Vous êtes sur la page 1sur 19

REPUBLIQUE DU BENIN

ᴥᴥᴥᴥᴥᴥᴥᴥᴥᴥ

UNIVERSITE DE PARAKOU
ᴥᴥᴥᴥᴥᴥᴥᴥᴥᴥ

ECOLE NATIONALE DE FORMATION DES TECHNICIENS SUPÉRIEURS EN SANTÉ PUBLIQUE ET EN


SURVEILLANCE EPIDÉMIOLOGIQUE (ENATSE)

Profil épidémiologique, clinique et évolutif


de la co-infection Tuberculose/VIH chez
les adultes au CHUD-B/A de 2016 à 2019
Présenté par:
BEN MAINTA Medi

Directeur de mémoire : Co-Directeur de mémoire :

Pr ADOUKONOU Thierry Dr AMIDOU Salmane


ENATSE 2020
Sommaire
INTRODUCTION/PROBLÉMATIQUE
CADRE CONCEPTUEL
REVUE DE LITTÉRATURE
CADRE D’ÉTUDE
MÉTHODE D’ÉTUDE
CONCLUSION
Introduction/Problématique
 La tuberculose (TB) est la maladie opportuniste la plus fréquente chez les patients infectés par le Virus de
l’immunodéficience humaine (VIH).
 cause majeure de mortalité chez les VIH positifs (VIH+), et de son côté le VIH constitue le facteur de risque le plus
important pour développer une tuberculose. En 2018, 10 millions de personnes [9,0 millions - 11,1 millions] souffraient
de Tuberculose dont 92% étaient des adultes et 37.9 millions [32.7 millions–44.0 millions] de personnes vivaient avec le
VIH, dont 96% d’adultes[3]. On estime à 862 000 le nombre de cas co-infectés TB/VIH dont 74% étaient en Afrique.
Dans certains pays le déclin dans le nombre de cas est important, tandis que dans d’autres le nombre de cas ne
diminue que très lentement comme c’est le cas de l’Inde ou encore de la République Démocratique du Congo[3].
 Au Bénin, le taux de TB incidents varierait de 37-81 cas pour 100 000 habitants, avec une prévalence de 13-
16% d’infection par le VIH en 2018.
 le test de sérologie VIH est systématiquement proposé depuis 2006 à tous les patients dépistés.
 La co-infection TB/VIH = fardeau + problème majeur de santé publique, avec d’importants défis
diagnostiques et thérapeutiques.
 Qu’en est-il du fardeau de cette co-infection en milieu hospitalier au Bénin?
 L’objectif de notre étude est de décrire le profil épidémiologique, clinique et évolutif adultes ayant une co-
infection TB/VIH et hospitalisés au CHUD-B/A.
Objectifs (1/2)
 Objectif Général
Etudier le profil épidémiologique, clinique et évolutif de la co­-infection Tuberculose/VIH
chez les adultes admis au CHUD-Borgou/Alibori de 2016 à 2019.
 Objectifs Spécifiques
OS 1 : Mesurer la prévalence du VIH chez les patients adultes admis au CHUD-B/A pour
une tuberculose de 2016 à 2019. 
OS 2 : Déterminer les caractéristiques cliniques et biologiques des co-infectés
Tuberculose/VIH âgés de 15 ans et plus admis au CHUD-B/A de 2016 à 2019.
OS 3 : Evaluer l’issue du traitement des patients adultes après la phase intensive du
traitement antituberculeux au CHUD-B/A de 2016 à 2019.
Cadre conceptuel
Facteurs comportementaux:
- l’abus d’alcool et le
Facteurs socio-économiques: tabagisme augmentent le
- La malnutrition risque de contracter la
- La pauvreté tuberculose
- Les drogues

Prévalence
de la co-
Facteurs sociodémographiques: Prédispositions individuelles:
infection
-le surpeuplement - L’affaiblissement du système
TB/VIH immunitaire par d’autres
-le mouvement des populations
affections
- La transmission de la mère à
l’enfant (VIH)
Revue de littérature (1/2)
 l’épidémie de VIH au cours des vingt dernières années, en particulier en
Afrique Subsaharienne, s’est accompagnée d’une progression significative
de la TB.
 Le VIH et la TB = association meurtrière
 se renforçant mutuellement.
 Le VIH affaibli le système immunitaire,
 Et favorise l’évolution des infections récentes et latentes en TB déclarées.
 Epidémiologie:
Selon l’OMS en 2018, dans le monde, on estime à:
 862 000 nouveaux cas de co-infectés TB/VIH soit 9% de la population tuberculeuse;
Revue de littérature (2/2)

 72% en Afrique subsaharienne et 16% en Asie du Sud-Est ;


 Décès = 251 000 cas, dont la majorité en Afrique.
 Au Bénin, une étude réalisée du 1er janvier 2006 au 31 décembre 2011 dans
la zone sanitaire Djougou-Ouaké-Copargo a donné une prévalence de
26.17% de la co-infection TB/VIH.
 Une étude réalisée au CNHU-HKM en 2015 donne un taux de séroprévalence
VIH chez les patients tuberculeux de 48,8%.
 Au Mali, une étude réalisée au service de maladies infectieuses de l’hôpital
national du Point « G » de Bamako en 2017, a révélé une prévalence de la
tuberculeuse chez les PVVIH de 8%.
Cadre d’étude
 Le CHUD-B/A: situé dans le département du Borgou, au nord du Bénin, plus
précisément dans la commune de Parakou, chef-lieu du département.
 Notre étude se déroulera dans le service de médecine interne, plus
particulièrement en Pneumologie.
 Ce service tient un rôle central au CHUD-B/A, avec pour mission la prise en
charge des patients sans diagnostic précis ou polypathologique.
 Il comprend en son sein, les services d’endocrinologie, d’Hépato Gastro-
Entérologie, de Rhumatologie et de Pneumologie.
 La prise en charge des patients co-infectés par la tuberculose et le VIH se fait
en collaboration avec le service de pneumologie et les différents laboratoires
qui interviennent dans le diagnostic biologique de la tuberculose et du VIH.
Méthode d’étude (1/4)
 Type d’étude:
Il s’agit d’une étude transversale et analytique qui prendra en compte les données
recueillies sur la période allant du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2019.
 Population d’étude
 Population cible :
Il s’agit des dossiers de patients infecté par le VIH, âgés d’au moins 15 ans, ayant une
tuberculose confirmé, sous traitement ou non, dans le département du Borgou entre
2016 et 2019.
 Population source :

Il s’agit des dossiers des patients infectés par le VIH, âgés d’au moins 15 ans, et admis
au CHUD-B/A pour toute forme de tuberculose sous traitement ou non entre 2016 et
2019.
Méthode d’étude (2/4)
 Critère d’inclusion:
 Patients âgés d’au moins 15 ans infectés par la tuberculose, toute forme
confondue admis au CHUD-B/A,
 Patients âgés d’au moins 15 ans ayant fait le dépistage du VIH,
 Patients âgés d’au moins 15 ans sous traitement ARV ou non.
 Critère de non inclusion:
 Les patients dont l’âge est inférieur à 15 ans ;
 Les patients non répertoriés dans le registre ou n’ayant pas son dossier médical
au niveau des sites de l’étude.
 Les patients ayant un dossier incomplet.
Méthode d’étude (3/4)

  Echantillonnage

Il s’agit d’un échantillonnage exhaustif, à recrutement systématique des


patients tuberculeux et infectés par le VIH, identifiés à partir de leur
dossiers médicaux.
 Taille de l’échantillon
La taille de l'échantillon est calculée pour une prévalence de 16% avec une précision
de 0,05 et un risque de 5%.
La taille obtenu est n = 206, calculée à partir de la formule de SCHWARTZ.

 Variables:
Il s’agit de variables sociodémographiques, cliniques, biologiques et d’évolution
Méthode d’étude (4/4)
 Méthode et outil de collecte de données
 Les données seront collectées à l’aide d’un formulaire de dépouillement ayant un
numéro unique identifiant chaque patient,
 Par un seul enquêteur (Investigateur principal)
 Traitement et analyse de données
 Saisie = Epidata entry version 3.1 et analyse = Epi info version 7;
 Les variables quantitatives seront exprimées en moyenne (écart-type) ou en
médiane (intervalle interquartile) selon la distribution;
 Utilisation des tests de T Student U de Mann-Whitney
 Le seuil de significativité = 5% et les intervalles de confiance seront calculés à 95%.
Revue de Littérature

1. Définition des concepts clés


2. Revue de littérature sur la tuberculose
3. Revue de littérature sur le VIH
4. Revue sur la co-infection
5. Cadre conceptuel
1. Définition des concepts clés

 Infection: C‘est une invasion de l' organisme par un agent étranger, comme
une bactérie ou un virus, provoquant un état pathologique.

 Tuberculose: C’est une maladie infectieuse à transmission inter-humaine due


aux effets pathogènes d’un bacille  appartenant au complexe tuberculosis.

 VIH: Virus d’immunodéficience humain, Il s’agit d’un rétrovirus qui infecte les
cellules du système immunitaire de l’être humain

 Co-infection : la co-infection est l'infection simultanée d’un hôte par au


moins deux entités virales ou bactérienne différentes.
2. REVUE DE LITTÉRATURE SUR LA TUBERCULOSE

 Agents pathogènes = Mycobactérium tuberculosis Hominis, Bovis,


Africanum.
 Transmission = essentiellement aérienne;
 Epidémiologie
 8-10 millions de nouveaux cas chaque année
 4-5 millions sont contagieux
 24% vivent en Afrique
 10% des cas sont des enfants
 1,5 millions de décès chaque année
3. REVUE DE LITTÉRATURE SUR LE VIH

 Mode de transmission: inter-humaine direct et indirecte;


 Epidémiologie:
 En 2018, 37,9 millions de personnes vivaient avec le VIH (PVVIH) dont
36,2 millions d'adultes.
 79 % connaissaient leur statut sérologique.
 2/3 personnes vivant avec le VIH se trouvent dans la Région africaine de
l’OMS.
 Au Bénin:
 73 000 PVVIH dont 3 800 nouveaux cas
3 300 étaient adultes dont 57% de femmes
4. REVUE DE LITTÉRATURE SUR LA CO-INFECTION
TUBERCULOSE/VIH

 En 2018, 862 000 personnes étaient co-infecté TB/VIH dans le monde


 Environ 251 000 décès notifiés
 74% des co-infectés vivaient en Afrique.
 Au bénin, pour 4 096 cas déclarés de TB 574 étaient séropositifs dont 539 sous
traitement antirétroviral.
 l’Atlantique-Littoral et de l’Ouémé-Plateau ayant les plus forts taux de co-infectés.
 Taux de mortalité = 18 %
 Depuis 2006, le taux de séroprévalence du VIH parmi les tuberculeux tourne en
moyenne autour de 16% avec des fluctuations de ±1%.
5. CADRE CONCEPTUEL
Facteurs comportementaux:
Facteurs socio- - l’abus d’alcool et le tabagisme
économiques: augmentent le risque de
- La malnutrition contracter la tuberculose
- La pauvreté - Les drogues

Prévalence
de la co-
Facteurs sociodémographiques: infection Prédispositions individuelles:
-le surpeuplement TB/VIH - L’affaiblissement du système
immunitaire par d’autres
-le mouvement des populations
affections
- La transmission de la mère à
l’enfant (VIH)

Vous aimerez peut-être aussi