Vous êtes sur la page 1sur 14

M O D E L É C O N C E P T U E L

D E D O N N É E S ( M C D )

R E A L S E P A R : A Y M A N A B B A D I
D O U N I A B A A L I
PLAN

Introduction
Définition de modelé conceptuel de données
Le dictionnaire de donnée
Les éléments utilisés pour la formalisation d'un MCD
Définition et formalisme de cardinalités
les différents types d'associations
Conclusion
INTRODUCTION

• MERISE est une méthode de conception, de développement et de réalisation de


projets informatiques. Le but de cette méthode est d'arriver à concevoir un système
d'information. La méthode MERISE est basée sur la séparation des données et des
traitements à effectuer en plusieurs modèles conceptuels et physiques.
Merise est en fait un outil analytique qui facilite la création de base de données et de
projets informatique.
DÉFINITION DE MCD

Le modèle conceptuel des données (MCD) a pour but d'écrire de façon formelle les
données qui seront utilisées par le système d'information. Il s'agit donc d'une
représentation des données, facilement compréhensible, permettant de décrire le système
d'information à l'aide d'entités.
LE DICTIONNAIRE DES DONNÉES

• Le dictionnaire des données est un document qui regroupe toutes les données que
vous aurez à conserver dans votre base (et qui figureront donc dans le MCD). Pour
chaque donnée, il indique :

A ou Alphabétique;
N ou Numérique;
AN ou Alphanumérique;
Date;
LES ÉLÉMENTS UTILISÉS POUR LA FORMALISATION D'UN
MCD

 Entités
 Association

COMMANDES Client

Numéro PASSE Nom


Date de commande Prénom

Entité 1 Association Entité 2


 Propriété
 L’identifiant
LE
CLIENT
Formalisme : L’identifiant figure en première position dans Code
la liste des propriétés et est souligné. Nom
Prénom
Adresse
Age
DÉFINITION ET FORMALISME DE CARDINALITÉS

• Les cardinalités sont des couples de valeur que l'on trouve entre chaque entité
et ses associations liées. Donc, pour une association de 2 entités, il y a 4
cardinalités à indiquer (2 de chaque côté). Il y a trois valeurs typiques : 0, 1 et
N (plusieurs).
• Pour les associations à 2 entités, ce sont des valeurs qui permettent d’indiquer
combien de fois au minimum et au maximum une occurrence d'entité peut être
liée à une autre occurrence d'entité.
DÉFINITION ET FORMALISME DE CARDINALITÉS

• De manière plus générale, les cardinalités d’une entité dans une association
expriment le nombre de fois qu’une occurrence de cette entité peut être
impliquée dans une occurrence de l'association, au minimum et au maximum.
LA CARDINALITÉ MINIMALE

• Elle est exprimée presque toujours par l’une des deux valeurs 0 ou 1. Elle
traduit combien de fois au minimum une occurrence de l’entité participe à
l’association, autrement dit, si une occurrence est obligatoirement associée à
une autre ou pas
• Pour la cardinalité minimale entre client et commander, il faut se poser la
question : Pour un client donné, combien de fois au minimum il commande ?
CARDINALITÉ MAXIMAL

• Elle traduit combien de fois au maximum une occurrence d'entité peut être en
relation avec une occurrence de l'association. Cela peut être plusieurs fois (si
c’est un nombre indéterminé, on indique la valeur n) ou une seule fois.
plus?
DES EXEMPLES DE CARDINALITÉ

Personne
Voiture
0,N 1,N

Conduire

Une personne conduit 0 à N voiture, une voiture est conduite par 1à N personne.
Personne voiture
0,N 1,1

Propriétaire

Une personne est possède 0 à N voiture, une voiture est à la propriété d’une seule personne.
LES DIFFÉRENTS TYPES D'ASSOCIATIONS

On distingue trois catégories d'associations en fonction des cardinalités


maximales de ses branches:
-les associations hiérarchiques encore appelées associations [1, n] ou
associations fonctionnelles
-les associations non hiérarchiques, encore appelées associations [n, n] ou
non fonctionnelles
-les association [1, 1], les 2 branches ont pour cardinalité maximale 1. Ce cas
est rare.