vapeur
R.V.P et dans certains cas à la teneur en H2S
 La pression
– La pression de séparation a été fixée par le procédé, c’est un
paramètre d’optimisation de la récupération, de plus elle détermine
le débit liquide dans les conditions de séparation, une diminution de
celle-ci entraîne une variation très sensible de la vitesse du gaz
d ’ou risques d’entraînement de liquides.
 La température
– C’est aussi un paramètre d’optimisation. Il est en général moins
sensible sur le comportement du dégazage.
 Le niveau
– Lui seul garanti le temps de séjour des liquides.

Les Équipements – Les Séparateurs 56


Les paramètres de fonctionnement

• NORMAL Operating
 Positionnement des vannes en Marche normale :

Vannes de sécurité : Vannes de régulation :

•Toutes les SDV sont •Les LCV sont en


ouvertes: régulation auto:
•Entrée fluide •Sortie huile
•Sortie huile •Sortie eau
•Sortie eau •La PCV est en régulation
•La BDV est fermée: auto:
•BDV sortie gaz vers •PCV sortie gaz
torche

Les Équipements – Les Séparateurs 57


Les paramètres de fonctionnement

• SECU Operating

 LSH niveau très haut


(déclenchement)
 LAH niveau haut (alarme)
 NLL niveau normal liquide
 LAL niveau bas (alarme)
 LSLL niveau très bas
(déclenchement)
 LDAH niveau haut (alarme)
 NLDL niveau normal
interface
 LDAL niveau bas (alarme)
 LDSL niveau très bas
(déclenchement)
 PSH pression très haute
(déclenchement)
 PAH pression haute (alarme)

Les Équipements – Les Séparateurs 58


Les paramètres de fonctionnement

• SECU Operating
 Positionnement des vannes en Arrêt d’Urgence

Vannes de sécurité : Vannes de


• Toutes les régulati
SDV sont on :
fermées: • Les LCV
• Entrée fluide sont
• Sortie huile fermées :
• Sortie eau • Sortie huile
• La BDV est : • Sortie eau
• Fermée (si Arrêt Pressurisé) • La PCV est
• Ouverte (Si Arrêt enfermée :
dépressurisé) • PCV sortie gaz
• BDV sortie gaz vers torche

Les Équipements – Les Séparateurs 59


La conduite de la séparation

• Mise en service d’un Séparateur


 Vérifier le routing d’évacuation du gaz et des liquides

 Si le ballon est vide : fermer une vanne d’isolement sur chaque


sortie liquide du séparateur. Cela empêchera le gaz de passer
par les fuites de vannes de contrôle de niveau liquides

 Passer le contrôleur de pression à environ 75 % de la pression


normale de fonctionnement. Il sera alors lentement ajusté jusqu’à
la pression normale d’exploitation une fois que la capacité sera
en service. Cela empêchera les dispositifs de protection contre
les surpressions des appareils (soupapes) de s’ouvrir si le
contrôleur de pression est hors de l’ajustement ( mal calibré ).

Les Équipements – Les Séparateurs 60


La conduite de la séparation

• Mise en service d’un Séparateur

 Si les sécurités de niveau bas sont déclenchées, elles devront


être inhibées (sur demande du Superintendant) jusqu’à ce
qu’elles se désactivent. Attention : lors de cette opération la
surveillance devra être accrue, il faudra notamment enlever
l’inhibition dès que possible.

 Démarrer tous les produits chimiques (anti-mousse,


désémulsifiant) nécessaire à un bon fonctionnement de la
séparation.

 Ouvrir lentement l’entrée du séparateur.

Les Équipements – Les Séparateurs 61


La conduite de la séparation

• Mise en arrêt d’un Séparateur

 En ce qui concerne l’arrêt d’un séparateur, l’opérateur devra


contrôler la bonne position des vannes selon le niveau d’arrêt.

Les Équipements – Les Séparateurs 62


La conduite de la séparation

• Mise à disposition d’un Séparateur

 Fermer une vanne à l’entrée du séparateur.


 Détournez le flux sur une autre partie de l’installation si
possibilité de by-pass dans une autre capacité de traitement.
 Vidange du séparateur si besoin.
 Ajustez les contrôleurs de niveau pour que les vannes de
contrôle de niveau restent ouvertes jusqu’à ce que les sécurités
de niveau de bas (LSL) déclenchent.
 Inhiber les sécurités de niveau de bas (LSL), sur accord
superintendant. A partir de ce moment l’opérateur devra
s’assurer de la présence de liquide en surveillant les niveaux à
vue lors de la vidange du séparateur

Les Équipements – Les Séparateurs 63


La conduite de la séparation

• Mise à disposition d’un Séparateur

 Avant qu’il n’y ait plus de niveau liquide dans le séparateur, baisser la
pression du ballon que l’on vidange à une delta P d’environ + 2 bars
( Delta P à régler selon expérience sur site ) avec le ballon dans lequel
l’on purge.. Ceci afin de s’assurer de ne pas avoir d’à-coup de pression
dans le ballon de réception de la vidange.
 Fermer les vannes d’isolement sur les sorties liquides à la fin du
drainage.
 Si le séparateur ne doit pas être vidé, fermer tout de même les vannes
d’isolement sur les sorties liquides afin d’empêcher le passage du gaz
par les vannes de contrôle de niveau, qui même fermée à 100% ne sont
pas étanches.
 Si le ballon doit être dépressurisé fermer une vanne d’isolement sur la
ligne d’échappement du gaz.
 Dépressuriser le séparateur en ouvrant une vanne vers la ligne torche (
système vent / d’isolement blowdown ).

Les Équipements – Les Séparateurs 64


La conduite de la séparation

• Trouble-Shooting
 Les EMULSIONS
– Une émulsion est un mélange de deux liquides non miscibles
dont l’un est dispersé sous forme de gouttes dans l’autre.
Cette dispersion est stabilisée par des agents émulsifiants
placés à l’interface. Le liquide dispersé constitue la phase
interne, l’autre la phase externe.
– Sur les champs pétroliers, les émulsions sont constituées
d’huile et d’eau.

Les Équipements – Les Séparateurs 65


La conduite de la séparation

• Trouble-Shooting

 Les EMULSIONS

– Comment La séparation de l’huile et de l’eau suppose que


deux conditions soient réalisées, la décantation des gouttes, et
la rupture de l’émulsion pour former une phase homogène.

– La décantation est toujours basée sur la loi de STOKES

Les Équipements – Les Séparateurs 66


La conduite de la séparation

• Trouble-Shooting

 Le MOUSSAGE
– Avec certaines huiles, quand on abaisse la pression, les
bulles de gaz qui sortent de la solution ne peuvent se libérer.
– La viscosité et la tension superficielle de l'huile les en
empêchant : le liquide mousse.
t = 15 min

Les Équipements – Les Séparateurs 67


La conduite de la séparation

• Trouble-Shooting

 Le traitement du MOUSSAGE

– Plusieurs méthodes sont utilisées quelquefois conjointement.

- La tranquillisation
- Le traitement chimique
- Les « DIXON plates »
- Le lavage en bain chaud

Les Équipements – Les Séparateurs 68


La conduite de la séparation

• Trouble-Shooting

 Le traitement du MOUSSAGE

– Plusieurs méthodes sont utilisées quelquefois conjointement.

- La tranquillisation
- Le traitement chimique
- Les « DIXON plates »
- Le lavage en bain chaud

Les Équipements – Les Séparateurs 69


La conduite de la séparation

• Trouble-Shooting CAUSE OF CARRYOVER TROUBLESHOOTING PROCEDURE

1 High inlet gas flow rate Check gas flow rate and cut back to design
rate.

2. High liquid level which cuts down Check liquid level. Blow down gauge
vapour disengaging space glass. Lower level to design point.

3. Coalescing plates, mist pad, or Check temperature and pressure to determine


centrifugal device is plugged if hydrate has formed.
Measure pressure drop across device. It
should be less than 10 kPa (2 psi).If pressure
drop across mist pad is 0,pad may have torn
or come loose from its mounting. Pressure
drop measurement should be made at design
gas flow rate. High pressure drop indicates
plugging. Internally inspect and clean if
necessary.

4. Excessive wave action in liquid. Install horizontal baffles

5. Operating pressure is below car le Check pressure and raise to design or


dégazage augmente design.lower gas rate in proportion to
reduction in pressure.

6. Liquid density is less than design car il Check liquid density. If it is less than design,
y a moins de difference de densité gas rate will have to be cut in proportion to
entre le gaz et le liquide. reduction in density

Les Équipements – Les Séparateurs 70


La conduite de la séparation

• Trouble-Shooting CAUSE OF CHANGING LEVEL TROUBLESHOOTING PROCEDURE

1. Float is totally covered with liquid. Clean gauge glass to get accurate level
reading
It a float cage is external, drain it to be sure
pipes between cage and vessel are not
plugged.
When gauge glass and float care are clean,
check to see if float is covered with liquid.
Manually drain enough liquid from vessel so
that ½ of float is immersed.
Put level controller in service

2 Liquid level is below float. Perform steps a and b above.


If level is below float, close valve in
liquid outlet line to allow level to rise
float is ½ covered
Put level controller in service

is above or below float

3. Liquid flow rate has changed. If level controller does not have reset, the
level controller will have to be changed each
time the liquid flow rate makes a significant
change
If the controller has reset, it can be adjusted to
take care of changes in liquid flow rate.

4. Liquid enters vessel in slugs. Level Lower set point in level controller.
controller does not react fast enough Lower proportional ba1 nd setting..
to drain liquid In some cases it may be helpful to
install a valve positioner on the level
control valve in order for it to open
rapidly

5. Wave action is causing internal Install float shield


float to move.

Les Équipements – Les Séparateurs 71


Conclusion

• Ce que vous avez appris pendant ce cours

 A quoi sert un séparateur ?


 Pourquoi traiter un effluent ?
 Les contraintes liées à l’effluent
 Comment s’effectue la séparation dans un séparateur ?
 Les différents séparateurs
 La représentation des séparateurs sur la documentation
 Les auxiliaires d’un séparateur
 Les paramètres de fonctionnement
 La conduite des séparateurs

Les Équipements – Les Séparateurs 72

Vous aimerez peut-être aussi