Vous êtes sur la page 1sur 15

Chapitre 4:

Le coût variable évolué

1
I. Principes de la méthode

- La méthode du coût variable évolué apporte un


plus à la méthode du coût variable simple
puisqu’elle permet de mieux ‘cerner’ le coût d’un
produit et sa ‘réelle’ contribution à la formation du
résultat, dans la mesure où elle intègre :
• les charges proportionnelles,
• Et les charges fixes spécifiques.
alors que les charges fixes indirectes ne sont pas
réparties.

2
II. Les résultats dans la méthode du
coût variable évolué

Le résultat est alors déterminé à trois niveaux :

Premier niveau :
Celui du produit appelé 
Marge sur coût variable
identique à celle du coût variable simple
Il est calculé comme suit:
Prix de vente – cout variable du produit

3
Deuxième niveau :
Celui du produit
Marge sur coût spécifique.
Elle est égale à :
la marge sur coût variable du produit
diminuée
Des frais fixes spécifiques au produit.

4
Troisième niveau
Celui de l’entreprise

Le résultat global
Il est égal à:
La somme des marges spécifiques
Diminuée
Des frais fixes communs non répartis.

5
6
III. La mise en œuvre de la méthode du coût
variable évolué
-
Déterminer le Chiffre d ’affaires du Produit
- Calculer les charges variables par Produit
1er Résultat: Marge/CV du produit
- Déterminer les charges fixes spécifiques du produit
2ieme Résultat: Marge Spécifique du produit
- Calculer la Somme des Marges spécifiques de tous les
produits
- Calculer les charges Fixes Communes
3ieme Résultat: le résultat global

7
• L’élément nouveau dans cette méthode sont:
Les charges fixes spécifiques (CFS)
- Les CFS sont des charges fixes qui sont
attribuables à un seul produit.
- Elles peuvent s’éliminer à court terme si
l’entreprise décide d’arrêter sa production.
- Pour déterminer les CFS on doit approfondir
l’analyse des charges fixes pour identifier:
- les CFS
- Les charges fixes communes
V. Analyse des charges fixes spécifiques
Charges variables Charges fixes
spécifiques
Charges directes  Matières premières  Amort du matériel
 Main d’œuvre des des ateliers où ne
ateliers où ne passe passe qu’un seul
qu’un seul produit produit,
 Encadrement du
personnel des
ateliers où ne passe
qu’un seul produit

Charges indirectes  Matières  Amortissement du


consommables matériel des
 Energie électrique services
administratifs
 Publicité de
notoriété.

9
Exemple d’application

Reprenons les données de l’exemple de la


méthode du cout variable simple et on
suppose que :

• les charges fixes de production sont directes;


• les charges fixes administratives sont des CF
communes
10
11
VI. Avantages et inconvénients de la méthode du
coût variable (simple et évolué)

Aspects positifs:

1. Elle permet de renseigner sur la faculté de chaque produit à


contribuer à la couverture des charges fixes

2. Elle rend pertinentes les comparaisons de coûts d ’une


période à l ’autre au sein de l ’entreprise car le niveau
d ’activité n ’ a aucune incidence sur les charges fixes qui
sont imputées en totalité au résultat de la période et non
par produit.
12
3. Elle permet d ’apprécier la performance des responsables
de centres ou de services par la prise en compte des
seules charges sur lesquelles ils disposent d ’un réel
pouvoir d ’action, à savoir les charges variables.

4. La non répartition des charges fixes et la mise en évidence


de leur montant global facilitent leur contrôle et amènent
souvent une prise de conscience générale dans
l ’entreprise en faveur du développement des ventes pour
les couvrir.

13
Aspects négatifs :

1. Elle n ’élimine pas les difficultés de répartition des


charges variables indirectes dans les centres d ’analyse et
leur imputation aux produits pour lesquels l ’entreprise
souhaite connaître les marges brutes.

2. Elle peut être dangereuse si les charges de structure ne


font pas l ’objet d ’une attention particulière.

14
3. L ’entreprise doit donc veiller à ne pas laisser la masse
des charges fixes échapper à tout contrôle à cause de sa
non répartition dans les centres de responsabilité.

4. Les coûts variables ne constituent pas une base pour


déterminer le prix de vente car, pour assurer sa
pérennité, l ’entreprise a l ’obligation non seulement de
couvrir ses coûts opérationnels mais également ses
charges de structure.

15

Vous aimerez peut-être aussi