Vous êtes sur la page 1sur 10

Brevet, marque ,

droits et valeurs
similaires
Réalisé par:
Encadré par : Mr Brik Youssef Ouhamouche Rachida
Najah Najoua
Plan:

 La définition

 l’évaluation des immobilisations incorporelle : valeur


d’entrée
 La dépréciation

 Cas particulier de logiciel


 Definitions:

2220 Brevets, marques, droits et valeurs


Le compte 2220 est en général constitué par les éléments incorporels correspondant
aux dépenses faites pour l'obtention de l'avantage représenté par la protection
accordée sous certaines conditions à l'inventeur, à l'auteur ou au bénéficiaire du
droit d'utilisation d'un brevet, d'une marque,
  de modèles et dessins.

Le brevet: est un titre de marque est un signe distinctif


propriété qui permet à son qui permet au consommateur
détenteur d'interdire aux tiers de distinguer le produit ou
l'exploitation d'une invention ou service d'une entreprise de
d'un procédé industriel, pendant ceux proposés par les
une durée limitée dans le temps. entreprises concurrentes.
La valeur d'entrée:
cas général Les immobilisations incorporelles et corporelles sont inscrites à leur cout d’acquisition ou leur cout de
production.
1- Le coût d'acquisition est formé :
 du prix d'achat augmenté des droits de douane et autres impôts et taxes non récupérables.
 des charges accessoires d'achat : transports et assurances ...
 des charges d'installation qui sont nécessaires pour mettre le bien, en état d'utilisation à l’exclusion des frais d'essais
et de mise au point .
2- Le coût de production est formé de la somme :

 du coût d'acquisition des matières et fournitures utilisées pour la production de l’élément


 des charges de production dans la mesure où elles peuvent être raisonnablement rattachées à la
production de l’immobilisation.
 Sont exclu : les frais d'administration générale de l’entreprise ; les frais de stockage ; les frais de
recherche et développement ; les charges financières.
La dépréciation:

Les amortissements des brevets, marques, droits et valeurs similaires sont enregistrés, au crédit
du compte 2822.
 Les brevets d’invention sont normalement amortissables sur la durée du privilège dont ils
bénéficient, ou sur leur durée effective d’utilisation si elle est plus brève.
 Les marques dont la protection n’est pas limitées dans le temps, ne sont pas, en principe,
amortissables.
 Les procédés industriels, modèles et dessins sont amortissables dès lors qu’ils sont
susceptibles de devenirs obsolètes.
 les marques dont la protection n'est pas limitée par le temps, Le plan comptable
comporte le compte (2920) provisions pour dépréciation des immobilisations
incorporelles, Ce compte est utilisé pour constater la dépréciation sur les marques.
La provision résulte d'un arbitrage entre la valeur d'entrée de la marque et sa
valeur actuelle
Cas de logiciel:
La norme n’a pas Prévu un compte Spécifique Pour enregistre la valeur Des logiciels informatiques acquis ou
crées par l’entreprise.
 Logiciels acquis par l’entreprise :
Dans ce cas, le coût d’acquisition est comptabilisé au compte 222 «brevets, marque, droit et valeurs similaires
» lorsque le logiciel est dissocié du matériel, il est donc à amortir, si le logiciel acquis est indissocié du
matériel, la valeur de l’ensemble matériel-logiciels est enregistrée au compte 2355 « matériel informatique ».
 Logiciels crées par l’entreprise :
Dans ce cas de figure, et pendant la réalisation du logiciel, les charges entrent dans son processus de
production sont à transférer au compte d’immobilisation à la fin de chaque exercice, en débitant le compte
2285 « immobilisation incorporelles en cours », en contrepartie du compte 7142 « immobilisation incorporelles
produites ».
⇒ A l’achèvement du logiciel, on débite le compte 2220 « brevets, marque, droits et valeurs similaire », en
contrepartie on crédite le compte 2285 « immobilisation incorporelles en cours »
 Pour le traitement comptable des amortissements de logiciels, en général, ils sont amortis sur leurs
durées de vie.
 Dans le cas d’acquisition de nouvelles versions de logiciel, il existe deux cas de figure :
⇒ Cas d’une simple actualisation « maintien en l’état de fonctionnement » : le coût d’achat doit être
enregistré au compte 61335 « maintenance ».
⇒ Cas d’une modification de fond du logiciel : il faut sortir de l’actif de l’entreprise l’ancienne
version qui est dépassée (amortissement exceptionnels pour solder le compte d’immobilisation), et
enregistrer la nouvelle version au compte 2220 « brevets, marque, droits et valeurs similaire ».
Merci pour votre attention

Vous aimerez peut-être aussi