Vous êtes sur la page 1sur 65

FORMATION CONTINUE EN

AUTOMATISME INDUSTRIEL

NIVEAU2: UTILISATION DES


AUTOMATES SIEMENS
OBJECTIFS DE LA FORMATION

 Identification des constituants de base


d’un automate S7-300
Câblage des E/S d’un S7-300
Environnement STEP 7
 création d’un nouveau Projet
 Archiver/ Désarchiver un programme
 Configuration matériel
 Adressage des E/S
 Programmation , simulation et
exécution des fonctions de base
 Pré requis pour le niveau 3
PROGRAMME
Rappel Prérequis niveau 1
Présentation d’une station S7-300 (modules de base)
Présentation de STEP 7
Câblage des E/S
Adressage des E/S
Déclaration des E/S
Archiver/ Désarchiver un programme
Programmation Fonctions de base dans différents langages

Simulation et exécution avec un automate réel


Exercice
Rappels
Système automatisé

Définition

Un système automatisé est un ensemble d’é léments en


interaction, et organisés dans un but précis : agir sur une
matière d’œuvre afin de lui donner une valeur ajoutée. Le
systè me automatisé est soumis à des contraintes :
é nergétiques, de configuration, de réglage et d’exploitation qui
interviennent dans tous les modes de marche et d’arrê t du
systè me
Rappels
Système automatisé

Illustration
Rappels
Système automatisé

Structure

•Une partie opérative


Elle agit sur la matière d’œuvre afin de lui donner sa valeur ajoutée.
Les actionneurs (moteurs, vérins) agissent sur la partie mécanique du
système qui agit à son tour sur la matière d’œuvre.
Les capteurs / détecteurs permettent d’acquérir les divers états du
système.
Rappels
Système automatisé

Structure

•Une partie commande


Elle donne les ordres de fonctionnement à la partie opérative.
Les pré-actionneurs permettent de commander les actionneurs ;
ils assurent le transfert d’énergie entre la source de puissance
(réseau électrique, pneumatique …) et les actionneurs.
Exemple : contacteur, distributeur
Rappels
Système automatisé
Différents types
Les systèmes automatisés sont
réalisés en deux types : la logique
câblée et la logique programmée

Le premier est limité et offre moins de


souplesse que le second qui nous
intéresse dans le cadre de cette formation

Quelle est la différence entre les deux?


Rappels
Système automatisé
Différents types: Logique programmée

Une autre possibilité pour réaliser la partie commande


est de relier les fonctions logiques entre elles, non plus
par un câblage inamovible mais par une suite
d’instructions qui permettra de relier différemment ces
fonctions logiques

Ainsi ces fonctions logiques ne sont plus figées à


l’intérieur d’une armoire avec des kilomètres de fils
électriques mais au contraire elles sont à la
disposition de l’automaticien, ce qui entraîne une
grande souplesse
Rappels
Système automatisé
Les automates programmables: Définition

Un automate programmable industriel (API) est un dispositif


électronique programmable destiné à la commande de
processus industriels et tertiaires. Il exécute une suite
d’instructions introduite dans sa mémoire sous forme de
programme et s’apparente par conséquent aux machines de
traitement de l’information (ordinateurs-calculateurs).
Rappels
Système automatisé
Les automates programmables: #API-Ordinateur
trois caractéristiques fondamentales distinguent les API des outils
informatiques tels que les ordinateurs utilisés dans les entreprises et
tertiaires :

 il peut être directement connecté aux capteurs et pré-actionneurs


grâce à ses entrées-sorties industrielles ;

 il est conçu pour fonctionner dans des conditions industrielles sévères


(température, vibration, microcoupure de la tension, parasite…) ;

 programmation à partir d’un langage spécialement développé pour le


traitement de fonction de l’automatisme fait en sorte que sa mise en
œuvre et son exploitation ne nécessite aucune connaissance en
informatique
Rappels
Système automatisé
Les automates programmables: Constituants

La structure de base d’un automate d’un automate


programmable industriel comprend trois parties principales :

le bloc alimentation

l’unité centrale

interfaces d’entrées/sorties
Rappels
Système automatisé
Les automates programmables: # types
Rappels
Système automatisé
Les automates programmables: # types
PRESENTATION DES CONSTITUANTS D’UN S7-300

Le rack : profilé support

C’est le support sur lequel sont


montés les différents modules.

Exemple: SIMATIC S7-300,


Profile Support L=160mm
6ES7-390-1AB60-0AA0
PRESENTATION DES CONSTITUANTS D’UN S7-300

Module d’alimentation: PS-307


Existe en 3 versions: 10A, 5A et 2A
Courant de sortie 10 A, 5A ou 2A
• Tension nominale de sortie 24 Vcc, stabilisée,
• Raccordement à un réseau alternatif
monophasé (tension nominale
d’entrée 120/230 Vca, 50/60 Hz).
• Séparation de sécurité des circuits selon EN
60 950
• Peut servir de tension d’alimentation des
capteurs et actionneurs

Exemple de référence d’un PS7-307 10A: 6ES7


307-1KA00-0AA0
PRESENTATION DES CONSTITUANTS D’UN S7-300

Module d’alimentation: PS-307


PRESENTATION DES CONSTITUANTS D’UN S7-300

CPU: 312-312C-313-313C-….
PRESENTATION DES CONSTITUANTS D’UN S7-300
CPU: Caractéristiques du CPU 313 6ES7 313-1AD03-0AB0
Alimentation: 24Vcc.
• Mémoire intégrée: 20 Ko RAM.
• Mémoire de travail: 12 Ko RAM intégrée.
• Sauvegarde sur carte mémoire Flash EPROM (4
Mo).
• 256 Entrées/Sorties TOR.
• 64 Entrées ou 32 Sorties analogiques.
• 2048 Mémentos dont 576 sauvegardés.
• 128 Temporisations.
• 64 Compteurs.
• Sauvegarde sans pile: 72 octets de données.
• Sauvegarde avec pile: tous les blocs programme.
• Interface MPI.
PRESENTATION DES CONSTITUANTS D’UN S7-300
CPU: Organes de commande et de visualisation
PRESENTATION DES CONSTITUANTS D’UN S7-300

CARTE MEMOIRE

Pour sauvegarder le
programme utilisateur
PRESENTATION DES CONSTITUANTS D’UN S7-300

CARTES D’E/S SM
Existe en entrées TOR : SM321 ( 8, 16, 32, 64 voies
avec tension DC ou AC 24V, 48V 120V ou 230V)

Exemple: ES7 321-1BH02-0AA0


Module de 16 entrées TOR, 24V, par groupe de 16;
PRESENTATION DES CONSTITUANTS D’UN S7-300
CARTES D’ENTREES SM 321: Type de Signal
Elles permettent de raccorder la majorité des capteurs
logiques TOR tels que les boutons poussoirs, interrupteurs de
proximité, pressostat…
Le signal électronique reçu doit être analysé par l’interface
avant d’être transmis à l’unité centrale. Pour cela, il réalise les
fonctions d’adaptation, d’isolement, de filtrage et de
protection contre les signaux parasites
On y raccorde:
PRESENTATION DES CONSTITUANTS D’UN S7-300

CARTES D’E/S SM300

Existe en sorties TOR: SM322 (8, 16, 32, 64 voies


avec tension DC ou AC 24V, 120V ou 230V )

6ES7 322-1BP00-0AA0
Module de 64 sorties TOR,
PRESENTATION DES CONSTITUANTS D’UN S7-300

CARTES DE SORTIES SM322: Type de signal

Elles sont reliés aux pré-actionneurs tout ou rien et


réalisent la correspondance état logique-signal
électrique, c'est-à-dire, elles assument la mise en forme
du signal de sortie et de sont isolement de l’électronique
de l’automate.

On y raccorde:
PRESENTATION DES CONSTITUANTS D’UN S7-300

CARTES D’E/S SM300

Existe en entrées/sorties TOR: SM 323/327 (16/ 8


voies)

Module mixte d’entrées/sorties

6ES7 323-1BH00-0AA0
Module de 8 entrées et de 8sorties

Une option pour raccorder les E/S TOR sur


une même carte.
PRESENTATION DES CONSTITUANTS D’UN S7-300

CARTES D’E/S SM300

Existe en AI; AO; AI/AO: SM 331; 332; 334

6ES7 332-5HD01-0AB0
Module de 4 sorties analogiques, 12 bits
PRESENTATION DES CONSTITUANTS D’UN S7-300
CARTES D’ENTREES ANALOGIQUES: type de
signal
Les cartes d’entrées analogiques permettent le
raccordement des capteurs ou des transmetteurs
analogiques. Ils permettent de réaliser des fonctions de
surveillance, de mesure et de régulation des procédés
continus. Ils offrent pour chacune de leurs entrées la gamme
+/-10 V, 0 à 10 V, 0 à 5 V, 1 à 5 V, 0 à 20 mA ou 4 à 20 mA,
suivant le choix fait en configuration
PRESENTATION DES CONSTITUANTS D’UN S7-300
CARTES DE SORTIES ANALOGIQUES: type de
signal

Ce sont les modules de sorties, associés à des pré-


actionneurs (gradateur de puissance, variateur de vitesse),
permettant de réaliser des fonctions de commande et de
régulation. Chaque sortie est l’image analogique de la
valeur numérique codée sur une chaîne de bits définie par
le programme. Généralement, la tension de sortie est
comprise entre -10V et +10V et est issue d’un
convertisseur numérique-analogique
PRESENTATION DE STEP 7

Barre de menus
Menu système ( Plein
page/Fermeture…) Barre d’outils

Barre de titre
Boutons
icone/pleine
Type de connecteur page/fermeture
Barre d’état utilisé
PRESENTATION DE STEP 7
Assistant création nouveau projet

Il vous guidera à travers 4 étapes pour créer un nouveau projet

Ficher/ Nouveau projet


PRESENTATION DE STEP 7
Assistant création nouveau projet

Vous avez la possibilité d’accepter les propositions faites par


l’assistant (un click sur Aperçu vous montrera ces propositions):
Nom du projet; Type de processeur; Blocs créer

Ou soit cliquer sur Suivant pour sélectionner votre CPU, créer


votre propre bloc et le langage de programmation, donner le nom
du projet.

A tout moment; vous pouvez cliquer sur créer pour garder vos
modifications et le reste des propositions.
PRESENTATION DE STEP 7

Assistant création nouveau projet

Choix du type de CPU


PRESENTATION DE STEP 7

Assistant création nouveau projet

Vous permet de naviguer convenablement dans le


projet
PRESENTATION DE STEP 7

L’éditeur de variable ou Mnémonique

Il vous permet de faire les déclarations de variables et d’objet.


Programme S7 (1)/ Mnémoniques (double click)
PRESENTATION DE STEP 7
Configuration matérielle

1
2

Il vous permet de faire la configuration matérielle: Station SIMATIC


300/ Matériel (Double click)
1 Votre configuration; 2 Catalogue S7.
PRESENTATION DE STEP 7
Editeur de langage
3

1
2

Il vous permet d’écrire le programme utilisateur: Blocs/OB1 par


exemple (Double click)
1.Bibliothèque; 2. Editeur; 3. apparition de d’autres objets
CABLAGE DES ENTREES/SORTIES

Notion d’entrées PNP et NPN

Sorties statiques

Sortie à relais

Présentation des E/S du


Connecteur frontal 40 CPU 313C
points
Exercice

Schéma de puissance et de commande d’un moteur: deux sens de marche

1.Faire la liste de l’appareillage électrique


2.Faire le Schéma classique
3.Insertion de l’automate programmable
4.Différence entre les deux câblages
ADRESSAGE DES E/S TOR
L’adressage est réalisé en code octal (0 à 7).
Par défaut, l’automate adresse les modules dans
l’ordre d’implantation physique.
Il est possible de modifier l’adressage avec le
logiciel STEP7.
DECLARATION DES ENTREES/SORTIES

Sélectionner Programme S7 dans le gestionnaire de projet et faire double click


sur mnémonique pour faire sortir le tableau des mnémoniques
DECLARATION DES ENTREES/SORTIES

Remplir le tableau en fonction de votre configuration


ARCHIVER/DESARCHIVER UN PROGRAMME

POUR ARCHIVER

Ficher/ Archiver

Sélectionner le projet à archiver


ARCHIVER/DESARCHIVER UN PROGRAMME

Indiquer le chemin d’accès et


sélectionner Ok
ARCHIVER/DESARCHIVER UN PROGRAMME
POUR ARCHIVER

Ficher/ Désarchiver

Sélectionner le projet à désarchiver et


cliquer sur enregistrer ; accepter le
chemin proposé
PROGRAMMATION DES FONCTIONS DE BASE

Scrutation d’un programme


contrôle du fonctionnement de la
configuration matérielle

Système d’exploitation: gestion des entrées/sorties


Développé par le constructeur
déroulement du démarrage et du redémarrage

détection et traitement des erreurs…

exécuter le traitement lié au démarrage de la


CPU
Programme utilisateur:
Développé par le réalisateur gérer les entrées/sorties du processus
de l’installation automatisée
traiter les programmes de gestion des alarmes
PROGRAMMATION DES FONCTIONS DE BASE
Le programme utilisateur est constitué de différentes parties
autonomes, appelées BLOCS

le traitement du programme cyclique

Les blocs d’organisations (OB): le traitement des alarmes


Interfaces entre système
d’exploitation et programme le traitement des erreurs
utilisateur; il sont appelés par le comportement à la mise en route de
le Système d’exploitation l’automate programmable
et gèrent
PROGRAMMATION DES FONCTIONS DE BASE

Les blocs FONCTION (FC):


Contient un programme Les variables temporaires d’une fonction sont
qui est exécuté quand il sauvegardées dans la pile des données locales
est appelé par un autre bloc et sont perdues à l’achèvement de la fonction.
de code.

Les blocs FONCTIONNELS (FB): Un bloc de données d’instance est associé à


Contient un programme chaque appel de bloc fonctionnel
qui est exécuté quand il
est appelé par un autre bloc
de code.
PROGRAMMATION DES FONCTIONS DE BASE
les blocs de données d’instance associés à un
Les blocs DE DONNEES (DB): bloc fonctionnel
ne contiennent pas d’instructions
STEP 7 Il s’agit de zones de
les blocs de données globaux auxquels tous les
données contenant les
blocs de code peuvent accéder
données utilisateur

Il s’agit de blocs tout prêts programmés par le


constructeur. Les SFB et les SFC sont
intégrés à la CPU S7.
BLOCSFONCTIONNELS SYSTÈME (SFB)
Ils sont appelés à partir du programme
BLOCS FONCTIONS SYSTÈME (SFC)
utilisateur
PROGRAMMATION DES FONCTIONS DE BASE

A Contacts (Cont)

Les langages de Logigramme (Log)


programmation
liste d’instructions (List)

STEP 7 permet la conversion du programme


d’un langage à un autre.
PROGRAMMATION DES FONCTIONS DE BASE
EN LADDER & AFFICHAGE EN LIST, FBD

Fonctions: ET (AND); OU (OR); NON (NOT);

Fonctions: NAND NOR XOR;

SIMULATION & EXECUTION


PROGRAMMATION DES TEMPORISATEURS ET
COMPTEURS

Opération de temporisation
OPERATION DE TEMPORISATION: adressage

Le temporisateur est adressé directement par son numéro.


L’opérande est « T » et le Type de données « TIMER »

Exemple de déclaration:
OPERATION DE TEMPORISATION: valeur de
temps

La valeur de temps maximale que vous pouvez indiquer est


égale à 9 990 secondes ou 2H_46M_30S.

La valeur de temps maximale que vous pouvez indiquer est


égale à 9 990 secondes ou 2H_46M_30S.
OPERATION DE TEMPORISATION: Format

Vous pouvez charger une valeur de temps prédéfinie en


utilisant le format suivant: S5T#aH_bM_cS_dMS

H (heures), M (minutes), S (secondes ) et MS


(millisecondes) ;
a, b, c, d sont définies par l'utilisateur

Exemples :
S5TIME#4S = 4 secondes
s5t#2h_15m = 2 heures et 15 minutes
S5T#1H_12M_18S = 1 heure, 12 minutes et 18 secondes
OPERATION DE TEMPORISATION: Choix de la
bonne temporisation
EXERCICE : Avec les temporisations

Programmation des feux tricolores


OPERATION DE COMPTAGE: adressage

Le compteur est adressé directement par son numéro.


L’opérande est « Z » et le Type de données « COUNTER»

Exemple de déclaration:
OPERATION DE COMPTAGE: Types
OPERATION DE COMPTAGE: description des E/S
Exemple du compteur ZAEHLER (Compteur
d’incrémentation/ décrémentation)
EXERCICE : Avec les compteurs
PROGRAMMATION DES BLOCS FONCTIONS:
INITIATION AUX VARIABLES INTERNES/ LOCALES

Les variables utilisées jusqu’à présent sont appelées des


variables globales. Elles sont accessibles par tous les blocs

Pour programmer une fonction spécifique, et l’appeler plusieurs


fois dans le programme; on utilise des variables locales
Déclaration des variables locales
Exercice: Programmation d’un bloc Fonction avec des
variables locales: démarrage direct d’un moteur

Vous aimerez peut-être aussi