Vous êtes sur la page 1sur 57

SYSCOAHADA REVISE

SYSCOAHADA REVISE

Animation:
Animation:
Mamadou B DIALLO
Mamadou B DIALLO
Expert-comptable stagiaire
Expert-comptable stagiaire
inscrit sur le tableau annexe des
inscrit sur le tableau annexe des
ONECCA du Mali
ONECCA du Mali
Cabinet 2CA
Cabinet 2CA
DÉFINITION DE LA COMPTABILITÉ
La comptabilité est un système d’organisation d’information
financière qui permet: de saisir, classer, enregistrer des données de
base chiffrées, de fournir, après traitement approprié, un
ensemble d’informations conforme aux besoins des divers
utilisateurs intéressés,
Pour garantir la qualité et la compréhension de l’information, toute
comptabilité implique :
- Le respect des principes,
- Une organisation répondant aux exigences de contrôle et de
vérification;
- La mise en œuvre des méthodes et de procédures;
- L’utilisation d’une terminologie commune,
C’est un instrument de description et de modélisation de l’entité ainsi
qu’une pratique sociale et organisationnelle mettant en relation
divers acteurs (dirigeants, opérateurs des comptes auditeurs et
utilisateurs multiples).
LE SOMMAIRE

Partie 1 : Composante du nouveau dispositif et Acte


Uniforme relatif au droit Comptable et information
Financière
Partie 2 : Fondement Théorique et structures du cadre
conceptuel
Partie 3 : Hypothèses de base et principes Comptables
fondamentaux;
Partie 4 : Caractéristiques qualitatives de l’information
financière;
Partie 5 : Règles d’évaluation de comptabilisation et de
décomptabilisation
Partie 6 : Rapport entre coût et avantage et maintien du
capital
Droit comptable et cadre
conceptuel
COMPOSANTE DU NOUVEAU DISPOSITIF

Acte UNIFORME
(123 Articles
59 pages)

SYSCOHAD GUIDE
A REVISE OHADA D’APPLICATION
DU SYSCOHADA
(1145 pages) (1855 pages) 142 cas, 439 pages

GUIDE
D’APPLICATION
IFRS (212 pages)
NOUVEAU RÉFÉRENTIEL COMPTABLE OHADA

Acte uniforme
relatif au droit SYSCOHADA (deux parties) :
comptable et à
l’information
financière
(AUDCIF)

Partie 2: Dispositif
Partie 1:
Comptable relatif
Plan
Comptable aux Comptes
Général consolidés et
OHADA comptes combinés
(PCGO) (D4C)

4 titres : I à IV 2 titres : XII; XIII


7 titres : V à XI
CHAMPS D’APPLICATION DU NOUVEAU
RÉFÉRENTIEL COMPTABLE
Toutes les entités (sauf banques,
assurances, organismes de
prévoyance sociale, associations):
application du Syscohada revisé
Champs
Banque, assurances,
d’application organismes de prévoyance
sociale, association : plan
comptable spécifique au
secteurs
Pour les société cotées:
application du Syscohada+
état financier IFRS

DROIT Toute les entités à l’exception


COMPTABLE de celles soumises aux règles
de la comptabilité publique
ACTE UNIFORME RELATIF AU DROIT COMPTABLE ET À
L’INFORMATION FINANCIÈRE (AUDIFIC)

Titre I: les comptes personnels des entités


(personnes physiques et personnes
morales);
Titre II: les comptes consolidés et les comptes
combinés
Titre III: dispositions pénales
Titre IV : dispositions transitoires et finales
PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL OHADA (PCGO)

Titre V : cadre conceptuel


Titre VI : Définitions des termes
Titre VII: Structure, contenu et fonctionnement des
comptes
Titre VIII : Opérations et problèmes spécifiques
Titre IX: Présentation des Etats Financiers annuels
du Système Normal
Titre X: Présentation des Etats Financiers annuels
du Système Minimal de Trésorerie (SMT)
Titre XI: Nomenclatures
DISPOSITION COMPTABLE RELATIF AUX COMPTES
CONSOLIDES ET COMBINES (D4C)

Titre XII: Comptes Consolidés

Titre XIII: Comptes Combinés


DATE DE MISE EN VIGUEUR DU NOUVEAU
RÉFÉRENTIEL

Pour les Comptes


Personnels ou sociaux Pour les Comptes
des entités : 1er Consolidés(groupes
Janvier 2018 d’entités) : 1er Janvier 2019

Pour les comptes en normes IFRS


des sociétés côtés et celles faisant un
appel public à l’épargne: 1er Janvier
2019
Structure du cadre conceptuel et
Champ d’application du
SYSOHADA
APPROCHE MÉTHODOLOGIQUE

Posture épistémologique
Déductif (W.A, Paton 1940): définir à priori les objectifs de
la comptabilité pour en déduire les principes, les concepts et
L’élaboration les règles.
d’un cadre Inconvénient: production de norme en déphasage avec la
pratique
conceptuel
est un
Inductif (A.C. Littleton): partir de l’observation de
processus pratiques et en inférer les objectifs et les principes de
la comptabilité.
Inconvénient: générateur de normes incohérentes,

Le Déductif pour garantir la cohérence des


SC O HADA dispositions normatives
SY une
retient ixte
pp ro c he m
a
Inductif pour tenir compte de la pratique
sur le terrain
APPROCHE MÉTHODOLOGIQUE

Les trois piliers du cadre conceptuel

Réaffirmation Information
Image fidèle:
de notre financière
Dans le cadre
appartenance destinée aux
à l’école
de
diverses parties
continentale l’application
prenantes dans
avec une de la
le cadre d’une
ouverture aux convention de « PERTINENCE
normes IFRS prudence PARTAGÉE »
DESTINATAIRES D’INFORMATIONS FINANCIÈRES
Entité

BANQUE

Parties
prenantes à
Fournisseur/ l’info
Client financière:
pertinence
partagée

Public Investisseurs

ETAT
STRUCTURE DU CADRE CONCEPTUEL
Au premier niveau: définitions et principaux utilisateurs des états
financiers
Au deuxième niveau: structure et champs d’application du cadre
conceptuel
Au troisième niveau :
 Hypothèse sous-jacente à la préparation des états financiers;
 Postulats et conventions comptables;
 Caractéristiques qualitatives et l’information financière
Au quatrième niveau: définition des éléments et contenus des états
financiers
Au cinquième niveau:
 Règles d’évaluation;
 Règles de comptabilisation et de décomptabilisation ;
 Concepts de capital et de maintien du capital.
CADRE CONCEPTUEL: HYPOTHÈSE DE BASE

Les états financiers sont préparés sur


la base d’une hypothèse

Continuité d’exploitation
PRINCIPES COMPTABLES FONDAMENTAUX

Conventions
Postulats comptables
 Entité
 Coût historique
 Comptabilité des engagements
 Prudence
 Spécialisation des exercices

 Permanence des méthodes  Transparence et régularité

 prééminence de la réalité juridique  Intangibilité du bilan;


et l’apparence économique (contrat
de crédit bail et de location  Importance significatives
vente; clause de réserve de
propriété; personnel
intérimaire; effet escomptés non
échus).
CHANGEMENT DE MÉTHODES COMPTABLES

Si l’impact apprécié de façon objective est


significatif: l’effet après impôt (pas d’impôt
différé dans les comptes personnels), de la
nouvelle méthode est imputé en (report à Si l’effet à l’ouverture
nouveau) dès l’ouverture de l’exercice ne peut être fait de
(application rétrospective) sauf :
 S’il existe des dispositions transitoires dans façon objective :
le cas d’une nouvelle règlementation En particulier lorsque la
comptable (compte 475 compte transitoire
ajustement spécial lié à la révision du nouvelle méthode est
SYSCOHADA) caractérisée par la prise
 Si en raison de l’application des règles
fiscales, l’entité est amenée à comptabiliser en compte d’hypothèses,
l’impact du changement dans le compte de le calcul de l’effet du
résultat en valeur brute;
Information comparative: des informations changement sera fait de
pro-forma des exercices antérieurs présentés manière prospective.
sont établies suivant la nouvelle méthode afin
d’assurer la comparabilité

Dans tous les cas: Information dans les notes annexes


CHANGEMENTS D’ESTIMATIONS COMPTABLES

Changement Application prospective


d’estimation par ajustement du
comptable résultat de l’exercice et
des exercices antérieurs
CHANGEMENTS D’ESTIMATIONS COMPTABLES

Erreurs commises et Erreurs d’un exercice


découvertes sur l’exercice antérieur
en cours

Toute correction Erreurs significatives:


d’erreur s’effectuera Ajustement des capitaux
exclusivement par propres d’ouverture
inscription en négatif (report à nouveau)
des éléments erronés; Erreurs non significatives:
l’enregistrement sera imputation aux comptes
ensuite opéré (art 20 de bilan ou de gestion de
droit comptable) l’exercice en cours
CARACTÉRISQUES QUALITATIVES DES ÉTATS FINANCIERS
Cadre
conceptuel

2 Caractérisques 4 Caractérisques
qualitatives essentielles qualitatives auxiliaires

 Pertinence (valeur prédictive et  Comparabilité;


ou de valeur de confirmation)  Rapidité;
 Image fidèle (information  Vérifiabilité;
complète et exempte d’erreur  Intelligibilité
significative)
DÉFINITION DES ÉLÉMENTS DES ÉTATS FINANCIERS
BILAN
Capitaux propres (passif
ACTIFS
interne)
Les capitaux propres désignent les
Un actif est un élément ressources mises ou laissées par ses
identifiable du patrimoine propriétaires à sa disposition et qu’elles
représentant une ressource gèrent comme si elles étaient siennes.
Ils sont déterminés par la différence,
économique actuelle
entre, d’une part l’ensemble des
contrôlée par l’entreprise du
éléments d’actifs de l’entité et, d’autre
fait d’évènements passés. part, l’ensemble des éléments du passif
Une ressource économique externe
est un droit ou toute autre
source de valeur qui est Dettes (passif externe)
capable de produire des Une dette est une obligation actuelle de
avantages économiques l’entité de transférer une ressource
économique à la suite d’événements
passés.
DÉFINITION DES ÉLÉMENTS DES ÉTATS FINANCIERS

Compte de résultat
Charges: Produits :
Ce sont des emplois définitifs ou
Ce sont les sommes ou valeurs
consommations de valeurs
reçues à recevoir :
décaissées ou à décaisser par
l’entité:  Soit en contre partie de la
 Soit en contre partie de fourniture par l’entité de
marchandises, biens, travaux, services
approvisionnement, travaux et ainsi que les avantages
service consommés par l’entité, qu’elle a consentis;
ainsi que les avantages qui leur  Soit en vertu d’une
ont été consentis; obligation légale existant à
 Soit en vertu d’une obligation
la charge d’un tiers;
légale que l’entité doit remplir;
 Soit exceptionnement, sans
 Soit exceptionnement, sans
contre partie directe, contrepartie.
Règles d’évaluation, de comptabilisation
et de décomptabilisation
RÈGLES DE COMPTABLISATION

Le système comptable OHADA distingue

À une date quelconque ou A l’arrêté des


Valeur d’entrée date de la clôture de comptes
l’exercice

Valeur nette
Coût historique « La valeur actuelle comptable= plus
d’un bien est une faible valeur entre
valeur d’estimation la valeur d’entrée
du montant qui et la valeur
s’apprécie en actuelle
fonction du marché (convention de
et de l’utilité du bien prudence)
pour l’entité » art 42
REGLES DE COMPTABILISATION ET DE
DECOMPTABILISATION

Il est probable que tout avantage


économique futur ira à l’entreprise ou
Comptabilisation à l’entité
: un élément doit
est comptabilisé
s’il satisfait
simultanément les
(02) critères L’élément a un coût ou une valeur qui
suivants peut être évalué de façon fiable
RÈGLES SPÉCIFIQUES DE COMPTABILISATION
DES PRODUITS
Règles spécifiques de comptabilisation des produits

Ventes de bien Prestation de


Ventes de biens sous condition service

Suspensives
Principe général (vente suspendues Principe général
Rattachement à jusqu’à la date à Rattachement à
l’exercice: laquelle la condition se
l’exercice: date
 Contrôle du bien trouve réalisée)
 Résolutoires: la d’achèvement de la
par l’acheteur; prestation
vente n’est pas
 Contrôle du bien
suspendue par la
est synonyme de condition et le
livraison produit est pris en Cas particulier degré
compte d’avancement
immédiatement
 Avec clause de  Prestations continue:
Loyers, contrat de maintenance
réserve de propriété  Prestation discontinue à
(vente rattachée à l’échéance successives (contrat
d’abonnement)
l’exercice de
livraison de bien)
RÈGLES DE COMPTABILISATION ET DE
DECOMPTABILISATION
Le terme décomptabilisation est réservé au poste de Bilan
et non au compte de résultat
Actif: Passif:
Les droits
Lorsque le passif
contractuels sur
est éteint, ou
les flux de
lorsque
trésorerie de
l’obligation
l’actif arrivent à
précisée au contrat
expiration ou
est exécutée,
encore lorsque
qu’elle est annulée
l’entité transfère
ou qu’elle expire
cet actif
CONTRAINTES A PRENDRE EN COMPTE :
ÉQUILIBRE AVANTAGES-COÛTS

Avantage procuré
Coût engagés pour
par l’info produire l’information
supérieur

Équilibre
avantage coûts
Module 2: Traduction Comptable
des opérations Courantes
POINTS FOCAUX DU CADRE COMPTABLE

Compte 20 Charges immobilisées


Suppression
Création du compte 404 fournisseurs, acquisitions courantes
d’immobilisations ;
Création du compte 55 Instruments de monnaie
électronique ;
Par exemples :
 Compte 551 compte monnaie électronique carte
carburant;
 552 monnaie électronique téléphone portable
Nouveaux
comptes

Création compte 413 Clients, chèques, effets et


autres valeurs impayés

Création d’un compte de ventes sur Internet


Exemple: compte 7015 ventes de marchandises
sur Internet
POINTS FOCAUX DU CADRE COMPTABLE
 Création du compte 6687 Majoration et
pénalités sociales;
Nouveaux  Création du compte 525 Banques dépôt
(inférieur ou égal à 12 mois) et 2784 Banques
comptes dépôt (supérieur à 12 mois)

Création du compte 6618 et 6628 (autres


rémunérations directes): peuvent servir à enregistrer
les indemnités versées aux stagiaires.

Création compte 213 Aménagements de bureaux


Nouveaux
comptes

Aménagements et installations effectués par le


locataire

Compte 6683 Versement et autres contributions aux


œuvres sociales :
Peuvent servir à enregistrer les dépenses de tickets
restaurant, fêtes d’anniversaires, arbre de noël,
cadeaux de fêtes de Tabaski, etc…
POINTS FOCAUX DU CADRE COMPTABLE
Employeur du personnel intérimaire:
 Une entité de travail temporaire;
 Une autre entité industrielle ou commerciale, appartenant
généralement au même groupe.

 En cours d’exercice, factures reçues: débit du


Précision sur le compte
(personnel intérimaire)

compte 637 Rémunération du personnel extérieur


à l’entité;
 A la clôture de l’exercice, le compte 637 est viré ,
pour solde, au débit du compte 667.

Rémunération des autres prestataires non salariés d’une


autre entité, ou non mis à disposition par une autre
entité (par exemple facturation des prestation du
gardien)

Compte 6327 rémunération des autres prestataires


de services (ou au compte 6324 Honoraires des
professions règlementées si tel est le cas)
AMÉLIORATION DES TRAITEMENTS COMPTABLES

Suppression de toutes les charges


immobilisées à l’actif du Bilan
Principes
Générau

Disposition transitoire pour étaler les charges immobilisées


restantes dans un compte d’attente « 475 compte transitoire
x

ajustement spécial lié à la révision du SYSCOHADA »

Le compte 475 repris sur l’exercice ou étalé sur la


période restant à amortir sans dépasser 5 ans dans les
comptes charges par nature.

Conséquenc
Nouvel article 111-1 AUDCIF et mise à
e jour du PCGO
DISPOSITION NOUVELLES
Instruments de Monnaies Electroniques
Valeur monétaire stockée sous forme électronique
y compris magnétiques aux fins d’effectuer des
dépenses :
Définition  Alimentation contre remise de fonds ;
 Mode de paiement accepté par des personnes
physiques ou morales.

Alimentation = Débit
Comptabilisatio

Paiement = Crédit
n

 Frais relatifs à l’alimentation de l’instrument,


retraits de fonds ou paiement par l’instrument :
Compte 6317 frais sur instrument monétaire
 Identique au compte Caisse
INSTRUMENTS DE MONNAIES ELECTRONIQUES
Le Chargement de l’instrument de monnaie électronique se fait par une
sortie de fonds par chèque ou par caisse comme :
Débit : 55…Instrument de monnaie
électronique
Crédit : 52/53 Banque et établissement
financier
57 Caisse
Les frais éventuels relatifs aux chargements de l’instrument de monnaie
électronique
Débit : 6317…frais sur monnaie ….
Crédit:52/53/57 Banque et
établissement financier
Règlements ou transferts de fonds par instruments de monnaie électronique sont
constatés par :
Débit : 4…tiers…
Crédit:55 instrument de monnaie….
FRAIS ACCESSOIRES D’ACHATS

Les achats et les frais y afférents doivent être


Principes dorénavant comptabilisés dans le même compte d’achat
pour une meilleure lisibilité de la marge commerciale

 Droits de douanes;
Frais  Taxes non récupérables;
accessoires  Frais de transports et de manutention;
 Frais de transit ;
 Assurances et autres coûts attribuables

Conséquences

Utilisation d’un sous compte spécifique


(exemple compte 6015 frais sur achats). Utilisation du compte achats
L’entité peut créée des sous comptes du O (exemple 6011 pour les frais
compte 6015 : droits de douane, fret, u accessoires d’achats)
assurance sur achat, commission, courtages
sur achats, frais de transit
FRAIS ACCESSOIRES D’ACQUISITION D’IMMOBILISATIONS

Taxes non récupérables


Douane, frais d’installation
et de mise en état
d’utilisation

Frais de montage

Droit de mutations
Incorporés dans le coût
d’acquisition
Toutes les commissions

Frais d’acte et tous les


honoraires
nouveau
nouveau
Elément

xx
s
DISPOSITION NOUVELLES
Escomptes de règlement
Immobilisations acquises à titre onéreux :
comptabilisation au prix net de remise rabais
commerciaux et d’escomptes de règlement.
Définition  Les escomptes viennent en déduction du
coût d’acquisition

Marchandises et matières premières et assimilés


et acquises à titre onéreux :
Frais
 Comptabilisation au prix d’achat net de
généraux remises, rabais et ristournes;
 Les escomptes de règlement sont des
produits financiers qui ne viennent pas en
déduction du coût d’acquisition.

Conséquence Modification de l’art 37 Acte uniforme et mise à


jour du plan comptable général OHADA
ELABORATION DU PLAN COMPTABLE (PCE)

La subdivision des comptes obéit à deux impératifs


Le numéro de compte
Une analyse plus fine de la
comportera alors 6 chiffres
nature de l’opération sur la base
comme le prévoit beaucoup de
d’au moins deux positions :
logiciels
UUUU. UU. UU
SYSCOHADA Nature. Fonction
La subdivision par nature se fait en fonction des nomenclatures
(http://www.afristat.org/contenu/pdf/afristat/NAEMA_NOPE
MA_rev1_ajour.pdf).
Exemple : nomenclature : C1700, Fabrication de papier
Les achats de papier pour photocopier sont enregistrés en
604717 (voir la nouvelle nomenclature, voir page 1089)
Si le papier est destiné au service comptable, codé 02.
L’achat sera enregistré 60471702
Module 3 : Opérations d’inventaire et
présentation des états financiers
annuels
EVALUATION DE L’AMORTISSEMENT
Notion d’amortissement
L’amortissement consiste
pour l’entité à répartir le
montant amortissable du
bien sur la durée d’utilité
Définition selon un plan prédéfini.
Le montant amortissable
s’entend de la différence
entre le coût d’entrée d’un
actif et sa valeur résiduelle
prévisionnelle. (art 45)
MODALITÉS D’AMORTISSEMENT
Principe : le mode d’amortissement est choisi sur la base du
rythme de consommation des avantages économiques
Typologie

Mode linéaire Mode dégressif à taux Mode des Unités


décroissant (SOFTY) d’œuvre
Ce mode conduit à une
charge constate sur la Ce mode conduit à
durée d’utilité de l’actif, Ce mode une charge basée sur
lorsque le rythme de
consommation des
conduit à une l’utilisation ou la
avantages économiques charge production prévue
ne peut être définit de de l’actif. Dans ce
façon fiable, le mode
décroissante cas la Dotation aux
d’amortissement linéaire sur la durée amortissements peut
est le plus pratique à donc être nul
appliquer et conduit à d’utilité de lorsqu’il n y a plus
une prise en compte l’actif. de production.
prudente de
l’obsoléscence.
Mode dégressif à taux décroissant; SOFTY (sum of
the year’s digits)
Le mode consiste à amortir selon une suite arithmétique décroissante,
Amortissement = nombre d’année restant à courir jusqu’à la fin de la
durée d’utilité du bien/ somme des numéros d’ordres des différentes
années.
Pour une durée d’utilité de 5 ans par exemple :
La somme des numéros d’années :
1 + 2 + 3 + 4 + 5 = 15 ;
L’on amortit 5/15e de la valeur du bien la première; 4/15e la deuxième;
3/15e la troisième; 2/15e la quatrième et 1/15e la cinquième.
Si l’on désigne n par le nombre d’année, V la valeur à amortir et p une
année quelconque, la dotation de l’année p est égale :
2V(n+1-p) /n(n+1)
La suite des dotation est en progression arithmétique décroissante.
Mode des Unités d’œuvre
Consiste à répartir du montant amortissable en fonction
d’unités d’œuvre qui peuvent être le nombre de
produits fabriqués, le nombre de kilomètres
parcourus, le nombre d’heures de fonctionnement
d’une machine, nombre d’heure de travail, etc…
L’annuité d’amortissement est obtenue en multipliant la
base amortissable par le rapport entre le nombre
d’unités d’œuvre consommés pendant l’exercice et le
nombre total d’unités d’œuvre prévues.
Mode des Unités d’œuvre
Amortissement = base amortissable * (nombre
d’unités d’œuvre consommés)/ (total d’unités
d’œuvre prévues)
Le nombre total d’unités d’œuvre prévues est déterminé
en fonction de la durée d’utilité de l’immobilisation.

NB: pour la calcul des annuités d’amortissement, on


applique pas le prorata temporis car les annuités se
calcul en fonction des unités d’œuvre consommés et
non en fonction du temps.
DÉPRÉCIATION D’IMMOBILISATIONS

Immobilisation acquise Amortissement sur 2 ans


en début N-1; valeur 2 ans plus =(1000/10)*2 =200 ;
1000. Durée d’utilité 10 tard VCN= 1000-200 = 800.
ans Mais au cours de la deuxième année;
l’immobilisation est tombe en panne
plusieurs fois.

Il y a donc un indice de perte de valeur

Test de
Valeur actuelle = Prix du dépréciation pour
750-(750/10)*2= 600 marché 750
rechercher la
valeur actuelle

Perte de valeur à constater


en N= 800-600 = 200 ;
Débit du compte 69 par le
crédit du compte 29
(600 à amortir sur 8ans)
EXEMPLES D’INDICES DE DÉPRÉCIATION

Indices internes Indices externes

 Obsolescence ou  Baisse de la valeur de


dégradation physique d’un marché;
actif;  Changement important
 Changement important survenu dans
survenu dans le degré ou le l’environnement
mode d’utilisation d’un économique, technique,
actif ayant un impact juridique ou de marché ;
négatif (actif non loué,  Evolution de la hausse
actif dont la durée d’utilité des taux d’intérêt;
devient finie alors qu’elle  Valeur comptable de
était indéfinie); l’actif net supérieure à la
 Performance économique capitalisation boursière
inférieure aux prévisions
REPRISE OU COMPLÉMENT DE DÉPRÉCIATION
D’UNE PERTE DE VALEUR
On effectue un test de dépréciation
Fréquence lorsqu’on décèle à la clôture de l’exercice
un indice indiquant qu’une perte de valeur
des tests antérieurement constatée peut avoir
augmenté, diminué ou disparu (le test n’est
pas lié au temps passé seulement)

Modalités La valeur comptable d’un actif ayant fait


l’objet d’une reprise de valeur ne doit pas
de la être supérieure à sa valeur nette comptable
reprise qui aurait déterminée si aucune perte de
valeur n’avait été comptabilisée pour cet
actif au cours d’exercices antérieurs.

Lorsque le test révèle une


Cas d’un dépréciation supérieure à l’ancienne,
complément de il faut constater une augmentation
dépréciation de la dépréciation.
EVALUATION ET COMPTABILISATION DE PROVISION

Une provision est un


passif externe
(dettes) dont
l’échéance ou le
Définition montant est
incertain. Selon le
SYSCOHADA,
désigne les
provisions pour
risques et charges et
de façon dérogatoire,
les provisions
règlementées
ÉVALUATION ET COMPTABILISATION DE LA PROVISION
Arbre
Arbrede
dedécision
décision
Obligation actuelle (juridique
ou implicite) résultant d’un Non Non
fait générateur d’obligation Obligation potentielle
(envers un tiers)

Oui
Oui

Non Non
Sortie de ressources Montant significatif
probable?

Oui
Oui

Estimation fiable Non

Oui
Information sur le
Provision passif éventuel (Notes Rien à faire
annexes)
ÉVALUATION ET COMPTABILISATION DE LA PROVISION

Provisions courantes :
 Provision pour litige ;
 Provision pour contrat déficitaires ;
 Provision règlementée etc..
Autres provisions à passer :
 Provision pour démantèlement;
 Provision pour engagement de retraite;
 Provisions pour droit ou avantages en nature à réduction
(prime de fidélité);
 Provision pour restructuration;
 Provision pour démantèlement
Interdites:
 Provision pour chômage technique ;
 Provision pour perte opérationnelle futures;
 Provision pour grosse réparations
Présentation des états financiers
Présentation des états financiers
SYSCOHADA  
SYSCOHADA  

Les EF doivent être présentés suivant deux méthodes.

2 systèmes de présentation
au lieu de 3

Système Normal Système Minimal de Trésorerie