Vous êtes sur la page 1sur 26

Composants actifs de puissance

Chapitre 2
Composant actif
• Un composant actif est un composant électronique qui permet
d'augmenter la puissance d'un signal (tension, courant, ou les
deux).
• diode,
• transistor,
• thyristor,
• triac,
• diac,
• transistor à effet de champ (TEC ou FET),
• transistor unijonction ou UJT,
• circuit intégré.
Composant passif
• Un composant est dit passif lorsqu'il n’a pas
d’influence sur la puissance du signal
• (dans certains cas, le composant réduit la
puissance disponible en sortie par effet Joule)
• résistance,
• condensateur,
• bobine
• tout assemblage de ces composants.
Thyristor
• Le thyristor est un élément semi-conducteur
assez similaire à la diode à jonction,
• Utilisé aussi pour le redressement du courant
alternatif.
• Comme la diode, il laisse passer le courant
électrique dans un seul sens, de l’anode (A) à
la cathode (K).
Thyristor
• Cependant, le thyristor possède une troisième
électrode : la gâchette (G), (en anglais gate).
• Le thyristor ne conduira que si
• un courant minimum et positif est fourni à la
gâchette.
• Autrement dit le thyristor n’est rien d’autre
qu’une diode commandée.
Thyristor SCR
• Un thyristor SCR (Silicon Controlled Rectifier, soit «
redresseur silicium commandé ») est un des composants
essentiels de l'électronique de puissance
• C’ est un interrupteur électronique semi- conducteur à
l'état solide
• Il est constitué de quatre couches, alternativement dopées
N et P.
• Trois électrodes métalliques réalisent les liaisons vers
l’extérieur.
• Il s’agit de l’anode « A », en contact avec une couche P, de
la cathode « K », en contact avec une couche N et de la
gâchette « G », en contact avec une couche P.
Thyristor SCR
• Le thyristor ne conduit que lorsqu'il est "amorçé".
• L’amorçage, par le courant de gâchette, peut se faire en
courant continu.
• Il suffit de fermer l’interrupteur de commande pendant un
court instant pour obtenir un courant de gâchette de faible
valeur.
• A partir de ce moment le thyristor s’amorce (on dit en anglais
qu'il est on state) et reste amorcé, même après ouverture de
l’interrupteur.
• On désamorce le thyristor en faisant chuter la tension anode-
cathode : dès que le courant descend en dessous du courant
de maintien, le thyristor ne conduit plus (on dit en anglais
qu'il est off state).
Caractéristiques I(V) du thyristor
• Pour rendre le thyristor conducteur (on state), on
doit d'abord lui injecter un courant de gâchette
suffisant.
• Ensuite, tant que le courant dans la charge reste
supérieur à IL (L pour latch, verrou), et même en
l'absence de courant de gâchette, le thyristor
continue de conduire.
• Pour le bloquer, le courant dans la charge doit
descendre sous une valeur IH (H pour hold, maintien)
pendant un temps suffisant
• Donc, le thyristor SCR se comporte comme un relais
avec auto-maintient.
• Pour qu'un thyristor conduise ( interrupteur fermé) l
faut que
• la tension UAK≥0 .
• et envoyer un courant IG dans la gâchette pour
amorcer le thyristor.
• Dès que ces deux conditions sont remplies, le
thyristor conduit tant que le courant i qui circule dans
le thyristor de l'anode vers la cathode reste positif.
• Dès que le thyristor entre en conduction, il n'est plus
nécessaire de faire circuler un courant IG dans la
gâchette.
Conditions de blocage du thyristor

• Pour qu'un thyristor se bloque (interrupteur


ouvert) il suffit que
• le courant i s'annule ou
• d'appliquer une tension VAK fortement
négative.
• A noter que si on inverse les polarités de

l'alimentation, le thyristor ne s'amorcera pas :

il est dans ce cas polarisé, comme une diode.


Principe de fonctionnement
Le thyristor est un composant électronique semi-
conducteur à trois bornes composé de quatre
couches de silicium dopées alternativement
positivement (P) et négativement (N).
La structure en couches P-N-P-N du thyristor
peut être modélisée par deux
transistors  PNP et NPN connectés selon le
schéma ci-dessous. 
Jonctions J1 et J3 sont polarisés en inverse alors
que la jonction J2 est biaisé en avant.
Le comportement du thyristor est similaire à celui
de deux diodes connectées en série avec une
tension inverse appliquée entre elles.
De ce fait, seul un faible courant de fuite de l'ordre
de quelques µA circule. Le thyristor est alors
bloqué.
Si la tension inverse est maintenant augmentée,
alors à une tension particulière, appelée tension
critique de claquage VBR, une avalanche se produit
à J1 et J3 et le courant inverse augmente
rapidement. Le thyristor est alors amorçé.
Applications
• Les thyristors sont principalement utilisés
lorsque la tension, le courant ou les deux sont
élevés. Ils permettent de régler alors
l'amplitude du courant appliqué à une charge.
Leur ouverture est en général provoquée par
le passage par zéro du courant : par
commutation par la ligne. Selon les
applications, le réglage peut être réalisé par
variation de l'angle de retard.
Allumage petit moteur
Merci pour votre attention