Vous êtes sur la page 1sur 72

CHAPITRE II : DIMENSIONNEMENT

D’UNE POUTRE ISOSTATIQUE À L’ELS


ET VÉRIFICATION À L’ELU
RAPPEL:
I-GÉNÉRALITÉS, NOTATIONS ET DÉFINITIONS :
•  Moment fléchissant total :

Mt=M+P e0
• Contrainte normal :
Pour -v’<y<v :
• Rendement géométrique :
donc si on pose:
On obtient :
•  Le segment [-c’,c] s’appelle Noyau limite.
avec :
et :
• Le segment [-c’-,c- ] s’appelle Noyau de passage.

• Fuseau de passage : zone à l’intérieur de laquelle doit passer l’armature de précontrainte,


II-CALCUL DE (P, E0) EN CLASSE 1 ET 2 :

•1.   Précontrainte minimale :

-c’-c- c+c’

P≥

Donc et e0 = c- = -c’-
•  
On calcule Pmin puis e0

Si condition d’enrobage : -(v’-d’)≤e0≤(v-d) est vérifiée donc calculs terminés et on prends :

Et e0 = c- = -c’-

la section dans ce cas est dite SOUS-CRITIQUE


• Si la condition d’enrobage n’est pas vérifiée on augmente P et on fixe e0 à :

e0 = v-d si M<0

e0 = -(v’-d’) si M>0

La section est dans ce cas dite SUR-CRITIQUE.


VALEUR DE P AVEC M>0 :

•On  a : e0 = c-

Donc P=

e0 = -(v’-d’)
VALEUR DE P AVEC M<0 :

•On  a : e0 = -c’-

Donc P=-

e0 = v-d
2. VALEURS PRATIQUES DE LA
PRÉCONTRAINTE :
•a.   Classe 1 :
==0 donc : c=ρv et c’=ρv’

On obtient alors : Psous= = =

Et e0 = ρv- = -ρv’-
•En  section sur critique :
• Avec M>0 :

Psur = et e0 = -(v’-d’)

• Avec M<0 :

Psur = - et e0 = v-d
•b.  Classe 2 :
0 :

• Section sous critique :


avec
et :

Donc on obtient : ’

Et : e0 = c- = -c’-
•  Section sur critique :
 Avec M>0 :

Donc et e0 = -(v’-d’)

 Avec M<0 :

Donc et e0 = v-d
REMARQUE :

• En pratique :

1ère manière :
On calcule Psous et on calcul e0 et on vérifie la conditions d’enrobage

2ème manière :
On calcul Psous et Psur :
Si Psous > Psur : section sous critique
Si Psous < Psur : section sur critique
APPLICATION :
3. CALCUL DE (P,E0) EN CLASSE 3

• Choix d’une précontrainte P3≤P2(en classe 2)


• On prends : e0 = v-d si M<0
e0 = -(v’-d’) si M>0
• Vérification en flexion composée
 VÉRIFICATION SOUS :

•  Calculer : avec

La vérification se fera avec N=P3+ :


1. Calculer ≤ 0,6fc28
2. Calculer ≤
3. Calculer 0,1 fprg
 VÉRIFICATION SOUS :

•  On calcule le moment de fissuration Mr : ( = 0  Mr) :

Si Mmax<Mr  section non fissurée (classe2)

Si Mmax>Mr  section fissurée (classe3)


DÉTERMINATION DU COFFRAGE :

••  Section sous critique : section économique : et atteintes


• Section sur critique : on ne peut atteindre les contraintes admissibles
 calcul intératif
EXERCICE 1

•Soit
  une poutre de portée l=20m et de section rectangulaire (0,4x1,25)m² sollicitée par son
poids propre g et une charge d’exploitation q=20KN/m
1. Calculer (P, e0) en classe 1.
2. En déduire le nombre de d’armature de précontrainte.
3. Tracer les diagrammes des contraintes normales dans le béton en x0=l/2 à vide et en
service et conclure.
Données :
Fc28=35MPa , =0,6fc28 , p0=1400MPa
Ap/arm=331mm² , pertes
1. Calcul de (P,e0) en classe 1 :
1ére méthode :
Mmin=625Kn,m Mmax=1625Kn/m
Pmin = 2400Kn
e0=-0,468m > –(v’-d’)=-0,525m condition d’enrobage est vérifiée
 Section SOUS CRITIQUE
On arrête les calculs et on prends : P=Pmin=2400Kn et e0=-0,468m
•  2eme méthode :
Pmin=Psous=2400Kn
M>0  Psur = = 2215,9Kn < Psous=2400Kn  section SOUS CRITIQUE

DONC P=Psous=2400Kn et e0=-0,468m


2. Nombre d’armature N?
Aptot ? Aptot=N*Ap
On a : P= p0*Aptot = p0*N*Ap/arm 
-On prends N=6 (e0 diminue) : 2400*0,468*5,17=2400*e0*6  e0=(0,468*5,17)/6=0,403m
-On prends N=5 (e0 augmente) : e0=(0,468*5,17/5)=0,483m
3. DIAGRAMME DE CONTRAINTE NORMAL :

•  A vide : g, (100%-8%)=92%P=0,92P , e0=-0,468m


=8336KPa
= 8,336MPa
=
•1)  Mmin = Pl²/8 = 12,5*20²/8 = 625Kn.m
Mmax = (12,5+20) *20²/8 = 1625 Kn.m
1ere méthode :
• Classe 1  = = 0 donc : c=ρv et c’=ρv’

Psous= = = 2400 Kn
e0 = ρv- = (1/3)*(1,25/2)- =-0,468m

M>0  -(v’-d’)= -(1,25/2-0,1) = -0,525 < e0 = -0,468  vérifiée


 section SOUS CRITIQUE
•2eme
  méthode :
Psous = 2400Kn

M>0 : Psur = = = 2215,9 Kn < Psous  section SOUS CRITIQUE

P = 2400 Kn et e0 = -0,468 m
•2) 
p0= n= = = 5,18 Armatures

1er cas : on prends 6 armatures : (e0 diminue)


 e0= 0,468*5,18/6 = 0,404m

2eme cas : si on prends 5 armatures : (e0 augmente)


e0= 0,468*5,18/5 = 0,484m
•  
3)
À vide : g, (100%-8%) 0,92*P , e0=-0,468m
=
=+8,336MPa
=
=+0,495MPa
•En  service: g, q, (100%-20%=80%) 0,8*P , e0=-0,468m
=
=-3,133MPa
=
=10,813MPa

Commentaire : existence de contraintes de traction ! À cause des


Pertes de précontrainte.
•   méthode :
1ere
• Mmin = M (charge permanente=PP) = Pl²/8 = 12,5*20²/8=625kn.m
• PP= (0,4*1,25*25)=12,5kl/m
• Mmax = M (g,q) = (12,5+20)*20²/8 = 1625kn.m
Classe 1  pas contrainte de traction
Pmin = = = 2400 KN ==
•Mmin==625KN.m
 
Mmax==1625KN.m

==0 donc : c=ρv et c’=ρv’


1er méthode :
Psous = = = 2400KN avec ρ=

e0 = v - = * - = -0,468 m > -(v’-d’) = -(1,25/2-0,1) = -0,525m (M>0)

Condition d’enrobage est vérifiée  section SOUS CRITIQUE


EXERCICE II

On
•  considère la poutre en I symétrique soumise à son poids propre g1, à une charge permanente g2=7,41KN/m et à
une surcharge q=14,5KN/m.
1. Calculer (P, e0) en classe 2.

2. En déduire la contrainte normale du béton au niveau du centre de gravité


de la section.
3. Déterminer l’ouverture du fuseau de passage en x0=l/2
Données :
Fc28=30MPa , = ’=0,6fc28 , fpeg=1600MPa , fprg=1800MPa
Ap/arm=60mm² , ∆
CORRECTION EXERCICE 4 :
•1.   Calculer le coffrage : la hauteur h
Symétrie v=v’=h/2
= ’=18,6MPa or et
et on a
= =0,0168 

On obtient : h1=0,59m et h2=-1,52m et h=0,02m on prends h=0,60m


•Calcul
  du couple (P,e0) :
On a : B=2*0,3*0,15+0,15*0,3=0,135m² et =0,005625m4

Classe 2 : donc : ’= 0,3*3100= 898,42KN


On a : e0 = c- avec = =0,203m

Et g1(poids propre)=0,135*25=3,375KN/m donc Mmax=(3,375+7,5+14,9)*14²/8=631,5KN,m


Donc : e0 = c- = 0,203- < -(v’-d’)=-(0,3-0,08)=-0,22m conditions d’enrobage n’est pas vérifiée  section
surcritique
•1.   Calcul de (P,e0) en classe 2 :
On a v=v’=h/2=0,8/2=0,4met B=2*0,15*0,3+0,5*0,15=0,165m²
Et
Donc =
Classe 2 : =
’=0,6fc28=0,6*30=18MPa
=Mmax-Mmin=(g+q)l²/8-gl²/8=ql²/8=14,5*12²/8=261KN.m
On a : ’= = 371,64KN
On a: e0 = c- et =0,351m

Et g1=0,165*25=4,125KN/m donc Mmax=(4,125+7,41+14,5)*12²/8=468,63KN.m


e0 = c- = 0,351- <-(v’-d’)=-(0,4-0,07)=-0,33m  Conditions d’enrobage n’est pas vérifiée

 Section SUR CRITIQUE


•Augmenter
  le P : calculer Psur et fixer e0=-(v’-d’) :
M>0 : = et e0 = -(v’-d’)=-0,33m

2. Contrainte normale au centre de gravité G 


L’effort de précontrainte P est à majorer de 18% (pourcentage des pertes totales) :
=5739,09KPa=5,74MPa
•3.  Ouverture du fuseau de passage en x=l/2 : Ptot=1,18*P=1,18*802,5=946,95KN
[-c’-,c- ] segment du noyau de passage :
On a : =0,24m
Et on a : Mmin=(4,125+7,41)*12²/8=207,63KN.m et Mmax=468,63KN.m
Donc : = 0,219m=21,9cm et =49,4cm
-c’-= -0,24-=-0,459m (dépasse limite de la section donc on va prendre 0,4=0,8/2 et c- =-0,254m
Ouverture fuseau de passage = 0,4-0,254=0,146m=14,6cm
•1.   v=v’=h/2=(0,5+0,15+0,15)/2=0,8/2=0,4m
B=2*0,15*0,3+0,5*0,15=0,165m²
=0,01123m4

Calcul en classe 2 :
’ =369,84KN
=Mmax-Mmin=(g+q)*l²/8-gl²/8=ql²/8 et = =-(0,6+0,06*30)=-2,4MPa=-2400MPa
On a : e0= c- et = =0,352m

Donc e0= c- < -(v’-d’)=-(0,4-0,07)=-0,33m non vérifié


 La section SUR CRITIQUE : Il faut augmenter P
•Calculer
  Psur :
On fixe e0 = -(v’-d’) = -0,33m

Et on calcule :
P=Psur=801,65KN et e0=-0,33m
2. Sous 1,18P et (g1,g2)
5734KPa=5,73MPa
•  Ouverture du fuseau de passage : (noyau de passage) :
3.
Le segment [-c’-,c- ] est à déterminer :
Avec Psur=1,18*801,85=946,18 KN (Les pertes à prendre en considération)
c=c’= = 0,426*0,4
et
-c’-=-0,241-0,219=-0,460m > -(v’-d’)=-0,33m
c- =0,241-0,495=-0,254
Ouverture du fuseau de passage = 0,33-0,254=0,076m
Ouverture du fuseau de passahe = 0,4-0,254=0,146m=14,6cm(si on définit par rapport à la limite inférieure de la
poutre indépendamment de l’enrobage)
EXERCICE III

•On  considère la poutre de la figure suivante, de section rectangulaire (0,3mx0,7m),


soumise à son poids propre g et à une surcharge q=12KN/m, pouvant être appliquée sur la
travée de 10m, sur la console ou sur poutre entière.
1. Calculer le couple (P, e0) en classe 1
2. Tracer le diagramme des contraintes dans le béton au droit de la section la plus sollicité
à la mise en tension et en service.
d=d’=8cm
1. Calcul de (P,e0) en classe 1 :
Ms(x) = gl/2 x – g x²/2 – 77,625 x/10
En travée :
Mmax
EXERCICE III (SERIE MR AZIZI)

•1.   Calcul de l’épaisseur de la dalle h :

On suppose que la section est sous critique : et

Poutre dalle  section rectangulaire  symétrie  v=v’=h/2


On a : =Mmax-Mmin=-gl²/2-[-(g+q)l²/2]=ql²/2=25*7,5²/2=703,125Kn.m

Et : = 18MPa(on est en classe 1 ) et = (b=1m)

Donc : =0,039m²  On prends h=50cm


•2.  Calcul du couple (P,e0) :

On calcule : Pmin= = Et : e0 = ρv-

Avec Mmax=-gl²/2=-(1*0,5*25)*7,5²/2 =-351,58Kn.m


Donc : e0 = ρv- = (1/3)*0,25- =0,166m < (v-d)=0,25-0,06=0,19m  condition d’enrobage vérifiée 
section est SOUS CRITIQUE  Retenir la valeur de h calculée h=50cm
P=Pmin=4218,75Kn et e0=16,6cm
3. N : nombre d’armatures de précontrainte
N=effort de précontrainte/effort repris par une armature = 4218,75/520 = 8,11 Armatures
Si on prends N=8 (e0 augmente) : e0=(8,11/8)*16,6= 16,82cm (vérifiée)
Si on prends N=9 (e0 diminue) : e0=(8,11/9)*16,6 = 14,95cm
EXERCICE III (SERIE MR AZIZI)

•1.Calculer
  l’épaisseur de la dalle : h

On suppose que la section est sous critique : donc : et


Section symétrique  v=v’=h/2 donc :
Poutre dalle donc b=1m donc I=(bh3)/12 = h3/12
=Mmax-Mmin=-gl²/2-[-(g+q)l²/2] = ql²/2 = 25*7,5²/2 = 703,125KN.m (il faut prendre la valeur algébrique des
moments)
= = 0,6fc28-0 = 0,6fc28 = 0,6*30 = 18MPa (classe 1)
Donc  h²/6=0,039m²  on prends h=50cm
•  Calculer (P,e0) :
2.
Classe 1 : Pmin= = =4218,75Kn
Mmax = -gl²/2 = -(1*0,5*25)*7,5²/2 = -351,56Kn.m
e0 = ρv- = (1/3)*0,25- =0,1667m=16,67cm < (v-d)=0,25-0,06=0,19m donc condition d’enrobage vérifié 
section sous critique  h=0,50m
h=0,50m
P=4218,75Kn
e0=16,67cm
[Supposons la section est sur critique : calculer Psur, ensuite fixer h0=0,5m et P0=Psur et recalculer h (voir
formule de calcul)  si h=50cm on arrête les calculs sinon refaire le calcul de h]
3. Nombre d’armature N :
Nombre d’armatures = effort de précontrainte / effort repris par une armature
N=4218,75/(0,52*1000) = 8,11 Armatures
Si on prends 8 (e0 augmente : il faut donc vérifier la condition d’enrobage) :
e0=(8,11/8) * 0,1667 =0,169m < 0,19m vérifié donc peut prendre N=8
[Si on prends 9 (e0 diminue)
e0=(8,11/9)*0,1667 = 0,15m < 0,19m]
COFFRAGE :
E0<B/6
•  
=
=)
3/4 contrainte au ¾ de la longueur B : on admet que cette contrainte elle doit être à la
contrainte admissible du sol.

= 3/4 = ( ≤≥)
Et A/B=a/b
E0>B/6

•  
1,33
= x= ≤ sol Si vent dominant
•  
FERRAILLAGE
• e0≤B/24
 Aa= =
 Ab= =

• e0>B/24
 Aa= =
 Ab est calculée afin d’équilibrer le moment M1 agissant dans une section située à 0,35b de
l’axe du coté de
avec : M1=)²(1+)
en flexion simple pour une section (Axh)  (µαzAs)
•  e0≤B/24
 Aa= =
 Ab= =

• e0>B/24
 Aa= =
 Ab est calculée afin d’équilibrer le moment M1 agissant dans une section située à 0,35b de
l’axe du coté de
avec : M1=)²(1+)
en flexion simple pour une section (Axh)
APPLICATION : SEMELLE AVEC EFFORT NORMAL
CENTRE
•1)Coffrage
 
A≥ ≥ ≥ 1,53m on prends A=1,55m
B≥ ≥ ≥ 2,14m on prends B=2,15m
0,45m=(2,15-0,35)/4=(B-b)/4≤db,da≤(A-a)=(1,55-0,25)=1,3m
On prends d=0,45m et donc h=0,45+0,05=0,5m
EXERCICE I

Sois une semelle isolée sous un poteau en béton armé de section : a=22cm et b=40cm, sollicité par :
MG= 0.078 MN.m MQ= 0.038 MN.m  NG= 1.55 MN NQ= 0.75 MN 

Travail demandé :
1/ Calculer le coffrage de la semelle (A : Largeur, B : Longueur, d : hauteur utile, h : hauteur totale)
2/ Dimensionner le ferraillage des deux nappes de la semelle.
3/ Représenter une coupe du ferraillage choisi.

Données :
fc28=27Mpa FeE400 Fissuration peu préjudiciable
Enrobage des aciers 5 cm Contrainte du sol = 2.5 MPa
•1.   Coffrage :
On suppose : e0≤B/6 : e0=M/P=(0,078+0,038)/(1,55+0,75)=0,0504m
≥ ) et a/b=A/B
donc A=a/b*B en remplaçant on trouve :
≥)  ≥
 ≥
 B1 = 1,363m
B2 = -0,153m
B3 = -1,21m
On retient B1=1,363m et on prends B=140cm (B/6=1,4/6=0,23>0,0504m vérifié)
 A=(0,22/0,4)*1,4=0,77 on prends A=0,8m
0,25m=(1,4-0,4)/4=(B-b)/4≤db,da≤(A-a)=(0,8-0,22)=0,58m
on prends d=0,40m donc h=45+5=50cm
•  e0=0,0504m<B/24=1,40/24=0,058m  méthode de bielles pour les deux directions

Aa= = = = 18,6cm²
Ab= = = 32,05cm²

Fissuration peu préjudiciable  a=fe/1,15=400/1,15=347,82MPa


 calcul à l’ELU  Pu=1,35*1,55+1,5*0,55=3,22MPa
Aa=18,6cm²  6HA20 (18,852cm²) esp=140/6=23cm
Ou 10HA16 (20,1cm²) esp=140/10=14cm
Ou 13HA14 (20cm²) esp=140/13=10cm
Ab=32,05cm²  4HA32 (32,168cm²) esp=80/4=20cm
ou 7HA25 (34,363cm²) esp=80/7=11cm
ou 11HA20(34,66cm²) esp=80/11=7cm
ou 16HA16 (32,176cm²) esp=80/16=5cm
•  1ere solution :
on augmente la hauteur utile d : on prends d=55cm
Aa=18,6*0,4/0,55=13,52cm²  5HA20 (esp=140/5=28cm) ou 7HA16 (esp=140/7=20cm)
ou 9Ha14 (esp=140/9=15cm)
Ab=32,05*0,4/0,55=23,30cm²  8HA20 (25,13cm²) esp=80/8=10cm
• 2eme solution :
On peut augmenter A : on prends A=110cm
Donc Aa= = 28,2cm²  9HA20 esp=140/9=15cm
Ab=32,05cm²  11HA20 esp=110/11=10cm
h’=12*diamètre + 6cm = 30cm
•e0=M/N=(Mg+Mq)/(Ng+Nq)=0,0504m
 
On suppose que e0≤B/6 :
Donc ≥ ) et A/B=a/b
A=B*(a/b) on remplace : ≥
0,55B3-0,92B-0,138 ≥ 0 (aB3+bB²+cB+d=0)
a=0,55 b=0 c=-0,92 d=-0,138
On obtient : B1=1,36m B2=-0,152m B3=-1,21m
On prends B=1,36m on prends B=140cm
A=(0,22/0,4)*1,4=0,77m on prends A=0,8m

On a B/6=1,4/6=0,23m ≥ e0 donc c’est vérifié

0,25m=(B-b)/4<db,da<A-a=0,8-0,22=0,58m on prends d=0,45m donc h=45cm+5cm=50cm


•2.  Ferraillage :
B/24=1,40/24=0,058m > e0=0,0504m  méthode de bielles
Fissuration peu préjudiciable  calcul à l’ELU
Pu=1,35Ng+1,5Nq=1,35*1,55+1,5*0,75=3,22MN et =fe/1,15=400/1,15=347,83MPa
 Aa= = = =16,52cm²  9HA16 esp=140/9=15cm
 Ab= = = =28,49cm²  15HA16 (esp=80/15=5cm) et 10HA20 (esp=80/10=8cm)
Espacement insuffisant  augmenter la hauteur utile sinon on peut aussi augmenter la largeur
•  
• 1ere solution : augmenter d on prends d=55cm
Aa=16,52*0,45/0,55=13,51cm²  7HA16 esp=140/7=20cm
Ab=28,49*0,45/0,55=23,31cm²  8HA20 esp=80/8=10cm

• 2eme solution : augmenter la largeur A : on prends A=100cm


Aa= = =22,22cm²  8HA20 (esp=140/8=17cm) ou 12HA16 (esp=140/12=11cm)
Ab reste inchangée : Ab=28,49cm²  10HA20 (esp=100/10=10cm)
EXERCICE II

Sois une semelle isolée sous un poteau en béton armé de section : a=20cm et b=25cm, sollicité par :
Mser= 0.05 MN.mMu= 0.15 MN.m  Pser= 0.52 MN Pu= 0.75 MN 

Travail demandé :
1/ Calculer le coffrage de la semelle (A : Largeur, B : Longueur, d : hauteur utile, h : hauteur totale)
2/ Dimensionner le ferraillage des deux nappes de la semelle.
3/ Représenter une coupe du ferraillage choisi.

Données :
fc28=25Mpa FeE400 Fissuration peu préjudiciable
Enrobage des aciers 5 cm Contrainte du sol = 4 Bars
•e0=M/N=Mser/Nser=0,05/0,52=0,0962m
 
On suppose que e0≤B/6 :
Donc ≥ ) et A/B=a/b
A=B*(a/b) on remplace : ≥
0,8B3-1,3B-0,374 ≥ 0 (aB3+bB²+cB+d=0)
a=0,8 b=0 c=-1,3 d=-0,374
On obtient : B1=1,4m B2=-1,09m B3=-0,31m
On prends B=140cm et A=(0,2/0,25)*1,4=1,12m on prends A=1,15m

On a B/6=1,4/6=0,23m ≥ e0=0,0962m donc c’est vérifié

28,75cm=(140-25)/4=(B-b)/4<db,da<A-a=115-20=95cm on prends d=0,55m


donc h=55cm+5cm=60cm  semelle de (115x140x60)
•2.  Ferraillage : fissuration peu préjudiciable  calcul se fait à l’ELU (sollicitations à prendre à l’ELU)
B/24=140/24=0,0583m < e0=Mu/Pu=0,15/0,75=0,2m
Aa= = = = 6,65cm²  6HA12 (esp=140/6=23cm)
 On calcule M1=)²(1+) = 0,161MN.m
 calcul en flexion simple pour une section (1,15x0,6)  section rectangulaire de largeur b=A=1,15m et h=h=0,6m

 8HA12 (esp=115/8=14cm)
COFFRAGE :

•Si  e0≤B/6 :

Pour la semelle filante : A=1m , B=Inconnu ≥ )


Si e0>B/6 :
1,33
= x = ≤ sol Si vent dominant
•  
FERRAILLAGE
Ferraillage Principal :
• e0≤B/24 :
 Ab= =

• e0>B/24
 Ab est calculée afin d’équilibrer le moment M1 agissant dans une section située à 0,35b de l’axe du coté de
avec : M1=)²(1+)
en flexion simple pour une section (1mxh)  (µαzAs)

Ferraillage de répartition:
 Ar=Ab*(B/4)
EXERCICE III : DIMENSIONNEMENT D'UNE SEMELLE FILANTE
SOUS CHARGES CENTRÉES ET MOMENT DE FLEXION
Sois une semelle filante sous un mur en béton armé d’épaisseur b=30cm, sollicité par :
MG= 0.015 MN.m/m MQ= 0.01 MN.m/m G= 0.3 MN/m Q= 0.2 MN/m 

Travail demandé :
1/ Calculer le coffrage de la semelle (B : Largeur, d : hauteur utile, h : hauteur totale)
2/ Dimensionner le ferraillage des deux nappes de la semelle.
3/ Représenter une coupe du ferraillage choisi.

Données :
fc28=30Mpa FeE500 Fissuration peu préjudiciable
Enrobage des aciers 5 cm Contrainte du sol = 4,35 Bars
•1.   Calcul du coffrage :
On a : e0 = (0,015+0,01)/(0,3+0,2) = 0,05m
On suppose que e0≤B/6 : Donc ≥ )
Donc -≥0 donc -≥0
donc B1=1,28m et B2=-0,13m
On prends B=1,30m (B/6=1,3/6=0,216 > e0=0,05m  vérifié)
Donc d ≥ (B-b)/4 = 0,25m
On prends d=0,3m et h=0,3+0,05=0,35m
•2.   B/24=1,30/24=0,054m > e0=0,05m  méthode de bielles
Fissuration peu préjudiciable  calcul à l’ELU
Pu=1,35G+1,5Q=1,35*0,3+1,5*0,2=0,705MN/m et =fe/1,15=500/1,15=434,78MPa

Ab= = = = 7,53 cm²  5HA14 (esp=100/5=20cm) ou 7HA12


(esp=100/7=14cm)
Ar=Ab*(B/4) = 7,53*(1,3/4) =2,44cm²  5HA8 (esp=130/5=26cm)
EXERCICE III : DIMENSIONNEMENT D'UNE SEMELLE FILANTE
SOUS CHARGES CENTRÉES ET MOMENT DE FLEXION
Sois une semelle filante sous un mur en béton armé d’épaisseur b=30cm, sollicité par :
MG= 0.011 MN.m/m MQ= 0.01 MN.m/m G= 0.3 MN/m Q= 0.2 MN/m 

Travail demandé :
1/ Calculer le coffrage de la semelle (B : Largeur, d : hauteur utile, h : hauteur totale)
2/ Dimensionner le ferraillage des deux nappes de la semelle.
3/ Représenter une coupe du ferraillage choisi.

Données :
fc28=30Mpa FeE500 Fissuration peu préjudiciable
Enrobage des aciers 5 cm Contrainte du sol = 4,35 Bars
•1.   Calcul du coffrage de la semelle :
On suppose que e0≤B/6 : Donc ≥)
On a : e0=(0,011+0,01)/(0,2+0,3)=0,042m
Donc donc
donc B1=1,26m et B2=-0,11m
donc on prends B=1,30m on a : B/6=0,21m>e0=0,042m  vérifié
on a : d≥(B-b)/4=0,25m on prends d=0,30m
donc h=0,3+0,05=0,35m
•2.  Ferraillage :
Fissuration peu préjudiciable  calcul se fait à l’ELU (sollicitations à prendre à l’ELU)
On a : B/24=130/24=0,0541m < e0=Mu/Pu=(1,35*0,011+1,5*0,01)/(1,35*0,3+1,5*0,2)=0,042m
Et : Pu=1,35*0,3+1,5*0,2=0,705MN/met =fe/1,15=500/1,15=434,78MPa
Ab= = = = 7,41cm²  7HA12 (esp=100/7=14cm)

Ar=Ab*(B/4)=7,41*(1,3/4)=2,408cm²  5HA8 (esp=130/5=26cm)


EXERCICE VI : DIMENSIONNEMENT D'UNE SEMELLE FILANTE
SOUS CHARGES CENTRÉES ET MOMENT DE FLEXION
Sois une semelle filante sous un mur en béton armé d’épaisseur b=30cm, sollicité par :

Mu= 0.17 MN.m/m Mser= 0.08 MN.m/m Pu= 0.76 MN/m Pser= 0.53 MN/m 

Travail demandé :
1/ Calculer le coffrage de la semelle (B : Largeur, d : hauteur utile, h : hauteur totale)
2/ Dimensionner le ferraillage des deux nappes de la semelle.
3/ Représenter une coupe du ferraillage choisi.

Données :
fc28=30Mpa FeE500 Fissuration peu préjudiciable
Enrobage des aciers 5 cm Contrainte du sol = 4,2 Bars
•1.   Calcul du coffrage de la semelle :
On suppose que e0≤B/6 : Donc ≥)
On a : e0=0,08/53=0,15m
Donc donc
donc B1=1,61m et B2=-0,35m
donc on prends B=1,70m on a : B/6=0,283m>e0=0,15m  vérifié
on a : d≥(B-b)/4=0,35m on prends d=0,35m
donc h=0,35+0,05=0,40m
•2.   B/24=1,70/24=0,07m < e0=0,17/0,76=0,223m  Méthode des consoles
Fissuration peu préjudiciable  calcul à l’ELU
On calcule :
M1=)²(1+) = 0,193MN.m/m
 calcul en flexion simple pour une section (1,00x0,4)  section rectangulaire de largeur b=A=1,00m
et h=h=0,4m
Donc : avec fbc=(0,85fc28)/1,5=17MPa

 7HA16 (esp=100/7=14cm)
ou 9HA14 (esp=100/9=11cm)
Ar=Ab*(B/4)=13,32*(1,7/4)=5,66cm²  12HA8 (esp=170/12=14cm)

Vous aimerez peut-être aussi