Vous êtes sur la page 1sur 19

Outils d'amélioration

en maintenance
´´TPM``
Présenté par : ELBZYOUY ABDESSAMAD​et OUMAIMA TANI
Encadré par:prf. 
sommaire
-INTRODUCTION
- ORIGINE DE LA TPM
- DEFINITION
- OBJECTIF
- Taux de Rendement Global ‘’TRG
- Le Taux de Rendement Synthétique 
”TRS”
- Avantages de la méthode TPM
– Conclusion
Introduction
La TPM (Total Productive Maintenance) est une démarche d’amélioration des
performances bien connue des milieux industriels du secteur concurrentiel, car ses
résultats sont spectaculaires et surtout pérennes.
Cette pérennité est due au fait que cette démarche, qui est un véritable projet
d’entreprise, prend en compte les aspects techniques, organisationnels et
surtout humains. C’est en faisant évoluer le comportement du personnel de
l’entreprise que cette pérennité est assurée.
Cette démarche englobe tous les outils d’amélioration de la qualité (SPC, 5S,
SMED, AMDEC, communication visuelle...) et se met en place sur du moyen et
long terme avec un déroulement très structuré.
Bien entendu, devant le succès de la TPM, beaucoup d’entités se sont approprié
cette démarche .
ORIGINE DE LA TPM

• La TPM a été mise en place dans les années 1970 par la société Nippon Denso,
avec l’aide du cabinet JMA (Japan Management Association) au Japon.

• Cette démarche était centrée sur l’amélioration du fonctionnement des


équipements par l’amélioration de la fiabilité et de la disponibilité des machines.
• La TPM d’origine a été médiatisée par Seïchi Nakajima (directeur de JIPM,
Japan Institute of Plan Maintenance). Son concept était le suivant : « Créons des
petits groupes pour s’approprier les équipements et améliorer leur rendement ».
De ce concept découle de grosses évolutions dans l’entreprise, à savoir que nous
ne sommes plus dans le schéma basique « moi je produis, toi tu répares », mais
dans un schéma où la maintenance est l’affaire de tous.
DEFINITION TOTALE PRODUCTIVE
MAINTENANCE
 
• M pour Maintenance (maintien en bon état des installations)
• P pour Productive (efficience des actions de maintenance,
amélioration permanente)
. T pour Totale (participation de l'ensemble du personnel)
Définition de la technique de maintenance TPM

• La méthode TPM, Total Productive Maintenance, est une pratique visant à


construire une culture d’entreprise qui améliore l’efficience du système de
production. Elle permet le passage progressif d’un système de maintenance
curative à la maintenance préventive, voire prédictive dans certains cas
spécifiques.
• Cette démarche naît d’une volonté de la direction générale pour :
• Instaurer une politique d'Amélioration Continue
• Impliquer tout le personnel en le responsabilisant
• Améliorer les performances QUALITES / COÛTS / DELAIS
• Améliorer le rendement des équipements (productivité, efficacités, ect…).
OBJECTIF DE LA TPM
La TPM a pour objectif de régénérer la culture de l’entreprise par
l’amélioration des ressources humaines et du système de production.
Cette culture d’entreprise s’appuie sur de nouvelles exigences :
• supprimer l’idée de fatalité
• rechercher la cause première des problèmes,
• avoir en permanence le souci d’amélioration.
• détecter et signaler les prémices des dégradations, les réparer
Taux de Rendement Global ‘’TRG’’
Le Taux de Rendement Global est un indicateur de productivité
qui inclut tous les arrêts : les aléas (pannes) et les arrêts
planifiés.

La différence de calcul entre le TRS et le TRG provient des arrêts


planifiés : le TRS les exclut, le TRG les inclut.
Exemple

Exemple : une machine a nécessité 30 minutes de nettoyage, a fonctionné pendant 4 heures et a dû


être arrêtée pour pannes pendant 30 minutes.
•Temps de Fonctionnement = 4 h
•Temps Requis = 4 h 30 mn
•Temps Ouverture = 5 h
Si la cadence a été égale à la cadence nominale (taux de performance = 100%) et si toutes les pièces
fabriquées sont bonnes (taux qualité = 100%), 
•TRS = 4h / 4,5 h x 1 x 1 = 89,9 %
•TRG = 4h / 5h x 1 x 1 = 80 %
Le TRG est donc une mesure plus générale de l'utilisation du moyen de production. Sa valeur est
toujours plus faible que celle du TRS.
Le Taux de Rendement Synthétique 
”TRS”
• Le taux de rendement synthétique (TRS) ou mesure le rendement
d’un moyen de production, d’une cellule voire même d’une chaîne
complète.

• Cet indicateur de productivité, au coeur des attentions de la démarche


TPM (Total Productive Maintenance) permet non seulement de tracer
et quantifier l’efficience d’une machine mais également d’identifier les
axes d'amélioration pour faire progresser la productivité du moyen.
Calcul de TRS
Les types de pertes a mesurer en TPM
EQUIPEMENT :
• Défauts
• Changements de séries
• Pannes
• Marches a vide
• Micro arrêts
• Ralentissements
• Changements de reglages
• Pertes de demarrage
Exemple de calcul TRS
Avantages de la méthode TPM

• Amélioration de la qualité grâce à une meilleur stabilité des


équipements.
• Amélioration de la productivité grâce à l'élimination des pannes, des
micro-arrêts et des pertes de la cadence
• Amélioration du taux de livraison grâce au respect du planning plus
facile.
Conclusion
Le respect des demarches est imperative pour obtenir des
resultat rapides et significatifs
La tpm doit devenir une culture chez tous les intervenant
La tpm ne s‘arrete pas a la fin d’un chantier c’est une
demarche global qui s’inscrit dans le cadre de l’amelioration
continue.
merci pour
votre
attention
ありがとうございました