Vous êtes sur la page 1sur 20

Chapitre 3

La Fonction financière
Mission, importance & enjeux
Les objectifs de la gestion financière
Variables clés liées aux choix
d’investissement

Université de La Mannouba – ISCAE 2012-13


Mission, importance & enjeux

Mission de la fonction financière


La Fonction financière de l’entreprise consiste en des méthodes,
un système d’information et de gestion qui concernent:

les décisions stratégiques, de politique financière et de


choix d’investissement;
les décisions, purement techniques et de court terme, de
gestion de trésorerie;
Ces deux aspects, correspondent aux deux missions essentielles
de la fonction financière :
La croissance de la valeur de l’entreprise (ses actifs);

 La minimisation des risques de faillite;

Le premier est donc relatif à la performance et la survie de


l’entreprise sur le long terme, tandis que le second concerne la
performance et la survie de l’entreprise à court terme.
Université de La Mannouba – ISCAE 2012-13 2
Mission, importance & enjeux

Mission de la fonction financière


L’importance de la fonction financière réside ainsi dans son lien
étroit avec les notions fondamentales, pour l’entreprise, de
performance et de survie;

Pour accomplir cette mission, 5 objectifs essentiels sont


assignés à la fonction financière:
1.La maximisation de la valeur de l’entreprise;
2.Le maintien de son niveau de performance;
3.La maîtrise des risques; 4. Le maintien de la solvabilité
5.Le maintien des équilibres financiers.
L’importance respective de chacun de ces objectifs, dépendra
essentiellement de la taille de l’entreprise, de la diversité de
ses activités, de la complexité de son environnement.
Université de La Mannouba – ISCAE 2012-13 3
Les 5 objectifs de la gestion financière

1. Maximisation de la valeur de l’entreprise


La richesse accumulée par l’entreprise ne peut à elle seule
résumer sa valeur!
La valeur de l’entreprise doit également intégrer les résultats
attendus dans le futur grâce à la mise en œuvre du patrimoine
accumulé par l’entreprise;
La fonction financière doit ainsi évaluer la rentabilité future des
projets dans lesquels l’entreprise engage ses ressources;
La valeur présente d’une entreprise est donc une anticipation!
 Pour ce faire, les responsables et analystes financiers:
collectent des données et établissent des scenarii,
procèdent à des calculs d’actualisation, de capitalisation et de
rentabilité qu’ils soumettent ensuite aux décideurs pour le choix des
projets.
Université de La Mannouba – ISCAE 2012-13 4
Les 5 objectifs de la gestion financière

2. Le maintien du niveau de performance


La gestion financière doit veiller au maintien des performances
financières à un niveau satisfaisant.
Cet objectif implique de chercher à maximiser des résultats ou,
du moins, à les maintenir à un niveau satisfaisant à M&LT afin de
concilier entre des impératifs parfois contradictoires;
1.Rémunérer les apporteurs de capitaux de manière
satisfaisante : actionnaire, banques…; Rentabilité à CT
2.Stabiliser les résultats sur la durée: Rentabilité à MLT
Ou encore:
1.Privilégier des activités peu risquées: Rentabilité faible
2.Opter pour des projets à risque: Rentabilité élevée

Université de La Mannouba – ISCAE 2012-13 5


Les 5 objectifs de la gestion financière

3. La maîtrise des risques


Les risques associés à un projet sont liés à la variabilité anticipée
de ses résultats. La gestion financière cherche à maîtriser les
différents risques liés à l’activité de l’entreprise;
Maitriser les risques ne signifie pas les annuler, ni les
minimiser, mais les connaître, les estimer avec précision, pour
décider en connaissance de cause;
Quand un projet est envisagé, on calcule sa rentabilité anticipée Ri;
Or, l’environnement étant le plus souvent incertain, on établie
différents scénarii (ex. optimiste, pessimiste, intermédiaire) auxquels
seront associés des probabilités subjectives : Pi;
Une espérance mathématique de gain (EMG) pourra ainsi être
calculée ainsi que des moyennes, des variances et des écarts types
qui traduiront l’instabilité et la volatilité des rendements attendus.
Université de La Mannouba – ISCAE 2012-13 6
Les 5 objectifs de la gestion financière

3. La maîtrise des risques (suite)


Quatre risques majeurs sont analysés en gestion financière;
1.Risque d’exploitation
 Lié à la structure des coûts de l’entreprise;
 La part des coûts fixes rend les résultats sensibles aux
volumes de production;
 Plus les coûts fixes sont importants plus l’activités est
risquée!
2.Risque d’endettement
 lié à la structure de financement de l’entreprise;
 Plus la part d’emprunts est importante, plus le risque
est élevé, car une partie importante des bénéfices sera
consacrée au remboursement de la dette contractée;
Université de La Mannouba – ISCAE 2012-13 7
Les 5 objectifs de la gestion financière

3. La maîtrise des risques (suite & fin)


3. Risque de faillite
 lié à l’insolvabilité de l’entreprise;

 Cette défaillance peut soit entrainer des coûts élevée soit


la faillite de l’entreprise quand sa trésorerie ne peut pas
couvrir ses dettes exigibles.
4. Risque de change
 lié à la part des échanges en devises étrangères de
l’entreprise;
 Chaque fois que l’entreprise s’engage dans des transactions
en devises elle s’expose à des pertes liées à une
fluctuation défavorables des taux de change.

Université de La Mannouba – ISCAE 2012-13 8


Les 5 objectifs de la gestion financière

4. Le maintien de la solvabilité
C’est l’aptitude d’un agent économique à honorer ses dettes
lorsqu’elles viennent à échéance;
Il s’agit d’un impératif vital, car sa défaillance peut entrainer une
situation de cessation de paiement et donc de liquidation de
l’entreprise (signifiant sa disparition pure et simple);
Ainsi, pour garantir la solvabilité de l’entreprise, la gestion
financière doit s’assurer en permanence que:
 le montant des engagements financiers (remboursements
des emprunts, règlements des FRS) peut être couvert par la
trésorerie prévisionnelle: disponibilités, revenus prévisionnels;
la liquidité (aptitude à transformer rapidement les actifs en
trésorerie) permet de faire face aux échéances à défaut de
trésorerie suffisante;
Université de La Mannouba – ISCAE 2012-13 9
Les 5 objectifs de la gestion financière

5. Le maintien des équilibres financiers


La gestion financière doit veiller à maintenir deux types
d’équilibres dans l’entreprise:
1. Entre ressources financières et emplois :
 La durée de disponibilité des financements d’une part et
la durée de détention des actifs financés d’autre part.
Ainsi , par ex., les immobilisations, doivent être financées par des
ressources stables, restant durablement dans l’entreprise.
 L’entreprise doit disposer d’un excédent de ressources
stables sur ses immobilisations, appelé fond de roulement;
 Le fond de roulement doit couvrir le besoin de
financement de l’exploitation;
 Le besoin de financement de l’exploitation est égal:
stocks + créances clients – dettes fournisseurs
Université de La Mannouba – ISCAE 2012-13 10
Les 5 objectifs de la gestion financière

5. Le maintien des équilibres financiers (suite)


2. Un équilibre interne entre les différentes sources de
financement:
 Pour se développer et améliorer sa rentabilité, par l’effet
de levier, l’entreprise a souvent besoin de compléter ses
capitaux propres par des emprunts;
 La rentabilité se mesure en rapportant le benefice au
capitaux propres;
 L’effet de levier correpond à l’acroissement des benefices
par des invesstissements dont la rentabilité est supérieure
aux taux d’intérêt de l’emprunt qui a servi à les financer;
 Pour préserver son autonomie financière, l’entreprise doit
limiter son endettement au niveau de ses capitaux
propres;
Université de La Mannouba – ISCAE 2012-13 11
Variables clés liées aux choix
d’investissement

Importance de la notion d’investissement


 De toutes les décisions prises dans l’entreprise , celle d’investir
est la plus importante; Il peut s’agir:
 De renouveler ses équipements de production pour
améliorer sa productivité, sa capacité de production ou
fabriquer de nouveaux produits;
 D’acquérir des participations dans d’autres entreprises;
 Développer de nouvelles activités;
 L’investissement est la décision stratégique par excellence:
 C’est un choix irréversible qui engage l’entreprise sur le
long terme;
 Il nécessite des fonds substantiels;
 Affecte la rentabilité de l’entreprise, sa croissance et sa
survie.
Université de La Mannouba – ISCAE 2012-13 12
Variables clés liées aux choix
d’investissement

Définition financière de l’investissement


 Investir c’est mettre en œuvre aujourd’hui des moyens
financiers pour générer des ressources financières sur
plusieurs périodes ultérieures, à travers des activités de
production et de vente;

 Pour évaluer un investissement ou comparer plusieurs options


d’investissements (projets), il est donc nécessaire de considérer:

 Une durée de vie du projet: n


 L’investissement initial: I0
 Les gains futurs espérés: G1, G2, G3….. Gn
 Un taux d’actualisation (coût du capital): i

Pour cela il est nécessaire d’actualiser ces gains futurs. C’est-à-dire


de calculer leur valeur à l’instant présent.
Université de La Mannouba – ISCAE 2012-13 13
Variables clés liées aux choix
d’investissement

Notion d’actualisation
 La valeur d’une sommes d’argent, décaissement ou encaissement,
n’est pas la même selon la période dans laquelle elle se produit;
 L’argent a en effet tendance à se déprécier (perdre de sa valeur)
avec le temps à cause de plusieurs phénomènes différents:
 Le coût d’opportunité;
 L’inflation;
 Le risque du à l’incertitude;
 Le coût du capital (agios bancaire, dividendes, etc.);
 Pour comparer des revenus se produisant à deux périodes
différentes, on doit donc les ramener à la même période,
généralement le temps présent (ou période actuelle), pour
annuler l’effet de cette variation: c’est l’actualisation!
 On résume cette variation de la valeur de l’argent par la notion de
coût du capital qui est un taux (en %age) symbolisé par la lettre i
Université de La Mannouba – ISCAE 2012-13 14
Variables clés liées aux choix
d’investissement

Notion d’actualisation (suite)


Application
Un commerçant vend , à crédit, des électroménagers à un client pour un
montant total de 3000 DT, payable en 3 ans, selon l’échéancier suivant:
 1000 DT dans un an;
 1000 DT dans 2 ans;
 1000 DT dans 3 ans.

Ayant obtenu un crédit auprès de sa banque, le client revient le jour même


chez le commerçant pour lui proposer de payer au comptant et récupérer
ses traites. Le commerçant doit donc recalculer son prix de vente selon cette
nouvelle donne!
Si l’on retient un taux d’actualisation i de 10% par an, de quelle remise le
client a-t-il logiquement le droit de bénéficier?
Université de La Mannouba – ISCAE 2012-13 15
Variables clés liées aux choix
d’investissement

Notion d’actualisation (suite)


Application
Soit E01 la valeur actuelle de L’encaissement E1 prévu dans 1 an
E02 la valeur actuelle de L’encaissement E2 prévu dans 2 ans
E03 la valeur actuelle de L’encaissement E3 prévu dans 3 ans
E1 = E01 + (E01 x i ) = E01 x (1 + i) E01= E1 /(1 + i)

E2 = E02 x (1 + i) 2 E02= E2 /(1 + i)2

E3 = E03 x (1 + i) 3 E03= E3 /(1 + i)3

La valeur totale des 3 encaissements actualisés à l’instant T0 est donc la


suivante: E01 + E02 + E03 = E1 /(1 + i) + E2 /(1 + i)2 + E3 /(1 + i)3
= 909,090 + 826, 446 + 751, 314 = 2486,850
Le client peutUniversité
bénéficierded’une
La Mannouba – ISCAE
remise de 3000 2012-13
– 2486,850 = 513,150 16
DT
Variables clés liées aux choix
d’investissement

Notion d’actualisation (suite & fin)


Généralisation
On partant de cet exemple on comprend donc que la valeur actuelle E0d’un
encaissement Et ,prévu à une année t, peut être obtenu par la formule:
Et
E0 = i étant le coût du capital.
(1+i)t

A l’inverse, la capitalisation, permet de projeter dans le futur la valeur d’un


décaissement ou d’un encaissement par la même formule :
Et = E0 x (1+i)t
Quand il faut actualiser plusieurs décaissements ou encaissements, sur n
années la formule devient:
n
n Et
E0 = Ʃ t=1 (1+i)t ou
E0 = Ʃ E (1+i)
t=1
t
-t

Université de La Mannouba – ISCAE 2012-13 17


Variables clés liées aux choix
d’investissement

Application à l’investissement : la VAN


Le problème de l’investissement revient à comparer l’investissement initial
I0 aux gains futurs espérés G1, G2, G3… Gn , n étant la durée de vie du projet:
Temps
-I0 +G1 +G2 +G3 Gn
Comparaison

Actualisation
La Valeur Actuelle nette du projet correspond justement à la différence
entre le capital investi au présent et les gains futurs espérés actualisés:
G1 G2 G3 Gn
VAN = - I0 + + + +…
(1+i)1 (1+i)2 (1+i)3 (1+i)n
n Gt
VAN = -I0 + Ʃ t=1 (1+i) t
Projet rentable si VAN > 0
Université de La Mannouba – ISCAE 2012-13 18
Variables clés liées aux choix
d’investissement

Autres critères d’évaluation d’un investissement


Si plusieurs projets sont en concurrence, on pourra comparer leur VAN
respective , pour savoir lequel présente le meilleur retour sur investissement
Mais la VAN n’est pas le seul critère d’évaluation des investissements! Trois
Autres paramètres peuvent être retenus:
 L’indice de rentabilité (IR)
Alors que la VAN mesure l’avantage absolu qui peut être retiré d’un projet,
l’IR mesure son intérêt relatif, c’est-à-dire pour 1DT d’investissement.
n
Gt (1+i)-t
IR = Ʃ t=1 I
Projet rentable si IR > 1

Si plusieurs projets sont en concurrence, on retiendra celui dont l’IR est le


plus élevé, à condition toutefois qu’il soit supérieur à 1.

Université de La Mannouba – ISCAE 2012-13 19


Variables clés liées aux choix
d’investissement

Autres critères d’évaluation d’un investissement


 Le délai de récupération de l’investissement (DR)
C’est le temps au bout duquel le montant cumulé des gains actualisés
atteint le capital investi. Plus ce temps est court plus le projet est
intéressant! Ceci s’explique par:
 La notion de risque: plus l’horizon est éloigné moins les prévisions sont
fiables et plus l’environnement est incertain;
 La notion de rentabilité: plus le délai est court plus le projet est rentable
à cause de la durée de vie limitée du projet.
 Le Taux de Rendement Interne (TRI).
C’est le taux d’actualisation t qui annule la VAN, c’est-à-dire pour lequel les
gains actualisés sont égaux à l’investissement initial.
L’intérêt du TRI c’est qu’il permet de rejeter les projets dont le taux de
rendement n’est pas acceptable par les investisseur. Pour chaque projet
évalué, le TRI est calculé par essais successifs.
Université de La Mannouba – ISCAE 2012-13 20

Vous aimerez peut-être aussi