Vous êtes sur la page 1sur 9

LE TRAITEMENT FISCAL DES

PROVISIONS

Réalisé par : Zakaria Demandé par : Mohammed


CHEBRI AMORI
PLAN

1. Définition
2. Types de provisions
3. Les conditions de déductibilité des
provisions
4. Devenir des provisions
5. Application
Définition

La constatation comptable d’une charge ou d’une perte probable


(principe de prudence).
Selon le plan comptable général : il s’agit d’un passif dont
l’échéance ou le montant n’est pas fixé de façon précise, il
s’agit donc d’une charge probable que l’entreprise aura à
supporter.
Sur le plan fiscal :
.les provisions sont constituées en vue de faire face à des pertes
ou charges nettement précisées et que des événements en cours
(à la date de clôture) rendent probable elles sont déductible a
condition quelle aient été effectivement constatées dans les
écritures de l’exercice
Types de provisions :

 Provisions pour dépréciations

 Provisions pour risque et charges


dettes futures probables

 Provisions règlementées:
o Provisions pour logements,
o Provisions pour investissements,
o Provisions pour reconstitution des gisements
Les conditions de déductibilité
des provisions :
Conditions de fond :
- Faire face à une perte ou une charge déductible.
- être précisé (individualisé) .
- être probable et non seulement éventuelle.
-le fait générateur doit s’appuyer sur des évènements en cours
Les conditions de déductibilité des
provisions :

Conditions de forme 

-être constaté dans les écritures comptables de l’exercice.


-Figurer sur le tableau des provisions annexé à la déclaration du
résultat fiscal.
Devenir des provisions :
 au cours d'un exercice comptable ultérieur, ces
provisions reçoivent, en tout ou en partie, un emploi non
conforme à leur destination ou deviennent sans objet,
elles sont rapportées au résultat dudit exercice.
 Lorsque la régularisation n'a pas été effectuée par la
société elle-même, l'administration procède aux
redressements nécessaires.
 Toute provision irrégulièrement constituée, constatée
dans les écritures d'un exercice comptable non prescrit
doit, quelle que soit la date de sa constitution, être
réintégrée dans le résultat de l'exercice au cours duquel
elle a été portée à tort en comptabilité.
Application:

Elément R+ D-

.A : une provision destinée à prendre en compte le risque fréquent


d’inondation de l’entrepôt.
B : une dépréciation des stocks de marchandises évaluée
statistiquement.
C : une dépréciation relative à des clients ayant fait l’objet d’une
procédure contentieuse de recouvrement.
D : une dépréciation pour des clients ayant déjà 60 jours de retard
de paiement ; aucune procédure de recouvrement n’a été engagée.
E : à la suite d’un contrôle fiscal, une provision a été dotée pour
prendre en compte un redressement probable de l’impôt sur les
sociétés.
F : une provision pour litige concernant le licenciement d’un
salarié. La société risque de verser des dommages et intérêts.
Merci pour
votre
attention