Vous êtes sur la page 1sur 8

Principes et Méthodologies

1er Constats et Axes d’amélioration

Centre Hospitalier Intercommunal des Portes de l’Oise


25, rue Edmond Turcq 95260 Beaumont sur Oise
Décembre 2006
Téléphone : 01 39 37 15 20 – Télécopie : 01 39 37 17 99
Introduction et Méthodologie de mise en oeuvre

 Pour répondre aux enjeux économiques et organisationnels en lien avec la T.A.A et la Nouvelle Gouvernance, le
C.H.I.P.O met en place un nouvel outil de gestion : la comptabilité analytique.

 Ce nouvel outil de gestion doit permettre à l’établissement :


 De comprendre et maîtriser les mécanismes qui générent ses recettes et dépenses ;
 De connaître et agir sur les éléments constitutifs des coûts

 Un groupe de travail a été constitué dans le cadre de la C.A.M.E, à l’initiative du D.I.M et du Contrôleur de Gestion.

 Ce groupe est actuellement constitué des personnes suivantes :


 Dr LEFOLL (Réanimation)
 Dr HAYAT (Pédiatrie)
 Dr COULOMBEL (Laboratoire)
 Dr BOITEL (Chirurgie Gale et Viscérale)
 Dr BERNARD-BRUNEL (Psychiatrie)
 Mme PASCUAL (Finances : référent Activité, e-PMSI et S.A.E)
 Mme LANCEREAU (Finance : référent Base Angers et Retraitement Comptable)
 Dr BERTIAUX (DIM)
 M. NOURRY (Contrôle de Gestion)

 3 réunions préparatoires à la mise en place de la comptabilité analytique, avec pour principale objectif, de
déterminer les Unités d’Œuvre les plus pertinentes du moment en fonction de la disponibilité immédiate et historique
des données et de la capacité à mettre en place leur suivi régulier au sein d’un tableau de bord institutionnel.

 Suite au recueil et au traitement des informations, cette première base analytique est jugée très satisfaisante sur le
plan de la fiabilité des données, tant au niveau des recettes, des charges et des Unités d’Œuvre.

 Bien entendu, elle sera amenée à évoluer avant de répondre exactement aux critères de fiabilité et de pertinence
souhaités. C’est pourquoi, le groupe de travail (dont la composition peut encore évoluer), se réunira régulièrement pour
apporter les améliorations nécessaires à ce nouvel outil de gestion.
2 C.H.I.P.O : Comptabilité analytique
Schéma général de la comptabilité analytique au 31/12/2006

Comptabilité Générale
Recettes non incorporables Dépenses non incorporables
Dotation Annuelle Complémentaire Charges exceptionnelles

Recettes exceptionnelles Dotation aux Amortiss.


(pour les immob. non vérifiées)
Reprise sur provisions
Dotation aux Provisions

Base
Analytique
Centres T2A = 100% Centres
Analytiques Analytiques
Principaux Auxiliaires

Assurent une prestation Réalisent les Assurent la gestion de


directe aux patients prestations nécessaires l’établissement dans
et/ou clients aux Centres Principaux son ensemble

Dépenses Dépenses
directes des
Recettes Centres
Unités Auxiliaire
Dépenses s
d’Œuvre
indirectes

Recettes en
déduction des
charges

3
Résultat Analytique (*)
C.H.I.P.O : Comptabilité analytique
Shéma d’imputation des coûts analytiques 1/2
CENTRES AUXILIAIRES
Charges de structure
Charges financières
Amortissement immobilier
Location immobilier
Charges locatives
Impôt et taxes Finance et RH Prestations réciproques
Finance
RH
Administration générale
DG + DQP + DPESMMSC Logistique technique La répartition est réalisée en cascade (du plus général au
Informatique
plus spécifique) avec toutefois, un calcul complexe de
Magasin
prestations réciproques pour les « Directions supports »
Reprographie
et la « Logistique Technique ».
Télécom
Transport
Courrier
Sécurité
Gestion patrimoine
Déchet et nettoyage Logistique hôtelière
Gestion malade
Service économique
Blanchisserie
Restauration
Service hôtelier
Diététique Logistique médicale
Archive médicaux
Dim
Direction des soins
Pool brancardiers
Pool de nuit
Pool longue durée
Pool courte durée
Chambre mortuaire
Biomédical
Pharmacie
Stérilisation
Hygiène Médico-technique
Anesthésie
Bloc
Kinésithérapie

4 C.H.I.P.O : Comptabilité analytique


Shéma d’imputation des coûts analytiques 2/2

CENTRES AUXILIAIRES
Médico-technique
Anesthésie
Bloc
Kinésithérapie

CENTRES ANALYTIQUES PRINCIPAUX

Plateau technique Santé Publique Hospitalisations SSR & EVC-EPR Psychiatrie Médico-Social Divers
Consultations Urgences Médecine 60 Secteur I05 E.H.P.A.D I.F.S.I
Explo Fonctionnelles SMUR Médecine Gastro 95 Secteur G07 M.A.S Crèche
Imagerie Médecine Cardio 95 Secteur G08 C.C.A.A
Laboratoire H.de Semaine / Jr 95 Secteur G14
Chirurgie Ortho
Chirurgie G.& Visc
Pédiatrie
Gynéco-Obst
Réanimation

Les centres analytiques du plateau technique reçoivent des recettes calculées sur la base des tarifs NGAP et CCAM pour les
examens réalisés sur les patients hospitalisés. Cette recette est bien entendu une charge pour les centres analytiques
demandeurs.

L’exception reste les Urgences car les examens sont facturés aux patients et viendraient donc annuler la charge ainsi
calculée. De plus, il semble plus logique d’affecter l’intégralité des recettes liées à ces actes aux centres analytiques
producteurs pour ensuite pouvoir corréler l’activité aux recettes.

5 C.H.I.P.O : Comptabilité analytique


Comment déterminer une unité d’œuvre ?

Unités Unités d’Œuvre = clés d’imputation


d’Œuvre

Un inducteur d’activité est clairement identifiable


OUI

L’UO existe et est suivie régulièrement

OUI OUI
Tableaux de bord NON

L’UO est fiable et disponible facilement

NON

UO Objectives UO Consensuelles

Kg de linge lavé pour la Blanchisserie Nb de m² de SHON pour les Services Techniques

Nb de repas livrés pour la Restauration Nb de Directeurs ou Chefs de Service pour la DG et DQP

Nb d’ETP affectés pour la DRH

Nb de lignes de commande pour DSE

6 C.H.I.P.O : Comptabilité analytique


Les Unités d’Œuvre pour 2005 et 2006

Unité d'Œuvre

DG + DPESMMSC + DQP Nb de Chef de Service ou Directeur


D.A.F Nb de Titres et Mandats Pour 2007, certaines Uo vont évoluer pour
D.R.H Nb d'ETP affectés mieux tenir compte de la réalité dans la
Direction & Activités Supports
construction des coûts :
D.S.E.L.T yc fluides et ateliers M² bâtis
Informatique Nb de PC installés
Telecom Nb d'équipements (Tel+Bip) -Ateliers => coûts des interventions
Courrier Actes Ext + ATU + Journées
Sécurité Actes Ext + ATU + Journées
Reprographie Nb de copies -Biomédical => coûts réels de maintenance et
Transport Nb Kms parcourus des interventions
Logistique Technique
Blanchisserie Kg de linge traité
Restauration Nb de repas
- Gestion malades => pré-ventilation en
Serv.Hôteliers M² bâtis fonction de l’affectation du personnel dans les
Serv.Economiques Nb lignes de commandes services et les différents sites
Gestion des malades Actes Ext + ATU + Journées
Logistique Hôtelière
D.I.M Actes Ext + ATU + Journées -Transport => Séparation des coûts pour le
D.Soins Nb ETP Affectés en Pool sanitaire (1/2h de transport) et la logistique
Pharmacie Nb lignes de dispensation (Kms parcourus).
Stérilisation Intégration aux Blocs
Diététique Nb de repas
Génie Biomédical Intégré au labo + Imagerie + Blocs …/…
Hygiène et Vigiliance Actes Ext + ATU + Journées
Déchets médicaux Actes Ext + ATU + Journées
Chambre mortuaire Nb de décès
Logistique médicale
Blocs Opératoires Plages Horaires pour G1 et G4
Nb d'Interventions pour G2 et G3
Anesthésie Coûts CCAM des anesthésies
Kinésithérapie Nb AMK réalisés
Médico-Technique

7 C.H.I.P.O : Comptabilité analytique


Les Axes d’amélioration

 Clarifier et simplifier les règles d’imputation des recettes et des charges au niveau de la comptabilité générale, afin
d’augmenter l’imputation directe sur les Centres Principaux.

 Assurer des contrôles réguliers sur la qualité des affectations du personnel, des imputations comptables, des
données d’activité, notamment pour ce dernier point, en les rapprochant des actes, prestations, et séjours facturés.

 Assurer la transparence et pérenniser la fiabilité des Unité d’Œuvre en organisant le recueil de l’information sous la
forme de tableaux de bord normalisés au niveau de l’établissement.

 Augmenter la pertinence des U.O en remplaçant, dès que possible, les U.O dites « consensuelles » au profit d’U.O
« objectives ».

 Réaliser la jonction avec les données d’activité de l’établissement pour améliorer l’analyse des résultats.

 Mettre en œuvre une base comparative avec d’autres établissements de la région et/ou de même configuration.

 Assurer régulièrement une analyse des résultats obtenus dans le cadre de la C.A.M.E , au cours de réunions
planifiées avec l’ensemble des acteurs (médecins, cadres…) intéressés (l’objectif 2007 est de réaliser une analyse tous les 4 mois).

8 C.H.I.P.O : Comptabilité analytique