Vous êtes sur la page 1sur 76

Définitions

Définition du risque mécanique :

Ensemble des facteurs physiques


qui peuvent être à l ’origine
d ’une blessure par l ’action
mécanique d ’éléments de
machine , d ’outils , de pièces ou
de matériaux solides ou de fluides
projetés .
Définition d ’une machine
• Une machine est un ensemble de pièces ou d'organes liés entre
eux dont au moins un est mobile et le cas échéant, d'actionneurs,
de circuits de commande et de puissance réunis de façon solidaire
en vue de transformer, traiter ou conditionner des matériaux ou
déplacer des charges .
• Un ensemble de machines qui concourent à un même résultat et
sont solidaires dans leur fonctionnement est considéré comme une
machine.
• Un équipement interchangeable destiné à être assemblé à une ou
plusieurs machines différentes par l'utilisateur lui-même en vue
d'en modifier la fonction est considéré comme une une machine.
PROFESSIONS EXPOSEES

Le risque mécanique concerne


l'ensemble des travailleurs
travaillant sur machine :
agriculteurs, ouvriers et
techniciens, agents de
réparation et de maintenance.
ACCIDENTS DU TRAVAIL
Ils peuvent être de gravité très variable. Accidents par contact
direct avec un organe en mouvement :
écorchures, égratignures
écrasements
coupures
sectionnement
arrachement
fracture
électrisation
Accidents par projection :
brûlures
contusions
inclusion de corps étranger (huiles...)
Intoxications aiguës
MALADIES PROFESSIONNELLES
Affections provoquées par les vibrations et chocs transmis par
certaines machines-outils, outils et objets et par les chocs itératifs
du talon de la main sur des éléments fixes
Affections chroniques du rachis lombaires provoquées par la
manutention manuelle de charges lourdes
L ’appréciation
des risques
L ’appréciation des risques
Les définitions selon les normes EN 1050 et EN 292-1
• Dommage : lésion physique ou atteinte à la santé ou aux biens
• Phénomène dangereux : événement susceptible de provoquer un dommage
• Situation dangereuse : situation dans laquelle une personne est exposée à
un ou plusieurs phénomènes dangereux.
L ’appréciation des risques
Les définitions selon les normes EN 1050 et EN 292-1

• Risque : combinaison de la probabilité et de la gravité d’un


dommage pouvant survenir dans une situation dangereuse.
• Risque résiduel : risque qui subsiste lorsque les mesures de
sécurité ont été prises.
• Mesure de sécurité : moyen qui élimine un phénomène dangereux
ou réduit un risque
L ’appréciation PHENOMENE
DANGEREUX PERSONNES

des risques

SITUATION
DANGEREUSE EXPOSITION

Modélisation EVENEMENT
DANGEREUX

EVITEMENT OU
LIMITATION DU DOMMAGE

DOMMAGE
L ’appréciation des risques

LE LA LA PROBABILITE
RISQUE GRAVITE D’OCCURRENCE
relatif au est une du dommage et de ce dommage
phénomène possible pour le
fonction d
dangereux
de
phénomène
e fréquence et
considéré dangereux
considéré durée d’exposition
Les risques
d ’origine
mécanique
Les risques d ’origine mécaniques :
• écrasement

• cisaillement
• coupure, sectionnement
• happement, enroulement
• entraînement, engagement
• chocs
• perforation, piqûre
• abrasion
• éjection de fluides sous haute pression
• projection de pièces, outils, poussières
...
Les facteurs à prendre en compte :
• la forme: éléments coupants, arêtes vives
• la disposition relative des pièces en
mouvement
• la masse et la stabilité (chute)
• la masse et la vitesse (énergie cinétique)
• l ’accélération
• la résistance mécanique (rupture,
éclatement, flexion)
• l ’énergie potentielle (ressorts, éléments
élastiques, gaz et liquides sous pression)
Entraînement
Paramètres à considérer:
• couple
• diamètre
• inertie (masse + vitesse)
• forme, état de surface
• accessibilité

Exemples :
• accouplement
• broche
• plateau
• barre ...
Choc, écrasement,
cisaillement, entraînement,
sectionnement
Paramètres à considérer:
• couple
• dimension des ouvertures, saillies
• distance entre parties tournantes et fixe
•diamètre, forme
•accessibilité

Exemples :
• poulies, volant
• clavettes, vis d ’arrêt
• ventilateur
•bras de mélangeur
Coupure, projection,
entraînement, sectionnement
Paramètres à considérer:
• vitesse
• dimensions, accessibilité
•forme, état de surface
• fixation des éléments
• résistance mécanique

Exemples :
• barre d ’alésage
• fraise de toupie
• lame de scie
• disque de tronçonnage
Entraînement, sectionnement,
brûlure, projection
Paramètres à considérer:
• couple
• inertie (masse + vitesse)
• matériau (cohésion, homogénéité)
• balourd
•distances entre partie fixe et tournante
• accessibilité

Exemples :
• tronçonneuse
• rectifieuse
• meuleuse ...
Entraînement, cisaillement
Paramètres à considérer:
• couple
• inertie (masse + vitesse)
• dimensions
• jeu

Exemples :
• centrifugeuse
• essoreuse
Choc, entraînement,
sectionnement
Paramètres à considérer:
• couple
• inertie (masse + vitesse)
• dimensions
• jeu
• accessibilité

Exemples :
• malaxeur
• mélangeur
• hachoir
Ecrasement, entraînement,
brûlure
Paramètres à considérer:
• couple
• inertie (masse + vitesse)
• dimensions, écartement
• matériau, température
• forme, état de surface
•accessibilité

Exemples :
• engrenage, crémaillère
• laminoir, cylindre malaxeur
• convoyeur à rouleaux
• machine à imprimer
Ecrasement, cisaillement, chocs
Paramètres à considérer:
• inertie (masse + vitesse)
• force
• écartement mini/maxi
• recul des pièces

Exemples :
• machines à bois
• presses
• machine de moulage
• unité d’avance
Cisaillement, sectionnement,
entraînement, écrasement,
chocs
Paramètres à considérer:
• inertie (masse + vitesse)
• force
• écartement mini/maxi
• accessibilité

Exemples :
• cisaille
• presse plieuse
• brocheuse
• unité d ’avance
Coupure, sectionnement
Paramètres à considérer:
• vitesse de coupe
• vitesse d ’amenage
• forme de la pièce

Exemple :
• scie à ruban
Piqûre, poinçonnement,
perforation
Paramètres à considérer:
• force
• fréquence
• écartement mini/maxi

Exemples :
• cloueuse
• agrafeuse
• poinçonneuse
• machine à coudre
Entraînement, brûlure, piqûre
Paramètres à considérer:
• force
• vitesse
• forme, état de surface

Exemples :
• ponceuse à bande
• agrafe de courroie
Entraînement, arrachement,
choc
Paramètres à considérer:
• couple
• inertie (masse + vitesse)
• diamètre, forme
• état de surface, accessibilité

Exemples :
• vis d ’Archimède
• broche
• mandrin
Choc, écrasement,
entraînement
Paramètres à considérer:
• disposition relative
• fréquence du mouvement
• force, amplitude
• dimensions des ouvertures
• dimensions partie tournante

Exemples :
• arbre à came et galet
• excentrique
Ecrasement, entraînement,
choc, arrachement,
sectionnement
Paramètres à considérer:
• couple, tension
• dimensions
• force, vitesse
• forme

Exemples :
• transporteur à bandes
• transporteur à auges
• poulies et courroies
• tapis roulant
• roue à chaîne
Choc, cisaillement,
écrasement, entraînement
Paramètres à considérer:
• fréquence
• force
• dimensions
• amplitude, jeu

Exemples :
• bielle - manivelle
• bras d ’amenage
Choc, projection
Paramètres à considérer:
• matériau (cohésion, homogénéité)
• balourd
• pression
• inertie (vitesse + masse)

Exemples :
• meule
• denture rapportée
• disque de tronçonnage
Brûlure, entraînement, choc,
projection, perforation
Paramètres à considérer:
• inertie (masse + vitesse)
• volume
• température
• matériau
• pression

Exemples :
• pistolet de scellement
• meule
• conduite hydraulique,
pneumatique
• cloueuse
Les autres risques engendrer par les
machines
• électrique
• thermique
• bruit
• vibrations
• rayonnements
• matériaux et produits utilisés
• non-respect des principes ergonomiques
RAPPEL DE QUELQUES ASPECTS
REGLEMENTAIRES
 NOTAMMENT LES ARTICLES (concernent les lieux de travail y compris les ateliers)
La démarche de
prévention
La démarche de prévention

• Elle définit les principes généraux de prévention


• Elle fixe la hiérarchie des moyens de prévention

 transcription des directives


européennes
La démarche de prévention
Les principes généraux de prévention :
1- Eviter les risques
2- Evaluer les risques qui ne peuvent pas être évités
3- Combattre les risques à la source
4- Adapter le travail à l'homme
5- Tenir compte de l'état d'évolution de la technique
6- Remplacer ce qui est dangereux par ce qui ne l'est pas ou moins
7- Planifier la prévention
8- Priorité de la protection collective sur la protection individuelle
9- Donner les instructions appropriées aux travailleurs.
La démarche de prévention
L ’évaluation des risques par le chef d ’établissement:

a- Evaluer les risques pour la sécurité et la santé des travailleurs; à la suite de


cette évaluation, les actions de prévention doivent garantir un meilleur niveau de
protection

b- Lorsqu'il confie des tâches à un travailleur, prendre en considération les


capacités de l'intéressé à mettre en œuvre les précautions nécessaires pour la
sécurité et la santé.
DEPART

DETERMINATION DES LIMITES DE LA MACHINE


La réduction du
risque, un

ANALYSE DU RISQUE
IDENTIFICATION DES PHENOMENES DANGEREUX

processus ESTIMATION DU RISQUE

itératif DEFINITION DES OBJECTIFS DE SECURITE

DETERMINATION DES MESURES

EVALUATION DU
RISQUE
OUI
La machine est-elle sure ?

NON

REDUCTION DU RISQUE
FIN
DEBUT

Stratégie pour le
Phénomène
choix des dangereux
Aucune mesure

mesures de
prévention Peut-il
être supprime ou Prévention intrinsèque
réduit

Peut-on
utiliser des Protections
protections

Avertissement sur risques résiduels


Instructions pour utilisation en sécurité

FIN
esures de réduction ou suppression du risque
Les moyens de
prévention
a hiérarchie des moyens de prévention

• suppression du risque
• protection collective

• protection individuelle
a hiérarchie des moyens de prévention

• éliminer (réduire) le
risque

• protéger du risque

• informer des risques


résiduels
Principes de protection
• par éloignement
• par obstacles
• protecteurs fixes
• protecteurs mobiles

• par détection de personne


• immatérielle
• sensible

• par limitation des efforts et de


l ’énergie
• consignation
Les types de protecteurs :
• pour les éléments mobiles
• de transmission
• de travail

• les protecteurs peuvent être


• fixes ou réglables ou mobiles
• avec ou sans verrouillage ou inter verrouillage
• avec ou sans auto surveillance
• avec ou sans redondance
Les types de protecteurs :
Les types de protecteurs :
fixes
Les types de protecteurs :

réglables
Les types de protecteurs :

réglables
Les types de protecteurs :
mobiles
Les types de protecteurs :

mobiles
La détection des personnes :
• protection sensible optoélectronique
• par barrage immatériel
• par cellules monofaisceau
• par détection de surface

• protection sensible à la pression


• tapis ou plancher sensible
• bord sensible
• barre sensible

• autres équipements
• dispositifs à infrarouge passif
• dispositifs à ultrasons
La détection des personnes :

Barrage immatériel
La détection des personnes :

Bord sensible
La détection des personnes :

Tapis sensible
Les dispositifs de validation :
• commandes bi-manuelles
dispositif qui requiert au moins une manœuvre simultanée
par les deux mains pour déclencher et entretenir le
fonctionnement d ’une machine tant qu’une situation
dangereuse existe

• autres dispositifs (poignée, pédale…)


dispositif de commande supplémentaire utilisé
conjointement avec une commande de mise en marche qui,
lorsqu’il est actionné, permet à la machine de fonctionner
Les dispositifs de validation :

Commande bi-manuelle
Les dispositifs de validation :

Poignée de validation
Autres moyens de protection :

• les dispositifs arrêts d ’urgence


ils permettent par action sur l ’organe de service d ’arrêter
rapidement une machine en cas d ’anomalie sans entraîner
de conditions dangereuse

• la consignation
c ’est une procédure qui permet de figer un
équipement en sécurité
Autres moyens de protection :

Arrêts d ’urgence
Autres moyens de protection :

Consignation
Les circuits de commandes :
Ils doivent être conçus pour :
• donner la priorité aux ordres d ’arrêt
• être à sécurité positive ( c ’est à dire ne pas entraîner
de risque en cas de défaillance ).

• être d ’une catégorie correspondante à


l ’estimation du risque.
• être non neutralisables
• être éprouvés et fiables
• être faciles à maintenir
La réglementation
européenne
La réglementation européenne
Les grandes étapes :
Le marché
25 mars 1957: Le traité de Rome
juin 1985: Livre blanc
1er juillet 1987: Acte Unique Européen
Les entraves techniques aux échanges :
28 mars 1983: Directive 83/189/CEE : procédure d’information
dans le domaine des normes et réglementations techniques
16 juillet 1984: conclusions du Conseil concernant la normalisation
7 mai 1985: résolution du Conseil concernant la nouvelle approche
La documentation
utile de l ’INRS
La documentation utile de l ’INRS
ED 804 : conception des équipements de travail et des moyens de
protection
ED 770 : mise en conformité des machines et équipements de travail
ED 807 : sécurité des machines et des équipements de travail, moyens
de protection contre les risques mécaniques

Vous aimerez peut-être aussi