Vous êtes sur la page 1sur 13

CRÉATION ET

EVOLUTION DE LA
BANQUE CENTRALE

Présenté par :
CHOUK Sarra
BEN SALAH Amal
HAMROUNI Hend
PLAN
DEFINITION

 Création de la banque centrale de


Tunisie

Evolution de la banque centrale


Définition

La Banque centrale de Tunisie (‫لاــبنك لاــمركـزي‬


‫ ) لاــتونـسي‬ou BCT est la banque
centrale tunisienne. Son siège est situé
à Tunis et son gouverneur est Chedly
AYARI depuis le 24 juillet 2012
1) CRÉATION DE LA BANQUE
CENTRALE DE TUNISIE
Crée le 19 septembre 1958 , la banque centrale de Tunisie
est une institution publique nationale dotée de la
personnalité civile et de l’autonomie financière. Elle a
mission générale pour préserver la stabilité des prix. A
cet effet elle est chargée de:
 Veiller sur la politique monétaire

 Contrôler la circulation monétaire

 Superviser les établissements de crédit

 Préserver la stabilité et la sécurité du système financier


Elle veille également à garantir la stabilité la
solidité et l’efficacité des systèmes de
paiement ainsi que la sécurité des moyens de
paiement.
La banque centrale prête son concoure à la
politique économique de l’etat en proposant
toute mesure de nature à exercer une action
favorable sur la balance des paiments et, d’ une
façon générale, sur le développement de
l’économie nationale. La banque centrale est
également chargée de la gestion des avoirs en
devises du pays.
Organisation de la banque centrale :
 La direction de la Banque centrale de Tunisie est
composée des instances et personnalités suivantes :
 Gouverneur :
 Vice-gouverneur : assistant d un gouverneur
 Cabinet du gouvernement de la banque

 Contrôle général

 Organisation qualité et performance

 Directions générales

 Conseil d'administration
 Commissaires aux comptes
LE GOUVERNEUR

 La Banque centrale de Tunisie est dirigée par un gouverneur nommé


par décret pour un mandat de six ans renouvelable. Il préside les
réunions du conseil d'administration, organise les services de la BCT,
établit le statut du personnel, recrute et nomme les agents de la BCT.
En cas d'absence ou d'empêchement, le vice-gouverneur, nommé par
décret sur proposition du gouverneur, exerce ses fonctions. Tous
deux ne peuvent exercer un mandat législatif, prendre ou recevoir
une participation ou un intérêt dans une entreprise privée durant
l'exercice de leur fonction.
 Le gouverneur est consulté chaque fois que des questions intéressant
la monnaie ou le crédit, ou pouvant avoir des répercussions sur la
situation monétaire sont discutées.
2) EVOLUTION DE LA BANQUE
CENTRALE:
TUNISIE - BCT : EVOLUTION DE LA MASSE
MONÉTAIRE DE 7,6%, AU MOIS D'AVRIL 2017
 A la fin du mois d’avril 2017, la masse monétaire s’est
accrue de 7,6% en glissement annuel , contre 5,6%, en
mars 2017 et 5,8% une année auparavant, selon le rapport
de la Banque centrale de Tunisie (BCT) sur les évolutions
monétaires et conjoncturelles publié au cours du mois de
mai 2017.
 Quant aux ressources monétaires, elles se sont inscrites en
hausse, en mars et avril 2017, et ce, après la baisse
enregistrée, durant les deux premiers mois de l’année en
cours.
MASSE MONÉTAIRE S’EST ACCRUE :
MARS 2016 MARS 2017 AVRIL 2017

5.8% 5.6% 7.6%


 Cette évolution porte la marque d’une
importante hausse des dépôts à vue chez
les banques et d’une reprise, en avril, des
certificats de dépôts et des billets et
monnaie en circulation.
 L’épargne des ménages a connu un
ralentissement après la nette reprise
observée tout au long de l’année 2016.
 Pour ce qui est des crédits à l’économie, ils ont
progressé de 788 MDT en avril 2017, après une
progression importante de 1,241 MD enregistrée,
au mois précédent. En glissement annuel, ils ont
évolué au rythme de +9,7%, contre +7,2%, une
année auparavant.
L’examen de la situation de la liquidité bancaire
fait apparaître une accentuation du besoin de
liquidité, en avril 2017.
 Cetteévolution est due à l’effet restrictif
provenant, principalement, de l’encaissement de
recettes fiscales relatives, au mois de mars, dont
notamment, la première tranche de la
contribution exceptionnelle au profit du budget
de l’Etat prévue dans la Loi de Finances 2017,
ainsi que le recours accru des banques à l’achat
de devises, auprès de la BCT pour financer les
importations des agents économiques.

Vous aimerez peut-être aussi