Vous êtes sur la page 1sur 8

JUST IN TIME

Sit Dolor Amet


Principes

L’IDÉE EST DONC DE PRODUIRE CE QUE LE CLIENT DEMANDE, SANS


GASPILLAGE ET PRODUIRE JUSTE CE QUE LE CLIENT NE DEMANDE
PAS PLUS, PAS MOINS ET DANS UN DÉLAI QU’IL ACCEPTE.

CECI SOUS-ENTEND : PRODUIRE JUSTE


EN « ZÉRO DÉLAI »

Principes
 Cette notion est à préciser. Si vous voulez acheter un
morceau de viande, c’est immédiat, une voiture peut-
être accepterez-vous 3 semaines ? Une montre
 Le délai standard c’est tout de suite alors qu’une montre de
luxe c’est plusieurs mois. Pour une maison sur mesure
c’est peut-être 6 mois. En fait ce délai est variable et
dépend du client et l’objet, mais c’est le client qui le
fixe !
■ Comme tout le monde (vous et moi), nous sommes
pressés pour recevoir nos nouveaux jouets, il est
nécessaire que la production réagisse très vite à une
commande de client.
■ Vous remarquerez que le délai dans cette formule est
au dénominateur. Plus le délai est grand moins l’objet
à de la valeur ! Il faut bien sûr relativiser cela en
pensant par exemple qu’un objet très fortement
attendu et rare aura à nos yeux une plus grande
valeur, ce qui est l’inverse de la formule. Le but de
cette présentation est la méthodologie industrielle et
non pas des notions de luxe. 
■ DONC : il faut réduire les délais !! Cet objectif, pas
d’attente pour le client,
Principes
Le principe de bases est : on produit juste
 Produire juste
(quantité et qualité). Donc les pièces produites
 
ou assemblées doivent toujours être de même
qualité (la régularité) et de quantité juste (si on
doit livrer 5 pièces, on ne fabrique pas 6 pour
« au cas où » !). Produire juste, cela veut dire
sans déchets, rebut, de la qualité souhaitée, etc
… Pas de gaspillage, on produit juste du premier
coup !
Comme pour le délai, on doit appliquer des
La quantité se mesure, méthodes pour arriver à matérialiser ce type de
La qualité s’apprécie production.
La Philosophie du JAT

La Le transport et la
surproduction L’attente manutention

Les Les
transformations Les stocks de
inutiles du mouvements
surplus
produit inutiles

Les défauts
de fabrication
Le JAT s’attaque à sept types de gaspillage
1. La surproduction, c’est-à-dire en fabriquant plus de produits qui dépassent la demande, car cela entraîne un surplus de
marchandise, de main d'œuvre, de machines, d’espace, de manutention sans compter l’augmentation des probabilités de casse des
produits finis. Il est donc préférable de produire selon une méthode synchrone, suivant la demande.
2. L’attente, c’est-à-dire en éliminant les pauses et les arrêts non voulus. En produisant selon la méthode JAT, donc en évitant de
produire pour stocker, les arrêts non désirés de la chaîne de production deviennent extrêmement critiques pour le respect des délais
de livraison.
3. Le transport et la manutention représentent aussi une source possible de gaspillage. De fait, un aménagement non fonctionnel
augmente les distances lors de déplacements obligatoires. Afin d’éliminer ces pertes, il est nécessaire de s’assurer un aménagement
optimal ainsi que de conserver les lieux de travail propre et en ordre.
4. Les transformations inutiles du produit, autrement dit, il faut éliminer toute transformation qui n’ajoute aucune valeur au produit
et qui est, en fait, reliée au processus lui-même.
5. Les stocks de surplus, c’est-à-dire les produits qui ne font pas encore l’objet d’une commande d’un client. Il est primordial
d’éliminer ce genre de stocks, car ils font augmenter les frais de stockage, les besoins en espace d’entreposage, les primes
d’assurance, etc. De plus, l’élimination de cette source de gaspillage permet de diminuer le stock de matières premières et de
produits en cours.
6. Les mouvements inutiles. Ainsi, tout mouvement qui n’ajoute aucune valeur doit être éliminé.
7. Les défauts de fabrication. De fait, tout produit défectueux doit être, soit mis aux ordures, soit réusiné, ce qui peut entraîner des
retards de livraison ou encore nécessiter le rapatriement de produits déjà vendus. En éliminant le plus possible les rejets de produits,
on augmente la satisfaction des clients mais aussi les profits de l’entreprise.
Les exigences du Just In Time :
■ La méthode des « 5S » : La méthode des « 5S » vise à éliminer
tout gaspillage engendré par la malpropreté ou le désordre. Elle
a pour objectif de débarrasser le poste de travail des choses
inutiles qui s’y trouvent, de s’assurer qu'il reste bien rangé et
visuel, de permettre de le nettoyer de façon régulière et
finalement d’y instaurer la procédure nécessaire à l’exécution
d’un bon travail. Cette méthode est composée de cinq principes
de base dont le nom commence par « S » en japonais.

1. « S » Seiri S’organiser

2. « S » Seiton Situer (chaque chose à sa place)

3. « S » Seiso Scintiller de propreté

4. « S » Seiketsu Standardiser

5. « S » Shitsuke Suivre le maintien des activités


Conclusion

■ L’engagement de la direction, le soutien des gestionnaires des différentes fonctions et la


participation de tous les travailleurs sont indispensables à l’implantation du JAT,
■ Le JAT offre l’avantage de réduire le gaspillage avant d’améliorer ou de renforcer le
système

Vous aimerez peut-être aussi