Vous êtes sur la page 1sur 46

Programme du semestre 1

Introduction au Droit commercial


Chapitres 2- le commerçant
Chapitres 3- le fonds de commerce
Chapitres 4- les effets de commerce
Chapitres 5- les contrats commerciaux

17/03/21 Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT COMMERCIAL 2


Introduction au Droit commercial
1- Définition :
Le droit commercial est une branche du droit
national privé ;
Il peut être défini comme étant l’ensemble des règles
relatives :
 Aux commerçants,
 Aux biens commerciaux,
 Et aux opérations commerciales.

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 3
Introduction au Droit commercial

Le droit commercial correspond à la répartition des


richesses : il concerne les activités intermédiaires
grace aux quelles les richesses passent du producteur
au consommateur
Toutes les activités intermédiaires entrent dans le droit
commercial

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 4
Introduction au Droit commercial
2- Intérêt du droit commercial
Deux raisons pratiques justifient l’existence du droit
commercial :
 la rapidité
 le crédit.

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 5
Introduction au Droit commercial
LA RAPIDITE
Pour ménager certaines garanties aux contractants, les
opérations commerciales doivent se faire rapidement en
raison de la mobilité des cours et la fréquence des
transactions commerciales.
Il en résulte une série de règles originales :
 La preuve d’un acte de commerce peut se faire par tout
moyen
 La prescription : les obligations du droit commercial se
prescrivent en 5 ans (15 ans dans le droit civil).

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 6
Introduction au Droit commercial
 LE CREDIT
La plupart des opérations commerciales requièrent un délai quant à leur
réalisation
Pour atténuer les risques que comporte la vie des affaires, le droit
commercial accorde aux créanciers certaines garanties :
  Publicités des entreprises au registre de commerce pour renseigner
les tiers.
  Réunions des biens de chaque entreprise dans un ensemble appelé
fonds de commerce qui sert de gage aux créanciers.
  Solidarité entre les débiteurs pour régler une dette contractuelle.
  Organisation des procédures collectives de cessation de paiement :
faillite et liquidation judiciaire.

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 7
Introduction au Droit commercial
3- Sources du droit commercial

 On peut distinguer entre les sources classiques


(historiques) et les sources modernes.

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 8
Introduction au Droit commercial
Les sources classiques:
• Droit musulman
• L’impact du droit européen
• Le droit de protectorat

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 9
Introduction au Droit commercial
Les sources actuelles (modernes):
• La loi 
• Les conventions internationales 
• Les usages 
• La coutume 
• La jurisprudence 
• La doctrine 

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 10
Chapitre I- LE COMMERCANT

I- Définition :
Sont commerçants ceux qui exercent des actes de
commerce et en font leur profession habituelle.
Pour être commerçant il faut :
- Réaliser des actes de commerce ;
 D’une façon fréquente et durable ;
 D’une manière personnelle et indépendante.

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 11
Chapitre I- LE COMMERCANT

II- Conditions requises pour avoir la qualité de


commerçant :
A- les conditions liées à la personne :
1– La condition tenant à protéger la personne qui veut exercer le
commerce :
• La capacité :
 Le mineur 
 Les incapables majeurs 
* Le prodigue 
* Le dément 

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 12
Chapitre I- LE COMMERCANT

II- Conditions requises pour avoir la qualité de


commerçant :

A- les conditions liées à la personne :

2- Conditions tenant à protéger l’intérêt général

 - La déchéance 
 - L’incompatibilité 

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 13
Chapitre I- LE COMMERCANT

II- Conditions requises pour avoir la qualité de commerçant :


B- Conditions liées à l’activité :
La réalisation d’actes de commerce est nécessaire à la qualité de commerçant

1- Les actes de commerce :


Par acte de commerce, on entend une opération commerciale effectuée dans un
esprit de spéculation et qui entraîne une redistribution des richesses entre les
partenaires.
 Les actes de commerce énumérés au code de commerce sont :
- Les actes de commerce par nature ;
- Les actes de commerce par la forme ;
- Les actes de commerce par accessoire ;
- Les actes de commerce mixtes.

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 14
Chapitre I- LE COMMERCANT

- Les actes de commerce par nature ;


Il s’agit d’un certain nombre d’opérations qui sont par leur
nature même des opérations commerciales quelle que
soit la personne qui les accomplit.
. Ces actes permettent de retenir la qualité de
commerçant par ceux qui les exécutent s’ils sont répétés
et renouvelés

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 15
Chapitre I- LE COMMERCANT

1-2 - Les actes de commerce par la forme :


Les actes de commerce par la forme ont toujours le caractère commercial
quels que soient l’objet et le but de l’acte et quelle que soit la personne
qui les accomplit, même si c’est un non commerçant. Ces actes
concernent deux types :
les effets de commerce
Les sociétés

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 16
Chapitre I- LE COMMERCANT
1-3- Les actes de commerce par accessoires :
La règle est que les actes accomplis par un commerçant à l’occasion de
son commerce sont des actes de commerce.
L’accessoire suit le principal :
le principal est la qualité de commerçant, l’accessoire est l’acte accompli
qui devient commercial même s’il est civil.
 Les contrats 
 Les délits 

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 17
Chapitre I- LE COMMERCANT
1-4 - Les actes mixtes
Sont ceux qui présentent un caractère commercial pour une
partie et un caractère civil pour l’autre partie.
Ainsi l’achat ou la vente n’est un acte de commerce que pour
celui qui a l’intention de spéculer.
Exp

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 18
Chapitre I- LE COMMERCANT
2- L’accomplissement d’acte de commerce à titre d’une
profession habituelle :
L’auteur d’un acte de commerce ne sera qualifié de
commerçant que si il effectue ceci d’une manière répétée
et continue dans le temps. D’autre côté, les actes de
commerce doivent être accomplis d’une façon continue,
régulière et indépendante.

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 19
Chapitre I- LE COMMERCANT
3- L’accomplissement d’actes de commerce à titre personnel :
Les actes de commerce doivent être effectués par le commerçant en
son nom et pour son compte. Le commerçant doit prendre les
profits et assurer les responsabilités de l’activité qui confère la
qualité de commerçant.
N.B : les salariés ne sont pas commerçants
Dans les sociétés de personnes les associés sont commerçants
Dans les sociétés de capitaux les administrateurs ne sont pas
commerçants mais des mandataires, par contre le dirigeant est
parfois commerçant.

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 20
Chapitre I- LE COMMERCANT
III – Les obligations du commerçant :
Elles sont nombreuses, on citera :
- Inscription au registre de commerce
- Tenue des livres de commerce
- Ouverture d’un compte bancaire ou postal
- Publicité.

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 21
Chapitre I- LE COMMERCANT
1 - l’inscription au registre de commerce 
Le registre de commerce est un répertoire officiel des
entreprises commerciales précisant leurs conditions ainsi
que celles de leurs dirigeants.
Au Maroc le registre de commerce est constitué de deux éléments :
- Des registres locaux institués auprès des tribunaux compétents.

- Un registre central institué à l’office de la propriété industrielle


de Casablanca. Il est destiné :

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 22
Chapitre I- LE COMMERCANT
2- La tenue des livres de commerce :
Les livres de commerce sont des registres privés tenus par les
commerçants.
* Les livres obligatoires sont :
- Le livre journal
- Le livre inventaire
- Les correspondances reçues et les copies de celles expédiées: qu’il faut
classer et conserver pendant 10 ans.
* Le livre facultatif est : le grand livre
Les livres obligatoires régulièrement tenues font foi en justice.

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 23
Chapitre I- LE COMMERCANT
3- Ouverture d’un compte bancaire ou postal
Parmi les conditions nécessaires à la création d’une
activité commerciale on évoque l’obligation
d’ouverture d’un compte bancaire ou postal.
En effet lorsque le montant d’une facture est
supérieur à 10.000 dhs le règlement doit être effectué
par chèque ou autres moyens laissant trace de
l’opération.

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 24
Chapitre I- LE COMMERCANT
4 - La publicité
Pour renseigner les tiers, le commerçant doit faire la
publicité par :
- L’affichage dans les locaux du tribunal de première
instance.
- L’inscription au registre de commerce
- La publicité dans le bulletin officiel et dans les
journaux d’annonces légales.

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 25
CHAPITRE 2 :LE FONDS DE COMMERCE

Le fonds de commerce est né de la pratique. La loi n’en


donne aucune définition. En fait il se présente comme
le groupement d’un certain nombre d’éléments
corporels et incorporels mis en œuvre pour exercer
une activité commerciale.

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 26
CHAPITRE 2 : LE FONDS DE COMMERCE

I - LE STATUT JURIDIQUE DU FONDS DE COMMERCE

A- Les éléments du fonds de commerce :

Le fonds de commerce peut être défini comme étant l’ensemble des biens meubles
corporels et incorporels qu’un commerçant groupe et met en œuvre en vue de
satisfaire les besoins de sa clientèle.

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 27
CHAPITRE 2 : LE FONDS DE COMMERCE

1-les éléments corporels du fonds de commerce


Ces éléments comprennent le matériel et outillage ainsi que les marchandises.

- Le matériel et outillage : les biens qui servent à l’exploitation et qui ne sont pas
destinés à être vendus.
- Les marchandises : elles sont constituées par les stocks des matières premières,
des produits finis destinés à être vendus avec ou sans transformation. Les
marchandises constituent l’élément le moins stable de FC

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 28
CHAPITRE 2 : LE FONDS DE COMMERCE

2–Les éléments incorporels :

- la clientèle : Élément essentiel du fonds de commerce. Sans clientèle un fonds de


commerce n’a aucune valeur. La clientèle est l’ensemble des personnes qui se
fournissent habituellement auprès du titulaire du fonds de commerce et lui sont plus
ou moins fidèles.

La clientèle de passage est appelée achalandage sont des consommateurs de passage,


occasionnels, intéressés par la situation ou l’emplacement géographique que la
personnalité du commerçant.

- le nom commercial : L’appellation sous laquelle une personne exerce son activité. Il
peut être son nom patronymique précédé du prénom. Il se peut aussi qu’il soit de pure
fantaisie. Il permet d’individualiser le fonds de commerce.
Exemple : * Restaurant « OBELIX »
* Établissement BENNANI ET FILS

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 29
CHAPITRE 2 : LE FONDS DE COMMERCE

- l’enseigne: c’est un signe qui sert à individualiser le fonds de commerce. Elle


peut consister en une inscription, une image ou un logo, un sigle…apposé sur
un local et se rapportant à l’activité qui s’y exerce, il sert à individualiser le
fonds de commerce

- le droit au bail : c’est le droit de créance du locataire commerçant à l’égard de


l’immeuble dans lequel est exploité le fonds de commerce et dont l’objet est la
jouissance des lieux loués. Il fait l’objet d’une protection spéciale qui confère
au commerçant un véritable droit de jouissance et de renouvellement de son
bail ; à défaut duquel le bailleur doit verser une indemnité afin de réparer le
préjudice subi au commerçant.

- l’autorisation administrative : c’est l’attestation délivrée par les autorités


locales compétentes et qui permet au commerçant d’exercer son activité dans
un endroit bien déterminé.

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 30
CHAPITRE 2 : LE FONDS DE COMMERCE

Remarque : A côté des principaux éléments incorporels


du fonds de commerce, on peut trouver :
- Les brevets d’invention,
- La marque de fabrication et les dessins et modèles.
Ces éléments lorsqu’ils sont enregistrés à l’Office
Marocain de la Propriété Industrielle (OMPI) sont
protégés par le droit de la propriété industrielle.

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 31
CHAPITRE 2 : LE FONDS DE COMMERCE
II – La protection du fonds de commerce :

La protection consiste à assurer la permanence des éléments


auxquels la clientèle est liée. Cette protection peut être
assurée de deux manières :

* Contre la concurrence déloyale 


* Contre le bailleur des locaux 

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 32
CHAPITRE 2 : LE FONDS DE COMMERCE
A - Contre la concurrence déloyale :
La concurrence déloyale consiste à utiliser des procédés irréguliers et
contraires à l’honnêteté professionnelle.
On distingue généralement 4 types d’actes de concurrence déloyale :
 le dénigrement 
 l’imitation 
 La désorganisation 
 Le parasitisme 

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 33
CHAPITRE 2 : LE FONDS DE COMMERCE
B- contre le bailleur des locaux :
La loi protège le locataire commerçant contre le bailleur. En
effet si à l’expiration du bail le bailleur refuse de
renouveler le contrat, le locataire risque de perdre sa
clientèle. Dans ce cas, le propriétaire devra verser au
locataire commerçant une indemnité d’éviction en
fonction de l’importance de la clientèle (chiffre d’affaires)
et ce dans le but de réparer le préjudice subi.

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 34
CHAPITRE 2 : LE FONDS DE COMMERCE
III- Les opérations relatives au fonds de commerce

Le fonds de commerce est un bien qui, comme tout élément


actif peut faire l’objet de la vente, de l’apport en société
ou du nantissement.

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 35
CHAPITRE 2 : LE FONDS DE COMMERCE
A- La vente du fonds de commerce
1- conditions de validité de la vente d’un FC
 Le consentement libre et volontaire des deux parties contractantes qui
doivent avoir la capacité commerciale
 La rédaction d’un acte écrit (authentique ou sous seing privé) et doit
être enregistré et contenir la date de l’acte, les noms, prénoms et
domiciles des deux parties, le prix des éléments incorporels, du
matériel et des marchandises, l’objet de la vente et ses conditions.
 la publicité de la vente au registre de commerce, au bulletin officiel et
aux journaux d’annonces légales.

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 36
CHAPITRE 2 : LE FONDS DE COMMERCE
2- les obligations des parties :
Les obligations du vendeur
Le vendeur est tenu de :
- Transférer la propriété du FC à l’acheteur suivant le contrat
- Garantir l’acheteur contre l’éviction et les vices cachés.
- S’engager à ne pas concurrencer déloyalement l’acheteur
Les obligations de l’acheteur
- Payer le prix du FC en respectant le mode et le délai.
- Payer les frais accessoires (droit de timbre des actes, droit d’enregistrement,
frais de publication légale…
- Continuer les contrats de travail du personnel employé

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 37
CHAPITRE 2 : LE FONDS DE COMMERCE
3- La protection des parties
a : La protection du vendeur : pour protéger le vendeur d’un FC contre
le risque de non paiement, la loi a créé à son profit un privilège et une
action résolutoire.
- Le privilège : C’est un droit qui permet au vendeur de se faire payer
prioritairement sur le prix du fonds en cas de revente. Ce privilège du
vendeur lui donne en plus d’un droit de préférence, un droit de suite
c'est-à-dire que le vendeur impayé peut reprendre son fonds de
commerce même s’il a changé de mains.
- L’action résolutoire : c’est le droit conféré au vendeur de faire
résoudre la vente et reprendre la possession du fonds.

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 38
CHAPITRE 2 : LE FONDS DE COMMERCE

b  La protection de l’acheteur :

Elle est assurée par les mentions à inscrire dans l’acte. En


cas de l’inexactitude de ces mentions, l’acheteur a le droit
de demander l’annulation du contrat pour dol. En outre, le
vendeur n’a pas le droit d’exercer la même activité à
proximité du FC vendu.

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 39
CHAPITRE 2 : LE FONDS DE COMMERCE
C La protection des créanciers du vendeur 
Elle est assurée par :
- La publicité de la vente 
- L’opposition des créanciers du vendeur : dans les 15 jours
qui suivent tout créancier, même si sa créance n’est échue,
peut faire opposition à la remise du prix au vendeur par
lettre recommandée au tribunal, ils ont aussi le droit de
surenchère

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 40
CHAPITRE 2 : LE FONDS DE COMMERCE
B- Le nantissement du fonds de commerce
1 – Définition :
Le nantissement est le fait pour un commerçant de donner le fonds de
commerce en garantie de ses dettes sans en perdre la possession. Il en
reste propriétaire et peut même le vendre.
2 - Conditions de nantissement :
- La rédaction d’un acte écrit
- L’inscription au registre de commerce

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 41
CHAPITRE 2 : LE FONDS DE COMMERCE
3- Formes de nantissement :
Différents types de nantissement existent :
 Nantissement conventionnel : il est établi par le propriétaire du FC
au profit de son créancier par un accord de volonté. Il doit être établi
par un acte écrit et enregistré au registre de commerce et publié dans
les locaux du tribunal de première instance dans un délai de 15 jours
 Nantissement judiciaire : il résulte d’une décision du tribunal suite
à la demande d’un créancier qui a des doutes sur le recouvrement de
sa créance. Il est appelé aussi nantissement conservatoire.

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 42
CHAPITRE 2 : LE FONDS DE COMMERCE
 4- Les effets du nantissement
 Le créancier nanti a sur son FC deux types de droit : un droit de
préférence et d’un droit de suite.
 - Droit de préférence : est un droit qui permet au créancier impayé
de saisir le fonds de commerce, le faire vendre aux enchères publics et
se faire payer sur le prix de vente.
 - Droit de suite : C’est le droit pour le créancier nanti de suivre le
fonds de commerce pour le vendre et récupérer le montant de sa
créance même si le fonds de commerce a changé de mains.

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 43
CHAPITRE 2 : LE FONDS DE COMMERCE
C- La location gérance d’un fonds de commerce

1 – Définition :

C’est un acte par lequel un commerçant donne son FC à un autre


commerçant qui accepte d’en assurer l’exploitation en son nom et à
ses risques et périls ; en contrepartie le locataire gérant doit payer un
loyer périodique et éventuellement une partie du bénéfice.

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 44
CHAPITRE 2 : LE FONDS DE COMMERCE
2 – Effets du contrat de location gérance :
2- 1 : A l’égard du bailleur : Ce dernier est tenu soit de se faire radier
(effacer) régulièrement du registre de commerce, soit de faire
modifier son inscription personnelle avec la mention « Express de la
mise en gérance libre».
De même que le bailleur de fonds est solidairement responsable avec le
gérant libre des dettes contractées par celui-ci à l’occasion de
l’exploitation du fonds pendant une période de 6 mois à partir de la
date de la publication du contrat.

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 45
CHAPITRE 2 : LE FONDS DE COMMERCE
2- 2 : A l’égard du locataire gérant : il est tenu d’indiquer sur tous les
documents relatifs à son activité commerciale, ainsi que toutes les
pièces signées par lui à cet effet son numéro d’immatriculation au
registre de commerce, le siège du tribunal où est immatriculé et sa
qualité de gérant libre.
2- 3 : A la fin de la gérance libre : l’arrivée à terme du contrat de
location gérance fait l’objet d’une publicité légale et rend
immédiatement exigible des dettes rattachées à l’exploitation du FC
contracté par le gérant libre pendant la durée de la gérance.

Mr ZGHAIDA ABDERRAHIM DROIT


17/03/21 COMMERCIAL 46