Vous êtes sur la page 1sur 28

Master management et Finance

Module : Méthodologie de Recherche

Echantillonage

Réalisés par : Encadré par :


Nada EL ASRAOUI MMF 020/19
Pr.Samira BOUNID
Mariam arriouach MMF 022/19

Hamza HADJ-ALI MMF 19/19


1 INTRODUCTION

2 Notion de Population

3 Définition Générale D`un Échantillonnage 

4 Types des données

PLAN 5 Les méthodes de construction d’un échantillon

6 Les règles de base de l’échantillonnage

7 Les 6 étapes de préparation d’un échantillonnage

8 Exemples d’échantillonnage

9 CONCLUSION
De nombreux étudiants ou professionnels recourent à la recherche empirique dans leurs
travaux de recherche, que cette recherche soit qualitative ou quantitative, l'échantillonnage
INTRODUCTION peut collecter des informations pertinentes auprès du public cible afin de répondre aux
questions et aux hypothèses initiales.
L’échantillonnage est un élément crucial pour l’analyse future des données
les choix observer, interroger, où, quand, sur quels sujets, et pourquoi, limitent toutes les
conclusions auxquelles on aboutit et la confiance que nous et le public pourrez leur
attribuer
Etymologie : du latin populus, peuple.
Le terme population désigne l'ensemble des habitants vivant dans un pays,
une région, une ville, un lieu déterminé.
Synonymes : habitant, peuplement, démographie.
Notion de Population En statistique, une population est un ensemble fini d'objets, d'unités ou
d'individus sur lesquels porte une étude ou une observation et qui donne lieu
à un traitement statistique.
L'échantillonnage est le processus de définition des échantillons dans les travaux d'enquête.
Définition Générale Il s'agit d'étudier des parties sélectionnées pour tirer des conclusions qui s'appliquent à
l'ensemble.
D‘un En d'autres termes, l'échantillonnage est la sélection précise des personnes qui souhaitent
mener des entretiens, des groupes de discussion, des enquêtes ou des questionnaires.
Échantillonnage 
LES DONNÉES QUANTITATIVES fournissent un bon
portrait global d’une population ou d'une région géographique
Les données quantitatives font habituellement l’objet d’un «
nettoyage » ou d’un « lissage ». Ces méthodes permettent de
réduire le poids des cas exceptionnels et de faciliter les
comparaisons avec d’autres lieux géographiques ou d’autres
populations.

Types des données

Les données qualitatives proviennent le plus souvent d’études


de petite taille.
Elles reposent sur l’expérience d’un groupe très ne restreint de
personnes.
Elles risquent donc de ne pas être représentatives d’une
population dans son entier.
C’est là l’une de leurs faiblesses.
La constitution d’un échantillon repose sur deux aspect ;
 La première regroupe des méthodes probabilistes dans lequel en calculant nos
Les méthodes de
chances d’obtenir une représentation statistique (échantillon aléatoire)
construction
d’un échantillon
 Dans la deuxième on peut employer des techniques raisonnées pour constituer
ce que l’on appelle un échantillon empirique ou par choix raisonnée,
LES MÉTHODES PROBABILISTES D’ÉCHANTILLONNAGE

ÉCHANTILLON ALÉATOIRE
 
SIMPLE
Dans un échantillon aléatoire simple le hasard constitue l’élément important, et à partir des informations
menant à contacter des individus concernés par l’enquête (numéro de téléphone, adresse, email …etc) ce
que l’on appelle la base de sondage, après on choisit d’une façon aléatoire le nombre des individus requis
pour composer l’échantillon on décide rien dans cette technique mais on laisse la place au hasard
LES MÉTHODES PROBABILISTES D’ÉCHANTILLONNAGE

échantillon systématique

on se base sur un tirage dans la base d’un sondage de manière systématique, en établissant un <<PAS DE TIRAGE >>
Par exemple: sur une base de sondage on a 6000 individus, l’échantillon obtenu est 600 le pas de tirage est 10 , une fois
que les individus sont numéroté sue la base de sondage , on peut tirer 1 tous les 10 à partir d’un numéro choisi au hasard.
Certain cas on est besoin d’être sûr que notre population distincte est bien présentée dans notre échantillon dans ce cas on
pose sur l’échantillonnage stratifié.
LES MÉTHODES PROBABILISTES D’ÉCHANTILLONNAGE

l’échantillonnage en grappe
 
LES MÉTHODES PROBABILISTES D’ÉCHANTILLONNAGE

 
l’échantillonnage en grappe, il pris en considération lors il y a une certaine complexité d’organiser un échantillon systématique ou stratifié.
Dans ce cas en peut voir recours à un certain échantillon en grappe ou bien dit groupe.
Dans ce cas, on identifie des poches d’échantillons que l’on inclut intégralement dans l’échantillon.
Si l’on souhaite conduire une enquête auprès d’une population de lycéens d’un département,
en admettant que l’on puisse en obtenir la liste intégrale pour composer une Base de sondage,
il peut être fastidieux de se déplacer partout dans le département pour interroger les individus un par un
On préférera en ce cas choisir des classes (nos grappes) et y conduire une enquête auprès de tous les élèves qui la composent.
Petit problème dont il faudra tenir compte : il sera difficile d’obtenir un échantillon ayant une taille prédéterminée
LES MÉTHODES NON PROBABILISTES D’ÉCHANTILLONNAGE

méthode de convenance
 
méthode est de <<convenance>>, ont interrogé les individus disponibles au lieu et au moment de la collecte d’information,
mais avec cette méthode on n’obtient pas un échantillon représentatif de la population
En effet cette technique n’est pas exploitable pour une étude sérieuse (exemple d’une étude de marché ) ,
mais il reste une méthode d’échantillonnage que nous pouvant appliquer
si les circonstant s y prêtent en sachant ce qu’elles vant
LES MÉTHODES NON PROBABILISTES D’ÉCHANTILLONNAGE

méthode d’un échantillon en boule de neige


 
échantillon en boule de neige , dans ce cas le réalisateur demande les individus interrogé de désigné dans leur
entourage d’autre personne susceptible d’être interrogé , et l’entourage de ces individus doivent eux les mêmes
caractéristiques à celle de ses individus interroger

En effet ces nouvelles personnes devront aussi sélectionner d’autre de la même manière et ainsi de suite
jusqu’au ce que l’échantillon compte le nombre des individus voulu.
LES MÉTHODES NON PROBABILISTES D’ÉCHANTILLONNAGE

un échantillon au jugé
 
un échantillon « au jugé », selon les caractéristiques ou les compétences que l’on confère aux individus retenus.
L’initiative n’est plus dans le camp des enquêtés, mais dans celui de l’enquêteur.
Dans ce cadre, les idées préconçues du chercheur ou de l’équipe d’enquêteur interviennent fortement.

Une telle technique d’échantillonnage est intéressante pour mettre ces dernières à l’épreuve,
ou dans le cadre d’études préalables, destinées à tester quelques hypothèses avant de lancer la véritable enquête
LES MÉTHODES NON PROBABILISTES D’ÉCHANTILLONNAGE

l’échantillon par quotas.


 
La dernière technique, la plus répandue en matière d’échantillons non probabilistes, est celle de
l’échantillon par quotas.

Elle consiste à composer l’échantillon en fonction de critères retenus au préalable. On peut par exemple
décider que, la population de référence étant composée à 60% de femmes et 40% d’hommes, il convient
de retrouver cette proportion.

Cela ressemble à la technique probabiliste par strates, sauf que dans ce cas on ne laisse plus intervenir le
hasard mais que l’on choisit délibérément les individus en fonction de ce critère. Bien entendu, on peut
ajouter plusieurs critères pour composer un échantillon. 60% de femmes et 40% d’hommes, mais aussi
20% de moins de 15 ans, etc
1. Bien choisir les personnes à interroger

Les caractéristiques de l'échantillonnage sont strictes Afin de respecter la règle


de représentation de l'échantillon.

Les règles de base


2. La taille de l’échantillon en fonction de l’étude
de l’échantillonnage
La recherche empirique peut être menée par la recherche :
 Qualitative
 Quantitative

La taille de l'échantillon varie selon les types de recherche et les techniques


d'enquête utilisées
3.Les techniques d’interrogation

Entretien semi-directif ou
libre

Entretien directif entre


Les règles de base recherche qualitative et
quantitative
de l’échantillonnage

Focus groupe

les enquêtes ou
questionnaires
Définir une problématique
01
et des hypothèses

Choisir le type d’étude  02

Les 6 étapes
de préparation 03 Choisir l’outil le plus adéquat 

d’un échantillonnage
Définir un échantillon 04
efficace 

05 Constituer un échantillon 

Cadrer votre échantillonnage  06


Exemples d’échantillonnage
 

Imaginez que vous êtes propriétaire d'un cinéma et que vous y organiserez un festival de films d'horreur le mois prochain.
Pour déterminer quels films d'horreur vous y présenterez, vous voulez demander à des cinéphiles lesquels parmi les films que
vous leur énumérerez ils préfèrent.
Pour dresser la liste des films nécessaire à votre sondage, vous décidez d'échantillonner 100 des
1 000 meilleurs films d'horreur de tous les temps.
La population des films d'horreur se divise en proportions égales entre
 Les films classiques (tournés en ou avant 1969)
 Et les films modernes (produits en ou après 1970).
L'une des façons d'obtenir un échantillon consisterait à écrire tous les titres des films sur des bouts de papier et à les placer dans
une boîte et à tirer ensuite 100 titres et vous auriez alors votre échantillon.
En utilisant cette méthode, vous auriez l'assurance que chaque film courrait une chance égale d'être sélectionné.
Vous pourriez aussi calculer la probabilité de sélection de tel ou tel film. Puisque nous connaissons la taille de l'échantillon
(n) et la population totale (N),
Pour calculer la probabilité de film d'horreur d'être inclus dans votre échantillon deviendrait une simple question de division
:
Probabilité de sélection (la même pour chaque film)
= (n ÷ N) x 100 %
= (100 ÷ 1 000) x 100 %
= 10 %

Cela signifie que chaque titre de film inscrit sur votre liste aurait 10 % de chances ou 1 chance sur 10 d'être sélectionné.
L'échantillonnage fait partie du processus de recensement Son
utilisation permet de faire des économies substantielles et de réduire

Conclusion de façon appréciable le fardeau du répondant, ou encore, d'élargir la


portée d'un recensement sans frais supplémentaires.
Merci de votre attention