Vous êtes sur la page 1sur 18

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERERIEUR ET DE LA


RECHERCHE SCIENTIFIQUE

Université du 20 Août 1955-Skikda


Faculté de Technologie

THÈME:
MODÉLISATION D’UN COLONNE DE DISTILLATION

Prépare par:
- LAHCIENE TAHAR
- LEKHOUIMES NABIL Professeur:
- MESSIAD HAMED ABDERRAOUF ZENNIR
YOUCEF

2019-2020
.

PARTIE 1
INTRODUCTION ET DÉFINITION
(DISTILLATION)
INTRODUCTION.1
La distillation est une technique extrêmement ancienne.
De nos jours, elle est la méthode la plus courante pour la
séparation du mélange. De ce fait, la distillation est
devenue actuellement une technique indispensable car
elle est la base de toutes les industries chimiques. La
distillation relève du domaine de la génie chimique, par
conséquent nous nous limitons à introduire dans ce qui
suit le principe de la distillation, le fonctionnement, et
ses appliquations ainsi que l’etat de l’art sur la
modélisation et le contrôle des colonnes de distillations.
 
DEFINITION.2

La distillation est une technique de séparation qui


exploite la différence de volatilité entre les constituants
d’un mélange, sous l'effet de la chaleur (bouilleur) à
porter le mélange à ébullition, il s'établit un équilibre
entre les deux phases liquide et vapeur, qui sont
recueillis à des compositions différentes: une fraction
légère appelée : ‘distillat’ et une fraction lourde appelée
: ‘résidu’, on parle alors de distillation simple ou flash
qui peut être vue comme opération qui se passe au
niveau de chaque plateau d'une colonne de distillation.
 
UNITÉ DE DISTILLATION.3

Elle comprend trois systèmes


distincts:
1.Bouilleur:
Un système de vaporisation partielle
des fonds de colonnes de distillation
afin d’engendrer la phase vapeur
qui assurera le fractionnement dans
la section d’épuisement. La quantité
vaporisée s’appelle le taux de
rebouillage.
 
3.UNITÉ DE DISTILLATION (SUIT)

2.Condenseur:
Un système de condensation en tête de colonne, on distingue le condenseur total
et le condenseur partiel:
2.1.Condenseur total
Toutes les vapeurs sont condensées en un liquide se séparant
ensuite entre reflux et distillat (refroidi dans un échangeur avant
stockage). Le distillat en liquide est facile à transporter et à
stocker. Un condenseur total n'est plus un étage de séparation.
2.1.Condenseur partiel
C’est un étage d'équilibre qui effectue une séparation. Seule une
fraction des vapeurs condensées constitue le reflux, l’autre
partie passe dans un condenseur réfrigérant est constitue le
distillat.
 
UNITÉ DE DISTILLATION (SUIT).3

3.Colonne de fractionnement:
La colonne de fractionnement est la partie essentielle d’une
unité de rectification. Son rôle est d’assurer le meilleur
contact possible entre la vapeur montante et le liquide
descendant, sans toutefois donner lieu à une difference de
pression . Selon les conditions, la composition du
mélange, le volume, la miscibilité du mélange et le
nombre de constituants, on choisit un mode opératoire,
continu ou discontinu, qui conditionne la technologie et
qui doit être retenue .
PARTIE 2
MODÉLISATION D’UNE COLONNE DE DISTILLATION
1.INTRODUCTION
 L’application des méthodes de contrôle, nécessite
la recherche d’un modèle mathématique, une
phase de modélisation est nécessaire pour
permettre l’étude en simulation.
 La modélisation consiste à représenter les
aspects importants du système en décrivant les
relations entre les différentes grandeurs qui
caractérisent son fonctionnement.
2.LE PROCESSUS DE DISTILLATION
Le contrôle du processus de distillation nécessite des connaissances sur les
relations entre les entrées et les sorties de la colonne de distillation.
2.1.La conception du degré de liberté
La modélisation mathématique, termes le flux des matériaux du processus réel
se convertit en flux d'information en abstractions mathématiques des
modèles.
Ces flux d'informations sont les valeurs des variables, qui sont inclus dans la
conception, telles que des débits de compositions, température, pression et
des flux d'enthalpie. A ce niveau, il faut distinguer deux types de variables:
 2.1.1.Variables intensives: Indépendamment de la quantité de matière (par
exemple, pression, composition et la température).
 2.1.2.Variables extensives: Dépendent de la quantité de matière (par
exemple, débit, taux de transfert de chaleur et les paramètres des
équipements tels que le nombre d’étages).
2.2.LES CONFIGURATIONS DE CONTRÔLE DE LA
COLONNE DE DISTILLATION
Les cinq entrées du système en fonction de la loi de commande, pour
maintenir les sorties du système aux points de consignes sont :
a. La puissance thermique dans le condenseur (𝑄𝐷 ).
b. Le débit de distillat (𝐷).
c. Le débit de reflux (𝐿).
d. Le débit de résidu (𝑉).
e. La puissance thermique dans le rebouilleur (𝑄𝐵 ), est représentée par
le débit de vapeur ‘𝑉’ dans notre thèse, pour vaporiser une partie de résidu et
la retournée à la colonne de distillation.
Les cinq sorties du système qui doivent être maintenues à la valeur de consigne
en faisant varier les entrées du système indépendamment de l'effet des
perturbations sont:
a. La pression de tête de colonne (P).
b. Le niveau du ballon de reflux (𝑀𝐷 ).
c. Le niveau du ballon de résidu (𝑀𝐵 ).
d. La concentration de distillat (𝑦𝐷 ).
e. La concentration de résidu (𝑥𝐵 ).
2.3. LES DIFFÉRENTS MODÈLES DYNAMIQUES
DE LA COLONNE DE DISTILLATION
Dans la littérature trois différents modèles ‘ordre complet’, qui intègrent les
équations différentielles de l'équilibre sur l'enthalpie (E), la masse (M), et
les espèces chimiques (C) sur chaque plaque, sont couramment utilisées:
Le modèle EMC: est un modèle rigoureux avec le bilan
énergétique inclus, les hypothèses négligeant de la rétention de
vapeur ou une pression constante est utilisée.
Le modèle MC: désigne un modèle négligeant la rétention de
vapeur, une pression constante et débits molaires constants tels
que le bilan énergétique n'est pas nécessaire.
Le modèle C: correspond à un modèle où la rétention de
liquide est supposé constante de telle sorte que le bilan matière
globale n'est pas nécessaire.
3.MODÉLISATION DYNAMIQUE NON LINÉAIRE
D’UNE COLONNE DE DISTILLATION

3.1. Les hypothèses


Le modèle mathématique de la colonne de distillation est généralement établi avec les
hypothèses suivantes:
 Pression constante
 Le mélange binaire introduit dans le plateau d’alimentation 𝑛𝑓 (liquide saturé 𝑞𝐹 =
1).
 Les phases liquide et vapeur sont parfaitement mélangées et à équilibre
thermodynamique.
 Le coefficient de volatilité relative α est constant.
 La colonne est formée de (NT=n+1) plateaux théoriques (l’efficacité est proche de
100%).
 Les rétentions vapeur (à pression faible) sont nulles.
 Le condenseur est total.
 Les rétentions molaires dans le rebouilleur et le condenseur sont constantes:𝑀𝐷 =
𝑀𝐵 = Cst.
 Les débits molaires sont constants 𝐿𝑖 = 𝐿𝑖+1; 𝑉𝑖 = 𝑉𝑖−1.
3.2. LES ÉQUATIONS DE BASE POUR LA MODÉLISATION
Pour modéliser la colonne de distillation, il suffit d’utiliser les hypothèses ci-
dessus en écrivant les équations de celui de:
 Bilan matière total.
 Bilan matière du composant le plus léger (volatil).
a) Le bilan matière total:
{ 𝑑é𝑏𝑖𝑡 𝑚𝑜𝑙𝑎𝑖𝑟𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑠𝑒 𝑡𝑟𝑜𝑢𝑣𝑒 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙𝑒 𝑠𝑦𝑠𝑡è𝑚𝑒 à 𝑙′𝑖𝑛𝑠𝑡𝑎𝑛𝑡 0 } + { 𝑑é𝑏𝑖𝑡 𝑚𝑜𝑙𝑎𝑖𝑟𝑒
𝑒𝑛𝑡𝑟𝑎𝑛𝑡𝑒 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙𝑒 𝑠𝑦𝑠𝑡è𝑚𝑒 } = { 𝑑é𝑏𝑖𝑡 𝑚𝑜𝑙𝑎𝑖𝑟𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑠𝑒 𝑡𝑟𝑜𝑢𝑣𝑒 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙𝑒
𝑠𝑦𝑠𝑡è𝑚𝑒 à 𝑙′𝑖𝑛𝑠𝑡𝑎𝑛𝑡 𝑇 } + { 𝑑é𝑏𝑖𝑡 𝑚𝑜𝑙𝑎𝑖𝑟𝑒 𝑠𝑜𝑟𝑡𝑟𝑎𝑛𝑡𝑒 𝑑𝑢 𝑠𝑦𝑠𝑡è𝑚𝑒 }
Faire un réarrangement de l'équation ci-dessus est:
{ 𝑑é𝑏𝑖𝑡 𝑚𝑜𝑙𝑎𝑖𝑟𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑠𝑒 𝑡𝑟𝑜𝑢𝑣𝑒 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙𝑒 𝑠𝑦𝑠𝑡è𝑚𝑒 à 𝑙′𝑖𝑛𝑠𝑡𝑎𝑛𝑡 𝑇 } − { 𝑑é𝑏𝑖𝑡 𝑚𝑜𝑙𝑎𝑖𝑟𝑒 𝑞𝑢𝑖
𝑠𝑒 𝑡𝑟𝑜𝑢𝑣𝑒 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙𝑒 𝑠𝑦𝑠𝑡è𝑚𝑒 à 𝑙′𝑖𝑛𝑠𝑡𝑎𝑛𝑡 0 } = { 𝑑é𝑏𝑖𝑡 𝑚𝑜𝑙𝑎𝑖𝑟𝑒 𝑒𝑛𝑡𝑟𝑎𝑛𝑡𝑒 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙𝑒
𝑠𝑦𝑠𝑡è𝑚𝑒 } − { 𝑑é𝑏𝑖𝑡 𝑚𝑜𝑙𝑎𝑖𝑟𝑒 𝑠𝑜𝑟𝑡𝑟𝑎𝑛𝑡𝑒 𝑑𝑢 𝑠𝑦𝑠𝑡è𝑚𝑒 }
Les équations du bilan matière total sont écrites comme suit:
B) LE BILAN MATIÈRE DU COMPOSANT LE PLUS LÉGER (VOLATIL)

on a: 𝑀 = 𝑛𝐴 + 𝑛B
et les fractions molaires en liquide des composants d'un mélange
binaire 𝑥𝐴, 𝑥B est:

Les équations sont écrites en fonction du produit léger comme


suit:
4.MODÈLE LINÉARISÉ DE LA COLONNE DE DISTILLATION
La matrice de transfert du processus de distillation linéarisée est donnée
comme suite :

La signification des variables est donnée dans le tableau II.2, ainsi que les
conditions nominales de fonctionnement de ce processus:
Les différents niveaux de températures à
l’intérieur de la colonne de distillation.
CONCLUSION
 Pour conclure ce chapitre, une étude détaillée sur les modèles de
distillation et les configurations de contrôle a été faite. Ensuite, on
a exposé les équations non linéaires d’une colonne de distillation
afin de comprendre la circulation du bilan matière à l’intérieur
d’une colonne de distillation binaire continue.
 Puisqu’on s’intéresse au contrôle des compositions du distillat 𝑦𝐷
et du résidu 𝑥𝐵, une simulation en boucle ouverte nous montre
que le modèle de distillation a besoin d’un régulateur robuste et un
découpleur afin de ramener les sorties mesurées à leurs consignes
désirées.