Vous êtes sur la page 1sur 5

Actus juridique et

fiscale :
09.03.2021
« Bad Bank »
L’ i m p a c t d e l a c r i s e s a n i t a i r e :

• La flambée des impayés provoquée


par la crise sanitaire pourrait
accélérer la réflexion autour de la
mise en place d’une structure de
défaisance pour assainir le bilan des
banques.
• Les créances ont été multipliées par
1,8 à 80 milliards de DH.

Ajouter un pied de page 2


FR

Le secteur de l’artisanat
L e fi n a n c e m e n t , u n e s o l u ti o n c o n c r è t e .

• Bien avant la crise sanitaire, les professionnels de l’artisanat


considéraient l’accès au financement, un handicap majeur
pour le développement de leurs activités.
• Attijariwafa Bank s’est engagé à faciliter l’accès au
financement.Le groupe bancaire s’est également engagé
pour un accompagnement non financier à travers les
centres Dar Al Moukawil. (élaboration du BP, mise en
relation B2B, l’accès au marché.)

Ajouter un pied de page 3


FR
Relance
C o m m e n t B r u x e l l e s b o o s t e l ’e m p l o i :

• Bruxelles propose d’atteindre d’ici 2030 trois grands


objectifs en matière d’emploi, de compétences et de
protection sociale conformément aux objectifs de
développement durable des Nations Unies (ODD).
• Pour faire face à la crise sanitaire, la Commission
européenne offre un soutien actif et efficace à l’emploi.
(EASE) Droits sociaux
Et ce, pour favoriser la création d’emplois et les
transitions entre emplois depuis les secteurs en déclin
vers les secteurs en expansion.
• Des services individualisés doivent être offert aux
demandeurs d’emploi (conseil, tutorat..)

Ajouter un pied de page 4


Les finances locales
• Averda et Arma n’ont pas toujours versé les salaires aux éboueurs.
Conséquences : Le risque de grèves et d’interruption des services de collecte des
déchets.
• Ce retard est dû au non versement des rémunérations mensuelles des délégataires
depuis le mois de Septembre 2020.
• La pandémie a aussi pesé sur les finances de la commune : les recettes sont en baisse
de 5,5%.
La circulaire du ministère de l’Intérieur qui prévoit un recul de 20% des recettes
fiscales (TVA, IR, IS).
• Les recettes liées aux taxes débit de boissons, taxe de séjour vont chuter d’un tiers
(-33%).
• La commune peut compter sur d’autres recettes comme les transferts de l’Etat au
titre de la TVA, les recettes de services et des biens communaux.