Vous êtes sur la page 1sur 93

nnez-vous à DeepL Pro pour modifier cette présentation.

Consultez www.DeepL.com/Pro pour en savoir plus.


TRNSYS 16
p r o g r a m m e d ' i m i t a t i o n d e s t i g e s d ' aTRaN
sientSY

Vo l u m e 3

Aperçu de la bibliothèque
des composants standard

Laboratoire d'énergie solaire, Univ. du Wisconsin-


Madison
http://sel.me.wisc.edu/trnsys

TRANSSOLAR Energietechnik GmbH


http://www.transsolar.com

CSTB – Centre Scientifique et Technique du Bâtiment


http://software.cstb.fr

TESS - Spécialistes des systèmes d'énergie


thermique
http://www.tess-inc.com
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

À propos de ce manuel
Les informations présentées dans ce manuel sont destinées à fournir un aperçu rapide de la
bibliothèque de composants standard de TRNSYS 16. Ce manuel n'est pas destiné à fournir des
informations de référence détaillées sur le logiciel de simulation TRNSYS et ses programmes
utilitaires. Vous trouverez plus de détails dans d'autres parties de la documentation TRNSYS. La
dernière version de ce manuel est toujours disponible pour les utilisateurs enregistrés sur le site
web TRNSYS (voir ci-dessous).

Historique des
révisions
 2004-09 Pour TRNSYS
 2005-02 16.00.0000
Pour TRNSYS
16.00.0037
Où trouver plus d'informations
De plus amples informations sur le programme et sa disponibilité peuvent être obtenues sur
le site web de TRNSYS ou auprès du coordinateur de TRNSYS au Solar Energy Lab :

Coordinateur TRNSYS Courriel :


Solar Energy Laboratory, University of Wisconsin-Madison trnsys@engr.wisc.edu
1500 Engineering Drive, 1303 Engineering Research Building Téléphone : +1 (608) 263
Madison, WI 53706 - U.S.A. 1586
Fax : +1 (608) 262 8464
Site web de TRNSYS : http://sel.me.wisc.edu/trnsys

Avis
Ce rapport a été préparé comme un compte-rendu des travaux partiellement sponsorisés par le
gouvernement des États-Unis. Ni les États-Unis ni le ministère de l'énergie des États-Unis, ni
aucun de leurs employés, ni aucun de leurs contractants, sous-traitants ou employés, y compris,
mais sans s'y limiter, le laboratoire d'énergie solaire de l'université du Wisconsin, ne donnent de
garantie, expresse ou implicite, ni n'assument de responsabilité quant à l'exactitude, l'exhaustivité
ou l'utilité de toute information, appareil, produit ou procédé divulgué, ni ne déclarent que son
utilisation ne porterait pas atteinte aux droits de propriété privée.

2004 par le Laboratoire d'énergie solaire de l'Université du Wisconsin-Madison

Le logiciel décrit dans ce document est fourni en vertu d'un contrat de licence. Ce manuel et le
logiciel ne peuvent être utilisés ou copiés que selon les termes du contrat de licence. À l'exception
de ce qui est autorisé par une telle licence, aucune partie de ce manuel ne peut être copiée ou
reproduite sous quelque forme ou par quelque moyen que ce soit sans l'accord écrit préalable du
Solar Energy Laboratory, University of Wisconsin-Madison.

3–2
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

Les contributeurs de
TRNSYS

S.A. Klein W.A. Beckman J.W. Mitchell

J.A. Duffie N.A. Duffie T.L. Freeman

J.C. Mitchell J.E. Braun B.L. Evans

J.P. Kummer R.E. Urban A. Fiksel

J.W. Thornton N.J. Blair P.M. Williams

D.E. Bradley T.P. McDowell M. Kummert

Les autres contributeurs qui ont développé des composants qui ont été inclus dans la
bibliothèque standard sont énumérés dans le volume 5.

Les contributeurs au modèle de bâtiment (type 56) et à son interface (TRNBuild) sont énumérés
dans le volume 6.

Les contributeurs au Studio de simulation TRNSYS sont énumérés


dans le volume 2.

3–3
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

3–4
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

TABLE DES MATIÈRES

3. VUE D'ENSEMBLE DE LA BIBLIOTHÈQUE DES COMPOSANTS 3–9


1. Introduction 3–9
2. Principales catégories de composants 3–9
3. Sous-catégories de composants 3–11
4. Aperçu des éléments disponibles dans chaque catégorie 3–15
1. Contrôleurs 3–15
1. Thermostat d'ambiance à 3 étages 3–15
2. Thermostat d'ambiance à 5 étages 3–16
3. Contrôleur différentiel w_ Hystérésis 3–17
4. Contrôleur de retour d'information itératif 3–18
5. Contrôleur de microprocesseur 3–18
6. Contrôleur PID 3–19
2. Électricité 3–20
1. Batteries 3–20
2. Busbar 3–21
3. Moteur diesel (DEGS) 3–21
4. Panneaux photovoltaïques 3–22
5. Conditionnement de l'énergie 3–27
6. Régulateurs et inverseurs 3–27
7. Éoliennes 3–29
3. Echangeurs de chaleur 3–30
1. Efficacité constante 3–30
2. Contre-flux 3–30
3. Flux croisés 3–30
4. Flux parallèle 3–31
5. Coquille et tube 3–31
6. Récupération de la chaleur perdue 3–31
4. HVAC 3–33
1. Refroidisseur à absorption (à eau chaude, à effet 3–33
unique)
3–33
2. Unité de refroidissement auxiliaire
3–33
3. Chauffages d'appoint
3–34
4. Équipement de conditionnement
3–35
5. Serpentins de refroidissement
3–35
6. Tours de refroidissement

3–5
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

3.4.4.7. Pompes à chaleur à double source 3–36


3.4.4.8. Fourneau 3–37
3.4.4.9. Refroidisseurs parallèles 3–37
3.4.4.10. Performance de la charge partielle 3–37
3.4.5. Systèmes à hydrogène 3–39
3.4.5.1. Stockage du gaz comprimé 3–39
3.4.5.2. Compresseur 3–39
3.4.5.3. Contrôleurs 3–39
3.4.5.4. Électrolyseur 3–40
3.4.5.5. Piles à combustible 3–41
3.4.6. Hydronique 3–45
3.4.6.1. Ventilateurs 3–45
3.4.6.2. Déviateur de flux 3–46
3.4.6.3. Mélangeur de flux 3–47
3.4.6.4. Pipe_Duct 3–47
3.4.6.5. Soupape de surpression 3–48
3.4.6.6. Pompes 3–48
3.4.6.7. Tee-Piece 3–49
3.4.6.8. Valve de trempe 3–49
3.4.7. Charges et structures 3–51
3.4.7.1. Espace solaire rattaché 3–51
3.4.7.2. Bâtiment multizones 3–51
3.4.7.3. Ombrage des surplombs et des murs d'aile 3–52
3.4.7.4. Toit en pente et grenier 3–52
3.4.7.5. Modèles à zone unique 3–53
3.4.7.6. Mur de stockage thermique 3–54
3.4.7.7. Fenêtre 3–55
3.4.8. Obsolète 3–56
3.4.8.1. Climatiseurs à absorption (type 7) 3–56
3.4.8.2. Appel de DLL externes (Type61) 3–56
3.4.8.3. Promoteur de la convergence (Type44) 3–56
3.4.8.4. Données météorologiques du CSTB - TRNSYS 15 (Type9) 3–57
3.4.8.5. Traceur (Type26) 3–57
3.4.8.6. Processeurs de rayonnement avec lissage (Type16) 3–57
3.4.9. Résultats 3–59
3.4.9.1. Économie 3–59
3.4.9.2. Traceur d'histogrammes 3–59

3–6
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

3.4.9.3. Traceur en ligne 3–61


3.4.9.4. Imprimante 3–62
3.4.9.5. Résumé de la simulation 3–62
3.4.10. Phénomènes physiques 3–64
3.4.10.1. Ombrage du réseau de collecteurs 3–64
3.4.10.2. Calcul du coefficient de convection 3–64
3.4.10.3. Processeurs de rayonnement 3–65
3.4.10.4. Masques d'ombrage 3–67
3.4.10.5. Modèle simple de température du sol 3–67
3.4.10.6. Température du ciel 3–67
3.4.10.7. Propriétés thermodynamiques 3–68
3.4.10.8. Générateurs météorologiques 3–69
3.4.11. Capteurs solaires thermiques 3–71
3.4.11.1. Collecteur CPC 3–71
3.4.11.2. Collecteur de tubes sous vide 3–71
3.4.11.3. Collecteur de cartes de performance 3–72
3.4.11.4. Collecteur à efficacité quadratique 3–73
3.4.11.5. Collecteur plat théorique 3–75
3.4.11.6. Collecteur à thermosiphon avec stockage intégré 3–75
3.4.12. Stockage thermique 3–76
3.4.12.1. Réservoir de stockage de fluide détaillé 3–76
3.4.12.2. Réservoir Plug-Flow 3–76
3.4.12.3. Stockage du lit de roches 3–76
3.4.12.4. Réservoir de stockage stratifié 3–77
3.4.12.5. Réservoir à volume variable 3–78
3.4.13. Utilité 3–79
3.4.13.1. Appel à des programmes externes 3–79
3.4.13.2. Lecteurs de données 3–81
3.4.13.3. Séquenceurs de fonctions de forçage 3–85
3.4.13.4. Fonctions de forçage 3–85
3.4.13.5. Calculateur de vacances 3–87
3.4.13.6. Rappel de la valeur d'entrée 3–88
3.4.13.7. Intégrateurs 3–89
3.4.13.8. Remplacement des paramètres 3–89
3.4.13.9. Routine de conversion des unités 3–89
3.4.13.10. Processeurs de barèmes tarifaires des services publics 3–90
3.4.14. Lecture et traitement des données météorologiques 3–91

3–7
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

1. Format standard 3–91


2. Format de 3–92
l'utilisateur

3–8
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

3.APERÇU DE LA BIBLIOTHÈQUE DES


COMPOSANTS STANDARD

1. Introduction
Une centaine de modèles sont inclus dans la bibliothèque standard TRNSYS. Ce document est
destiné à donner aux utilisateurs un aperçu rapide des composants disponibles. Il doit être utilisé
avec les volumes suivants de la documentation TRNSYS :
 Volume 4 : Entrée - Sortie - Référence des paramètres

Le volume 4 contient une liste des entrées, des sorties et des paramètres de tous les
composants de la bibliothèque. Il est conçu comme une référence pour les utilisateurs qui
n'utilisent pas le Studio de simulation et comme un aperçu rapide de toutes les variables
pour les utilisateurs du Studio.
 Volume 5 : Référence mathématique

Le volume 5 donne la référence mathématique de tous les modèles inclus dans la


bibliothèque de composants standard.

Ce volume est organisé en 3 sections principales qui explorent l'arbre des composants
disponibles, du tronc aux plus petites branches, afin de permettre aux utilisateurs de trouver
rapidement le composant dont ils ont besoin. Notez que les utilisateurs de Simulation Studio sont
invités à utiliser l'"outil d'accès direct" dans le Studio, qui leur donnera accès à une version "en
direct" de l'arbre
Les des composants.
volumes 3 et 4 sont organisés en fonction de l'interface utilisateur de chaque
composant ("proformas" dans le Studio de simulation), tandis que le volume 5 est
organisé en fonction des modèles sur lesquels les composants sont basés. Les
modèles sont connus sous le nom de "Types" et correspondent à un fichier
Fortran. Le même modèle peut avoir (et a souvent) différentes proformas qui lui
sont associées. Exemple : Le modèle de capteur solaire plat utilisant une courbe
de rendement quadratique (Type 1) a 5 modes de fonctionnement, qui
correspondent à 5 proformas dans le Studio. Il comporte 5 entrées dans les
volumes 3 et 4. Il y a environ 300 proforma disponibles pour une centaine de
routines Fortran.

3.2 Principales catégories de composants


La bibliothèque des composants standard est organisée en 14 catégories :
1. Contrôleurs

Cette catégorie contient divers régulateurs et thermostats à usage général.


2. Électricité

Cette catégorie contient les composants qui produisent ou stockent l'électricité et leurs
accessoires : les systèmes solaires photovoltaïques (PV). Systèmes de conversion de
l'énergie éolienne (WECS, ou éoliennes), moteurs diesel, systèmes de conversion de
l'énergie, batteries.
3. Echangeurs de chaleur

3–9
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de composants standard

Cette catégorie contient différents types d'échangeurs de chaleur et de dispositifs de


récupération d'énergie.
4. HVAC

Cette catégorie contient plusieurs dispositifs de chauffage et de refroidissement auxiliaires,


y compris des machines de refroidissement par absorption.
5. Systèmes à hydrogène

La plupart des composants de la bibliothèque HYDROGEMS sont dans cette catégorie


(certains composants ont été déplacés dans la catégorie "électrique"). La bibliothèque
HYDROGEMS fournit des modèles permettant de simuler des systèmes à base
d'hydrogène : piles à combustible, électrolyseurs, dispositifs de stockage de l'hydrogène,
etc.
6. Hydronics

Les ventilateurs, pompes, tuyaux, conduits et déviateurs ou mélangeurs de flux peuvent


être trouvés ici
7. Charges et structures

Cette catégorie comprend le type 56, le modèle de construction multizone (voir volume
6) mais aussi différents modèles monozones de complexité croissante.
8. Obsolète

Les composants qui ont été rendus obsolètes dans TRNSYS 16 ont été déplacés ici. Ces
composants ont été conservés pour des raisons de rétrocompatibilité, mais ils ne doivent
pas être utilisés car ils risquent de ne plus être pris en charge dans les versions
ultérieures de TRNSYS.
9. Sortie

Les imprimantes et les traceurs en ligne font partie de cette catégorie, ainsi que les
composants qui réalisent un résumé de simulation ou analysent plus en détail les
résultats de la simulation.
10. Phénomènes physiques

Cette catégorie regroupe les composants d'utilité qui modélisent les phénomènes
physiques. Elle comprend les calculs psychrométriques et le célèbre processeur de
rayonnement solaire (notez que les utilisateurs doivent envisager d'utiliser le lecteur de
données et le processeur de rayonnement combinés, voir la catégorie 14). Elle comprend
également les calculs d'ombrage, la température du ciel et les coefficients de convection.
11. Capteurs solaires thermiques

Cette catégorie comprend des modèles pour différents types de capteurs solaires
thermiques : capteurs plans, capteurs à tubes sous vide, capteurs paraboliques à
concentration (CPC), etc.
12. Stockage thermique

Différents modèles de dispositifs de stockage sont disponibles : réservoirs d'eau


stratifiés ou à écoulement piston avec échangeurs de chaleur en option, lits de roches,
etc.
13. Utilité

Cette catégorie regroupe des composants utilitaires tels que la conversion d'unités, les
fonctions de forçage, le rappel de valeurs d'entrée, etc. Elle accueille également les
composants appelant des programmes externes tels que EES, Excel ou Matlab, ainsi que
3–10 l'important groupe "Data Reader".
14. Lecture et traitement des données météorologiques

Cette catégorie donne un accès facile au lecteur de données et au processeur de


TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

3.3 Sous-catégories de composants


Chaque catégorie de composants est subdivisée en sous-catégories principales, qui sont
énumérées ci-dessous.

1. Contrôleurs
 Thermostat d'ambiance à 3 étages
 Thermostat d'ambiance à 5 étages
 Contrôleur différentiel w_ Hystérésis
 Contrôleur de retour d'information itératif
 Contrôleur de microprocesseur
 Contrôleur PID

2. Électricité
 Batteries
 Busbar
 Moteur
diesel
(DEGS)
 Panneau
x
photovol
taïques
 Conditio
nnement
de
l'énergie
 Régulate
urs et
inverseu
rs
 Éolienne
s

3.
Échangeurs
de chaleur
 Efficacit
é
constant
e
 Contre-
flux
 Flux
croisés
 Flux
parallèle
 Coquille
et tube
3–11
 Récupér
ation de
la
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de composants standard

 Stockage de gaz comprimé


 Compresseur
 Contrôleurs
 Électrolyseur
 Piles à combustible

6. Hydronique
 Fans
 Déviateur de flux
 Mélangeur de flux
 Pipe_Duct
 Soupape de surpression
 Pompes
 Tee-Piece
 Valve de trempe

7. Charges et structures
 Espace solaire rattaché
 Bâtiment multizones
 Ombrage des surplombs et des murs d'aile
 Toit en pente et grenier
 Modèles à zone unique
 Mur de stockage thermique
 Fenêtre

8. Obsolète
 Climatiseurs à absorption (type 7)
 Appeler des DLL externes (Type61)
 Données météorologiques du CSTB - TRNSYS
15 (Type9)
 Traceur (Type26)
 Processeurs de rayonnement avec lissage
(Type16)

9. Sortie
 Économie
 Traceur d'histogrammes
 Traceur en ligne
 Imprimeur
 Résumé de la simulation

10. Phénomènes physiques


 Ombrage du réseau de collecteurs
 Calcul du coefficient de convection
 Processeurs de rayonnement

3–12
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

 Masques d'ombrage
 Température du ciel
 Propriétés thermodynamiques
 Générateurs météo

11. Capteurs solaires thermiques


 Collecteur du CPC
 Collecteur de tubes sous vide
 Collectionneur de cartes de performance
 Collecteur à efficacité quadratique
 Collecteur plat théorique
 Collecteur à thermosiphon avec stockage
intégré

12. Stockage thermique


 Réservoir de stockage de fluides détaillé
 Réservoir à écoulement libre (Plug-Flow)
 Stockage de la roche
 Réservoirs de stockage stratifiés
 Réservoir à volume variable

13. Utilité
 Appel aux programmes externes
 Promoteur de la convergence
 Lecteurs de données
 Forcer les séquenceurs de fonctions
 Fonctions de forçage
 Calculateur de vacances
 Rappel de la valeur d'entrée
 Intégrateurs
 Remplacement des paramètres
 Routine de conversion des unités
 Processeurs de barèmes tarifaires des
services publics

14. Lecture et traitement des données


météorologiques
 Format standard
 Format de l'utilisateur

3–13
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

3–14
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

3.4 Aperçu des éléments disponibles dans


chaque catégorie
Cette section donne une description des composants disponibles dans toutes les catégories et
sous-catégories. La section est organisée en fonction des formulaires des composants. Pour
chaque composant, l'emplacement exact de la proforma est précisé et le modèle (ou type)
TRNSYS correspondant est donné.

1. Contrôleurs

1. Thermostat d'ambiance à 3 étages

THERMOSTAT D'AMBIANCE À 3 NIVEAUX


Proforma : Contrôleurs\3-Stage Room Thermostat\Type8.tmf
Modèle TRNSYS : Type 8
Un thermostat d'ambiance à trois étages est modélisé pour produire trois fonctions de contrôle marche/arrêt qui
peuvent être utilisées pour contrôler un système ayant une source de chaleur solaire, un chauffage auxiliaire et
un système de refroidissement. Ce régulateur doit être utilisé pour contrôler des systèmes sur des niveaux de
température et est compatible avec les charges de TYPE 12 mode 4 et de TYPE 19 mode 2. Le contrôleur
commande le refroidissement à des températures ambiantes élevées, le chauffage de premier étage (source
solaire) à des températures ambiantes plus basses, et le chauffage de deuxième étage (source auxiliaire) à des
températures ambiantes encore plus basses. L'utilisateur a la possibilité, grâce au paramètre ISTG, de désactiver
le chauffage du premier étage pendant le chauffage du deuxième étage et la possibilité, grâce au paramètre
Tmin, de désactiver le chauffage du premier étage lorsque la température de la source est trop basse. Bien que
le chauffage solaire soit spécifié dans la description de ce composant, tout système de chauffage à trois niveaux
peut être contrôlé à l'aide de la routine TYPE 8.

W_ CHAUFFAGE EN
RETRAIT
Proforma : Contrôleurs\3-Stage Room Thermostat\w_ heating set back\Type8a.tmf
Modèle TRNSYS : Type 8
Un thermostat d'ambiance à trois étages est modélisé pour produire trois fonctions de contrôle marche/arrêt qui
peuvent être utilisées pour contrôler un système ayant une source de chaleur solaire, un chauffage auxiliaire et
un système de refroidissement. Ce régulateur doit être utilisé pour contrôler des systèmes sur des niveaux de
température et est compatible avec les charges de TYPE 12 mode 4 et de TYPE 19 mode 2. Le contrôleur
commande le refroidissement à des températures ambiantes élevées, le chauffage de premier étage (source
solaire) à des températures ambiantes plus basses, et le chauffage de deuxième étage (source auxiliaire) à des
températures ambiantes encore plus basses. L'utilisateur a la possibilité, grâce au paramètre ISTG, de désactiver
le chauffage du premier étage pendant le chauffage du deuxième étage et la possibilité, grâce au paramètre
Tmin, de désactiver le chauffage du premier étage lorsque la température de la source est trop basse. Bien que
le chauffage solaire soit spécifié dans la description de ce composant, tout système de chauffage à trois niveaux
peut être contrôlé à l'aide de la routine TYPE 8.
Dans de nombreuses applications de chauffage, la température ambiante souhaitée peut dépendre de l'heure de
la journée ou du jour de la
semaine. Cette variation des températures de chauffe marche/arrêt est modélisée dans ce cas du type 8 à l'aide
d'une fonction optionnelle de régulation de la température de consigne gset et de la différence de température de
consigne DTset. Lorsque cette option est utilisée, les températures habituelles auxquelles le premier et le
deuxième étage de chauffage sont commandés sont toutes deux réduites par gset . DTset.
En général, gset est calculé par un générateur de fonctions dépendantes du temps de TYPE l4.
Les effets d'hystérésis peuvent être inclus dans le modèle en fournissant
la différence de température de la bande morte DTdb en option. Une
seule valeur de DTdb, si
3–15
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

fourni, est appliqué aux trois fonctions de contrôle de sortie.


Le paramètre 1, NSTK, définit le nombre d'oscillations autorisées dans
un pas de temps avant que l'état de sortie du contrôleur ne soit bloqué.
Il est recommandé de régler le NSTK sur 3 ou 5. Pour une discussion
sur le contrôleur
des problèmes de stabilité, voir la section 4.4 du volume 1 de la documentation
TRNSYS.
Description mathématique :
Si l'hystérésis n'est pas utilisée, alors DTdb est fixé à zéro. De même,
lorsque l'option de recul n'est pas utilisée, gset et DTset sont à zéro.
Les températures de marche/arrêt du chauffage et du refroidissement
sont réglées comme suit :
TH1' = TH1 + g1 * DTdb - gset * DTset
TH2' = TH2 + g2 * DTdb - gset * DTset
TC' = TC - g3 * DTdb
Lorsque la température de la source du premier étage Th est supérieure ou
égale à Tmin, la fonction de validation du premier étage ge est réglée sur 1.
W_ BAISSE
Sinon, ge = 0.DU CHAUFFAGE ET ZONE MORTE
DE LA TEMPÉRATURE
Proforma : Controller\3-Stage Room Thermostat\w_ heating set back and temp deadband\Type8b.tmf
Modèle TRNSYS : Type 8
Un thermostat d'ambiance à trois étages est modélisé pour produire trois fonctions de contrôle marche/arrêt qui
peuvent être utilisées pour contrôler un système ayant une source de chaleur solaire, un chauffage auxiliaire et
un système de refroidissement. Ce régulateur doit être utilisé pour contrôler des systèmes sur des niveaux de
température et est compatible avec les charges de TYPE 12 mode 4 et de TYPE 19 mode 2. Le contrôleur
commande le refroidissement à des températures ambiantes élevées, le chauffage de premier étage (source
solaire) à des températures ambiantes plus basses, et le chauffage de deuxième étage (source auxiliaire) à des
températures ambiantes encore plus basses. L'utilisateur a la possibilité, grâce au paramètre ISTG, de désactiver
le chauffage du premier étage pendant le chauffage du deuxième étage et la possibilité, grâce au paramètre
Tmin, de désactiver le chauffage du premier étage lorsque la température de la source est trop basse. Bien que
le chauffage solaire soit spécifié dans la description de ce composant, tout système de chauffage à trois niveaux
peut être contrôlé à l'aide de la routine TYPE 8.
Dans de nombreuses applications de chauffage, la température ambiante souhaitée peut dépendre de l'heure de
la journée ou du jour de la
semaine. Cette variation des températures de chauffe marche/arrêt est modélisée dans ce cas du type 8 à l'aide
d'une fonction optionnelle de régulation de la température de consigne gset et de la différence de température de
consigne DTset. Lorsque cette option est utilisée, les températures habituelles auxquelles le premier et le
deuxième étage de chauffage sont commandés sont toutes deux réduites par gset . DTset.
En général, gset est calculé par un générateur de fonctions dépendantes du temps de TYPE l4.
Dans ce cas, les effets d'hystérésis peuvent être inclus dans le modèle en fournissant la différence de
température de la bande morte DTdb optionnelle. Une seule valeur de DTdb, si elle est fournie, est appliquée aux
trois fonctions de contrôle de sortie.
3.4.1.2.5 Thermostat d'ambiance à
étages

THERMOSTAT
Proforma D'AMBIANCE À Room
: Contrôleurs\5-Stage 5 NIVEAUX
Thermostat\Type108.tmf
Modèle TRNSYS : Type 108
Un thermostat d'ambiance à cinq étages est modélisé pour produire cinq fonctions de contrôle marche/arrêt qui
peuvent être utilisées pour contrôler un système ayant une source de chaleur à deux étages, un chauffage
auxiliaire et un système de refroidissement à deux étages. Le contrôleur commande le premier étage de
refroidissement à des températures ambiantes modérément élevées, le deuxième étage de refroidissement à des
températures ambiantes plus élevées, le premier étage de chauffage à des températures ambiantes basses, le
deuxième étage de chauffage à des températures ambiantes plus basses et le chauffage auxiliaire à des
températures ambiantes encore plus basses. L'utilisateur a la possibilité de désactiver le premier étage de
chauffage pendant le deuxième étage et le chauffage auxiliaire, de désactiver le deuxième étage de chauffage
pendant le chauffage auxiliaire et de désactiver le premier étage de refroidissement pendant le deuxième étage
de refroidissement.
Remarque : il convient d'être prudent dans le choix des bandes mortes et des points de consigne. Les
bandes mortes qui sont supérieures à la différence de température entre les points de consigne
entraîneront des problèmes de convergence des régulateurs.

3–16
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

3.4.1.3.Contrôleur différentiel w_ Hystérésis

POUR LES TEMPÉRATURES - SOLVEUR 0 (SUBSTITUTION SUCCESSIVE) STRATÉGIE DE


CONTRÔLE
Proforma : Contrôleurs\Contrôleur différentiel w_ Hystérésis\pour les températures\Solver 0 (Substitution
successive) Stratégie de contrôle\Type2b.tmf
Modèle TRNSYS : Type 2
Le régulateur différentiel on/off génère une fonction de régulation qui peut avoir une valeur de 1 ou 0. La valeur
du signal de régulation est choisie en fonction de la différence entre les températures supérieure et inférieure
Th et Tl, par rapport à deux différences de température de la bande morte DTl et DTl. La nouvelle valeur de la
fonction de régulation dépend de la valeur de la fonction de régulation d'entrée au pas de temps précédent. Le
régulateur est normalement utilisé avec le signal de commande d'entrée connecté au signal de commande de
sortie, ce qui permet d'obtenir un effet d'hystérésis. Cependant,
Les signaux de commande de différents composants peuvent être utilisés comme signal de commande
d'entrée pour ce composant si une forme plus détaillée d'hystérésis est souhaitée.
Pour des raisons de sécurité, ce contrôleur est équipé d'un coupe-circuit à haute limite. Indépendamment
des conditions de la zone morte, la fonction de contrôle sera mise à zéro si la condition de limite haute est
dépassée. Ce contrôleur est
ne se limite pas à la détection des températures, même si la notation de la température est utilisée. Cet
exemple de contrôleur utilise des descriptions d'unités de degC de sorte qu'il est facilement utilisable comme
contrôleur différentiel thermostatique.
Cet exemple de contrôleur de type 2 est destiné à être utilisé avec le TRNSYS SOLVER 0 (Substitution
successive) standard
POUR LES TEMPÉRATURES - STRATÉGIE DE CONTRÔLE DU
SOLVEUR 1 (POWELL)
Proforma : Contrôleurs\Contrôleur différentiel w_ Hystérésis\pour les températures\Solver 1 (Powell)
Stratégie de contrôle\Type2a.tmf
Modèle TRNSYS : Type 2
Le régulateur différentiel on/off génère une fonction de régulation qui peut avoir une valeur de 1 ou 0. La valeur
du signal de régulation est choisie en fonction de la différence entre les températures supérieure et inférieure
Th et Tl, par rapport à deux différences de température de la bande morte DTl et DTl. La nouvelle valeur de la
fonction de régulation dépend de la valeur de la fonction de régulation d'entrée au pas de temps précédent. Le
régulateur est normalement utilisé avec le signal de commande d'entrée connecté au signal de commande de
sortie, ce qui permet d'obtenir un effet d'hystérésis. Cependant,
Les signaux de commande de différents composants peuvent être utilisés comme signal de commande
d'entrée pour ce composant si une forme plus détaillée d'hystérésis est souhaitée.
Pour des raisons de sécurité, ce contrôleur est équipé d'un coupe-circuit à haute limite. Indépendamment
des conditions de la zone morte, la fonction de contrôle sera mise à zéro si la condition de limite haute est
dépassée. Ce contrôleur est
ne se limite pas à la détection des températures, même si la notation de la température est utilisée. Cet
exemple de contrôleur utilise des descriptions d'unités de degC de sorte qu'il est facilement utilisable comme
contrôleur différentiel thermostatique.
Cet exemple de contrôleur de type 2 est destiné à être utilisé avec TRNSYS SOLVER 1 (méthode de Powel),
approprié pour les systèmes qui ont peu ou pas de capacité.
GÉNÉRIQUE - SOLVEUR 0 (SUBSTITUTION SUCCESSIVE) STRATÉGIE DE
CONTRÔLE
Proforma : Contrôleurs\Contrôleur différentiel w_ Hystérésis\générique\Solver 0 (Substitution successive)
Stratégie de contrôle\Type2d.tmf
Modèle TRNSYS : Type 2
Le régulateur différentiel on/off génère une fonction de régulation qui peut avoir une valeur de 1 ou 0. La valeur
du signal de régulation est choisie en fonction de la différence entre les températures supérieure et inférieure
Th et Tl, par rapport à deux différences de température de la bande morte DTl et DTl. La nouvelle valeur de la
fonction de régulation dépend de la valeur de la fonction de régulation d'entrée au pas de temps précédent. Le
régulateur est normalement utilisé avec le signal de commande d'entrée connecté au signal de commande de
sortie, ce qui permet d'obtenir un effet d'hystérésis. Cependant,
Les signaux de commande de différents composants peuvent être utilisés comme signal de commande
d'entrée pour ce composant si un signal de commande plus

3–17
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

une forme détaillée d'hystérésis est souhaitée.


Pour des raisons de sécurité, ce contrôleur est équipé d'un coupe-circuit à haute limite. Indépendamment
des conditions de la zone morte, la fonction de contrôle sera mise à zéro si la condition de limite haute est
dépassée. Ce contrôleur est
ne se limite pas à la détection des températures, même si la notation de la température est utilisée. Cette
instance de contrôleur évite
référence aux descriptions des unités (degC, kg/hr, etc.) afin de pouvoir l'utiliser comme contrôleur
différentiel générique. Cet exemple de régulateur de type 2 est destiné à être utilisé avec le régulateur
standard TRNSYS SOLVER 0 (Successive Substitution)
GÉNÉRIQUE - STRATÉGIE DE CONTRÔLE DU SOLVEUR 1
(POWELL)
Proforma : Contrôleurs\Contrôleur différentiel w_ Hystérésis\générique\Solver 1 (Powell)
Stratégie de contrôle\Type2c.tmf
Modèle TRNSYS : Type 2
Le régulateur différentiel on/off génère une fonction de régulation qui peut avoir une valeur de 1 ou 0. La valeur
du signal de régulation est choisie en fonction de la différence entre les températures supérieure et inférieure
Th et Tl, par rapport à deux différences de température de la bande morte DTl et DTl. La nouvelle valeur de la
fonction de régulation dépend de la valeur de la fonction de régulation d'entrée au pas de temps précédent. Le
régulateur est normalement utilisé avec le signal de commande d'entrée connecté au signal de commande de
sortie, ce qui permet d'obtenir un effet d'hystérésis. Cependant,
Les signaux de commande de différents composants peuvent être utilisés comme signal de commande
d'entrée pour ce composant si une forme plus détaillée d'hystérésis est souhaitée.
Pour des raisons de sécurité, ce contrôleur est équipé d'un coupe-circuit à haute limite. Indépendamment de
la zone morte
la fonction de contrôle sera mise à zéro si la condition de limite haute est dépassée. Ce contrôleur est
ne se limite pas à la détection des températures, même si la notation de la température est utilisée. Cette
instance de contrôleur évite de se référer à des descriptions d'unités (degC, kg/hr, etc.) afin de pouvoir l'utiliser
comme contrôleur différentiel générique.
Cet exemple de contrôleur de type 2 est destiné à être utilisé avec le TRNSYS SOLVER 1 (méthode de Powel),
approprié
pour les systèmes qui ont peu ou pas de capacité.
3.4.1.4 Contrôleur de retour
d'information itératif

CONTRÔLEUR DE RETOUR D'INFORMATION ITÉRATIF


Proforma : Contrôleurs\Contrôleur à rétroaction itérative\Type22.tmf
Modèle TRNSYS : Type 22
Le régulateur à rétroaction itérative calcule le signal de commande (u) nécessaire pour maintenir la variable
commandée (y) au point de consigne (ySet). Il utilise les itérations TRNSYS pour assurer un suivi précis du point
de consigne.
Ce contrôleur peut être utilisé pour modéliser un véritable contrôleur de retour (par exemple PID) qui adapterait
son signal de contrôle
en continu ou en utilisant un pas de temps discret beaucoup plus court que le pas de temps de
la simulation TRNSYS. Le contrôleur a un signal ON/OFF et des limites peuvent être fixées
pour le signal de contrôle.
Le contrôleur à rétroaction itérative utilise une méthode sécante pour calculer le signal de contrôle qui annule
(ou minimise) l'erreur de suivi (e = ySet-y).
Remarque : le type 22 utilise des itérations TRNSYS et ses performances sont sensibles à certains
paramètres de simulation tels que l'ordre des composants et les tolérances de convergence. Veuillez
consulter le manuel et les exemples pour plus de détails.
3.4.1.5 Contrôleur de
microprocesseur

CONTRÔLEUR À MICROPROCESSEUR
Proforma : Contrôleurs\Contrôleur à microprocesseur\Type40.tmf

Modèle TRNSYS : Type 40

3–18
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

3.4.1.6 Contrôleur PID

CONTRÔLEUR DE PID

Proforma : Contrôleurs\PID Controller\Type23.tmf


Modèle TRNSYS : Type 23
Le régulateur PID calcule le signal de commande (u) nécessaire pour maintenir la variable commandée (y) au
point de consigne (ySet). Son signal de commande est proportionnel à l'erreur de poursuite, ainsi qu'à l'intégrale
et à la dérivée de cette erreur de poursuite. Il est basé sur des algorithmes discrets de pointe pour les
contrôleurs PID et met en œuvre un anti-bobinage pour l'intégrateur.
Le contrôleur PID peut fonctionner selon deux modes : le mode 0 met en œuvre un contrôleur "réel" (non
itératif), et le mode
1 met en œuvre un contrôleur itératif (à noter que le contrôleur à retour itératif, type 22, pourrait être plus facile à
utiliser dans cette configuration). Veuillez consulter les manuels et la description du paramètre 1 (mode) pour
plus de détails.
Note sur la transposition du réglage des paramètres aux contrôleurs du monde réel : même si votre simulation
utilise un très court
pas de temps et si vous utilisez le mode 0, les paramètres réglés peuvent être différents de ceux que vous
auriez à utiliser dans un contrôleur réel appliqué au système simulé. Les paramètres optimaux dépendent de
l'algorithme utilisé dans le PID, pour lequel différentes implémentations sont disponibles. Veuillez consulter le
manuel pour plus d'informations sur l'algorithme de ce composant.

3–19
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

2. Électricité

1. Batteries

LE COURANT COMME ENTRÉE - ÉQUATION DE


BERGER
Proforma : Electrical\Batteries\Current as an input\Shepherd Equation\Type47d.tmf

Modèle TRNSYS : Type 47

Ce modèle d'accumulateur au plomb fonctionne en conjonction avec un ensemble de cellules solaires et des
composants de conditionnement de l'énergie. Il précise comment l'état de charge de la batterie varie dans le
temps, en fonction du taux de charge ou de décharge. Ce proforma correspond au mode 4 Ce mode utilise des
formules mettant en relation la tension, le courant et l'état de charge de la batterie. Les équations sont celles
conçues par Shepherd. Le modèle Shepherd est relativement simple et le modèle Hyman (Mode 3 et 5) est plus
réaliste à très faible courant.
Dans ce mode, le courant est donné en entrée.

LE COURANT COMME ENTRÉE - ÉQUATION HYMAN MODIFIÉE PAR


SHEPHERD
Proforma : Electrical\Batteries\Current as an input\Shepherd modified Hyman Equation\Type47e.tmf

Modèle TRNSYS : Type 47

Ce modèle d'accumulateur au plomb fonctionne en conjonction avec un ensemble de cellules solaires et des
composants de conditionnement de l'énergie. Il précise comment l'état de charge de la batterie varie dans le
temps, en fonction du taux de charge ou de décharge. Ce proforma correspond au mode 5 Ce mode utilise des
formules mettant en relation la tension, le courant et l'état de charge de la batterie. Les équations sont celles
conçues par Hyman (Shepherd modifié)
Dans ce mode, le courant est donné en entrée.

LA PUISSANCE COMME INTRANT -


DQ_DT=P EFF
Proforma : Electrical\Batteries\Power as an input\dQ_dt=P eff\Type47a.tmf

Modèle TRNSYS : Type 47

Ce modèle d'accumulateur au plomb fonctionne en conjonction avec un ensemble de cellules solaires et des
composants de conditionnement de l'énergie. Il précise comment l'état de charge de la batterie varie dans le
temps, en fonction du taux de charge ou de décharge. Ce proforma correspond au mode 1, basé sur un simple
bilan énergétique de la batterie. La puissance est simplement prise comme entrée. Ce modèle ne calcule ni ne
fournit aucune valeur de courant ou de tension.

LE POUVOIR COMME INTRANT - ÉQUATION DU


BERGER
Proforma : Electrical\Batteries\Power as an input\Shepherd Equation\Type47b.tmf

Modèle TRNSYS : Type 47

Ce modèle d'accumulateur au plomb fonctionne en conjonction avec un ensemble de cellules solaires et des
composants de conditionnement de l'énergie. Il précise comment l'état de charge de la batterie varie dans le
temps, en fonction du taux de charge ou de décharge. Ce proforma correspond au mode 2. Ce mode utilise des
formules mettant en relation la tension, le courant et l'état de charge de la batterie. Les équations sont celles
conçues par Shepherd. Le modèle Shepherd est relativement simple et le modèle Hyman (Mode 3 et 5) est plus
réaliste à très faible courant.

3–20
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

Dans ce mode, la puissance est donnée en entrée.

LA PUISSANCE COMME INTRANT - ÉQUATION HYMANIQUE


MODIFIÉE PAR SHEPHERD
Proforma : Electrical\Batteries\Power as an input\Shepherd modified Hyman Equation\Type47c.tmf

Modèle TRNSYS : Type 47

Ce modèle d'accumulateur au plomb fonctionne en conjonction avec un ensemble de cellules solaires et des
composants de conditionnement de l'énergie. Il précise comment l'état de charge de la batterie varie dans le
temps, en fonction du taux de charge ou de décharge. Ce proforma correspond au mode 3 Ce mode utilise des
formules mettant en relation la tension, le courant et l'état de charge de la batterie. Les équations sont celles
conçues par Hyman (Shepherd modifié)
Dans ce mode, la puissance est donnée en entrée.

AVEC LES EFFETS DU COURANT DE


GAZAGE
Proforma : Électrique\Batteries\Avec effets de courant gazeux\Type185.tmf

Modèle TRNSYS : Type 185

TYPE185 est un modèle mathématique quasi-statique d'accumulateur au plomb, ou accumulateur Pb. Le modèle
utilise un circuit équivalent simple qui met en relation les courants électriques, les tensions, la résistance (liée à la
concentration - surtension) et la capacité. Les principales caractéristiques du modèle comprennent les pertes de
courant dues aux gaz, les effets de polarisation (pendant la charge et la décharge) et le calcul de la tension
d'équilibre à différents états de charge (Saupe, 1993 ; Ulleberg, 1998).

3.4.2.2.Barre
omnibus

AC-BUSBAR
Proforma : Électrique\Busbar\AC-busbar\Type188a.tmf

Modèle TRNSYS : Type 188

Ce sous-programme effectue les calculs du bilan énergétique d'un mini-réseau pour un système de stockage
d'hydrogène (H2) d'énergie renouvelable (ER), où l'énergie éolienne et solaire (PV) sont les sources primaires
et où un électrolyseur et une pile à combustible sont les principaux composants de puissance du système de
stockage d'H2.

3.4.2.3 Moteur diesel (DEGS)

DEGS CONTRÔLEUR D'EXPÉDITION


Proforma : Electrical\Diesel Engine (DEGS)\DEGS Dispatch Controller\Type102a.tmf

Modèle TRNSYS : Type 102

Ce sous-programme contient les fonctions de contrôle d'un ou plusieurs groupes électrogènes à moteur diesel
(DEGS) fonctionnant dans des mini-réseaux électriques décentralisés. TYPE102 détermine le nombre total de
DEGS et la puissance par DEGS nécessaire pour répondre à une charge donnée. Dans ce modèle, tous les
DEGS sont supposés être identiques et le nombre maximum de DEGS pouvant être traités par le contrôleur est
limité à 5.

MODÈLE
GÉNÉRAL

3–21
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

Proforma : Moteur diesel électrique (DEGS)\Modèle générique\Type120a.tmf


Modèle TRNSYS : Type 120
TYPE120 est un modèle mathématique pour un groupe électrogène à moteur diesel (DEGS). Le modèle est
basé sur une relation empirique (polynôme du 1er ordre) pour la consommation de carburant exprimée en
fonction de la puissance électrique produite (normalisée). Le rendement électrique et le rendement du carburant
sont tous deux calculés. Dans ce cas, le type 120 est utilisé pour prédire la performance d'un DEGS générique
dans la plage de puissance de 5 à 500 kW. Le modèle générique extrapole
à partir d'une courbe d'efficacité énergétique de référence (moyenne de 5 DEGS différents). Le modèle générique
intègre un facteur de correction dérivé de mesures de données réelles sur les DEGS pour 20 systèmes
d'alimentation électrique de régions éloignées (RAPS) ayant des puissances moyennes de fonctionnement
comprises entre 5 et 186 kW (Lloyd, 1999). Le combustible par défaut est le diesel (liquide), mais une base de
données avec les propriétés des combustibles (Adler et al., 1986 ; McCarthy, 1982) incluse dans TYPE120
permet de calculer les débits équivalents (liquide ou gazeux) pour 5 combustibles de substitution : gaz liquéfié
(GPL), propane (C3H8), méthane (CH4), gaz naturel ou hydrogène (H2).

DEGS
SPECIFIQUES
Proforma : Moteur diesel électrique (DEGS)\Spécifique DEGS\Type120b.tmf
Modèle TRNSYS : Type 120
TYPE120 est un modèle mathématique pour un groupe électrogène à moteur diesel (DEGS). Le modèle
est basé sur une relation empirique (polynôme du 1er ordre) pour la consommation de carburant
exprimée en fonction de la consommation électrique
puissance de sortie (normalisée). Les rendements électrique et énergétique sont tous deux calculés. Dans ce
cas, le Type120 peut être utilisé pour prédire la performance d'un DEGS spécifique, à condition qu'une courbe de
consommation de carburant soit fournie.

3.4.2.4 Panneaux
photovoltaïques

MODULES CRISTALLINS
Proforma : Électricité\Panneaux photovoltaïques\Modules cristallins\Type94a.tmf
Modèle TRNSYS : Type 94
Dans ce mode de Type94, la pente de la caractéristique IV au point de courant de court-circuit est
positive, modélisant ainsi efficacement les panneaux photovoltaïques en silicium simple ou
polycristallin.
Ce composant permet de modéliser les performances électriques d'un panneau photovoltaïque. Le TYPE 94 peut
être utilisé dans des simulations impliquant des batteries d'accumulateurs électriques, le couplage direct des
charges et les connexions au réseau électrique. Il utilise des équations pour une
modèle empirique de circuit équivalent pour prédire les caractéristiques courant-tension d'un seul module. Ce
circuit se compose d'une source de courant continu, d'une diode et d'une ou deux résistances. La puissance
de la source de courant est
dépend du rayonnement solaire et les caractéristiques IV de la diode dépendent de la température. Les résultats
pour un circuit équivalent à un seul module sont extrapolés pour prédire la performance d'un réseau à plusieurs
modules.
Pour les modules cristallins (technologie monocristalline ou polycristalline), le TYPE 94 utilise un circuit
équivalent "à quatre paramètres". Les valeurs de ces paramètres (à ne pas confondre avec les PARAMÈTRES
des composants formels dans
TRNSYS) ne peuvent être obtenus directement à partir des catalogues des fabricants. Toutefois, TYPE 94 les
calculera automatiquement à partir des données disponibles. Un deuxième modèle de circuit équivalent
comportant cinq paramètres mathématiques est
disponible pour les modules PV amorphes/à couche mince. Là encore, le composant déterminera ces valeurs à
partir des données du catalogue des fabricants. Le TYPE 94 comprend également un modificateur d'angle
PV-THERMAL
d'incidence optionnel pour calculer -laCONCENTRATING
COLLECTORS corrélation COLLECTORS - CONSTANT LOSSES - CELL
comment
OPERATING la réflectance
V IS INPUTde la surface du module PV varie avec l'angle d'incidence du rayonnement solaire.
Le TYPE 94 détermine le courant PV en fonction de la tension de charge. Les autres sorties comprennent le
courant et la tension au point de puissance maximale le long de la courbe IV, la tension à vide et le courant de
court-circuit.

3–22
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

Proforma : Électrique\Panneaux photovoltaïques\Collecteurs thermiques PV\Collecteurs à concentration\Pertes


constantes\Cellules en fonctionnement V est entré\Type50g.tmf
Modèle TRNSYS : Type 50
Ce type est un complément au TRNSYS Type1 (capteur solaire), ajoutant un module PV au capteur plat
standard. Il simule un collecteur combiné et intègre à la fois l'analyse et le travail de Florschuetz pour les
collecteurs plats fonctionnant à la puissance de crête, et une analyse donnée dans un rapport de l'Université
d'État de l'Arizona, pour la concentration des collecteurs combinés. Cette dernière analyse utilise les courbes
I-V des cellules (ou du réseau) pour déterminer la puissance de crête ou le courant de sortie à une tension
imposée.
Les modes 1 à 4 sont utilisés pour modéliser les capteurs plans et permettent un niveau de complexité
croissant dans le calcul des pertes.
Les modes 5 à 8 sont utilisés pour modéliser les
collecteurs à concentration. Ce proforma correspond au
mode 7.

PV-THERMAL COLLECTORS - CONCENTRATING COLLECTORS - CONSTANT LOSSES - NO


CELL OPERATING VOLTAGE

Proforma : Électrique\Panneaux photovoltaïques\Collecteurs thermiques PV\Collecteurs à


concentration\Pertes constantes\Pas de tension de fonctionnement des cellules\Type50e.tmf

Modèle TRNSYS : Type 50

Ce type est un complément au TRNSYS Type1 (capteur solaire), ajoutant un module PV au capteur plat
standard. Il simule un collecteur combiné et intègre à la fois l'analyse et le travail de Florschuetz pour les
collecteurs plats fonctionnant à la puissance de crête, et une analyse donnée dans un rapport de l'Université
d'État de l'Arizona, pour la concentration des collecteurs combinés. Cette dernière analyse utilise les courbes
I-V des cellules (ou du réseau) pour déterminer la puissance de crête ou le courant de sortie à une tension
imposée.
Les modes 1 à 4 sont utilisés pour modéliser les capteurs plans et permettent un niveau de complexité
croissant dans le calcul des pertes.
Les modes 5 à 8 sont utilisés pour modéliser les collecteurs à concentration.
Ce proforma correspond au mode 5.

PV-THERMAL COLLECTORS - CONCENTRATING COLLECTORS - TOP LOSS F(WIND, TEMP) -


CELL OPERATING VOLTAGE IS INPUT

Proforma : Électrique\Panneaux photovoltaïques\Collecteurs thermiques PV\Collecteurs à


concentration\Perte maximale f(Vent, Temp)\La tension de fonctionnement de la cellule est
entrée\Type50h.tmf
Modèle TRNSYS : Type 50
Ce type est un complément au TRNSYS Type1 (capteur solaire), ajoutant un module PV au capteur plat
standard. Il simule un collecteur combiné et intègre à la fois l'analyse et le travail de Florschuetz pour les
collecteurs plats fonctionnant à la puissance de crête, et une analyse donnée dans un rapport de l'Université
d'État de l'Arizona, pour la concentration des collecteurs combinés. Cette dernière analyse utilise les courbes
I-V des cellules (ou du réseau) pour déterminer la puissance de crête ou le courant de sortie à une tension
imposée.
Les modes 1 à 4 sont utilisés pour modéliser les capteurs plans et permettent un niveau de complexité
croissant dans le calcul des pertes.
Les modes 5 à 8 sont utilisés pour modéliser les
collecteurs à concentration. Ce proforma correspond au
mode 8.
PV-THERMAL COLLECTORS - CONCENTRATING COLLECTORS - TOP LOSS F(WIND, TEMP) -
NO CELL OPERATING VOLTAGE

Proforma : Électrique\Panneaux photovoltaïques\Collecteurs thermiques PV\Collecteurs à


concentration\Perte maximale f(vent, température)\Pas de tension de fonctionnement des
cellules\Type50f.tmf

3–23
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

Modèle TRNSYS : Type 50

Ce type est un complément au TRNSYS Type1 (capteur solaire), ajoutant un module PV au capteur plat
standard. Il simule un collecteur combiné et intègre à la fois l'analyse et le travail de Florschuetz pour les
collecteurs plats fonctionnant à la puissance de crête, et une analyse donnée dans un rapport de l'Université
d'État de l'Arizona, pour la concentration des collecteurs combinés. Cette dernière analyse utilise les courbes
I-V des cellules (ou du réseau) pour déterminer la puissance de crête ou le courant de sortie à une tension
imposée.
Les modes 1 à 4 sont utilisés pour modéliser les capteurs plans et permettent un niveau de complexité
croissant dans le calcul des pertes.
Les modes 5 à 8 sont utilisés pour modéliser les
collecteurs à concentration. Ce proforma correspond au
mode 6.
PV-THERMAL COLLECTORS - FLAT PLATE PLATE COLLECTORS - ANGULAR
DEPENDENCE OF
TRANSMISSION
Proforma : Électricité\Panneaux photovoltaïques\Collecteurs thermiques PV\Collecteurs à plaques
planes\Dépendance angulaire de la transmission\Type50c.tmf

Modèle TRNSYS : Type 50

Ce type est un complément au TRNSYS Type1 (capteur solaire), ajoutant un module PV au capteur plat
standard. Il simule un collecteur combiné et intègre à la fois l'analyse et le travail de Florschuetz pour les
collecteurs plats fonctionnant à la puissance de crête, et une analyse donnée dans un rapport de l'Université
d'État de l'Arizona, pour la concentration des collecteurs combinés. Cette dernière analyse utilise les courbes
I-V des cellules (ou du réseau) pour déterminer la puissance de crête ou le courant de sortie à une tension
imposée.
Les modes 1 à 4 sont utilisés pour modéliser les capteurs plans et permettent un niveau de complexité
croissant dans le calcul des pertes.
Les modes 5 à 8 sont utilisés pour modéliser les collecteurs à concentration.
Ce proforma correspond au mode 3.

PV-THERMAL COLLECTORS - FLAT PLATE PLATE COLLECTORS - CONSTANT


LOSSES
Proforma : Électricité\Panneaux photovoltaïques\Collecteurs thermiques PV\Collecteurs à
plaques planes\Pertes constantes\Type50a.tmf

Modèle TRNSYS : Type 50

Ce type est un complément au TRNSYS Type1 (capteur solaire), ajoutant un module PV au capteur plat
standard. Il simule un collecteur combiné et intègre à la fois l'analyse et le travail de Florschuetz pour les
collecteurs plats fonctionnant à la puissance de crête, et une analyse donnée dans un rapport de l'Université
d'État de l'Arizona, pour la concentration des collecteurs combinés. Cette dernière analyse utilise les courbes
I-V des cellules (ou du réseau) pour déterminer la puissance de crête ou le courant de sortie à une tension
imposée.
Les modes 1 à 4 sont utilisés pour modéliser les capteurs plans et permettent un niveau de complexité
croissant dans le calcul des pertes.
Les modes 5 à 8 sont utilisés pour modéliser les collecteurs à concentration.
Ce proforma correspond au mode 1 : coefficient de perte constant (UL) et coefficient de transmission (to).

PV-THERMAL COLLECTORS - FLAT PLATE PLATE COLLECTORS -


LOSS=F(T,WS,G) AND T=F(ANGLE)

Proforma : Électrique\Panneaux photovoltaïques\Collecteurs thermiques PV\Collecteurs à plaques


planes\Loss=f(T,WS,G) et t=f(angle)\Type50d.tmf
Modèle TRNSYS : Type 50

Ce type est un complément au TRNSYS Type1 (capteur solaire), ajoutant un module PV au panneau plat
standard

3–24
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

collectionneur. Il simule un collecteur combiné et intègre à la fois l'analyse et les travaux de Florschuetz pour
les collecteurs plats fonctionnant à puissance de crête, et une analyse donnée dans un rapport de
l'Université d'État de l'Arizona, pour la concentration des collecteurs combinés. Cette dernière analyse utilise
les courbes I-V des cellules (ou du réseau) pour déterminer la puissance de crête ou le courant de sortie à
une tension imposée.
Les modes 1 à 4 sont utilisés pour modéliser les capteurs plans et permettent un niveau de complexité
croissant dans le calcul des pertes.
Les modes 5 à 8 sont utilisés pour modéliser les
collecteurs à concentration. Ce proforma correspond au
mode 4.
PV-THERMAL COLLECTORS - FLAT PLATE PLATE COLLECTORS - LOSSES=F(TEMP,
WIND, GEOMETRY)

Proforma : Électrique\Panneaux photovoltaïques\Collecteurs thermiques PV\Collecteurs à plaques


planes\Losses=f(Temp, vent, géométrie)\Type50b.tmf

Modèle TRNSYS : Type 50

Ce type est un complément au TRNSYS Type1 (capteur solaire), ajoutant un module PV au capteur plat
standard. Il simule un collecteur combiné et intègre à la fois l'analyse et le travail de Florschuetz pour les
collecteurs plats fonctionnant à la puissance de crête, et une analyse donnée dans un rapport de l'Université
d'État de l'Arizona, pour la concentration des collecteurs combinés. Cette dernière analyse utilise les courbes
I-V des cellules (ou du réseau) pour déterminer la puissance de crête ou le courant de sortie à une tension
imposée.
Les modes 1 à 4 sont utilisés pour modéliser les capteurs plans et permettent un niveau de complexité
croissant dans le calcul des pertes.
Les modes 5 à 8 sont utilisés pour modéliser les collecteurs à concentration.
Ce proforma correspond au mode 2 : le coefficient de perte thermique du collecteur est calculé en fonction des
températures de fonctionnement, de la vitesse du vent et des détails de construction du collecteur.

MODULES À COUCHE
MINCE
Proforma : Électricité\Panneaux photovoltaïques\Modules à couche mince\Type94b.tmf
Modèle TRNSYS : Type 94
Dans ce mode de Type94, la pente de la caractéristique IV au point de courant de court-circuit est
négative, modélisant ainsi efficacement un panneau photovoltaïque à couche mince ou en silicium
amorphe.
Ce composant permet de modéliser les performances électriques d'un panneau photovoltaïque. Le TYPE 94 peut
être utilisé dans des simulations impliquant des batteries d'accumulateurs électriques, le couplage direct des
charges et les connexions au réseau électrique. Il utilise des équations pour une
modèle empirique de circuit équivalent pour prédire les caractéristiques courant-tension d'un seul module. Ce
circuit se compose d'une source de courant continu, d'une diode et d'une ou deux résistances. La puissance
de la source de courant est
dépend du rayonnement solaire et les caractéristiques IV de la diode dépendent de la température. Les résultats
pour un circuit équivalent à un seul module sont extrapolés pour prédire la performance d'un ensemble de
plusieurs modules.
Pour les modules cristallins (technologie monocristalline ou polycristalline), le TYPE 94 utilise une technologie à
"quatre paramètres".
circuit équivalent. Les valeurs de ces paramètres (à ne pas confondre avec les PARAMÈTRES formels des
composants dans TRNSYS) ne peuvent être obtenues directement à partir des catalogues des fabricants.
Toutefois, TYPE 94 les calculera automatiquement à partir des données disponibles. Un deuxième modèle de
circuit équivalent comprenant cinq paramètres mathématiques est disponible pour les modules PV amorphes/à
couche mince. Là encore, le composant déterminera ces valeurs à partir des données des catalogues des
fabricants. TYPE 94 comprend également une corrélation optionnelle de modification de l'angle d'incidence pour
calculer comment la réflectance de la surface du module PV varie avec l'angle d'incidence du rayonnement
AVEC FICHIER DE DONNÉES - MPPT=OFF -
solaire.
TCMODE=1
Le TYPE 94 détermine le courant PV en fonction de la tension de charge. Les autres sorties comprennent le
Proforma
courant : Électricité\Panneaux
et la photovoltaïques\Avec
tension au point de puissance maximale lefichier
long dedeladonnées\MPPT=OFF\TCMODE=1\Type180b.tmf
courbe IV, la tension à vide et le courant de
court-circuit.
Modèle TRNSYS : Type 180

3–25
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

TYPE180 est un modèle mathématique pour un générateur photovoltaïque (PV), basé sur un circuit équivalent
d'un
modèle à une seule diode. Ce modèle est principalement destiné aux réseaux PV constitués de cellules en
silicium, mais peut également être utilisé pour d'autres types de matériaux. Le modèle électrique utilisé est
décrit dans (Duffie et Beckman, 1991).
Un modèle thermique dynamique a également été inclus (Ulleberg, 1997 ; 1998). Dans le cas du type 180, le
réseau PV est supposé ne pas inclure de dispositif de suivi de la puissance maximale. La température du réseau
PV est fournie par
AVEC FICHIER
l'utilisateur DONNÉES - MPPT=OFF -
DEqu'entrée.
en tant
TCMODE=2
Proforma : Électricité\Panneaux photovoltaïques\Avec fichier de données\MPPT=OFF\TCMODE=2\Type180d.tmf
Modèle TRNSYS : Type 180
TYPE180 est un modèle mathématique pour un générateur photovoltaïque (PV), basé sur un circuit équivalent
d'un
modèle à une seule diode. Ce modèle est principalement destiné aux réseaux PV constitués de cellules en
silicium, mais peut également être utilisé pour d'autres types de matériaux. Le modèle électrique utilisé est
décrit dans (Duffie et Beckman, 1991).
Un modèle thermique dynamique a également été inclus (Ulleberg, 1997 ; 1998). Dans le cas du Type180, le
PV
est supposé ne PAS inclure un dispositif de suivi de point de puissance maximale. La température du réseau PV
est calculée sur la base d'un coefficient de perte thermique global (UL) déterminé à partir des performances à la
NOCT (température nominale de fonctionnement des cellules).
AVEC FICHIER DE DONNÉES - MPPT=OFF -
TCMODE=3
Proforma : Électricité\Panneaux photovoltaïques\Avec fichier de données\MPPT=OFF\TCMODE=3\Type180f.tmf
Modèle TRNSYS : Type 180
TYPE180 est un modèle mathématique pour un générateur photovoltaïque (PV), basé sur un circuit équivalent
d'un
modèle à une seule diode. Ce modèle est principalement destiné aux réseaux PV constitués de cellules en
silicium, mais peut également être utilisé pour d'autres types de matériaux. Le modèle électrique utilisé est
décrit dans (Duffie et Beckman, 1991).
Un modèle thermique dynamique a également été inclus (Ulleberg, 1997 ; 1998). Dans le cas du type 180, le
réseau PV est supposé ne pas inclure de dispositif de suivi de la puissance maximale. La température du
réseau PV est calculée
basée sur un coefficient de perte thermique global (UL) et la capacité thermique (CT) du réseau PV
(généralement déterminée à partir d'expériences).
AVEC FICHIER DE DONNÉES - MPPT=ON -
TCMODE=1
Proforma : Panneaux photovoltaïques avec fichier de données\MPPT=ON\TCMODE=1\Type180a.tmf
Modèle TRNSYS : Type 180
TYPE180 est un modèle mathématique pour un générateur photovoltaïque (PV), basé sur un circuit équivalent
d'un
modèle à une seule diode. Ce modèle est principalement destiné aux réseaux PV constitués de cellules en
silicium, mais peut également être utilisé pour d'autres types de matériaux. Le modèle électrique utilisé est
décrit dans (Duffie et Beckman, 1991).
Un modèle thermique dynamique a également été inclus (Ulleberg, 1997 ; 1998). Dans le cas du type 180, le
réseau PV est supposé inclure un dispositif de suivi du point de puissance maximale. La température du réseau
PV est fournie par le
l'utilisateur en tant qu'entrée.
AVEC FICHIER DE DONNÉES - MPPT=ON -
TCMODE=2
Proforma : Électricité\Panneaux photovoltaïques\Avec fichier de données\MPPT=ON\TCMODE=2\Type180c.tmf
Modèle TRNSYS : Type 180
TYPE180 est un modèle mathématique pour un générateur photovoltaïque (PV), basé sur un circuit équivalent
d'un
modèle à une seule diode. Ce modèle est principalement destiné aux réseaux PV constitués de cellules en
silicium, mais il peut également être utilisé

3–26
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

pour d'autres types de matériaux. Le modèle électrique utilisé est décrit dans (Duffie et Beckman, 1991).
Un modèle thermique dynamique a également été inclus (Ulleberg, 1997 ; 1998). Dans le cas du type 180, le
réseau PV est supposé inclure un dispositif de suivi du point de puissance maximale. La température de la
matrice PV est calculée sur la base d'un coefficient de perte thermique global (UL) déterminé à partir des
performances à la NOCT (température nominale de fonctionnement des cellules).

AVEC FICHIER DE DONNÉES - MPPT=ON -


TCMODE=3
Proforma : Électricité\Panneaux photovoltaïques\Avec fichier de données\MPPT=ON\TCMODE=3\Type180e.tmf
Modèle TRNSYS : Type 180
TYPE180 est un modèle mathématique pour un générateur photovoltaïque (PV), basé sur un circuit équivalent
d'un
modèle à une seule diode. Ce modèle est principalement destiné aux réseaux PV constitués de cellules en
silicium, mais peut également être utilisé pour d'autres types de matériaux. Le modèle électrique utilisé est
décrit dans (Duffie et Beckman, 1991).
Un modèle thermique dynamique a également été inclus (Ulleberg, 1997 ; 1998). Dans le cas du type 180, le
réseau PV est supposé inclure un dispositif de suivi du point de puissance maximale. La température du réseau
PV est calculée sur la base
sur un coefficient global de perte de chaleur (UL) et la capacité thermique (CT) du réseau PV (généralement
déterminée à partir d'expériences).
3.4.2.5 Conditionnement de
l'énergie

LA PUISSANCE ABSORBÉE EST CONNUE


Proforma : Électrique\Conditionnement d'énergie\Entrée d'énergie est connue\Type175a.tmf

Modèle TRNSYS : Type 175

TYPE175 est un modèle mathématique d'une unité de conditionnement d'énergie. Le modèle est basé sur des
courbes de rendement empiriques pour des convertisseurs électriques (DC/DC) ou des onduleurs (DC/AC ou
AC/DC). La relation empirique utilisée dans TYPE175 a été proposée pour la première fois par (Laukamp,
1988) et améliorée par (Ulleberg, 1998). Dans ce cas du Type175, on suppose que la puissance d'entrée
disponible est connue. La puissance de sortie correspondante est calculée.

LA PRODUCTION
D'ÉNERGIE EST CONNUE
Proforma : Électrique\Conditionnement d'énergie\Sortie d'énergie est connue\Type175b.tmf

Modèle TRNSYS : Type 175

TYPE175 est un modèle mathématique d'une unité de conditionnement d'énergie. Le modèle est basé sur des
courbes de rendement empiriques pour des convertisseurs électriques (DC/DC) ou des onduleurs (DC/AC ou
AC/DC). La relation empirique utilisée dans TYPE175 a été proposée pour la première fois par (Laukamp,
1988) et améliorée par (Ulleberg, 1998). Dans ce cas du Type175, on suppose que la puissance de sortie
requise est connue. La puissance d'entrée correspondante est calculée.

3.4.2.6 Régulateurs et onduleurs

SYSTÈME W_ STOCKAGE DES PILES - TABLEAU V = PILE V


Proforma : Électrique\Régulateurs et onduleurs\Système de stockage sur batterie\Réseau V = Batterie
V\Type48d.tmf
Modèle TRNSYS : Type 48
Dans les systèmes d'énergie photovoltaïque, deux dispositifs de conditionnement de l'énergie sont nécessaires.
Le premier est un régulateur,

3–27
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

qui distribue le courant continu du champ de cellules solaires vers et depuis une batterie (dans les systèmes avec
stockage d'énergie) et vers le second composant, l'onduleur. Si la batterie est complètement chargée ou n'a
besoin que d'une charge progressive, l'énergie excédentaire est soit déchargée, soit non collectée en éteignant
certaines parties du panneau. L'onduleur convertit le courant continu en courant alternatif et l'envoie à la charge
et/ou le renvoie au service public.
Le TYPE 48 est composé d'un régulateur et d'un onduleur, et peut fonctionner dans l'un des quatre modes.
Les modes 0 et 3 sont basés respectivement sur le "système sans batterie/feedback" et le "système de
charge directe". Les modes 1 et 2 sont des modifications du "système de suivi de la puissance maximale
en parallèle" dans la même référence.
Cette proforma correspond au mode 3 : tension du collecteur égale à la tension de la batterie, distribution
de courant au lieu de puissance, surveillance de l'état de charge et de la tension de la batterie.
SYSTÈME W_ STOCKAGE DE BATTERIES - SUIVI MPP - SURVEILLANCE SOC ET
SOV
Proforma : Électrique\Régulateurs et onduleurs\Système de stockage de batteries\Suivi des
PPM\Surveillance des SOV et des SOC\Type48c.tmf
Modèle TRNSYS : Type 48
Dans les systèmes d'énergie photovoltaïque, deux dispositifs de conditionnement de l'énergie sont nécessaires.
Le premier est un régulateur, qui distribue le courant continu du champ de cellules solaires vers et depuis une
batterie (dans les systèmes avec stockage d'énergie) et vers le second composant, l'onduleur. Si la batterie est
complètement chargée ou n'a besoin que d'une charge progressive, l'énergie excédentaire est soit déchargée,
soit non collectée en coupant certaines parties du panneau. L'onduleur convertit le courant continu en courant
alternatif et l'envoie à la charge et/ou le renvoie au service public.
Le TYPE 48 est composé d'un régulateur et d'un onduleur, et peut fonctionner dans l'un des quatre modes. Les
modes 0 et 3 sont
basées respectivement sur le "système sans batterie/feedback" et le "système de charge directe". Les
modes 1 et 2 sont des modifications du "système parallèle de suivi de la puissance maximale" dans la
même référence.
Cette proforma correspond au mode 2 : collecteur de suivi de la puissance de crête, batterie, surveillance
de l'état de charge et de la tension de la batterie
SYSTÈME W_ STOCKAGE DES BATTERIES - SUIVI MPP - SURVEILLANCE SOC
UNIQUEMENT
Proforma : Électrique\Régulateurs et onduleurs\Système de stockage de la batterie\Suivi des
PPM\Surveillance des circuits intégrés uniquement\Type48b.tmf
Modèle TRNSYS : Type 48
Dans les systèmes d'énergie photovoltaïque, deux dispositifs de conditionnement de l'énergie sont nécessaires.
Le premier est un régulateur, qui distribue le courant continu du champ de cellules solaires vers et depuis une
batterie (dans les systèmes avec stockage d'énergie) et vers le second composant, l'onduleur. Si la batterie est
complètement chargée ou n'a besoin que d'une charge progressive, l'énergie excédentaire est soit déchargée,
soit non collectée en coupant certaines parties du panneau. L'onduleur convertit le courant continu en courant
alternatif et l'envoie à la charge et/ou le renvoie au service public.
Le TYPE 48 est composé d'un régulateur et d'un onduleur, et peut fonctionner dans l'un des quatre modes. Les
modes 0 et 3 sont
basées respectivement sur le "système sans batterie/feedback" et le "système de charge directe". Les
modes 1 et 2 sont des modifications du "système parallèle de suivi de la puissance maximale" dans la
même référence.
Ce proforma correspond au mode 1 : collecteur de suivi de la puissance de crête, batterie, surveillance de
l'état
SYSTÈMEde charge.
W_O DE STOCKAGE DES
BATTERIES
Proforma : Électrique\Régulateurs et onduleurs\Système sans batterie de stockage\Type48a.tmf
Modèle TRNSYS : Type 48
Dans les systèmes d'énergie photovoltaïque, deux dispositifs de conditionnement de l'énergie sont nécessaires.
Le premier est un régulateur, qui distribue le courant continu du champ de cellules solaires vers et depuis une
batterie (dans les systèmes avec stockage d'énergie) et vers le second composant, l'onduleur. Si la batterie est
complètement chargée ou n'a besoin que d'une charge progressive, l'énergie excédentaire est soit déchargée,
soit non collectée en coupant certaines parties du panneau. L'onduleur convertit le courant continu en courant
alternatif et l'envoie à la charge et/ou le renvoie au service public.
Le TYPE 48 est composé d'un régulateur et d'un onduleur, et peut fonctionner dans l'un des quatre modes.
Les modes 0 et 3 sont basés respectivement sur le "système sans batterie/feedback" et le "système de
charge directe". Les modes 1 et 2 sont

3–28
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

les modifications du "système de suivi de la puissance maximale parallèle" dans la même référence.
Ce proforma correspond au mode 0 : collecteur de suivi de la puissance de crête, pas de batterie, l'énergie est
renvoyée à un service public.

3.4.2.7 Éoliennes

TURBINES À VENT
Proforma : Électrique\Turbines éoliennes\Type90.tmf
Modèle TRNSYS : Type 90
Le type 90 est un modèle mathématique pour un système de conversion de l'énergie éolienne (WECS),
qui calcule la puissance de sortie d'un WECS sur la base d'une caractéristique de puissance en fonction
de la vitesse du vent (fournie sous forme de tableau dans un fichier externe). L'impact des changements
de densité de l'air et de l'augmentation de la vitesse du vent en fonction de la hauteur est également
modélisé.
Les principales équations utilisées dans ce modèle sont basées sur les travaux de (Quinlan, 2000 ;
Quinlan et al., 1996).

3–29
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

3. Echangeurs de
chaleur

1. Efficacité constante

UNE EFFICACITÉ
Proforma CONSTANTE
: Echangeurs de chaleur\Efficacité constante\Type91.tmf

Modèle TRNSYS : Type 91

Un échangeur de chaleur sensible à capacité zéro est modélisé comme un dispositif à efficacité constante qui est
indépendant de la configuration du système. Pour le mode d'efficacité constante, le transfert de chaleur maximal
possible est calculé sur la base du fluide de taux de capacité minimale et des températures d'entrée du fluide côté
froid et côté chaud. Dans ce mode, l'efficacité est entrée en tant que paramètre et le concept de chaleur globale
Le coefficient de transfert de l'échangeur de chaleur n'est pas utilisé.

3.4.3.2 Contre-flux

DÉBIT DES COMPTEURS


Proforma : Echangeurs de chaleur\Counter Flow\Type5b.tmf

Modèle TRNSYS : Type 5

Un échangeur de chaleur sensible à capacité zéro est modélisé dans différentes configurations. Dans ce cas, un
échangeur de chaleur à contre-courant est modélisé. Compte tenu des températures d'entrée et des débits des
côtés chaud et froid, l'efficacité est calculée pour une valeur fixe donnée du coefficient global de transfert de
chaleur.

3.4.3.3 Flux croisés

LES DEUX FLUIDES SE SONT


MÉLANGÉS
Proforma : Echangeurs de chaleur\Cross Flow\Both Fluids Mixed\Type5f.tmf

Modèle TRNSYS : Type 5

Un échangeur de chaleur sensible à capacité zéro est modélisé dans différentes configurations. Dans ce cas,
un échangeur de chaleur à flux croisés avec mélange des côtés chaud (source) et froid (charge) est modélisé.
Compte tenu des températures d'entrée et des débits des côtés chaud et froid, l'efficacité est calculée pour une
valeur fixe donnée du coefficient global de transfert de chaleur.

LES DEUX FLUIDES NON


MÉLANGÉS
Proforma : Echangeurs de chaleur\Cross Flow\Both Fluids Unmixed\Type5e.tmf

Modèle TRNSYS : Type 5

Un échangeur de chaleur sensible à capacité zéro est modélisé dans différentes configurations. Dans ce cas, un
échangeur de chaleur à flux croisés avec un côté chaud (source) et un côté froid (charge) non mélangés est
modélisé. Étant donné que l'entrée des côtés chaud et froid

3–30
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

températures et débits, l'efficacité est calculée pour une valeur fixe donnée du coefficient global de transfert
de chaleur.

CÔTÉ FROID
MÉLANGÉ
Proforma : Echangeurs de chaleur\Cross Flow\Cold Side Mixed\Type5c.tmf

Modèle TRNSYS : Type 5

Un échangeur de chaleur sensible à capacité zéro est modélisé dans différentes configurations. Dans ce cas,
un échangeur de chaleur à flux croisés avec mélange côté froid (charge) est modélisé. Compte tenu des
températures d'entrée et des débits des côtés chaud et froid, l'efficacité est calculée pour une valeur fixe
donnée du coefficient global de transfert de chaleur.

CÔTÉ CHAUD
MIXTE
Proforma : Echangeurs de chaleur\Cross Flow\Hot Side Mixed\Type5d.tmf

Modèle TRNSYS : Type 5

Un échangeur de chaleur sensible à capacité zéro est modélisé dans différentes configurations. Dans ce cas, un
échangeur de chaleur à flux croisés avec mélange côté chaud (source) est modélisé. Compte tenu des
températures d'entrée et des débits des côtés chaud et froid, l'efficacité est calculée pour une valeur fixe donnée
du coefficient global de transfert de chaleur.

3.4.3.4 Flux parallèle

FLUX DE PARALLÉLISME
Proforma : Échangeurs de chaleur\Flux parallèle\Type5a.tmf

Modèle TRNSYS : Type 5

Un échangeur de chaleur sensible à capacité zéro est modélisé dans différentes configurations. Dans le cas
présent, un échangeur de chaleur à flux parallèle est modélisé. Compte tenu des températures d'entrée et des
débits des côtés chaud et froid, l'efficacité est calculée pour une valeur fixe donnée du coefficient global de
transfert de chaleur.

3.4.3.5 Coquilles et
tubes

HELL ET TUBE
Proforma : Échangeurs de chaleur\Shell and Tube\Type5g.tmf

Modèle TRNSYS : Type 5

Un échangeur de chaleur sensible à capacité zéro est modélisé dans différentes configurations. Dans le cas
présent, un dispositif à tubes et à enveloppe est modélisé. Compte tenu des températures d'entrée et des
débits des côtés chaud et froid, l'efficacité est calculée pour une valeur fixe donnée du coefficient global de
transfert de chaleur.

3.4.3.6 Récupération de la
chaleur perdue

RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR PERDUE

3–31
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

Proforma : Échangeurs de chaleur\Récupération de la chaleur résiduelle\Type17.tmf


Modèle TRNSYS : Type 17
Ce composant modélise un système de récupération de chaleur en cascade (WHR). La récupération d'énergie
peut se faire par l'intermédiaire de 5 échangeurs de chaleur secondaires au maximum et être acheminée par un
seul échangeur de chaleur primaire. En option, certains échangeurs de chaleur secondaires peuvent fournir de
l'énergie plutôt que de la récupérer. L'analyse utilisée pour chaque échangeur de chaleur est identique à celle du
composant de TYPE 5. L'utilisateur est renvoyé à la documentation du TYPE 5 pour la description des quatre
modes d'échangeurs de chaleur possibles et l'analyse mathématique.
Le TYPE 17 résout itérativement le système d'équations représentant les échangeurs de chaleur. La
convergence est
supposée lorsque la température de sortie du côté chaud de l'échangeur de chaleur primaire varie entre les
itérations successives d'une quantité inférieure à celle spécifiée par l'utilisateur, TOL. Si la convergence n'est
pas atteinte au cours des itérations NSTICK, toutes les pompes commandées oscillantes sont arrêtées. Il
existe trois stratégies de contrôle possibles pour les échangeurs de chaleur primaires et secondaires, comme
suit. 1) AUCUN CONTRÔLE - L'énergie est transférée dans ou hors de la boucle WHR, 2) Récupération
d'énergie - L'énergie est transférée dans la boucle WHR, et 3) Livraison d'énergie - L'énergie est transférée de
la boucle WHR. À la fin de la simulation, des résumés des pourcentages de pas de temps que NSTICK a été
dépassé et que la convergence n'a pas été atteinte dans NSTICK+5
itérations est imprimée.

3–32
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

4. HVAC

1. Refroidisseur à absorption (à eau chaude, à effet


unique)

REFROIDISSEUR
Proforma : HVAC\Absorption Chiller (À
À ABSORPTION EAU CHAUDE,
(Hot-Water À EFFET
Fired, Single UNIQUE)
Effect)\Type107.tmf

Modèle TRNSYS : Type 107

Le Type107 utilise une approche normalisée de recherche de données de catalogue pour modéliser
un refroidisseur à absorption à eau chaude à effet unique. "Hot Water-Fired" indique que l'énergie
fournie au générateur de la machine provient d'un flux d'eau chaude. Comme les fichiers de données
sont normalisés, l'utilisateur peut modéliser un refroidisseur de n'importe quelle taille en utilisant un
ensemble donné de fichiers de données. Des exemples de fichiers sont fournis.

3.4.4.2 Unité de refroidissement


auxiliaire

UNITÉ DE REFROIDISSEMENT AUXILIAIRE


Proforma : HVAC\Auxiliary Cooling Unit\Type92.tmf
Modèle TRNSYS : Type 92
Un dispositif de refroidissement auxiliaire est modélisé pour réduire la température d'un flux en utilisant soit un
contrôle interne, soit un contrôle externe ou une combinaison des deux types de contrôle. Le dispositif de
refroidissement est conçu pour retirer de l'énergie du flux à un taux désigné par l'utilisateur (Qmax) lorsque
l'entrée de la commande externe est égale à un et que la température de sortie du dispositif de refroidissement
est inférieure à un maximum spécifié par l'utilisateur (Tset).
En spécifiant une valeur constante de la fonction de contrôle de un et en spécifiant une valeur suffisamment
grande de Qmax, cette
La routine se comportera comme un auxiliaire d'eau froide domestique avec un contrôle interne pour maintenir
une température de sortie de Tset.
En fournissant une fonction de contrôle de zéro ou de un à partir d'un thermostat ou d'un contrôleur, cette routine
fonctionnera comme un dispositif qui prélève de l'énergie à un taux de Qmax mais qui ne descend pas en
dessous d'une température de sortie de Tset. Dans cette application, une température de sortie constante n'est
pas recherchée et Tset peut être considéré comme une sécurité arbitraire
limite.

3.4.4.3 Chauffages
auxiliaires

LES CHAUFFAGES D'APPOINT


Proforma : HVAC\Auxiliary Heaters\Type6.tmf
Modèle TRNSYS : Type 6
Un chauffage auxiliaire est modélisé pour élever la température d'un flux en utilisant soit un contrôle interne, soit
un contrôle externe, soit une combinaison des deux types de contrôle. Le réchauffeur est conçu pour ajouter de
la chaleur au flux à un taux désigné par l'utilisateur (Qmax) lorsque l'entrée de commande externe est égale à
un et que la température de sortie du réchauffeur est inférieure à un maximum spécifié par l'utilisateur (Tset). En
spécifiant une valeur constante de la fonction de régulation de un et en spécifiant une valeur suffisamment
importante de Qmax, cette routine fonctionnera comme un auxiliaire d'eau chaude sanitaire avec une régulation
interne pour maintenir une température de sortie de Tset. En fournissant une fonction de contrôle de zéro ou de
un à partir d'un thermostat ou d'un contrôleur, cette routine fonctionnera comme un fourneau ajoutant de la
chaleur à un taux de Qmax mais pas

3–33
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

dépassant une température de sortie de Tset. Dans cette application, une température de sortie constante n'est
pas recherchée et Tset peut être considéré comme une limite de sécurité arbitraire.

3.4.4.4 Équipement de
conditionnement

1 VARIABLE
Proforma INDÉPENDANTEde conditionnement d'air\1 Variable indépendante\Type42c.tmf
: HVAC\Equipement
Modèle TRNSYS : Type 42
Ce composant modélise tout équipement dont les performances peuvent être caractérisées en fonction
d'une variable indépendante et entre 1 et 5 variables de performance dépendantes. On peut citer comme
exemple une pompe à chaleur de source ambiante dont la puissance de chauffage et le COP dépendent
uniquement de la température de l'air extérieur.
La performance des équipements est déterminée à partir des données en régime permanent fournies par
l'utilisateur. Les performances réduites associées à des cycles fréquents ou à d'autres moyens de contrôle de la
capacité ne sont pas prises en compte. Ces effets peuvent être pris en compte grâce à l'utilisation de la
composante Performance de charge partielle de TYPE 43.
L'équipement est commandé par une seule entrée de commande, Y. Les valeurs des variables dépendantes
sorties par cette
sont juste le produit de chaque variable de performance évaluée dans les conditions actuelles et de la fonction
de contrôle. Si Y est égal à 0, alors toutes les sorties sont égales à 0. Si Y est égal à 1, alors les sorties sont les
valeurs interpolées à partir des données fournies par l'utilisateur. Les données de performance de l'équipement
sont lues et interpolées à l'aide de la routine standard de lecture de données TRNSYS.

2 VARIABLES
INDÉPENDANTES
Proforma : HVAC\Equipement de conditionnement d'air\2 Variables indépendantes\Type42b.tmf
Modèle TRNSYS : Type 42
Ce composant modélise tout équipement dont les performances peuvent être caractérisées en termes de deux
variables indépendantes et entre 1 et 5 variables de performance dépendantes. On peut citer comme exemple un
climatiseur dont la capacité de refroidissement et le COP dépendent de la température et de l'humidité
ambiantes . Les performances de l'équipement sont déterminées à partir de données en régime permanent
fournies par l'utilisateur. Les performances réduites associées à des cycles fréquents ou à d'autres moyens de
contrôler la capacité ne sont pas prises en compte. Ces effets peuvent être pris en compte grâce à l'utilisation de
la composante Performance de charge partielle de TYPE 43.
L'équipement est commandé par une seule entrée de commande, Y. Les valeurs des variables dépendantes
sorties par cette
sont juste le produit de chaque variable de performance évaluée dans les conditions actuelles et de la fonction
de contrôle. Si Y est égal à 0, alors toutes les sorties sont égales à 0. Si Y est égal à 1, alors les sorties sont les
valeurs interpolées à partir des données fournies par l'utilisateur. Les données de performance de l'équipement
sont lues et interpolées à l'aide de la routine standard de lecture de données TRNSYS.

3 VARIABLES
INDÉPENDANTES
Proforma : HVAC\Equipement de conditionnement d'air\3 Variables indépendantes\Type42a.tmf
Modèle TRNSYS : Type 42
Ce composant modélise tout équipement dont les performances peuvent être caractérisées en termes de trois
variables indépendantes et entre 1 et 5 variables de performance dépendantes. Les exemples comprennent
une pompe à chaleur chimique dont les performances sont caractérisées en termes de conditions de
générateur, d'évaporateur et de condenseur. La performance de l'équipement est déterminée à partir des
données en régime permanent fournies par l'utilisateur. Les performances réduites associées à des cycles
fréquents ou à d'autres moyens de contrôle de la capacité ne sont pas prises en compte. Ces effets peuvent
être pris en compte grâce à l'utilisation de la composante Performance de charge partielle de TYPE 43.
L'équipement est commandé par une seule entrée de commande, Y. Les valeurs des variables dépendantes
produites par ce composant sont juste le produit de chaque variable de performance évaluée dans les
conditions actuelles et de la fonction de commande. Si Y est 0, alors toutes les sorties sont 0. Si Y est 1, alors
les sorties sont les valeurs interpolées de l'utilisateur

3–34
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

a fourni des données. Les données relatives aux performances de l'équipement sont lues et interpolées à
l'aide de la routine standard de lecture de données TRNSYS.

3.4.4.5 Bobines de
refroidissement

DÉTAILLÉE
Proforma - NAGEOIRESCoils\Detailed\Annular Fins\Type52a.tmf
: HVAC\Cooling
ANNULAIRES
Modèle TRNSYS : Type 52
Ce composant modélise les performances d'un serpentin de refroidissement déshumidifiant en utilisant le modèle
d'efficacité décrit par Braun. L'utilisateur doit spécifier la géométrie de la batterie de refroidissement et du conduit
d'air. Dans le cas du type 52, des ailettes annulaires sont spécifiées. Le modèle ne tient pas compte de la
formation de glace sur les serpentins dans des conditions de givrage.
L'utilisateur peut choisir un niveau d'analyse simple ou détaillé. Le niveau de détail détermine la méthode utilisée
pour modéliser une bobine fonctionnant dans des conditions partiellement humides et sèches. Dans l'analyse
détaillée, une analyse séparée est utilisée pour chacune des parties sèches et humides de la bobine. Dans le
niveau d'analyse simple, la bobine partiellement sèche et humide est supposée être soit entièrement humide, soit
entièrement sèche. Ceci est expliqué plus en détail dans la description mathématique.
L'analyse simple permet un calcul plus rapide des performances des bobines avec normalement une faible
diminution de la précision.

DÉTAILLÉE - NAGEOIRES
RECTANGULAIRES
Proforma : HVAC\Cooling Coils\Detailed\Rectangular Fins\Type52b.tmf

Modèle TRNSYS : Type 52

Ce composant modélise les performances d'un serpentin de refroidissement déshumidifiant en utilisant le


modèle d'efficacité décrit par Braun. L'utilisateur doit spécifier la géométrie de la batterie de refroidissement et
du conduit d'air. Dans le cas du type 52, des ailettes plates continues sont spécifiées. Le modèle ne tient pas
compte de la formation de glace sur les serpentins dans des conditions de givrage.
L'utilisateur peut choisir un niveau d'analyse simple ou détaillé. Le niveau de détail détermine la méthode
utilisé dans la modélisation d'une bobine fonctionnant dans des conditions partiellement humides et sèches.
Dans l'analyse détaillée, une analyse séparée est utilisée pour chacune des parties sèches et humides de la
bobine. Dans le niveau d'analyse simple, la bobine partiellement sèche et humide est supposée être soit
entièrement humide, soit entièrement sèche. Ceci est expliqué plus en détail dans la description
mathématique. L'analyse simple permet un calcul plus rapide des performances de la bobine, avec
normalement une légère diminution de la précision.

SIMPLIFIÉ

Proforma : HVAC\Cooling Coils\Simplified\Type32.tmf

Modèle TRNSYS : Type 32

Ce composant modélise les performances d'un serpentin de refroidissement à eau froide. Il peut être utilisé
avec un composant qui calcule une capacité de refroidissement totale, comme l'équipement de
conditionnement de TYPE 42, et un composant qui modélise un espace à refroidir, comme la zone de TYPE
19. Son but est de séparer l'entrée de refroidissement en effets sensibles (température) et latents (humidité).
L'analyse est basée sur des relations empiriques tirées d'une publication de l'ASHRAE (1). Notez que le TYPE
52 est un modèle de serpentin de refroidissement plus sophistiqué.

3.4.4.6 Tours de
refroidissement

DOSSIER DE PERFORMANCE
EXTERNE

3–35
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

Proforma : HVAC\Cooling Towers\External Performance File\Type51a.tmf


Modèle TRNSYS : Type 51
Dans une tour de refroidissement, un courant d'eau chaude est en contact direct avec un courant d'air et est
refroidi grâce à un transfert de chaleur sensible dû aux différences de température avec l'air et au transfert de
masse résultant de l'évaporation vers le
l'air. Les flux d'air et d'eau peuvent être configurés à contre-courant ou à contre-courant. L'air ambiant est aspiré
vers le haut par l'eau qui tombe. La plupart des tours contiennent un matériau de remplissage qui augmente la
surface de l'eau
zone en contact avec l'air. Une tour de refroidissement est généralement composée de plusieurs cellules de
tour qui sont en parallèle et partagent un bassin commun. Les pertes d'eau des cellules de la tour sont
remplacées par de l'eau d'appoint dans le bassin.
Ce composant modélise les performances d'une tour de refroidissement à contre-courant ou à flux croisés à
plusieurs cellules et d'un puisard. Il existe deux modes principaux pour ce modèle. Dans ce cas (MODE 2),
l'utilisateur entre les données de performance globale
pour la tour de refroidissement et le modèle détermine les paramètres c et n qui correspondent le mieux aux
données au sens des moindres carrés. Les valeurs de c et n sont des sorties et peuvent être utilisées dans
LESsimulations
des COEFFICIENTS FOURNIS
ultérieures au lieu des
PAR LES UTILISATEURS
programme les recalculant.
Proforma : HVAC\Cooling Towers\User-Supplied Coefficients\Type51b.tmf
Modèle TRNSYS : Type 51
Dans une tour de refroidissement, un courant d'eau chaude est en contact direct avec un courant d'air et est
refroidi grâce à un transfert de chaleur sensible dû aux différences de température avec l'air et au transfert de
masse résultant de l'évaporation vers le
l'air. Les flux d'air et d'eau peuvent être configurés à contre-courant ou à contre-courant. L'air ambiant est
tirée vers le haut par l'eau qui tombe. La plupart des tours contiennent un matériau de remplissage qui
augmente la surface de l'eau en contact avec l'air. Une tour de refroidissement est généralement composée
de plusieurs cellules de tour qui sont en parallèle et partagent un bassin commun. Les pertes d'eau des
cellules de la tour sont remplacées par de l'eau d'appoint dans le bassin.
Ce composant modélise les performances d'une tour de refroidissement à contre-courant ou à flux croisés à
plusieurs cellules et d'un puisard. Il existe deux modes principaux pour ce modèle. Dans ce cas (MODE 1),
l'utilisateur saisit les coefficients de la
corrélation de transfert de masse, c et n. Bien que ces données soient difficiles à obtenir, le guide de
l'équipement ASHRAE (1) et Simpson et Sherwood (2) donnent quelques données typiques.

3.4.4.7 Pompes à chaleur à double


source

LES POMPES À CHALEUR À DOUBLE SOURCE


Proforma : HVAC\Dual Source Heat Pumps\Type20.tmf
Modèle TRNSYS : Type 20
Ce composant modélise la performance d'une pompe à chaleur ayant deux évaporateurs ; une source liquide
pour utiliser la chaleur d'un système solaire ou d'autres processus, et une source d'air ambiant à utiliser
lorsque la température extérieure dépasse la température de la source liquide ou si la température de la source
liquide approche son point de congélation. Le modèle permet également un mode de chauffage direct dans
lequel la source liquide chaude contourne la pompe à chaleur et fournit de l'énergie à travers un échangeur de
chaleur lorsque sa température dépasse un minimum spécifié par l'utilisateur, Tdh. Le site
L'ensemble du système est contrôlé par une seule entrée de contrôle, Yhtr . Si la valeur de cette fonction de
régulation est 0, aucun chauffage n'est nécessaire et la pompe à chaleur ne fournit aucune énergie. Si, en
revanche, Yhtr est 1, alors une entrée de commande interne
Le régulateur détermine le mode de chauffage. Le chauffage direct d'une source de liquide se produit si la
température de la source est supérieure à Tdh. Dans le cas contraire, le chauffage par pompe à chaleur
s'effectue soit à partir de la source liquide, soit à partir de la source ambiante, selon le cas.
une température plus élevée. Si, toutefois, la température de l'une ou l'autre des sources tombe en dessous des
minimums spécifiés par l'utilisateur, la chaleur ne peut pas fonctionner dans ce mode (ou les deux).

3–36
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

3.4.4.8 Four

ENTRÉES DE TAUX
D'HUMIDITÉ
Proforma : HVAC\Fnace\Humidity Ratio Inputs\Type121a.tmf

Modèle TRNSYS : Type 121

Tout comme le Type6 pour les fluides, ce composant représente un dispositif de chauffage de l'air qui peut
être contrôlé soit de l'extérieur, soit réglé pour essayer d'atteindre automatiquement une température de
consigne. Le four est lié par un
la capacité de chauffage et une efficacité. Les pertes thermiques du four sont basées sur la moyenne de l'air
température. L'état de sortie de l'air est déterminé par un bilan énergétique basé sur l'enthalpie qui
tient compte des effets de la pression.

ENTRÉES
RH
Proforma : HVAC\Furnace\RH Inputs\Type121b.tmf

Modèle TRNSYS : Type 121

Tout comme le Type6 pour les fluides, ce composant représente un dispositif de chauffage de l'air qui peut
être contrôlé soit de l'extérieur, soit réglé pour essayer d'atteindre automatiquement une température de
consigne. Le four est lié par un
la capacité de chauffage et une efficacité. Les pertes thermiques du four sont basées sur la moyenne de l'air
température. L'état de sortie de l'air est déterminé par un bilan énergétique basé sur l'enthalpie qui
tient compte des effets de la pression.

3.4.4.9 Refroidisseurs
parallèles

REFROIDISSEURS PARALLÈLES
Proforma : HVAC\Parallel Chillers\Type53.tmf
Modèle TRNSYS : Type 53
Ce composant modélise les performances thermiques et les besoins en puissance de refroidisseurs à moteur
identiques qui sont orientés en parallèle. Chacun des refroidisseurs en fonctionnement est supposé être contrôlé
pour maintenir une température d'alimentation en eau froide spécifiée par la modulation de la capacité du
compresseur (soit par une commande à palettes, soit par une vitesse variable). Les entrées de la composante
sont les températures et les débits totaux de l'eau de l'évaporateur et du condenseur, le point de consigne
souhaité de l'eau réfrigérée et le nombre total de refroidisseurs en fonctionnement. Les débits sont divisés de
manière égale entre chacun des refroidisseurs en fonctionnement afin d'obtenir une charge et un rejet de chaleur
identiques pour chaque refroidisseur.
Le modèle s'appuie sur une courbe empirique adaptée aux données de performance. L'utilisateur doit créer un
fichier externe contenant
données de performance pour un seul refroidisseur. La liste des paramètres des composants spécifie l'unité
logique fortran associée au fichier de données et le nombre de points de fonctionnement dans le fichier. Chaque
ligne d'entrée dans le fichier de données comporte trois éléments : "X", le rapport entre la charge du refroidisseur
et une charge nominale spécifiée, "Y", le rapport entre la différence de température entre la sortie d'eau du
condenseur et la sortie d'eau de l'évaporateur et une différence de température nominale spécifiée, et "Z", le
rapport entre la puissance mesurée et la puissance dans les conditions nominales spécifiées.
3.4.4.10.Performance de la
charge partielle

LINÉAIRE AVEC CHARGE


Proforma : HVAC\Part Load Performance\Linear with Load\Type43b.tmf

3–37
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

Modèle TRNSYS : Type 43

Cette composante détermine les besoins énergétiques achetés et le rendement moyen de fonctionnement (ou
COP) des équipements de chauffage ou de refroidissement qui ne fonctionnent pas à pleine capacité. Cette
condition résulte généralement du fait que la capacité d'une machine est modulée d'une manière ou d'une autre
pour correspondre aux besoins énergétiques ou à la charge d'un processus donné. La capacité et le rendement
à pleine charge, ainsi que la charge (ou la capacité à charge partielle) sont nécessaires comme intrants de ce
composant. Les charges énergétiques des bâtiments peuvent être calculées comme indiqué dans la section
"Charges et structures des bâtiments" de la documentation TRNSYS en utilisant le contrôle du taux d'énergie.
L'utilisateur doit également fournir une relation entre le facteur de charge partielle (PLF) et la réciproque du cycle
d'utilisation. Dans ce cas de figure de type 43, la relation entre le PLF et la réciproque du cycle d'utilisation est
supposée être linéaire. L'utilisateur doit spécifier la pente de la relation en tant que paramètre du modèle.
PERFORMANCE DU DOSSIER EXTERNE

Proforma : HVAC\Part Load Performance\Performance from External File\Type43a.tmf


Modèle TRNSYS : Type 43
Cette composante détermine les besoins énergétiques achetés et le rendement moyen de fonctionnement (ou
COP) des équipements de chauffage ou de refroidissement qui ne fonctionnent pas à pleine capacité. Cette
condition résulte généralement du fait que la capacité d'une machine est modulée d'une manière ou d'une autre
pour correspondre aux besoins énergétiques ou à la charge d'un processus donné. La capacité et le rendement
à pleine charge, ainsi que la charge (ou la capacité à charge partielle) sont nécessaires comme intrants de ce
composant. Les charges énergétiques des bâtiments peuvent être calculées comme indiqué dans la section
"Charges et structures des bâtiments" de la documentation TRNSYS en utilisant le contrôle du taux d'énergie.
L'utilisateur doit également fournir une relation entre le facteur de charge partielle (PLF) et la réciproque du cycle
d'utilisation dans un fichier de données externe qui sera lu par la routine standard de lecture de données
TRNSYS.

3–38
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

5. Systèmes à hydrogène

1. Stockage de gaz
comprimé

L'HYDROGÈNE
Proforma - LE d'hydrogène\Stockage
: Systèmes GAZ IDÉAL de gaz comprimé\Hydrogène\Gaz idéal\Type164a.tmf

Modèle TRNSYS : Type 164

TYPE164 est un modèle de stockage de gaz comprimé. Cet exemple de modèle calcule la pression dans le
stockage sur la base de la loi du gaz idéal.

HYDROGÈNE - GAZ RÉEL

Proforma : Systèmes d'hydrogène\Stockage de gaz comprimé\Hydrogène\Gaz réel\Type164b.tmf

Modèle TRNSYS : Type 164

TYPE164 est un modèle de stockage de gaz comprimé. Cet exemple de modèle calcule la pression dans le
stockage en se basant sur l'équation d'état de van der Waals pour les gaz réels (Çengel et Boles, 1989 ;
Ulleberg, 1998).

3.4.5.2 Compresseur

COMPRESSEUR

Proforma : Hydrogen Systems\Compressor\Type167.tmf

Modèle TRNSYS : Type 167

Le compresseur est modélisé comme un processus de compression polytropique à plusieurs étages,


avec entre un et cinq étages intermédiaires.

3.4.5.3 Contrôleurs

ÉLECTROLYSEUR - MODE À PUISSANCE


CONSTANTE
Proforma : Hydrogen Systems\Controllers\Electrolyzer\Constant Power Mode\Type100b.tmf

Modèle TRNSYS : Type 100

Ce sous-programme regroupe un ensemble de fonctions de contrôle d'un électrolyseur d'un système intégré de
mini-réseau connecté à un système d'éoliennes/électrolyseur/H2-stockage/piles à combustible. Dans ce cas,
l'électrolyseur est conçu pour fonctionner en mode de puissance constante.

ÉLECTROLYSEUR - MODE DE PUISSANCE


VARIABLE

3–39
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

Proforma : Hydrogen Systems\Controllers\Electrolyzer\Variable Power Mode\Type100a.tmf

Modèle TRNSYS : Type 100

Ce sous-programme regroupe un ensemble de fonctions de contrôle d'un électrolyseur d'un système intégré de
mini-réseau connecté à un système d'éoliennes/électrolyseur/H2-stockage/piles à combustible. Dans ce cas,
l'électrolyseur est conçu pour fonctionner dans un mode de puissance variable.

CONTRÔLE DU
MAÎTRE
Proforma : Hydrogen Systems\Controllers\Master Control\Type105a.tmf
Modèle TRNSYS : Type 105
Ce sous-routine contient les fonctions de contrôle d'une pile à combustible (FC) et d'un électrolyseur (ELY)
fonctionnant dans un mini-réseau électrique d'un système de générateur à moteur diesel (DEGS) pour les
régions éloignées. L'hystérésis pour la mise en marche et l'arrêt de la pile à combustible et de l'électrolyseur
est introduite. Notez que "arrêt" dans ce cas signifie en fait que l'unité tourne au ralenti jusqu'à ce que le
niveau de pression du stockage d'hydrogène, ou état de charge ( SOC), ait atteint son point de consigne
prédéfini. TYPE105 détermine le nombre total de DEGS et la puissance par DEGS nécessaire, la puissance
de la pile à combustible et la puissance de l'électrolyseur pour répondre à une charge donnée. Les
puissances maximales (nominales) et minimales (inertes) de la pile à combustible et de l'électrolyseur sont
prises en considération.

3.4.5.4 Électrolyseur

ALCALIN AVANCÉ - TMODE=1


Proforma : Hydrogen Systems\Electrolyzer\Advanced Alkaline\TMODE=1\Type160a.tmf

Modèle TRNSYS : Type 160

TYPE160 est un modèle mathématique pour un électrolyseur d'eau alcaline à haute pression. Le modèle est
basé sur une combinaison de thermodynamique fondamentale, de théorie du transfert de chaleur et de
relations électrochimiques empiriques. Un modèle thermique dynamique est également inclus. Une courbe
courant-tension dépendant de la température pour une pression donnée et une relation d'efficacité de Faraday
indépendante de la température et de la pression constituent la base du modèle électrochimique. La
température de l'électrolyseur peut être donnée en entrée, ou calculée à partir d'un modèle thermique simple
ou détaillé (Ulleberg, 1998 ; 2001). Dans le cas du type 160, il est demandé à l'utilisateur de fournir la
température de l'électrolyseur comme entrée (TMODE 1).

ALCALIN AVANCÉ - TMODE=2

Proforma : Hydrogen Systems\Electrolyzer\Advanced Alkaline\TMODE=2\Type160b.tmf

Modèle TRNSYS : Type 160

TYPE160 est un modèle mathématique pour un électrolyseur d'eau alcaline à haute pression. Le modèle est
basé sur une combinaison de thermodynamique fondamentale, de théorie du transfert de chaleur et de
relations électrochimiques empiriques. Un modèle thermique dynamique est également inclus. Une courbe
courant-tension dépendant de la température pour une pression donnée et une relation d'efficacité de Faraday
indépendante de la température et de la pression constituent la base du modèle électrochimique. La
température de l'électrolyseur peut être donnée comme entrée, ou calculée à partir d'une simple ou
modèle thermique détaillé (Ulleberg, 1998 ; 2001). Cet exemple de Type160 utilise un simple bilan d'énergie
thermique (TMODE 2) pour ses calculs de température.

ALCALIN AVANCÉ - TMODE=3

3–40
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

Proforma : Hydrogen Systems\Electrolyzer\Advanced Alkaline\TMODE=3\Type160c.tmf

Modèle TRNSYS : Type 160

TYPE160 est un modèle mathématique pour un électrolyseur d'eau alcaline à haute pression. Le modèle est
basé sur une combinaison de thermodynamique fondamentale, de théorie du transfert de chaleur et de
relations électrochimiques empiriques. Un modèle thermique dynamique est également inclus. Une courbe
courant-tension dépendant de la température pour une pression donnée et une relation d'efficacité de Faraday
indépendante de la température et de la pression constituent la base du modèle électrochimique. La
température de l'électrolyseur peut être donnée comme entrée, ou calculée à partir d'une simple ou
modèle thermique détaillé (Ulleberg, 1998 ; 2001). Cet exemple de Type160 utilise un bilan énergétique
thermique complexe (TMODE 3) pour ses calculs de température.

3.4.5.5 Piles à
combustible

AFC - AIR-H2
Proforma : Hydrogen Systems\Fuel Cells\AFC\Air-H2\Type173a.tmf
Modèle TRNSYS : Type 173
TYPE173 est un modèle mathématique simple pour une pile à combustible alcaline (AFC). Le modèle
électrochimique est basé sur une relation empirique pour la caractéristique courant-tension à la température
normale de fonctionnement.
La chaleur générée par la cheminée AFC est calculée, mais aucun modèle thermique dynamique détaillé n'est
inclus. TYPE173 a été modélisé en tenant compte d'un AFC spécifique de ZeTek (Brown, 2001 ; ZeTek, 2001).
Dans le cas présent
du Type173 suppose qu'il y a de l'air (par opposition à l'oxygène pur) du côté de la cathode.

AFC - O2-H2

Proforma : Systèmes d'hydrogène\Piles à combustible\AFC\O2-H2\Type173b.tmf


Modèle TRNSYS : Type 173
TYPE173 est un modèle mathématique simple pour une pile à combustible alcaline (AFC). Le modèle
électrochimique est basé sur une relation empirique pour la caractéristique courant-tension à la température
normale de fonctionnement.
La chaleur générée par la cheminée AFC est calculée, mais aucun modèle thermique dynamique détaillé n'est
inclus. TYPE173 a été modélisé en tenant compte d'un AFC spécifique de ZeTek (Brown, 2001 ; ZeTek, 2001).
Dans le cas présent
du Type173 suppose qu'il y a de l'oxygène pur (par opposition à l'air) du côté de la cathode.

PEMFC - AIR-H2 - TMODE=1 - RTCTMODE=1

Proforma : Hydrogen Systems\Fuel Cells\PEMFC\Air-H2\TMODE=1\RTCTMODE=1\Type170a.tmf


Modèle TRNSYS : Type 170
TYPE170 est un modèle mathématique générique pour une pile à combustible à membrane échangeuse de
protons (PEMFC).
Le modèle est largement mécaniste, la plupart des termes étant dérivés de la théorie ou incluant des
coefficients qui ont un fondement théorique. Le principal terme non mécaniste est la surtension ohmique, qui
repose essentiellement sur des bases empiriques. Les principales équations du modèle électrochimique sont
décrites dans la littérature publiée
(Mann et al., 2000). Un modèle dynamique thermique est également inclus. La théorie qui sous-tend le
modèle thermique est la suivante
trouvé dans les travaux de modélisation PEMFC précédents (Ulleberg, 1998), tandis que les coefficients
thermiques recommandés ont été dérivés de deux sources (Amphlett et al., 1996 ; Ulleberg, 2001). Dans le
cas du Type170, les hypothèses suivantes sont faites : Il y a de l'air du côté de la cathode, la température de
la cheminée est fournie par l'utilisateur et des calculs simplifiés de R_t et C_t sont utilisés.

3–41
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

PEMFC - AIR-H2 - TMODE=1 - RTCTMODE=2

Proforma : Hydrogen Systems\Fuel Cells\PEMFC\Air-H2\TMODE=1\RTCTMODE=2\Type170b.tmf


Modèle TRNSYS : Type 170
TYPE170 est un modèle mathématique générique pour une pile à combustible à membrane échangeuse de
protons (PEMFC).
Le modèle est largement mécaniste, la plupart des termes étant dérivés de la théorie ou incluant des
coefficients qui ont un fondement théorique. Le principal terme non mécaniste est la surtension ohmique, qui
repose essentiellement sur des bases empiriques. Les principales équations du modèle électrochimique sont
décrites dans la littérature publiée
(Mann et al., 2000). Un modèle dynamique thermique est également inclus. La théorie qui sous-tend le
modèle thermique est la suivante
trouvé dans les travaux de modélisation PEMFC précédents (Ulleberg, 1998), tandis que les coefficients
thermiques recommandés ont été dérivés de deux sources (Amphlett et al., 1996 ; Ulleberg, 2001). Dans le
cas du Type170, les hypothèses suivantes sont faites : Il y a de l'air du côté de la cathode, la température de
la cheminée est fournie par l'utilisateur et des calculs détaillés de R_t et C_t sont utilisés.
PEMFC - AIR-H2 - TMODE=1 - RTCTMODE=3

Proforma : Hydrogen Systems\Fuel Cells\PEMFC\Air-H2\TMODE=1\RTCTMODE=3\Type170c.tmf


Modèle TRNSYS : Type 170
TYPE170 est un modèle mathématique générique pour une pile à combustible à membrane échangeuse de
protons (PEMFC).
Le modèle est largement mécaniste, la plupart des termes étant dérivés de la théorie ou incluant des
coefficients qui ont un fondement théorique. Le principal terme non mécaniste est la surtension ohmique, qui
repose essentiellement sur des bases empiriques. Les principales équations du modèle électrochimique sont
décrites dans la littérature publiée
(Mann et al., 2000). Un modèle dynamique thermique est également inclus. La théorie qui sous-tend le
modèle thermique est la suivante
trouvé dans les travaux de modélisation PEMFC précédents (Ulleberg, 1998), tandis que les coefficients
thermiques recommandés ont été dérivés de deux sources (Amphlett et al., 1996 ; Ulleberg, 2001). Dans le cas
du Type170, les hypothèses suivantes sont faites : Il y a de l'air du côté de la cathode, et les valeurs fournies par
l'utilisateur de la température de la cheminée, R_t et C_t sont utilisées.
PEMFC - AIR-H2 - TMODE=2 - RTCTMODE=1

Proforma : Hydrogen Systems\Fuel Cells\PEMFC\Air-H2\TMODE=2\RTCTMODE=1\Type170d.tmf


Modèle TRNSYS : Type 170
TYPE170 est un modèle mathématique générique pour une pile à combustible à membrane échangeuse de
protons (PEMFC).
Le modèle est largement mécaniste, la plupart des termes étant dérivés de la théorie ou incluant des
coefficients qui ont un fondement théorique. Le principal terme non mécaniste est la surtension ohmique, qui
repose essentiellement sur des bases empiriques. Les principales équations du modèle électrochimique sont
décrites dans la littérature publiée
(Mann et al., 2000). Un modèle dynamique thermique est également inclus. La théorie qui sous-tend le
modèle thermique est la suivante
trouvé dans les travaux de modélisation PEMFC précédents (Ulleberg, 1998), tandis que les coefficients
thermiques recommandés ont été dérivés de deux sources (Amphlett et al., 1996 ; Ulleberg, 2001). Dans le
cas du Type170, les hypothèses suivantes sont faites : Il y a de l'air du côté de la cathode, la température de
la cheminée est calculée en interne et des calculs simplifiés de R_t et C_t sont utilisés.
PEMFC - AIR-H2 - TMODE=2 - RTCTMODE=2

Proforma : Hydrogen Systems\Fuel Cells\PEMFC\Air-H2\TMODE=2\RTCTMODE=2\Type170e.tmf


Modèle TRNSYS : Type 170
TYPE170 est un modèle mathématique générique pour une pile à combustible à membrane échangeuse de
protons (PEMFC).
Le modèle est largement mécaniste, la plupart des termes étant dérivés de la théorie ou incluant des
coefficients qui ont un fondement théorique. Le principal terme non mécaniste est la surtension ohmique qui
est principalement empirique

3–42
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

basée. Les principales équations du modèle électrochimique sont décrites dans la littérature publiée
(Mann et al., 2000). Un modèle dynamique thermique est également inclus. La théorie qui sous-tend le modèle
thermique est la suivante
trouvé dans les travaux de modélisation PEMFC précédents (Ulleberg, 1998), tandis que les coefficients
thermiques recommandés ont été dérivés de deux sources (Amphlett et al., 1996 ; Ulleberg, 2001). Dans le
cas du Type170, les hypothèses suivantes sont faites : Il y a de l'air du côté de la cathode, la température de
la cheminée est calculée en interne et des calculs détaillés de R_t et C_t sont utilisés.

PEMFC - AIR-H2 - TMODE=2 - RTCTMODE=3

Proforma : Hydrogen Systems\Fuel Cells\PEMFC\Air-H2\TMODE=2\RTCTMODE=3\Type170f.tmf


Modèle TRNSYS : Type 170
TYPE170 est un modèle mathématique générique pour une pile à combustible à membrane échangeuse de
protons (PEMFC).
Le modèle est largement mécaniste, la plupart des termes étant dérivés de la théorie ou incluant des
coefficients qui ont un fondement théorique. Le principal terme non mécaniste est la surtension ohmique, qui
repose essentiellement sur des bases empiriques. Les principales équations du modèle électrochimique sont
décrites dans la littérature publiée
(Mann et al., 2000). Un modèle dynamique thermique est également inclus. La théorie qui sous-tend le
modèle thermique est la suivante
trouvé dans les travaux de modélisation PEMFC précédents (Ulleberg, 1998), tandis que les coefficients
thermiques recommandés ont été dérivés de deux sources (Amphlett et al., 1996 ; Ulleberg, 2001). Dans le cas
du Type170, les hypothèses suivantes sont faites : Il y a de l'air du côté de la cathode, la température de la
cheminée est calculée en interne et les valeurs de R_t et C_t fournies par l'utilisateur sont utilisées.
PEMFC - O2-H2 - TMODE=1 -
RTCTMODE=1
Proforma : Hydrogen Systems\Fuel Cells\PEMFC\O2-H2\TMODE=1\RTCTMODE=1\Type170g.tmf
Modèle TRNSYS : Type 170
TYPE170 est un modèle mathématique générique pour une pile à combustible à membrane échangeuse de
protons (PEMFC).
Le modèle est largement mécaniste, la plupart des termes étant dérivés de la théorie ou incluant des
coefficients qui ont un fondement théorique. Le principal terme non mécaniste est la surtension ohmique, qui
repose essentiellement sur des bases empiriques. Les principales équations du modèle électrochimique sont
décrites dans la littérature publiée
(Mann et al., 2000). Un modèle dynamique thermique est également inclus. La théorie qui sous-tend le
modèle thermique est la suivante
trouvé dans les travaux de modélisation PEMFC précédents (Ulleberg, 1998), tandis que les coefficients
thermiques recommandés ont été dérivés de deux sources (Amphlett et al., 1996 ; Ulleberg, 2001). Dans le cas
du Type170, les hypothèses suivantes sont faites : Il y a de l'oxygène du côté de la cathode, la température de
la cheminée est fournie par l'utilisateur et des calculs simplifiés de R_t et C_t sont utilisés.
PEMFC - O2-H2 - TMODE=1 -
RTCTMODE=2
Proforma : Hydrogen Systems\Fuel Cells\PEMFC\O2-H2\TMODE=1\RTCTMODE=2\Type170h.tmf
Modèle TRNSYS : Type 170
TYPE170 est un modèle mathématique générique pour une pile à combustible à membrane échangeuse de
protons (PEMFC).
Le modèle est largement mécaniste, la plupart des termes étant dérivés de la théorie ou incluant des
coefficients qui ont un fondement théorique. Le principal terme non mécaniste est la surtension ohmique, qui
repose essentiellement sur des bases empiriques. Les principales équations du modèle électrochimique sont
décrites dans la littérature publiée
(Mann et al., 2000). Un modèle dynamique thermique est également inclus. La théorie qui sous-tend le
modèle thermique est la suivante
trouvé dans les travaux de modélisation PEMFC précédents (Ulleberg, 1998), tandis que les coefficients
thermiques recommandés ont été dérivés de deux sources (Amphlett et al., 1996 ; Ulleberg, 2001). Dans le cas
du Type170, les hypothèses suivantes sont faites : Il y a de l'oxygène du côté de la cathode, la température de
la cheminée est fournie par l'utilisateur et des calculs détaillés de R_t et C_t sont utilisés.
PEMFC - O2-H2 - TMODE=1 -
RTCTMODE=3

3–43
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

Proforma : Hydrogen Systems\Fuel Cells\PEMFC\O2-H2\TMODE=1\RTCTMODE=3\Type170i.tmf


Modèle TRNSYS : Type 170
TYPE170 est un modèle mathématique générique pour une pile à combustible à membrane échangeuse de
protons (PEMFC).
Le modèle est largement mécaniste, la plupart des termes étant dérivés de la théorie ou incluant des
coefficients qui ont un fondement théorique. Le principal terme non mécaniste est la surtension ohmique, qui
repose essentiellement sur des bases empiriques. Les principales équations du modèle électrochimique sont
décrites dans la littérature publiée
(Mann et al., 2000). Un modèle dynamique thermique est également inclus. La théorie qui sous-tend le
modèle thermique est la suivante
trouvé dans les travaux de modélisation PEMFC précédents (Ulleberg, 1998), tandis que les coefficients
thermiques recommandés ont été dérivés de deux sources (Amphlett et al., 1996 ; Ulleberg, 2001). Dans le cas
du Type170, les hypothèses suivantes sont faites : Il y a de l'oxygène du côté de la cathode, et les valeurs
fournies par l'utilisateur de la température de la cheminée, R_t et C_t sont utilisées.
PEMFC - O2-H2 - TMODE=2 -
RTCTMODE=1
Proforma : Hydrogen Systems\Fuel Cells\PEMFC\O2-H2\TMODE=2\RTCTMODE=1\Type170j.tmf
Modèle TRNSYS : Type 170
TYPE170 est un modèle mathématique générique pour une pile à combustible à membrane échangeuse de
protons (PEMFC).
Le modèle est largement mécaniste, la plupart des termes étant dérivés de la théorie ou incluant des
coefficients qui ont un fondement théorique. Le principal terme non mécaniste est la surtension ohmique, qui
repose essentiellement sur des bases empiriques. Les principales équations du modèle électrochimique sont
décrites dans la littérature publiée
(Mann et al., 2000). Un modèle dynamique thermique est également inclus. La théorie qui sous-tend le
modèle thermique est la suivante
trouvé dans les travaux de modélisation PEMFC précédents (Ulleberg, 1998), tandis que les coefficients
thermiques recommandés ont été dérivés de deux sources (Amphlett et al., 1996 ; Ulleberg, 2001). Dans le cas
du Type170, les hypothèses suivantes sont faites : Il y a de l'oxygène du côté de la cathode, la température de
la cheminée est calculée en interne et des calculs simplifiés de R_t et C_t sont utilisés.
PEMFC - O2-H2 - TMODE=2 -
RTCTMODE=2
Proforma : Hydrogen Systems\Fuel Cells\PEMFC\O2-H2\TMODE=2\RTCTMODE=2\Type170k.tmf
Modèle TRNSYS : Type 170
TYPE170 est un modèle mathématique générique pour une pile à combustible à membrane échangeuse de
protons (PEMFC).
Le modèle est largement mécaniste, la plupart des termes étant dérivés de la théorie ou incluant des
coefficients qui ont un fondement théorique. Le principal terme non mécaniste est la surtension ohmique, qui
repose essentiellement sur des bases empiriques. Les principales équations du modèle électrochimique sont
décrites dans la littérature publiée
(Mann et al., 2000). Un modèle dynamique thermique est également inclus. La théorie qui sous-tend le
modèle thermique est la suivante
trouvé dans les travaux de modélisation PEMFC précédents (Ulleberg, 1998), tandis que les coefficients
thermiques recommandés ont été dérivés de deux sources (Amphlett et al., 1996 ; Ulleberg, 2001). Dans le cas
du Type170, les hypothèses suivantes sont faites : Il y a de l'oxygène du côté de la cathode, la température de
la cheminée est calculée en interne et des calculs détaillés de R_t et C_t sont utilisés.
PEMFC - O2-H2 - TMODE=2 -
RTCTMODE=3
Proforma : Hydrogen Systems\Fuel Cells\PEMFC\O2-H2\TMODE=2\RTCTMODE=3\Type170l.tmf
Modèle TRNSYS : Type 170
TYPE170 est un modèle mathématique générique pour une pile à combustible à membrane échangeuse de
protons (PEMFC).
Le modèle est largement mécaniste, la plupart des termes étant dérivés de la théorie ou incluant des
coefficients qui ont un fondement théorique. Le principal terme non mécaniste est la surtension ohmique, qui
repose essentiellement sur des bases empiriques. Les principales équations du modèle électrochimique sont
décrites dans la littérature publiée
(Mann et al., 2000). Un modèle dynamique thermique est également inclus. La théorie qui sous-tend le
modèle thermique est la suivante

3–44
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

trouvé dans les travaux de modélisation PEMFC précédents (Ulleberg, 1998), tandis que les coefficients
thermiques recommandés ont été dérivés de deux sources (Amphlett et al., 1996 ; Ulleberg, 2001). Dans le cas
du Type170, les hypothèses suivantes sont faites : Il y a de l'oxygène du côté de la cathode, la température de
la cheminée est calculée en interne et les valeurs de R_t et C_t fournies par l'utilisateur sont utilisées.

6. Hydronics

1. Fans

VITESSE UNIQUE - ENTRÉES DE RAPPORT


D'HUMIDITÉ
Proforma : Hydronics\Fans\Single Speed\Humidity Ratio Inputs\Type112a.tmf

Modèle TRNSYS : Type 112

Le type112 est un ventilateur capable de tourner à une seule vitesse et de maintenir ainsi un débit massique d'air
constant. Comme pour la plupart des pompes et des ventilateurs de TRNSYS, le Type112 prend le débit
massique comme entrée mais ignore la valeur sauf pour effectuer des vérifications du bilan massique. Le
Type112 définit le débit en aval en fonction de son paramètre de débit nominal et de la valeur actuelle de son
signal de commande d'entrée.

VITESSE UNIQUE - PAS


D'HUMIDITÉ
Proforma : Hydronics\Fans\Single Speed\No Humidity\Type3a.tmf
Modèle TRNSYS : Type 3
Ce modèle de ventilateur calcule un débit massique en utilisant une fonction de contrôle variable, qui doit avoir
une valeur comprise entre 1 et 0, et une capacité de débit maximale fixe (spécifiée par l'utilisateur). Dans ce cas
de figure de type 3, la puissance du ventilateur peut également être calculée, soit en fonction linéaire du débit
massique, soit par une relation définie par l'utilisateur entre le débit massique et la consommation d'énergie.
Une partie de la puissance du ventilateur spécifiée par l'utilisateur est convertie en énergie thermique du flux
d'air.
NOTE : Cette composante fixe le débit pour les autres composantes de la boucle de débit en multipliant le
débit maximal (paramètre 1) par le signal de commande (entrée 3). L'entrée du débit massique de ce
composant est uniquement destinée à la visualisation ; elle n'est pas utilisée, sauf pour le contrôle de la
convergence.

VITESSE UNIQUE - PAS D'HUMIDITÉ - PAS DE COEFFICIENTS


DE PUISSANCE
Proforma : Hydronics\Fans\Single Speed\No Humidity - No Power Coefficients\Type3c.tmf

Modèle TRNSYS : Type 3

Ce modèle de ventilateur calcule un débit massique en utilisant une fonction de contrôle variable, qui doit avoir
une valeur comprise entre 1 et 0, et une capacité de débit maximale fixe (spécifiée par l'utilisateur). Dans ce cas
de figure de type 3, la consommation de puissance du ventilateur est simplement fixée à la valeur nominale
chaque fois que le signal de commande indique que le ventilateur est en fonctionnement. Une partie de la
puissance du ventilateur spécifiée par l'utilisateur est convertie en énergie thermique du flux d'air. REMARQUE :
Cette composante fixe le débit des autres composantes de la boucle de flux en multipliant le débit maximal
(paramètre 1) par le signal de commande (entrée 3). L'entrée du débit massique de ce composant est
uniquement destinée à la visualisation ; elle n'est pas utilisée, sauf pour le contrôle de la convergence.

VITESSE UNIQUE - ENTRÉES D'HUMIDITÉ


RELATIVE
Proforma : Hydronics\Fans\Single Speed\Relative Humidity Inputs\Type112b.tmf

3–45
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

Modèle TRNSYS : Type 112

Le type112 est un ventilateur capable de tourner à une seule vitesse et de maintenir ainsi un débit massique d'air
constant. Comme pour la plupart des pompes et des ventilateurs de TRNSYS, le Type112 prend le débit
massique comme entrée mais ignore la valeur sauf pour effectuer des vérifications du bilan massique. Le
Type112 définit le débit en aval en fonction de son paramètre de débit nominal et de la valeur actuelle de son
signal de commande d'entrée. Dans ce cas, le type 112 prend l'humidité relative de l'air d'entrée comme entrée.

VITESSE VARIABLE - ENTRÉES DU TAUX


D'HUMIDITÉ
Proforma : Hydronics\Fans\Variable Speed\Humidity Ratio Inputs\Type111a.tmf

Modèle TRNSYS : Type 111

Le type111 est un ventilateur capable de tourner à n'importe quelle vitesse entre 0 (arrêt complet) et sa vitesse
nominale. Alors que le débit massique de l'air déplacé par le ventilateur est linéairement lié au signal de
commande, la puissance absorbée par le ventilateur à un débit donné peut être n'importe quelle expression
polynomiale du signal de commande. Comme pour la plupart des pompes et des ventilateurs de TRNSYS, le
Type111 prend le débit massique comme entrée mais ignore la valeur sauf pour effectuer des vérifications du
bilan massique. Le Type111 définit le débit en aval en fonction de ses paramètres de débit nominal et de la valeur
actuelle de ses entrées de signal de contrôle. Dans ce cas, le Type111 prend le taux d'humidité de l'air en entrée.

VITESSE VARIABLE - ENTRÉES


RH
Proforma : Hydronics\Fans\Vitesse variable\RH Inputs\Type111b.tmf

Modèle TRNSYS : Type 111

Le type111 est un ventilateur capable de tourner à n'importe quelle vitesse entre 0 (arrêt complet) et sa vitesse
nominale. Alors que le débit massique de l'air déplacé par le ventilateur est linéairement lié au signal de
commande, la puissance absorbée par le ventilateur à un débit donné peut être n'importe quelle expression
polynomiale du signal de commande. Comme pour la plupart des pompes et des ventilateurs de TRNSYS, le
Type111 prend le débit massique comme entrée mais ignore la valeur sauf pour effectuer des vérifications du
bilan massique. Le Type111 définit le débit en aval en fonction de ses paramètres de débit nominal et de la valeur
actuelle de ses entrées de signal de contrôle. Dans ce cas, le Type111 prend l'humidité relative comme entrée.

3.4.6.2 Détournement
de flux

AIR HUMIDE
Proforma : Hydronics\Flow Diverter\Moist Air\Type11e.tmf

Modèle TRNSYS : Type 11

L'utilisation de tés de tuyaux ou de conduits, de mélangeurs et de déviateurs soumis à un contrôle externe est
souvent nécessaire dans les systèmes thermiques. Ce composant a dix modes de fonctionnement. Les modes 1
à 5 sont normalement utilisés pour les fluides n'ayant qu'une seule propriété importante, comme la température.
Les modes 6 à 10 sont destinés aux fluides, tels que l'air humide, avec deux propriétés importantes, comme la
température et l'humidité.
Ce cas du modèle Type11 utilise le mode 7 pour modéliser un déflecteur de flux dans lequel un flux d'air
d'entrée unique est divisé en deux flux de sortie d'air selon un réglage du registre spécifié par l'utilisateur.

AUTRES
FLUIDES
Proforma : Hydronics\Flow Diverter\Other Fluids\Type11f.tmf

Modèle TRNSYS : Type 11

3–46
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

L'utilisation de tés de tuyaux ou de conduits, de mélangeurs et de déviateurs soumis à un contrôle externe est
souvent nécessaire dans les systèmes thermiques. Ce composant a dix modes de fonctionnement. Les modes 1
à 5 sont normalement utilisés pour les fluides n'ayant qu'une seule propriété importante, comme la température.
Les modes 6 à 10 sont destinés aux fluides, tels que l'air humide, avec deux propriétés importantes, comme la
température et l'humidité.
Ce cas du modèle Type11 utilise le mode 2 pour modéliser un déviateur de flux dans lequel un flux de liquide
d'entrée unique est divisé en deux flux de sortie de liquide selon un réglage de vanne spécifié par l'utilisateur.

3.4.6.3 Mélangeur de
flux

AIR HUMIDE
Proforma : Hydronics\Flow Mixer\Moist Air\Type11c.tmf

Modèle TRNSYS : Type 11

L'utilisation de tés de tuyaux ou de conduits, de mélangeurs et de déviateurs soumis à un contrôle externe est
souvent nécessaire dans les systèmes thermiques. Ce composant a dix modes de fonctionnement. Les modes 1
à 5 sont normalement utilisés pour les fluides n'ayant qu'une seule propriété importante, comme la température.
Les modes 6 à 10 sont destinés aux fluides, tels que l'air humide, avec deux propriétés importantes, comme la
température et l'humidité.
Cet exemple du modèle de type 11 utilise le mode 8 pour modéliser un mélangeur à débit contrôlé dans lequel
deux flux d'air d'entrée sont mélangés ensemble selon une fonction de contrôle calculée en interne de manière
à maintenir la température de sortie du mélange à une valeur spécifiée par l'utilisateur ou en dessous.

AUTRES
FLUIDES
Proforma : Hydronics\Flow Mixer\Other Fluids\Type11d.tmf

Modèle TRNSYS : Type 11

L'utilisation de tés de tuyaux ou de conduits, de mélangeurs et de déviateurs soumis à un contrôle externe est
souvent nécessaire dans les systèmes thermiques. Ce composant a dix modes de fonctionnement. Les modes 1
à 5 sont normalement utilisés pour les fluides n'ayant qu'une seule propriété importante, comme la température.
Les modes 6 à 10 sont destinés aux fluides, tels que l'air humide, avec deux propriétés importantes, comme la
température et l'humidité.
Cet exemple du modèle de type 11 utilise le mode 3 pour modéliser un mélangeur à débit contrôlé dans lequel
deux flux de liquide d'entrée sont mélangés ensemble selon une fonction de contrôle calculée en interne de
manière à maintenir la température de sortie du mélange à une valeur spécifiée par l'utilisateur ou en dessous.

3.4.6.4 Conduite

PIPE_DUCT
Proforma : Hydronics\Pipe_Duct\Type31.tmf

Modèle TRNSYS : Type 31

Ce composant modélise le comportement thermique de l'écoulement d'un fluide dans un tuyau ou un conduit en
utilisant des segments de fluide de taille variable. L'entrée du fluide modifie la position des segments existants. La
masse du nouveau segment est égale au débit multiplié par le pas de temps de la simulation. La température du
nouveau segment est celle du fluide entrant. La sortie de ce conduit est un ensemble d'éléments qui sont
poussés vers l'extérieur par le flux d'entrée. Ce modèle de flux bouchon ne tient pas compte du mélange ou de la
conduction entre les éléments adjacents. Un maximum de 25 segments est autorisé dans la conduite. Lorsque le
maximum est atteint, les deux segments adjacents ayant les températures les plus proches sont combinés pour
former un seul segment.

3–47
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de composants
standard

3.4.6.5 Soupape de
surpression
Proforma
SOUPAPE:DE
Hydronics\Pressure
SURPRESSION Relief Valve\Type13.tmf
Modèle TRNSYS : Type 13

Les systèmes thermiques qui utilisent un liquide (par exemple l'eau) comme moyen de transfert de chaleur
comprennent généralement une soupape de surpression pour éliminer la vapeur (par exemple la vapeur) si le
liquide commence à bouillir. Ce composant peut être utilisé pour décrire une soupape de décharge de tuyau ou
une soupape de décharge de réservoir. Ce modèle permet de surveiller la température d'entrée, le débit et une
température de comparaison. L'énergie est rejetée lorsque la température de comparaison est supérieure à la
température d'ébullition spécifiée du liquide. La perte de masse lorsque la soupape de décharge est ouverte est
supposée négligeable ; le débit de sortie est toujours égal au débit d'entrée.

3.4.6.6 Pompes

VITESSE UNIQUE
Proforma : Hydronics\Pumps\Single Speed\Type114.tmf

Modèle TRNSYS : Type 114

Le type114 est une pompe à vitesse unique (constante) capable de maintenir un débit massique de sortie de
fluide constant. Les caractéristiques de démarrage et d'arrêt de la pompe ne sont pas modélisées, pas plus que
les effets de la chute de pression. Comme pour la plupart des pompes et des ventilateurs de TRNSYS, le
Type114 prend le débit massique en entrée mais ignore la valeur sauf pour effectuer des vérifications du bilan
massique. Le Type114 définit le débit en aval en fonction de son paramètre de débit nominal et de la valeur
actuelle de son signal de commande d'entrée.

VITESSE
UNIQUE
Proforma : Hydronics\Pumps\Single Speed\Type3b.tmf

Modèle TRNSYS : Type 3

Ce modèle de pompe calcule un débit massique en utilisant une fonction de contrôle variable, qui doit avoir une
valeur comprise entre 1 et 0, et une capacité de débit maximale fixe (spécifiée par l'utilisateur). Dans ce cas de
figure de type 3, la puissance de la pompe peut également être calculée, soit en fonction linéaire du débit
massique, soit par une relation définie par l'utilisateur entre le débit massique et la consommation d'énergie. Une
partie de la puissance de la pompe spécifiée par l'utilisateur est convertie en énergie thermique du fluide. NOTE :
Cette composante fixe le débit des autres composantes de la boucle de débit en multipliant le débit maximal
(paramètre 1) par le signal de commande (entrée 3). L'entrée du débit massique de ce composant est uniquement
destinée à la visualisation ; elle n'est pas utilisée, sauf pour le contrôle de la convergence.

VITESSE UNIQUE - PAS DE COEFFICIENTS


DE PUISSANCE
Proforma : Hydronics\Pumps\Single Speed - No Powercoefficients\Type3d.tmf

Modèle TRNSYS : Type 3

Ce modèle de pompe calcule un débit massique en utilisant une fonction de contrôle variable, qui doit avoir une
valeur comprise entre 1 et 0, et une capacité de débit maximale fixe (spécifiée par l'utilisateur). Dans ce cas de
figure de type 3, la consommation de puissance de la pompe est simplement réglée à la valeur nominale lorsque
le signal de commande indique que la pompe est en fonctionnement. Une partie de la puissance de la pompe
spécifiée par l'utilisateur est convertie en énergie thermique du fluide. REMARQUE : Cette composante fixe le
débit des autres composantes de la boucle de débit en multipliant le débit maximal (paramètre 1) par la

3–48
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

signal de contrôle (entrée 3). L'entrée de débit massique de ce composant est uniquement destinée à la
visualisation ; elle n'est pas utilisée, sauf pour le contrôle de la convergence.

VITESSE
VARIABLE
Proforma : Hydronics\Pompes\Vitesse variable\Type110.tmf
Modèle TRNSYS : Type 110
Le type110 est une pompe à vitesse variable capable de maintenir tout débit massique de sortie entre zéro et
une valeur nominale. Le débit massique de la pompe varie de façon linéaire en fonction du réglage du signal
de commande. La puissance absorbée de la pompe est toutefois modélisée à l'aide d'un polynôme. Les
caractéristiques de démarrage et d'arrêt de la pompe ne sont pas modélisées, pas plus que les effets de la
chute de pression. Comme la plupart des pompes et des ventilateurs de TRNSYS, le Type110 prend le débit
massique comme entrée mais ignore la valeur, sauf pour effectuer des vérifications du bilan massique. Le
Type110 définit le débit en aval sur la base de son paramètre de débit nominal et de la valeur actuelle de son
signal de commande d'entrée.

3.4.6.7.Tee-Piece

AIR HUMIDE

Proforma : Hydronics\Tee-Piece\Moist Air\Type11g.tmf

Modèle TRNSYS : Type 11

L'utilisation de tés de tuyaux ou de conduits, de mélangeurs et de déviateurs soumis à un contrôle externe est
souvent nécessaire dans les systèmes thermiques. Ce composant a dix modes de fonctionnement. Les modes 1
à 5 sont normalement utilisés pour les fluides n'ayant qu'une seule propriété importante, comme la température.
Les modes 6 à 10 sont destinés aux fluides, tels que l'air humide, avec deux propriétés importantes, comme la
température et l'humidité.
Cet exemple de modèle de type 11 utilise le mode 6 pour modéliser un té dans lequel deux flux d'air d'entrée
sont mélangés en un seul flux de sortie d'air.

AUTRES
FLUIDES
Proforma : Hydronics\Tee-Piece\Other Fluids\Type11h.tmf

Modèle TRNSYS : Type 11

L'utilisation de tés de tuyaux ou de conduits, de mélangeurs et de déviateurs soumis à un contrôle externe est
souvent nécessaire dans les systèmes thermiques. Ce composant a dix modes de fonctionnement. Les modes 1
à 5 sont normalement utilisés pour les fluides n'ayant qu'une seule propriété importante, comme la température.
Les modes 6 à 10 sont destinés aux fluides, tels que l'air humide, avec deux propriétés importantes, comme la
température et l'humidité.
Cet exemple du modèle de type 11 utilise le mode 1 pour modéliser un té dans lequel deux flux de liquide
d'entrée sont mélangés en un seul flux de sortie.

3.4.6.8 Valve de trempe

AIR HUMIDE

Proforma : Hydronics\Tempering Valve\Moist Air\Type11a.tmf

Modèle TRNSYS : Type 11

L'utilisation de tés de tuyaux ou de conduits, de mélangeurs et de déviateurs soumis à un contrôle externe est
souvent nécessaire

3–49
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

dans les systèmes thermiques. Ce composant a dix modes de fonctionnement. Les modes 1 à 5 sont
normalement utilisés pour les fluides n'ayant qu'une seule propriété importante, comme la température. Les
modes 6 à 10 sont destinés aux fluides, tels que l'air humide, ayant deux propriétés importantes, comme la
température et l'humidité.
Cet exemple du modèle Type11 utilise le mode 9 ou le mode 10 pour modéliser un déflecteur de flux d'air à
température contrôlée.
En mode 9, la totalité du flux est envoyée par la sortie 1 lorsque Th < Ti. En mode 10, la totalité du flux est
envoyée par la sortie 2 dans ces circonstances.
AUTRES
FLUIDES
Proforma : Hydronics\Tempering Valve\Other Fluids\Type11b.tmf

Modèle TRNSYS : Type 11

L'utilisation de tés de tuyaux ou de conduits, de mélangeurs et de déviateurs soumis à un contrôle externe est
souvent nécessaire dans les systèmes thermiques. Ce composant a dix modes de fonctionnement. Les modes 1
à 5 sont normalement utilisés pour les fluides n'ayant qu'une seule propriété importante, comme la température.
Les modes 6 à 10 sont destinés aux fluides, tels que l'air humide, avec deux propriétés importantes, comme la
température et l'humidité.
Cet exemple de modèle de type 11 utilise le mode 4 ou le mode 5 pour modéliser un déviateur de flux de liquide
à température contrôlée. En mode 4, le flux entier est envoyé par la sortie 1 lorsque Th < Ti. En mode 5, la
totalité du flux est envoyée par la sortie 2 dans ces circonstances.

3–50
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

7. Charges et structures

1. Espace solaire rattaché

MASSE THERMIQUE SUPPLÉMENTAIRE

Proforma : Chargements et Structures\Attached Sunspace\Additional Thermal Mass\Type37a.tmf


Modèle TRNSYS : Type 37
Un espace solaire attaché peut être considéré comme un grand capteur solaire où l'espace entre le vitrage et
la surface absorbante est suffisamment grand pour être utilisé comme espace de vie supplémentaire. Après
avoir traversé le ou les vitrages, le rayonnement solaire est absorbé par le mur et le sol de la serre. Le
rayonnement solaire absorbé atteint le bâtiment attenant par conduction à travers le mur commun. En outre,
des ouvertures murales facultatives permettent la convection de l'air chauffé de la serre dans le bâtiment. La
serre perd de l'énergie vers le sol par conduction à travers le plancher et vers l'air ambiant par conduction,
convection, rayonnement et infiltration à travers les surfaces vitrées.
Les pertes à travers les vitrages peuvent être réduites en utilisant une isolation mobile. Une fonction de contrôle
fournie par l'utilisateur régit l'utilisation de l'isolation. Lorsque l'isolation des vitrages est utilisée, aucun
rayonnement solaire ne peut pénétrer dans la serre. L'évacuation de l'air de la serre est également contrôlée
par des entrées fournies par l'utilisateur. Une fonction de contrôle détermine le puits d'air de ventilation :
conditions ambiantes ou du bâtiment, et une autre entrée contrôle le débit massique de l'air de ventilation. Dans
le cas du type 37, des dispositifs de stockage de masse thermique supplémentaires peuvent être inclus dans la
chambre solaire.

PAS DE MASSE THERMIQUE


SUPPLÉMENTAIRE
Proforma : Chargements et structures\Un espace solaire attaché\Pas de masse thermique
supplémentaire\Type37b.tmf
Modèle TRNSYS : Type 37
Un espace solaire attaché peut être considéré comme un grand capteur solaire où l'espace entre le vitrage et
la surface absorbante est suffisamment grand pour être utilisé comme espace de vie supplémentaire. Après
avoir traversé le ou les vitrages, le rayonnement solaire est absorbé par le mur et le sol de la serre. Le
rayonnement solaire absorbé atteint le bâtiment attenant par conduction à travers le mur commun. En outre,
des ouvertures murales facultatives permettent la convection de l'air chauffé de la serre dans le bâtiment. La
serre perd de l'énergie vers le sol par conduction à travers le plancher et vers l'air ambiant par conduction,
convection, rayonnement et infiltration à travers les surfaces vitrées.
Les pertes à travers les vitrages peuvent être réduites en utilisant une isolation mobile. Une fonction de contrôle
fournie par l'utilisateur régit l'utilisation de l'isolation. Lorsque l'isolation des vitrages est utilisée, aucun
rayonnement solaire ne peut pénétrer dans la serre. L'évacuation de l'air de la serre est également contrôlée
par des entrées fournies par l'utilisateur. Une fonction de contrôle détermine le puits d'air de ventilation :
conditions ambiantes ou du bâtiment, et une autre entrée contrôle le débit massique de l'air de ventilation. Dans
le cas du type 37, des dispositifs de stockage de masse thermique supplémentaires ne peuvent PAS être inclus
dans la serre.
3.4.7.2 Bâtiment multi-zones

AVEC DES FICHIERS DE SORTIE STANDARD

Proforma : Charges et structures\Bâtiment multizone\Avec fichiers de sortie standard\Type56a.tmf

Modèle TRNSYS : Type 56

Ce composant modélise le comportement thermique d'un bâtiment comportant jusqu'à 25 zones thermiques. La
description du bâtiment est lue par ce composant à partir d'un ensemble de fichiers externes ayant les
extensions *.bui, *.bld, et *.trn. Les fichiers peuvent être générés sur la base d'informations fournies par
l'utilisateur en exécutant le programme de préprocesseur appelé TRNBuild (connu sous le nom de Prebid dans
les versions de TRNSYS antérieures à la version 16.0). Cette instance de Type56 génère son propre

3–51
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

ensemble de fichiers de sortie résumés mensuels et horaires.

SANS FICHIERS DE SORTIE


STANDARD
Proforma : Charges et structures\Bâtiment multizone\Sans fichiers de sortie standard\Type56b.tmf

Modèle TRNSYS : Type 56

Ce composant modélise le comportement thermique d'un bâtiment comportant jusqu'à 25 zones thermiques. La
description du bâtiment est lue par ce composant à partir d'un ensemble de fichiers externes ayant les extensions
*.bui, *.bld, et *.trn. Les fichiers peuvent être générés sur la base d'informations fournies par l'utilisateur en
exécutant le programme de préprocesseur appelé TRNBuild (connu sous le nom de Prebid dans les versions de
TRNSYS antérieures à la version 16.0). Cette instance de Type56 ne génère pas ses propres fichiers de sortie.
L'utilisateur est libre d'imprimer et de tracer toutes les variables de type 56 qui l'intéressent en utilisant les
périphériques de sortie standard de TRNSYS.

3.4.7.3.Ombrage des surplombs et des


murs d'aile

SURPLOMB ET OMBRAGE DES MURS DE L'AILE


Proforma : Chargements et Structures\Surplus et ombrage de la paroi d'aile\Type34.tmf

Modèle TRNSYS : Type 34

Les bâtiments chauffés directement par le rayonnement solaire comprennent souvent un dispositif d'ombrage
pour protéger les surfaces réceptrices du rayonnement direct pendant les mois d'été. Ce composant calcule le
rayonnement solaire sur un récepteur vertical ombragé par un surplomb et/ou un mur en aile. Un récepteur
ombragé peut comprendre des murs d'aile gauche et/ou droite qui s'étendent au-dessus et/ou en dessous du
récepteur. Le récepteur peut également comprendre un surplomb qui peut être placé en haut ou au-dessus du
récepteur. Le surplomb peut s'étendre à droite et à gauche du récepteur. Le type 34 effectue son propre calcul
du rayonnement diffus incident en supposant un modèle de ciel isotrope. Il convient donc de choisir avec soin un
mode approprié du type 16 pour l'utilisation de ce composant.

3.4.7.4. Toit en pente et grenier

TOIT EN PENTE ET GRENIER

Proforma : Chargements et structures\Tableau et grenier à toit incliné\Type18.tmf

Modèle TRNSYS : Type 18

Un modèle de toit en pente et de grenier à fonction de transfert a été développé pour fournir à une pièce de
TYPE 19 un calcul des pertes de chaleur au plafond. Ce modèle est beaucoup moins coûteux (en termes de
calcul) que d'autres modèles à différences finies (nodaux). Des coefficients de fonction de transfert ont été
intégrés dans ce modèle car plusieurs hypothèses géométriques sont nécessaires.

3–52
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

3.4.7.5 Modèles à zone


unique

ZONE UNIQUE
Proforma DÉTAILLÉE
: Charges (TYPE19) de zone unique\NZone unique détaillée (Type19)\Surfaces*.tmf
et structures\Modèles

Modèle TRNSYS : Type 19

Note : Le type 19 a de nombreuses proformas en raison de sa configuration très particulière. Veuillez


vous référer au volume 05 pour une description du type 19.

ÉNERGIE (DEGRÉS-JOUR) CHARGE D'ESPACE (TYPE12) - CONTRÔLE DU TAUX D'ÉNERGIE -


CHAUFFAGE ET
REFROIDISSEMENT
Proforma : Charges et structures\Modèles à zone unique\Energie (degrés-jours) Charge spatiale
(Type12)\Contrôle du taux d'énergie\Chauffage et refroidissement\Type12b.tmf
Modèle TRNSYS : Type 12
L'ASHRAE [1] a montré que le concept d'énergie/(degrés-jours) était utile pour estimer la charge de chauffage
mensuelle d'une structure. Dans ce modèle de charge de chauffage des locaux, le concept d'énergie/(degré-jour),
ou plus exactement d'énergie/(degré-heure), est étendu pour estimer la charge de chauffage heure par heure
d'une structure. Il est généralement reconnu que la charge de chauffage heure par heure estimée de cette
manière peut être significativement
erreur. Le modèle fournit cependant une estimation de la charge de chauffage des locaux avec un effort de calcul
minimal.
Il existe quatre modes de fonctionnement dans le Type12. Cette instance (mode 3) est compatible avec le
contrôle du taux d'énergie. Ce mode permet à la température ambiante de flotter entre un point de consigne pour
le chauffage et le refroidissement, Tmin et Tmax. Une seule capacité forfaitaire est utilisée dans cette analyse. Si
la température ambiante devait dépasser Tmax ou tomber en dessous de Tmin, l'énergie requise pour maintenir
l'une ou l'autre de ces limites serait alors fournie sous forme de besoin de refroidissement ou de chauffage.

ÉNERGIE (DEGRÉ-JOUR) CHARGE DE L'ESPACE (TYPE12) - CONTRÔLE DU TAUX D'ÉNERGIE -


CHAUFFAGE UNIQUEMENT
Proforma : Charges et structures\Modèles à zone unique\Energie (degrés-jours) Charge spatiale
(Type12)\Contrôle du taux d'énergie\Chauffage uniquement\Type12a.tmf
Modèle TRNSYS : Type 12
L'ASHRAE [1] a montré que le concept d'énergie/(degrés-jours) était utile pour estimer la charge de chauffage
mensuelle d'une structure. Dans ce modèle de charge de chauffage des locaux, le concept d'énergie/(degré-jour),
ou plus exactement d'énergie/(degré-heure), est étendu pour estimer la charge de chauffage heure par heure
d'une structure. Il est généralement reconnu que la charge de chauffage heure par heure estimée de cette
manière peut être significativement
erreur. Le modèle fournit cependant une estimation de la charge de chauffage des locaux avec un effort de calcul
minimal. Il existe quatre modes de fonctionnement dans le type 12. Ce cas (mode 2) est compatible avec le
contrôle du taux d'énergie. Ce mode modélise une structure de capacité nulle maintenue à une température
constante de consigne pour le chauffage.

ÉNERGIE (DEGRÉ-JOUR) CHARGE D'ESPACE (TYPE12) - CONTRÔLE DU NIVEAU DE


TEMPÉRATURE
Proforma : Charges et structures\Modèles à zone unique\Energie (degrés-jours) Charge spatiale
(Type12)\Contrôle du niveau de température\Type12c.tmf
Modèle TRNSYS : Type 12

L'ASHRAE [1] a montré que le concept d'énergie/(degrés-jours) était utile pour estimer la charge de chauffage
mensuelle d'une structure. Dans ce modèle de charge de chauffage des locaux, le concept d'énergie/(degré-jour),
ou plus exactement d'énergie/(degré-heure), est étendu pour estimer la charge de chauffage heure par heure
d'une structure. Il est généralement reconnu que la charge de chauffage heure par heure estimée de cette
manière peut être significativement

3–53
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

erreur. Le modèle fournit cependant une estimation de la charge de chauffage des locaux avec un effort de calcul
minimal. Il existe quatre modes de fonctionnement dans le type 12. Ce cas (mode 4) modélise une maison à
capacité unique compatible avec le contrôle du niveau de température. Normalement, un équipement de
chauffage et/ou de refroidissement et un contrôleur sont utilisés en conjonction avec ce mode.

LA CONSTRUCTION DE CAPACITÉ
FORFAITAIRE (TYPE 88)
Proforma : Charges et structures\Modèles à zone unique\NBâtiment à capacité forfaitaire (Type 88)\Type88.tmf

Modèle TRNSYS : Type 88

Ce composant modélise une structure simple de capacité concentrée à zone unique soumise à des gains
internes. Il diffère du modèle de construction simple de type 12 en ce qu'il ne fait aucune hypothèse sur le
schéma de contrôle. En outre, il néglige les gains solaires et suppose une valeur U globale pour l'ensemble de la
structure. Son utilité vient de la rapidité avec laquelle une charge de chauffage et/ou de refroidissement d'un
bâtiment peut être ajoutée à une simulation de système.

3.4.7.6 Mur de stockage thermique

DÉBIT EN ENTRÉE, TRANSMISSION CALCULÉE EN INTERNE

Proforma : Charges et structures\Mur de stockage thermique\Débit en entrée, transmittance


calculée en interne\Type36c.tmf
Modèle TRNSYS : Type 36
Un mur de stockage thermique est essentiellement un capteur solaire à haute capacité directement couplé à la
pièce. Le rayonnement solaire absorbé atteint la pièce par l'un des deux chemins. L'un des chemins est la
conduction à travers le mur. À partir de la surface intérieure du mur, l'énergie est convectée et rayonnée dans la
pièce. Le second chemin est la convection à partir de la
la surface chaude de la paroi extérieure à l'air dans l'interstice. L'air ambiant qui circule dans l'interstice est
chauffé, transportant l'énergie dans la pièce.
Le mur perd également de l'énergie par conduction, convection et rayonnement vers l'environnement à
travers les vitrages.
Cette composante offre quatre modes de fonctionnement. Dans le cas présent (mode 3), le débit massique
de l'air est entré et
la transmission du faisceau et le rayonnement diffus sont considérés séparément. Le produit transmittance-
absorbance est déterminé dans le sous-programme de fonction TAU_ALFA, décrit dans la documentation
principale de TRNSYS.
DÉBIT CALCULÉ EN INTERNE, TRANSMISSION EN ENTRÉE

Proforma : Charges et structures\Mur de stockage thermique\Débit calculé en interne, transmission en


entrée\Type36b.tmf
Modèle TRNSYS : Type 36
Un mur de stockage thermique est essentiellement un capteur solaire à haute capacité directement couplé à la
pièce. Le rayonnement solaire absorbé atteint la pièce par l'un des deux chemins. L'un des chemins est la
conduction à travers le mur. À partir de la surface intérieure du mur, l'énergie est convectée et rayonnée dans la
pièce. Le second chemin est la convection à partir de la
la surface chaude de la paroi extérieure à l'air dans l'interstice. L'air ambiant qui circule dans l'interstice est
chauffé, transportant l'énergie dans la pièce. Le mur perd également de l'énergie par conduction, convection et
rayonnement vers l'environnement à travers les vitrages.
Cette composante offre quatre modes de fonctionnement. Dans le cas présent (mode 2), le rayonnement solaire
total et le vitrage
La transmission est un facteur d'entrée, tout comme le débit massique de l'air dans l'interstice. Cependant, le
débit massique est déterminé par les différences de température de l'air et est calculé en interne.

DÉBIT, TRANSMISSION EN TANT


QU'INTRANTS
Proforma : Charges et structures\Mur de stockage thermique\Débit, transmission en entrée\Type36a.tmf

3–54
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

Modèle TRNSYS : Type 36

Un mur de stockage thermique est essentiellement un capteur solaire à haute capacité directement couplé à la
pièce. Le rayonnement solaire absorbé atteint la pièce par l'un des deux chemins. L'un des chemins est la
conduction à travers le mur. À partir de la surface intérieure du mur, l'énergie est convectée et rayonnée dans la
pièce. Le second chemin est la convection à partir de la
la surface chaude de la paroi extérieure à l'air dans l'interstice. L'air ambiant qui circule dans l'interstice est
chauffé, transportant l'énergie dans la pièce. Le mur perd également de l'énergie par conduction, convection et
rayonnement vers l'environnement à travers les vitrages.
Cette composante offre quatre modes de fonctionnement. Dans le cas présent (mode 1), le rayonnement
solaire total et la transmission du vitrage sont des entrées, tout comme le débit massique de l'air dans
l'espace.
DÉBIT, TRANSMISSION CALCULÉE EN INTERNE

Proforma : Charges et structures\Mur de stockage thermique\Débit, transmittance calculée


en interne\Type36d.tmf
Modèle TRNSYS : Type 36
Un mur de stockage thermique est essentiellement un capteur solaire à haute capacité directement couplé à la
pièce. Le rayonnement solaire absorbé atteint la pièce par l'un des deux chemins. L'un des chemins est la
conduction à travers le mur. À partir de la surface intérieure du mur, l'énergie est convectée et rayonnée dans la
pièce. Le second chemin est la convection à partir de la
la surface chaude de la paroi extérieure à l'air dans l'interstice. L'air ambiant qui circule dans l'interstice est
chauffé, transportant l'énergie dans la pièce. Le mur perd également de l'énergie par conduction, convection et
rayonnement vers l'environnement à travers les vitrages.
Cette composante offre quatre modes de fonctionnement. Dans le cas présent (mode 4), le débit massique de l'air
est entré et
la transmission du faisceau et le rayonnement diffus sont considérés séparément. Le produit transmittance-
absorbance est déterminé dans le sous-programme de fonction TAU_ALFA, décrit dans la documentation
principale de TRNSYS.
Toutefois, le débit massique de l'air dans l'interstice
est déterminée par les différences de température et calculée en interne.

3.4.7.7.Fenêtre

DONNÉES MESURÉES
Proforma : Charges et structures\Fenêtre\Données mesurées\Type35a.tmf

Modèle TRNSYS : Type 35

Ce composant modélise la transmission du rayonnement solaire par la fenêtre et le transfert d'énergie


thermique à travers la fenêtre. Le coefficient de transfert thermique total de la fenêtre est une entrée,
permettant de modifier le coefficient grâce aux rideaux isolants sur la fenêtre. Dans le cas du typee35, la
transmission de la fenêtre est fournie comme une entrée dépendant du temps dans le modèle.

THÉORIQUE

Proforma : Charges et structures\Fenêtre\Type35b.tmf

Modèle TRNSYS : Type 35

Ce composant modélise la transmission du rayonnement solaire par la fenêtre et le transfert d'énergie


thermique à travers la fenêtre. Le coefficient de transfert thermique total de la fenêtre est une entrée,
permettant de modifier le coefficient grâce aux rideaux isolants sur la fenêtre. Dans le cas du Type35, la
transmission de la fenêtre est calculée en interne sur la base de propriétés physiques spécifiées par l'utilisateur,
telles que le nombre de vitres, le coefficient d'extinction de la vitre, l'épaisseur de la vitre, l'indice de réfraction,
etc.

3–55
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de composants standard

8. Obsolète

1. Climatiseurs à absorption (type 7)

CONTRÔLE DU TAUX D'ÉNERGIE

Proforma : Obsolète\Les climatiseurs à absorption (Type7)\Contrôle du débit d'énergie\Type7b.tmf

Modèle TRNSYS : Type 7

Cette composante est obsolète dans TRNSYS 16. Il doit être supprimé de votre simulation. Ce modèle de
refroidisseur à absorption a été remplacé par un modèle de refroidisseur à absorption beaucoup plus flexible
(Type107). Le Type7 sera conservé pour un cycle de version et ne sera pas inclus dans TRNSYS 17.

CONTRÔLE DU NIVEAU DE
TEMPÉRATURE
Proforma : Obsolète\Les climatiseurs à absorption (Type7)\Contrôle du niveau de température\Type7a.tmf

Modèle TRNSYS : Type 7

Cette composante est obsolète dans TRNSYS 16. Il doit être supprimé de votre simulation. Ce modèle de
refroidisseur à absorption a été remplacé par un modèle de refroidisseur à absorption beaucoup plus flexible
(Type107). Le Type7 sera conservé pour un cycle de version et ne sera pas inclus dans TRNSYS 17.

3.4.8.2 Appel à des DLL externes


(Type61)

APPEL DE DLL EXTERNES (TYPE61)


Proforma : Obsolète\Calling External DLLs (Type61)\Type61.tmf

Modèle TRNSYS : Type 61

Cette composante est obsolète dans TRNSYS 16. Il doit être supprimé de votre simulation. L'objectif de ce type
dans la version 15 de TRNSYS était de permettre aux utilisateurs d'écrire des composants dans des langues
autres que le Fortran. Comme l'architecture de TRNSYS a été modifiée avec la sortie de la version 16.0 pour
permettre la suppression des DLL, ce composant a été jugé obsolète (tout composant peut être écrit dans
n'importe quelle langue). Il n'a pas été possible de maintenir la rétrocompatibilité pour ce type.

3.4.8.3 Promoteur de la convergence


(Type44)

PROMOTEUR DE LA CONVERGENCE (TYPE44)


Proforma : Obsolète\Promoteur de convergence (Type44)\Type44.tmf

Modèle TRNSYS : Type 44

Avant l'ajout de SOLVER 1, le Type44 était utilisé pour améliorer la convergence des systèmes ayant peu ou
pas de capacité. La sortie du promoteur de convergence Type44 est x, tandis que la réponse à cette sortie est
f(x). La solution à l'ensemble des équations se produit pour f(x)-x égal à zéro. Le TYPE 44 utilise une méthode
sécante pour trouver ce point zéro. Les valeurs initiales de x et f(x) sont déterminées par substitution
successive. Après des itérations Nc (spécifiées par

3–56
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

l'utilisateur), les deux valeurs les plus récentes de x et f(x) - x sont utilisées pour estimer une solution linéaire.

3.4.8.4.Données météorologiques du CSTB -


TRNSYS 15 (Type9)

DONNÉES MÉTÉOROLOGIQUES DE LA CSTB - TRNSYS 15 (TYPE9)


Proforma : Données météorologiques obsolètes\CSTB - TRNSYS 15 (Type9)\Type9f.tmf

Modèle TRNSYS : Type 9

Ce composant est utilisé pour lire les fichiers de données météorologiques fournis avec TRNSYS 15 par le
CSTB. Il est dans TRNSYS 16 pour des raisons de rétrocompatibilité mais nous vous recommandons d'utiliser
les fichiers TMY2 générés avec Meteonorm pour vos simulations TRNSYS 16

3.4.8.5 Traceur (type 26)

TRACEUR (TYPE26)

Proforma : Obsolète\Plotter (Type26)\Type26.tmf

Modèle TRNSYS : Type 26

Cette composante est obsolète dans TRNSYS 16. Il doit être supprimé de votre simulation. L'objectif de ce
composant de traceur était de produire un tracé numérisé d'une ou plusieurs variables système sélectionnées par
rapport au TEMPS. Avec la sortie de TRNSYS 16, la combinaison du Type25 et du Type65 a été jugée plus
puissante et plus souple que le Type26. Elle sera conservée pour un cycle de version et ne sera pas incluse dans
TRNSYS 17.

3.4.8.6 Processeurs de rayonnement avec lissage


(Type16)

FAISCEAU ET DIFFUSION CONNUS (MODE=3)


Proforma : Obsolète\Processeurs de rayonnement avec lissage (Type16)\Beam and Diffuse
Known (Mode=3)\Type16f.tmf
Modèle TRNSYS : Type 16
Les données sur l'insolation solaire sont généralement prises à une heure d'intervalle et sur une surface
horizontale. Dans la plupart des simulations TRNSYS, des estimations du rayonnement à des intervalles de temps
autres qu'une heure sont nécessaires. Ce composant interpole les données de rayonnement, calcule plusieurs
quantités liées à la position du soleil, et estime l'insolation sur un certain nombre de surfaces d'orientation fixe ou
variable.
Cet exemple de type 16 prend comme données d'entrée les valeurs intégrées horaires du rayonnement horizontal
et du faisceau total. Il peut utiliser divers algorithmes pour calculer le rayonnement sur des surfaces inclinées
telles que Hay et Davies, Perez, Reindl, etc. Les données peuvent être entrées en heure solaire ou en heure
locale. Cette version du Type16 effectue un "lissage" du rayonnement dans lequel des méthodes numériques sont
utilisées pour nettoyer les pics de données enregistrées. Il est fortement recommandé de tracer les valeurs du
rayonnement solaire lissé à l'aide d'un traceur en ligne car ces algorithmes de lissage peuvent générer des
valeurs physiquement déraisonnables dans certaines circonstances.

TOTAL HORIZONS SEULEMENT CONNUS


(MODE=1)
Proforma : Obsolète\Processeurs de rayonnement avec lissage (Type16)\Total Horiz
seulement connu (Mode=1)\Type16b.tmf

3–57
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

Modèle TRNSYS : Type 16

Les données sur l'insolation solaire sont généralement prises à une heure d'intervalle et sur une surface
horizontale. Dans la plupart des simulations TRNSYS, des estimations du rayonnement à des intervalles de temps
autres qu'une heure sont nécessaires. Ce composant interpole les données de rayonnement, calcule plusieurs
quantités liées à la position du soleil, et estime l'insolation sur un certain nombre de surfaces d'orientation fixe ou
variable.
Cet exemple de type 16 prend les valeurs horaires intégrées du rayonnement solaire horizontal total et estime les
émissions diffuses de
en interne. Il peut utiliser divers algorithmes pour calculer les radiations sur des surfaces inclinées telles que Hay
and Davies, Perez, Reindl, etc. Les données peuvent être entrées en heure solaire ou en heure locale. Cette
version du Type16 effectue un "lissage" du rayonnement dans lequel des méthodes numériques sont utilisées
pour nettoyer les pics de données enregistrées. Il est fortement recommandé de tracer les valeurs du
rayonnement solaire lissé à l'aide d'un traceur en ligne car ces algorithmes de lissage peuvent générer des
HORIZONS
valeurs TOTAUX TEMPÉRATURE
physiquement ET HUMIDITÉ
déraisonnables dans certaines circonstances.
CONNUS (MODE=2)
Proforma : Obsolète\Processeurs de rayonnement avec lissage (Type16)\Total Horiz Temp et humidité
connues (Mode=2)\Type16d.tmf
Modèle TRNSYS : Type 16
Les données sur l'insolation solaire sont généralement prises à une heure d'intervalle et sur une surface
horizontale. Dans la plupart des simulations TRNSYS, des estimations du rayonnement à des intervalles de temps
autres qu'une heure sont nécessaires. Ce composant interpole les données de rayonnement, calcule plusieurs
quantités liées à la position du soleil, et estime l'insolation sur un certain nombre de surfaces d'orientation fixe ou
variable.
Cet exemple de type 16 prend les valeurs horaires intégrées du rayonnement solaire horizontal total et calcule la
valeur diffuse de la
à l'aide d'un algorithme qui estime la nébulosité en fonction de la température du bulbe sec et du point de rosée. Il
peut utiliser divers algorithmes pour calculer le rayonnement sur des surfaces inclinées telles que Hay and
Davies, Perez, Reindl, etc. Les données peuvent être entrées en heure solaire ou en heure locale. Cette version
de Type16 effectue un "lissage" du rayonnement dans lequel des méthodes numériques sont utilisées pour
nettoyer les pics de données enregistrées. Il est fortement recommandé de tracer les valeurs du rayonnement
solaire lissé à l'aide d'un traceur en ligne car ces algorithmes de lissage peuvent générer des valeurs
physiquement déraisonnables dans certaines circonstances.

TOTAL HORIZONS, DIRECT NORMAL CONNU


(MODE=4)
Proforma : Obsolète\Processeurs de rayonnement avec lissage (Type16)\Total Horiz, Direct Normal
Connu (Mode=4)\Type16h.tmf
Modèle TRNSYS : Type 16
Les données sur l'insolation solaire sont généralement prises à une heure d'intervalle et sur une surface
horizontale. Dans la plupart des simulations TRNSYS, des estimations du rayonnement à des intervalles de temps
autres qu'une heure sont nécessaires. Ce composant interpole les données de rayonnement, calcule plusieurs
quantités liées à la position du soleil, et estime l'insolation sur un certain nombre de surfaces d'orientation fixe ou
variable.
Cet exemple de type 16 prend comme données d'entrée les valeurs horaires intégrées du rayonnement horizontal
total et du rayonnement normal direct. Il peut utiliser divers algorithmes pour calculer le rayonnement sur des
surfaces inclinées telles que Hay et Davies, Perez, Reindl, etc. Les données peuvent être entrées en heure
solaire ou en heure locale. Cette version du Type16 effectue un "lissage" du rayonnement dans lequel des
méthodes numériques sont utilisées pour nettoyer les pics de données enregistrées. Il est fortement recommandé
de tracer les valeurs du rayonnement solaire lissé à l'aide d'un traceur en ligne car ces algorithmes de lissage
peuvent générer des valeurs physiquement déraisonnables dans certaines circonstances.

HORIZONS TOTAUX, HORIZONS DIFFUS CONNUS


(MODE=5)
Proforma : Obsolète\Processeurs de rayonnement avec lissage (Type16)\Total Horiz, Horiz Diffus
connu (Mode=5)\Type16j.tmf

Modèle TRNSYS : Type 16

3–58
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

Les données sur l'insolation solaire sont généralement prises à une heure d'intervalle et sur une surface
horizontale. Dans la plupart des simulations TRNSYS, des estimations du rayonnement à des intervalles de temps
autres qu'une heure sont nécessaires. Ce composant interpole les données de rayonnement, calcule plusieurs
quantités liées à la position du soleil, et estime l'insolation sur un certain nombre de surfaces d'orientation fixe ou
variable.
Dans ce cas de figure de type 16, les valeurs horaires intégrées du rayonnement diffus horizontal et horizontal
total sont
d'entrée. Il peut utiliser divers algorithmes pour calculer les radiations sur des surfaces inclinées telles que Hay
and Davies, Perez, Reindl, etc. Les données peuvent être entrées en heure solaire ou en heure locale. Cette
version de Type16 effectue un "lissage" des radiations dans lequel des méthodes numériques sont utilisées pour
nettoyer les pics de données enregistrées. Il est fortement recommandé de tracer les valeurs du rayonnement
solaire lissé à l'aide d'un traceur en ligne car ces algorithmes de lissage peuvent générer des valeurs
physiquement déraisonnables dans certaines circonstances.
9. Sortie

1. Économie

ANALYSE DÉTAILLÉE

Proforma : Output\Economics\Detailed Analysis\Type29b.tmf


Modèle TRNSYS : Type 29
Le TYPE 29 n'est appelé que deux fois dans chaque simulation, une fois au début de la simulation pour vérifier
sa liste de paramètres, et une autre fois à la fin pour effectuer une analyse standard du coût du cycle de vie
basée sur la simulation d'une année de fonctionnement du système solaire. Il compare les coûts
d'investissement et de combustible de secours d'un système solaire aux coûts de combustible d'un système
non solaire conventionnel. Il est supposé que le système solaire d'appoint est identique au système de
chauffage conventionnel, dans la mesure où seuls les coûts supplémentaires liés à l'ajout de l'énergie solaire
au système conventionnel sont pris en compte. Le détail de la production économique dépend du mode et des
paramètres utilisés. Dans le cas présent (mode 2), divers paramètres économiques sont utilisés pour calculer
les flux de trésorerie annuels, les coûts du cycle de vie, les économies du cycle de vie et les périodes de
remboursement. L'utilisateur a également la possibilité de calculer le taux de rendement de l'investissement
solaire, de prendre en compte les bâtiments générateurs de revenus et d'inclure les crédits d'impôt fédéraux et
d'État.

P1,P2
MÉTHODE
Proforma : Output\Economics\P1,P2 Method\Type29a.tmf
Modèle TRNSYS : Type 29
Le TYPE 29 n'est appelé que deux fois dans chaque simulation, une fois au début de la simulation pour
vérifier sa liste de paramètres, et une autre fois à la fin pour effectuer une analyse standard du coût du cycle
de vie basée sur la simulation d'une année de fonctionnement du système solaire. Il compare les coûts
d'investissement et de combustible de secours d'un système solaire aux coûts de combustible d'un système
non solaire conventionnel. Il est supposé que le système solaire d'appoint est identique au système de
chauffage conventionnel, dans la mesure où seuls les coûts supplémentaires liés à l'ajout de l'énergie solaire
au système conventionnel sont pris en compte. Le détail de la production économique dépend du mode et des
paramètres utilisés. Dans le cas présent (mode 1), on utilise la méthode la plus simple pour calculer les coûts
et les économies du cycle de vie (la méthode P1 et P2 telle que décrite par Brandemuehl et Beckman, et
Duffie et Beckman.

3.4.9.2 Traceur d'histogrammes

INTERVALLES DE TEMPS - RÉSULTATS VERS UN


FICHIER EXTERNE
Proforma : Output\Histogram Plotter\Time Intervals\Results to External File\Type27a.tmf

3–59
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

Modèle TRNSYS : Type 27

Le traceur d'histogrammes TYPE 27 imprime des distributions de temps ou de fréquence tabulées,


spécifiées par l'utilisateur, pour une série d'entrées, et trace des histogrammes pour une représentation plus
visuelle des mêmes informations.
Il existe deux modes de Type27. Dans ce cas (mode 2), l'utilisateur spécifie une plage horaire quotidienne
pour chaque ENTREE,
consistant en une heure de début, une heure de fin et le nombre d'intervalles entre les deux. Pour chaque
ENTRÉE, le TYPE 27 imprimera (et tracera) les valeurs totales intégrées de l'ENTRÉE qui étaient présentes
dans chacun des intervalles de temps correspondants. Ce mode peut être utilisé, par exemple, pour déterminer
la distribution quotidienne d'un flux d'énergie. Pour obtenir des résultats significatifs en mode 2, l'utilisateur doit
spécifier les heures de début et de fin et le nombre d'intervalles de telle sorte qu'un nombre entier de pas de
temps se produise dans chaque intervalle. Dans ce cas de figure de type 27, les sorties sont imprimées dans
INTERVALLES
un DE TEMPS
fichier de données - RÉSULTATS
externes défini par l'utilisateur.
POUR LE FICHIER DE LISTE
Proforma : Output\Histogram Plotter\Time Intervals\Results to List File\Type27b.tmf
Modèle TRNSYS : Type 27
Le traceur d'histogrammes TYPE 27 imprime des distributions de temps ou de fréquence tabulées,
spécifiées par l'utilisateur, pour une série d'entrées, et trace des histogrammes pour une représentation plus
visuelle des mêmes informations.
Il existe deux modes de Type27. Dans ce cas (mode 2), l'utilisateur spécifie une plage horaire quotidienne
pour chaque ENTREE,
consistant en une heure de début, une heure de fin et le nombre d'intervalles entre les deux. Pour chaque
ENTRÉE, le TYPE 27 imprimera (et tracera) les valeurs totales intégrées de l'ENTRÉE qui étaient présentes dans
chacun des intervalles de temps correspondants. Ce mode peut être utilisé, par exemple, pour déterminer la
distribution quotidienne d'un flux d'énergie. Pour obtenir des résultats significatifs en mode 2, l'utilisateur doit
spécifier les heures de début et de fin et le nombre d'intervalles de telle sorte qu'un nombre entier de pas de
temps se produise dans chaque intervalle. Dans ce cas de figure de type 27, les résultats sont imprimés
directement dans le fichier de liste.
INTERVALLES DE VALEURS - RÉSULTATS VERS UN
FICHIER EXTERNE
Proforma : Output\Histogram Plotter\Value Intervals\Results to External File\Type27c.tmf
Modèle TRNSYS : Type 27
Le traceur d'histogrammes TYPE 27 imprime des distributions de temps ou de fréquence tabulées,
spécifiées par l'utilisateur, pour une série d'entrées, et trace des histogrammes pour une représentation plus
visuelle des mêmes informations.
Il existe deux modes de Type27. Dans ce cas (mode 1), l'utilisateur spécifie une plage pour chaque ENTRÉE
consistant
d'un minimum, d'un maximum, et du nombre d'intervalles entre les deux. TYPE 27 imprimera (et tracera) le temps
total intégré (heures) que la variable INPUT a été dans chacun des intervalles correspondants. Ce mode peut être
utilisé, par exemple, pour déterminer la distribution de fréquence de la température d'un système, ou pour évaluer
la fréquence d'occurrence de divers modes du système ou de fonctions de contrôle. Dans ce cas du type 27, les
sorties sont imprimées dans un fichier externe défini par l'utilisateur.

INTERVALLES DE VALEURS - RÉSULTATS À


LISTER FICHIER
Proforma : Output\Histogram Plotter\Value Intervals\Results to List File\Type27d.tmf
Modèle TRNSYS : Type 27
Le traceur d'histogrammes TYPE 27 imprime des distributions de temps ou de fréquence tabulées,
spécifiées par l'utilisateur, pour une série d'entrées, et trace des histogrammes pour une représentation plus
visuelle des mêmes informations.
Il existe deux modes de Type27. Dans ce cas (mode 1), l'utilisateur spécifie une plage pour chaque ENTRÉE
consistant
d'un minimum, d'un maximum, et du nombre d'intervalles entre les deux. TYPE 27 imprimera (et tracera) le temps
total intégré (heures) que la variable INPUT a été dans chacun des intervalles correspondants. Ce mode peut être
utilisé, par exemple, pour déterminer la distribution de fréquence de la température d'un système, ou pour évaluer
la fréquence d'occurrence de divers modes du système ou de fonctions de contrôle. Dans ce cas de figure de
type 27, les sorties sont imprimées directement

3–60
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

au fichier de liste.

3.4.9.3. traceur en ligne

TRACEUR EN LIGNE AVEC FICHIER - PAS


D'UNITÉS
Proforma : Output\Online Plotter\Online Plotter With File\No Units\Type65c.tmf

Modèle TRNSYS : Type 65

Le composant graphique en ligne est utilisé pour afficher certaines variables du système pendant que la
simulation progresse. Ce composant est fortement recommandé et largement utilisé car il fournit des
informations précieuses sur les variables et permet aux utilisateurs de voir immédiatement si le système ne
fonctionne pas comme souhaité. Les variables sélectionnées seront affichées dans une fenêtre graphique
séparée à l'écran. Dans ce cas du traceur en ligne Type65, les données envoyées au traceur en ligne sont
automatiquement imprimées, une fois par pas de temps, dans un fichier externe défini par l'utilisateur. Les
descripteurs d'unités (kJ/hr, kg/s, degC, etc.) ne sont PAS imprimés dans le fichier de sortie.

TRACEUR EN LIGNE AVEC FICHIER - UNITÉS FOURNIES


PAR TRNSYS
Proforma : Output\Online Plotter\Online Plotter With File\TRNSYS-Supplied Units\Type65a.tmf
Modèle TRNSYS : Type 65
Le composant graphique en ligne est utilisé pour afficher certaines variables du système pendant que la
simulation progresse. Ce composant est fortement recommandé et largement utilisé car il fournit des
informations précieuses sur les variables et permet aux utilisateurs de voir immédiatement si le système ne
fonctionne pas comme souhaité. Les variables sélectionnées seront affichées dans une fenêtre graphique
séparée à l'écran. Dans ce cas du traceur en ligne Type65, les données envoyées au traceur en ligne sont
automatiquement imprimées, une fois par pas de temps, dans un fichier externe défini par l'utilisateur. Les
descripteurs d'unités fournis par TRNSYS (kJ/hr, kg/s, degC, etc.), s'ils sont disponibles, seront imprimés avec
chaque colonne de données dans le fichier de sortie.

TRACEUR EN LIGNE AVEC FICHIER - UNITÉS FOURNIES


PAR L'UTILISATEUR
Proforma : Output\Online Plotter\Online Plotter With File\User-Supplied Units\Type65b.tmf

Modèle TRNSYS : Type 65

Le composant graphique en ligne est utilisé pour afficher certaines variables du système pendant que la
simulation progresse. Ce composant est fortement recommandé et largement utilisé car il fournit des informations
précieuses sur les variables et permet aux utilisateurs de voir immédiatement si le système ne fonctionne pas
comme souhaité. Les variables sélectionnées seront affichées dans une fenêtre graphique séparée à l'écran.
Dans ce cas du traceur en ligne Type65, les données envoyées au traceur en ligne sont automatiquement
imprimées, une fois par pas de temps, dans un fichier externe défini par l'utilisateur. L'utilisateur doit fournir des
descripteurs d'unités (kJ/hr, kg/s, degC, etc.), qui seront imprimés avec chaque colonne de données dans le
fichier de sortie.

TRACEUR EN LIGNE SANS


FICHIER
Proforma : Output\Online Plotter\Online Plotter Without File\Type65d.tmf

Modèle TRNSYS : Type 65

Le composant graphique en ligne est utilisé pour afficher certaines variables du système pendant que la
simulation progresse. Ce composant est fortement recommandé et largement utilisé car il fournit des
informations précieuses sur les variables et permet aux utilisateurs de voir immédiatement si le système ne
fonctionne pas comme souhaité. Les variables sélectionnées seront affichées dans une fenêtre graphique
séparée à l'écran. Dans le cas présent du traceur en ligne Type65, aucune donnée de sortie

3–61
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

est généré.

3.4.9.4
Imprimeur

PAS D'UNITÉS
Proforma : Output\Printer\No Units\Type25c.tmf
Modèle TRNSYS : Type 25
Le composant imprimante est utilisé pour sortir (ou imprimer) des variables système sélectionnées à des
intervalles de temps (pairs) spécifiés. Dans ce mode, les descripteurs d'unités (kJ/hr, degC, W, etc.) ne sont PAS
imprimés dans le fichier de sortie avec chaque en-tête de colonne. Les sorties peuvent être imprimées à des
intervalles de temps pairs commençant par rapport à l'heure de début de la simulation ou peuvent être imprimées
en temps absolu. Si l'impression relative est choisie avec un intervalle d'impression d'une heure et que la
simulation commence au temps 0,5, les valeurs seront imprimées aux temps 0,5, 1,5, 2,5, etc. Si l'impression
absolue est choisie, pour la même simulation, les valeurs seront imprimées aux temps 0.5, 1.0, 2.0, 3.0, etc. Le
type25 peut également imprimer les informations de la simulation sous forme d'en-tête du fichier de sortie (nom
du fichier d'entrée et heure de l'exécution de la simulation). Il peut en outre ajouter de nouvelles données à un
fichier existant ou peut être configuré pour écraser le fichier existant.

UNITÉS FOURNIES PAR


TRNSYS
Proforma : Output\Printer\TRNSYS-Supplied Units\Type25a.tmf
Modèle TRNSYS : Type 25
Le composant imprimante est utilisé pour sortir (ou imprimer) des variables système sélectionnées à des
intervalles de temps (pairs) spécifiés. Dans ce mode, les descripteurs d'unités fournis par TRNSYS (kJ/hr, degC,
W, etc.), s'ils sont disponibles, sont imprimés dans le fichier de sortie avec chaque en-tête de colonne. Les
sorties peuvent être imprimées à des intervalles de temps pairs commençant par rapport à l'heure de début de
la simulation ou peuvent être imprimées en temps absolu. Si l'impression relative est choisie avec un intervalle
d'impression d'une heure et que la simulation commence au temps 0,5, les valeurs seront imprimées aux temps
0,5, 1,5, 2,5, etc. Si l'impression absolue est choisie, pour la même simulation, les valeurs seront imprimées aux
temps 0.5, 1.0, 2.0, 3.0, etc. Le type25 peut également imprimer les informations de la simulation sous forme
d'en-tête du fichier de sortie (nom du fichier d'entrée et heure de l'exécution de la simulation). Il peut en outre
ajouter de nouvelles données à un fichier existant ou peut être configuré pour écraser le fichier existant.

UNITÉS FOURNIES PAR


L'UTILISATEUR
Proforma : Output\Printer\User-Supplied Units\Type25b.tmf
Modèle TRNSYS : Type 25
Le composant imprimante est utilisé pour sortir (ou imprimer) des variables système sélectionnées à des
intervalles de temps (pairs) spécifiés. Dans ce mode, l'utilisateur doit fournir des descripteurs d'unités (kJ/hr,
degC, W, etc.) qui sont imprimés dans le fichier de sortie avec chaque en-tête de colonne. Les sorties peuvent
être imprimées à des intervalles de temps pairs commençant par rapport à l'heure de début de la simulation ou
peuvent être imprimées en temps absolu. Si l'impression relative est choisie avec un intervalle d'impression d'une
heure et que la simulation commence au temps 0,5, les valeurs seront imprimées aux temps 0,5, 1,5, 2,5, etc. Si
l'impression absolue est choisie, pour la même simulation, les valeurs seront imprimées aux temps 0.5, 1.0, 2.0,
3.0, etc. Le type25 peut également imprimer les informations de la simulation sous forme d'en-tête du fichier de
sortie (nom du fichier d'entrée et heure de l'exécution de la simulation). Il peut en outre ajouter de nouvelles
données à un fichier existant ou peut être configuré pour écraser le fichier existant.

3.4.9.5 Résumé de la simulation

RÉSULTATS VERS LE FICHIER EXTERNE - AVEC BILAN


ÉNERGÉTIQUE

3–62
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

Proforma : Output\Simulation Summary\Results to External File\With Energy Balance\Type28a.tmf


Modèle TRNSYS : Type 28
Le type 28 peut être utilisé de manière pratique pour générer des résumés quotidiens, hebdomadaires,
mensuels ou saisonniers des informations calculées dans une simulation. Sa sortie peut être affichée soit
sous forme d'encadré, soit sous forme de tableau.
Le type 28 intègre ses entrées sur l'intervalle de temps du résumé, effectue des opérations arithmétiques
spécifiées par l'utilisateur sur les intégrales et imprime les résultats. Cette configuration imprime les résultats
dans un fichier externe et inclut une énergie
vérification du solde

RÉSULTATS VERS LE FICHIER EXTERNE - SANS BILAN


ÉNERGÉTIQUE
Proforma : Output\Simulation Summary\Results to External File\Without Energy Balance\Type28b.tmf
Modèle TRNSYS : Type 28
Le type 28 peut être utilisé de manière pratique pour générer des résumés quotidiens, hebdomadaires,
mensuels ou saisonniers des informations calculées dans une simulation. Sa sortie peut être affichée soit
sous forme d'encadré, soit sous forme de tableau.
Le type 28 intègre ses entrées sur l'intervalle de temps du résumé, effectue des opérations arithmétiques
spécifiées par l'utilisateur
sur les intégrales, et imprime les résultats. Cette configuration imprime les résultats dans un fichier externe

RÉSULTATS À LISTER FICHIER - AVEC BILAN


ÉNERGÉTIQUE
Proforma : Output\Simulation Summary\Results to List File\With Energy Balance\Type28c.tmf
Modèle TRNSYS : Type 28
Cette configuration n'est pas recommandée. Veuillez utiliser un mode de type28 qui imprime les résultats
dans un fichier externe. Le type 28 peut être utilisé de manière pratique pour générer des résumés
quotidiens, hebdomadaires, mensuels ou saisonniers des informations calculées dans une simulation. Sa
sortie peut être affichée soit dans un format encadré, soit sous forme de tableau.
Le type 28 intègre ses entrées sur l'intervalle de temps du résumé, effectue des opérations arithmétiques
spécifiées par l'utilisateur
sur les intégrales, et imprime les résultats. Cette configuration imprime les résultats dans le fichier de listage et
comprend une vérification du bilan énergétique

RÉSULTATS À LISTER FICHIER - SANS BILAN


ÉNERGÉTIQUE
Proforma : Output\Simulation Summary\Results to List File\Without Energy Balance\Type28d.tmf
Modèle TRNSYS : Type 28
Cette configuration n'est pas recommandée. Veuillez utiliser un mode de type28 qui imprime les résultats
dans un fichier externe. Le type 28 peut être utilisé de manière pratique pour générer des résumés
quotidiens, hebdomadaires, mensuels ou saisonniers des informations calculées dans une simulation. Sa
sortie peut être affichée soit dans un format encadré, soit sous forme de tableau.
Le type 28 intègre ses entrées sur l'intervalle de temps du résumé, effectue des opérations arithmétiques
spécifiées par l'utilisateur
sur les intégrales, et imprime les résultats. Cette configuration imprime les résultats dans le fichier de
listage.

3–63
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

10. Phénomènes
physiques

1. Ombrage du réseau de
collecteurs
Proforma : Physical Phenomena\Collector Array Shading\Flat Plate Arrays\Type30a.tmf
LES RÉSEAUX DE PLAQUES PLANES
Modèle TRNSYS : Type 30

Cette composante détermine le rayonnement incident sur un ensemble de collecteurs qui s'ombrent les uns les
autres. Il existe deux modes possibles pour le Type30. Dans ce cas (MODE 1), on considère que les collecteurs
fixes et plats sont dans un champ incliné. Le rayonnement incident ombragé total, le faisceau et le rayonnement
diffus sont émis.

LES RÉSEAUX DE GOUTTIÈRES PARABOLIQUES - LES AXES


DANS LE PLAN DE LA SURFACE
Proforma : Physical Phenomena\Collector Array Shading\Parabolic Trough Arrays\Axes in Plane of
Surface\Type30b.tmf

Modèle TRNSYS : Type 30

Cette composante détermine le rayonnement incident sur un ensemble de collecteurs qui s'ombrent les uns les
autres. Il existe deux modes possibles modélisés par le Type30. Le type 30 (MODE 2) est destiné aux collecteurs
cylindro-paraboliques à axe unique qui utilisent uniquement le rayonnement du faisceau. L'axe de poursuite est
supposé être dans le plan des surfaces du collecteur (non parallèle au sol)

LES RÉSEAUX DE GOUTTIÈRES PARABOLIQUES -


AXES HORIZONTAUX
Proforma : Physical Phenomena\Collector Array Shading\Parabolic Trough Arrays\Horizontal Axes\Type30c.tmf

Modèle TRNSYS : Type 30

Cette composante détermine le rayonnement incident sur un ensemble de collecteurs qui s'ombrent les uns les
autres. Il existe deux modes possibles modélisés par le Type30. Le type 30 (MODE 2) est destiné aux collecteurs
cylindro-paraboliques à axe unique qui utilisent uniquement le rayonnement du faisceau. L'axe de poursuite est
supposé être horizontal (parallèle au sol)

3.4.10.2 Calcul du coefficient de convection

SURFACE HORIZONTALE - COEFFICIENTS PAR DÉFAUT

Proforma : Phénomènes physiques\Calcul du coefficient de convection\Surface


horizontale\Coefficients de défaut\Type80a.tmf

Modèle TRNSYS : Type 80

Cette routine calcule le coefficient de transfert de chaleur par convection pour un maximum de 10 surfaces et est
particulièrement utile en conjonction avec la fonction de surface radiante du type 56 qui permet aux utilisateurs
de définir des murs ou des sols qui contiennent des conduites d'eau chaude ou froide pour le chauffage ou le
refroidissement par rayonnement. Cet exemple de type 80 suppose que la surface est horizontale et utilise les
valeurs par défaut de la constante d'algorithme et des coefficients d'exposant dans ses calculs.

3–64
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

SURFACE HORIZONTALE - COEFFICIENTS DÉFINIS PAR


L'UTILISATEUR
Proforma : Phénomènes physiques\Calcul du coefficient de convection\Surface
horizontale\Coefficients définis par l'utilisateur\Type80b.tmf

Modèle TRNSYS : Type 80

Cette routine calcule le coefficient de transfert de chaleur par convection pour un maximum de 10 surfaces et est
particulièrement utile en conjonction avec la fonction de surface radiante du type 56 qui permet aux utilisateurs de
définir des murs ou des sols qui contiennent des conduites d'eau chaude ou froide pour le chauffage ou le
refroidissement par rayonnement. Cet exemple de Type80 suppose que la surface est horizontale et exige que
l'utilisateur fournisse des valeurs de constante d'algorithme et de coefficient d'exposant comme paramètres du
modèle.

SURFACE VERTICALE - COEFFICIENTS PAR


DÉFAUT
Proforma : Phénomènes physiques\Calcul du coefficient de convection\Surface
verticale\Coefficients de défaut\Type80c.tmf

Modèle TRNSYS : Type 80

Cette routine calcule le coefficient de transfert de chaleur par convection pour un maximum de 10 surfaces et est
particulièrement utile en conjonction avec la fonction de surface radiante du type 56 qui permet aux utilisateurs
de définir des murs ou des sols qui contiennent des conduites d'eau chaude ou froide pour le chauffage ou le
refroidissement par rayonnement. Cet exemple de type 80 suppose que la surface est verticale et utilise les
valeurs par défaut de la constante d'algorithme et des coefficients d'exposant dans ses calculs.

SURFACE VERTICALE - COEFFICIENTS DÉFINIS PAR


L'UTILISATEUR
Proforma : Phénomènes physiques\Calcul du coefficient de convection\Surface
verticale\Coefficients définis par l'utilisateur\Type80d.tmf

Modèle TRNSYS : Type 80

Cette routine calcule le coefficient de transfert de chaleur par convection pour un maximum de 10 surfaces et est
particulièrement utile en conjonction avec la fonction de surface radiante du type 56 qui permet aux utilisateurs
de définir des murs ou des sols qui contiennent des conduites d'eau chaude ou froide pour le chauffage ou le
refroidissement par rayonnement. Cet exemple de Type80 suppose que la surface est verticale et exige que
l'utilisateur fournisse des valeurs de constante d'algorithme et de coefficient d'exposant comme paramètres du
modèle.

3.4.10.3 Processeurs de
rayonnement

FAISCEAU ET DIFFUSION CONNUS (MODE=3)


Proforma : Physical Phenomena\Radiation Processors\Beam and Diffuse Known (Mode=3)\Type16e.tmf
Modèle TRNSYS : Type 16
Les données sur l'insolation solaire sont généralement prises à une heure d'intervalle et sur une surface
horizontale. Dans la plupart des simulations TRNSYS, des estimations du rayonnement à des intervalles de temps
autres qu'une heure sont nécessaires. Ce composant interpole les données de rayonnement, calcule plusieurs
quantités liées à la position du soleil, et estime l'insolation sur un certain nombre de surfaces d'orientation fixe ou
variable.
Cet exemple de type 16 prend comme données d'entrée les valeurs intégrées horaires du rayonnement horizontal
et du faisceau total. Il peut utiliser divers algorithmes pour calculer le rayonnement sur des surfaces inclinées
telles que Hay et Davies, Perez, Reindl, etc. Les données peuvent être entrées en heure solaire ou en heure
locale. Cette version du Type16 NE FAIT PAS de "lissage" des radiations dans lequel des méthodes numériques
sont utilisées pour nettoyer les pics dans les données enregistrées.

3–65
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

TOTAL HORIZONS SEULEMENT CONNUS


(MODE=1)
Proforma : Physical Phenomena\Radiation Processors\Total Horiz Only Known (Mode=1)\Type16a.tmf
Modèle TRNSYS : Type 16
Les données sur l'insolation solaire sont généralement prises à une heure d'intervalle et sur une surface
horizontale. Dans la plupart des simulations TRNSYS, des estimations du rayonnement à des intervalles de temps
autres qu'une heure sont nécessaires. Ce composant interpole les données de rayonnement, calcule plusieurs
quantités liées à la position du soleil, et estime l'insolation sur un certain nombre de surfaces d'orientation fixe ou
variable.
Cet exemple de Type16 prend des valeurs horaires intégrées du rayonnement solaire horizontal total et estime
la fraction diffuse en interne. Il peut utiliser divers algorithmes pour calculer le rayonnement sur des surfaces
inclinées telles que Hay et Davies, Perez, Reindl, etc. Les données peuvent être entrées en heure solaire ou en
heure locale. Cette version du Type16 NE FAIT PAS de "lissage" du rayonnement dans lequel des méthodes
numériques sont utilisées pour nettoyer les pics dans les données enregistrées.

HORIZONS TOTAUX TEMPÉRATURE ET HUMIDITÉ


CONNUS (MODE=2)
Proforma : Physical Phenomena\Radiation Processors\Total Horiz Temp and Humidity Known
(Mode=2)\Type16c.tmf
Modèle TRNSYS : Type 16
Les données sur l'insolation solaire sont généralement prises à une heure d'intervalle et sur une surface
horizontale. Dans la plupart des simulations TRNSYS, des estimations du rayonnement à des intervalles de temps
autres qu'une heure sont nécessaires. Ce composant interpole les données de rayonnement, calcule plusieurs
quantités liées à la position du soleil, et estime l'insolation sur un certain nombre de surfaces d'orientation fixe ou
variable.
Cet exemple de Type16 prend des valeurs horaires intégrées du rayonnement solaire horizontal total et calcule la
fraction diffuse à l'aide d'un algorithme qui estime la nébulosité en fonction de la température du bulbe sec et du
point de rosée. Il peut utiliser divers algorithmes pour calculer le rayonnement sur des surfaces inclinées telles
que Hay et Davies, Perez, Reindl, etc. Les données peuvent être entrées en heure solaire ou en heure locale.
Cette version du Type16 NE FAIT PAS de "lissage" des radiations dans lequel des méthodes numériques sont
utilisées pour nettoyer les pics dans les données enregistrées.

TOTAL HORIZONS, DIRECT NORMAL CONNU


(MODE=4)
Proforma : Physical Phenomena\Radiation Processors\Total Horiz, Direct Normal Known (Mode=4)\Type16g.tmf
Modèle TRNSYS : Type 16
Les données sur l'insolation solaire sont généralement prises à une heure d'intervalle et sur une surface
horizontale. Dans la plupart des simulations TRNSYS, des estimations du rayonnement à des intervalles de temps
autres qu'une heure sont nécessaires. Ce composant interpole les données de rayonnement, calcule plusieurs
quantités liées à la position du soleil, et estime l'insolation sur un certain nombre de surfaces d'orientation fixe ou
variable.
Cet exemple de type 16 prend comme données d'entrée les valeurs horaires intégrées du rayonnement horizontal
total et du rayonnement normal direct. Il
peut utiliser divers algorithmes pour calculer le rayonnement sur des surfaces inclinées telles que Hay and
Davies, Perez, Reindl, etc. Les données peuvent être saisies en temps solaire ou en temps local. Cette version
du Type16 NE FAIT PAS de "lissage" des radiations dans lequel des méthodes numériques sont utilisées pour
nettoyer les pics dans les données enregistrées.
HORIZONS TOTAUX, HORIZONS DIFFUS CONNUS
(MODE=5)
Proforma : Physical Phenomena\Radiation Processors\Total Horiz, Horiz Diffuse Known (Mode=5)\Type16i.tmf

Modèle TRNSYS : Type 16

Les données sur l'insolation solaire sont généralement prises à une heure d'intervalle et sur une surface
horizontale. Dans la plupart des simulations TRNSYS, des estimations du rayonnement à des intervalles de temps
autres qu'une heure sont nécessaires. Ce composant interpole les données de rayonnement, calcule plusieurs
quantités liées à la position du soleil, et estime l'insolation sur un certain nombre de surfaces d'orientation fixe ou
variable.

3–66
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

Cet exemple de type 16 prend comme données d'entrée les valeurs intégrées horaires du rayonnement diffus
horizontal et horizontal total. Il peut utiliser divers algorithmes pour calculer le rayonnement sur des surfaces
inclinées telles que Hay et Davies, Perez, Reindl, etc. Les données peuvent être entrées en heure solaire ou
en heure locale. Cette version du Type16 NE FAIT PAS de "lissage" du rayonnement dans lequel des
méthodes numériques sont utilisées pour nettoyer les pics dans les données enregistrées.

3.4.10.4 Masques
d'ombrage

MASQUES D'OMBRAGE
Proforma : Physical Phenomena\Shading Masks\Type68.tmf
Modèle TRNSYS : Type 68
Le type68 lit un fichier contenant les hauteurs angulaires des obstructions qui ombragent une série d'ouvertures.
Pour chaque ouverture, un identifiant numérique en ordre croissant est fourni sur la première ligne du fichier de
données. La deuxième ligne contient la pente de chaque ouverture. La troisième ligne contient l'azimut de chaque
ouverture. La quatrième ligne contient une série d'angles de surface ; des angles pour lesquels des hauteurs
d'obstruction seront fournies ultérieurement. La cinquième ligne et les lignes suivantes du fichier de données
contiennent chacune la hauteur angulaire d'une obstruction arbitraire vue du centre d'une ouverture en regardant
dans la direction de l'un des angles d'azimut de surface fournis ci-dessus.
Le type68 prend deux entrées qui donnent l'angle du soleil et renvoie cinq sorties pour chaque ouverture dans le
fichier.
La première sortie est la fraction de la radation diffuse qui est visible depuis l'ouverture. La deuxième sortie
pour chaque ouverture est un drapeau qui a une valeur de 1 si le rayonnement du faisceau est visible depuis
l'ouverture et de 0 s'il ne l'est pas. Les sorties restantes sont le rayonnement diffus ombré, le faisceau et le
rayonnement total incident sur chaque ouverture.

3.4.10.5 Modèle simple de température du


sol

MODÈLE SIMPLE DE TEMPÉRATURE DU SOL


Proforma : Physical Phenomena\Simple Ground Temperature Model\Type77.tmf

Modèle TRNSYS : Type 77

Pour une description technique complète de ce composant, veuillez consulter le document " .\Tess
Models\Documentation\Utility Library\Type501.pdf ".
Ce sous-programme modélise la distribution verticale de la température du sol en fonction de la
température moyenne de la surface du sol pour l'année, de l'amplitude de la température de la surface
du sol pour l'année, du temps
différence entre le début de l'année civile et l'apparition de la température minimale de surface, et la
diffusivité thermique du sol. Ces valeurs peuvent être trouvées dans diverses sources
y compris les manuels de l'ASHRAE (se référer à la température du sol).

3.4.10.6 Température du
ciel
CALCULER LE FACTEUR DE
TURBIDITÉ
Proforma : Physical Phenomena\Sky Temperature\calculate cloudiness factor\Type69b.tmf

Modèle TRNSYS : Type 69

Cette composante détermine une température effective du ciel, qui est utilisée pour calculer l'échange de
rayonnement à ondes longues entre une surface externe arbitraire et l'atmosphère. La température effective du
ciel est toujours inférieure à la température ambiante actuelle. Le ciel noir par une nuit claire, par exemple, se
voit attribuer une température effective basse pour tenir compte des pertes radiatives supplémentaires d'une
surface exposée au ciel. Dans ce cas de figure de Type69, la nébulosité du ciel est calculée sur la base du
bulbe sec et du point de rosée fournis par l'utilisateur

3–67
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

températures.

LIRE DANS LE FACTEUR DE


TROUBLE
Proforma : Physical Phenomena\Sky Temperature\read in cloudiness factor\Type69a.tmf

Modèle TRNSYS : Type 69

Cette composante détermine une température effective du ciel, qui est utilisée pour calculer l'échange de
rayonnement à ondes longues entre une surface externe arbitraire et l'atmosphère. La température effective du
ciel est toujours inférieure à la température ambiante actuelle. Le ciel noir par une nuit claire, par exemple, se
voit attribuer une température effective basse pour tenir compte des pertes radiatives supplémentaires d'une
surface exposée au ciel. Dans ce cas de figure de type 69, la nébulosité du ciel doit être fournie en entrée du
modèle.

3.4.10.7 Propriétés thermodynamiques

PSYCHROMÉTRIE - AMPOULE SÈCHE ET POINT DE


ROSÉE CONNUS
Proforma : Physical Phenomena\Thermodynamic Properties\Psychrometrics\Dry Bulb and Dew Point
Known\Type33d.tmf

Modèle TRNSYS : Type 33

Ce composant prend en entrée la température du thermomètre sec et la température du point de rosée de


l'air humide et appelle la routine TRNSYS Psychrometrics, renvoyant les propriétés correspondantes de l'air
humide suivantes : température du thermomètre sec, température du point de rosée, température du
thermomètre humide, humidité relative, rapport d'humidité absolue et enthalpie.

PSYCHROMÉTRIE - BULBE SEC ET ENTHALPIE CONNUS

Proforma : Physical Phenomena\Thermodynamic Properties\Psychrometrics\Dry Bulb and Enthalpy


Known\Type33b.tmf

Modèle TRNSYS : Type 33

Ce composant prend comme entrée la température du thermomètre sec et l'enthalpie de l'air humide et
appelle la routine TRNSYS Psychrometrics, renvoyant les propriétés correspondantes de l'air humide
suivantes : température du thermomètre sec, température du point de rosée, température du thermomètre
humide, humidité relative, rapport d'humidité absolue et enthalpie.

PSYCHROMÉTRIE - AMPOULE SÈCHE ET TAUX D'HUMIDITÉ


CONNUS
Proforma : Physical Phenomena\Thermodynamic Properties\Psychrometrics\Dry Bulb and Humidity Ratio
Known\Type33c.tmf

Modèle TRNSYS : Type 33

Ce composant prend comme entrée la température du thermomètre sec et le rapport d'humidité de l'air
humide et appelle la routine TRNSYS Psychrometrics, renvoyant les propriétés correspondantes de l'air
humide suivantes : température du thermomètre sec, température du point de rosée, température du
thermomètre humide, humidité relative, rapport d'humidité absolue et enthalpie.

PSYCHROMÉTRIE - AMPOULE SÈCHE ET HUMIDITÉ RELATIVE


CONNUES
Proforma : Physical Phenomena\Thermodynamic Properties\Psychrometrics\Dry Bulb and Relative Humidity

3–68
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

Connu\Type33e.tmf

Modèle TRNSYS : Type 33

Ce composant prend en compte la température du thermomètre sec et l'humidité relative de l'air humide et
appelle la routine TRNSYS Psychrometrics, qui renvoie les propriétés correspondantes de l'air humide :
température du thermomètre sec, température du point de rosée, température du thermomètre humide,
humidité relative, rapport d'humidité absolue et enthalpie.

PSYCHROMÉTRIE - AMPOULE SÈCHE ET AMPOULE


HUMIDE CONNUES
Proforma : Physical Phenomena\Thermodynamic Properties\Psychrometrics\Dry Bulb and Wet Bulb
Known\Type33f.tmf

Modèle TRNSYS : Type 33

Ce composant prend en compte la température du thermomètre sec et la température du thermomètre


humide de l'air humide et appelle la routine TRNSYS Psychrometrics, qui renvoie les propriétés
correspondantes de l'air humide : température du thermomètre sec, température du point de rosée,
température du thermomètre humide, humidité relative, rapport d'humidité absolue et enthalpie.

PSYCHROMÉTRIE - TAUX D'HUMIDITÉ ET ENTHALPIE CONNUS

Proforma : Physical Phenomena\Thermodynamic Properties\Psychrometrics\Humidity ratio and Enthalpy


Known\Type33a.tmf

Modèle TRNSYS : Type 33

Ce composant prend en compte le taux d'humidité et l'enthalpie de l'air humide et appelle la routine TRNSYS
Psychrometrics, qui renvoie les propriétés correspondantes de l'air humide : température du thermomètre sec,
température du point de rosée, température du thermomètre humide, humidité relative, taux d'humidité absolue
et enthalpie.

LES PROPRIÉTÉS DES RÉFRIGÉRANTS ET


DE LA VAPEUR
Proforma : Physical Phenomena\Thermodynamic Properties\Refrigerant and Steam Properties\Type58.tmf

Modèle TRNSYS : Type 58

Ce composant prend en entrée deux propriétés d'état indépendantes uniques d'un réfrigérant et calcule les
propriétés d'état restantes. Il appelle la routine TRNSYS Fluid Properties et la routine TRNSYS Steam
Properties pour calculer les propriétés thermodynamiques. Les réfrigérants disponibles pour cette routine
sont les suivants : R-11, R-12, R-13, R-14, R-22, R-114A, R-134A, R-500, R-502, ammoniac (R-717) et
vapeur (R-718).

3.4.10.8 Générateurs
météorologiques

GRAINES DE NOMBRES ALÉATOIRES PAR


Proforma
DÉFAUT : Physical Phenomena\Weather Generators\Default Random Number Seeds\Type54a.tmf
Modèle TRNSYS : Type 54

Cette composante génère des données météorologiques horaires en fonction des valeurs moyennes mensuelles
du rayonnement solaire, de la température du bulbe sec, du taux d'humidité et de la vitesse du vent. Les
données sont générées de telle manière que les statistiques qui leur sont associées soient approximativement
égales aux statistiques à long terme à l'endroit spécifié. L'objectif de cette méthode est de générer une seule
année de données typiques, similaire à une année météorologique typique. Cette composante permet

3–69
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

TRNSYS à utiliser pour tout lieu pour lequel des statistiques météorologiques moyennes annuelles standard
sont connues. Cependant, de nombreuses corrélations utilisées dans le modèle ont été développées à partir de
données climatiques principalement tempérées. Pour d'autres climats, par exemple les climats tropicaux, les
données générées sont moins précises et l'utilisateur peut souhaiter faire
quelques modifications. Dans le cas de Type54, des graines de nombres aléatoires prédéfinis sont utilisées
comme base de la
génération de valeurs horaires. Il lit les valeurs moyennes mensuelles de la température, du rayonnement solaire
et du taux d'humidité. L'utilisateur peut, s'il le souhaite, entrer les valeurs de la vitesse moyenne mensuelle du
GRAINES
vent comme DEparamètres
NOMBRES duALÉATOIRES
modèle. PAR DÉFAUT - PAS DE
FICHIER EXTERNE
Proforma : Physical Phenomena\Weather Generators\Default Random Number Seeds\No External
File\TYPE54c.tmf
Modèle TRNSYS : Type 54
Cette composante génère des données météorologiques horaires en fonction des valeurs moyennes mensuelles
du rayonnement solaire, de la température du bulbe sec, du taux d'humidité et de la vitesse du vent. Les
données sont générées de telle manière que les statistiques qui leur sont associées soient approximativement
égales aux statistiques à long terme à l'endroit spécifié. L'objectif de cette méthode est de générer une seule
année de données typiques, similaire à une année météorologique typique. Cette composante permet d'utiliser
TRNSYS pour tout lieu pour lequel des statistiques météorologiques moyennes annuelles standard sont
connues. Cependant, de nombreuses corrélations utilisées dans le modèle ont été développées à partir de
données climatiques principalement tempérées. Pour d'autres climats, par exemple les climats tropicaux, les
données générées sont moins précises et l'utilisateur peut souhaiter faire
quelques modifications. Dans le cas de Type54, des graines de nombres aléatoires prédéfinis sont utilisées
comme base de la génération des valeurs horaires. Il lit les valeurs moyennes mensuelles de la température,
du rayonnement solaire et du taux d'humidité directement à partir du fichier d'entrée au lieu d'un fichier de
données externe.

LES GRAINES DE NOMBRES ALÉATOIRES


FOURNIES PAR LES UTILISATEURS
Proforma : Physical Phenomena\Weather Generators\User-Supplied Random Number Seeds\Type54b.tmf
Modèle TRNSYS : Type 54
Cette composante génère des données météorologiques horaires en fonction des valeurs moyennes mensuelles
du rayonnement solaire, de la température du bulbe sec, du taux d'humidité et de la vitesse du vent. Les
données sont générées de telle manière que les statistiques qui leur sont associées soient approximativement
égales aux statistiques à long terme à l'endroit spécifié. L'objectif de cette méthode est de générer une seule
année de données typiques, similaire à une année météorologique typique. Cette composante permet d'utiliser
TRNSYS pour tout lieu pour lequel des statistiques météorologiques moyennes annuelles standard sont
connues. Cependant, de nombreuses corrélations utilisées dans le modèle ont été développées à partir de
données climatiques principalement tempérées. Pour d'autres climats, par exemple les climats tropicaux, les
données générées sont moins précises et l'utilisateur peut souhaiter faire
quelques modifications. Dans le cas de Type54, l'utilisateur est tenu de fournir les graines de nombres aléatoires
sur
sur laquelle sera basée la génération des valeurs horaires. Il lit les valeurs moyennes mensuelles de la
température, du rayonnement solaire et du taux d'humidité. L'utilisateur peut, s'il le souhaite, entrer les valeurs de
la vitesse moyenne mensuelle du vent comme paramètres du modèle.

GRAINES DE NUMÉROS ALÉATOIRES FOURNIES PAR


L'UTILISATEUR - PAS DE FICHIER EXTERNE
Proforma : Physical Phenomena\Weather Generators\User-Supplied Random Number Seeds\No External
File\TYPE54d.tmf
Modèle TRNSYS : Type 54
Cette composante génère des données météorologiques horaires en fonction des valeurs moyennes mensuelles
du rayonnement solaire, de la température du bulbe sec, du taux d'humidité et de la vitesse du vent. Les
données sont générées de telle manière que les statistiques qui leur sont associées soient approximativement
égales aux statistiques à long terme à l'endroit spécifié. L'objectif de cette méthode est de générer une seule
année de données typiques, similaire à une année météorologique typique. Cette composante permet d'utiliser
TRNSYS pour tout lieu pour lequel des statistiques météorologiques moyennes annuelles standard sont
connues. Cependant, de nombreuses corrélations utilisées dans le modèle ont été développées à partir de
données climatiques principalement tempérées. Pour d'autres climats, par exemple les climats tropicaux, les
données générées sont moins précises et l'utilisateur peut souhaiter faire
quelques modifications. Dans le cas de Type54, l'utilisateur est tenu de fournir les graines de nombres aléatoires
sur

3–70
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

sur laquelle sera basée la génération des valeurs horaires. Il lit les valeurs moyennes mensuelles de la
température, du rayonnement solaire et du taux d'humidité directement à partir du fichier d'entrée plutôt
qu'à partir d'un fichier de données externe.

11. Capteurs solaires


thermiques

1. Collecteur du CPC

COLLECTEUR
Proforma CPC solaires thermiques\CPC Collector\Type74.tmf
: Collecteurs
Modèle TRNSYS : Type 74
Ce composant modélise la performance thermique d'un capteur solaire à concentration parabolique composée
(CPC). Un collecteur CPC est composé d'un réflecteur à concentration et d'un absorbeur. Les parois d'un CPC
bidimensionnel (en forme d'auge) sont de forme parabolique. Le foyer de chaque parabole coïncide avec
l'intersection de l'absorbeur et de la paroi opposée. Le CPC collecte à la fois le faisceau et le rayonnement diffus
qui s'approche de l'ouverture dans un angle critique appelé angle de demi-acceptation (thêta,c). Un CPC complet
est un CPC dans lequel les parois s'étendent vers le haut jusqu'à une hauteur h qui donne une surface
d'ouverture de 1/sin(thêta,c) fois la surface de l'absorbeur. La concentration optimale est atteinte dans un CPC
complet, mais une très grande surface de réflexion est nécessaire. En pratique, la plupart des CPC
sont tronqués à une hauteur de hbar qui est inférieure à h. Un collecteur CPC peut être modélisé en trois étapes.
Tout d'abord, le
On détermine le faisceau total et le rayonnement de diffusion dans l'angle d'acceptation. Ensuite, on
considère la concentration et les pertes par réflexion du réflecteur et on calcule le rayonnement effectif
frappant l'absorbeur. Ce rayonnement efficace est ensuite utilisé pour trouver l'énergie transférée au flux du
collecteur et la température de sortie qui en résulte.
Deux orientations possibles sont envisagées pour un receveur de CPC. Tout d'abord, le CPC peut être situé
dans un plan vertical qui contient l'azimut de surface. C'est ce que l'on appelle le plan longitudinal. Sinon, le
récepteur du CPC peut être situé dans un plan transversal à 90 degrés du plan longitudinal.

3.4.11.2 Collecteur de tubes sous


vide

COLLECTEUR À TUBE SOUS VIDE


Proforma : Collecteurs solaires thermiques\Collecteur à tubes sous vide\Type71.tmf

Modèle TRNSYS : Type 71

Comme la Solar Ratings and Certification Commission (SRCC) définit l'efficacité d'un banc de capteurs à tubes
sous vide en utilisant les mêmes équations que celles d'un capteur plat, la principale différence (du point de vue
de la modélisation) entre un capteur à tubes sous vide et un capteur plat réside dans le traitement des
modificateurs d'angle d'incidence (MIA). Le type 71 est donc basé sur le code de type 1, la principale différence
étant que le type 71 lit un fichier texte contenant une liste de modificateurs d'angle d'incidence transversaux et
longitudinaux. Ce composant modélise les performances thermiques de divers types de capteurs à tubes sous
vide en utilisant la théorie. Le réseau total de capteurs peut être constitué de capteurs connectés en série et en
parallèle. La performance thermique de l'ensemble des collecteurs est déterminée par le nombre de modules en
série et les caractéristiques de chaque module. L'utilisateur doit fournir les résultats de tests standard d'efficacité
en fonction d'un rapport entre la température du fluide moins la température ambiante et le rayonnement (DT/IT).
La température du fluide peut être une température d'entrée, moyenne ou de sortie. Le modèle suppose que la
courbe de l'efficacité en fonction de la DT/IT peut être modélisée sous la forme d'une équation quadratique. Des
corrections sont appliquées aux paramètres de pente, d'interception et de courbure pour tenir compte des
capteurs identiques en série et des débits autres que ceux des conditions d'essai.
Les effets de l'incidence solaire hors norme sont modélisés par la fourniture d'un fichier de données de
modificateur d'angle d'incidence bi-axiale.

3–71
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

3.4.11.3 Collecteur de cartes de


performance

MODIFICATEURS D'ANGLE D'INCIDENCE DE 2E ORDRE


Proforma : Collecteurs solaires thermiques\Collecteur de carte de performance\2ème ordre
Modificateurs d'angle d'incidence\Type72b.tmf
Modèle TRNSYS : Type 72
Ce composant modélise la performance thermique d'un capteur solaire en utilisant les données de performance
lues dans un fichier externe. L'ensemble des capteurs peut être constitué de capteurs connectés en série et en
parallèle. La performance thermique de l'ensemble des capteurs est déterminée par le nombre de modules en
série et les caractéristiques de chaque module. L'utilisateur doit entrer une carte de performance de l'efficacité
des capteurs en fonction de la température, du rayonnement et de la vitesse du vent. Ceci est utile pour les
capteurs dont l'efficacité n'est pas linéaire par rapport aux relations DT/IT, les capteurs à concentration dont la
performance peut dépendre fortement du niveau de rayonnement, ou les capteurs sans couverture qui sont
sensibles à la vitesse du vent. Si l'on considère les collecteurs d'imagerie, qui n'utilisent que le rayonnement du
faisceau, alors seul le rayonnement du faisceau doit être fourni en entrée de ce composant.
Dans le Type72, il y a cinq possibilités pour considérer les effets d'une incidence solaire hors norme. Dans ce
cas de
Le type72, une fonction quadratique du second ordre est utilisée pour calculer le modificateur de l'angle
d'incidence. Les coefficients de la fonction sont fournis par un test ASHRAE.

LES MODIFICATEURS D'ANGLE


D'INCIDENCE BIAXIALE
Proforma : Collecteurs solaires thermiques\Collecteur de carte de performance\Modificateurs d'angle d'incidence
biaxiale\Type72e.tmf
Modèle TRNSYS : Type 72
Ce composant modélise la performance thermique d'un capteur solaire en utilisant les données de performance
lues dans un fichier externe. L'ensemble des capteurs peut être constitué de capteurs connectés en série et en
parallèle. La performance thermique de l'ensemble des capteurs est déterminée par le nombre de modules en
série et les caractéristiques de chaque module. L'utilisateur doit entrer une carte de performance de l'efficacité
des capteurs en fonction de la température, du rayonnement et de la vitesse du vent. Ceci est utile pour les
capteurs dont l'efficacité n'est pas linéaire par rapport aux relations DT/IT, les capteurs à concentration dont la
performance peut dépendre fortement du niveau de rayonnement, ou les capteurs sans couverture qui sont
sensibles à la vitesse du vent. Si l'on considère les collecteurs d'imagerie, qui n'utilisent que le rayonnement du
faisceau, alors seul le rayonnement du faisceau doit être fourni en entrée de ce composant.
Dans le Type72, il y a cinq possibilités pour considérer les effets d'une incidence solaire hors norme. Dans le
cas de Type72, les modificateurs de l'angle d'incidence sont lus à partir d'un fichier de données externe en
fonction de l'angle d'incidence transversal et longitudinal.

LES PROPRIÉTÉS DE COUVERTURE ET


D'ABSORPTION
Proforma : Solar Thermal Collectors\Performance Map Collector\Cover and Absorber Properties\Type72d.tmf
Modèle TRNSYS : Type 72
Ce composant modélise la performance thermique d'un capteur solaire en utilisant les données de performance
lues dans un fichier externe. L'ensemble des capteurs peut être constitué de capteurs connectés en série et en
parallèle. La performance thermique de l'ensemble des capteurs est déterminée par le nombre de modules en
série et les caractéristiques de chaque module. L'utilisateur doit entrer une carte de performance de l'efficacité
des capteurs en fonction de la température, du rayonnement et de la vitesse du vent. Ceci est utile pour les
capteurs dont l'efficacité n'est pas linéaire par rapport aux relations DT/IT, les capteurs à concentration dont la
performance peut dépendre fortement du niveau de rayonnement, ou les capteurs sans couverture qui sont
sensibles à la vitesse du vent. Si l'on considère les collecteurs d'imagerie, qui n'utilisent que le rayonnement du
faisceau, alors seul le rayonnement du faisceau doit être fourni en entrée de ce composant.
Dans le Type72, il y a cinq possibilités pour considérer les effets d'une incidence solaire hors norme. Dans le
cas du Type72, les modificateurs d'angle d'incidence sont calculés à partir des propriétés de la couverture et de
l'absorbeur fournis par l'utilisateur, comme le coefficient d'extinction, l'épaisseur de la couverture et l'indice de
réfraction.

3–72
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

MODIFICATEURS=F(ANGLE
D'INCIDENCE)
Proforma : Collecteurs solaires thermiques\Collecteur de carte de performance\Modificateurs=f(Angle
d'incidence)\Type72c.tmf
Modèle TRNSYS : Type 72
Ce composant modélise la performance thermique d'un capteur solaire en utilisant les données de performance
lues dans un fichier externe. L'ensemble des capteurs peut être constitué de capteurs connectés en série et en
parallèle. La performance thermique de l'ensemble des capteurs est déterminée par le nombre de modules en
série et les caractéristiques de chaque module. L'utilisateur doit entrer une carte de performance de l'efficacité
des capteurs en fonction de la température, du rayonnement et de la vitesse du vent. Ceci est utile pour les
capteurs dont l'efficacité n'est pas linéaire par rapport aux relations DT/IT, les capteurs à concentration dont la
performance peut dépendre fortement du niveau de rayonnement, ou les capteurs sans couverture qui sont
sensibles à la vitesse du vent. Si l'on considère les collecteurs d'imagerie, qui n'utilisent que le rayonnement du
faisceau, alors seul le rayonnement du faisceau doit être fourni en entrée de ce composant.
Dans le Type72, il y a cinq possibilités pour considérer les effets d'une incidence solaire hors norme. Dans ce
cas de Type72, les modificateurs d'angle d'incidence sont lus à partir d'un fichier de données externe en
fonction de l'angle d'incidence transversal.

PAS DE MODIFICATION DE L'ANGLE


D'INCIDENCE
Proforma : Capteurs solaires thermiques\Performance Map Collector\No Incidence Angle
Modification\Type72a.tmf
Modèle TRNSYS : Type 72
Ce composant modélise la performance thermique d'un capteur solaire en utilisant les données de performance
lues dans un fichier externe. L'ensemble des capteurs peut être constitué de capteurs connectés en série et en
parallèle. La performance thermique de l'ensemble des capteurs est déterminée par le nombre de modules en
série et les caractéristiques de chaque module. L'utilisateur doit entrer une carte de performance de l'efficacité
des capteurs en fonction de la température, du rayonnement et de la vitesse du vent. Ceci est utile pour les
capteurs dont l'efficacité n'est pas linéaire par rapport aux relations DT/IT, les capteurs à concentration dont la
performance peut dépendre fortement du niveau de rayonnement, ou les capteurs sans couverture qui sont
sensibles à la vitesse du vent. Si l'on considère les collecteurs d'imagerie, qui n'utilisent que le rayonnement du
faisceau, alors seul le rayonnement du faisceau doit être fourni en entrée de ce composant.
Dans le Type72, il y a cinq possibilités pour considérer les effets d'une incidence solaire hors norme. Dans ce
cas particulier du Type72, aucun effet d'incidence hors norme n'est pris en compte.

3.4.11.4 Collecteur à efficacité


quadratique

MODIFICATEURS D'ANGLE D'INCIDENCE DE 2E ORDRE


Proforma : Capteurs solaires thermiques\Collecteur à rendement quadratique\NModificateurs
d'angle d'incidence de deuxième ordre\Type1b.tmf

Modèle TRNSYS : Type 1

Ce composant modélise la performance thermique d'un capteur solaire plat. Le réseau de capteurs solaires peut
être composé de capteurs connectés en série et en parallèle. La performance thermique du réseau de capteurs
est déterminée par le nombre de modules en série et les caractéristiques de chaque module. L'utilisateur doit
fournir les résultats d'essais standard de l'efficacité des capteurs en fonction d'un rapport entre la température du
fluide moins la température ambiante et le rayonnement solaire. La température du fluide peut être la température
d'entrée, la température moyenne ou la température de sortie. Dans le type 1, il y a 5 possibilités pour considérer
les effets d'une incidence solaire hors norme. Dans le cas du Type1, une fonction quadratique du second ordre
est utilisée pour calculer le modificateur de l'angle d'incidence. Les coefficients de la fonction sont fournis par un
test ASHRAE ou équivalent (voir le manuel).

LES MODIFICATEURS D'ANGLE


D'INCIDENCE BIAXIALE

3–73
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

Proforma : Collecteurs solaires thermiques\Collecteur à rendement quadratique\Modificateurs d'angle


d'incidence biaxiale\Type1e.tmf
Modèle TRNSYS : Type 1
Ce composant modélise la performance thermique d'un capteur solaire plat. Le réseau de capteurs solaires peut
être composé de capteurs connectés en série et en parallèle. La performance thermique du réseau de capteurs
est déterminée par le nombre de modules en série et les caractéristiques de chaque module. L'utilisateur doit
fournir les résultats d'essais standard de l'efficacité des capteurs en fonction d'un rapport entre la température du
fluide moins la température ambiante et le rayonnement solaire. La température du fluide peut être la température
d'entrée, la température moyenne ou la température de sortie. Dans le type 1, il y a 5 possibilités pour considérer
les effets d'une incidence solaire hors norme. Dans le cas du Type1, les modificateurs d'angle d'incidence sont lus
à partir d'un fichier de données externe en fonction des angles d'incidence transversaux et longitudinaux (voir le
manuel). Ce mode est généralement utilisé pour les capteurs à tubes sous vide, pour lesquels il est recommandé
d'utiliser le Type 71.

LES PROPRIÉTÉS DE COUVERTURE ET


D'ABSORPTION
Proforma : Capteurs solaires thermiques\Collecteur à rendement quadratique\Propriétés de couverture et
d'absorption\Type1d.tmf
Modèle TRNSYS : Type 1
Ce composant modélise la performance thermique d'un capteur solaire plat. Le réseau de capteurs solaires peut
être composé de capteurs connectés en série et en parallèle. La performance thermique du réseau de capteurs
est déterminée par le nombre de modules en série et les caractéristiques de chaque module. L'utilisateur doit
fournir les résultats d'essais standard de l'efficacité des capteurs en fonction d'un rapport entre la température du
fluide moins la température ambiante et le rayonnement solaire. La température du fluide peut être la température
d'entrée, la température moyenne ou la température de sortie. Dans le type 1, il y a 5 possibilités pour considérer
les effets d'une incidence solaire hors norme. Dans le cas du Type1, les modificateurs de l'angle d'incidence sont
calculés à partir des propriétés de la couverture et de l'absorbeur fournis par l'utilisateur, comme le coefficient
d'extinction, l'épaisseur de la couverture et l'indice de réfraction.

MODIFICATEURS=F(ANGLE
D'INCIDENCE)
Proforma : Collecteurs solaires thermiques\Collecteur à rendement quadratique\Modificateurs=f(Angle
d'incidence)\Type1c.tmf
Modèle TRNSYS : Type 1

Ce composant modélise la performance thermique d'un capteur solaire plat. Le réseau de capteurs solaires peut
être composé de capteurs connectés en série et en parallèle. La performance thermique du réseau de capteurs
est déterminée par le nombre de modules en série et les caractéristiques de chaque module. L'utilisateur doit
fournir les résultats d'essais standard de l'efficacité des capteurs en fonction d'un rapport entre la température du
fluide moins la température ambiante et le rayonnement solaire. La température du fluide peut être la température
d'entrée, la température moyenne ou la température de sortie. Dans le type 1, il y a 5 possibilités pour considérer
les effets d'une incidence solaire hors norme. Dans le cas du Type1, les modificateurs d'angle d'incidence sont lus
à partir d'un fichier de données externe en fonction des angles d'incidence transversaux et longitudinaux (voir le
manuel). Dans ce cas de type 1, les modificateurs d'angle d'incidence sont lus à partir d'un fichier de données
externe en fonction de l'angle d'incidence (le capteur est supposé être symétrique, voir le manuel).

PAS DE MODIFICATION DE L'ANGLE


D'INCIDENCE
Proforma : Capteurs solaires thermiques\Rendement quadratique Capteur\N sans modification de l'angle
d'incidence\Type1a.tmf
Modèle TRNSYS : Type 1
Ce composant modélise la performance thermique d'un capteur solaire plat. Le réseau de capteurs solaires peut
être composé de capteurs connectés en série et en parallèle. La performance thermique du réseau de capteurs
est déterminée par le nombre de modules en série et les caractéristiques de chaque module. L'utilisateur doit
fournir les résultats d'essais standard de l'efficacité des capteurs en fonction d'un rapport entre la température du
fluide moins la température ambiante et le rayonnement solaire. La température du fluide peut être la température
d'entrée, la température moyenne ou la température de sortie

3–74
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

température. Dans le type 1, il y a 5 possibilités pour considérer les effets d'une incidence solaire hors norme.
Dans le cas du Type1, aucun effet d'incidence anormale n'est pris en compte.

3.4.11.5 Collecteur plat théorique

COLLECTEUR PLAT THÉORIQUE

Proforma : Capteurs solaires thermiques\Collecteur plan théorique\Type73.tmf

Modèle TRNSYS : Type 73

Ce composant modélise la performance thermique d'un collecteur plat théorique. L'ensemble des capteurs peut
être constitué de capteurs connectés en série et en parallèle. La performance thermique de l'ensemble des
capteurs est déterminée par le nombre de modules en série et les caractéristiques de chaque module. Ce
modèle permet de réaliser les analyses théoriques d'une plaque plane. Le modèle de Hottel-Whillier en régime
permanent est utilisé pour évaluer la performance thermique.

3.4.11.6 Collecteur à thermosiphon avec stockage


intégré

FICHIER EXTERNE POUR TÊTE VS. FLOWRATE


Proforma : Collecteurs solaires thermiques\Collecteur à thermosiphon avec stockage intégré\Fichier externe
pour la tête par rapport au débit\Type45.tmf
Modèle TRNSYS : Type 45
Ce composant modélise le système de capteurs solaires à thermosiphon. Le système se compose d'un capteur
solaire à plaque plane, d'un réservoir de stockage stratifié (cylindre vertical ou horizontal) situé physiquement au-
dessus de la plaque du capteur, d'un clapet anti-retour pour empêcher l'écoulement inverse et d'eau comme fluide
de travail. Le débit dans la boucle est supposé être constant. Le système est analysé en divisant la boucle du
thermosiphon en un certain nombre de segments perpendiculaires à la direction de l'écoulement et en appliquant
l'équation de Bernoulli pour un écoulement incompressible à chaque segment. Le débit est obtenu par la solution
numérique de l'ensemble des équations résultantes. La stratification dans le réservoir de stockage est modélisée
à l'aide de la composante algébrique du réservoir de type 38. L'avantage du modèle de Type 38 par rapport aux
modèles à nœuds fixes (Type
4) est que de grands pas de temps de simulation peuvent être utilisés. Un pas de temps d'une heure dans le
modèle de réservoir de type 38 est suffisant pour
de nombreux systèmes de chars stratifiés, alors que des pas de temps de simulation de quelques minutes sont
nécessaires dans un modèle de type 4 avec un grand nombre de nœuds fixes. Dans ce cas, le modèle de type 45
lit la hauteur de chute en fonction du débit dans le système à thermosiphon à partir d'un fichier de données
externe.
HAUTEUR DE CHUTE EN FONCTION DU DÉBIT
CALCULÉ EN INTERNE
Proforma : Collecteurs solaires thermiques\Collecteur à thermosiphon avec stockage intégré\Capteur à tête et
débit calculés en interne\Type45a.tmf
Modèle TRNSYS : Type 45
Ce composant modélise le système de capteurs solaires à thermosiphon. Le système se compose d'un capteur
solaire à plaque plane, d'un réservoir de stockage stratifié (cylindre vertical ou horizontal) situé physiquement au-
dessus de la plaque du capteur, d'un clapet anti-retour pour empêcher l'écoulement inverse et d'eau comme fluide
de travail. Le débit dans la boucle est supposé être constant. Le système est analysé en divisant la boucle du
thermosiphon en un certain nombre de segments perpendiculaires à la direction de l'écoulement et en appliquant
l'équation de Bernoulli pour un écoulement incompressible à chaque segment. Le débit est obtenu par la solution
numérique de l'ensemble des équations résultantes. La stratification dans le réservoir de stockage est modélisée
à l'aide de la composante algébrique du réservoir de type 38. L'avantage du modèle de Type 38 par rapport aux
modèles à nœuds fixes (Type
4) est que de grands pas de temps de simulation peuvent être utilisés. Un pas de temps d'une heure dans le
modèle de réservoir de type 38 est suffisant pour de nombreux systèmes de réservoirs stratifiés, alors que des
pas de temps de simulation de quelques minutes sont nécessaires dans un modèle de type 4 avec un grand
nombre de nœuds fixes. Dans le cas du Type 45, on utilise un ajustement de courbe pour calculer en interne la
hauteur de chute en fonction du débit

3–75
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

dans le système de thermosiphon.

12. Stockage thermique

1. Réservoir de stockage de
fluides détaillé

TYPE 60: Stockage thermique\Type60*.tmf


Proforma

Modèle TRNSYS : Type 60

Veuillez noter que le Type 60 a de nombreuses proformas en raison de sa configuration complexe.

Comme le Type4, le Type60 est un réservoir de stockage de liquide stratifié. Il comporte de nombreuses
caractéristiques qui dépassent le champ d'application du Type4, comme la possibilité d'utiliser plusieurs
échangeurs de chaleur dans le réservoir et d'obtenir un nombre inégalé de débits d'entrée et de sortie.

Veuillez vous référer au volume 05 pour une description du type 60

3.4.12.2 Réservoir à
écoulement libre

PLUG-FLOW TANK
Proforma : Thermal Storage\Plug-Flow Tank\Type38.tmf
Modèle TRNSYS : Type 38
Ce composant modélise le comportement d'un réservoir de stockage stratifié en température en utilisant des
segments de fluide de taille variable. La taille des segments est régie par le pas de temps de la simulation,
l'ampleur des débits de collecteur et de charge, les pertes de chaleur et l'entrée auxiliaire. Le principal avantage
par rapport aux techniques de simulation à nœuds fixes (par exemple, TYPE 4) est que la stratification de la
température peut être modélisée avec de petits segments dans la zone de gradient de température sans qu'il soit
nécessaire d'utiliser de petits pas de temps de simulation pour obtenir une bonne solution. Ce modèle est plus
approprié pour les réservoirs qui présentent un degré élevé de stratification.
Il existe deux modes de fonctionnement. Dans le mode 1, le réservoir a des positions d'entrée fixes et le flux se
mélange avec les segments adjacents si sa température est inférieure à 1/2 degré. Sinon, un nouveau segment
est créé et les inversions de température sont corrigées en mélangeant les segments appropriés au-dessus ou en
dessous des entrées. En mode 2, le réservoir a des positions d'entrée variables et de nouveaux segments sont
insérés aux niveaux qui ne produisent pas d'inversions de température. Cela permet un degré maximum de
stratification et est équivalent au modèle de TYPE 4 avec un grand nombre de nœuds.

3.4.12.3 Stockage du lit de


roches

LE STOCKAGE DES COUCHES DE


Proforma
ROCHES : Stockage thermique\Rock Bed Storage\Type10.tmf
Modèle TRNSYS : Type 10

Le stockage thermique en lit de roche peut être décrit par les relations régissant le transfert de chaleur pour
l'écoulement des fluides dans les lits garnis. En négligeant les gradients de température à l'intérieur des roches,
la conduction axiale et en supposant une distribution uniforme de l'écoulement de

3–76
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

de l'air à travers le lit, deux équations différentielles partielles décrivent les températures de l'air et de la roche
en fonction de la position du lit et du temps. Ces équations peuvent être résolues par des méthodes de
différences finies. Cependant, les petites
des pas de temps et de nombreux nœuds sont nécessaires pour maintenir la précision.
Notez que le modèle mathématique n'est valable que si l'un des flux (vers le haut ou vers le bas) est positif.
Vous obtiendrez un message d'erreur si les deux flux sont positifs.

3.4.12.4 Réservoirs de stockage


stratifiés

ENTRÉES FIXES - PERTES NON UNIFORMES


Proforma : Stockage thermique\Réservoirs de stockage stratifiés\Entrées fixes\Pertes non uniformes\Type4b.tmf
Modèle TRNSYS : Type 4
La performance thermique d'un réservoir de stockage d'énergie sensible rempli de fluide, soumis à une
stratification thermique, peut être modélisée en supposant que le réservoir est constitué de N (N <= 15)
segments de volume égal entièrement mélangés. Le degré de stratification est déterminé par la valeur de N. Si
N est égal à 1, le réservoir de stockage est modélisé comme un réservoir entièrement mélangé et aucun effet de
stratification n'est possible. Dans ce cas de figure, le type 4 modélise un réservoir stratifié ayant des positions
d'entrée fixes définies dans le code. Le fluide entrant dans le côté chaud du réservoir est ajouté au nœud du
réservoir sous le premier chauffage auxiliaire. Le fluide entrant dans le côté froid du réservoir est ajouté au
nœud inférieur. Dans ce cas, les tailles des nœuds n'ont pas besoin d'être égales. Les thermostats des
chauffages peuvent être équipés d'une zone morte de température. Cet exemple suppose en outre que les
pertes de chaque nœud du réservoir sont égales et ne calcule pas les pertes dans le conduit de gaz du
chauffage auxiliaire.

ENTRÉES FIXES - PERTES


UNIFORMES
Proforma : Stockage thermique\Réservoirs de stockage stratifiés\Entrées fixes\Pertes uniformes\Type4a.tmf
Modèle TRNSYS : Type 4
La performance thermique d'un réservoir de stockage d'énergie sensible rempli de fluide, soumis à une
stratification thermique, peut être modélisée en supposant que le réservoir est constitué de N (N <= 15)
segments de volume égal entièrement mélangés. Le degré de stratification est déterminé par la valeur de N. Si
N est égal à 1, le réservoir de stockage est modélisé comme un réservoir entièrement mélangé et aucun effet de
stratification n'est possible. Dans ce cas de figure, le type 4 modélise un réservoir stratifié ayant des positions
d'entrée fixes définies dans le code. Le fluide entrant dans le côté chaud du réservoir est ajouté au nœud du
réservoir sous le premier chauffage auxiliaire. Le fluide entrant dans le côté froid du réservoir est ajouté au
nœud inférieur. Dans ce cas, les tailles des nœuds n'ont pas besoin d'être égales. Les thermostats des
chauffages peuvent être équipés d'une zone morte de température. Cet exemple suppose en outre que les
pertes de chaque nœud du réservoir sont égales et ne calcule pas les pertes dans le conduit de gaz du
chauffage auxiliaire.

ENTRÉES DÉSIGNÉES PAR L'UTILISATEUR - PERTES


NON UNIFORMES
Proforma : Stockage thermique\Réservoir de stockage stratifié\Entrées désignées par l'utilisateur\Pertes non
uniformes\Type4f.tmf
Modèle TRNSYS : Type 4
La performance thermique d'un réservoir de stockage d'énergie sensible rempli de fluide, soumis à une
stratification thermique, peut être modélisée en supposant que le réservoir est constitué de N (N <= 15) segments
de volume égal entièrement mélangés. Le degré de stratification est déterminé par la valeur de N. Si N est égal à
1, le réservoir de stockage est modélisé comme un réservoir entièrement mélangé et aucun effet de stratification
n'est possible. Dans ce cas de figure, le type 4 modélise un réservoir stratifié dont les positions d'entrée sont
définies par l'utilisateur. La taille des nœuds n'a pas besoin d'être égale dans ce cas. Les thermostats de
chauffage peuvent être équipés d'une zone morte de température. Cet exemple ne calcule pas les pertes dans le
conduit de gaz du chauffage auxiliaire, mais permet à l'utilisateur de définir les pertes par nœud. Ainsi, les pertes
de chaque nœud ne doivent pas nécessairement être uniformes.
LES ENTRÉES DÉSIGNÉES PAR L'UTILISATEUR -
LES PERTES UNIFORMES
Proforma : Stockage thermique\Réservoir de stockage stratifié\Entrées désignées par l'utilisateur\Pertes
uniformes\Type4e.tmf

3–77
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

Modèle TRNSYS : Type 4

La performance thermique d'un réservoir de stockage d'énergie sensible rempli de fluide, soumis à une
stratification thermique, peut être modélisée en supposant que le réservoir est constitué de N (N <= 15) segments
de volume égal entièrement mélangés. Le degré de stratification est déterminé par la valeur de N. Si N est égal à
1, le réservoir de stockage est modélisé comme un réservoir entièrement mélangé et aucun effet de stratification
n'est possible. Dans ce cas de figure, le type 4 modélise un réservoir stratifié dont les positions d'entrée sont
définies par l'utilisateur. La taille des nœuds n'a pas besoin d'être égale dans ce cas. Les thermostats de
chauffage peuvent être équipés d'une zone morte de température. Cet exemple suppose en outre que les pertes
de chaque nœud de réservoir sont égales et ne calcule pas les pertes dans le conduit de gaz du chauffage
auxiliaire.
ENTRÉES VARIABLES - PERTES NON
UNIFORMES
Proforma : Stockage thermique\Réservoir de stockage stratifié\Entrées variables\Pertes non
uniformes\Type4d.tmf
Modèle TRNSYS : Type 4
La performance thermique d'un réservoir de stockage d'énergie sensible rempli de fluide, soumis à une
stratification thermique, peut être modélisée en supposant que le réservoir est constitué de N (N <= 15)
segments de volume égal entièrement mélangés. Le degré de stratification est déterminé par la valeur de N. Si
N est égal à 1, le réservoir de stockage est modélisé comme un réservoir entièrement mélangé et aucun effet de
stratification n'est possible. Dans le cas présent, le type 4 est un réservoir stratifié dont les positions d'entrée
sont variables, de sorte que le fluide entrant peut être ajouté au réservoir à une température aussi proche que
possible de sa propre température. Dans ce cas, les tailles des nœuds ne doivent pas nécessairement être
égales. Les thermostats de chauffage peuvent être équipés d'une zone morte de température. Cet exemple ne
calcule pas les pertes dans le conduit de gaz du chauffage auxiliaire, mais permet à l'utilisateur de définir les
pertes par nœud. Ainsi, les pertes de chaque nœud ne doivent pas nécessairement être uniformes.

ENTRÉES VARIABLES - PERTES


UNIFORMES
Proforma : Stockage thermique\Réservoir de stockage stratifié\Entrées variables\Pertes uniformes\Type4c.tmf
Modèle TRNSYS : Type 4
La performance thermique d'un réservoir de stockage d'énergie sensible rempli de fluide, soumis à une
stratification thermique, peut être modélisée en supposant que le réservoir est constitué de N (N <= 15) segments
de volume égal entièrement mélangés. Le degré de stratification est déterminé par la valeur de N. Si N est égal à
1, le réservoir de stockage est modélisé comme un réservoir entièrement mélangé et aucun effet de stratification
n'est possible. Dans le cas présent, le type 4 est un réservoir stratifié dont les positions d'entrée sont variables,
de sorte que le fluide entrant peut être ajouté au réservoir à une température aussi proche que possible de sa
propre température. Dans ce cas, les tailles des nœuds ne doivent pas nécessairement être égales. Les
thermostats de chauffage peuvent être équipés d'une zone morte de température. Cet exemple suppose en outre
que les pertes de chaque nœud du réservoir sont égales et ne calcule pas les pertes dans le conduit de gaz du
chauffage auxiliaire.

3.4.12.5 Réservoir à volume


variable

RÉSERVOIR À VOLUME VARIABLE


Proforma : Stockage thermique\Réservoir à volume variable\Type39.tmf
Modèle TRNSYS : Type 39
Ce composant modélise un réservoir entièrement mélangé avec une section transversale constante qui contient
une quantité variable de fluide. Dans sa forme la plus simple, un flux unique entre à partir d'une source chaude
et un flux unique sort vers une charge. Comme les flux entrants et sortants n'ont pas besoin d'être égaux, le
niveau de fluide dans le réservoir peut varier. Le niveau est autorisé à varier entre les limites haute et basse
spécifiées par l'utilisateur. Si la limite inférieure est atteinte, le débit de charge nécessaire pour maintenir ce
niveau est la sortie plutôt que le débit de charge souhaité. Si le volume de fluide dépasse la limite supérieure,
alors le débit excédentaire nécessaire pour maintenir le réservoir à la limite supérieure est défini comme une
sortie. Voir
sont deux modes de traitement du débit excédentaire lorsque la limite supérieure est atteinte. Dans le mode 1, le
débit excédentaire se mélange avec le

3–78
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

contenu du réservoir pour simuler un flux de recirculation. Dans ce cas, la température du flux excédentaire
est la température du contenu du réservoir. En mode 2, le flux de fluide entrant excédentaire est dévié du
réservoir. La température du flux dévié est égale à celle du flux entrant.

13. Utilité

1. Appel aux programmes


externes

COMIS : Utilitaire\Appeler des programmes externes\COMIS\Type157.tmf


Proforma

Modèle TRNSYS : Type 157

Le code de simulation COMIS (COMVEN) a été adapté pour être un type distinct pour TRNSYS afin de
modéliser les modèles de flux d'air. COMIS peut être téléchargé à partir de http://software.cstb.fr
Ce composant nécessite l'installation de COMIS et le type 157 tu run.
Pour plus de détails, veuillez consulter le manuel fourni avec le type 157.

CONTAM

Proforma : Utilitaire\Appeler des programmes externes\CONTAM\Type97.tmf

Modèle TRNSYS : Type 97

Ce modèle permet d'utiliser le modèle de flux d'air multizone CONTAM avec TRNSYS. Le type97 lit un fichier de
description de bâtiment multizone CONTAM, calcule le modèle de flux d'air à l'aide de CONTAM et fournit des
sorties CONTAM. Les fichiers de description des bâtiments CONTAM (fichiers *.air) peuvent être créés à l'aide de
l'interface utilisateur graphique CONTAMW (utiliser le fichier d'entrée Simulation/Create TRNSYS dans
CONTAMW).
CONTAM et CONTAMW peuvent être téléchargés gratuitement à l'adresse http://www.bfrl.nist.gov/IAQanalysis/

EES - APPELEZ EES À


CHAQUE FOIS
Proforma : Utility\Calling External Programs\EES\Call EES EveryTime\Type66a.tmf

Modèle TRNSYS : Type 66

Ce type peut être utilisé pour appeler des composants écrits dans le programme Engineering Equation Solver
(EES) à partir d'une simulation TRNSYS. Pour plus d'informations sur EES, veuillez vous référer à la
documentation technique ou visiter http://www.fchart.com. Dans cet exemple de modèle, toutes les entrées
sont envoyées à EES et EES est appelé à chaque itération et à chaque pas de temps.

EES - LA PREMIÈRE ENTRÉE EST UN SIGNAL DE CONTRÔLE - MAINTENIR LES DERNIÈRES


VALEURS CALCULÉES LORSQU'ELLES SONT DÉSACTIVÉES
Proforma : Utility\Calling External Programs\EES\First Input is a Control Signal\Hold Last Calculated Values
when OFF\Type66d.tmf
Modèle TRNSYS : Type 66

Ce type peut être utilisé pour appeler des composants écrits dans le programme Engineering Equation Solver
(EES) à partir d'une simulation TRNSYS. Pour plus d'informations sur EES, veuillez vous référer à la
documentation technique ou visiter http://www.fchart.com. Dans ce cas de figure, la première entrée de ce
modèle est traitée comme un signal de contrôle.

3–79
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

Lorsque le signal de commande est réglé sur zéro, le modèle de SEE ne sera pas appelé. Lorsqu'il n'est pas
appelé, les sorties générées par la SEE sont maintenues à leurs dernières valeurs calculées dans ce cas.

EES - LA PREMIÈRE ENTRÉE EST UN SIGNAL DE CONTRÔLE - FIXER LES SORTIES À DES
VALEURS PRÉDÉFINIES LORSQUE
OFF
Proforma : Utility\Calling External Programs\EES\First Input is a Control Signal\Set Outputs to Predefined Values
when OFF\Type66c.tmf

Modèle TRNSYS : Type 66

Ce type peut être utilisé pour appeler des composants écrits dans le programme Engineering Equation Solver
(EES) à partir d'une simulation TRNSYS. Pour plus d'informations sur EES, veuillez vous référer à la
documentation technique ou visiter http://www.fchart.com. Dans ce cas de figure, la première entrée de ce
modèle est traitée comme un signal de contrôle. Lorsque le signal de commande est mis à zéro, le modèle
EES n'est pas appelé. Lorsqu'il n'est pas appelé, les sorties générées par la SEE seront réglées sur des
valeurs prédéfinies comme paramètres dans ce cas.

EES - LA PREMIÈRE ENTRÉE EST UN SIGNAL DE CONTRÔLE - METTRE LES


SORTIES À ZÉRO LORSQU'ELLES SONT ÉTEINTES
Proforma : Utility\Calling External Programs\EES\First Input is a Control Signal\Set Outputs to Zero when
OFF\Type66b.tmf

Modèle TRNSYS : Type 66

Ce type peut être utilisé pour appeler des composants écrits dans le programme Engineering Equation Solver
(EES) à partir d'une simulation TRNSYS. Pour plus d'informations sur EES, veuillez vous référer à la
documentation technique ou visiter http://www.fchart.com. Dans ce cas de figure, la première entrée de ce
modèle est traitée comme un signal de contrôle. Lorsque le signal de commande est mis à zéro, le modèle
EES n'est pas appelé. Lorsqu'il n'est pas appelé, les sorties générées par la SEE seront toutes mises à zéro.

EXCEL

Proforma : Utility\Calling External Programs\Excel\Type62.tmf

Modèle TRNSYS : Type 62

Ce type de TRNSYS met en œuvre un lien avec Excel. La routine Fortran communique avec Excel via
une interface COM (Component Object Model) pour un transfert de données rapide.
TRNSYS envoie les entrées du composant à des cellules données de vos feuilles de travail Excel. Ces cellules
doivent être identifiées en définissant un nom de fichier Excel ("Inp1" ... "Inp10"). Dans Excel, les noms peuvent
être définis en utilisant le raccourci "CTRL+F3".
De la même manière, les sorties doivent porter des noms tels que "Out1" ... "Out10".

MATLA
B
Proforma : Utility\Calling External Programs\Matlab\Type155.tmf

Modèle TRNSYS : Type 155

Ce type de TRNSYS met en œuvre un lien avec Matlab. La connexion utilise le moteur Matlab, qui est lancé
comme un processus séparé. La routine Fortran communique avec le moteur Matlab via une interface
Component Object Model (COM). Le type 155 peut avoir différents modes d'appel (par exemple, composant
itératif ou contrôleur en temps réel).
Vous devez avoir installé Matlab (6.5 ou 7) pour utiliser ce composant et le dossier "bin\win32" de Matlab
doit se trouver sur le chemin de recherche de Windows

3–80
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

3.4.13.2 Lecteurs de données

FICHIERS DE DONNÉES GÉNÉRIQUES - MODE EXPERT -


FORMAT LIBRE
Proforma : Utilitaire\Lecteurs de données\Fichiers de données génériques\Mode expert\Format libre\Type9e.tmf
Modèle TRNSYS : Type 9
Cette composante a pour but de lire les données à intervalles réguliers d'un fichier de données, de les convertir
en un système d'unités souhaité et de les mettre à la disposition d'autres composantes de TRNSYS en tant que
fonctions de forçage variant dans le temps. Ce composant est de nature très générale et peut lire de nombreux
types de fichiers différents. Les données d'une ligne à l'autre doivent être à des intervalles de temps constants.
Notez que l'utilisation du Type 109 est recommandée si le Type 9 est utilisé pour lire un fichier météo en
combinaison avec le Type
16 (processeur de rayonnement solaire). Le type 109 remplit les fonctions du type 9 et du type 16 de manière
plus pratique.
En mode expert, l'utilisateur doit sélectionner le mode de fonctionnement approprié (paramètre 1). Si vous ne
savez pas quel
vous devez d'abord vérifier les autres formulaires disponibles pour le type 9. Les modes de fonctionnement
permettent d'utiliser des fichiers qui commencent au début de l'année ou au début de la période simulée et qui
fournissent ou non des conditions initiales dans les fichiers d'entrée. Veuillez vous reporter à la description du
paramètre 1 et consulter les manuels pour plus de détails sur les modes de fonctionnement.

FICHIERS DE DONNÉES GÉNÉRIQUES - MODE EXPERT -


FORMAT SPÉCIFIÉ
Proforma : Utilitaire\Lecteurs de données\Fichiers de données génériques\Mode expert\Format
spécifié\Type9g.tmf
Modèle TRNSYS : Type 9
Cette composante a pour but de lire les données à intervalles réguliers d'un fichier de données, de les convertir
en un système d'unités souhaité et de les mettre à la disposition d'autres composantes de TRNSYS en tant que
fonctions de forçage variant dans le temps. Ce composant est de nature très générale et peut lire de nombreux
types de fichiers différents. Les données d'une ligne à l'autre doivent être à des intervalles de temps constants.
Notez que l'utilisation du type 109 est recommandée si le type 9 est utilisé pour lire un fichier météo en
combinaison avec le type 16 (processeur de rayonnement solaire). Le type 109 remplit les fonctions du type 9 et
du type 16 de manière plus pratique.
En mode expert, l'utilisateur doit sélectionner le mode de fonctionnement approprié (paramètre 1). Si vous ne
savez pas quel
vous devez d'abord vérifier les autres formulaires disponibles pour le type 9. Les modes de fonctionnement
permettent d'utiliser des fichiers qui commencent au début de l'année ou au début de la période simulée et qui
fournissent ou non des conditions initiales dans les fichiers d'entrée. Veuillez vous reporter à la description du
paramètre 1 et consulter les manuels pour plus de détails sur les modes de fonctionnement.

FICHIERS DE DONNÉES GÉNÉRIQUES - LA PREMIÈRE LIGNE EST LE


DÉMARRAGE DE LA SIMULATION - FORMAT LIBRE
Proforma : Utility\Data Readers\Generic Data Files\First Line is Simulation Start\Free Format\Type9a.tmf

Modèle TRNSYS : Type 9

Cette composante a pour but de lire les données à intervalles réguliers d'un fichier de données, de les convertir
en un système d'unités souhaité et de les mettre à la disposition d'autres composantes de TRNSYS en tant que
fonctions de forçage variant dans le temps. Ce composant est de nature très générale et peut lire de nombreux
types de fichiers différents. Les données d'une ligne à l'autre doivent être à des intervalles de temps constants.
Notez que l'utilisation du Type 109 est recommandée si le Type 9 est utilisé pour lire un fichier météo en
combinaison avec le Type
16 (processeur de rayonnement solaire). Le type 109 remplit les fonctions du type 9 et du type 16 de manière
plus pratique. Consultez les manuels pour plus de détails sur les modes de fonctionnement du type 9.

FICHIERS DE DONNÉES GÉNÉRIQUES - LA PREMIÈRE LIGNE EST LE DÉBUT DE LA


SIMULATION - FORMAT SPÉCIFIÉ

3–81
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

Proforma : Utility\Data Readers\Generic Data Files\First Line is Simulation Start\Specified Format\Type9b.tmf

Modèle TRNSYS : Type 9

Cette composante a pour but de lire les données à intervalles réguliers d'un fichier de données, de les convertir
en un système d'unités souhaité et de les mettre à la disposition d'autres composantes de TRNSYS en tant que
fonctions de forçage variant dans le temps. Ce composant est de nature très générale et peut lire de nombreux
types de fichiers différents. Les données d'une ligne à l'autre doivent être à des intervalles de temps constants.
Notez que l'utilisation du type 109 est recommandée si le type 9 est utilisé pour lire un fichier météo en
combinaison avec le type 16 (processeur de rayonnement solaire). Le type 109 remplit les fonctions du type 9 et
du type 16 de manière plus pratique. Consultez les manuels pour plus de détails sur les modes de
fonctionnement du type 9.

FICHIERS DE DONNÉES GÉNÉRIQUES - SAUTEZ DES LIGNES


POUR COMMENCER - FORMAT LIBRE
Proforma : Utility\Data Readers\Generic Data Files\Skip Lines to Start\Free Format\Type9c.tmf

Modèle TRNSYS : Type 9

Cette composante a pour but de lire les données à intervalles réguliers d'un fichier de données, de les convertir
en un système d'unités souhaité et de les mettre à la disposition d'autres composantes de TRNSYS en tant que
fonctions de forçage variant dans le temps. Ce composant est de nature très générale et peut lire de nombreux
types de fichiers différents. Les données d'une ligne à l'autre doivent être à des intervalles de temps constants.
Notez que l'utilisation du Type 109 est recommandée si le Type 9 est utilisé pour lire un fichier météo en
combinaison avec le Type
16 (processeur de rayonnement solaire). Le type 109 remplit les fonctions du type 9 et du type 16 de manière
plus pratique. Consultez les manuels pour plus de détails sur les modes de fonctionnement du type 9.

FICHIERS DE DONNÉES GÉNÉRIQUES - SAUT DE LIGNES AU DÉPART -


FORMAT SPÉCIFIÉ
Proforma : Utility\Data Readers\Fichiers de données génériques\Skip Lines to Start\Specified Format\Type9d.tmf

Modèle TRNSYS : Type 9

Cette composante a pour but de lire les données à intervalles réguliers d'un fichier de données, de les convertir
en un système d'unités souhaité et de les mettre à la disposition d'autres composantes de TRNSYS en tant que
fonctions de forçage variant dans le temps. Ce composant est de nature très générale et peut lire de nombreux
types de fichiers différents. Les données d'une ligne à l'autre doivent être à des intervalles de temps constants.
Notez que l'utilisation du Type 109 est recommandée si le Type 9 est utilisé pour lire un fichier météo en
combinaison avec le Type
16 (processeur de rayonnement solaire). Le type 109 remplit les fonctions du type 9 et du type 16 de manière
plus pratique. Consultez les manuels pour plus de détails sur les modes de fonctionnement du type 9.

FICHIERS MÉTÉOROLOGIQUES STANDARD - ENERGYPLUS - LE DÉBUT DE LA


SIMULATION EST EN PREMIÈRE LIGNE
Proforma : Utility\Data Readers\Standard Weather Files\EnergyPlus\Simulation Start is first line\Type89e.tmf

Modèle TRNSYS : Type 89

Cette composante a pour but de lire les données à intervalles réguliers à partir d'un numéro d'unité logique, de
les convertir en un système d'unités souhaité et de les mettre à la disposition des autres composantes de
TRNSYS en tant que fonctions de forçage variant dans le temps.
Ce composant lit les fichiers de données météorologiques au format EnergyPlus / ESP-r (.EPW). Il suppose que
la première ligne du fichier de données correspond à l'heure de début de la simulation.

FICHIERS MÉTÉO STANDARD - ENERGYPLUS - SAUTEZ N LIGNES AVANT DE


COMMENCER
Proforma : Utility\Data Readers\Standard Weather Files\EnergyPlus\Skip N Lines before starting\Type89f.tmf

3–82
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

Modèle TRNSYS : Type 89

Cette composante a pour but de lire les données à intervalles réguliers à partir d'un numéro d'unité logique, de
les convertir en un système d'unités souhaité et de les mettre à la disposition des autres composantes de
TRNSYS en tant que fonctions de forçage variant dans le temps.
Ce composant lit les fichiers de données météorologiques au format EnergyPlus / ESP-r (.EPW). Il suppose que
le fichier commence au début de l'année et saute le nombre approprié de lignes entre le début de l'année et
l'heure de début de la simulation.

FICHIERS MÉTÉO STANDARD - IWEC - LE DÉBUT DE LA SIMULATION EST


EN PREMIÈRE LIGNE
Proforma : Utility\Data Readers\Standard Weather Files\IWEC\Simulation Start is first line\Type89g.tmf

Modèle TRNSYS : Type 89

Cette composante a pour but de lire les données à intervalles réguliers à partir d'un numéro d'unité logique, de
les convertir en un système d'unités souhaité et de les mettre à la disposition des autres composantes de
TRNSYS en tant que fonctions de forçage variant dans le temps.
Ce composant lit les fichiers de données météorologiques au format IWEC (International Weather for Energy
Calculations) (.IWC). Il suppose que la première ligne du fichier de données correspond à l'heure de début
de la simulation.

FICHIERS MÉTÉO STANDARD - IWEC - SAUTER N LIGNES AVANT DE


COMMENCER
Proforma : Utility\Data Readers\Standard Weather Files\IWEC\Skip N Lines before starting\Type89h.tmf

Modèle TRNSYS : Type 89

Cette composante a pour but de lire les données à intervalles réguliers à partir d'un numéro d'unité logique, de
les convertir en un système d'unités souhaité et de les mettre à la disposition des autres composantes de
TRNSYS en tant que fonctions de forçage variant dans le temps.
Ce composant lit les fichiers de données météorologiques au format IWEC (International Weather for Energy
Calculations) (.IWC). Il suppose que le fichier commence au début de l'année et saute le nombre approprié
de lignes entre le début de l'année et l'heure de début de la simulation.

FICHIERS MÉTÉO STANDARD - TMY STANDARD - LE DÉBUT DE LA SIMULATION EST


EN PREMIÈRE LIGNE
Proforma : Utility\Data Readers\Standard Weather Files\Standard Tmy\Simulation Start is first line\Type89i.tmf

Modèle TRNSYS : Type 89

Cette composante a pour but de lire les données à intervalles réguliers à partir d'un numéro d'unité logique, de
les convertir en un système d'unités souhaité et de les mettre à la disposition des autres composantes de
TRNSYS en tant que fonctions de forçage variant dans le temps.
Cette composante lit les fichiers de données météorologiques dans la norme (par opposition à la version
modifiée de TRNSYS).
Année météorologique version 1 (TMY) format (.TMY. Il suppose que la première ligne du fichier de données
correspond à l'heure de début de la simulation.

FICHIERS MÉTÉO STANDARD - TMY STANDARD - SAUTER N LIGNES AVANT DE


COMMENCER
Proforma : Utility\Data Readers\Standard Weather Files\Standard Tmy\Skip N Lines before starting\Type89j.tmf

Modèle TRNSYS : Type 89

Cette composante a pour but de lire les données à intervalles réguliers à partir d'un numéro d'unité logique, de
les convertir en un système d'unités souhaité et de les mettre à la disposition des autres composantes de
TRNSYS en tant que données variables dans le temps

3–83
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

forçant les fonctions.


Ce composant lit les fichiers de données météorologiques dans le format standard (par opposition au format
TRNSYS modifié) de l'année météorologique type version 1 (TMY) (.TMY. Il suppose que le fichier commence au
début de l'année et saute le nombre approprié de lignes entre le début de l'année et l'heure de début de la
simulation.

FICHIERS MÉTÉOROLOGIQUES STANDARD - TMY2 - LE DÉBUT DE LA


SIMULATION EST EN PREMIÈRE LIGNE
Proforma : Utility\Data Readers\Standard Weather Files\Tmy2\Simulation Start is first line\Type89b.tmf

Modèle TRNSYS : Type 89

Cette composante a pour but de lire les données à intervalles réguliers à partir d'un numéro d'unité logique, de
les convertir en un système d'unités souhaité et de les mettre à la disposition des autres composantes de
TRNSYS en tant que fonctions de forçage variant dans le temps.
Ce composant lit les fichiers de données météorologiques au format TMY2 (Typical Meteorological Year version
2) (.TM2). Il
suppose que la première ligne du fichier de données correspond à l'heure de début de la simulation.

FICHIERS MÉTÉO STANDARD - TMY2 - SAUTER N LIGNES AVANT DE


COMMENCER
Proforma : Utility\Data Readers\Standard Weather Files\Tmy2\Skip N Lines before starting\Type89d.tmf

Modèle TRNSYS : Type 89

Cette composante a pour but de lire les données à intervalles réguliers à partir d'un numéro d'unité logique, de
les convertir en un système d'unités souhaité et de les mettre à la disposition des autres composantes de
TRNSYS en tant que fonctions de forçage variant dans le temps.
Ce composant lit les fichiers de données météorologiques au format TMY2 (Typical Meteorological Year version
2) (.TM2). Il
suppose que le fichier commence au début de l'année et saute le nombre approprié de lignes entre le début
de l'année et l'heure de début de la simulation.

FICHIERS MÉTÉO STANDARD - TRNSYS TMY - LE DÉBUT DE LA SIMULATION EST


EN PREMIÈRE LIGNE
Proforma : Utility\Data Readers\Standard Weather Files\Trnsys Tmy\Simulation Start is first line\Type89a.tmf
Modèle TRNSYS : Type 89
Cette composante a pour but de lire les données à intervalles réguliers à partir d'un numéro d'unité logique, de
les convertir en un système d'unités souhaité et de les mettre à la disposition des autres composantes de
TRNSYS en tant que fonctions de forçage variant dans le temps.
Ce composant lit les fichiers de données météorologiques dans la version 1 de l'année météorologique type
modifiée par TRNSYS
(TRNTMY). Il suppose que la première ligne du fichier de données correspond à l'heure de début de la
simulation.

FICHIERS MÉTÉO STANDARD - TRNSYS TMY - SAUTEZ N LIGNES AVANT DE


COMMENCER
Proforma : Utility\Data Readers\Standard Weather Files\Trnsys Tmy\Skip N Lines before starting\Type89c.tmf

Modèle TRNSYS : Type 89

Cette composante a pour but de lire les données à intervalles réguliers à partir d'un numéro d'unité logique, de
les convertir en un système d'unités souhaité et de les mettre à la disposition des autres composantes de
TRNSYS en tant que fonctions de forçage variant dans le temps.
Ce composant lit les fichiers de données météorologiques dans la version 1 de l'année météorologique type
modifiée par TRNSYS
(TRNTMY). Il suppose que le fichier commence au début de l'année et saute le nombre approprié de lignes entre
le début de l'année et l'heure de début de la simulation.

3–84
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

3.4.13.3.Forcer les séquenceurs de


fonctions

DES JOURS ET DES VACANCES UNIQUES


Proforma : Utility\Forcing Function Sequencers\Unique Days and Holidays\Type41d.tmf

Modèle TRNSYS : Type 41

Ce composant est utile pour organiser les profils quotidiens générés par le Type14 (Utilité : Fonctions de
forçage) en une séquence qui forme un profil annuel. Jusqu'à 20 horaires différents peuvent être envisagés
pour chaque jour d'une semaine standard. Cette version du modèle permet aux utilisateurs de spécifier sept
fonctions de forçage, une pour chaque jour de la semaine. En outre, l'utilisateur peut spécifier un profil non
standard qui peut être utilisé tout au long de l'année pour les vacances ou d'autres événements intermittents.

DES JOURS UNIQUES DE LA


SEMAINE
Proforma : Utility\Forcing Function Sequencers\Unique Days of the Week\Type41c.tmf

Modèle TRNSYS : Type 41

Ce composant est utile pour organiser les profils quotidiens générés par le Type14 (Utilité : Fonctions de
forçage) en une séquence qui forme un profil annuel. Jusqu'à 20 horaires différents peuvent être envisagés
pour chaque jour d'une semaine standard. Cette version du modèle permet aux utilisateurs de spécifier sept
fonctions de forçage, une pour chaque jour de la semaine.

EN SEMAINE ET LE WEEK-
END
Proforma : Utility\Forcing Function Sequencers\Weekdays and Weekends\Type41a.tmf

Modèle TRNSYS : Type 41

Ce composant est utile pour organiser les profils quotidiens générés par le Type14 (Utilité : Fonctions de
forçage) en une séquence qui forme un profil annuel. Jusqu'à 20 horaires différents peuvent être envisagés
pour chaque jour d'une semaine standard. Cette version du modèle permet aux utilisateurs de spécifier sept
fonctions de forçage, une pour chaque jour de la semaine.

EN SEMAINE, LES WEEK-ENDS ET LES


JOURS FÉRIÉS
Proforma : Utility\Forcing Function Sequencers\Weekdays Weekends and Holidays\Type41b.tmf

Modèle TRNSYS : Type 41

Ce composant est utile pour organiser les profils quotidiens générés par le Type14 (Utilité : Fonctions de
forçage) en une séquence qui forme un profil annuel. Jusqu'à 20 horaires différents peuvent être envisagés
pour chaque jour d'une semaine standard. Cette version du modèle permet aux utilisateurs de spécifier sept
fonctions de forçage, une pour chaque jour de la semaine. En outre, l'utilisateur peut spécifier un profil non
standard qui peut être utilisé tout au long de l'année pour les vacances ou d'autres événements intermittents.

3.4.13.4 Fonctions de
forçage

GENERALITES
Proforma : Utilitaire\Fonctions de forçage\Général\Type14h.tmf

3–85
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

Modèle TRNSYS : Type 14

Dans une simulation transitoire, il est parfois pratique d'utiliser une fonction de forçage dépendant du temps qui a
un comportement caractérisé par un modèle répété. Le modèle de la fonction de forçage est établi par un
ensemble de points de données discrets indiquant la valeur de la fonction à différents moments d'un cycle. Une
interpolation linéaire est fournie afin de générer une fonction de forçage continue à partir des données discrètes.
Le cycle se répète toutes les N heures, N étant la dernière valeur de temps spécifiée. Bien que le code du type 14
soit entièrement général, cette version de la composante utilise des unités sans dimension de sorte qu'elle peut
également être utilisée de manière très générique.
GAINS INTERNES

Proforma : Utilité\Fonctions de forçage\Gains internes\Type14c.tmf

Modèle TRNSYS : Type 14

Dans une simulation transitoire, il est parfois pratique d'utiliser une fonction de forçage dépendant du temps qui a
un comportement caractérisé par un modèle répété. Le modèle de la fonction de forçage est établi par un
ensemble de points de données discrets indiquant la valeur de la fonction à différents moments d'un cycle. Une
interpolation linéaire est fournie afin de générer une fonction de forçage continue à partir des données discrètes.
Le cycle se répète toutes les N heures, N étant la dernière valeur de temps spécifiée. Bien que le code du type 14
soit entièrement général, cette version du composant utilise des unités de kJ/heure afin d'être plus facilement utile
pour créer des fonctions de forçage de gain de chaleur interne.

ÉCLAIR
AGE
Proforma : Utilitaire\Fonctions de forçage\L'éclairage\Type14d.tmf

Modèle TRNSYS : Type 14

Dans une simulation transitoire, il est parfois pratique d'utiliser une fonction de forçage dépendant du temps qui a
un comportement caractérisé par un modèle répété. Le modèle de la fonction de forçage est établi par un
ensemble de points de données discrets indiquant la valeur de la fonction à différents moments d'un cycle. Une
interpolation linéaire est fournie afin de générer une fonction de forçage continue à partir des données discrètes.
Le cycle se répète toutes les N heures, N étant la dernière valeur de temps spécifiée. Bien que le code du type 14
soit entièrement général, cette version du composant utilise des unités de kJ/h afin d'être plus facilement utile
pour créer des fonctions de forçage de l'éclairage.

OCCUPATI
ON
Proforma : Utilité\Fonctions de forçage\Occupation\Type14a.tmf

Modèle TRNSYS : Type 14

Dans une simulation transitoire, il est parfois pratique d'utiliser une fonction de forçage dépendant du temps qui a
un comportement caractérisé par un modèle répété. Le modèle de la fonction de forçage est établi par un
ensemble de points de données discrets indiquant la valeur de la fonction à différents moments d'un cycle. Une
interpolation linéaire est fournie afin de générer une fonction de forçage continue à partir des données discrètes.
Le cycle se répète toutes les N heures, N étant la dernière valeur de temps spécifiée. Bien que le code du type 14
soit entièrement général, cette version de la composante utilise des unités de "nombre d'occupants" afin d'être
plus facilement utile pour créer des fonctions de forçage d'occupation.

L'HUMIDITÉ
RELATIVE
Proforma : Utilité\Fonctions de forçage\Humidité relative\Type14f.tmf

Modèle TRNSYS : Type 14

3–86
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

Dans une simulation transitoire, il est parfois pratique d'utiliser une fonction de forçage dépendant du temps qui a
un comportement caractérisé par un modèle répété. Le modèle de la fonction de forçage est établi par un
ensemble de points de données discrets indiquant la valeur de la fonction à différents moments d'un cycle. Une
interpolation linéaire est fournie afin de générer une fonction de forçage continue à partir des données discrètes.
Le cycle se répète toutes les N heures, N étant la dernière valeur de temps spécifiée. Bien que le code du type 14
soit entièrement général, cette version du composant utilise des unités de % (base 100) afin d'être plus facilement
utile pour créer des fonctions de forçage de l'humidité relative.

TEMPÉRATU
RE
Proforma : Utilité\Fonctions de forçage\Température\Type14e.tmf

Modèle TRNSYS : Type 14

Dans une simulation transitoire, il est parfois pratique d'utiliser une fonction de forçage dépendant du temps qui a
un comportement caractérisé par un modèle répété. Le modèle de la fonction de forçage est établi par un
ensemble de points de données discrets indiquant la valeur de la fonction à différents moments d'un cycle. Une
interpolation linéaire est fournie afin de générer une fonction de forçage continue à partir des données discrètes.
Le cycle se répète toutes les N heures, N étant la dernière valeur de temps spécifiée. Bien que le code du type 14
soit entièrement général, cette version du composant utilise des unités de degrés C afin d'être plus facilement
utile pour créer des fonctions de forçage de la température.

TIRAGE AU
SORT DE
Proforma
L'EAU : Utilité\Fonctions de forçage\Type14b.tmf
Modèle TRNSYS : Type 14

Dans une simulation transitoire, il est parfois pratique d'utiliser une fonction de forçage dépendant du temps qui a
un comportement caractérisé par un modèle répété. Le modèle de la fonction de forçage est établi par un
ensemble de points de données discrets indiquant la valeur de la fonction à différents moments d'un cycle. Une
interpolation linéaire est fournie afin de générer une fonction de forçage continue à partir des données discrètes.
Le cycle se répète toutes les N heures, N étant la dernière valeur de temps spécifiée. Bien que le code du type 14
soit entièrement général, cette version de la composante utilise des unités de kg/h afin d'être plus facilement utile
pour créer des fonctions de forçage des prélèvements d'eau.

VITESSE
DU VENT
Proforma : Utilité\Fonctions de forçage\Vitesse du vent\Type14g.tmf

Modèle TRNSYS : Type 14

Dans une simulation transitoire, il est parfois pratique d'utiliser une fonction de forçage dépendant du temps qui a
un comportement caractérisé par un modèle répété. Le modèle de la fonction de forçage est établi par un
ensemble de points de données discrets indiquant la valeur de la fonction à différents moments d'un cycle. Une
interpolation linéaire est fournie afin de générer une fonction de forçage continue à partir des données discrètes.
Le cycle se répète toutes les N heures, N étant la dernière valeur de temps spécifiée. Bien que le code du type 14
soit entièrement général, cette version de la composante utilise des unités de mètres par seconde afin d'être plus
facilement utile pour créer des fonctions de forçage de la vitesse du vent.

3.4.13.5 Calculateur de jours


fériés

VACANCES AMÉRICAINES
Proforma : Utilitaire\Calculateur de vacances\Jours fériés américains\Type95a.tmf

3–87
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

Modèle TRNSYS : Type 95

Le calculateur de vacances TYPE 95 effectue un certain nombre de "calculs de calendrier" basés sur la date de
début d'une simulation TRNSYS et le temps écoulé. Ces résultats peuvent être utiles pour traiter les schémas de
charge en fonction du temps ou les barèmes de tarifs des services publics. Ce composant a été développé à
l'origine pour être utilisé avec le processeur de grille tarifaire TYPE 96. Les sorties de TYPE 95 comprennent
l'année, le mois, la date, le jour de la semaine, l'heure et une indication du fait que le pas de temps actuel tombe
un jour férié ou non. Le TYPE 95 tient compte des années bissextiles et de l'heure d'été. Dans cette version,
Type95 calcule les dates des jours fériés américains standard.

AMERICAN PLUS USER DEFINED


HOLIDAYS
Proforma : Utility\Holiday Calculator\American plus user defined holidays\Type95b.tmf

Modèle TRNSYS : Type 95

Le calculateur de vacances TYPE 95 effectue un certain nombre de "calculs de calendrier" basés sur la date de
début d'une simulation TRNSYS et le temps écoulé. Ces résultats peuvent être utiles pour traiter les schémas de
charge en fonction du temps ou les barèmes de tarifs des services publics. Ce composant a été développé à
l'origine pour être utilisé avec le processeur de grille tarifaire TYPE 96. Les sorties de TYPE 95 comprennent
l'année, le mois, la date, le jour de la semaine, l'heure et une indication du fait que le pas de temps actuel tombe
un jour férié ou non. Le TYPE 95 tient compte des années bissextiles et de l'heure d'été. Dans cette version, le
Type95 calcule les dates des jours fériés américains standard mais permet également une série de jours fériés
définis par l'utilisateur.

VACANCES DÉFINIES PAR


L'UTILISATEUR
Proforma : Utilitaire\Calculateur de vacances\Calculer les vacances définies par l'utilisateur\Type95c.tmf

Modèle TRNSYS : Type 95

Le calculateur de vacances TYPE 95 effectue un certain nombre de "calculs de calendrier" basés sur la date
de début d'une simulation TRNSYS et le temps écoulé. Ces résultats peuvent être utiles pour traiter les
schémas de charge en fonction du temps ou les barèmes de tarifs des services publics. Ce composant a été
développé à l'origine pour être utilisé avec le processeur de grille tarifaire TYPE 96. Les sorties de TYPE 95
comprennent l'année, le mois, la date, le jour de la semaine, l'heure et une indication du fait que le pas de
temps actuel tombe un jour férié ou non. Dans cette version de Type95, l'utilisateur est invité à définir le mois et
le jour de chaque jour férié. Le TYPE 95 tient compte des années bissextiles et de l'heure d'été.

3.4.13.6 Rappel de la valeur


d'entrée

RAPPEL DE LA VALEUR D'ENTRÉE


Proforma : Utility\Input Value Recall\Type93.tmf

Modèle TRNSYS : Type 93

La composante de recalage des valeurs d'entrée mémorise les valeurs entrées par NI pour les pas de temps NT
précédents. Les valeurs de NI et NT sont définies en tant que paramètres de la composante. Ces dispositifs de
"rappel des valeurs d'entrée" sont utiles pour ajouter des délais à un système qui n'est pas sensible de manière
réaliste aux changements d'entrée ou qui souffre d'une instabilité de contrôle. En contrôlant sur la base des
valeurs d'un pas de temps antérieur, les systèmes deviendront beaucoup plus robustes. Il est entendu que dans
de telles situations, un pas de temps suffisamment petit doit être utilisé pour que l'hypothèse d'un retard dans la
détection du signal de contrôle soit raisonnable.

3–88
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

3.4.13.7 Intégrateurs

INTÉGRATEUR PÉRIODIQUE

Proforma : Utility\Integrators\Periodic Integrator\Type55.tmf

Modèle TRNSYS : Type 55

Lors d'une simulation transitoire, il est souvent souhaitable de connaître quelques statistiques de base d'une
ENTREE sur une période de temps donnée. Cette composante calcule le nombre, la moyenne, l'écart-type de
l'échantillon, la somme des carrés, la variance, le minimum, le moment où le minimum se produit, le maximum et
le moment où le maximum se produit d'une série d'ENTRÉES sur une plage de temps spécifiée par l'utilisateur.
En outre, la composante calculera l'intégrale de l'ENTRÉE par rapport au temps ou, à défaut, la somme des
ENTRÉES sur la plage de temps spécifiée.

INTÉGRATEUR DE
QUANTITÉ
Proforma : Utility\Integrators\Quantity Integrator\Type24.tmf

Modèle TRNSYS : Type 24

Cette composante intègre une série de quantités sur une période de temps. Chaque intégrateur de quantités peut
avoir jusqu'à 500 entrées, mais pas plus. Le Type24 est capable de se réinitialiser périodiquement tout au long de
la simulation, soit après un nombre d'heures déterminé, soit après chaque mois de l'année. Avec la sortie de
TRNSYS 16, le Type24 a été étendu afin que le temps entre les réinitialisations puisse être compté par rapport à
l'heure de début de la simulation ou en temps absolu. Par exemple, avec un temps de réinitialisation de 1 heure,
une réinitialisation en temps relatif et un temps de début de simulation de 0,5, l'intégrateur se réinitialisera aux
temps 1,5, 2,5, 3,5, 4,5, etc. Avec un temps de réinitialisation de 1 heure, une réinitialisation du temps absolu et
un temps de démarrage de la simulation de 0,5, l'intégrateur Type24 se réinitialisera aux temps 1,0, 2,0, 3,0, 4,0,
etc. Ainsi, la première période d'intégration ne serait pas d'une heure complète.

3.4.13.8 Remplacement des


paramètres

REMPLACEMENT DES PARAMÈTRES


Proforma : Utilitaire\Remplacement du paramètre\Type70.tmf

Modèle TRNSYS : Type 70

Une fois, au début d'une simulation contenant un Type70, TRNSYS localisera un fichier spécifique et collectera
les informations qu'il contient. Ces informations sont de deux types : des numéros d'unité et des valeurs de
paramètres. Le type 70 remplace les PARAMÈTRES spécifiés dans le jeu de données par les valeurs trouvées
dans le fichier pour chaque numéro d'unité indiqué. De cette façon, un programme de prétraitement externe peut
générer les valeurs des PARAMÈTRES en question, et l'utilisateur n'a pas à les entrer manuellement dans la
plate-forme TRNSYS.
Par exemple, disons que les coefficients de la fonction de transfert pour un mur particulier sont générés avec une
(comme le PREP). Normalement, l'utilisateur devrait prétraiter le mur (obtenir les coefficients) et les taper ensuite
dans le jeu TRNSYS. En modifiant PREP pour produire le bon fichier de sortie en mode texte, et en utilisant le
Type70, ce transfert pourrait devenir automatique.

3.4.13.9 Routine de conversion


des unités

ROUTINE DE CONVERSION DES UNITÉS


Proforma : Utility\Unit Conversion Routine\Type57.tmf

3–89
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

Modèle TRNSYS : Type 57

Pour les utilisateurs habitués à travailler avec des unités anglaises, une routine de conversion d'unités de TYPE
57 est fournie.
Les utilisateurs doivent décrire le type de variable entrante et les unités (température et C par exemple) et les
les unités de la variable de sortie souhaitée (F par exemple) en utilisant les tableaux fournis à la fin de la
documentation technique de cette composante. La routine de conversion vérifie l'entrée pour s'assurer qu'elle
est du bon type de variable et des bonnes unités, effectue la conversion des unités, en fournissant le nouveau
type de sortie et les nouvelles unités à toutes les unités dépendant de cette sortie.
3.4.13.10. Processeurs de barèmes
tarifaires des services publics

PROCESSEURS DE BARÈMES DE TARIFS DES SERVICES


Proforma
PUBLICS : Utility\Utility Rate Schedule Processors\Type96.tmf
Modèle TRNSYS : Type 96

Le TYPE 96 Utility Rate Schedule Processor calcule les factures d'électricité pour les bâtiments raccordés au
réseau. Il peut être utilisé pour déterminer les économies réalisées dans les bâtiments utilisant la production
électrique en parallèle. Cette composante tient compte des frais d'utilisation ($/kWh) et de demande ($/kW) au
cours de la simulation. Le TYPE 96 suppose que le service public régional applique une politique de
"comptage net" de sorte que l'électricité produite sur place qui dépasse la charge instantanée puisse être
revendue au service public au tarif de détail. Toute source de production parallèle peut être utilisée : panneaux
photovoltaïques, éoliennes ou microturbines à gaz, par exemple. Deux composants de TYPE 96 peuvent être
utilisés dans une simulation pour comparer les factures des services publics avec et sans production parallèle.

3–90
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

14. Lecture et traitement des données


météorologiques

1. Format standard

ALLEMAGNE
Proforma : Lecture et traitement des données météorologiques\Format standard\German TRY\Type109-TRY.tmf

Modèle TRNSYS : Type 109

Cette composante a pour principal objectif de lire les données météorologiques à intervalles réguliers à partir
d'un fichier de données, de les convertir en un système d'unités souhaité et de traiter les données de
rayonnement solaire pour obtenir un rayonnement de surface incliné et un angle d'incidence pour un nombre
arbitraire de surfaces.
Dans ce mode, le type 109 lit un fichier de données météorologiques au format allemand TRY

ALLEMAND
VDI
Proforma : Lecture et traitement des données météorologiques\NFormat standard allemand VDI\Type109-
VDI.tmf
Modèle TRNSYS : Type 109
Cette composante a pour principal objectif de lire les données météorologiques à intervalles réguliers à partir
d'un fichier de données, de les convertir en un système d'unités souhaité et de traiter les données de
rayonnement solaire pour obtenir un rayonnement de surface incliné et un angle d'incidence pour un nombre
arbitraire de surfaces.
Dans ce mode, le type 109 lit un fichier de données météorologiques dans un format spécifié par la norme
allemande VDI 2078.
JAPO
N
Proforma : Lecture et traitement des données météorologiques\Format standard\Japon\Type109-AMeDAS.tmf
Modèle TRNSYS : Type 109
--- Info spéciale ---
Ce formulaire est destiné au traitement du CD-ROM "Données météorologiques AMeDAS
étendues" publié par l'AIJ au Japon. Le CD-ROM contient 842 points de données
météorologiques horaires.
Le plugin convertit 'Amedasty.wea' au format Type109.
Pour utiliser ce composant, le CD/DVD-ROM AMeDAS est nécessaire.
Vous pouvez trouver des informations sur
http://amedas.aae.kagoshima-u.ac.jp/index.html . Le livre de données est
désormais disponible en japonais et en anglais.
Utilisation :
1) Lancez le plugin "ExtAmedas.exe".
2) Sélectionnez le fichier "Amedasty.wea" sur le CD-ROM.
3) Sélectionnez une station où vous voulez faire le calcul.
4) Cliquez sur le bouton OK.
Si vous avez des questions concernant le programme de plugin et le
proforma, veuillez contacter yamaguti@alpha-net.ne.jp
------------------
Cette composante a pour principal objectif de lire les données météorologiques à intervalles réguliers à partir
d'un fichier de données, de les convertir en un système d'unités souhaité et de traiter les données de
rayonnement solaire pour obtenir un rayonnement de surface incliné et un angle d'incidence pour un nombre
arbitraire de surfaces.
Dans ce mode, le type 109 lit un fichier de données météorologiques au format standard TMY2. Le format TMY2
est utilisé par le
National Solar Radiation Data Base (USA) mais les fichiers TMY2 peuvent être générés à partir de
nombreux programmes, tels que Meteonorm.
Considérations particulières
3–91
TRNSYS 16 - Aperçu de la bibliothèque de
composants standard

1. Jusqu'à 5 UNITÉS de TYPE 109 peuvent être spécifiées.

TMY2

Proforma : Lecture et traitement des données météorologiques\Format standard\TMY2\Type109-TMY2.tmf

Modèle TRNSYS : Type 109

Cette composante a pour principal objectif de lire les données météorologiques à intervalles réguliers à partir
d'un fichier de données, de les convertir en un système d'unités souhaité et de traiter les données de
rayonnement solaire pour obtenir un rayonnement de surface incliné et un angle d'incidence pour un nombre
arbitraire de surfaces.
Dans ce mode, le type 109 lit un fichier de données météorologiques au format standard TMY2. Le format
TMY2 est utilisé par la National Solar Radiation Data Base (USA) mais les fichiers TMY2 peuvent être générés
à partir de nombreux programmes, tels que Meteonorm.

3.4.14.2 Format de
l'utilisateur

FORMAT UTILISATEUR
Proforma : Lecture et traitement des données météorologiques\Format de l'utilisateur\Type109-User.tmf
Modèle TRNSYS : Type 109
Cette composante a pour principal objectif de lire les données météorologiques à intervalles réguliers à partir
d'un fichier de données, de les convertir en un système d'unités souhaité et de traiter les données de
rayonnement solaire pour obtenir un rayonnement de surface incliné et un angle d'incidence pour un nombre
arbitraire de surfaces.
Dans ce mode, le Type 109 lit un fichier de données météorologiques au format utilisateur du Type 109 (voir le
manuel pour plus de détails)
Considérations particulières
1. Jusqu'à 5 UNITÉS de TYPE 109 peuvent être spécifiées.

3–92

Vous aimerez peut-être aussi